Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Chroniques de Sonia - Page 2

  • Après-midi du Jour 2 du Raid des Alizés en Martinique : le Canoë.

    Ou plutôt avec le sous-titre c’est mieux :

    « Comment je me suis découvert une passion subite pour le canoë

    – bon… ok… une fois qu’on a péniblement réussi à partir car les éléments étaient déchaînés… »

     

    Entendons-nous bien mes enfants, soyons clairs : never j'ai posé le fondement sur quelque chose qui ressemble de près ou de loin à un canoë-kayak...

    Dois-je re-préciser que j'ai le mal de mer sur quoi que ce soit qui flotte ? Même sur un Zodiac ? Oui.

    Tu vois le Châlet des Îles dans le Bois de Boulogne ? Bucolique comme endroit n'est-ce pas ? Ben j'ai jamais mis les pieds là-bas à cause du fait qu'il faut prendre un bac pour traverser la rive (3 minutes la traversée, note... Irrécupérable je suis).

    Muriel, elle m'a dit : "T'en fais pas pour le canoë, franchement ça tiendra plus de la barque !".

    NB : ne jamais plus écouter Muriel.

     

    J'ai bien informé tout le monde que si barque il y avait : vomito de ma part il y aurait (ça va ensemble, amis émétophobes : pardon d'avance).

    Bref.

    V'là que Frédéric Gallois, ancien Chef du GIGN et Directeur Sportif du Raid, a commencé à nous faire le brief concernant la traversée.

    On pensait 6km, mais en fait c'était 8km (on croit que c'est pas grand chose, mais c'est long, très très long...).

    Perso, j'avais décidé de me concentrer sur l'optique balade et appréciation du paysage (on devait longer toute la côte, là où c'est que la Mer des Caraïbes rejoint l'Océan Atlantique). Je dis ça pour occulter le fait que ramer ça fait mal aux bras...

    NB : sachez que c'est en général là que l'océan et la mer se battent, ils aiment visiblement pas trop se retrouver... Ne jugeons pas, c'est un avis qui n'appartient qu'à eux...

    kayak1.jpg

     

    D'abord, on a toutes du enfiler un gilet de sauvetage des plus seyants ET un tee-shirt. Voilà donc ce que ça donne : 150 Bidendum Michelin en train de faire le culbuto sur la plage. Beaucoup étaient pieds-nus. Nous, on avait les Women's Go Walk 3 de Skechers à semelles anti-dérapantes (respect éternel). 

     

    canoe4.jpg

    Note que ça rend joli tout cet alignement de canoës.

     

    Là où on a tout de même fini par s'inquiéter un p'tit peu, c'est en constatant l'état de la mer qu'était pas contente du tout du tout... Y avait un tas de grosses grosses vagues, plein d'écume et genre des rouleaux pas gentils, quoi...

    Steve, notre super animateur a lancé le départ via un coup de sifflet et v'là qu'on a toutes couru vers nos embarcations, le cœur plein d'espoir, à l'assaut des vagues...

     

    Comment te dire ? C'est beau d'avoir de l'ambition et d'essayer de bien faire.

    Mais quand l'Univers se loge dans des vagues et décide que tu vas pas partir tout de suite, et ben t'as rien d'autre à faire que de te résigner. C'était comme dans Brice de Nice : l’océan ne nous voulait pas, les éléments étaient déchaînés et contre nous.

    canoe2.jpg

     

    Franchement, au bout de 5 retournements de canoë (et dois-je préciser que c'est lourd ? Très très lourd, surtout quand tu te le prends sur l'ensemble du corps à chaque fois...) j'ai cru qu'on allait jamais réussir à partir.

    Isa elle a appelé ça : "Il faut sauver le Soldat Ryan, les obus en moins - à part les nôtres".

    Moi j'ai surnommé cette expérience intéressante : "La fin du monde, la plage du Débarquement...".

     

    canoe3.jpg

    Chouf si je raconte des conneuries !

     

    Vautrée de tout mon long à l'arrière de l'embarcation, telle une tortue, je ne pouvais plus m'arrêter de rigoler !

    Un Monsieur est venu nous prêter main forte : "Arrêtez de rigoler Madame ! Redressez-vous !".

    Moi, morte de rire : "Je peux pas...".

    Lui : "Madame, asseyez-vous !"

    Au final, je me suis assise à l'arrière, Nadia au milieu, et Isa a grimpé devant.

    La vidéo du départ c'est ICI.

     

    C'est là que nous sommes parties pour presque 2 heures de traversée.

    Ben t'sais quoi ? Même pas j'ai été malade (truc de ouf). J'ai même adoré faire ça !!!

    Y avait des types à-côté dans un bateau... Eux, j'ai franchement failli les étrangler... Ils arrêtaient pas de brailler : "Pagayez ! Pagayez !".

    Ce à quoi je répondais élégamment : "Mais vous croyez quoi ? Qu'on est en train de tricoter ou bien ?".

    Après il a été question que si on arrivait au gros rocher là-bas sans se vautrer dessus, y aurait de la langouste grillée en cadeau (rappelle-toi : la drague, Sport National en Martinique). Au final, on n'a jamais vu la langouste (Barbie grosse menteuse).

     

    canoe.jpg

     

    Isa a été transformée dans le dedans d'elle-même... Je sais pas ce qui s'est passé exactement, mais subitement elle ne savait plus dire que 2 mots : GAUCHE & DROITE !

    A un moment, j'ai lancé un : "Rhooooooooooo les filles, regardez comme c'est beau ce paysage, quelle chance on a d'être là vraiment !!!".

    Isa a répondu : "Tais-toi on s'en fout, PAGAYE ! Gauuuuuuuuuuuuuuche ! Droiiiiiiiiiiiiiiite !".

    Ensuite, y avait genre une tortue géante à regarder (mais on a du lui faire peur, passque vraiment on braillait parlait trop fort).

     

    Au bout d'un long moment d'efforts. Mais vraiment, je me répète : j'ai beaucoup aimé ! La ligne d'arrivée s'est enfin dessinée à l'horizon.

    D'après le brief c'était simple : à quelques mètres avant la plage, fallait descendre du kayak, le porter, courir entre les poteaux d'arrivée et aller ranger l'embarcation à-côté des autres qui étaient déjà sagement alignées.

    Ben on n'a rien compris...

    On était joyeusement en train de rigoler car tout de même contentes d'arriver, lorsque... en 1/4 de seconde, je me suis juste demandé : "Mais par quel prodige, par quel miracle ? Qu'est-ce que je fous à la verticale de la mer ???".

    Là, j'ai été projetée droit devant moi (en heurtant Nadia qui était sous moi).

    Je me suis pris une gamelle mémorable et j'ai atterri toujours dans la position de la tortue, mais SUR la plage directement. Sans lunettes, sans casquette.

    Quant au canoë, même pas besoin d'y toucher : il est parti se ranger tout seul avec ses copains jaunes & rouges :)

     

    Canoe1.JPG

     

    Complètement hébétées, on était en train de se regarder de l'air de dire : "M'enfin, il s'est passé quoi là ?".

    Moi je braillais : "Mes lunettes, mes lunettes !!!!".

    Muriel est venu me voir : "Laisse tomber... On a toutes perdu nos lunettes à l'arrivée. Tous les kayaks se sont retournés. La mer est pleine de lunettes...".

     

    Après un lavage à la douche froide sur la plage, ensuite, on nous a ramenées au campement.

    Inutile de te dire qu'on était déjà bien fatiguées par cette première journée tu sais...

    Steve nous a même dit plus tard qu'il n'y avait pas besoin qu'il anime nos soirées, étant donné qu'à 22h maxi on était déjà quasiment toutes en train de roupiller.

     

    J'ai constaté qu'il y avait des blessées de guerre. Les chutes à VTT du matin + pluie de canoës = bleus partout sur les corps... Une mention spéciale au formidable champs de patates douces dans lequel était installé le bivouac de la seconde nuit (oui, il changeait de place tous les soirs). Visiblement, le motoculteur avait fraîchement retourné la terre en laissant un tas de sillons qui faisaient comme des bosses dans le dos (pour dormir c'est d'un pratique... Conditions extrêmes qu'y z'ont dit...).

    Les p'tites Miss (France, Guadeloupe & Bourgogne) étaient à-côté de not' tente. On a décidé que désormais on serait leurs 3 mamans. Donc on leur a esspliqué que vu que le champs était en pente, il fallait installer les tapis de sol dans l'aut' sens, histoire que le sang monte pas trop à la tête en dormant.

     

    En allant faire pipi à 2 heures du matin (toute une expédition : enjamber Nadia, ne pas faire trop de bruit en ouvrant le zip de la tente, mettre sa frontale en lumière rouge pour ne pas attirer les moustiques), j'ai vu un mec avec une lampe torche dans le bivouac.

    J'ai pensé : "Mais qu'est-ce qu'il fait là, lui ? Qui c'est ?".

    En fait, il ramenait Isabelle, du Koh-Lanta de cette année (pour ceux qui connaissent), qui s'était pris le matin le VTT dans l'aine et dans la poitrine, et avait donc été emmenée aux urgences.

    Quand elle m'a vu dans ma p'tite chemise de nuit à rubans façon Laura Ingalls (c'était une blague dé départ pour contrecarrer le fait que ma Delph comptait bivouaquer en nuisette), elle m'a dit : "S'te plaît Sonia, me fais pas rigoler, j'ai maaaaaaal !". 

    En fait, elle était interdite d'épreuves, donc privée de trail le lendemain.

    Comment te dire... Monter sur la Montagne Pelée, sous forme d'un Trail de 18km avec 1200 mètres de Dénivelé Positif...

    Si j'avais su... J'aurais pas venu tenu compagnie à Isabelle...

     

    20151122_150251.jpg

     

     

    A suivre...

     

     

  • Matin du Jour 2 du Raid des Alizés en Martinique : le VTT.

    Ou plutôt avec le sous-titre c’est mieux :

    vtt matin.jpg

    "Comment le VTT a été un carnage…

    définitivement, cet objet de Satan et moi nous ne serons jamais d’accord".

     

    Le matin après la première nuit de ma vie où c’est que j’ai dormi sur un tapis de sol, ben ma foi : il était genre 4h30 du matin. Merci le décalage horaire, j’étais fraîche comme un gardon et surtout morte de faim !

    Par chance que le buffet du petit-déjeuner était déjà ouvert. Y avait des jolies mamas en robes à madras qui servaient des tonnes de choses à manger : œufs, confitures, pain, viennoiseries, beurre, fruits, céréales, et la révélation de ce séjour : le porc de Noël ! Une merveille cuite chaipas comment mais qui relègue la simple tranche de jambon ou de saucisson au rayon des nullités…

    Après cet intermède gustatif des plus agréables, v’là que la chaleur commençant doucement à monter, je décidates d’affronter ma première épreuve de la journée : prendre une douche.

    Les dites-douches étant installées en plein air, sur des sortes de pilotis en bois. A 5h30 du mat’, ça va qu’il n’y avait pas foule.

    Le truc c’est que tu pouvais repérer facilement où c’est qu’elles se trouvaient, étant donné qu’émanaient toujours de cet endroit divers hurlements (aka que c’était de l’eau froide uniquement, et que donc : ça réveille).

    Une mention spéciale au p’tit rigolo qui avait fait exprès de découper les rideaux à exactement la moitié de la largeur de la douche… Traduction : mets ta fierté de côté ou reste en maillot de bain pour te laver. Comme dit la mémé de ma meilleure amie : « Un cul vu n’est pas perdu ! » (note qu’on ne sort pas des histoires de fesses depuis le billet précédent).

    Perso je sais pas me laver en maillot… Pis ayant constaté que tout le monde était nu, ben c’était facile de faire pareil et de dire Adieu à sa dignité…

    Après avoir bien hurlé comme mes voisines de cabine, je suis retournée sous la tente afin d’enfiler le cuissard-potiron, car : fallait affronter l’ignominie du VTT (de sa race).

    xbionic.png

    Merci à Nadia & X-Bionic de nous avoir fourni cette merveille de confort absolu anti-maloderrière !

    The Trick Bikings Pants

     

    Départ à 7h30 qu’ils nous ont dit.

    vtt2.jpg

    Note qu'à ce moment-là je souris encore...

     

    Ya rien à dire, ya rien à faire : j’aime le vélo, chuis pas hostile à un guidon, des pédales, une selle, 2 roues et des vitesses.

    Mais faut bien reconnaître que le VTT a été inventé rien que pour faire chier le monde.

    T’as beau m’expliquer les histoires de petit plateau et de grand plateau : j’y comprends rien. Chuis pas coordonnée avec le concept qu’est vraiment trop compliqué pour moi. N'ayant aucune coordination dans mes mouvements, en bref et pour faire simple : j’aime pas ça.

    Une fille m'a dit (très justement) : "ton problème, c'est que tu refuses l'idée de la chute à vélo. Ça faut l'accepter pour dompter le truc...". Elle a raison. Je veux bien me gameller n'importe où, mais pas faire un soleil en pédalant ou en freinant.

    MF.jpg

    En attendant le départ, avec Miss France, on a décidé de faire de la photo-poupouffe :)

     

    Tu te rappelles que je t’ai dit qu’à Bali sur le volcan j’avais tenu très exactement 15 minutes avant de jeter la bête dans le camion ?

    Ben là j’ai tenu 2 heures avant de déclarer forfait… Note qu’ya de l’amélioration hein…

    Enfin… Disons que j’ai plus trottiné à-côté que mis mes fesses dessus (c’est un point de vue… Certes, peu académique, mais bon…).

    vtt.jpg

     

    Donc, au bout de 1h30 de cette plaisanterie, avec Isa & Nadia, on a décidé de faire une pause pour diverses raisons d’embêtements dans le dedans de nos corps respectifs.

    Je me suis affalée sous un bananier. Il faisait chaud sa mère (plus tard, on nous a dit qu'on était à-côté de la maison préférée des mygales...). Quand je dis qu'on a manqué de peu de se faire dévorer par des bêtes féroces, c'est pas des conneuries !.

    arrêt.jpg

     

    J’ai demandé à mes coéquipières si elles ne voyaient pas d’inconvénients à ce que j’arrête au prochain point de contrôle. Comme elles en avaient déjà ras-le-bol de ma gueule sont mignonnes : elles ont dit que nan, c’était pas un problème.

    La bouche en cœur (en vrai j’étais énervée), me suis pointée devant des types super sympas, j’ai mis le VTT par terre, et j’ai dit que j’arrêtais là. Que plus rien ne pouvait me faire bouger de cet endroit jusqu'à la fin de ma vie.

    Le Monsieur Frédéric (qui allait devenir mon nouveau meilleur ami du séjour), manque de bol pour moi : c’était un formateur en VTT… Il a donc décidé que j’allais continuer et qu’il allait me filer un cours accéléré de manipulation de la bête.

    J’ai répondu : Nan.

    Il a dit : ton problème, c’est que la chose orange que tu as jetée par terre, tu ne veux même plus la voir, c’est ça ?

    J’ai dit : oui (et que je ne voulais plus y toucher non plus, à part pour la mettre dans un camion).

    Ce à quoi il a rétorqué : en tous cas Sonia, t'es ma mascotte du séjour, ma préférée. T'aimes pas le VTT, tu le sais, tu ne t'en es jamais caché, mais t'es venu quand même en faire et affronter ta peur !

    (voualà, il a tout compris ce monsieur !)

      

    Sur ces entrefaites, on m’a mis dans le camion d’un Monsieur qui travaillait dans la bananeraie.

    Camion dont je suis sortie 5 minutes plus tard à cause que le 4x4 ne pouvait passer nulle part du fait du terrain impraticable…

    Et ben qu’est-ce que j’ai fait à ton avis ? J’ai repris l’ignominie orange et au bout de 1000 ans (et de ma vie, et de 4 milliards de calories) je suis repartie jusqu’au point de contrôle suivant… Où j’ai attendu Isa, Nadia, Frédéric et les autres.

    Là, y avait enfin un 4x4 qui pouvait circuler sur le terrain accidenté et qui m’a arrêtée là :

     

    distillerie.jpg

    Ouais, rigole… Mon pote Séb était mort de rire :

    « Toi, quand on te dépose quelque part, c’est évidemment à la distillerie ! »

     

    Faut dire que l’endroit était charmant, et que j’en ai profité pour faire quelques photos.

    paysage.jpg

     

    Un mec de l’armée est venu me voir (ouais, le Raid des Alizés c’est encadré par l’ancien chef du GIGN, ainsi que plein de militaires). Il m’a dit : « T’as arrêté le VTT ? »

    Moi : « Ouais… J’angoisse sur ce truc… »

    Il a répondu : « t’as raison. En vrai on s’en bat la race ».

    Toujours dans mon reportage photographique, chuis tombée sur les ouvriers de la Rhumerie qui ont fait la causette avec moi. C’est quand ils m’ont proposé la dégustation de vieux rhum que j’me suis dit que ça allait nous emmener beaucoup trop loin cette affaire (NB : la drague en Martinique, c’est vraiment le sport national !).

     

    Là, chuis repartie dans un aut’ camion avec des tas de types sympas, et j’ai attendu mes coéquipières sur la ligne d’arrivée.

    Puis les 3 bus sont venus chercher les 150 participantes, afin de nous emmener déjeuner sur la plage (toujours sous forme de buffet délicieux servi par des mamas en Madras).

    séchage.jpg

    En faisant sécher nos affaires trempées de sueur au soleil, on regardait la houle démonter la mer.

     

    Là, l’ex-Chef du GIGN est venu nous esspliquer comment que ça allait se passer pour le canoë l’après-midi…

     

    A suivre...

     

  • Jour 1 en Martinique - Raid des Alizés

    La veille du départ, mon sac n'était pas encore prêt.

    Cela-dit, je crois que pas grand monde n'avait préparé son paquetage...

    Ma maison ressemblait à un vaste champs de mine, avec des fringues étalées partout, du sol au plafond.

    Le tout sous l’œil amusé d'Isabelle (Frogita) qui avait décidé de me tenir compagnie. Nadia, avait besoin de se vider la tête en faisant du yoga (et de ce fait, sa valise n'était pas prête non plus). 

    Sur Face Book, on nous avait ouvert un groupe secret histoire que les 150 participantes fassent connaissance.

    Dedans y avait une dame nutritionniste qui donnait des conseils. Moi j'y ai demandé si c'était possible de me nourrir exclusivement de couscous juste avant de partir. Je crois qu'elle m'a détestée directement.

    bière.jpg

    Pis, on l'a achevée avec cette photo...

     

    TV Sport Events, la société organisatrice du Raid avait remis à chaque participante le même sac à roulettes, bleu marine, très pratique, avec le numéro d'équipe noté dessus en très gros, et unique bagage toléré en soute. V'là qu'on avait plus qu'à le remplir...

    sac.jpg

     

    Le lendemain : départ pour Orly avec Muriel (de Santé Sport Magazine, çui qui a sponsorisé not' voyage) et on retrouve ma Delphine de Oh my Tri.

    Dès l'arrivée, on a pu constater que l'organisation était au top (d'ailleurs elle l'a été tout au long du séjour).

    Il y avait un petit desk rien que pour nous, avec Corsair qui nous souhaitait la bienvenue et tout. Une gentille Madame a bien voulu me donner un siège devant la sortie de secours afin que je puisse étaler mes grandes pattes.

    C'est en montant dans l'avion qu'on a commencé à faire un peu de bruit... A tel point que les Stewards ont dit à Jean-Christophe, assis à-côté de moi, que ça serait bien qu'on se calme un peu (et encore... on était environ que 80, étant donné que les autres participantes étaient déjà sur place aux Antilles, car originaires de la Martinique ou de la Guadeloupe).

    JC m'a filé une petite go-pro, à moi (Sonia) afin que j'aille filmer des filles, toujours dans l'optique de faire amie-amie.

    Moi, tu me connais, je sais pas manipuler ce genre d'appareil...

    Donc v'là que j'étais tranquillement en train filmer les narines de Flora, la Miss France 2014 (mais je savais pas que c'était elle en fait... La fille elle va représenter la France au Concours Miss Univers, et moi j'y filme ses narines et même pas elle dit quoi que ce soit...), quand soudainement j'ai senti qu'une main touchait mes fesses (ça doit être le collant de compression Skins qui fait ça... Ça moule vraiment les chairs... Oui, j'ai voyagé avec car c'est encore mieux qu'un collant de contention pour éviter les jambes lourdes) .

    Je me retourne, et là je tombe sur un vieux pervers avec un sourire jusqu'aux oreilles.

    Je demande : "Ça va, je ne te dérange pas ? T'es tranquille, tu te sers ?".

    Lui, mort de rire. Moi, pas du tout.

    Je vais voir Jean-Christophe, furieuse et je lance : "Ya un crétin qui vient de me mettre la main au cul, c'est scandaleux !".

    JC part le voir. Demande à la femme du Monsieur si si ça la dérange pas trop que son mari tripote des fesses devant elle. Silence radio.

    J'en remets une couche au steward (qui riait) : "Je suis pas hostile au concept, mais j'aime bien donner ma permission ! Sans déconner...  On est présentement dans un avion, et sur 80 paires de fesses, faut que ça tombe sur les miennes ?". 

    Le steward il répond : "Le problème c'est que vous ne pouvez pas faire d'esclandre ici... Est-ce que vous souhaitez que la Police attende ce Monsieur à l'arrivée à Fort-de-France ?".

    Moi : "Nan... C'est mon jour de bonté...".

    Bon, après j'ai fait amie-amie avec les Stewards à cause que je les ai gaulés en train de dire : "Ouais... Tu imagines... 150 filles en bivouac dans la jungle pendant 3 jours... Faut voir ce que ça donne au niveau épilation hein...".

    Moi : "Hé !!! Je vous ai entendus !!! Vous voulez l'adresse ?".

    Eux : "Ouich :) "  (et un type derrière moi a levé la main en disant qu'il voulait l'adresse aussi...).

     

    9h30 de vol surréaliste plus tard, arrivée à l'aéroport Aimé Césaire, chaleur étouffante, doudoune Parisienne roulée dans le sac à dos.

    Le rêve commence : des photos du Raid des Alizés sont partout sur les écrans de l'aéroport.

    J'entends énormément de sons de tambours à l'extérieur. Je demande aux Douaniers : "C'est quoi ce bruit dehors ?". Ils répondent en souriant : "C'est pour vous... Bienvenue en Martinique !".

    Et en sortant : le truc de fou. Toutes les Martiniquaises & Guadeloupéennes en haie d'honneur en train de nous accueillir !

    Un orchestre de tambours rien que pour nous... (voir la vidéo du billet précédent). La folie qui commence. Nous dansons. C'est incroyable comme ambiance.

    Puis, nous montons dans 3 bus, afin de nous acheminer vers le camps au bout de 2h de trajet.

     

    Et enfin : c'est la découverte du bivouac. Le village des Schtroumpfs !

    bivouac.jpg

    On nous emmène dîner. Avec le décalage horaire, à 22h heure locale, je m'endors sur la table en grignotant un peu de salade comme un lapin.

    Sous la tente, je trouve le moyen de faire un Millefeuille complet avec une Nadia dubitative à-côté...

    Il y avait 10 douches d'eau froide. Pas la foi de faire la queue. Isabelle a eu plus de courage que nous. Se laver attendra le lendemain matin.

    1ère nuit sur un tapis de sol. La chaleur est étouffante, même pas besoin de me glisser dans le sac de couchage. Demain : rendez-vous à 7h30 sur la ligne de départ pour 15km de VTT avec 500 mètres de dénivelé positif, et ce sera canoë l'après-midi.

    Géraldine de Run Chic propose une distribution générale de Stilnox. Pas besoin, avec la fatigue je m'endors comme un bébé, les sons de la nature autour de moi...

     

    A suivre.

     

  • Raid des Alizés en Martinique

    Je ne serai plus jamais la même après cette parenthèse de 5 jours dans ma vie...

    Laissez-moi redescendre, me remettre du décalage horaire et de la (très grande) fatigue, je reviens vous raconter tout très vite...

    En attendant, je vous laisse avec cette magnifique vidéo (histoire de voir à quelle sauce nous avons été mangées).

    C'était : incroyable !

     

     

  • Vendredi 13 Novembre 2015, Paris.

    C'est chouette le vendredi, c'est la fin de la semaine.

    C'est chouette quand c'est vendredi 13, ça porte bonheur. Les collègues reviennent de leur pause-déjeuner avec un ticket de loto à la main et les yeux qui brillent. Peut-être que si lundi on ne le revoit pas ce collègue, c'est parce qu'il aura gagné et fera comme dans la publicité ?

    C'est chouette le vendredi soir, on sait qu'on va avoir du temps pour les potes, que le lendemain c'est samedi et qu'on peut couper le réveil. On peut veiller, prendre le dernier métro pour rentrer, on s'en fout, le temps ne compte pas le vendredi soir. Et puis, peut-être que demain on pourra aller voir la mer ?

    On fait comme les Parisiens, on n'est pas des bobos nous autres, mais on va poser nos fesses en terrasse pour boire du vin en mangeant des tranches de saucissons. On n'est pas des bobos, mais on va dans les quartiers bobos, parce que faut dire que c'est là que c'est sympa quand même. Il y a de la musique, des jolies filles, des beaux garçons. Il y en a aussi du côté des Champs-Elysées, mais c'est pas pareil. Les filles y sont aussi jolies et portent de beaux souliers, les garçons également, mais c'est pas comme dans le centre de Paris. C'est mieux quand c'est plus populaire (qu'on dit, pour faire genre qu'on n'est pas trop snobs quand même) et les talons ça fait mal aux pieds.

    On parle de la semaine au bureau (mais pas trop), on boit (un peu) et on rigole.

    Il fait bon. C'est chouette l'été Indien à Paris, on peut se mettre en terrasse chauffée, même si on râle sur ces saletés de Parisiens qui envoient la fumée de cigarette dans le nez des gens.

    On râle sur les impôts, sur les voisins, sur les collègues, mais c'est vendredi soir, il y a les potes.

    On n'est pas sur les Champs-Elysées, c'est moins cher pour passer le vendredi soir. On peut se prendre une assiette à plusieurs, et de ce vin à la ficelle, oh on ne sera pas très regardant sur la qualité. C'est vendredi soir avec les potes, on est là pour rigoler.

    paris1.jpg

     

    C'est vendredi 13 et parfois c'est une date qui porte malheur. Si ce collègue ne revient pas lundi, ce n'est pas parce qu'il a fait comme dans la publicité.

    C'est vendredi 13 et Paris a basculé dans la barbarie la plus ignoble. Gratuitement. Juste parce qu'on était assis à une terrasse à boire du vin à la ficelle et à manger du saucisson, ou dans une salle de concert pour écouter son groupe préféré, vous savez : ces satanistes aux cheveux longs qui font de la musique de sauvage.

    C'est vendredi 13 et le monde entier est sonné.

     

    On pensait "plus jamais ça" après Janvier. C'est pire.

    On occulte ce que l'on peut lire ça et là de nauséabond sur l'amalgame, ça émane de personnes pas très intelligentes, donc très peu dignes d'intérêt.

     

    Le semi-marathon de Boulogne a été annulé ce matin. Tous les joggeurs croisés dans le Bois de Boulogne étaient vêtus de noir, le visage fermé. Normalement, c'est habillé en fluo et heureux un runner, car courir ça file des endorphines.

    Mais il y avait des gens, plein de gens qui souriaient, des enfants sur des patinettes, des vieilles dames sur des vélos, des couples qui se donnaient la main.

    Dimanche 15 Novembre 2015. Il faisait très beau. Le soleil brillait sur Paris, capitale de la perversion et des abominations.

     

    Sortez les gens, bougez, baisez, racontez des bêtises à vos amis, buvez du Coca ou du vin rouge le vendredi soir en terrasse, à Paris ou ailleurs, mariez-vous avec des hommes ou des femmes (qu'importe que vous soyez un homme ou une femme) ou ne vous mariez pas mais embrassez qui vous voudrez, mangez une plancha ou un steack vegan, portez des jupes courtes, regardez ce joli garçon furtivement en espérant qu'il croisera votre regard, ça n'est pas interdit, vous êtes libres, vous n'avez pas peur, vous ferez encore les couillons, vous irez écouter de la musique dans les concerts et râlerez sur vos voisins ou les impôts, soyez sérieux ou soyez irrévérencieux, mais par pitié putain : VIVEZ.

    dffsdg.jpg

     Crédit @ Percymadraw

     

  • Le nouveau masque de Filorga qui déboîte sa maman !!! Le Scrub & Mask, exfoliant et réoxygénant.

    Les gens, chuis pas rate, je vais te laisser passer le Pont du 11 Novembre avec un Concours (oui Pascale, réjouis-toi...).

    En fait, c’est passque j’ai testé dernièrement la nouveauté Filorga (Filorga, les adeptes, on en cause ? Ce sont eux qui font la medi-cosmétique) et que j’ai trouvé qu’il déchirait tellement, qu’il fallait que je partage ça avec le vaste monde (ici, quoi). 

    FOND+SCRUB-BIG.jpg

    Le Scrub & Mask de Filorga

     

    Qu’est-ce que ce masque a d’étonnant par rapport à un masque lambda ?

    Va-t’il te faire paraître immédiatement 10 ans de moins ?

    Et bien non, Maryse. Ce serait mentir. Ou alors ça s’appelle du floutage (sinon tu peux te maquiller, ça peut le faire).

     

    Nan mes lapins. Ce masque est étonnant du fait de son application. Ouais.

    Tout d’abord, il se présente dans un pot Airless (tu sais, ce pot où c’est qu’il faut appuyer DESSUS afin de faire sortir le produit). En clair, les pots dont tu ouvres le couvercle, mais que t’as pas besoin de mettre les doigts dedans.

    L’avantage : niveau hygiène, c’est super car la matière n’entre jamais en contact avec les bactéries.

    L’inconvénient : tu sais pas vraiment combien qu’il reste de produit (vu que c’est opaque).

    Mais sinon, le système est super bien. 

    SCRUB_AND_MASK-FOND BLANC.jpg

    Masque Exfoliant & Réoxygénant de Filorga - 39,90€

     

    Bon, revenons à nos moutons…

    Donc, on appuie sur le couvercle qui n’en est pas un (tu suis ?).

    Le produit sort (normal, sinon ce serait de l’arnaque). NB : fais pas comme moi… Evite d’avoir la main lourde… Juste 4 ou 5 pressions, à mon sens, c’est bien suffisant.

    La matière se présente comme une crème très fluide (genre un Sérum, tu visualises la texture de la chose ?).

    A l’application sur le visage : tu sens que cela contient une multitude de petits grains très fins.

    Bien joué : il s’agit donc d’un gommage !

     

    MAIS (pas que ça) !!!

    C’est là qu’arrive la magie sous tes yeux ébahis : plus ça gomme, plus ça mousse (ouais, ça mousse).

    La matière s’épaissit, puis crépite (oui j’te jure, j’ai rien fumé… D’ailleurs j’ai arrêté de fumer, et ça faut que je t’en cause plus tard).

    Donc : on a de la mousse sur le visage (en assez grosse couche, je dois dire, alors qu’on partait avec pas grand-chose au départ…). Cette mousse fait plein de bulles, et ça fait comme si on avait un truc gazeux sur la figure (non ya pas de fumée, faudrait pas charrier non plus).

    Pour ceux qui connaissent, la texture de la mousse c’est comme le Masque de Mousse d’Evidens de Beauté (sauf que celui d’Evidens : il chauffe) avec le crépitement de la Crème Crépitante pour le corps (sauf que celle d’Evidens : elle est froide).

    Donc : on se retrouve avec toute les bulles mousseuses crépitantes sur la figure, et on attend (le chaland).

    C’est là que je me suis décidée à attraper le mode d’emploi afin de savoir combien de temps qu’y fallait laisser poser cette affaire-là.

    Et ben y avait rien d’indiqué en terme de temporalité si tu veux…

    Y avait juste marqué : tant qu’ya de la mousse qui crépite façon cachet d’aspirine, tant que les bulles éclatent, il faut laisser poser. C’est marrant parce que tu as vraiment l’impression que tu fais un masque à la mousse à raser de ton homme.

    Ce qui était juste déroutant c’est que j’avais sans cesse la sensation que tout allait me couler dans le cou (que nenni, rien n’a glissé, rien n’est tombé, j’ai rien sali de mes vêtements).

    20151111_155021.jpg

    La compo pour ceux que ça intéresse (donc : pas moi :) ).

     

    Au bout de quelques temps (disons une vingtaine de minutes je crois) : j’ai fini par me regarder dans la glace. Le masque avait entièrement séché (je ne m’étais rendu compte de rien parce que ça ne tirait pas). Mon visage était complètement transparent (c’est-à-dire qu’on ne pouvait pas deviner que j’avais présentement un masque dessus, quoi).

    Bien évidemment, une fois cette constatation faite : faut aller te laver la face.

    Et le résultat : dingue.

    Peau rafraîchie, comme aérée. Je sais pas trop expliquer en fait.

    Limite que si j’avais le temps, je ferais ça le matin car je range ce produit dans la catégorie des masques anti-sale tronche à faire le matin pour que le maquillage tienne mieux et que les traits soient détendus quand t’as pas beaucoup dormi (mon champion toutes catégories dans ce domaine : l’Herb Mask de Menard bien sûr, what else ?).

     

    Bref : j’ai pas été payée pour dire du bien de la nouveauté Filorga.

    J’ai juste essayé.

    J’ai été bluffée.

     

    C'est pour cette raison que j’te propose d’en gagner 3 (comme ça tu te feras ton propre avis, vu que ça convient à tous les types de peaux, même sensibles).

     

    Comme d’hab’, les Règles de Concours sont LA 

    (à lire attentivement s'il vous plaît,

    ou votre commentaire risque de ne pas être publié)

    Please : ne cliquez pas plusieurs fois sur votre commentaire

    pour le valider, sinon il s'affiche en triple exemplaire ! Merci.

     

     

    Le Concours est clôturé, voici les 3 commentaires gagnants : 

     

    Allez hop, fini le masque !

    Écrit par : Darth Vader

     
     
    Quand Chuck Norris utilise le masque Filorga, c'est le pot qui est exfolié.
    Écrit par : Grelucha
     
     
    Sinon cette nuit, j'ai rêvé que j'étais en compagnie d'un homme extrêmement charmant que, toute pleine d'assurance, j'avais décidé de séduire quand soudainement, je me rendais compte non sans horreur, que j'avais mis mes Louboutin à l'envers - le détail qui tue, avouons-le - et qu'en fait, le type avait le visage de Pascale. Malaise. (true story)
    Écrit par : drame nocturne
     

     

     

  • Tu fais quoi dimanche prochain ? Et si tu courais solidaire pour l'UNICEF ?

    Sympa ce concept mes z'enfants. Quand on me l'a proposé, j'ai dit oui tout de suite !

    LE TEAM UNICEF WORLD RUN

    unicef.JPG

    C'est super simple.

    Où que tu te trouves dans le monde, le dimanche 15 Novembre 2015 : entre 00h01 & 23h59, tu peux courir 10km, à ton rythme, et tes kilomètres parcourus seront transformés en sous pour l'UNICEF.

    Par exemple, moi ce jour-là chuis inscrite au Semi-Marathon de Boulogne : donc, sur les 21,1km j'en donne 10 à l'UNICEF (mais en fait j'en donnerai plus).

    Comment qu'y faut faire ?

    1°) D'abord, faut s'inscrire (super rapidement) sur le Site ICI. Le prix de l'inscription est de 5€.

    2°) Tu trouves 3 partenaires car l'équipe doit être composée de 4 personnes.

    Moi chuis avec Benjamin de Runnergeek, Fabien de GeekAndRun et Anne-Sophie de JosyRunning. Et tu sais quoi ? Je ne connais pas ces personnes, je ne les ai jamais vues, Je ne sais pas où elles habitent, je ne sais pas à quelle heure elles vont courir ni à quel rythme. Juste un point commun : on va tous courir le challenge pour la même cause, et grâce à BODY TALK (qui m'a pas payée pour écrire ce billet, manquerait plus que ça, tiens !).

    3°) On connecte son appli ou sa montre sur le site (manque de bol, ils prennent pas ma Tom-Tom Cardio, donc je vais négocier pour savoir comment faire... Au pire, je vais emprunter la montre Garmin de quelqu'un).

    4°) Dimanche 15 Novembre 2015 : on court minimum 10km (ou +) n'importe où, en course officielle, tout seul dans la montagne, ou en entraînement avec ses potes.

     

    Voilà. C'est tout simple.

    Tes 5€ d'inscription seront remis à l'UNICEF. Cela servira à financer les actions de protection et d'éducation des enfants (et bien entendu : la vaccination).

    Si tu ne veux pas courir, tu peux soutenir notre équipe ICI en faisant un don déductible des impôts (le nom de la notre c'est BODYTALK).

     

    D'ailleurs, qui est BODYTALK ?

    bodytalk logo.jpg

     

    Là, j'te jure que j'ai dit : Waouw c'est sympa ce que vous faites !!!

    C'est une ligne de vêtements de sport. Ouais. Et chouettes les vêtements, très très chouettes :)

    Ils ne te promettent pas de courir plus vite, c'est pas du technique, c'est juste : beau et cocoon.

    Quand à la fin d'une course tu finis transpirant et écumant, tu n'as qu'une envie (c'est en général là que je perds toute pudeur...) : te glisser dans des vêtements secs et chauds (ouais, râle pas, ça se lave ensuite hein...).

    Chouf comme c'est meugnon :

    legging.jpg

    Legging femme 3/4 avec jupe intégrée - 32€

    (pratique, très très pratique la jupette,

    j'en ai déjà un comme ça et j'aime beaucoup beaucoup le concept)

     

     

    0E7Z9882.jpg

    Sweat zippé à capuche - 69€

     

    C'est une marque d'origine Grecque, de la fabrication soigneuse et artisanale (pas de petits enfants qui pédalent dans la cave...), des matières nobles, de belles coupes, de jolies couleurs, et surtout : de la super bonne qualité qui ne se détend pas au premier lavage...

     

    Leur Face Book

    Leur Instagram

    Leur Twitter

     

    Je reviendrai après le 15 Novembre te dire combien que j'ai fait pour mon Semi-Marathon (le 20ème je crois... pppfff... ça passe vite depuis mes débuts à me traîner comme une tortue...). P'têt' même que je posterai des photos de ma personne :)

    Et je t'esspliquerai aussi comment par quel truchement, par quel miracle, dernièrement j'ai réussi à faire 58 minutes aux 10km (ouais, enfin ! A force de patience et persévérance, tout arrive un jour...).

     

     

  • Je pars en Martinique !

    Mes z’enfants, c’est avec une très grande joie dans le dedans de moi-même que je t’annonce que je viens de m’engouffrer dans un truc de folaï, une histoire de malade… 

    1.jpg

     

     

    Figure-toi, par on ne sait quel truchement (la vérité que j’ai rien fait, tu m’connais en 10 ans de Blog, mon crédo : ne jamais rien demander), on est venu me chercher pour me dire, là, comme ça, en toute simplicité et heureusement que j’étais assise : Sonia, tu pars en Martinique.

    La Martinique, je visualise à peu près où c’est que c’est : là-bas, aux Antillies, pas très loin de la Guadeloupie, là où née Maya de Bencouscous (la Rivière Salée pour ceux qui connaissent).

    Sache une chose : j’y ai jamais mis l’ombre d’un seul des doigts de mes pieds. Ouais.

     

    2.jpg

     

    Qui qu’est venu me chercher te demandes-tu ? (ou alors tu t’en tapes cordialement, et tu as bien raison). Ben ma coupine Muriel. Une des coupinettes de la Team Asics avec laquelle j’ai fait le Marathon de Paris, sous coaching de Marc Raquil.

    La coupine Mumu, non seulement il se trouve que c’est ma wasine, mais c’est aussi la dame à laquelle appartient le journal Santé Sport Magazine (que c'est ce magazine qui me sponsorise tout le wayage).

    Et ça, ben figure-toi que je l’ai su bien longtemps après, un soir, alors qu’on était en train de manger un truc horriblement gras dans un bistrot en bas de chez nous (ouais ouais).

    Là tu vas me dire : ouais, c’est chouette, la vérité, tant mieux pour toi, mais je m’en tapes. Tu pars faire quoi sous les cocotiers ?

    Ben… Euh… Comment te dire… C’est là que tu vas dire que je suis complètement dingo (en même temps, c’est pas un scoop).

     

    Je vais…

     

    Hum…

     

    Faire un Raid.

     

    Ouais, t’as bien lu.

     

    Un R.A.I.D.

     

    Dormir en bivouac, dans un sac de couchage, sous une tente, avec les moustiques, en tentant de ne pas trop brailler (sous peine que mes coéquipières me noient ou m’abandonnent dans la jungle afin que je me fasse dévorer par de dangereux animaux féroces).

    Blague à part, c’est merveilleux, je suis extrêmement honorée, car je participe :

     

    raida.jpg

     AU RAID DES ALIZÉS !!!

    (ouais, coller un joli nom poétique derrière le mot « Raid »,

    ça fait moins peur que « Raid » tout seul hein ?)

     

    Ouééééééééééééééééééééééééééééééé, sonnez les trompettes !

    Pour résumer, ya :

    - 150 Filles (oui, c’est exclusivement féminin, même si nos Coachs sont des types du GIGN… Ricane, ricane...)

    - Nous sommes divisées en équipes de 3. Donc tu as bien compté Maryse : ya 50 équipes au total.

    -  On fait 1 journée de Canoë, 1 journée de VTT, 1 journée de Trail, ainsi que du Run & Bike.

    -  Chaque équipe représente une Association Caritative.

    -  On va traverser l’Île du Nord au Sud (ou alors du Sud au Nord, je sais plus trop), mais le parcours est secret, et tous les soirs on dort dans un endroit différent qu’on sait pas où c’est (normal si c’est secret tu me diras…). Donc c’est gentil de la part de ceux qui connaissent et voudraient me donner des conseils de visite : z’inquiétez pas, j’peux pas faire, mais j’ferai quand même !

     

    AZ.png

     

    -  Mon équipe est composée de Frogita & de Nadia, et bien évidemment nous avons décidé de défendre les couleurs violettes de Laurette Fugain !

    On résume cela par une aventure Humaine, Sportive & Solidaire.

     

    Avec Frogita ça fait 10 ans qu’on se connaît, et depuis 2 ans on s’est vachement rapprochées (genre coupines, pas genre qu’on se grimpe dessus, faudrait pas charrier quand même, j’la trouve zoulie, j’l’aime beaucoup mais ça va hein).

     

    Nadia, ça fait presque 2 ans. Un soir d’Halloween, on nous a dit : vous allez courir toutes les 2 ensembles, accrochées par une corde.

    Je mesure 1m80, Nadia fait 1m60. J’ai tout de suite trouvé ça follement sympathique comme idée de génie.

    Pis toutes les 3, sans le savoir auparavant : on s’est retrouvées dans la Team Asics du Marathon de Paris.

    Et également à présent, et sans le savoir avant : on part aux Antilles et dans la même équipe (on n’aurait pas pu rêver mieux).

    Là, c’qu’on fait en ce moment, dès que l’on peut : on court ensemble, pour voir comment on s’entend, comment on gère. Et ma foi : on est toutes différentes, et ça colle super bien !

    20km.jpg

     

    Nadia est morte de rire quand je commence à brailler des insanités à la fin des 20km de Paris, et que je lui cause de « petite côte de bâtard ».

    Isabelle reste calme et sereine, hyper patiente (comme d’hab’ quoi).

    J’ai fait croire aux 2 que je ronflais la nuit (pourvu qu’elles ne lisent pas ce billet, faut qu’elles croient jusqu’au bout que c’est vrai). Vu qu’on va dormir sous la même tente, autant poser les bases dès le départ.

    Je t’entends déjà rigoler toi dans le fond…

    Sonia en Camping ? Ben ouais, pour 4 nuits j’peux prendre sur moi.

    Mumu elle sait que j’ai le mal de mer (sur une barque dans le Bois de Boulogne, chuis malade… C’est pour cette raison que je vais pas au Chalet des Îles, à cause de la sale affaire du bac qu’il faut prendre pour traverser. Quoi y en a pour 2 minutes ? Ouais, même 2 minutes, je peux pas monter sur un truc qui flotte ou je deviens vert & orange à la fois).

    Ça va être sympa pour le Canoë…

    Le VTT… Hum… Dois-je reparler de ce qui s’est passé à Bali ? Ça aussi Mumu elle est au courant (j’y cache rien). Avec un peu de chance, j’vais tomber sur un Vélib’ à Fort-de-France (ben quoi ? On sait jamais. Tout est possible. Sur un malentendu…).

    Bon, en tous cas, heureusement qu’il y du Trail (ça je sais faire… Je braille, mais je sais faire). Et pour le Run & Bike, ma foi : tant que je peux faire du Run hein J

    Mumu elle nous a dit : on y va pour le fun avant tout. Si vous pouvez pas faire : vous marchez (ouais… surtout pour le Canoë, si on peut pas faire, on va marcher sur l’eau façon Djizeusse !).

    De toutes façons, on a tout misé sur Isabelle (Frogita). C’est elle la plus forte, et elle fait du Triathlon. Si on braille trop, elle saura nous faire taire avec une pelle motiver.

     

    Sinon, les gens de Laurette Fugain, j’ai préféré les prévenir avant : on court pour vous, on représente vos couleurs, mais on pense pas vous rapporter des milliers d’euros hein…

    Ils ont dit que c’était l’intention qui comptait (sont gentils).

     

    BANNIERE LF 960x300.jpg

     

     

    Bien évidemment que je vous ferai un compte-rendu (toujours dans l'optique de si chuis pas dévorée par une bête sauvage et abandonnée par mes coéquipières).

    On part le jeudi 18 Novembre, et on rentre le mardi 24 Novembre (si chuis pas ingérée et digérée par un animal exotique). Ouais c’est court. Mais ça va être intense !!!

     

    Mumu, que c’est une p’tite rigolotte. Elle nous a fait une liste du matériel obligatoire. Mes zyeux ils ont refusé de lire plus loin que « truc à injecter au cas où c’est que tu te fais boulotter par un serpent ». Mais sans déconner…

     

    Raid.JPG

     

    Avec toussa on est allé joyeusement se faire vacciner toutes les 3 contre la Rage (ou un truc qui y ressemble, je sais plus j’ai occulté). Ça c’était en cas d’attaque de lianes… De toutes façons, depuis la sale affaire du perroquet qui m'avait mordue à 8h du matin en plain Paris, je crois être immunisée (laisse-moi rêver s’te plaît).

     

    Quant à l’équipement… Hé hé :)

    Ma Lolo (encore elle) de chez Go Sport, elle a eu la bonté de nous fournir les sacs de couchage et les sacs.

     

    sac de couchage.jpg

     Sac de Couchage Laki Light - Wanabee - 20€

     

    Tu savais toi que les sacs de couchage c’était en fonction de la hauteur des gens ?

     Tu savais toi que les sacs de couchage, y avait plusieurs sortes de "chaleur" ?

    Mais comment que j’aurais pu deviner un truc pareil ???

    Là, çui qu'on a pris il est pour gens de 1m80 (môa), 1m70 (Isa) & 1m60 (Nadia).

    Niveau thermique : c'est medium. Aka qu'il va faire environ 25 C° à cette période de l'année, mais que la nuit ça peut cailler un peu, mais c'est pas le froid polaire non plus.

    Pis quand il se roule, il tient pas trop de place (ça c'est bien).

     

     

    sac a dos.jpg

     Sac de Randonnée Foehn 45L. + 10L. - Wanabee - 59,99€

     

    Pour les sacs de randonnée, je visualisais pas trop… C’est là que Isa (qui s’y connaît, heureusement qu’elle est là j’te jure, sinon Nadia & moi on passerait notre temps à se remettre du vernis sur les z’ongles) a dit : c’est bon 55 Litres c’est top !

    55 Litres… Je savais même pas ce que ça voulait dire.

    C’est gros 55 Litres. Même le sac de couchage il rentre dedans (avec un drap de soie qu’elle a dit qu’il fallait Isa, qu’elle soit bénie celle-là - c'est pour faire genre sous-couche feuilletée).

    La question de l’oreiller ergonomique. Que quand j’ai pas un oreiller ergonomique : je dors pas.

    Ben on va occulter aussi hein.

    T’as vu comment qu’on arrive à faire face à l’adversité avec un certain courage et beaucoup de dignité ?

     

    Les vêtements :

    On est super fières, trop contentes.

    On est toutes habillées pareil (enfin, à peu près).

    On a les Compressions SKINS (que c’est d’la bombe baybay). Ça fait combien de temps que je vous en cause avec des z’étoiles dans les z’yeux ? Ben depuis que j’ai découvert cette marque au Salon du Running (et que je taille du M chez eux). Ego content.

    Ya 400 points de compression. A ne pas confondre avec de la contention, ça n’a rien à voir.

    S’il fait froid : t’as chaud.

    S’il fait chaud : tu restes au frais.

    Pour résumer : tes muscles y sont pas fatigués, le sang y circule bien.

     

    skins.JPG

     Corsaire Femme A400 - 110€

     

    Râle pas pour le prix s'te plaît : ça les vaut largement.

    Le collant que j'ai depuis Avril est indestructible, hyper confortable et incroyable au niveau de la tenue. Tu sens que c'est vraiment actif au niveau des muscles. Truc de malade (il a même surpassé le 2XU que j'avais auparavant, et qui de toutes façons était devenu trop grand...). Ya pas de problème de couture qui se relâche ou qui gratte...

     

     

    manchons.JPG

     Isa & moi on a également les manchons (pour éviter les doigts qui gonflent façon Knakis Herta). Nadia a préféré les compressions pour les mollets. Nan on n'aura pas trop chaud avec, car justement : ça régule la chaleur.

     

     

    J’oublie pas mes brassières ANITA chéries (dont celle à motifs camouflage, qui sera tout à fait appropriée à l’occasion). 

    anita.JPG

     

    J’en ai 5, je prends les 5 On va transpirer comme des castors. Même si on sent le poney, on reste des gens distingués avant tout.

    J'en remets une couche : s'te plaît, ne prends pas n'importe quoi à ce niveau-à... Les nénés c'est fragile, qu'ils soient gros ou petits : c'est très important d'avoir un bon maintien. Je vois des filles courir parfois... J'te jure que ça me fait mal de voir les ballottements.

    Chez Anita, ils vont du Bonnet A au H, et ya plusieurs niveaux de maintien. Les brassières peuvent passer en machine des centaines de fois : rien ne se détend, rien ne gratte. Les bretelles sont confortables et larges (aka que ça ne te vrille pas les épaules). Franchement, on y met le prix, mais c'est à mon sens la meilleure qualité du marché.

     

    J'emporte également cette très jolie petite chose de chez Planet Fitness. Allez voir, ils ont vraiment une chouette collection ! Les motifs sont sympas, et c'est très technique (pas juste joli à regarder, ya une vraie technologie derrière...).

     

    collant.JPG

     Collant de Compression Reebok CrossFit Violet - 85€

    Je suis dingue de la couleur !

    Et c'est également de la Compression, comme son nom l'indique. De toutes façons, la compression, une fois que t'y as goûté, tu ne peux plus t'en passer... Ça agit vraiment sur les muscles, et les coutures qui ne gênent pas, c'est super appréciable.

    Je me rappelle mes débuts quand je portais un simple legging. Ça gênait à l'entrejambe, ça se détendait, ça craquait aux coutures, ça tenait chaud ou ça collait. Une cata.

    Une fois que j'y ai mis le prix, crois-moi que j'ai senti la différence ! Et mes vêtements de sport, vu l'usage que j'en fais, z'ont plutôt intérêt à être costauds...

     

    Et chouf ça aussi si c'est pas trop meugnon ?

    debardeur-les-mills-noir.jpg

    Débardeur Les Mills - 39€

    Le dos nageur est superbe, nan ?

    La matière est très agréable (et ne colle pas aux chairs quand tu transpires...).

    Pis c'est pratique de ne pas avoir de manches je trouve. t'es libre de tes mouvements et tout.

    NB : chez Planet Fitness, si tu hésites entre 2 tailles, prends la plus petite, ça a tendance à tailler grand.

     

     

    Pour les Baskets, je prends :  

    oneone.jpg

     Mes Hoka One One pour le Trail

    La chaussure de l'espace, que t'as l'impression que ça pèse une tonne, mais en fait c'est monté sur coussin d'air, et ça pas lourd du tout.

    En revanche, ça taille très petit, et j'ai du acheter du 42,5 (ouais... Oublie ta dignité...).

     

    Et puis pour la Route, je prends mes Skechers.

    Rhaaaa, depuis que j'ai découverts cette marque ya quelques mois, c'est le Graal. Et moins cher que ce que l'on peut habituellement trouver sur le marché, en plus !

    Rien à dire au niveau tenue de route, maintien et amorti. Merci à mon copain Thibault de No Pain No Gain. Il fait 2h35 sur Marathon et ne jure que par cette marque. Il m'a dit : essaye !

    J'ai adopté.

     

    strada.JPG

     Go Run Strada - environ 100€ 

    Si tu optes pour Skechers, fais attention à ne pas passer tout de suite au minimalisme niveau amorti. Vas-y progressivement, avec un modèle "transition".

     

    J’ai également cette chouette veste de chez Compressport :

     

    TR Hurricane Jacket - white movement 01b.png

     Coupe-vent Hurricane - 139€

    Cette veste est accompagnée d'un intéressant mode d'emploi qui t'essplique comment que ça se fait que ça ne colle pas au corps quand tu cours (important). Tu te vois faire du sport en k-way ? Ben là c'est pas ça. Ça ressemble à un k-way, mais ça n'a rien à voir (hormis la poche pratique pour plier le coupe-vent, c'est le seul point commun. Et une fois pliée, elle tient dans la main, aérienne j'te dis !).

    Il peut tomber des cordes, ya pas une goutte qui traverse !

    Il peut faire froid : t'as chaud.

    Il peut faire chaud ET pleuvoir ET y avoir du vent : tu sens rien dans le dedans de toi-même.

    Tu peux mettre un sac à dos en-dessous du Hurricane : ya la place extensible exprès (truc de ouf, tu ressembles un peu à une tortue, mais t'es pas gêné).

    Sincèrement, j'avais jamais vu cette matière avant de l'avoir sur moi. Très très étonnant ce vêtement (et bien pratique).

     

    Et les chaussettes (nan, j'ai pas que celles là pour faire tout le séjour... T'imagines le carnage toi ? Mes coéquipières, elles risquent de m'envoyer dormir en-dehors de la tente !) : 

    COMPRESSPORT-Ultralight-run-blue-2-18€.jpg

     Chaussettes ultra-light pro racing Run - Compressport - 18€

    Les chaussettes c'est toujours un accessoire auquel je fais hyper attention : faut pas que ça colle, faut pas que ça gratte, faut pas que ça serre, faut pas que ça se relâche, et surtout faut pas que ça occasionne des ampoules !

     

    Et avant de les enfiler, bien entendu, j'en remets une couche (si je puis dire) sur la Crème NOK d'Akiléine !

     

    Nok.JPG

     

     

    Le p'tit gars de chez Move Box, dont j'avais parlé ICI et LA, il nous a envoyé des tas de choses sympas :

     

    moustq.jpg

    Un bracelet anti-moustiques (il sent bizarre, mais je l'ai essayé cet été puisque je l'avais reçu dans la Move Box, et j'ai pas eu de piqûres).

    img-product-easy.png

    Une Batterie de secours Weex Easy qui se branche sur tous les appareils : APN, PC portables, Tablettes, Téléphone, etc.  (idem, je l'ai déjà, et elle est tout le temps dans mon sac à main).

    Et aussi des éco-tasses rétractables, des sacs à chaussures (rapport aux odeurs), des pastilles d'hydratation, et des bidons.

     

    La sale affaire du vêtement qu'y faut avoir fait une école d'ingénieur pour savoir comment le mettre.

    Dans tout ça, moi j'avais fait exprès d'occulter un truc important dans l'histoire : le VTT (sans déc', j'en tremble d'avance...). Isa, vu que c'est une pro (et que Nadia elle avait piscine. De toutes façons, en ce moment elle a aut' chose à faire vu qu'elle est partie faire le Marathon de Nou-Iork avec un des mecs des 2B3 - le pire, c'est que c'est vrai !), elle a dit qu'elle allait me mettre le fondement sur l'un de ces appareils de Satan, juste histoire de voir ce que ça donne.

    Moi, pour monter sur le vélo (ouais, j'appelle ça un vélo. Ça a des roues, une selle, un guidon, donc c'est un vélo) je m'apprêtais à acquérir benoîtement un genre de cuissard rembourré au cucul.

    C'est là qu'est apparue ma coupine Gégé dans toute sa splendeur, et elle m'a dit : Atta, à l'agence Bernascom on en a un, on te le prête !

    J'ai répondu : ah ben oui merci, j'veux bien... Vu l'usage que je vais en faire... Autant que je l'emprunte, ça c'est une bonne idée.

    V'là qu'elle m'a envoyé... CA. La combinaison de triton de l'espace :

    451504615p-010-01-1400Wx1400H.jpg

    Le Velocissima de Castelli - aucune idée du prix

    (mais me prêter ça à MOI, c'est filer de la confiture aux cochons !)

     

    J'ai reçu le truc, j'avoue : j'ai pouffé.

    J'ai arrêté de rigouler quand 3 siècles plus tard, j'étais toujours en train de me battre avec pour l'enfiler.

    Ma coupine Caro a proposé de me filer du talc et de la vaseline.

    Gégé m'a demandé si je voulais un mode d'emploi.

    Rougeaude et échevelée, j'ai arrêté de rire quand Mumu m'a dit qu'ensuite il fallait renoncer à aller faire pipi (c'est vrai que j'y avais pas pensé...).

    Pis après, j'ai commencé à me sentir très très bien dedans (faut dire que ça moule bien les chairs, c'est seyant visuellement, alors que j'avais peur de ressembler à une saucisse ficelée). J'étais à la limite de vouloir aller dormir avec...

    Après j'ai eu envie d'aller faire pipi, alors je me suis re-battue avec le Bib (c'est comme ça que ça s'appelle).

    J'ai regardé l'intérieur de la chose pour comprendre son fonctionnement.

    Et là j'ai constaté qu'y avait comme un genre de tranche de potiron qu'était cousu dedans (le fameux rembourrage cucul !). Très étrange visuellement, mais on oublie vite...

    Bon. Admettons. Au moins, j'aurai pas mal aux fesses !

     

     

    Niveau Cosmétiques :

     

    SUNLIMITED SPF50+ 20ml 14,50 euros.png

     Crème Solaire Tingerlaat Très Haute Protection - 13,90€

     

    La Crème obligatoire (ben évidemment voyons !). Pour faire du sport sous le soleil, c’est ce produit et rien d’autre (sinon les aut’ ils piquent les zyeux).

    Je t'en ai déjà causé depuis l'année dernière, quand je l'ai découverte. C'est un indispensable.

     

    Si on transpire pas trop (hum) : Esthederm (ad Vitam Eternam). Ça va qu’il m’en reste des vacances de cet été (chuis encore dans les temps limites).

     

    50.ml.photo.reverse.new.jpg

     Photo-Reverse - Haute-Protection anti-taches - 67€

    La crème qui fait que tu ne ressembleras pas à un léopard à la fin de l'été.

    Si t'as des taches avant d'aller au soleil : elles s'estomperont.

    Si t'en n'as pas à l'origine : ben tu n'auras pas de nouvelles amies une fois le soleil disparu.

    Miraculeux. Approuvé, testé, validé.

     

    Pour le reste z’en faites pas, j’ai prévu mes p’tits contenants (et des lingettes pour la toilette du chat...). Et surtout : pas d'huiles essentielles sur le visage, sous peine de photo-sensibilisation.

    J'ai pas trop posé la question au niveau des douches, mais avec 150 gonzesses sur un bivouac itinérant, je préfère ne pas trop me faire d'illusions... Ça va que pour la dernière nuit, on dort dans un hôtel :)

     

    Ah, j’emporte également un truc très pratique !

    Les Rois Mages, tu sais les 2 frangins bombasses dont je t’ai déjà causé ICI. Et ben ils ont eu la bonne idée de sortir leur huile miraculeuse sous format voyage façon roll-on.

     

    roll_on.png

     Roll-on Huile d'Argan - 19€

    Ça me servira de démaquillant (ouais… Râle pas, c’est exceptionnel pour quelques jours. Je sais, c’est pêché de gâcher une huile aussi précieuse) de sérum sous la crème solaire et de crème de nuit-contour des yeux.

     

    Pour le massage de nos muscles endoloris le soir, j’ai ce produit à l’arnica.

     

    arnica.JPG

     L'Huile de Massage à l'Arnica Bio d'Annecy Cosmetics - 100ml - 27€

     

    Elle sent délicieusement bon. Rien à voir avec les huiles à l'arnica que j'ai pu essayer avant.

    On sent que c'est plus "fin", plus élaboré. Toujours pareil avec les marques de niche (voilà pourquoi je les préfère : il y a un soin particulier apporté à l'élaboration du produit).

    Oui c'est plus cher que le lambda. Mais les matières premières sont plus "précieuses".

    La conception est plus familiale. Les fabricants plus accessibles.

    Dans le cas présent, l'huile pénètre plus vite je trouve. Et l'arnica, sur des muscles qui ont "chauffé", ben on n'a pas encore trouvé mieux pour délasser et réparer après l'effort.

     

    Et également les Roll-on réparateurs pour le body : 

    titans-blanc-baumes-et-boites-web.jpg

     Baume des Titans Blanc - Laboratoires Bimont - 9€

    Pour les coups de froid, les torticolis, tendinites et douleurs articulaires.

    titans-rouge-baumes-et-boites-web.jpg

     Baume des Titans Rouge - Laboratoires Bimont - 9€

    Celui-là il chauffe et c'est plutôt pour les douleurs musculaires.

    J'ai rencontré personnellement le Monsieur qui a créé les Laboratoires Bimont. C'était super intéressant tout ce qu'il m'a raconté. Il est très simple, super sympa, et surtout : il a fabriqué une crème de tuerie qui fera l'objet d'un billet spécial tellement chuis bluffée par l'essai ! 

     

    Bon... Ben maintenant, la question est de savoir comment que je vais arriver à faire tenir TOUSSA dans le fameux sac de randonnée de 55 Litres ?

    NB : nan, on se promène pas toute la journée avec ça sur le dos (heureusement d'ailleurs...). Le bivouac est itinérant. Des gens le démontent le matin et le remontent le soir. Nos affaires nous suivent :)

    Quoi j'ai pas parlé du Canoë ? Nan on le prend pas dans la soute de l'avion. Ils nous filent la bête sur place, et le casque qui va avec. J'ai 3 maillots de bain. Il suffit.

     

    Sinon, j’t’ai dit qu’y avait des filles de Koh-Lanta qui venaient aussi ? Une équipe de 3 gonzesses qu’ont fait le Koh-Lanta de cette année. Ya aussi la Miss France 2014 et des tas de championnes de sport...

    Nan.

     

    Ne dis rien (j’te vois rigoler dans le fond. Tu peux).

     

  • Les toutes dernières nouveautés et/ou tests Cosmétiques

    Rha mes z’enfants… Qu’on va croire que j’ai déserté ce blog. Ben même pas !

    Des semaines que je prépare cette note, car y avait tellement de choses à y écrire que j’avais toujours peur d’oublier quelque chose. Voualà, je viens enfin de valider le brouillon !

    NB : à chaque fois que je dis que j’ai testé quelque chose, c’est automatiquement pendant un minimum de 3 semaines. J’estime que je ne peux pas livrer un avis quant à un produit que j’ai essayé 48h, une semaine, ou sur le dos de la main.

     

    Les produits AVRIL.

    Rha v’la longtemps que je voyais défiler les avis sur le Groupe Face Book, et ça me tentait bien cette affaire-là.

    Pour les novices, c'est une marque de Cosmétiques Bio, avec certification Ecocert, à prix tous doux. C'est tout bien esspliqué ICI.

     

    J’avais déjà testé un vernis à ongles de chez eux (à 2,80€, on va pas se ruiner Maryse). Ils sont naturels (on rappelle que les Vernis Bio ça n'existe pas) et sont 7 FREE (ça veut dire que 7 substances pas sympas, et présentes traditionnellement dans d'autres vernis, ne sont pas présentes ici).

     

    vernis-a-ongles-vermillon-n-33.jpg

     

     

    Rien à dire au niveau de la tenue ou de la brillance. Je dirais que ça équivaut presque à Zoya en qualité (dont j’avais déjà parlé ICI). Mais malheureusement, il y a moins de choix de couleurs que chez Zoya (et ça tient un tout p'tit peu moins longtemps).

    Le pinceau permet de bien appliquer le vernis. Il sèche assez vite, et on peut tabler sur 4 jours sans que ça ne s’écaille.

    Le packaging est simple.

     

    Sinon, c'est leur dissolvant sans acétone que j'emploie depuis des mois (je l'avais acheté en promo genre 2 pour le prix d'1). Il n’abîme pas les ongles, et il sent beaucoup moins fort qu'un dissolvant traditionnel (ce qui n'est pas un mal). Bon, on ne lui a pas demandé de retirer un vernis à paillettes (chaipas, mais je mets plus de paillettes sur les ongles en fait).

     

     

    Voici ce que j’ai également pu tester de la marque :

     

     

    mascara-bio-noir.jpg

     Le Mascara noir longue tenue - 7€

    Alors là : TOP.

    J’étais un peu frileuse à l’idée d’essayer un mascara Bio… Par je ne sais quelle légende urbaine, j’avais peur que le pinceau ne soit pas génial, et que je me retrouve en panda-Staïle à la fin de la journée.

    Rien à dire.

    Tu connais ma capacité foudroyante à effectuer des photos de qualitay ? Donc je ne t’infligerai pas ça…

     

    mascara.jpg

    En revanche, on dit Merci à Pauline pour avoir accepté de le faire !

     

    Mais en gros : pas de paquets, tenue parfaite, facilité d’application (aka pas besoin de repasser des couches pendant 3 heures).

    Le seul bémol : la brosse sèche vite... Au bout de 2 mois d’utilisation quotidienne, je n’ai malheureusement pu plus l’utiliser (et pourtant il y en a encore dans le tube). Mais franchement, pour le prix, on ne va pas chipoter.

    Ce que j’ai également pu apprécier : lorsque je cours, ça ne pique pas. Ça c’est super important pour moi… J’avais également le même confort avec le mascara Lash Alert de Lily Lolo à ce niveau (qui sèche un peu moins vite dans le temps et ne coule également pas, mais, coûte le double).

     

     

     

    crayon-rouge-a-levres-rose-bio.jpg

    Crayon à lèvres Jumbo couleur rose charme - 4€

     

    Lui je l’ai beaucoup aimé pour son rendu mat. Niveau tenue, je ne table pas sur de la longue durée (ce serait mentir que de dire que c’est un rouge à lèvres qui résistera coûte que coûte à l’eau et à la nourriture).

    Les filles ayant une tendance aux lèvres sèches risqueront de ne pas trop apprécier le côté matifiant, je préfère prévenir.

    Sur moi : pas de soucis, pas de craquèlement et la couleur est chouette.

    Ya juste, malheureusement, un gros bémol à ce produit : il s’use très vite. Disons qu’après une utilisation quotidienne et quelques passages, il faut tailler le crayon.

    Et ensuite, oui, tu as bien compris mon p’tit bouchon : ben le crayon il devient tout petit tout petit, et il disparaît.

    Là encore, on ne va pas trop être rigide : c’est un très bon produit au niveau rapport qualité/prix.

    Et perso, j’aime beaucoup les crayons jumbos, c’est vraiment d’un pratique pour l’application !

    NB : pour les couleurs, je pense que tu peux aisément trouver des swatchs de bonne qualité sur le grand Google Images mondial.

     

     

     

    Rhaaaaaa les Produits Capillaires !

     

    shampooing-bio-cheveux-secs.jpg

     Le Shampoing Réparation à l'Huile d'Argan - 300 ml - 7€

     

     

    apres-shampooing-cheveux-secs-bio-huile-d-argan.jpg

    L'Après-Shampoing Réparation à l'Huile d'Argan - 200 ml - 7€

     

    Je rappelle que je ne suis pas une acharnée de la compo et du décryptage.

    Ce que je demande pour mes cheveux : qu’ils ne soient pas desséchés, et SURTOUT que les produits utilisés n’occasionnent pas de démangeaisons à mon cuir chevelu sensible qui réagit à la moindre occasion.

    Là le test est passé. Rien à dire de particulier. Ça lave & protège en douceur, et je ne me gratte pas frénétiquement la tête ensuite (c’est tout ce que je souhaite).

    Je ne peux pas trop donner mon avis quant au fait que ça regraisse vite ou non, étant donné qu’avec le sport je dois me laver les cheveux au moins tous les 3 jours sinon ça n’est pas gérable (sinon, je vaporise un peu de shampoing sec Batiste. J’ai fait le tour de quasiment tous les shampoings secs du marché, et, à mon sens, avis qui n’engage que moi : ya pas mieux sur le marché).

    Ah, niveau odeur : rien à signaler de particulier non plus.

    On pourrait peut-être juste souhaiter un packaging un peu moins formel (perso je m’en fiche, ça me va comme ça, point besoin de chichi même si on n'a rien contre un peu de sexy visuellement).

    En tous cas, un bon point pour la grosse contenance à petit prix.

    Très bon test donc, même si mon chouchou absolu de la sexytude efficace pour les cheveux reste indétrôné : John Masters Organics !

     

     

     

    lotion-tonique-bio.jpg

    La Lotion Tonique à l'Eau de Fleur d'Oranger - 200 ml - 7€

     

    Dois-je encore te rappeler ma passion pour tout ce qui touche de près ou de loin à l’odeur de la fleur d’oranger ???

    J’aime le fait que le contenant soit assez gros et que le produit dure assez longtemps.

    Enfin… Vu l’usage que j’en fait… Le niveau descend à la vitesse de la lumière (je ne suis vraiment pas un bon exemple à ce niveau-là…).

    Ya juste un truc assez déroutant avec ce produit : il mousse. Oui. Il fait des bulles.

    Ce qui n’est absolument pas gênant hein !

    Ça n’est pas une eau nettoyante ou micellaire, mais une lotion. Il n’y a apparemment pas de base lavante dedans.

    La lotion ne pique pas, n’irrite pas (ça c’est déjà vu avec d’autres…) et n’occasionne pas de problèmes au niveau des yeux.

    L’odeur est légère et juste comme j’aime.

     

     

     

    mousse-nettoyante-visage-bio.jpg

     La Mousse Nettoyante Visage à la Rose de Damas - 200 ml - 9€

     

    J’aime le fait que la mousse sorte de façon aérienne en nuage.

    Elle me rappelle celle de Nominoë au niveau de la texture.

    Peut-être pas hyper « costaud » pour passer après un démaquillage à l’huile végétale (ça dépend laquelle remarque. Sur celles qui s’émulsionnent ça va).

    Et niveau Huiles, depuis un moment j'alterne entre ces 2 là : 

    huile-demaquillante-visage-bio-acorelle-125-ml.jpg

     L'Huile Démaquillante Acorelle - 125 ml - 16€

    Toute simple, efficace, retirant le smoky sans piquer ni trop frotter, agréable d'utilisation. 

     

    akane.jpg

     L'Huile Purifiante Démaquillante Akane - 150 ml - 18€

    (qui sent toujours aussi bon la pomme rouge Japonienne,

    et a la bonne idée d’être désormais proposée en contenance de 150 ml !).

     

    Pour en revenir à la mousse nettoyante, je préfère donc l’utiliser quand je ne suis pas maquillée.

    Le matin je conserve mon savon chouchou de chez Lulu & Boo au Tea Tree (pas encore trouvé plus probant pour « réveiller » sa face le matin sous la douche ! Ouais ouais).

     

    gel-nettoyant-ortie-tea-tree-citronne-cosmetiques-bio-lulu-and-boo.jpg

     Gel Nettoyant à l'Ortie & au Tea-Tree Citronné

    Lulu & Boo - 100 ml - 23,90 €

    J'ai d'ailleurs récemment rencontré la Madame qui a fabriqué cette merveille et qui m'a appris que le produit avait reçu le prix ci-dessus (m'étonne pas). 

      

     

     

    La nouveauté DENOVO !

    On en parle encore du fait que je kiffe cette marque jusque dans le dedans de moi-même ?

    J’avais déjà causé de sa fabuleuse Oléogelée démaquillante/fondante incroyable (qui récolte des suffrages unanimes), ainsi que de ses super Sérums Éclat & Normalisant. Sans oublier : le formidable lait pour les cheveux qui hydrate les fibres sans graisser ni alourdir la masse capillaire (‘ttention de ne pas avoir la main trop lourdes quand même… Je dis ça, je dis rien).

    Là, la Fondatrice Alice Roux récidive avec son dernier bébé : l’exfoliant enzymatique. C’est-à-dire que c’est un gommage où c’est qu’ya pas de grains. Qu’on croit que ça fait rien, étant donné que ça ne « gratouille » pas, mais en fait : ça fonctionne gravement mes z’enfants !

     

    denovo.jpg

     Exfoliant Enzymatique Eclat - 40 g. - 26 €

     

    La chose se présente sous la forme d’un petit flacon avec de la poudre dedans. Moi j’avais la version « Éclat », mais le produit existe également en « Purifiant » (comme pour les Sérums).

    Tu verses un peu de produit dans le creux de ta main.

    Ensuite, on humidifie (légèrement, sinon ça fait de l’eau, et quand même un peu sinon ça fait pâté et on ne peut pas l’appliquer). Perso, j’ai trouvé le truc tout simple : sous la douche, théoriquement je suis déjà mouillée (enfin je sais pas pour vous, mais chez moi, oui) et donc mon visage et mes mains avec. Puis, je verse un peu de poudre dans la main et j’applique directement sur le visage : c’est parfait.

    Attention, ne faites pas comme moi (la nouille en chef) : toute jouasse que j’étais à l’idée de me gommer la face, v’là que j’ai respiré la poudre en même temps (ouais rigole…) et ensuite et ben j’me suis étouffée (tu peux te moquer, j’assume).

    Blague à part : une fois que tu as « la pâte » sur la figure, tu masses tout ton visage pendant une minute très exactement. Moi je fais comme ça, et ensuite je me lave le reste du corps au Soap & Glory (mon addiction n’est pas partie depuis ce billet, je suis accro et missionne des amis à chaque fois qu’ils vont en Angleterre afin de me rapporter des precious bouteilles).

    Une fois que la pâte a bien posée : je rince.

    La dame de chez Evolve elle a marqué sur son flacon le mot « ÉCLAT ». Ben c’est vrai. C’est ça qu’on remarque lorsque l’on sort de la douche.

    NB : je n’utilise pas le Gommage tous les jours, mais une fois sur 2 en alternance avec Savon chouchou du matin Lulu & Boo mentionné plus haut (pour ceux qui suivent).

    L’intérêt d’un gommage sans grains ? Ben de ne pas se frotter le visage frénétiquement, et éliminer les peaux mortes tout en douceur. Donc convient aux peaux sensibles et réactives et tout.

     

    Les nouveautés EVOLVE.

    Rhaaaaa, ayé, enfin, on a de quoi remplacer Thémis (toujours porté aux abonnés absents) pour les 2 produits recherchés désespérément partout : le Sérum à l’Acide Hyaluronique ET le Masque au Chocolat !

     

     

    masque-eclat-radieux.jpg

     Masque Eclat radieux Cacao & Coco - 60 ml - 24 €

     

    Ça fait combien de temps qu’on est sur le dossier ? mmm… Je dirais bien plus d’1 an ou plus, nan ?

    Alors je sais que la marque CLAIRJOIE en propose un, mais je n’ai pas testé.

    En revanche : çui d’EVOLVE, oui !

    P’tit rappel : le Masque au Chocolat que proposait Thémis était absolutely fabulous. Il ne sentait pas trop fort le chocolat (sinon ça aurait pu être écœurant), pas d’odeur chimique de synthèse, et surtout au niveau efficacité : waouw.

    Lecteur : j’affirme haut et fort que celui d’Evolve : il est encore mieux (oui).

    L’odeur est encore plus subtile (je veux dire par là, que ça ne te soulève pas le cœur, mais que ça te donne bien envie de le manger en revanche… Ce qu’il ne faut tout de même pas faire. Après, je juge pas, tu fais comme tu veux).

    Celui de Thémis : on pouvait le poser en petite touche sur un bouton avant apparition (du genre qui chatouille mais n’est pas mûr, tu vois de quoi je parle ?) et la matin : pfiout, envolé, y avait plus rien.

    J’ai pas essayé ce cas de figure avec celui d’Evolve, mais ça doit être sensiblement la même chose (désolée si j’ai pas de bubons, je fais c’que j’peux ma brave dame).

    L’application se fait en couche assez épaisse, et on laisse poser le masque une vingtaine de minutes avant qu’il ne sèche.

    Il se rince assez bien, et l’effet est top : peau clarifiée, teint frais, traits lissés et tout.

    Ya juste un point pas bien : le pot est trop petit… Pour les gens qui ont tendance à avoir la main lourde comme moi, on vient malheureusement à bout du pot en quelques applications. Et ça c’est bien dommage. Faudrait que la marque puisse proposer un contenant plus grand.

    Sinon, au niveau de la qualité : rien à redire, c’est vraiment un produit abouti et élaboré, de très grande finesse.

     

    Et l’aut’ produit également attendu : 

    serum evolve.jpg

     Le Sérum à l'Acide Hyaluronique 200MG - 30 ml - 36 €

     

    Alors, il est :

    - Vectorisé (ça veut dire que ça rentre bien dans ta peau, pour vulgariser).

    - bas poids moléculaire (200 MG)

    - anti âge car puissant hydratant 

    - produit en toute petite quantité : ils ont d'abord conçu 200 bouteilles, puis seulement 500. C'est comme ça, ils prennent leur temps pour faire les choses, et chaque Madame qui fabrique le produit, et ben elle marque son prénom sur la bouteille.

    - longévité de 2 ans

    Ma coupine So de Demaquillages rajoute : l'acide hyaluronique de haut poids moléculaire reste en surface et ne pénètre pas. Il retient l'eau et est hydratant et repulpant.
    Le bas poids moléculaire, donc fragmenté (comme celui dont je parle), est tellement petit qu'il pénètre tout seul. Donc effets anti-âge car stimulation des cellules synthétisant le collagène (fibro blastes).

     

     

    KJAER WEIS

    Me demande pas de prononcer le nom de cette marque, j'y arrive pas.

    Mais je crois qu'il faut dire "KLIRE VAÏSSE" (à peu près).

    C'est du Maquillage Bio, haut-de-gamme, Luxe quoi, et super bien présenté dans des contenants "bijoux" et rechargeables. 

     

    rouges-a-levres-kjaer-weis.jpg

     Rouge à Lèvres crème - Teinte Sweetness - 39 € (Recharge : 23€)

     

    Oui, alors s'te plaît ne commence pas à hurler.

    Oui, c'est pas donné.

    Non, on ne paye pas que le packaging, mais également les matières premières de haute qualité.

    Et ya des personnes qui accordent énormément d'importance à l'emballage, donc voualà :)

    J'ai eu la chance de recevoir le produit en photo : c'est somptueux. Un objet que l'on garde dans le sac pour les retouches. Vraiment beau, chic, discret. Donc j'y fais attention et ne l'utilise pas en permanence. C'est vraiment le rouge à lèvres plaisir et sur lequel on te complimente (la teinte rendue est magnifique).

    Pas extrêmement probant au niveau de la tenue longue durée, mais perso je m'en fiche, ça ne me dérange pas d'en remettre.

     

    NB : je sais que j'ai vu passer des posts très très élogieux quant au fond de de teint de la même marque. Perso, je n'ai pas essayé (car, comme tu sais, le fond de teint et moi ça fait deux) mais apparemment, le produit a l'air de faire des heureuses.

     

     

    KESARI

    On n'oublie pas ses premières Amours, hé hé !

    Je continue à vider de temps en temps un flacon de la crème de Nuit Radieuse au Safran (j'en ai tellement parlé sur ce Blog, comment pourrais-je l'oublier ?).

    Et voilà que Jessica, la Fondatrice, a sorti le Savon ! 

     

    savon.jpg

     Il coûte 8€ pour 110 grammes.

     

    La version en photo est celle pour le Visage et ne contient pas d'huiles essentielles (il est composé de fleur de safran & de l'ait d'amande bio). Le savon est à 11% de surgras, ce qui est une innovation (d’habitude c’est 8% maxi) et bien entendu : il y a de la crème Késari dedans !

    La Saponification est bien sûr à froid, ce qui permet de créer naturellement de la glycérine. Quand les autres savons ne sont pas saponifiés à froid, ça veut dire que la glycérine y est rajoutée après.

    La mousse est toute douce, bien crémeuse, et élimine très bien l'Huile démaquillante. A l'utilisation, il est vraiment très agréable et sent bon le frais et le propre.

     

    INCI :

    SODIUM SHEABUTTERATE1, SODIUM COCOATE1, AQUA/WATER, PRUNUS AMYGDALUS DULCIS FRUIT EXTRACT*, SESAMUM INDICUM SEED OIL*, PRUNUS AMYGDALUS DULCIS SEED OIL*, CARTHAMUS SEED OIL*, GLYCERIN*, CROCUS SATIVUS FLOWER EXTRACT*, TOCOPHEROL (MIXED), BENZYL ALCOHOL, DEHYDROACETIC ACID.

     

    Beurre de Karité saponifié, Huile de coco saponifiée, Eau, Lait d’amande douce, Huile de sesame, Huile d’amande douce, Huile de carthame, Glycérine, Extrait de fleur de safran, vitamin E, Alcool benzylique, Acide dehydroacétique

    •       99,99% du total des ingrédients d'origine naturelle

    •       99,99% du total des ingrédients issus de l'Agriculture Biologique

    * Ingrédients issus de l’agriculture biologique

    1 : transformé à partir d’ingrédients biologiques

     

     Pour les infos de commande (500 sont déjà partis, et pour l'instant on ne peut pas le commander sur le Net) : tél. 09 83 98 88 47 ou email : info@quatressences.com 

     

     

    Les Crayons HOLIKA.

    Pour les Fans des produits Asiatiques : vous pouvez y aller les zyeux fermés (si j'puis dire).

    holika-holika-eyeliners-bijoux-jewel-light-waterproof-eye-liner-22-gr.jpg

    Holika Holika eye-liner bijou - 7 €

     

    J'ai testé pour toi : ça coule pas, ça bave, la mine est plutôt grasse donc glisse bien (de quoi faire facilement un smoky).

    J'aime le fait qu'il y a pas mal de couleurs sympas, et surtout : c'est pailleté !

     

     

    Les Produits Capillaires Bumble & Bumble.

    C'est un coupain qui m'a fait découvrir ça.

    J'avoue que j'étais pas des masses emballée par le packaging orange, et, sans être focalisée sur la compo, j'avais peur que ce soit bien bien chimique (je rappelle que je m'en fiche, j'ai juste peur que mon cuir chevelu gratte ensuite).

    20150901_122711.jpg

    Après-shampoing Invisible Oil - 200 ml - 37,50€

    Base thermo-protectrice anti UV - 250 ml - 28,50 €

     

    Bon ben là : ça va. Rien à dire. Pas de démangeaisons.

    L'après-shampoing, comme son nom l'indique : il sert à démêler après le Shampoing. Il est plutôt indiqué aux personnes, qui, comme moi, possèdent un capillariat de type "moussu" (tu vois ?). Je ne le recommanderai pas aux cheveux gras ou plats, mais plutôt aux cheveux frisés, ondulés, secs, déshydratés, etc.

    Et la brume à vaporiser : j'ai adoré !!! Tu fais quelques pschit pschit sur cheveux mouillés, avant le brushing, et ça te discipline bien tout, sans frisottis, sans grassouilles, sans cartonner.

    Le cheveu est super souple et brillant.

    Voici la compo pour ceux que ça intéresse :

    20150901_122940.jpg

     

    20150901_122953.jpg

     

     

    ESTHEDERM.

    Ma marque chouchoute pour l'été, tu sais bien ! Mais pas que... 

    A tout moment de l'année, j'utilise l'Eau Cellulaire (aucun brumisateur n'a pu le détrôner à mes yeux), et leur Lotion fraîche hydra-ressourçante tellement géniale.

    Là, je cause d'une nouveauté qui n'en est pas une : l'Osmoclean. Figure-toi que ce produit à 30 ans.

    Pour son anniversaire, et jusqu'à la fin de cette année, le packaging est en édition limitée (c'est toujours la même compo à l'intérieur, pour ceux qui connaissent).

    HP CREME DOUCE.jpg

    La Crème douce désincrustante - 75 ml - 29,80 €

     

    Ça fait des années que je connais ce produit (d'habitude, le tube est tout blanc) et je t'en ai déjà parlé sur ce blog.

    C'est une crème sans grain qui s'applique en massages sur le visage sec (donc surtout pas sous la douche ou dans le bain, sinon ça ne fonctionne pas).

    Ensuite, à force de masser, la pâte s'épaissit, devient opaque et te dégomme toutes les saletés logées à l’intérieur de pores. Ouais (c'est vrai). 

    Bon, je sais qu'il y a beaucoup d'adeptes fidèles à ce produit, et que ça leur fera plaisir d'apprendre qu'une édition limitée toute mimi est à dispo :)

     

      

    Les Produits que j'ai pas aimés (ouais, il en faut...).

    Alors là, je suis désolée, navrée, tu peux te sentir libre de me jeter des cailloux...

    J'ai hésité, mais faut que je le dise : j'ai pas aimé les produits capillaires de chez Végétalement Provence (et vraiment ça m'embête car j'avais lu des commentaires dithyrambiques à ce sujet. Je voulais vraiment tester cette gamme).

     

    20150908_114109.jpg

     

    Mais ça fonctionne pas sur moi (je sais pas quoi te dire).

    J'ai testé la Gamme Nutritive. Ça c'est révélé désastreux sur moi : cheveux poisseux, regraissant en une seule journée, et moussus/paille/secs. Et pourtant j'ai essayé plusieurs fois hein...

    La brume à vaporiser avant le brushing ne lisse rien, mais alourdit et cartonne. Surtout, elle sent le jasmin, et je ne supporte pas le jasmin (mais encore, ça c'est pas grave, les odeurs c'est subjectif).

    Voualà, je ne peux rien rajouter d'autre. A part que je suis déçue de ce test car j'attendais beaucoup de ces produits. Snif.

     

     

  • Run Disney ! Retomber en enfance : la fabuleuse matinée chez Mickey, en privilégiée, dans le parc Disneyland Paris vide…

    Mickey.jpg

     

    Gens, presque une semaine après, comme une gosse, rien qu’en y repensant j’ai des étoiles plein les yeux.

    Cela fait quelques mois que l’on parle d’un événement qui n’aura lieu qu’en Septembre 2016 (du 23 au 25 très exactement) : le premier semi-marathon chez Mickey, là-bas à Eurodisney (Disneyland Paris qu'il faut dire), du côté de Marne-la-Vallée.

    affiche.jpg

    Pour te dire qu’ils ont ouvert les pré-inscriptions depuis un moment. Les tarifs sont pas annoncés, mais les gens se pré-inscrivent quand même.

    Pourquoi ? Passque que tu cours ou que tu ne cours pas : faut faire le Run Disney, vu qu’ya plein de formats, et que c’est donc accessible à tout le monde.

    run disney.png

    Donc, môa, quand j’ai appris ça, tu te doutes bien que j’ai collé Spike & son p’tit Chinois à la pré-inscription du semi-marathon. Pis après on a regardé quelle tenue qu’on allait porter (on hésite encore entre Minnie ou un genre de fée, mais si ça se trouve on finira en Ratatouille).

    Et ya quelques temps : v’là qu’on m’invite à la présentation Presse (grâce à l’agence de Communication Bernascom avec laquelle j’avais déjà effectué le Challenge Asics, sous coaching de Marc Raquil pour le Marathon).

    J’ai mouru.

    Y avait marqué qu’on allait être reçus à l’Hôtel Disneyland pour nous esspliquer ce qui allait se passer en Septembre 2016, pis qu’après on allait dîner dans le Parc et voir la Parade, et ensuite on allait dormir à l’Hôtel New-York.

    Mais le mieux c’était le lendemain matin : rendez-vous à 6h du matin dans le hall de l’hôtel pour un p’tit run de 5km à la fraîche, dans le parc d’attractions vide.

    WAOUW !

    J’ai re-mouru.

     

    Figure-toi qu'on était une petite cinquantaine, en tenue de course, les yeux embrumés, dans le parc vide.

    Pour biiiiien nous réveiller, on nous a amenés sur une ligne de départ reconstituée. 

    FB_IMG_1442488600445.jpg

     

    Ah z'ont fait les choses en grand hein : DJ qui diffusait un son terrible (là, pour le coup on était bien réveillés), et également un coach sportif de toute bôté qui nous a prodigué les échauffements (là, c'était plus possible de dormir en fait...).

    Ensuite, on nous a divisé en 2 groupes, genre vague/sas de départ, et v'là qu'on est partis à vitesse cool.

    Moi, même pas peur, j'me suis collée dans le premier groupe tellement que j'avais hâte de partir !

    Y avait même un genre de ligne de départ avec cordon à franchir et tout (parfait, j'te dit, c'était parfait !). 

    A partir de là, c'est devenu carrément magique...

    Ce parc où je suis allée tellement de fois, vide, rien que nous, seulement le son de nos baskets devant les attractions... Magnifique (enfin ya quand même un p'tit rigolo qu'a trouvé moyen de nous chanter la chanson des Poupées... Tu sais cet air que tu gardes dans la tête très trèèèèès longtemps...).

    Quelques employés du parc étaient présents afin de nous indiquer la route ou jouer les supporters.

    Et à chaque kilomètre : un personnage Disney qui attendait afin que l'on prenne des photos avec lui.

    Ce que j'ai adoré ? Le lapin blanc d'Alice qui agitait sa montre en nous disant : "Vous êtes en retard, vous êtes en retard !!!".

    Des étoiles plein les yeux te dis-je...

     

    Le moment le plus incroyable : bon... J'avais bien remarqué que cette belle femme noire qui courait à côté de moi était Marie-Jo Pérec. Super honorée qu'elle soit là, j'étais.

     

    12041745_716428271827126_336637074_n.jpg

     Ouais, à 6h du matin, chuis pas maquillée mais je porte des oreilles généreusement offertes !

     

    Mais là où j'ai complètement halluciné... V'là qu'on était arrêtés afin de faire un selfie avec un personnage, lorsqu'un type a demandé à la blonde à ma gauche : "Ça va Paula ?".

    La dame répond en souriant dans un français parfait, avec une petite pointe d'accent anglais...

    Je me demande si ce sont mes yeux (ou la magie de Mickey)... Je pousse du coude discretos ma copine Nadia, et j'y demande : "Euh... Paula comment ?".

    Je connaissais la réponse, mais je ne pouvais y croire...

    "Radcliffe" qu'elle répond.

    J'ai re-mouru.

    Paula Radcliffe. Championne du Monde de Marathon, titre jamais égalé (même les Kényanes y arrivent pas...).

    La légende vivante, le mythe. Là, avec moi, chez la souris, en toute simplicité...

     

    12030696_716428278493792_645069724_n.jpg

     Tu te doutes bien que chuis allé quémander du selfie.

     

    Et puis ce Run hors du temps s'est arrêté à regrets...

    Le soleil se levait doucement, et l'arrivée était devant le joli Château.

    Qui qui attendait devant ?

    Imagine ces grands dadas de 30, 40 ou 50 ans en train de brailler : Miiiiiiiiiickey !

    Oui, il était là, en tenue de runner, à nous féliciter !

     

     

    paula marie jo.jpg

     

     

    Fabuleux, c'était fabuleux, te re-dis je !!!

    Ensuite, ça a été retour à l'hôtel pour prendre le petit-déjeuner, se doucher, et reprendre le RER où j'ai roupillé toute heureuse en repensant à ce que je venais de vivre.

     

    FB_IMG_1442488514055.jpg

     

    Quelques infos sur ce qui va se passer en Septembre 2016.

     

    Samedi 24 Septembre 2016 :

     

    Family Run : Course familiale ouverte à tous les participants âgés au minimum de 5 ans.

    Distance : 5km (que l'on peut même faire en marchant, l'important étant de prendre le plus de photos avec les personnages Disney disséminés sur le parcours).

    Nombre maximum autorisé : 5 500 personnes.

    NB : je précise que ça se passera dans le Parc, au milieu des attractions.

    family run.jpg

     

    Le même jour auront également lieu autour du lac du Disney Village :

    Des courses pour 1 200 enfants (de 1 à 12 ans inclus) pour des distances de 100m / 200m / 400m / 1 km / 2 km.

     

     

    Dimanche 25 Septembre 2016 : Semi-Marathon, donc 21,1km (départ à 7h du matin).

    Le parcours est décomposé comme suit :

    Parcs Disneyland : 7 km

    Territoire du Val d’Europe : 11 km

    Hôtels et Disney Village : 3,1 km  

     

    parcours.jpg

     

    Attention : il n'y aura que 12 000 participants.

    Le 6 Octobre 2015 : seront mis en vente ICI les séjours comprenant nuit à l'hôtel + dossard.

    En Janvier 2016 : on pourra acheter les dossards individuels sans la nuitée (oui, il en restera).

    Les tarifs sont pour l'instant inconnus, mais on nous a assuré que ce serait très raisonnable et équivalent au prix des courses Parisiennes.

     

    Quant aux Médailles, y en aura pour tout le monde ! 

    médailles.jpg

     

     

  • Les Parisiennes sont toujours pressées pressées, Les Parisiennes ne s’arrêtent jamais jamais !

    C'est la chanson (pour ceux qui la connaissent) que m'inspire la Course de la Parisienne.

    Tu sais, celle que j'avais juré mes Grands Dieux que jamais au grand jamais je n'irai me commettre là-dedans...

    Et comme on dit : ya que les abrutis qui ne changent pas d'avis :)

    Pourquoi que je voulais pas y aller ?

    - Passque Cerise m'avait dit qu'il fallait patienter 2 heures sous la Tour Eiffel avant de partir. Ce sont des départs par vagues, et à chaque fois il faut attendre.

    - Passque je suis Snob de la distance (quouâââ, môa me lever un dimanche matin pour aller faire 6,7km ? Même pas je sors de mon lit pour un si petit parcours !).

    - Passque j'étais de toutes façons échaudée par mon expérience précédente de ne courir qu'avec des gonzesses (voir le billet juste avant).

     

     

    150913_095222.jpg

     

    Or, là il se trouve que Neoness (les Clubs de Forme), l'un des partenaires de la Course, et l'Agence Bernascom (les gens avec lesquels j'ai couru le Marathon pour le Challenge Asics coachée par Marc Raquil) m'ont dit : Viens qu'on t'offre ton Dossard en VIP, tu partiras avec la première vague.

    Ça ça signifie : t'attends pas 2 heures.

    Alors j'ai dit oui (Snob te dis-je...).

    NB : mais c'est pas passqu'on m'a invitée que je vais dire du bien automatiquement (tu sais comment je suis...).

    Pour l'histoire de la distance, j'me suis dit dans le dedans de moi-même : bon, ben je vais y aller de chez moi en courant, et je repartirai en courant, ça me fera une sortie longue (en vrai, j'ai fait que l'aller, passque pour le retour il pleuvait, et qu'on m'attendait). Mais ça m'a quand même fait 12km, et après chuis allée manger gras (ouais).

     

    Ces 2 paramètres étant réglés, il restait plus que le concept de courir avec juste des filles.

     

    20150913_090735.jpg

    Note qu'en 1ère vague, on a de la place :)

     

    Et ben mes enfants : j'ai adoré. Tout simplement adoré.

    Il pleuvait, il faisait froid, y avait plein de boue dans le village où retirer le dossard (donc au Stand Neoness pour ceux qui suivent). On avait toutes le même ticheurte rouge avec dos nageur (super chouette).

    J'ai trouvé 2 gonzesses inconnues qui cherchaient l'aire VIP, donc on y a couru ensemble.

    Et l'ambiance... WAOUW ! Rien à voir avec "le girly show" de la Nike Woman. Pas de "fifilles" over-lookées juste là pour se montrer. Rien que du convivial et du bon enfant M'sieurs-Dames !

    Des femmes venues de partout en France, juste pour faire cette course, en famille, avec des collègues, des dames de tous âges, des copines pas là pour se prendre la tête...

    Des femmes qui ne courent pas en temps normal, qui ne cherchent pas la performance, juste là pour partager, en profitant de cette journée (ouais, pour le beau temps, on repassera).

     

     

    parisienne.jpg

     

     

    J'ai vu des équipes qui concouraient pour le plus beau déguisement, des femmes des cavernes (très sympa), et aussi tout un potager (la tomate, la grappe de raisins, la fraise, etc.). GÉNIAL !

     

    150913_122916_650.jpg

     

    Et puis ce sentiment d'être privilégiée lorsque tu attends en première vague, avec Claudia Tagbo qui ne raconte que des âneries (love) et plein de filles super sympas. Des actrices sans fards, juste présentes pour le fun.

     

    150913_093305_650.jpg

     

    Une tonne d'encouragements sur le parcours, convivialité, ambiance, bénévoles au top.

    Et puis il y a une entraide. J'ai traîné une fille inconnue qui avait décidé de marcher au bout de 1km (j'crois qu'elle parlait pas Français, et qu'elle m'adore).

    Lorsque les 6,7km s'arrêtent (j'ai fait 40 minutes tout rond), tu regrettes que ce ne soit pas plus long et que ce soit déjà fini. 

     

    Le thème de cette année c'était le Celtique, on a couru au son des binious, ils ont fait une discothèque sous les ponts. Je me suis éclatée !

    150913_093404_650.jpg

     

    C'est la plus grande course de France après le Marathon de Paris (40000 participantes quand même).

    Franchement : allez-y, c'est superbe !

    Et t'sais quoi ? L'an prochain, ça partira des Champs-Elysées, alors vaz-y inscris-toi (à partir du 1er Octobre 2015), t'as 1 an pour te préparer :)

     

    PS : ouais, y en a qui peuvent trouver ça cher pour une si petite distance, mais ya également possibilité de se faire sponsoriser par son entreprise. Les filles de VARIANCE, elles avaient toutes un tee-shirt avec un énorme soutif imprimé dessus, ça faisait un chouette effet ! 

    PS 2 : si l'an prochain chuis pas en VIP et que je dois attendre 2 heures sous la pluie, et ben c'est pas grave, ça fait partie des courses que je referai tellement j'ai apprécié !

    PS 3 : dans le sac de course, ya un beau ticheurte blanc technique, une p'tite culotte (ouais), de la lessive (alors y en a qui râlent sur le concept, mais moi chuis désolée j'aime bien passque c'est de la lessive pour les vêtements-de-sport-qui-sentent-le-poney), une rose, des choses à manger et à boire, et une médaille de toute bôté !

    20150920_163153.jpg

     

     

  • Le Running, la confiance en soi, la perception du corps, le personal branling, toussa toussa...

    En gros : l'égo, mais pas que (et heureusement) passque se faire du bien dans le dedans de soi-même, ça se voit à l'extérieur... C'est comme les yaourts (qu'y disent).

     

    run.jpg

     

    J'ai déjà pondu un billet sur ce que m'apporte la course à pied. Je peux même dire que ça a tout changé dans ma vie... Je lis consciencieusement ce que vous me dites quant aux bienfaits que vous en retirez (et je crois que c'est même ce que je préfère). Pour le coup, le moutonnage à ce niveau, je pense que ça me fait encore plus plaisir que pour les cosmétiques (oui oui).

    Les vacances se terminent doucement, je viens de me taper 6 courses en 3 semaines de congés d'été, quelque part là-bas dans le Sud. Ya une petite nostalgie qui pointe...

    Le constat premier : ça n'a rien à voir avec ce que je fais en temps normal en région Parisienne. Les gens du Sud sont plus détendus, s'en foutent que tu portes les dernières baskets à la mode et si ton ticheurte est pas assorti aux chaussettes (j'assorti rien du tout, j'm'en tape...). 

    J'dis ça car j'ai été assez échaudée par la dernière course à laquelle j'ai participé à Paris : la Nike Women Run.

    Partant du postulat que l'an dernier c'était très bien et qu'on avait gravement rigoulé. V'là que cette année, je remets ça, d'autant que le parcours avait été modifié : tu pouvais faire soit 10km, soit 15km.

    J'me suis donc positionné sur le 15km. C'tà-dire que arrivé au kilomètre 9 : où tu décides de terminer, ou tu enquilles sur 6 supplémentaires.

    Ben j'ai pas compris... Pas compris ce que je foutais là en fait... Au milieu de 10 000 filles habillées en du même tee-shirt corail, qui vues de loin faisait banc de saumon qui remonte la rivière". Je critique pas, j'en faisais partie des saumons, et je l'ai trouvé très chouette ce tee-shirt.

    Nan, la où j'ai pas compris ce que je faisais là, c'était ce déballage de tenues, de marques, de baskets neuves, de selfies, et y en a même qui se filmaient à la go-pro. Spike et moi on s'est dit qu'on était tout simplement trop vieilles pour ça.

    Une fille m'est rentrée dedans en voulant aller rejoindre ses copines. Je lui ai gentiment indiqué de mon air le plus aimable que la course était dans ce sens-là, et pas dans l'autre.

    J'ai adoré le fait que les filles massivement positionnés sur le 10km (et donc arrivant avant nous) s'étaient allègrement servies en médailles (un collier en fait). Et vaz-y que j'en prends pour ma soeur/ma mère/ma tatie Janine/ma meilleure copine.

    Résultat, en terminant le 15km : plus de médailles pour nous, et les filles du 10km avec 4 ou 5 colliers chacune en train de reprendre des selfies.

    M'en fiche dans l'absolu de la médaille (ils ont fini par m'en envoyer une plusieurs semaines après. J'vais la donner à ma copine géante de Suissie car elle l'aime bien, et c'est la mienne que je lui donne, j'ai pas piqué celle de quelqu'un d'autre), mais ça m'a fait m'interroger sur tout ce bizness... Faire courir uniquement des filles ensemble, oui, pourquoi pas, l'idée est bonne et se retrouver entre copines permet de mieux se dépasser, mais ya franchement des trucs qui m'échappent...

    Une course marketée ne me dérange pas, en général c'est bien géré (l'an dernier, en tous cas ça l'était), mais je ne pense pas que je referai la Nike Women Run. Ça fait certainement vieille conne, mais bon.

    Je reste pas bornée hein ! Même que Neoness vient de m'offrir un Dossard pour la Parisienne (que je ne connais finalement pas) et je suis contente de voir ce que ça donne :) Ben oui, énormément de personnes m'en ont parlé, et faut bien que j'aille voir en vrai ce que ça donne, non ?

    Ouais j'vais me lever un dimanche matin pour aller faire 6,4km au milieu de 40 000 nénettes. Faut que je vive ça en vrai :)

     

    Ça m'a fait du bien de courir cet été ailleurs qu'en région Parisienne. Tu payes 7 à 10€ maxi et on t'offre du miel, du vin, une caisse de pêches, de la bière (ouais). Ya pas de médaille (ils disent que c'est uniquement pour les enfants). L'ambiance est chouette, tout le monde se parle, s'entraide, et on fini par reconnaître les mêmes têtes. Quelle détente.

    Le ravitaillement de la fin c'est de la pastèque dans des verres en plastique, et c'est vraiment bon d'être là... 

    Lors d'un trail j'ai même retrouvé une lectrice qui avait couru la Noctambule avec moi à Paris l'an dernier !

     

    lille.jpg

    Tu noteras que Maya a sa coupe d'été :)

     

    Le chrono : on s'en fout. Bon... Ya 2 fois où j'ai enfin réussi à faire 1h00 aux 10km (le Chef des Hulks du coin m'a dit la première fois : tu fais plus d'1 heure, je te tue ! Il me croyait pas, et pensait que je l'avais banané avec la montre chrono, et a été voir lui-même les résultats sur le tableau d'affichage... La seconde fois, il a pris son VTT - en ce moment il est blessé et ne peut pas courir - et m'a suivie du début à la fin en m'octroyant le droit de boire 4 uniques gorgées d'eau sur tout le parcours. C'est raide, mais ça fonctionne, j'ai pas eu de point de côté !).

    Les gens étaient là pour courir pour le plaisir, tout ce que j'aime ! Pas de selfies, pas de go-pro. J'ai vu une seule fois une fille au corps splendide, hyper lookée et qui faisait beaucoup de bruit... Elle a arrêté le Trail au bout de 5km... Moi j'ai continué, et chuis arrivée dernière... Pour la première fois de ma vie... Les organisateurs m'ont félicitée et remis la médaille de l'endurance (oui rigole, comme un môme donc...) en disant qu'ils ne considéraient pas que j'étais dernière car c'était un Trail très difficile, avec beaucoup de Dénivelé et qu'il y avait eu énormément d'abandons... Personne ne m'a jugée, c'était chaleureux, j'avais des baskets Skechers bleu marine aux pieds, des chaussures pas du tout lookées (j'vais vous faire une revue prochainement, je pense avoir trouvé le Graal).

    fontaine.jpg

    Vise-moi quand même cette tête de fin du monde dans le fond de la fontaine...

     

     

    médaille.jpg

     La Médaille de l'Endurance (qu'y disent...)

     

    En gros, je continue mon bonhomme de chemin, à mon rythme, en me tenant à l'écart des donneurs de leçons. J'veux juste terminer une course et ne pas être blessée, ça me suffit.

    Dans le Running ya des extrémistes, avec le régime alimentaire qui va avec (mon pote Yoann il s'est mis au Paléo... J'y comprends rien, mais visiblement il est heureux et ça lui suffit). Perso, l'alimentation j'y fais juste attention la veille d'une grosse course, ou 1 mois avant le Marathon. C'est tout (avis qui n'engage que moi).

    Et puis il y a aussi les diktats : toujours plus "secs", toujours plus minces, toujours plus lookés, toujours plus gainés et affûtés. Idem, je regarde, je lis ça et là, mais je reste fidèle à ce que je pense. Des blogs font légion dans ce domaine, photos d'abdos à l'appui, corps exposés, objectifs toujours plus hauts, récits de courses très techniques, tenues hyper fashion. Je ne m'y reconnais pas.

    Frogita a d'ailleurs pondu un très beau billet sur ce concept. Isa c'est une fille qui m'épate, simple, avec son ventre qui bloblotte (comme elle dit) et elle vise les Triathlons et l'Iron Man (elle a des jambes, mais alors des jambes, aïe aïe aïe). 

     

    leucate.JPG

    Oui, je continue à me maquiller avant de courir, tu crois quoi toi ? Que j'ai tant changé que ça ? Juste qu'avant je n'aurais jamais osé m'exposer en short ici...

    J'aime tout simplement la personne que je suis devenue, avec du gras encore ça et là, les jambes griffées par les ronces, et je m'en fiche...

    Ma copine Carine dit que ça me donne un côté "wild". J'aime bien l'idée :) Vise-moi cette brassière Anita camouflage de toute bôôôté ! C'est pas mieux que le rose ?

    Sivouplaît les filles, soutenir ses nénés, qu'ils soient gros ou petits c'est hyper important. N'achetez pas les brassières premier prix à zip qui vous vrilleront la peau et se détendront au premier lavage... Mettez-y un peu plus, mais investissez dans la qualité, le maintien et le confort.

     

    Tu verras jamais de photos de mes abdos, pour la simple raison que j'en ai pas, et que je ne compte pas en avoir un jour.

    J'ai pas la morphologie d'une Hulkette (déjà je suis trop grande et ça je ne pourrai rien y faire), je fume, je mange des frites et du chocolat, mais je cours quand même. Je compte faire un Marathon tous les ans tant que mon organisme me le permettra et c'est tout ce qui compte...

    En bref, je disais : égo, confiance en soi, perception du corps et personal branling, n'est-ce pas ? 

     

  • J'ai créé ma Box ! (attention, spoiler inside).

    Rhaaaa les gens, que je suis jouasse et fierté dans le dedans de moi-même !

    Ça fait un moment que j'attends de te dévoiler ça. J'en ai causé qu'à quelques personnes, passque j'avais besoin de savoir si ce que j'avais mis dans la bouate c'était sympa ou pas. Et v'là que maintenant elle est (enfin) prête et que je peux (enfin) t'en causer.

     

     

    MB.jpg

     

     

    Ya quelques semaines de cela, je t'ai présenté un comparatif de Box dédiées au Running.

    Le propriétaire-créateur de la Move Box, faut dire qu'il m'avait été envoyé par sa sœur, une fidèle lectrice (coucou Mathilde). Et v'là qu'un beau jour, Thomas (c'est comme ça qu'il s'appelle le fondateur), il me dit : Sonia, est-ce que pour le Mois de Juillet, ça peut être ta bouate à toi ?

    Grandement émotionnée, j'y réponds : Ah mais grave oui ! Mais une seule condition : je veux 0 centime sur les ventes, aucun intéressement. Moi c'qui m'éclate c'est de créer une Box de A à Z. Le reste c'est TON truc, et ça ne m'intéresse pas.

    Alors on a dealé.

    Ben les gens, tu sais, on croit que c'est simple. Mais alors c'est pas facile du tout de créer une Box.

    Déjà, faut avoir des idées, et ces idées faut que tu en gardes ou que tu en jettes. Passque la Bouate, fallait qu'elle soit mixte, qu'elle plaise autant aux Trailers qu'aux Joggeurs occasionnels.

    Et puis, je ne voulais pas trop de nutrition dedans, mais un peu plus de produits Beauté. Et tout ça fallait que ça plaise aux filles et aux garçons (pas simple...). C'est pourquoi j'ai demandé des avis autour de moi et que j'ai tenté d'en tenir compte.

    Ensuite, j'ai fait le tour de mon réseau Cosmétiques & Running afin d'aider Thomas un max.

    Un seul regret : on n'a pas réussi à mettre un Buff (tour de cou). C'est l'accessoire que je voulais vraiment, de couleur violette (Poke Laurette Fugain), un indispensable dont je ne me passe pas été comme hiver.

    Ben figure-toi les gens, que en été les fournisseurs y z'en font pas trop (alors que porté en bandeau, c'est super pratique). Les coureurs utilisent plutôt le Buff en hiver afin de se tenir au chaud de la tête et du cou.

    Donc pas de Buff dans ma Box, snif.

     

    Ma Box coûte 23,90€ frais de port compris. Elle est disponible ICI de façon ponctuelle, sans aucune obligation d'abonnement ensuite (il suffit de le mentionner, Thomas fait super attention à ça). Juste l'acheter ce mois-ci, ne t'engagera pas après, sauf si tu le décides.

    Y en a que 200. Environ 130 sont déjà réservées aux abonnés. Plusieurs autres déjà achetées par les coupains-coupines. Donc y en a plus beaucoup...

    Les bouates seront toutes envoyées à partir du 8 Juillet.

     

    C'est à ce moment que je vais spoiler la Box ci-dessous.

    Si tu préfères garder la surprise : ne lis pas ce qui va suivre (j'aurais prévenu).

    Je peux juste te dire qu'il y en a pour beaucoup beaucoup plus que 23,90€, et que 3 tickets gagnants seront disséminés au hasard dans les bouates afin de gagner une paire de Baskets Go Run 4 de Skechers..

     

     

     

    Si tu veux savoir ce que tu vas recevoir pour 23,90€ : tu peux rester :)

     

     

     

     

     

    rape.jpg

    La Râpe à Pied électrique de Mercurochrome. Valeur unitaire : 29,90€ (4 Piles A4 fournies) 

     

    Un coureur, c'est bien connu ça maltraite beaucoup ses pieds. Ya même une blague qui court dans le milieu du Running : si au Printemps ou en Automne t'as pas perdu au moins 2 ongles de pieds, c'est que t'as fait une mauvaise saison (cela dit, j'ai toujours pas retrouvé mon p'tit orteil depuis le Marathon...).

    Donc j'me suis dit que cet appareil servirait à tout le monde (même sans courir).

    Il y a 3 têtes différentes :

    - Une râpe pour les cornes et callosités (avec un réservoir pour les peaux mortes... Bon appétit si vous êtes à table !).

    - Une grosse lime pour éliminer les peaux mortes.

    - Une lime fine pour le polissage final.

    C'est en acier, tout se lave (heureusement).

     

     

     

    TRES-HAUTE-PROTECTION_VISAGE&LEVRES.jpg

    La Protection Solaire Tingerlaat SunLimited Indice SPF +50 - 20ml / Valeur Unitaire : 13,90€.

     

    Je t'en ai déjà parlé l'an dernier lorsque je l'ai découverte.

    Tu sais que depuis des années, niveau protection solaire, je suis fidèle à Esthederm.

    Or... Y avait juste un seul problème : les yeux qui brûlent lorsque je cours.

    C'est alors que j'ai testé Tingerlaat dont la formulation a été spécialement faite pour les sportifs en condition extrême (sont même présent au Marathon des Sables, c'est pour dire).

    Donc ce produit c'est garanti par bibi : il pique pas les yeux. Ça m'a rendu service tout l'été dernier pour mes Trails sous le cagnard.

    Il a également un avantage : pas besoin d'en remettre toutes les heures ou toutes les 2 heures, étant donné qu'il résiste à la transpiration.

    Et niveau protection, il est 50+. Tu peux considérer ça comme un écran total. 

    Compatible avec tous les types de peau. Sans traces blanches (qui peuvent se révéler du dernier chic lorsque l'on transpire en faisant du sport...). 

    Ce produit n'est pas très connu. Moi je l'adore et il est très efficace. Je voulais vraiment le mettre en avant dans la Box afin qu'il soit connu par un peu plus de monde (car il le mérite).

    La contenance est de 20ml (nan nan c'est pas un format voyage) mais ça me fait les 2 mois d'été de Trails sans problème (je ne l'utilise que sur le visage, et pour la bronzette piscine, je prends Esthederm).

    Niveau composition, tout est mentionné sur le site.

     

     

    936_2.jpg

    La Ceinture de Running Xtens de Wantalis - Valeur unitaire : 11,90€

     

    Ça c'est marrant, car avant mon 1er Marathon, Cerise me l'avait fait acheter au Salon du Running.

    Hyper pratique car complètement extensible. On peut y loger : une toute petite bouteille d'eau, un téléphone portable, l'armoire à pharmacie et de quoi grignoter.

    Elle ne bloblotte pas et reste bien en place. Pas de frottements, et elle ne tourne pas (testée et approuvée par moi-même) et elle m'a également servie cette année au second Marathon.

    Je ne sais pas de quelle couleur sera celle que vous recevrez dans la Box, étant donné que Thomas a pris un assortiment de couleurs :)

     

     

    ultimum-sport_abricot1.jpg

    Une Gourde de Compote de Fruits Secs écrasés d'Ultimum Sport - Valeur Unitaire : 2,50€

     

    Tu me connais, la Nutrition et moi ça fait deux... Mais fallait tout de même que je mette un produit à manger dans la Box.

    Ce produit je t'en ai déjà parlé, c'est le seul qui trouve grâce à mes yeux (les gels, ya rien à faire, ça ne passe pas...).

    Là ce sont uniquement des fruits secs écrasés, et c'est vraiment délicieux. Ça te file un coup de fouet bienvenu.

    En photo, j'ai mis la saveur Abricot, mais en fait j'ai demandé un assortiment. Donc tu auras de façon aléatoire : ou de la datte, ou de la banane ou de la figue (pas d'abricot). Nan, désolée, on ne peut pas choisir... C'est comme pour la couleur de la ceinture.

     

     

    gourde.jpg

    Une Gourde souple de chez Skechers à accrocher à la taille ou à un sac à dos.

     

    J'en ai eue une l'an dernier lors d'un Trail là-bas dans le Sud, et c'est bien pratique cette affaire-là.

    Quand t'en as plus besoin : tu peux la rouler, et elle ne prend pas de place !

    Ça se boit comme un biberon.

     

    J'ai également demandé une fiche technique sur "comment réaliser le Gainage Planche sans se faire mal au dos" (important).

     

    Tu trouveras aussi ce petit document qui te permettra de calculer tes temps de passage.

     

    tableau.JPG

    Un Tableau d'Allure que ça s'appelle !

     

    Et comme je te le disais plus haut, 3 tickets SKECHERS seront disséminés au hasard dans les bouates.

    Chaque ticket donnera le droit à une paire de Baskets Go Run 4.

     

    GORUN4.JPG

    Modèle Femme 13995 ou Homme 53995 au choix. Valeur Unitaire : 109€.

     

    Ça fait 3 semaines que je suis en train de tester cette marque, donc je t'en causerai plus tard.

    Le moins que je puisse dire, c'est que c'est : déroutant ! Ça t'apprends à poser le pied d'une autre manière (pas d'attaque talon, mais plutôt sur l'avant) grâce à une sorte de bascule intérieur.

    Elles me rappellent les Hoka One One, sans ce côté over size, et surtout : en beaucoup plus léger.

    C'est grâce à mon coupain Thibault qui ne jure que par cette marque. Il m'a dit : essaye, et tu vas voir lorsque tu seras habituée, tu vas voler !

    Pour l'instant, je vole pas : je me muscle gravement les mollets surtout (ben oui, en posant le pied d'une manière différente, ça travaille). C'est Frogita qui m'a dit que ça allait être bénéfique pour mes Trails de cet été, ça !

    Avec les 3 paires de Baskets, il y aura également une serviette Skechers pour le Sport, et un sac pour contenir toussa :)

    NB : nan nan, Skechers c'est plus que les chaussures que vous connaissiez. A présent, ils ont une division "Performance" avec de la top basket technique, qui se veulent proches d'une foulée minimaliste (pour ceux qui connaissent).

     

    Voualà, c'est ma Box à moua, juste pour le mois de Juillet, et j'espère sincèrement qu'elle te plaira.

    Si elle te plaît pas, c'est point grave. Il en faut pour tous les goûts, et on ne peut pas faire plaisir à tout le monde.

    En tous cas, ça m'a bien plu de faire ça ponctuellement !

     

     

  • Tous ces nouveaux produits que je viens d'essayer !

    Rho la la mes enfants… Chuis contente de poster cette note car ya tellement de produits dont je veux vous causer, que c’est un boulot pas possible pour tout caser dans un seul billet récap !

    Y en a pour lesquels j’ai gravement moutonné, et d’autres reçus gracieusement. Ceux que l’on m’a envoyés et que je n’ai pas aimés ne seront pas nommés ici (c’est pas parce que ça ne me plaît pas à moi que ça ne plaît pas aux autres, et en plus je m’en rappelle plus, c’est pour dire…).

     

    Les nouveaux Sérums DENOVO.

    J’étais déjà gravement fan de la gelée démaquillante (Oléogelée), ainsi que du lait pour les cheveux qui ne graisse pas mais nourrit (Crème Lactée). Ce sont 2 produits dont je t'ai déjà parlé plusieurs fois ici, testés, validés.

    Alice, la Fondatrice de la marque m’a envoyé ses derniers bébés.

    J’aime beaucoup Denovo car marque de niche comme je préfère, à taille familiale, avec produits sans chichis, efficaces (très bons avis) et à un prix raisonnable.

    Nous avons donc un Sérum Éclat Hydratant pour peaux normales à sèches, et un Sérum Normalisant pour peaux mixtes et grasses ou à problèmes. Ils ont tous les 2 une contenance de 30ml, et sont vendus 44€ pièce. Une pipette suffit à chaque utilisation.

     

     

    denovo.JPG

     Sérum Normalisant pour peaux à brillance, imperfections, rougeurs, ou à tendance grasse.

     

    Lui, il promet de réduire visiblement l'apparence des pores dilatés, lisser le grain de peau, combattre les points noirs, réduire l'excès de sébum et matifier la peau. 

    La compo est ICI

     

     

     

    denovo1.JPG

     Sérum Eclat pour Teint terne.

     

    Lui c'est un booster de teint contenant des acides de fruits visant à lisser le grain de peau et du béta-carotène concentré qui rehausse instantanément l'éclat du teint. 

    La compo est ICI

     

    J’utilise le premier pour la nuit, et le second la journée.

    Après avoir bien lu l’article de Nelly sur la question, j’ai eu peur de cette période transitoire qui faisait que les boutons ressortaient d’abord dans un premier temps (période de purge que ça s’appelle).

    Ben en fait, ça n’a pas été si catastrophique que ça.

    Je rappelle que dans mon cas (peau sèche avec petits boutons ponctuels localisés sur le menton, ou de temps en temps « acné de l’adulte ») je m’estime heureuse et sans trop de problèmes. Disons que si ya un bubon ou deux qui pointent, j’en fais pas un drame, je ne focalise pas dessus et je les laisse vivre leur vie…

    Mais ça me plaisait bien le côté assainissant. Etant donné que le sérum employé la nuit n’est pas agressif, ça s’est plutôt bien passé.

    Quant à celui de la journée, il nourrit bien, sans graisser, et pénètre tout de suite, sans coller.

    D'application très agréable, les odeurs des deux sont très sympas, fruitées et douces, pas de parfum entêtant.

    Bilan : plus que concluant. La peau est bien lumineuse en journée. Quant à l’effet normalisant, je ne sais pas si ça vient de là mais j’ai remarqué que par temps chaud, mon maquillage tient mieux et j’ai beaucoup moins de zones de brillance façon boule à facettes.

     

     

    La Crème de Nuit OST.

    Là j’ai bêlé à force de vous lire sur le Groupe Face Book. Vous parliez beaucoup du sérum de cette gamme, ce qui m’intriguait beaucoup.

    Ben évidemment que lorsque j’ai vu que ce produit était également disponible en crème de nuit, avec marqué « Vitamines » dessus : je me suis jetée dessus comme un koala sur l’eucalyptus !

     

     

    OST.JPG

     OST Soin transformateur de peau à la Vitamine C – 50ml 21€

     

    C’est un produit assez riche, avec une légère odeur d'orange. Comme tout cosmétique contenant de la Vitamine C, faut pas avoir une peau réactive et sensible je pense (non non ça ne pique pas, mais tu sens que c’est du costaud). Et si manque d’hydratation, ben c’est pas vraiment formulé pour toi (ou alors avec un sérum en-dessous).

    Attention, c'est photo-sensibilisant, donc à éviter en journée sous peine d'avoir des taches au soleil.

    Alors ma foi, j’en suis bien contente !

    Je ne sais pas si c’est grâce à l’action du sérum Denovo en-dessous, mais j’aime bien l’éclat de ma peau au réveil, plus lisse (efficace sur les "granulosités"), traits moins tirés.

    NB : tous les produits que je cite dans ce billet, je les ai testés sur 1 mois complet.

     

     

    Le contour des yeux à oreilles de Mickey :)

     

    talika.jpg

    Eye Detox  Specific de TALIKA – 15ml / 36€

     

    Les ingrédients :

    Chromadetox®, extrait d’algue brune  : anti-âge et anti-inflammatoire

    - Escine, active la microcirculation

    - Extrait d’avoine, lisse immédiatement 

    - Poudre soft-focus, floutent la lumière et «éclairent» le regard.

    - Bille d’acier de l’applicateur, aide à décongestionner et tonifier

    - Vitamine B3, régule la synthèse de mélanine et apaise 

     

    Celui-là, c’est So de Démaquillages qui a tenu à ce que je l’essaye.

    Comme tu le sais, moi je suis fidèle depuis des années à ceux de Menard et Cho

    Mais c’est le terme Detox qui m’a interpellé. Celui de Talika est spécialement formulé pour agir sur la couleur des cernes (ce que ne font pas ceux de Cho & Menard malheureusement).

    Quand So m’a envoyé le produit, je lui ai dit : Rhaaaa, désolée mais je crois que tu t’es trompée dans la couleur. Tu m’a envoyé celui pour peaux mates à foncées.

    Là, So elle a beaucoup rigoulé en me disant que c’était fait exprès. Qu’elle savait très bien que j’étais blanche comme un bidet, et que c’était cette couleur là qu’il me fallait.

    Je précise que le produit n’est pas du maquillage, pas teinté et s’emploie jour et nuit.

    Simplement, il est formulé pour différentes carnations en fonction de la couleur du cerne.

    Chez moi c’est violet foncé, presque marron. Donc voualà pourquoi So elle m’a donné le Detox pour peaux mates.

    Ce que j’aime surtout dans ce produit c’est son design : la crème sort par légère pression, de chaque côté du tube. Ce qui donne cet aspect oreilles de Mickey.

    Les premières fois, au niveau application, on peut trouver que ça picote légèrement (mais alors vraiment rien de désagréable, juste que j’espérais ne pas faire de réaction ou me retrouver avec des rougeurs). Et ben pas du tout, ça passe tout de suite, et au fur et à mesure des jours, on ne ressent plus rien.

    Au niveau de l’application, j’aime bien le roll-on (qui ne se coince pas dans la peau très fine du dessous de l’œil, important de préciser ce point car ça m’est déjà arrivé avec un autre roll-on).

    La bille permet de bien masser (oui, je sais, normalement on masse pas, on tapote. Mais là je fais comme ils disent).

    Si ça fonctionne ? Et ben oui. J’ai vu s’amoindrir la couleur violette des cernes, ce qui donne un air moins fatigué, et on me l’a fait remarquer autour de moi.

    Bon, si ya poches, ya poches hein. Si tu dors 4 heures par nuit, Mickey il pourra rien faire pour toi. Sur les cernes en creux non plus. Ce produit il agit spécifiquement sur la couleur des cernes, il repulpe pas (je conserve Cho et Menard en journée). Le produit Talika je ne l’utilise que le soir.

     

     

    Les produits Asiatiques Bio.

    Et ouais, ils sont arrivés sur le marché ! Avec une vraie labellisation Ecocert et BDIH (oui oui).

    Ça s’appelle WHAMISA !

    whamisa gel.JPG

     Nettoyant naturel de Whamisa - 200ml / 26€

     

    Vu le peu que tu emploies à chaque utilisation, t’as bien le temps de venir au bout du tube... La compo est à la fin de la fiche descriptive.

    Coup de cœur absolu pour ce nettoyant moussant. D’la bombe baybay !

    Comme tout produit Asiatique, ya pas d’odeur particulière. Ça fait une mousse terrible et ça te nettoie d’une force, mais alors d’une force.

    C’est bien simple, il me fait penser au Gel Tamagotshi (le Tamagoha d’Hadalabo, que j’adore mais qui peut parfois être un peu agressif).

    Là, le nettoyant Whamisa est adapté à toutes les peaux, même sensibles.

     

    Je l’emploie sur mon nouveau joujou : qui n’arrache pas la peau, est toute verte, et a 2 vitesses.

    visapure.JPG

      La Visapure anti-imperfections de Philips - 149€ 

     

     

    Dans la même gamme, j’ai également testé la Lotion :

     

    lotion.JPG

     Lotion naturelle Whamisa - 120ml / 29€

     

    Tu sais que je voue un culte aux lotions n’est-ce pas ?

    Ça c’est de la faute de la Hitachi Hada Crie… Quoi, tu crois que je ne l’utilise plus car je n’en parle pas ?

    Ben détrompe-toi… Depuis des années, je lui suis fidèle et ne m’en passerai jamais (bon j’avoue, le matin j’ai pas trop le temps, alors c’est uniquement le soir).

    La Lotion va très bien sur la Hitachi en Mode 3 Hydratation (je parle de l’ancien modèle). Même en massage, ça fonctionne (pour ceux qui connaissent et utilisent). De toutes façons, ya tellement de nouvelles Hitachi qui sont sorties sur le marché que j’ai l’impression d’être un dinosaure avec la mienne (m’en fiche, elle me convient, elle fonctionne : je la garde !).

     

    Et le dernier que j’ai testé dans la gamme : le Shampoing pour cheveux secs.

     

     

    shampoing.JPG

     Shampoing naturel pour cheveux sec Whamisa (existe pour cheveux gras)

     

    Alors, comme pour tous les conditionnements Shampoings à l’Asiatique : ce sont de groooooos contenants (ça c’est bien), et super pratique avec la pompe (très trèèèèèèèèèèè bien).

    Donc là, Maryse, nous avons 500ml de produit (oui, ½ Litre !) pour la modique somme de 36€. Si tu fais le ratio, pour un produit Bio, c’est carrément plus que chouette !

    NB : la compo je m’en fiche, j’ai juste un cuir chevelu ultra-sensible, et je veux juste que le produit employé ne m’occasionne pas de démangeaisons par la suite.

    Là on est bons (je t’avoue que chaque fois que je teste un nouveau shampoing, j’ai peur de la suite…). D’ailleurs, j’ai malheureusement du laisser tomber celui de Sukin dont on m’avait dit grand bien, et que j’avais acheté à Londres, car je me grattais ensuite jusqu’au sang (en plus il laissait les cheveux poisseux alors bon…).

    Rien à signaler niveau démangeaisons avec ce nouveau Shampoing (et tant mieux pour mon crâne me diras-tu…).

    En suspension dans la bouteille : ya des choses. A ce jour, je n’arrive toujours à savoir ce dont il s’agit : fruits, légumes, canapé, aucune idée mais c’est marrant (au début, je pensais que c’était un dépôt, mais nan nan). Si quelqu’un a la clé du mystère ?

    EDIT : il s'agit de racines tranchées d'une plante nommée Anemarrhena asphodeloides, elle est souvent utilisée dans la médecine Chinoise :)

    Bilan : très agréablement surprise par cette nouvelle marque. Et je pense que ce sera bienvenu pour les personnes ne souhaitant utiliser que des produits labellisés.

     

    Ya pas d’après-shampoing dans la gamme (dommage).

    J’ai donc bêlé (merci Carole M. qui se reconnaîtra).

     

    CR.JPG

     Le Masque régénérant à l’huile de Figue de Barbarie de Christophe Robin – 250ml / 49,50€

    Ouais une blinde, heureusement que j’avais 20% de réduc.

     

    Je regrette pas. Pas du tout. Ça hydrate bien le cheveu, le laisse brillant et souple (et pas de gratouilles du crâne, nan je fais pas une fixette…).

     

    Une p'tite Huile Démaquillante en passant.

    Envoyée par Teddy de Planète Beauté.

    Je l'avais déjà essayée avant, et j'avais complètement oublié d'en parler !

    acorelle.JPG

    L'Huile Démaquillante Bio d'Acorelle - 125ml / 16€

     

    Toute simple, toute douce, et sans odeur particulière.

    C'est une huile végétale, donc il faut passer un nettoyant derrière.

    Rien à dire de particulier, sinon qu'elle est agréable à utiliser, retire parfaitement le maquillage sans piquer les yeux, et que j'aime beaucoup l'employer !

     

    Le Déodorant.

    J'avais déjà testé ce genre de déodorant (chez Soapwalla) où c'est que tu dois mettre les doigts dans le pot afin de te tartiner les aisselles.

    Au départ, ça semble bizarre comme concept, et puis on s'y fait très facilement.

    Malheureusement je ne le trouvais pas probant au cours de la journée (aka que si tu fais du sport, et ben ya un moment où ça se sent...). Alors j'étais revenue à mon bon vieux déodorant L'Oréal qui atomise toute odeur...

    C'est là que l'on m'a causé de celui-ci, qui semblait plus efficace.

    déo.JPG

    Déodorant sans Aluminium Schmidt's au Citron & à la Bergamotte - 57€ / 11€

     

    Le principe est toujours le même, sauf que tu n'es pas obligé de tremper tes doigts dedans et qu'il y a une spatule pour se tartiner les dessous de bras.

    Je le trouve beaucoup plus efficace que le premier que j'avais essayé.

    Une légère odeur citronnée persiste tout au long de la journée, discrètement.

    Ça n'empêche absolument pas de transpirer, mais en revanche, ça neutralise bien les odeurs.

    Bon. Psychologiquement, lorsque j'ai une grosse course le dimanche matin, j'avoue que je reprends (par précaution) mon Déo L'Oréal habituel.

    Mais la semaine, au boulot, c'est celui de Schmidt's que j'ai adopté car il fait très bien son job.

    La seule chose que je lui reproche : le pot descend très vite. Je crois que l'on peut avoir tendance à avoir la main lourde sur le produit... C'est dans ma tête : pour être bien protégée, j'ai besoin d'en mettre beaucoup (oui, je sais, c'est naze).

     

     

    Je garde le meilleur pour la fin : l’OVNI.

    Je l’avais déjà vu passer lui… Mais j’ai toujours pensé : c’est hors de prix pour un appareil visage qui ne fonctionne pas avec des piles ou de l’électricité. C’est psychologique ça… Je veux bien mettre des sous dans la Hitachi et faut que ça fasse du bruit.

     

     

    SC3.jpg

     Le Slim Cera – 180€ (hurle) : l’objet vendu par centaines de milliers en Asie.

     

    OK. Je ne l’ai pas payé… Figure-toi que j’étais dans une soirée beuverie chez des amis qu’ont rien à voir avec les cosmétiques, et j’ai discuté avec une fille très sympathique qui s’est révélée être l’attachée de presse de la marque (ouais).

    Elle me cause du bidule, et que c’est pas la peine de mettre une crème avant, que ça masse « à sec ».

    J’y réponds que je vois très bien ce que c’est mais que je ne comprends pas comment ça fonctionne, et wouatte ze feuck with ze price ?

    Elle me soutient mordicus que ça marche, que c’est une histoire de rouleaux constitués de minéraux (tourmaline, pierre de lune, quartz, etc.). Vu comme j’ai adoré le massage du visage à la pierre de jade, why not ?

    OK.

     

    SC4.jpg

     

    J’y réponds que mes lecteurs y vont pas aimer, que c’est trop cher (et qu’ya pas de piles ou d’alimentation).

    Elle dit qu’il faut que je teste aussi pour voir.

    Je reste dubitative.

    Je reçois la bête. Je la trouve très belle, très chic, mais je comprends toujours pas comment ça peut marcher (sans piles blablabla).

    Dans le Dossier de Presse ya écrit : Grâce à leur magnétisme, les minéraux réorganisent les différents flux d'énergie qui circulent dans la peau et favorisent ainsi son équilibre. L'appareil contient également une plaque de germanium pur de 99,999% fabriquée à la main au Japon. Le germanium est un oligo-élément que l'on trouve dans le ginseng, l'aloe et l'ail. Au contact de la peau, il émet de la chaleur qui libère des ions négatifs et stimule ainsi, la circulation sanguine.

    Je reconnais que je ne l’ai pas utilisé tout de suite car (vraiment) j’y comprenais rien.

     

    SC1.JPG

     

    Pis un matin, en me brossant les dents, j’attrape le bidule (après tout, ya marqué que c’est 3 minutes par jour. Admettons).

    A la fin du massage, je me retrouve toute « chauffée » de la figure (ouais). Bon, ok, côté circulation sanguine, ça doit bien fonctionner cette affaire-là.

    Je recommence le jour suivant, puis le jour d’après, puis encore tous les jours d’après.

    A chaque fois : face échauffée (pas irritée, hein !). Juste TU SENS qu’il se passe un truc.

    Ben mes z’enfants, sans y croire au début : cet appareil marche (sans piles).

    Ça a fait un boulot phénoménal sur les sillons naso-géniens (truc de ouf). Faut pas trop appuyer, et SURTOUT : tu oublies le contour des yeux, ou alors t’y vas doucement ou sinon la peau peut se prendre dans les rouleaux.

     

    SC.JPG

     

    Tu sais où c’est que ça fonctionne bien aussi ? Sur les mollets… Ouais. Avec tout ce que je cours, j’ai souvent les jambes lourdes, et dans le mode d’emploi, j’ai vu qu’on pouvait également employer le Slim Cera sur cette partie. En fait, ça va sur tous les endroits du corps.

    Voualà, moi je t’ai donné mon ressenti de façon très objective sur cet appareil de l’espace.

    NB : attention, ya des dupes de moindre qualité qui circulent sur le net. N’oubliez pas que c’est du métal, que ça s’oxyde et tout, et que ça peut ne pas être bon pour la peau…. Après, vous faites comme vous voulez hein. Le Slim Cera, on le garde à vie car il est fait pour ça.

     

    Ne pas utiliser sur les personnes : - allergiques aux métaux - atteintes de névralgie faciale - ayant des anormalités au niveau de la peau (dermatite atopique, peau sensible à cause de diverses allergies, - Ayant une inflammation cutanée due à une exposition excessive au soleil, - Souffrant d’acné inflammatoire - ayant fait de la chirurgie esthétique, femmes enceintes.

     

  • Zensoon, le site des bons plans Beauté.

    Nan, c'est toujours pas un billet sponsorisé. J'ai pas été payée pour écrire.

    Nan, j'ai pas de commission sur les ventes.

     

    Alors les gens, v'là que je viens te causer d'un site avec des prix très intéressants, où c'est que tu peux te faire coiffer, épiler, gommer, masser, vernir les doigts de pieds (et des mains), strouctourer les sourcils au fil, maquiller, soigner la peau, faire du yoga, et encore tout plein de trucs. Même qu'ya une rubrique spéciale pour les Messieurs.

    Ça s'appelle ZENSOON, et c'est actif à Paris, Lyon & Bordeaux (pour le moment). Oui, ça ressemble à Balinea (que je ne connais pas), et c'est la première fois que je fais appel à ce genre de site.

    Ça fonctionne tout simplement : tu coches ta ville (moi, en tant que feignasse, j'ai carrément regardé dans mon arrondissement), et ensuite tu regardes (en fonction de ce que tu recherches) qu'est-ce qu'ya d'intéressant comme réductions. Les prestations peuvent revenir jusqu'à 70% de moins que le tarif habituel ! Et ya même des chouettes tarifs pour le Spa Mamabali dont je t'ai causé récemment ICI.

    Tous les établissements sont testés avant le référencement, et pour te rassurer ya des commentaires des utilisateurs.

    Une fois que tu as trouvé, tu prends rendez-vous et tu payes en ligne. Ensuite, t'as pu qu'à t'y rendre !

     

    Là, il fallait absolument que je rafraîchisse mon carré. Je vais chez le coiffeur à peu près tous les 6 mois. Mais quand je veux y aller, faut que ce soit maintenant tout de suite.

    C'est ainsi que je me suis lancée dans une expérience intéressante : aller chez un coiffeur que je ne connais pas, filer ma touffe capillaire à une parfaite inconnue, et voir ce que ça donne (j'aime vivre dangereusement...). Et en plus : j'ai pris un coiffeur pas cher, juste pour voir ce que ça fait (t'as vu jusqu'où je pousse le test ?).

    J'aurais pu choisir un salon de luxe hyper haut-de-gamme, un lieu où tu te sens (si je puis dire) en sécurité.

    Sur le site, tu peux classer par ordre croissant ou décroissant quant aux prix.

    Moi j'ai pris le moins cher.

     

    babou.jpeg

     

     

    Je me suis rappelée de cette fois où j'étais allée dans un salon top classe (me rappelle même plus le nom, c'est pour dire...). La coiffeuse m'avait ratée. Depuis des années, j'ai un carré légèrement plongeant, en-dessous des oreilles, un tout petit peu dégradé, et surtout pas du tout effilé.

    J'étais ressortie avec un carré inversé, façon Mireille Mathieu, et avec les cheveux effilés. Il m'avait fallu des mois pour rattraper la cata.

    Alors les salon haut-de-gamme où tu payes une blinde, et où on te sert le thé, ben ya rien à faire... Si tu tombes pas sur la bonne technicienne, tu ressortiras en pleurant. Variante : j'ai également eu le droit un jour au coiffeur fou. Tu sais, celui auquel tu dis "juste 2 centimètres", et qui t'en retires 7... Tu vois ?

    Je critique pas les coiffeurs hein ! Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Je ne mets pas tout le monde dans le même panier, et j'aime aussi aller dans des salons de luxe. C'était juste un exemple..

     

    Là, j'avais juste envie de me faire couper les cheveux dans un endroit sans chichis.

    Donc, je prends un forfait "shampoing-soin-coupe-brushing" pour la modique somme de 25€ tout compris Maryse, et c'est là que j'ai atterris chez "Babouschka", là-bas dans le 16ème.

    Un mignon salon-boudoir où c'est qu'ya pas de site internet, pas de brosse sous cellophane, ni de sol en marbre, et juste un bac.

    bab.jpeg

     

    Et ben tu sais quoi les gens ? C'était super.

    Y avait seulement une coiffeuse, et une autre jeune fille qui ne faisait que les shampoings et la pose de vernis. La coiffeuse répondait en même temps au téléphone, épilait des sourcils au fil, mais ça ne l'empêchait pas de s'occuper également de moi.

    J'ai juste tiqué parce qu'il n'y avait que des produits L'Oréal (rapport à mon cuir chevelu ultra-sensible), et elle m'a dit que j'aurais pu apporter mes produits (ma faute, entièrement ma faute, j'aurais du y penser).

    Une jeune femme adorable, vraiment choupinette qui a tout de suite compris ce que je souhaitais, et surtout ce que je ne voulais pas : Mireille Mathieu effilée :)

    J'ai eu un brushing de folaî sur une coupe nickel. Des photos ? Euh... Tu me connais, non ?

    Au final, j'étais hyper contente du résultat, rien à dire. Nan mais 25€ tout compris s'te plaît. J'ai trouvé que c'était donné et ai filé 10€ en plus tellement j'étais ravie !

    Donc, j'te laisse fouiner sur le site. Moi la prochaine fois je teste une manucure et une épilation des sourcils au fil. A ce tarif là on va pas se ruiner mes enfants. Pis tiens, juste pour comparer, j'irai aussi dans un salon de luxe pour ma prochaine coupe ! Celui de Carla Morri me tente bien...

     

    Et ya -10% sur les prestations déjà existantes avec le Code SONIAZS

    (nan, j'y gagne rien, je l'ai dit en début d'article).

     

     

     

  • Billet Massages : Bali à Paris avec le Spa Mamabali.

    Rha les gens, ça m'a replongé 8 ans en arrière cette affaire-là...

    Quand, grâce à vous, alors que j'étais une toute petite blogueuse inconnue, j'avais gagné un Concours qui m'avait permis de m'envoler passer une semaine à Bali tous frais payés (encore merci !).

    Tu sais, à chaque fois que je poste un billet sur les massages, je ne te demande qu'une seule chose : ne va pas te faire masser n'importe où par n'importe qui. C'est très très important. Qu'importe le prix, le massage ça doit être qualitatif, avec des normes d'hygiène au top, et surtout : effectué par un professionnel.

     

    mamabali-abonnement.jpg

     

     

    La démarche d'Audrey, la créatrice du Spa Mamabali : j'ai beaucoup aimé. 

    Bali c'est sa destination préférée, qu'elle connaît par cœur, depuis des années. Elle sait tout de ses habitants, et de ses codes.

    Un beau jour, alors qu'elle était directrice d'un Spa de Luxe qui n'avait rien à voir avec le bifteck, v'là qu'elle a été prise d'une envie subite de se faire masser rudement.

    Elle a donc demandé à la masseuse un soin super tonique.

    La masseuse lui a répondu sagement : "Ah nan nan... Vous êtes peut-être un peu stressée, mais c'est pas un massage en profondeur qu'il vous faut ! C'est pas pour vous..."

    Audrey a insisté en arguant que si si si, qu'elle se connaissait mieux que la masseuse, et qu'elle voulait des points de pression appuyés, un point c'est tout, et que c'était elle le client, donc elle qui décidait, et qu'elle avait raison et tout.

    La masseuse lui a donc prodigué le soin que Audrey pensait nécessiter. Bilan : 1 semaine de rafistolage chez le kiné.

    Voilà comment lui est venue l'idée de créer un Spa où les masseurs avaient suffisamment de ressenti pour décider du type de massage adapté à chaque client.

    Génial, non ?

     

    Amoureuse de Bali comme elle l'était, il lui a semblé évident que son Spa serait entièrement dédié à Bali.

    C'est ainsi qu'est né MAMABALI il y a 4 ans, là-bas, au M° Rue Saint-Maur.

     

    L'espace est très grand, et entièrement décoré avec des éléments purement Balinais (et non pas des contrefaçons venant du marché du coin). Il y a même un partenariat avec l'Ambassade permettant l'exposition d'artistes natifs de l'île.

     

    restaurant-mamabali-8-rue-guillaume-bertrand-paris-75011.jpg

     

    L'endroit est doté d'un restaurant où l'on peut déguster des plats typiques du pays, réalisés par des cuisiniers également Balinais (entrée/plat/dessert : 14,50€, je te conseille le Nasi Goreng !). On peut également demander du végétarien ou à emporter.

    A la fin du soin, on peut se reposer tant que l'on veut dans une salle aux lumières douces, avec du thé à volonté, et sur des fauteuils de relaxation. Les portables n'y passent pas (très bon point), et il y a accès au hammam tant que l'on veut.

     

    spa12.jpg

     

     

    En arrivant, on sait donc que l'on part pour un massage de 30 minutes ou 1 heure, mais c'est tout. Par exemple, si l'on vient en duo, il est tout à fait possible que l'accompagnant bénéficie d'un soin qui sera complètement différent du tien. Le concept est étonnant, mais finalement c'est tellement mieux comme ça, non ?

    On m'a d'abord présenté mon masseur (oui c'était un Monsieur, et si cela semble embêtant, il suffit de signaler que l'on préfère être manipulé par une dame, ya aucun souci). On m'a expliqué que ce dernier venait d'une famille de guérisseurs et qu'il avait suffisamment de ressenti pour savoir ce qui clochait dans le body des gens.

    J'ai demandé : "Ah ben j'y déclare pas où j'ai mal, alors ?"

    On m'a répondu : "Nan, pas la peine, il va trouver tout seul".

    Ok, je joue le jeu.

     

    Pendant 1 heure, j'ai été massé à l'huile chaude du sol au plafond (si je puis dire). Absolument rien à voir avec le Massage Chinois au Tui-Na dont j'avais parlé ICI.

    Les produits employés sont ceux créés par Audrey, labellisés Nature et Progrès (le plus strict). Pour l'huile chaude c'est à la fleur de frangipanier (un délice). Ils ont également la crème pour le corps que tu as juste envie de manger...

    Là, je pense que l'on était plus sur l'ayurvédique, les points de pression n'étaient quasiment pas existants. Un soin vraiment très très relaxant, à mon sens.

    A la fin de ce moment de détente absolue, j'ai demandé le compte-rendu afin de savoir ce que le Monsieur avait pensé de mes soucis.

    On m'a répondu que j'avais un problème de circulation veineuse, avec des jambes qui pouvaient sembler lourdes. Bingo !

    Le Monsieur il m'a juste dit qu'il fallait que je diminue le sel (comment qu'il sait que j'adore ça ?) et que je prenne éventuellement un drainant de circulation (j'ai acheté 3 boites "jambes légères" dès que je suis sortie !).

    Tu te sens dans un de ces états de zénitude quand tu sors... Mal nulle part, légère et tout. Chuis pas stressée en temps normal, là j'étais juste bien.

     

    mamabali-spa-massage-ostheopathie-coaching-relooking-restaurant-balinais.jpg

     

    SPA MAMABALI

    8, rue Guillaume Bertrand

    75011 Paris

    Tél. : 01 43 14 71 50

    www.mamabali-spa.com

    Ouvert du Mardi au Dimanche sur rendez-vous (tout est possible au niveau des horaires).

     

    Massage Balinais de 30 minutes : 49€ / 1 heure : 99€ / 1h30 : 139€

    (il y a un système de carte d'abonnement donnant 20% de réduction sur les soins, et c'est moins cher lorsque l'on y va à 2).

     

     

     

  • Les produits Mel Millis : rencontre à Londres avec Tracey, la Fondatrice.

    Mes enfants, shame on me pour poster ce billet aussi tard après ma rencontre de Février !

    Mille excuses, c'est irrespectueux de ma part, alors que Tracey, la créatrice m'a gentiment accordé de son temps.

     

    ob_e8541c_mel-millis.png

     

    Mel Millis (Phyto Nutriscience aux Probiotiques Peptides actifs), ce sont des produits que j'ai découverts l'an dernier, et alors, vraiment : j'avais encore jamais vu un truc pareil sur le marché.

    J'avais complètement craqué sur le nettoyant. Et ça a été pire lorsque j'ai rencontré Tracey, et qu'elle m'a esspliqué comment qu'elle en était arrivé à ça...

    MEL MILLIS vient du Latin de "Honey" (Miel). La marque est élégante (superbe monogramme, tu remarqueras).

     

    Tracey, c'est une dame très enjouée, qui rigole tout le temps, et qui est super élégante (je la verrais bien jouer dans Downton Abbey). Et je sais pas comment elle fait pour avoir des bouclettes de cette qualité (j'ai pas osé lui demander...).

     

    mel-millis-tracey-200x300.jpg

     

    Elle a lancé Mel Millis en Octobre 2014. Et tiens-toi bien, elle a mis : 6 ans pour y arriver. Non pas qu'elle n'avait pas les autorisations, toussa, toussa. Je rappelle qu'en Angleterre, la création de projets est beaucoup plus facile qu'en France, et moins Bureaucratique.

    Nan. Elle a mis 6 ans, parce que : c'est une perfectionniste. Tant que ça lui ne lui convient pas, elle n'est pas pressée : ça ne sort pas. Si ça n'est pas parfait, ça n'est pas lancé., et ça prendra le temps qu'il faut pour que ça le soit. Voilà, c'est sa philosophie.

     

    Elle a décidé de lancer sa propre marque lorsqu'elle a été atteinte d'une grave maladie, et sa peau a subie beaucoup de problèmes. Je n'ai pas osé lui demander de quel cancer il s'agissait, car ça ne me regarde pas, et qu'elle ne l'a jamais dit ailleurs. Donc respectons cela.

    C'est à ce moment de sa vie qu'elle a décidé d'essayer sur elle les produits qu'elle avait créés, et qu'elle s'est dit qu'il serait pas mal de partager sa trouvaille avec tout le monde.

    Pourquoi cette légitimité de commercialiser une histoire de tambouille maison, te demandes-tu ? Et bien parce qu'avant d'être malade, elle travaillait pour une marque de Cosmétiques Bio. Elle était aux côtés de 2 scientifiques dans des Labos. Tout le reste, elle l'a appris elle-même, en jardinant (ouais). S'occuper des plantes était ce qui la déstressait le plus après avoir dansé.

    Car avant cela, et bien elle était danseuse de ballet figure-toi ! Oui oui (ça explique son port altier).

     

     

    ob_9ce15c_mel-millis-2.png

     

     

    En gros, Tracey fait super attention au facteur du PH de la peau (qui est de 4,7). Donc tous ses produits sont en-dessous de 5 (ça c'est très très important pour elle). Faudrait que je me penche sur ce point, ça m'intéresse beaucoup...

    Il n'y a absolument aucun dérivé d'origine animale dans les produits Mel Millis (ça aussi, pour Tracey, c'est primordial).

    Pas d’alcool, de parfum artificiels, d’OGM, de parabènes, de SLS (ou SLES), de phénoxyethanol, de phtalates, de formaldehydes, de produits de synthèse, ou de produits dérivés de la pétrochimie.

    Chaque ingrédient (phytonutriments les plus purs) est certifié par un Organisme Bio (le plus strict qui puisse exister en Grande-Bretagne). Pour Tracey, la traçabilité est ainsi absolue. Comme elle dit : Sinon, nous n'utilisons pas l'ingrédient en question !

    Mais paradoxe, ses produits finis n'ont pas le Label Bio car aucun n'a le même standard, et on pourrait tomber sur des choses mixées selon diverses certifications (aka y en a qui laissent passer des trucs, et d'autres non). Tracey : elle veut que tout soit parfait.

    Tout est entièrement produit dans son labo à elle. De ce fait, elle a un contrôle total de A à Z sur ses bébés.

    Elle utilise un procédé d'extraction à base de CO2 (breveté en Allemagne) et qui est la forme la plus pure qui puisse exister. Donc : pas d'émissions de gaz, et pas de polluants (t'as vu jusqu'où ça va ?).

    Il est plus compliqué de faire du Bio car les matières premières sont dépendantes du temps (alors que pour le synthétique : on peut en commander tout le temps, y en a !).

    Tu t'en doutes, Tracey n'utilise sur elle que ses propres produits, et rien d'autre.

    Avant cela, elle a testé toute la cosmétique conventionnelle, et aimait beaucoup Dr. Hauschka.

     

    Si elle ne devait emporter qu'un seul produit sur une île déserte ? Sa gelée. C'est fou, lorsqu'elle en parle, on ressent une énorme émotion... Lorsqu'elle a enfin réussi à trouver la formule parfaite qu'elle souhaitait : elle dit que ça a été l'un des plus beaux jours de sa vie !

     

    gelée.JPG

     Gelée enrichie aux plantes marines Phytonutri QI - 15ml - 60€

     

    Pourquoi est-ce qu'elle l'aime tant ? Parce qu'elle est efficace et Bio. Et qu'elle a la sensation d'avoir quelque chose d'unique. Elle se sent privilégiée.

    Je reconnais que je l'ai testée, et c'est ahurissant comme texture. On dirait du gel, on pense que ça va coller. Et en fait, c'est pas du gel, c'est tout élastique, et non ça ne colle pas. Ça n'a quasiment pas d'odeur (hormis le "très frais"), et ça t'hydrate la peau d'une force, mais alors d'une force ! C'est tout bleu (même si sur la photo ça rend vert). Et vraiment : j'ai jamais vu un produit similaire ailleurs...

    Alors oui, c'est pas donné. Mais franchement, quand tu vois tout ce qu'il y a derrière au niveau de la création, quand tu vois les composants et le jusqu'au-boutisme mis par Tracey : tu comprends.

     

    Quant à moi, je voue un culte à son nettoyant. Que quand tu le vois la première fois, tu te dis que c'est du Rhassoul. Ouais, y en a dedans du Rhassoul (et moi aussi j'en ai à la maison, donc je sais ce que c'est et à quoi ça ressemble).

     

    Skin-care-mm.jpg

     Nettoyant Phytonutri QI plankton Skin Remedy - 100g. - 47,50€

     

    Mais celui-là, il est pas comme ceux que j'ai pu rencontrer jusqu'à aujourd'hui...

    Déjà, il est d'une finesse exceptionnelle (on dirait de la poussière). Et niveau qualité... Ben comment te dire que j'ai plus jamais pu utiliser mon Rhassoul habituel (en plus çui de Tracey, il est tellement fin qu'il ne bouche pas la tuyauterie, JDCJDR).

    Nan, vraiment, sincèrement : ce produit est d'une qualité mes aïeux... Les matières premières, c'est comme toujours : tu as le basique au bon rapport qualité/prix qui fait bien son job. Et tu as l'excellence, plus chère, plus rare, plus raffinée, qui fait que tu vois et sens réellement la différence (ya pas photo).

    Alors oui, tu peux tambouiller et mélanger du Rhassoul et d'autres ingrédients afin d'obtenir un dupe de ce produit. Mais je peux t'assurer que ça ne sera jamais du niveau de ce qu'il y a dans la belle bouteille noire :) (je juge pas, j'essplique).

    La seule chose c'est qu'il faut réussir à attraper le coup de main pour le dosage, et faire attention à ne pas en mettre trop ou pas assez dans le creux de la main. Moi je mouille un peu jusqu'à l'obtention de la pâte verte, puis j'applique sur mon visage mouillé. Ça nettoie parfaitement l'huile avant (Tracey est une grande adepte du double-nettoyage). Si l'on veut, on peut même laisser un peu poser la pâte, qui sèche vite et ne coule pas. Elle se rince parfaitement et laisse la peau bien propre et nette.

    C'est un peu cher, certes. J'ai la bouteille depuis plusieurs mois, et même si j'utilise désormais la poudre tous les soirs, j'en vois toujours pas la fin. Il en faut très peu à chaque fois.

     

     

    A l'avenir, Tracey réfléchit à la création d'une gamme de solaires. C'est une idée fixe, car elle a vécu 2 ans en Indonésie, cachée sous un parapluie :) Et a une peau laiteuse, de rousse, très sensible, très fragilisée. L'écran total est nécessaire pour elle.

    Pour l'instant, elle popotte, car seules quelques huiles pourraient être employées afin de créer ce produit. Mais il est difficile de les obtenir sous forme Bio. De toutes façons, du fait de son niveau d'exigence, elle ne veut pas aller trop vite...

    Son marketing est construit pas à pas. Elle a même refusé d'apparaître dans un Hôtel 5***** car elle n'aurait pas pu livrer assez vite, et lui est difficile d'accélérer la production (familiale). Sur ce point, elle admire ses concurrents !

    Son inspiration, elle la trouve dans de vieux livres d'apothicaires, d'anciens grimoires.

    Tracey c'est une magicienne.

      

     

     

  • Comparatif de 2 Box consacrées à la Course à Pied : la Run & Co et la Move Box.

    Ça fait longtemps que l'on me demande ce que je pense des Box spécialisées en Running. Aujourd'hui, je m'exécute !

    Figure-toi que sans que je ne demande rien, on vient de m'en envoyer :) Mais c'est pas passque j'ai pas payé que je ne dirai pas tout c'que j'en pense réellement. Voilà voilà !

     

    Bon, alors comme tu sais mon petit bouchon, des Box y en a aujourd'hui dans tous les domaines : chiens, chats, bébés, thés, cuisine, beauté, alcools, etc.

    Le principe est de s'abonner (ou pas, ça peut être ponctuel sans engagement sur la durée) selon une certaine somme. Tous les mois, tu reçois chez toi une bouate qui contient des articles consacrés à ton domaine de prédilection. 

    A noter : tu ne connais pas le contenu à l'avance. C'est la surprise totale. Après, on aime le principe ou pas, selon son degré de curiosité.

    Comme toujours, cela plaît en fonction des goûts de chacun, et tout le monde ne peut pas être d'accord avec tout le monde !

    Perso, je pense que j'aimerais bien connaître le contenu à l'avance. Mais cet avis n'engage que moi, et qu'il faut respecter le principe des Box. C'est comme ça, épissétou.

    NB : je spoile tout ce qu'il y a dans les boiboites des mois de Mars & Avril 2015. Donc si tu veux pas savoir : il ne faut pas lire ce billet ! (cela-dit, ce sont les boites des mois passés, donc le contenu est déjà connu depuis belle lurette).

     

    La Box Run & Co.

    Ce que le site annonce : des nouveautés et des produits pratiques liés à l'univers du Running.

    Aka : des produits de nutrition, des soins, de l'hygiène, des accessoires, et du textile.

    Les Box sont personnalisées, car à l'inscription, chacun mentionne son sexe, sa taille et sa pointure.

    La valeur totale des produits reçus est toujours supérieure à la somme que l'on a payée.

    On y trouvera également des conseils en préparation physique et en nutrition.

     

    Les Formules :

    Box Run 1 : 24,90€ - Abonnement mensuel sans engagement / 1 Boite.

    Box Run 3 : 74,70€ - Abonnement pendant 3 mois / 3 Boites. Paiement en une seule fois.

    Box Run 6 : 143,40€ - Abonnement pendant 6 mois / 6 Boites. Paiement en une seule fois.

    Box Run 12 : 273,90€ - Abonnement pendant 1 an / 12 Boites. Paiement en une seule fois.

     

    Ce que j'ai reçu :

    Une jolie boite, très bien présentée.

     

    clif bar.JPG

    2 barres énergétiques Clif Bar. Valeur unitaire : 2,50€

     

    Celles-là je ne les ai pas goûtées, car quand je cours, je préfère les trucs que j'ai pas besoin de mâcher (bonjour, et vive la soupe !).

    Blague à part, il paraît qu'elles sont très bonnes, et ce sont les préférées de Spike (qui en a fait un stock au Salon du Running).

    Donc, je les remise de côté afin de les lui donner.

     

     

    CB.JPG

    Une barre Clif Bar Blocks. Valeur unitaire : 2,50€.

     

    Alors ça, je connais déjà et j'adore !

    C'est la lectrice avec laquelle j'avais fait la Noctambule l'an dernier qui m'en avait apportée une.

    C'est une sorte de barre toute molle, une gomme énergétique quoi. Tu croques dedans et ça fait comme un bonbon à garder en bouche pendant l'effort, et rien à mâchouiller : ça fond tout seul.

    C'est super bon, et très efficace. Ça change du sucre !

     

    Avec, il y avait également un gel énergétique classique (2,50€). Celui-là, je ne l'utiliserai pas. Ya rien à faire, ça passe pas ces trucs-là. Mais je sais qu'une majorité de coureurs ne jure que par ça.

     

     

    coco.JPG

    Une boisson Coco Viva Vaïvaï. Valeur unitaire : 1,95€.

     

    Ça c'est pour hydrater de l'intérieur. C'est 100% naturel. C'ta dire que c'est juste l'eau de la noix de coco, et rien d'autre (pas de sucres, de conservateurs ou d'édulcorants).

    Ya des gens qui ne supportent pas le goût. Moi j'adore !

    Avant le Marathon, j'en ai beaucoup bu pour la préparation du body.

     

     

     

    Alun.JPG

    Un Déodorant à la Pierre d'Alun Alepia. Valeur unitaire : 7,90€.

     

    mmm... Je crois que les p"tits rigolos de la Box ont voulu nous envoyer un message subliminal : Vous, Coureurs, vous sentez le poney !

    C'est pas faux.

    Je ne comprends pas pourquoi des vêtements de course sentent aussi fort après 1 heure de run. C'est innommable.

    Cela étant dit et assumé, la Pierre d'Alun ne fonctionne pas sur moi (pas faute d'avoir essayé avant, hein). Chez moi, ya que le bon vieux chimique L'Oréal qui ne laisse passer aucune odeur.

    Mais Mimine ne jure que par ça, donc je vais faire un heureux :)

     

     

    WP_20150503_22_07_30_SmartShoot.jpg

     Un porte-dossard. Valeur unitaire : 9,90€

     

    Alors là... Désolée les gens de la bouate, sincèrement navrée : j'aime pô.

    Je préfère attacher mon dossard sur le tee-shirt, avec 4 épingles à nourrice. A l'ancienne, quoi !

    Là, avec le porte-dossard, et ben le dossard il tient pas bien en place et s'envole, ça fait flop-flop, et le numéro n'est plus apparent. Et le sigle "Run and Co" est trop gros. C'est juste mon avis, hein. Pas taper...

     

     

    Un Dossard pour la 1ère Course connectée UNICEF Heroes Day. Elle s'est tenue le 19 Avril dernier (10 km par équipe de 4). 

    NB : j'ai pas pu la faire car je sortais du Marathon. Le Dossard a fait un heureux, ça c'est chouette, merci merci !

     

     

    Un Bon de Réduction de 25% chez Outdoor View. Idem, ça je n'en avais pas besoin, donc je l'ai donné. 

     

    Dans la Box, il y avait également un plan d'entraînement, et une recette de cuisine.

    Ce genre de choses, je ne lis pas, pour les raisons que tu connais : la rebellion, rien faire comme les autres, pas aller dans les clous, fractionné-sa-mère toussa toussa :). Mais ça n'est pas parce que ça ne m'intéresse pas moi, que ça ne plaît pas aux autres (les goûts et les couleurs).

     

    J'ai également trouvé un magazine sur la Course à Pied : Run Mag.

     

    Mon avis sur cette Box Run & Co : trop axée nutrition pour moi, mais ayant certainement été très appréciée par d'autres car c'est ce qu'ils recherchent !

    Mais ya des choses sympas, et faut voir ce que ça donne au fil des mois.

     

     

    La Move Box.

    Ce que le site annonce : des conseils et des produits spécialisés dans le domaine de la Course à Pied.

    Aka : des produits de soin, d'hygiène, de ravitaillement, des plans d'entraînement, des accessoires textiles ou techniques, et des goodies.

    Les Box sont également personnalisées, car à l'inscription, chacun mentionne son sexe, sa taille et sa pointure.

    La valeur totale des produits reçus est toujours supérieure à la somme que l'on a payée.

     

    Les Formules :

    Offre Starting Blocks : 23,90€ - Abonnement mensuel sans engagement / 1 Boite.

    Offre Challenge : 71,70€ - Abonnement pendant 3 mois / 3 Boites + 3 plans d'entraînement personnalisé. Paiement en une seule fois.

    Offre Performance : 143,40€ - Abonnement pendant 6 mois / 6 Boites + 6 plans d'entraînement personnalisé. Paiement en une seule fois.

    Box Full Strike : 262,90€ - Abonnement pendant 1 an / 12 Boites + 12 plans d'entraînement personnalisé. Paiement en une seule fois.

     

    Ce que j'ai reçu :

    Une jolie boite, très bien présentée, très chic, et avec les produits enveloppés dans du papier de soie.

    NB : j'ai reçu les bouates de Mars & Avril 2015. Impossible de trouver les prix unitaires des articles.

     

    La Boite de Mars 2015 :

     

    MB.JPG

    2 barres Mulebar. Une sucrée & une salée.

     

    Idem que pour la box précédente : ça je n'utilise pas, et Spike sera heureuse.

    Mais paraît que c'est bon, digeste et efficace.

     

     

    rywan.JPG

    Une paire de chaussettes Rywan.

     Top top top top !!!

    Je suis une grande fan de chaussettes de Running, et suis très difficile.

    Faut que ce soit confortable, que ça n'accroche pas, et n'occasionne pas d'ampoules via des frottements.

    Celles-là je les ai adoptées tout de suite (je ne connaissais pas cette marque).

     

     

    MB1.JPG

    Un sac très pratique (voir photo ci-dessus), qui te permet de conserver tes baskets dans ton sac, sans salir les autres vêtements. Idéal après un trail quand les chaussures sont boueuses (ma voiture s'en rappelle encore...).

     

     

    spray.JPG

    Un flacon de Shoe Fresh NST.

     

    Je pensais que ce spray était un déodorant pour pieds (oui, tu peux applaudir bien fort...).

    En fait, c'est un désinfectant pour les baskets... Vu toute la vie parallèle qui peut se développer à l'intérieur, c'est pas mal comme concept.

    Je rappelle que les baskets ne se nettoient pas en machine à laver, mais uniquement à la main et avec une brosse (sinon le tambour peut occasionner un affaissement de la chaussure).

     

     

    bracks.JPG

     Des serre-lacets Bracks.

     

    Tu ne connais pas ?

    C'est bien pratique, car tu n'as évidemment plus aucun souci de lacets qui se détachent !

    Je te laisse regarder sur le grand Google mondial, ya plein d'articles à ce sujet.

     

     

    kine.JPG

     

    Dans la Box, il y avait aussi des conseils de Kiné, et de préparation mentale.

     

     

    La Boite d'Avril 2015.

     

    Une paire de manchettes pour les avants-bras.

    Je me suis toujours demandé dans le dedans de moi-même à quoi servaient les manchons sur cette partie du corps.

    Ceux pour les mollets, j'veux bien croire que ça fonctionne pour les problèmes de circulation (je porte bien un collant de compression dont je ne me passerai jamais). Mais : les bras ?

    Alors on m'a esspliqué que ça servait tout bonnement à tenir chaud quand on porte un tee-shirt à manches courtes.

    ok... Ben dans ce cas-là on porte un tee-shirt à manches longues, et quand on se réchauffe, on le retrousse, non ?

    Donc je ne sais pas quoi te dire... J'avoue que je suis assez dubitative sur le concept.

    M'enfin si ça se vend, c'est que ça sert. P'têt' que j'essayerai pour voir ! 

     

    lacets_multi-sports.jpg

    Une paire de lacets élastiques Xtenex.

     

    Accessoire ultra-futé. C'est génial ces trucs. Ça te permet d'enfiler tes baskets comme ça, de ne plus t'occuper du laçage car c'est toujours réglé sur ton pied et rien ne bouge.

    J'en avais déjà une paire, mais étant donné que ces lacets sont déjà installés sur des baskets (et qu'une fois qu'ils y sont, ben ils en sortent plus...), je suis bien contente d'en avoir une paire supplémentaire pour les poser sur mes autres baskets (je t'ai déjà parlé du nombre de chaussures que j'ai ? Indécent... Je compte faire un comparatif...).

     

    Une galette énergétique Bio TIBOOM, et un Gel GU ENERGY.

    Nutrition... On en parle encore, ou tu sais déjà que c'est Spike qui va tout récupérer ?

    Apparté : tu vas croire que je ne me nourris pas... Mais si si, j'te rassure. C'est très simple... Le matin d'une course : flocons d'avoine Bio dans du lait de soja, avec des bananes coupées dedans. La veille : pâtes complètes à l'épeautre. Pendant la course : compote bio de fruits secs écrasés Ultimum (rien à mâcher), et parfois des pâtes de fruits comme celle dont j'ai parlé plus haut. C'est tout. Pas de SporDéj', de GatoSport, de boisson d'attente ou de gels énergétiques (j'y arrive pas). En revanche, j'ai testé les boissons de récup' au chocolat, et j'ai beaucoup aimé !

     

     

    cassidaine.JPG

     Un Shampoing-Gel Douche au Chocolat - La Cassidaine en Provence.

     

    Je n'avais jamais entendu parler de cette marque de niche (tout ce que j'aime).

    C'est un petit flacon tout mignon, au design adorable, et emballé de façon très soigneuse (appréciable).

    L'odeur est légère, pas entêtante, très agréable. Jolie découverte (juste utilisé sur le corps) !

     

    Dans la bouate, on pouvait également trouver un cordon poignet afin d'y accrocher ses clés.

    Bon... Certes... J'en parle ou pas ? Je juge pas, je dis pas que c'est pas pratique. Mais j'ai des popoches :)

     

    Egalement présents : des conseils en préparation mentale, et une recette diététique (on me cherche, je crois...).

     

    Ce que je pense de la Move Box : j'aime !

    Franchement, pour le prix, c'est plus que correct, et big up pour le textile. Ça me donne envie de découvrir les prochaines bouates.

      

     

  • Concours Philips : 3 Lisseurs Moisture Protect & une Visapure !

    Les z'enfants, chuis sortie de ma faille spatio-temporelle. On peut reprendre une activité normale et recommencer à causer Beauté.

    C'est pour ça que j'me suis dit dans le dedans de moi-même que ça faisait bien longtemps qu'y avait pas eu concours par ici !

    T'es prêt, t'es dans les starting-blocks ? Préparé mentalement à (éventuellement) te faire laminer dans les commentaires par LA Pascale

     

    Alors on va faire comme d'hab' : du cadal de qualitay.

     

    Aujourd'hui, grâce à Philips, je te propose cet accessoire (y en a 3 à gagner) :

     

    lisseur.JPG

    Le Lisseur à cheveux, doté de la technologie Moisture Protect - valeur approximative : 90€.

     

    Qu'est-ce que c'est que cette bête-là, te demandes-tu dans les tréfonds de ton petit corps ?

     

    Ça sert à transformer une touffe récalcitrante (du genre qui frisouille quand il fait humide) en cascade de cheveux lisses et disciplinés (les "moussus" savent de quoi je veux parler...).

    NB : un Lisseur, si possible, ça ne s'utilise pas tous les jours. Ça fonctionne très bien, à condition de ne pas en abuser. Avec un protecteur de chaleur en-dessous, c'est encore mieux. Perso, chuis devenue addict à la crème lactée de Donovo, qui ne graisse pas et n'alourdit pas la masse capillaire.

    NB2 : un lisseur, c'est mieux si on le règle toujours à la température minimum (et çuilà il chauffe en 15 secondes, pas besoin d'attendre 100 ans).

    NB3 : un à deux passages maximum, ça suffit...

     

    lisseur1.JPG

    Il est rose fifille, mais les garçons peuvent jouer aussi, car j'en connais plein qui se lissent les cheveux...

     

    Le lisseur que je vous propose de gagner possède la technologie Moisture Protect de Philips. Aka que ça conserve l'hydratation naturelle du cheveu (au lieu de les assécher). A la fin de l'utilisation, grâce à la fonction Ionique, tu ne te retrouves pas avec des veuchs électriques qui partent dans tous les sens, et les cuticules sont lissées et brillantes (ça c'est bien de le mentionner).

    Ça veut également dire que l'appareil diagnostique ton cheveu toutes les 30 secondes afin d'adapter la température (c'est pas merveilleux, ça ?).

    Il possède des plaques en céramique. Ça c'est pour éviter la casse.

    Il n'y a pas de surchauffe, et la température est constante.

     

    Voualà mes z'enfants.

     

    Et pour ceux qui ne se sentent pas concernés par le sujet du lissage des cheveux, ben v'là un autre cadal (là, j'en ai qu'une seule à faire gagner) :

    visapure.JPG

    Allez, hop hop hop : une Visapure rose ! - valeur approximative : 150€

     

    Alors, la Visapure, on en a tellement causé ici qu'on ne la présente plus, n'est-ce pas ?

    Tu peux lire mon article à ce sujet ICI.

     

     

     

    Comme d’hab’, les Règles de Concours sont LA 

    (à lire attentivement s'il vous plaît,

    ou votre commentaire risque de ne pas être publié)

    Please : ne cliquez pas plusieurs fois sur votre commentaire

    pour le valider, sinon il s'affiche en triple exemplaire ! Merci.

     

     

    EDIT du Samedi 25 Avril 21h

    Le Concours est clôturé, voici les commentaires gagnants :

     

     

    LISSEURS :

     

    Sinon moussu en africain se dit chehkouka. Cordialement, bisous.

    Scienceapoil

     

    Alors un lisseur c'est un petit gadget qui détend les anglaises c'est ça hein ?? M'en mettrez 3 cartons, je suis justement de passage à Londres la semaine prochaine... :)

    DSK

     

    Et elle paaaaasse laaaa liiiigne d'aaaarrivée quelques secondes à peeeeiiiine avant le coup de sifflet fiiiinaaaalll et c'est GA-GNE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Presque marathonienne

     

      

    VISAPURE :

      

    Fallait pas m'laisser, tu vois
    Il est beau le résultat
    Je fais rien que des bêtises, des bêtises
    Quand t'es pas là...

     

    Ton petit orteil (qui s'éclate au bois de Boulogne)

     

  • "Et la vie elle-même m’a confié ce secret :

    Vois, m’a-t-elle dit, je suis ce qui doit toujours se surmonter soi-même."

    Friedrich Nietzsche

     

    parcours.JPG

    Ça fait toujours 20 minutes de mieux que l'an dernier :)

     

    J+1 :

    - je marche en crabe et le moindre geste est compliqué (en vrai je suis attaquée par la fatigue, mais en même temps : complètement surexcitée).

    - mon petit orteil est porté disparu, quelque part dans le Bois de Vincennes. Si quelqu'un le retrouve, il serait bien aimable de me le déposer aux objets trouvés.

    - j'ai pas tous mes neurones, eux ils sont certainement restés dans le Bois de Boulogne.

    Quelqu'un d'adulte et normalement constitué, ne braille pas dans le métro devant des inconnus morts de rire quand vous tentez péniblement de vous asseoir : "Nan mais franchement, vous trouvez pas qu'il faut être complètement frappé pour s'infliger un Marathon ? La vérité, c'est plus de mon âge ces conneuries !".

    - là, je vais faire un truc de ouf (trop une gueudin moi) : manger un Mac Do, et boire du VRAI Coca (le rouge, pas çui où ya que de l'air...).

     

    V__3563.jpg

    Mais sinon, c'était trop bien !

     

     

    Et Samedi soir, j'ai causé dans la Radio RTL. C'est à partir de la 16ème minute ICI.

     

     

    Récit :

     

    J - 1 semaine.

    Intérieur jour : cabinet du médecin.

    Même sketch que l'an dernier, terrorisée, surexcitée et m'inventant des douleurs imaginaires.

    Mon médecin dégaine sa séance d'acupuncture.

    Je braille : "Nan mais Docteur, piquez tout c'que vous voulez. J'ai peur d'avoir un point de côté... Passque lors de ma dernière sortie longue, j'ai eu un point de côté. C'était affreux vous comprenez ? Et vous êtes pas certain que j'aurais pas comme un genre de restant de la pancréatite de Janvier ? J'ai mal au ventre... A l'hosto, ils m'ont dit que si ça revenait, il faudrait m'enlever la vésicule biliaire. Moi j'veux bien hein, on peut même le faire maintenant si vous voulez ?"

    Là, il a fait comme dans la pub où un mec descend pour se plaindre auprès de sa voisine comme quoi qu'elle fait trop de bruit, et elle lui colle un gros morceau de fromage dans la bouche : il m'a dit de me taire et de me calmer.

     

    J - quelques jours.

    J'ai mal aux fesses, aux jambes, aux pieds, au ventre, au dos, aux épaules. Partout, quoi (sauf les oreilles, les oreilles vont très bien).

    Cerise me dit : "Sonia, cette année, t'essaye de pas passer tes nerfs sur moi, hein ?"

    Morte de honte, je lui demande de me bâillonner systématiquement à chaque fois qu'elle me voit.

     

    WP_20150415_22_14_02_SmartShoot.jpg

     Au lieu de ça, elle me fabrique une pancarte :)

     

    J -2

    Salon du Running. J'ai pris un RTT.

    J'y passe tout l'après-midi (après avoir enregistré l'émission sur RTL).

    Je retrouve les copinettes de la team Asics, pour faire la photo.

    30% de neurones en moins, je me pointe sur le stand sans ma tenue, juste avec ma gueule...

    On me prête un tee-shirt.

     

    Asics.jpg

    Chuis cachée dans le fond, mais chuis là quand même...

     

    Je tourne dans le salon, achète des chaussettes anti-ampoules, un nouveau collant de compression Skins (d'la bombe baybay), une brassière Anita (dont je vous causerai plus tard) et blablate avec ma cops Carmen (Championne de France du Marathon 2013).

    Avisant un stand de manucure, je décide de me faire poser du vernis vert Hulk (en plein Running Expo, oui oui, on ne se refait pas...).

    Je reste avec Nadia, Frogita, et Aline (qui a des médailles de toute beauté dans son sac, les courses qu'elle a fait chez Mickey en Amérique !).

    On n'a pas envie de prendre le Tramway, on décide de marcher 1 heure en fumant des clopes (portnawak). Avant ça, on bouffe des cupcakes (double portnawak).

     

    La veille.

    Je débriefe 40 fois par jour avec Spike (qu'a pas envie de parler).

    Je brame sur chaque personne qui me dit : Rho ça va, tu l'as déjà fait l'an dernier...

    Ouais, ben l'an dernier c'était ya 1 an, et la pancréatite-de-sa-race ne m'avait pas occasionnée de séjour à l'hosto en Janvier et privée de course à pied pendant 1 mois.

    Je commence à avoir peur (en fait j'ai déjà peur depuis plusieurs jours).

    Je fais comme Nadia a dit : une check-list pour m'assurer que je n'oublie rien. Je prépare ma ceinture. Dedans il y aura une pharmacie ambulante... Bourrée d'anti-vomito, d'anti-popo (glamour quand tu nous tient...), de citrate de bétaïne contre les crampes, d'anti-douleurs, et d'aspirine Upsa. Il y a également des pansements Compeed, du Baume du Tigre, et... mon rouge à lèvres (je t'esspliquerai plus tard...).

    Je mange mes pâtes complètes à l'épeautre, bois minimum 3 litres d'eau (ça c'est depuis 1 mois), et termine par une banane. Le camel-bak (poche à eau) est rempli à bloc, et j'y rajoute 3 compotes bio de fruits secs Ultimum.

    Pas de Gatosport cette année. Ya rien à faire, j'arrive pas à avaler ce truc.

    Pour le p'tit-déj', j'adopte la méthode simple de mon copain No Pain No Gain : flocons d'avoine dans du lait de soja, et une banane coupée dedans. Ça m'avait bien réussi au Semi-Marathon. On va faire pareil.

    Couchée à 23h30 en réglant 3 réveils (au cas où).

    Je me réveille toutes les heures pour aller aux toilettes... 

     

    Et big up à A.S.O. qui (pour une fois) a pondu une très belle vidéo où TOUS les coureurs sont à l'honneur, du premier au dernier...

    Sauf qu'ils auraient également du montrer cette dame (qui a fait le parcours en 12h).

     

    Jour J.

    Levée à 5h du matin pour cette journée attendue depuis des mois...

    J'ai déjà un texto de Spike qui me dit qu'elle n'arrive pas à dormir et est en train de faire du yoga (normal). On ne prendra pas le départ ensemble car nous ne sommes pas dans le même sas. Mais elle viendra à bout de la distance mythique, je le sais déjà.

    Comme un automate : douche, petit-déjeuner, léger maquillage (ouais), et... scotchage de chaque doigt de pied avec un pansement Compeed. Je vais y passer 30 minutes... J'oublie un petit orteil (je vais le payer cher plus tard, mais ça, je ne le sais pas encore...).

    Sortie de chez moi à 7h pour rejoindre le camion Laurette Fugain garé Avenue Kléber.

    Dans un brouillard total, je revis la même scène qu'il y a un an. Sauf que cette année, ça va, je n'ai pas envie de pleurer ou de vomir. Mais je reste associable, prête à mordre, et suis incapable de parler aux gens...

    Sous mon dossard : un dessin. Il sera ensuite remis à un enfant malade de l'Hôpital Saint-Louis, avec un vœu d'espoir.

    Sur mon tee-shirt : "Je cours pour Sacha & Aurore".

    Sacha, c'est mon vieux pote... 15 ans qu'il traîne sa leucémie. Aurore, c'est la jeune femme à laquelle l'Association Laurette Fugette m'a associée. Elle aussi est à Saint-Louis...

    NB : merci pour les sous que vous avez versés à ma cagnotte ! J'ai pu remettre plus de 1000€ à la recherche ! Merci merci merci...

     

    Princesse 150407.jpg

     Sacha aussi m'a envoyé un dessin... Il est également sous le dossard...

    (et une pensée pour Hervé...)

     

    7h30 : je dépose mes affaires dans le camion. Ma collègue Teutonne (Hulkette) qui fait coach comme l'an dernier, m'accroche un ballon violet dans le dos. On prend les paris : va-t'il tenir plus de 5km cette fois-ci ? 

    Ma collègue me dit qu'il faut que je garde ma genouillère. Mes problèmes de genou ne sont plus réapparus, mais on ne sait jamais... Elle dit que c'est psychologique et que ça rassure. Je l'écoute.

    Je vire la veste. Ce sera uniquement un tee-shirt à manches courtes. Il va faire très chaud.

    8h : descente vers notre sas de départ. Je commence à trembler d'angoisse lorsque j'aperçois l'arche de départ... Je réalise : chuis folle de faire ça. Qu'est-ce qui m'a pris d'aller me mélanger avec "les grands" ?

     

    L'attente commence pour les 90 coureurs en violet.

    Des petits jeunes d'une école d'ingénieur sont avec nous dans l'asso. On papote (j'ai subitement retrouvé la parole). Ils sont mignons, en shorts de foot pas faits pour courir, et sans aucune idée de ce qu'est une crème anti-frottement à se passer sur les tétons...

    Caro, une lectrice qui a gagné un Dossard pour le Marathon, me rejoint. Elle a décidé de rester avec moi. Ce sera son baptême.

     

     

    simon.jpg

     Saïmeune-Hulk est en Pom-Pom girl (et est même passé au journal de TF1 !).

     

    9h05 : le départ.

    Comme l'an dernier, tout en douceur. La vague violette qui descend les Champs-Elysées.

     

    11080545_898744210175613_6519047382701751127_o.jpg

     

    Les Kényans, les flèches sont parties bien avant nous. Nous ne gênons personne.

    A tel point que nous nous retrouvons à une petite dizaine, seuls sur les Champs-Elysées, seuls sur la Concorde, seuls sur la Rue de Rivoli. Les spectateurs nous applaudissent. 

    C'est un instant magique.

     

     

    affiche.jpg

     

    Nous sommes dimanche matin, le soleil brille timidement, Paris est à nous, sans voitures, et (parce que nous sommes tarés) nous nous apprêtons à courir 42,195km...

     

    En descendant jusqu'à la Bastille par la rue de Rivoli, je regarde les gens attablés aux terrasses de café. Ils fument des clopes, boivent du café et mangent des croissants.

    MAIS QU'EST-CE QUE JE FOUS LA A COURIR AU LIEU DE FAIRE PAREIL ???

     

     

    photo_generale_7885049.jpg

     

     

    Nous sommes 5 : Caro, Cerise, son chéri, un coureur Laurette Fugain (Thomas) super sympa.

     

    5ème km : derrière moi, Thomas lance à Cerise : "C'est dingue ce qu'elle est régulière Sonia. Elle ne change pas son allure, un vrai métronome. Tu la suis, t'es calé !"

    Je gonfle les plumes.

     

    25535475.jpg

     

     

     

    Cerise me dit qu'elle compte s'arrêter au ravitaillement. 

    Je ne veux pas. Si je commence à m'arrêter maintenant, je vais casser mon rythme. Et si le point de côté arrive, je ne pourrai plus rien faire. J'ai pas besoin de boire grâce au camel-bak, pas besoin de sucre. On verra au 10è km.

    Cerise m'informe : "J'vais pique-niquer. Je te rejoins !".

    Je ne la reverrai plus... Elle terminera ce Marathon, mais très difficilement...

     

    10è km : Caro va chercher de l'eau. Je prends une banane, 2 quartiers d'orange. On est en avance par rapport au temps de l'année dernière. Tout va bien.

    Je mange.

    Je me remets du rouge à lèvre (en courant).

    Ben oui, les lèvres se dessèchent et après chuis collée et ça me perturbe.

     

    15è km : on est nickel chrome.

    Je m'arrête aux toilettes. Caro se verse carrément une bouteille d'eau sur la tête.

    Je bouffe mes bananes. Je me remets du rouge à lèvres.

     

    On est toujours dans le Bois de Vincennes. C'est long, monotone. Je ne connais pas trop cet endroit. Je veux me retrouver sur les quais, un parcours connu, dans Paris, quelque chose que je maîtrise.

     

    20è km : le truc improbable...

    Je sens qu'un coureur me bouscule et me file un violent coup de coude.

    Je braille : Mêêêhhhh, vous m'avez fait mal !!!

    Le coureur s'excuse.

    Je rajoute : Ça fait TRÈS mal. Demain j'avais avoir un bleu !!!

    Le coureur demande : Sonia ???

    Je me retourne.

    Mon Collègue. Je ne savais même pas qu'il participait...

    (le lendemain, je lui enverrai une photo de mon hématome, avec pour seule légende : "Merci pour ce moment :)").

     

     

    photo_generale_7885056.jpg

     

     

    Passage du semi-Marathon. On est toujours au top. Mon petit orteil me fait mal, mais est comme anesthésié. Je ne sais pas encore qu'en fait je l'ai paumé dans le bois.

     

    Des spectateurs me disent souvent : "Attention !!! Vous êtes poursuivie par un ballon !".

    Ah oui, tiens, il a tenu plus de 5km cette fois-ci !

     

    24è km : passage sous le long tunnel des quais. Grosse lolade car on nous avait annoncé des animations au top. Ben on les a pas vues. Je sens les méfaits de la pollution. J'étouffe en fait. C'est tout noir avec quelques lasers qui donnent mal au cœur... Ya un DJ qu'est là. Je me mets à penser qu'il va ressortir tout noir à la fin de la journée.

    C'est à cet endroit que Spike m'a dit qu'elle avait eu des hallucinations, qu'elle s'était mise à penser à des trucs tout cheulous. Ça m'étonne pas... C'est pas vraiment un endroit propice à la méditation !

    Au bout de 1000 ans, on ressort enfin à l'air libre et j'ai commencé à négocier avec Caro : "Ah nan mais là, ya sortie de pont, DONC ya concept de petite côte de bâtard, faut que j'm'économise, ya pas moyen que je cours !". On marche 10 mètres.

    Tout va bien.

     

    photo_generale_7885057.jpg

     

     

    25è km : j'me remets du rouge à lèvres.

    Les spectateurs sont morts de rire. Je réponds : "Ben oui M'sieurs-Dames ! Courir, oui ! Mais dans la dignité ! Ya des photographes !".

    Des Pompiers tiennent de grandes lances à incendie et arrosent les coureurs. On se poste sous la douche. Habillées. C'est normal.

     

    30ème km : qui est le petit rigolo qui a planté deux énormes dessins en 4x3, de chaque côté de la route, et représentant un mur, avec inscrit dessus "Bravo, vous venez de franchir le mur du 30ème km !" ???

    Nan mais sans déconner... Je pense avoir de l'humour en temps normal... Mais là : non.

    Moi, j'l'ai pas le mur. Caro non plus. Mais autour de nous : oui. Des gens le prennent en pleine face. Comme une voiture qui n'a plus de carburant. La machine refuse d'avancer. Le corps plante, tu ne peux rien maîtriser. Ça tombe, ça tombe, ça tombe... Comme des mouches... C'est affreux.

    Je n'ai jamais vu autant de choses horribles sur un parcours de course. Nous étions 54 000 au départ sur les Champs-Elysées. Seulement 40 176 personnes ont passé la ligne d'arrivée... Fais le compte...

    Mon copain Thibault, coach, entraîné, visait 2h33 à Paris, après son 2h37 à Berlin... Il a mangé le mur un peu avant le 30è km. Il a terminé avec les jambes en bois, pieds nus, et en marchant. Il a refusé la médaille.

    Je pense que ces panneaux qui se voulaient drôles : ça ne l'a pas fait marrer du tout (et le p'tit Chinois de Spike non plus... Lui aussi a vécu le mur... Et ça c'est moche, très très moche...).

     

     

    photo_generale_7885054.jpg

     

     

    31è km : on arrive enfin à la Maison de la Radio où est le Point Supporters Laurette Fugain avec l'orchestre Brésilien.

     

    11154665_898745226842178_9124548962386344762_o.jpg

     

    Ma maman est là, avec ma collègue Teutonne (qui va me servir de coach jusqu'à la fin).

    Je me jette dans les bras de ma mère pour lui faire un bisou !

    Je lui lance : "Aloooooors ??? Chuis pas fraîche là ? 15 minutes d'avance sur mes prévisions, Môman !!! C'est qui le patron ? T'as vu ce talent ?".

    En fait, je fanfaronne juste pour la rassurer car je sais qu'elle est stressée...

    J'ai mal. Je ne veux pas qu'elle le sache...

    Mal aux jambes, je sens que ça s'ankylose. Mais c'est préférable à un point de côté ou à un problème de genoux...

     

    Juste avant, il y avait le point massage. La quarantaine de chaises était prise. J'ai hésité...

    Si je m'assois pour confier mes jambes à un kiné : je ne repars plus.

     

    On continue, jusqu'au Pont Mirabeau où m'attendent mon amie Caro, son mari, ses gosses et une pancarte avec marqué des tas de trucs pour moi, et des cœurs partout :)

    Ça me fait tellement plaisir que j'en ai les larmes aux yeux.

    Caro va courir avec moi jusqu'à la Porte d'Auteuil. Elle m'a préparé une petit bouteille d'eau dans laquelle elle a fait fondre un cachet de Citrate de Bétaïne et une Aspirine Upsa.

    Elle me donne à boire, car je suis tellement gonflée que je ne peux rien faire...

    Je lui montre mes mains : "Chouf ! Tu sais, l'an dernier à la même époque, j'avais des Knakis Herta à la place des doigts. Cette année, c'est carrément des Saucisses de Morteau !".

    Je ne peux même plus me remettre de rouge à lèvres (et ça me désole tu sais).

     

    Kat, ma collègue Teutonne me dit "Arhh, tu as l'air bien !" (essaye d'imaginer avec l'accent Allemand, je sais pas faire par écrit).

    photo_generale_7885058.jpg

     

    Concrètement, c'est à ce moment-là que je vais commencer à faire chier le monde.

     

    Passage devant Roland-Garros. Je demande à marcher un peu. Mes cuisses sont en béton.

    Kat me dit que ça doit durer 30 secondes. On repart. La Caro n°1 continue à se verser des bouteilles d'eau sur la tête. La Caro n°2 va me chercher à boire, pendant que Kat prend les bananes et les oranges. Mes mains ne me servent plus à rien (rapport aux saucisses de Morteau... Un peu plus tôt, j'ai essayé d'ouvrir le sachet d'une pâte de fruits... J'ai du me résoudre à demander de l'aide à un adulte...).

     

    35è km : Porte d'Auteuil. On rentre dans le Bois de Boulogne. Il reste 7km... Ce sont les plus difficiles de tout le Marathon.

    Concept de "petite côte de bâtard" : je marche quelques mètres.

    En braillant.

    En maugréant que c'est insensé, innommable, inconcevable. Que "la distance reine de mes fesses ! Ah ça, que suis-je venue faire dans cette galère ? Pourquoi, why ? Personne ne m'a forcée, et en plus j'ai payé pour être là !"

    A-propos de fesses... Une dame passe devant nous : elle a fait popo dans son short blanc (j'ai bien dit "popo", pas "pipi").

    Je lance : "Madame, à ce stade, faut s'arrêter !".

    Kat est scotchée et marmonne plein de trucs façon Karl Lagerfeld scandalisé : "Ahrrr... Mais pourquoi ??? Elle devrait retirer son tee-shirt, courir en brassière, et couvrir ses fesses !".

    Courir : oui. Mais dans la dignité !

    Caro dit que, si ça se trouve, la dame ne s'est rendu compte de rien...

    Je réponds que c'est pas possib'. Que ces choses-là, ça se "sent" (si je puis dire).

     

    Je tente de négocier un peu de marche avec Kat.

    On ne peut RIEN négocier avec Kat.

    Elle essplique que si l'on marche, ça fait mal quand même. Qu'il faut repartir à l'arbre là-bas. Je fais comme si je ne comprenais pas ce qu'était un arbre, et je parle du bus bleu.

    Portnawak.

    Kat part devant car il y a 2 coureurs Laurette Fugain en difficulté. Le Thomas du départ, qui marche depuis plusieurs kilomètres, Il a couru plus vite que nous, et nous a dépassé après le 10ème km. A présent, son genou est coincé. Il ne peut plus rien faire...

    Il y a également un des p'tits jeunes de l'école d'ingénieurs. Il est au bord des larmes, au bout de sa vie. Il découvre la méthode Allemande... Et se traîne derrière nous, complètement à l'ouest.

     

    Je sais même plus à quel kilomètre on est. Ça fait au moins 1 heure que j'ai pas regardé la montre...

    J'm'en fiche, j'ai plus de neurones.

     

    Là, tout ce que je sais (dans le désordre) :

    - Que je terminerai ce Marathon. Pour Sacha, pour Aurore, pour Hervé, pour tous les autres. Et parce qu'il est hors de question que j'arrive dernière du challenge Asics et que je me fasse alllumer par Marc Raquil (dignité).

    - Que j'ai aucun mental.

    - Que je ferai mieux que l'an dernier.

    - Que j'ai subitement envie de manger une choucroute (encore rapport aux saucisses...), et aussi passqu'on vient de passer devant le stand de ravitaillement en produits régionaux. Ya des dames habillées en Alsaciennes qui filent de la bière et du vin blanc aux coureurs. Kat me dit que si je bois de l'alcool maintenant : elle me tue.

    - Que je vais boire un Coca rouge, manger des frites et des nounours à la guimauve et au chocolat, et me bourrer la gueule au Champagne avec les filles d'Asics (le mardi suivant, je suis rentrée chez moi ronde comme une queue de pelle, dans le métro avec Frogita).

    - Qu'il faut vraiment que je me fasse enlever la vésicule biliaire. Après tout, c'est comme les amygdales ou l'appendicite. Ca sert à rien, non ?

    - Que si j'étais Kényane, je serais déjà arrivée depuis 3 heures.

    - Que si je faisais du fractionné, je serai déjà arrivée depuis 1 heure...

    - Que le mari de Céline C. a bien raison : "Comment mange-t'on un éléphant ? Bouchée par bouchée".

    - Qu'il faut que j'arrête de fumer (mais que je rêve d'une cigarette).

     

    Des bénévoles apparaissent sur la route : ils agitent sous nos yeux la Médaille du Marathon, toute brillante avec les sequins représentant les pavés de Paris. Rho la carotte !!! Ya pas moyen qu'elle ne soit pas à nous !  

    1926168_1119843278041653_8570873521790027288_o.png

     

     

    Kat me dit qu'en m'attendant à la Maison de la Radio, elle a vu passer un coureur tout nu, seulement vêtu d'un cache-sexe façon Borat...

    Caro demande : Où est-ce qu'il avait mis son dossard s'il était tout nu ?

    Je réponds que je ne veux pas le savoir. Parfois, il y a certains mystères qu'il vaut mieux préserver...

     

    Je ne veux plus parler. J'écoute Kat. Je la visualise façon Karl Lagerfeld, en train de caresser son chat Choupette dans les bras, et l'éventail à la main (je sais pas ce qu'ils mettent dans les bouteilles d'eau du ravito, mais c'est de la bonne !).

    Caro m'encourage.

    Mon double maléfique apparaît. Celui de fin d'une course difficile. Celui que je ne peux pas maîtriser car je n'ai plus un gramme de sens commun et parce que ça fait plus de 5 heures que je cours...

    Je réponds : J'aime pas les encouragements !

    Elle me dit : Regarde... Ya la tour de l'hôtel Park Hyatt de la Porte Maillot ! On arrive !!!

    Moi : MAIS JE CONNAIS CE PUTAIN DE PARCOURS, JE SAIS OU ON EST !!!

    (en y repensant, j'ai vraiment envie de me coller des baffes)

     

    C'est à ce moment-là que je réfléchis à tout ce que j'ai fait pour en arriver jusqu'ici...

    Les heures d'entraînement... La nuit, en hiver, dans le froid, sous la pluie.

    Les matins où je partais au boulot, avec mon sac sur le dos. Les soirs où je me changeais dans les toilettes du travail pour rentrer en courant, en suivant un parcours de 18km. Seule, avec mes écouteurs dans les oreilles.

    Les fins de journées, où je me disais qu'il serait tout de même plus pratique de prendre le métro, et de rentrer directement chez moi, bien au chaud, le cul dans le canapé, devant la télé ou au téléphone avec mes amis.

    Mais ça c'était avant...

    Combien de fois est-ce que j'ai fait ça ?

    Les privations alimentaires avant la date fatidique. Les repas à base de quinoa... Les soirées où je ne pouvais pas boire d'alcool...

    On n'a rien sans rien. Au bout d'un moment ça paye. Je suis une privilégiée. J'ai le droit de faire ça... Pas Sacha, pas Aurore...

    Les pensées qui se bousculent.

    J'ai pas le droit de me plaindre et d'être imbuvable, comme une connasse.

     

    Le rond-point de la Porte Dauphine apparaît devant mes yeux.

    Le panneau "42km" se matérialise.

    La foule, immense. La petite fille de Caro arrive en courant et lui donne la main, pour terminer avec elle.

     

    arrivée2.jpg

    Crédit Photo : Caro n°3

     

    Je flotte...

    Portée dans un rêve, seulement tenue par mon ballon...

    C'est comme l'an dernier...

    Finalement, ma plus grande angoisse était celle-là : ne pas revivre la même émotion que le 6 Avril 2014... Mais elle est là l'émotion.

    Je veux que les 195 mètres ne s'arrêtent jamais. C'est le moment le plus magique de tout le parcours.

    Les larmes coulent, je ne maîtrise rien. Toute petite devant la grande arche de l'arrivée. Venir à bout de ce défi : la fin de la distance reine, sur l'Avenue Foch.

     

    Finisher des 42,195 kilomètres.

    Pour la seconde fois de ma vie, à 43 ans.

    Moi, Sonia, la nulle en sport, la fille sur le banc. Double-Marathonienne.

    Je m'appuie sur une barrière, juste derrière le tapis d'arrivée. Secouée de tremblements.

    Ma maman est là, apparue par enchantement.

    Comme un gros bébé, elle me prend dans ses bras. On pleure toutes les deux ensemble...

     

    J'entends hurler : "Soniaaaaaaa, ma copiiiiiiiine !!!"

    En relevant la tête, j'aperçois Frogita, depuis la terrasse du bus Asics. Je lui envoie des baisers.

     

    V__1CDF.jpg

     

    Je détache le ballon, et vais l'accrocher sur le Stand Laurette. Stéphanie Fugain me fait un sourire...

     

    Je n'ai besoin de rien d'autre.

    Tout est parfait. Nous sommes hors du temps, demain on reprendra une activité normale.

     

     

    "La force ne résulte pas des capacités physiques mais d'une volonté infaillible."

    Gandhi