Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 mars 2015

J'ai transformé mon canapé en baskets.

2 ans.

Ça fait 2 ans que je cours (et que je ne peux plus m'en passer).

 

WP_20150329_17_52_26_SmartShoot.jpg

 

Je me rappelle ce fameux soir où en train de regarder un programme débile à la télé (ça devait être une conneurie du type "la belle et ses princes", c'est te dire...), je me suis dit dans le dedans de moi-même : ça suffit maintenant, bouge-toi, t'as 41 ans.

Si on m'avait dit à l'époque qu'au bout d'une semaine à sautiller sur place, j'allais sortir de mon appartement avec des baskets aux pieds pour aller courir, jamais je n'y aurais cru. Je te rappelle que je portais des baskets absolument pas faites pour la course, qu'ensuite j'avais eu mal aux genoux, et c'est ainsi que j'ai découvert le merveilleux concept des visites chez le podologue afin de porter des semelles correctrices. Si j'avais su comme ma vie allait changer à partir de ce moment-là...

Si on m'avait dit, alors que je venais de rentrer de 10 minutes de course à pied, transpirante, essoufflée, que j'allais y retourner dès le lendemain (alors que je jurais que je n'y retournerai plus...).

Si on m'avait dit qu'un jour j'arriverai à courir 30 minutes sans m'arrêter, puis 1 heure, puis 2 heures, puis plus, beaucoup plus...

Si on m'avait dit que je franchirai la ligne d'arrivée du Marathon de Paris : ça non plus je n'y aurais pas cru.

 

asics.JPG

 Si on m'avait dit que j'allais préparer le second Marathon avec un Champion Olympique

et le tout sponsorisé par Asics...

(J -15, je commence à moins faire la maline là... Dans 1 semaine, ça va être l'angoisse de J-8...

Et à J-2, je suis imbuvable et infréquentable...)

 

Si on m'avait dit que j'allais collectionner les médailles...

Pour les tee-shirts, si vous ne savez pas quoi en faire (les techniques que l'on donne dans les courses), ya un gentil monsieur qui les récolte pour les enfants du Kénya. J'y en ai expédié 10kgs, y en avait 50...

Si on m'avait dit que la crème Nok que je mettais sur mes cuisses pour pas que ça frotte, j'en aurais plus besoin (maintenant j'ai le truc des jeunes là, le thigh gap) mais que je l'utiliserais exclusivement sur mes pieds pour éviter les ampoules....

 

tableau.jpg

C'est beau hein ?

C'est Spike qui me l'a offert, fabriqué entièrement par ses petites mains, de A à Z.

(avant, avec Spike on s'offrait des grelucheries, maintenant c'est des trucs comme ça ou des chaussettes de récupération...)

 

Rencontrer des personnes de tous horizons, de parcours différents, des gens qui courent vite mais respectent ceux qui courent moins vite, des gens touchants qui ont perdu beaucoup de poids et prennent une revanche sur la vie (Caro si tu me lis...) comme Marie (dont l'histoire est impressionnante) et qui est avec nous dans la Team Asics.

Franchir des lignes d'arrivée avec toujours plus de mains de copains dans la sienne (ça, ça me fait vraiment plaisir ! Surtout lorsque ce sont des amis d'enfance...).

 

Parfois je vois cette fille... Quand je termine une séance difficile, lorsque je n'en peux plus, que je dois serrer les dents, mais que je sais qu'au final je serai contente en passant sous la douche.

Je la vois. Pas toujours... Elle est assise sur un banc, elle me regarde sous ses lunettes. Puis elle se lève, et elle part en me souriant.

Elle, c'est moi, l'ado du Collège, trop grande, un peu gauche. La fille du banc, dispensée de sport.

Le vilain canard, la pataude qui ne savait pas enchaîner les mouvements, ni quoi faire avec une balle ou un ballon.

Maintenant j'ai 43 ans, je ne fais pas d'autre sport que le running (tu me diras, c'est déjà pas mal avec tout ce que je me mange en terme de kilomètres). Je mets des jupes trop courtes, j'ai donné aux œuvres toutes mes fringues (d'avant) et me fiche de l'avis des autres, je suis pas arrivé à ça du jour au lendemain.

 

Pourquoi le titre ? Parce qu'il y a cette pub qui passe à la télé pour Vittel. Tu sais, on voit un mec qui jette son canapé et qui remarque que sa voisine en fait autant.

Tu les vois débuter ensemble la course à pied (non sans mal), et au final ils franchissent ensemble une ligne d'arrivée d'un 10km.

J'aime bien cette pub. C'est moi, mon parcours. La sueur, se lever tôt le Dimanche, les séances avec des inconnus, les nouvelles rencontres, la joie, les larmes, la douleur, les courbatures, la fierté, la déception, et tout le reste...

Je ne vois pas ma vie sans à présent, ça a tout changé, ma façon de penser, plus calme, moins "je démarre au quart de tour". C'est pas souvent que je raconte ma life, mais j'avais besoin de l'exprimer...

Moi c'que je voudrais savoir, c'est : combien que vous êtes exactement à vous être mis à courir depuis que je vous en cause ?

Je sais qu'il y a beaucoup de personnes, car je reçois toujours des témoignages (d'ailleurs, tu ne peux pas savoir combien ça me fait plaisir...). Explique-moi, raconte-moi ce qu'à TOI ça t'apporte ?

 

Les baskets sur la photo ? Ben elles viennent justement de la pub Vittel :)

C'est la dame attachée de presse qui m'a envoyée faire du Yoga avec Davina, qui s'occupe également de cette opé, et elle m'en a offert une paire (c'est pas mon canapé à moi, hein ! Le titre du billet n'est pas complètement vrai).

Le concept, c'est : tu envoies un bout de ton vieux canapé (même avec du cuir ça fonctionne) et si tu es tiré au sort, ils fabriquent ta paire de baskets !

Tout est bien esspliqué sur leur site (c'est du 30 Mars au 31 Mai).

J'adore ces baskets, c'est une fabrication Nike. Bon, j'peux pas courir avec, car je suis trop exigeante, mais j'ai des compliments à chaque fois que je les porte pour la ville.

 

Je suis dans la Team Asics pour le Marathon de Paris du Dimanche 12 Avril, mais je porterai comme l'an dernier un tee-shirt Laurette Fugain (avec le prénom de mon Sacha marqué dessus...). 

A cet effet, j'ai ouvert une cagnotte sur Alvarum. L'argent, on sait où il va. 

Même 10€ c'est bien, et une grande partie est déduite des z'Impôts (reçu fiscal édité immédiatement).

 

Donc, à vot' bon coeur M'sieurs-Dames, c'est pour la bonne cause ! Pour une fois que je te réclame des sous :) 

 

 

dimanche, 22 mars 2015

Soins testés et approuvés !

Tiens mon p'tit chat, j'me disais dans le dedans de moi-même que je ne t'avais pas encore parlé de 2 ou 3 choses qui m'ont particulièrement convaincu ces temps-ci. V'là donc un billet récap' !

 

Produit noumber ouane :

Hé hé, c'est marrant passque j'y ai pensé avant que ça sorte en me disant que ça serait chouette de faire ça, et paf ça arrive !

Le RevitaBrow Maquillage, aka le gel qui fait pousser les sourcils mais où c'est qu'ya du produit vert dessus.

Sympa non ?

Alors je t'ai déjà causé du RevitaBrow tout seul, c'était ICI.

Et je t'ai également parlé du pourquoi du vert kaki dans les sourcils, c'était LA.

Avec ce produit, ce qui est sympa, c'est que tu as le côté maquillage des sourcils de façon universelle, et en plus : ben ça fait pousser le poil. Les résultats sont très probants, et ya déjà eu moult photos avant/après à ce sujet. Ça fait des miracles sur les sourcils plumés ayant besoin d'être "ébouriffés". 

 

revita.JPG

 Hi-Def Tinted Brow Gel

(oui, il ressemble à son petit copain de maquillage, sauf que celui-ci il fait soin également, d'où l'écart de prix, ne confondez pas les deux)

Ya des Promos par packs sur la Parapharmacie Anglaise, mais étant donné que c'est une nouveauté, il n'est pas encore référencé sur Oncovia.

 

Bien entendu, la différence, c'est que ceci est donc à appliquer en journée. Si tu veux te coucher avec des sourcils maquillés, là c'est toi qui décide hein, chacun fait comme il veut :)

Le soin est également fixant (rappelle toi mon problème existentiel de gel de tenue...).

Donc, chouette nouveauté, on en rêvait, RevitaLash l'a fait !

NB : et nan, le RevitaLash (le produit faisant pousser les cils, et dont j'ai parlé ICI), n'engendre pas d'éclaircissement de la couleur de l'iris...

 

 

Produit noumber tou :

 

Là j'ai bêlé (gravement).

Dans le billet précédent, tout comme sur 9 années de blogging (la vache, ça me rajeunit pas cette affaire-là !), je t'exposais mon problème de cheveux moussus... D'ailleurs j'ai adoré lire les commentaires de personnes étant également dans mon cas !

Le cheveu qui frisotte (j'ai pas dit "frise") mesquinement et sournoisement à peine le temps est humide, les belles boucles que tu n'auras jamais... Toussa toussa... Ça me fait du bien de me sentir moins seule tu sais ? La touffe magma sur divers côtés du crâne, tu visualises ?

En général, pour discipliner mon capillariat impertinent qui n'en fait qu'à sa tête (si je puis dire), j'utilise des huiles. J'avais déjà parlé de Ojon, dont une goutte suffisait à nourrir (pas plus, sinon c'est graissage assuré, et sur un cheveu fin c'est absolument merveilleux).

Et v'là que plusieurs personnes du groupe Face Book parlaient souvent d'une sorte de lait.

Intriguée à force de voir passer les posts sur le sujet, ben il a bien fallu que j'aille un peu faire le mouton de Panurge... Et surtout, l'article de mon amie Prune m'a achevée (ya la compo du produit indiquée dans son billet).

Alors, Denovo déjà j'aimais beaucoup car bien accro à leur baume démaquillant fondant qui se transforme en huile et se rince super bien (j'en avais parlé ICI). Une odeur sucrée, et éliminant parfaitement le maquillage des yeux également.

Mais je me demandais ce que pourrai donner un produit cheveux. 

 

denovo.JPG

 Crème Lactée - 100ml / 15€

 

Ma p'tite jolie Belge (Stéphanie la métisse aux zyeux verts) m'a dit que la dame créatrice, Alice, possédait "un cheveu ethnique" (aka crépu je crois, donc sec), et que c'était pour cette raison qu'elle avait créé le produit.

Mais il n'est pas sectaire (le produit) et est également indiqué aux chevelures Européennes nécessitant de l'hydratation, sans alourdir, ainsi que mon cheveu Africain moussu et fin.

V'là donc que j'ai testé, et... Waouw !

C'est un flacon doseur, et perso j'en applique l'équivalent de 2 pompes sur cheveux humides, puis je sèche.

Verdict : mousse disciplinée ! Pas de "gras" ou de lourdeur.

Le lendemain, j'en applique une dose sur cheveux secs (je me lave les cheveux tous les 3 jours tel que précédemment esspliqué), puis je fais un brushing rapide. C'est-à-dire que je n'ai rien à sécher, juste faire rentrer mes cheveux vers l'intérieur (car mon cheveu rebelle a tendance à partir dans toutes les directions, telles des antennes satellites...).

Ben mazette : ça tient !

Ce produit c'est vraiment une belle découverte, et ça convient très bien à mon souci d'ordre existentiel.

D'ailleurs, encore merci Stéphanie de m'en avoir offert une bouteille lors de ta dernière venue à Paris, ça me fera de la réserve vu que je l'utilise à présent tous les jours depuis 1 mois !

 

 

Produit noumber tri :

 

Là, c'est pas un produit mais un soin !

Souviens-toi, récemment je t'ai parlé de ma découverte du Massage Chinois à la Maison du Tui Na.

Des personnes y sont également allées, et j'ai rajouté leurs témoignages dans le billet.

Dernièrement, je suis donc allée tester leur dernier soin (sachant que la première fois j'avais eu un souci avec le massage du corps...) : le Soin Detox.

Il tombait très très bien tu sais... Avec la charge d'entraînement en vue de la préparation Marathon, je m'enquille donc à peu près 18km tous les 3 jours. Ce qui veut donc dire : accumulation d'acide lactique dans les jambes. Traduction : tes jambes sont lourdes, ya des trucs qui coincent, des crampes, de la marche en crabe (très élégant d'ailleurs...).

Et le Coach Marc Raquil, notre Champion Olympique qui nous entraîne dans l'équipe de 30 filles choisies par Asics : il ne laisse rien passer, et j'peux te dire que lors des entraînements, ya pas le choix : tu fais TOUTE sa séance de renforcement musculaire.

 

IMG_0083.JPG

 

 

Bref, le Soin Detox Tui Na il tombait donc très bien, car j'avais besoin de faire évacuer des choses de mon body...

Comme son nom l'indique, c'est un massage qui a pour vocation de détoxifier le corps, le drainer, et c'est exactement ce qu'il me fallait après le Semi-Marathon de Paris, et en vue de l'Eco-Trail aujourd'hui où je ne pouvais pas me permettre d'avoir les jambes lourdes dans les montées.

Le soin dure 1 heure, j'ai demandé à passer avec la Madame qui avait fait des miracles sur mes lombaires la fois passée.

D'ailleurs, c'est hallucinant, elle ne te demande rien : elle ressent (So de Démaquillages l'a très bien esspliqué dans son billet). Je n'ai pas eu besoin de lui dire que je voulais qu'elle insiste sur telle ou telle partie parce que je courais beaucoup... Elle l'a su directement. C'est un Médecin Chinois diplômé, elle est incroyable (me rappelle plus son nom... Je l'ai décrite et la dame de l'accueil au Centre de la Rue Nicolo a su de qui je parlais).

Le massage peut également avoir vocation d'agir sur la minceur je crois... Mais j'avoue que je n'y allais pas pour ça. Disons que je peux humblement déclarer que je n'en ai pas besoin (rho ça va, après 41 ans de complexes, j'ai mis 2 ans pour avoir le corps que je voulais, hein...). A présent, j'ai 43 ans, et tant que je rentre dans une Taille 40 pour mon 1,80 ça me va (même si Marc Raquil a déclaré que ça serait bien qu'on perde 1 ou 2 bouteilles d'Evian avant le Marathon, car - je cite - "ça sera toujours ça de moins à trimbaler sur 42,195km...").

Revenons au Detox Tuina... Il fait en sorte d'éliminer les toxines, et ensuite ton sang circule mieux et tout. C'est donc du thérapeutique, pas de la relaxation.

La Madame, elle te masse du sol au plafond ! Chaque partie de ton corps est massée. Elle a particulièrement insisté sur le ventre, ce que l'on appelle "le deuxième cerveau" car c'est là que se passe toute l'ignominie (ma pancréatite s'en rappelle, hum...).

Les mains, les bras, les jambes, le dos, la nuque, le crâne, les épaules, etc. Rien ne lui échappe.

Encore une fois, ce n'est pas un massage que l'on peut qualifier d'agréable... Tu sais, celui où tu t'endors avec un air de ravi de la crèche, et un filet de bave au coin des lèvres. Là, je ne vois vraiment pas comment tu peux t'endormir... Et quand la dame "travaille" sur ton ventre, crois-moi que ça doit pas être très joli joli ce qu'il y a dedans :)

Mais tu peux simplement demander des pressions plus ou moins fortes en fonction de ton degré de "chochotterie". Moi j'ai dit à la dame : "Allez-y, même pas peur, vous pouvez y aller, de toutes façons j'en ai besoin !". 

Pendant tout le soin, c'est de l'huile légèrement chaude qui est utilisé pour le pétrissage (la Florame aux Huiles Essentielles).

Tu ressors de là complètement ébouriffée en te demandant dans quel rouleau compresseur tu viens de passer...

Et les effets arrivent dès le lendemain : tu te sens légère, mais alors légèèèèèèèèèèèèère !

J'ai dormi comme un bébé, et il est conseillé de boire beaucoup pour continuer "l'évacuation" (j'ai essayé de le dire d'une façon élégante).

Au niveau des tensions dans la nuque et les épaules : très probant, tout est dénoué.

Les lombaires, je ne t'en parle même pas, la Madame pour ça elle est terrible.

Quant aux jambes lourdes, c'est devenu aérien.

A l'Eco-Trail de Paris, j'ai amélioré mon temps de 15 minutes par rapport à l'année précédente. Alors, est-ce que ça vient de là ? En tout cas, les montées ne m'ont pas fait peur et j'ai même pas insulté un seul canard sur l'Allée des Cygnes. Cela-dit, cette année, ils ont changé le parcours de la fin, donc j'ai pas vu de canards, et je n'ai pas râlé sur mon Binôme :)

 

Massage Tui Na Detox : 1h = 70€ / 1h30 = 105€.

La Carte des Massages est ICI, ainsi que les adresses Parisiennes & Lyonnaises.

 

PS : sivouplaît les gens, ne vous faites pas masser n'importe où par n'importe qui. C'est très important...

 

 

PS 2 : Je suis dans la Team Asics pour le Marathon de Paris du Dimanche 12 Avril, mais je porterai comme l'an dernier un tee-shirt Laurette Fugain (avec le prénom de mon Sacha marqué dessus...). 

A cet effet, j'ai ouvert une cagnotte sur Alvarum. L'argent, on sait où il va. 

Même 10€ c'est bien, et une grande partie est déduite des z'Impôts (reçu fiscal édité immédiatement).

Donc, à vot' bon coeur M'sieurs-Dames, c'est pour la bonne cause ! Pour une fois que je te réclame des sous :)

  

 

dimanche, 15 mars 2015

La nouveauté Yves Rocher : le Low Shampoo.

Gens, comme tu sais, c'est pas du snobisme, mais les soirées blogs : j'y vais pas (ou alors très très rarement). Je trouve que l'on échange mieux sur un produit lors de rendez-vous individuels. C'est mon point de vue, il n'engage que moi : donc, quand on m'invite à un event de groupe, systématiquement je décline...

Dernièrement, sur le Groupe Face Book, j'ai vu que des membres étaient en train de s'interroger sur le nouveau shampoing d'Yves Rocher : le Low Shampoo.

Quelques temps après : v'là qu'on m'invite à venir le découvrir. Alors comme ça m'intriguait aussi, et que la dame m'a dit qu'on serait maxi 10, ben j'ai trouvé ça chouette d'y aller.

Je te passe sur la magnifique phrase d'une personne souhaitant conserver l'anonymat, qui a déclaré : Alors tu refuses d'aller aux soirées pour des produits de luxe, mais tu vas chez Yves Rocher ?

Ben ouais. Je trouvais le produit intéressant. Et Yves Rocher : j'aime bien. Je t'invite à lire l'article de ma coupine So sur le sujet. Quant à moi, j'avais déjà dit grand bien de la marque au niveau de leurs superbes fards à paupières, c'était ICI.

Voualà.

 

Donc, v'là qu'un soir, je me retrouve dans un très mignon salon de coiffure là-bas dans le 17ème, un vrai boudoir !

YR.jpg

Dans le verre, c'est du pamplemousse.

La fiole, c'est l'huile de réparation dont on m'a dit grand bien...

 

Des filles super sympas, tant au niveau de l'équipe Yves Rocher, que les coiffeuses.

J'y retrouve avec joie mon petit bonbon Camille (avec laquelle je cours de temps en temps).

Dans un premier temps, une coiffeuse m'a d'abord lavé les cheveux avec le nouveau produit.

Fait surprenant : c'est une crème. Ça ne mousse pas du tout du tout.

J'ai demandé s'il était prévu que l'on applique un après-shampoing derrière ? Ce à quoi, on m'a répondu que non, car le produit démêlait en même temps. 

J'étais très dubitative... Moi j'ai un cheveu Africain, très très rebelle... Il n'en fait qu'à sa tête. Si tu lui demande d'aller à droite, il va à gauche. Il ne frise pas : il mousse (ceux qui savent, savent...). Et surtout, si tu ne lui donne pas d'après-shampoing : il se venge ! Là, il va dans tous les sens et te procure une tête de chien mouillé du plus bel effet.

Ben ya pas eu d'après-shampoing. Juste un lavage au Low Shampoo, et ça a effectivement démêlé, sans tirer, sans nœuds.

C'est là que je me suis dit dans le dedans de moi-même que c'était comme si on m'avait lavé les cheveux avec simplement de l'après-shampoing. Ben oui, normal, le concept du low-poo c'est ça :) Sauf que de l'après-shampoing tout seul ça ne lave pas vraiment, et suivant celui que l'on utilise, et selon sa nature de cheveux, on peut facilement se retrouver avec une chevelure poisseuse. Le low-poo c'est remplacer son shampoing classique, par un soin enrichi en agents lavants.

Ici, nous avons donc une crème lavante à l'aubépine (riche en anti-oxydants).

NB : à ne pas confondre avec le "no-poo", qui là, est un concept où tu ne te lave plus les cheveux du tout. Je te laisse regarder sur le grand Google, il y a eu énormément d'articles sur le sujet. Moi je ne pratique pas car je ne peux pas (et je ne veux pas), et surtout : ça ne m'intéresse pas et n'est pas compatible avec mon mode de vie. Et c'est "poo", pas "pooh" ("pooh" c'est Winnie L'Ourson).

J'avais déjà parlé du Low-Poo dans ce billet.

 

Donc, après le lavage, le cheveu est propre, c'est-à-dire que lorsque tu prends une mèche entre tes doigts : elle crisse. Si elle fait pas de bruit (oui m'sieurs-dames, le cheveu parle, le cheveu s'exprime, le cheveu a des choses à te dire !) c'est que ton capillariat n'est pas bien lavé.

Puis, une autre gentille dame m'a fait un brushing de toute bôté !

WP_20150303_19_31_16_SmartShoot.jpg

 Chouf, ceci est le premier selfie de toute ma vie...

 

Et Camille a eu des bouclettes de Princesse :)

WP_20150303_19_41_32_SmartShoot.jpg

 

La question que je me suis ensuite posée, c'est : ok, c'est bien, mais mon cuir chevelu est ultra-méga sensible. Je ne suis pas à cheval sur les compositions, mais je veux juste ne pas passer mon temps à me gratter le crâne ensuite (et ça, chez moi, ça ne pardonne pas...).

Ben mes chéris, j'ai passé les 2 jours suivants sans une once de démangeaison.

Ah, tu vas me demander : Est-ce que les cheveux regraissent vite ensuite ? Combien de temps peut-on attendre avant de procéder à un nouveau shampoing ?

Ben je ne suis pas un bon exemple... Etant donné que ma prépa Marathon fait que je m'enquille 17km (ou plus) tous les 3 jours, je suis dans l'incapacité de ne pas passer la totalité de mon body au karcher ensuite... C'est pas possib' que je reste sans shampoing après une séance où je rentre transpirante et écumante.

Sinon, ça ne regraisse pas au bout d'un jour, ça c'est certain. Au second, ça commence légèrement (mais ça va). Quant au 3ème jour : là, je passe un tout p'tit peu de shampoing sec Batiste brunette (my precious).

 

Alors franchement, c'est pas parce qu'on m'a invitée à une soirée très sympathique (je dis toujours ce que je pense), mais  au niveau rapport qualité-prix, ce produit : je valide à donf' !

Le prix de lancement : 3,30€ (t'as vu comme tu vas pas te ruiner ?). Après, le produit passera à 6,60€ à partir du 30 Mars 2015.

 

La composition pour les personnes que cela intéresse :

WP_20150315_20_35_41_SmartShoot.jpg

 

Ce produit est adapté à tous les types de cheveux, peut être utilisé tous les jours, et est compatible avec les lissages Brésiliens (pas de sulfates).

Pour les plus pointilleux : il n'y a pas de tensioactif trop dur, pas de silicone ni de paraben, mais ça ne conviendra pas à certains à cause du behentrimonium (conditionneur qui fait que ça démêle) et du guar hydroxypropyltrimonium chloride ("occlusif" remplaçant les silicones).

 

dimanche, 08 mars 2015

J'ai testé pour toi : le cours de Yoga avec Davina (de Véronique & Davina).

TOUTOUYOUTOU !!!

Nan mais les gens, je suis jouasse d'une force, mais alors d'une force !

Ya plus de 15 ans, j'ai testé le Yoga : et j'ai détesté (gravement). Me rappelle que j'étais sortie du cours en plein milieu, et dans un état d'énervement assez incroyable (alors que normalement c'est fait pour te donner de la zénitude dans le body).

Dès lors, j'avais décrété : J'aime pas le Yoga passque ça m'énerve.

Voualà où c'est qu'on en était jusqu'à hier... 

 

V__E87F.jpg

 

 

Dernièrement, v'là qu'on m'envoie un dossier de presse me demandant si je veux faire un cours de Yoga.

Je m'apprête à poliment répondre "Merci mais non, ça c'est pas pour moi", lorsque j'ai avisé un paramètre très intéressant : le Cours sera dispensé par Davina, de Véronique et Davina, le duo emblématique de "Gym Tonic" dans les Années 80.

J'ai mouru (et fait "toutouyoutou !").

Pour les plus jeunes, évidemment que ça va pas trop vous parler... Mais pour les gens de ma tranche d'âge (j'ai pas dit "grabataires", "Gym Tonic" c'est seulement une émission vintage...) : Nan mais vous voyez c'que j'veux dire, hein ???

Qui qu'est jamais descendu un dimanche matin dans son salon, vêtu(e) d'un justaucorps échancré et d'un bandeau fluo pour aller se trémousser devant sa télé ?

 

md_2864.jpg

 

Qui qui n'attendait pas impatiemment le générique de fin, juste pour la scène mythique de "la douche" ???

Note que dans les Années 80 c'était tout à fait normal ça... Aujourd'hui, pour sûr qu'un générique pareil ça serait censuré par le PAF et les ligues bien-pensantes qui iraient crier au loup...

Bref.

 

J'ai immédiatement demandé à Cerise si elle voulait m'accompagner (j'avais le droit à un + 1), et elle a dit oui tout de suite.

Son mec (qui connait "Gym Tonic") a précisé : Je compte sur vous pour ne pas faire les sottes, hein ?

Nous : Rho ben tu penses... Ce serait mal nous connaître... :)

Cerise a demandé : Ya 2 Cours donc. La séance de Yoga, ok je comprends ce que c'est... Mais c'est quoi le Qi Gong ?

J'ai répondu : J'en sais rien... J'ai regardé sur Wikipédia mais j'ai rien compris.... Pis on s'en fout, ya Davina !

 

Sinon, pour préciser, aujourd'hui Davina elle est Nonne Bouddhiste et habite dans un Ashram dans le Poitou. Elle ne sort de sa retraite qu'une seule fois par mois pour aller donner un cours à Paris. Tous les sous vont à son Monastère de Chökhor Ling qui aide les enfants du Tibet.

Et maintenant, Davina elle s'appelle Vénérable Davina Gelek Drölkar. Tout est esspliqué sur son Wikipedia.

En attendant le Jour J, j'en ai causé à TOUT mon entourage (qui était encore plus au taquet que moi) et crevait de jalousie...

Ma chérie Nama elle m'a dit qu'il fallait absolument que je porte des guêtres.

J'ai répondu : Je sais pas où on achète des guêtres en 2015.

Elle a dit que j'avais qu'à lire les Blogueuses Mode (ou aller chez Repetto).

Ma chérie Caro elle a dit qu'il fallait absolument que je porte des grosses créoles dorées.

J'ai répondu que je savais pas où c'est qu'on achetait des grosses créoles dorées en 2015.

Elle a dit que j'avais qu'à aller faire le marché.

Ensuite c'est ma coupine Lolo de chez Go Sport (qui aurait bien voulu venir aussi...), elle m'a dit : Atta, t'es OBLIGÉE d'y aller avec une tenue fluo ! Nan mais Davina, quoi !

Donc j'ai reçu une tenue fluo (ça va que ça se vend encore en 2015, sinon moi je dis que tout fout le camp ma brave Dame...).

 

rayana.jpg

  Collant Fitness Rayana - 17,99€

 

 

mb000001anl.jpg

 Coupe-vent Running Persia - 19,99€

 

 

001240450_101_HD.jpg001240450_102_HD.jpg

 

NB : les photos ne sont pas représentatives de ce que j'ai eu. Les couleurs sont vraiment : Rose Flash ! Notamment, la robe tee-shirt (que je ne trouve pas sur le site et qui est assortie au collant, elle est top !

 

Et v'là que le Samedi est arrivé et que je ne tenais plus en place.

Chuis arrivée au Club Med Gym (CMG qu'y faut dire maintenant) au moins 1 heure à l'avance, tellement que je voulais pas être en retard.

Cerise m'a rejoint et c'est là que nous sommes entrées dans la salle.

Elle était là.

Davina.

J'ai mouru.

Cerise m'a dit : T'as vu, ya Véronique aussi...

Je ne te mens pas : j'ai eu les larmes aux yeux (tu peux rigoler, j'assume).

Cerise m'a dit : T'es subjuguée...

J'ai répondu : Tu peux pas comprendre... T'as 28 ans et t'es Belge... Ce sont les idoles de mon enfance... On m'aurait mis Casimir en short comme participant au cours, j'crois que je me serais évanouie de bonheur.

 

 

V__4462.jpg

 

Chuis allée voir Véronique pour y demander : Les gens qui n'ont jamais fait de Yoga, ils ont le droit de se mettre devant ?

Elle a répondu : Non.

Cerise a commencé à ricaner. Alors on s'est mis au second rang (j'arrivais toujours pas à fermer ma bouche).

Ensuite, leur copine actrice Éva Darlan est arrivée et s'est mis à-côté de nous pour faire le cours.

J'crois que là on était au top.

L'attachée de presse du CMG m'a présentée à Véronique & Davina. J'ai été lamentable... Tellement impressionnée que j'ai juste réussi à donner mon prénom (qu'elles ont dit que c'était joli, et qu'on était drôlement bien habillées).

Puis, le cours a débuté, et là je sais pas ce qui s'est passé, mais j'ai VRAIMENT adoré ce cours.

Est-ce parce que Davina a une voix tellement douce et tranquille que tout paraît fluide et pas compliqué ?

Enfin... Quand je dis "pas compliqué", j'me comprends hein...

J'ai pas tout bien compris, mais fallait relâcher les tension de son body, toussa... Et pour ce faire, ya différentes positions à tenir, dont certaines, assez compliquées... 

Ya un moment où je regardais Cerise complètement contorsionnée à-côté de moi (y avait qu'un bout de nez qui dépassait) et elle m'a semblé bien rouge. Donc je lui ai fait un guili-guili sous les aisselles.

Parfois fallait regarder très loin sa main. Davina elle passait toujours entre nous et disait : Voilà, c'est ça que je veux voir... Des choses élégantes... Oui... C'est beau ça, c'est très beau...

Cerise s'est mis dans une autre position, et là j'ai vu la haine dans son regard...

Davina a dit : Oui, vous êtes des sirènes !

Ce à quoi j'ai élégamment répondu avec la grâce naturelle qui me caractérise : Rho ben nous vous savez, c'est plutôt la moule, hein... Ou alors la coquille Saint-Jacques, ça dépend de quel point de vue on se place !

(c'est certain qu'on sera tricardes du prochain cours)

Subitement, j'ai pensé au sketch de La Connasse lorsqu'elle a pourri un cours de Yoga (mais on a été très respectueuses).

Ensuite on a encore fait des tas de choses incroyables qui s'appelaient "chandelle" (Cerise et moi on a fait dans le cierge je pense) ou "lotus" (là on a donné dans la salade), et c'était assez formidable.

 

 

cours.jpg

 

 

Puis, il y a eu un autre cours qui s'appelait du Qi Gong (prononcer TCHI KONGUE). Et : j'ai rien bité du tout.

Autant j'ai adoré le Yoga (qui l'aurait cru ?), autant le King-Kong ça n'a pas du tout été intégré par mon code génétique...

On a commencé par faire l'Albatros (jusque là ça allait), puis "marcher comme dans un rêve" (admettons), mais quand elle nous a demandé de prendre une boule d'énergie dans le dedans de son ventre et de se promener avec : c'est là que tout s'est barré en couillonnade...

J'ai fait genre que je devais aller faire pipi, et en fait chuis allée manger des bananes avec les gros mecs qui faisaient de la muscu dans la salle adjacente (oui, chuis irrécupérable, non c'est pas sessouel quand je dis ça).

J'avais vraiment pas pigé le truc de la boule d'énergie à promener... Mais je regardais Cerise par la vitre, et j'ai constaté qu'elle la trimbalait super bien sa boule (impressionnant d'ailleurs, les yeux fermés, appliquée et tout).

Quand chuis revenue dans la salle, là y avait un exercice super intéressant : fallait sortir un truc de son ventre (nan, pas accoucher !), genre un truc que t'aimes pas, dont tu veux te débarrasser, et après fallait le jeter violemment très loin, d'un coup, et très fort.

Ah, j'y ai mis du cœur tu sais ! Cerise m'a demandé : Mais qu'est-ce que t'es en train de jeter ?

J'ai répondu : Mes cellules graisseuses...

Elle a dit : Mais t'en as plus !

Moi : Ben justement... Elles me manquent pas du tout, je tiens pas à ce qu'elles reviennent ! Tiens ! Prends ça ! Mange ! Vilain gras !!!

Ben quoi ? J'ai le droit, non ? J'ai bien vu un type jeter sa belle-mère.... Chacun son truc et ses priorités dans la vie, j'ai envie de te dire...

A la fin du cours, on a fait une chouette photo avec Davina, elle nous a dit plein de jolies choses avec sa voix toute douce, ses yeux magnifiques, et son sourire bienveillant.

J'arrivais toujours pas à parler...

J'ai juste dit : Vous êtes belle... Merci...

 

 

IMG_5558.JPG

 

 

Donc, mon p'tit bouchon, si tu vis à Paris ou pas loin, toi aussi tu peux vivre cet intense moment de bonheur, pour la modique somme de 20€ le cours (pas besoin d'être adhérent au CMG, sinon c'est gratuit pour les abonnés One, Waouw & Pure).

Voici les dates :

- Samedi 28 Avril au Waouw Etoile

- Samedi 16 Mai au Waouw Grands Boulevards

- Samedi 13 Juin au Waouw Auteuil

 

Voilà voilà :) Toutouyoutou !

Le lendemain, j'ai eu un peu de courbatures dans les bras, mais je me suis sentie super bien pour mon 7ème Semi-Marathon (çui de Paris). Zénitude, quoi...

 

WP_20150308_14_48_42_SmartShoot.jpg

 

dimanche, 01 mars 2015

Rencontre à Londres avec la belle Vikki, Créatrice de Lily Lolo.

LILY LOLO est un nom qui a été donné en référence aux 2 sœurs de la Créatrice. Il s’agit de leurs petits surnoms. Même aujourd’hui, Vikki continue à les appeler comme ça, et elles sont très fières que ces diminutifs réunis aient donné une marque de cosmétiques :)

 

IMG_3379.JPG

 

La marque est née il y a 10 ans, et au départ, c’était seulement vendu sur E-Bay. A l’époque, il n’y avait que quelques poudres minérales et des ombres à paupières. Lily Lolo s’est fait connaître par les avis des utilisatrices, du bouche-à-oreilles concluant.

A présent, les bureaux sont basés à la campagne, dans le Yorkshire, et la société compte seulement 10 personnes. Vikki veut absolument que j’aille visiter les locaux lors de ma prochaine virée Britannique !

Ah la la, qu’est-ce qu’elle m’a impressionnée… Non mais vraiment, je lui ai dit : Tu es la meilleure publicité pour ta marque lorsque l’on te voit !

 

IMG_3367.JPG

Sur cette photo, Vikki est maquillée avec les produits suivants :

Brume fixante (pas encore en vente),
Blush compact "Life’s a peach" (pas encore en vente),
Fards à paupières "Entranced" & "Wishbone" de la Palette Enchanted,
Mascara noir Lash Alert (je vous le conseille, je suis super compliquée niveau mascaras, et il est génial, fait de beaux cils sans paquets, ne coule pas, et ne pique pas les yeux quand je cours !)
 

 

Alors si on peut éviter les « moi je trouve qu’elle est trop maquillée » ce serait fort aimable.

La dame, elle créé du maquillage, c’est son métier, c’est normal que ça se voit et qu’elle porte ce qu’elle fabrique… Merci. Si elle sortait en no-make up, ce ne serait pas cohérent.

NB : Vikki n'utilise jamais d'autre marque que la sienne (hormis le contour des lèvres, car elle n'en a pas encore fabriqué un).

D'ailleurs, j'y ai glissé le coup du crayon vert pour les sourcils... Elle a halluciné quand je lui ai dit que je mettais du fard à paupières Khaki Sparkles dedans, et va réfléchir pour en créer un...

 

 

Tout au début, Vikki travaillait dans un bureau où elle s’ennuyait.

Elle se maquillait en Revlon, mais n’était pas très satisfaite de l’effet. Au final, pas grand-chose ne lui convenait sur le marché…

Un beau jour, voilà qu’elle essaye le maquillage naturel, et là : elle a adoré !

C’est alors qu’elle s’est dit dans le dedans d’elle-même : C’est le moment ou jamais de devenir mon propre patron. Allez, je me lance, j’adore le maquillage, je veux créer ma propre marque.

En Angleterre, apparemment, c’est plus facile de se lancer au niveau des aides toussa (comme esspliqué dans le précédent billet).

Elle y est allé sans stress, s’est jeté dans le grand bain sans pression.

Sa devise est très simple : On prend notre temps… Si ce n’est pas un bon produit, nous n’en voulons pas.

Ce qu’elle voulait dès le départ car ça n’existait pas : une marque élégante de maquillage naturel. Voici pourquoi elle a passé énormément de temps à réfléchir sur les packagings et le logo.

 

 

IMG_3376.JPG

Palette Enchanted

 

Les pigments sont tous de provenance Britannique, formulés et produits Made in UK.

Une chimiste l’a aidée pour les formulations car ce n’était pas son domaine. Elle, ce sont les couleurs qu’elle aime.

Par exemple, vous avez demandé pourquoi le SPF 15 (indice de protection solaire) dans les fonds de teint minéraux n’était pas plus élevé. Tout simplement car cela modifierait la structure et changerait toute la composition… La balance avec les minéraux serait totalement différente, et l’effet ne serait donc pas le même.

Les nouveautés à venir avant l’été :

- des palettes de Bronzer en 3 teintes différentes,

- un kit de contouring 

- un vrai rouge à lèvres rouge, mais il est très difficile à formuler lorsque l’on veut conserver le fait que la marque est naturelle (pas de cochonneries dedans, comme vous dites).

 

IMG_3378.JPG

Rouge à lèvres Parisian Pink

Gloss Scandalips

 

- une brume à pschitter par-dessus le maquillage afin de le fixer. Ça, je l’attends avec impatience, il permet de ne pas briller en cours de journée, et de conserver un effet mat. On pourra même mélanger un peu de produit avec les fards à paupières pour leur donner plus d’intensité (pour celles qui trouvent que les ombres libres ne sont pas assez pigmentées).

Non mais regardez ces merveilles, incroyables ces palettes. Elles sont d’une pigmentation vraiment incroyable (je ne connaissais pas leurs fards pressés, je suis ravie !).

Il y a des vidéos sur YouTube où les utilisatrices comparent la palette Nude de Lily Lolo à la Naked d’Urban Decay. Et même que ce serait d’une qualité supérieure (je dis ça, je dis rien).

 

IMG_3377.JPG

Palette Laid Bare 

 

La plus grande émotion de Vikki ? Le jour où elle a lu la première fois le nom de Lily Lolo dans un magazine Britannique !

Sa plus grande tristesse : le jour où elle a du jeter 5000 Kabukis défectueux à la poubelle…

Ses utilisatrices ont majoritairement entre 20 & 30 ans (mais ya plus âgé : genre moi).

Pas de mass-market chez Lily Lolo, ils veulent rester une marque de niche, et ne pas être distribués en supermarchés par exemple. C’est un choix.

Vikki a de petites attentes, tel que c’est aujourd’hui, cela lui convient comme cela. Elle voudrait simplement que ça continue gentiment et ne cherche pas à devenir une multi-nationale.

Elle dit : Nous ne sommes pas des big guys, et c’est très bien ainsi ! Nous sommes petits, à nous de nous démarquer. Si ça reste ainsi, ce serait fantastique.

 

Ce que Vikki pense de « l’exception Britannique » ? Elle répond : Ça ne m’étonne pas, nous sommes vus comme originaux et excentriques, rien ne nous arrête au niveau du look !

 

Je remercie beaucoup la créatrice pour m'avoir accordé de son temps afin de répondre à mes questions. Et elle adore quand je dis "Lily Lolo" avec mon accent français... Elle veut que je fasse la voix de son répondeur au bureau :)

Mille mercis pour ces chouettes cadeaux (les photos ci-dessus) ! 

J'adore leur base à paupières, les fards tiennent très bien et sans strier au cours de la journée !

 

IMG_3370.JPG

 

 

Mon premier billet sur Lili Lolo est ICI. Mes fards à paupières libres préférés sont Gunmetal & Golden Lilac. En teint minéral, je porte la couleur In the Buff, et quant au blush, c'est In the Pink.

Tous ces produits ont une tenue irréprochable et sont respectueux des problèmes de peaux.

 

PS : et j'ai posé la question, ils ne feront jamais de soins visage/corps, car le maquillage c'est ce qu'ils veulent uniquement continuer à proposer.

 

dimanche, 22 février 2015

A Londres, ma jolie rencontre avec Sarah, Fondatrice de PAI Skincare.

PAI est un nom qui a été donné en référence aux origines Néo-Zélandaises de la maman de la Créatrice.

Pai (et non pas Paï) ça veut dire "Bonté" en Maori :) Sarah voulait un mot, simple, facile à retenir. Et rien que ça, c'est déjà très beau comme début d'histoire... 

 

IMG_3385.JPG

 

Mes enfants, cette expédition Londonienne a été parfaite, un vrai ravissement !

Et quelle chance d'avoir pu rencontrer en vrai la créatrice de ces super produits de beauté.

Les locaux se trouvent à environ 30 minutes du centre de Londres, et sache que tout est sur place : les bureaux mignons, entrepôts de stockage/conditionnement/expédition, laboratoire de recherche, production. Sarah aime savoir que ses bébés sont proches d'elle ! 

 

IMG_3398.JPG

 

PAI est la seule gamme Bio présente sur le marché qui s'adresse spécifiquement aux peaux sensibles et réactives. Mais les personnes n'ayant pas de souci particulier (genre ma pomme) peuvent également utiliser ces produits très efficaces.

 

Tout a démarré il y a 10 ans environ...

Sarah occupait un poste très important dans le domaine des vins Californiens, elle voyageait partout dans le monde et gagnait plein de sous.

Sauf qu'une nuit, elle s'est réveillée en sueur, avec l'envie de se gratter la peau jusqu'au sang.

Après s'être trempée dans un bain dans l'espoir de calmer ses brûlures, la douleur étant insupportable, elle a fini par atterrir aux urgences.

Pensant qu'il s'agissait d'une réaction allergique, le diagnostic est finalement tombé : crise d'urticaire chronique sur la totalité du corps (non liée à l'alimentation ou au stress, la cause a toujours été inexpliquée).

Les médecins lui ont donné un traitement médicamenteux, avec une petite pilule rorose à prendre le matin, et une petite pilule bleuebleue à prendre le soir. Puis ont déclaré : "C'est comme ça, ça arrive à quelques personnes, vous vivrez avec ça toute votre vie, il n'y a rien d'autre à faire que de l'accepter".

Sagement, Sarah a bien pris son traitement, les crises se calmaient par intermittence et la laissaient (parfois) dormir la nuit. Et comme si ça ne suffisait pas, elle a déclaré une acné tardive, alors qu'elle n'en avait jamais souffert pendant son adolescence... 

 

IMG_3393.JPG

 

Un jour, en réunion de travail avec que des gens super importants, un Monsieur a soudainement demandé : "Hey Sarah, ça va ? T'es toute rouge et gonflée !".

Elle a répondu gênée : "Oui... Ça va passer... Ne fais pas attention...".

C'est à ce moment qu'elle s'est dit dans le dedans d'elle-même : "Ok... Cette maladie prend le contrôle sur moi et fait ce qu'elle veut quand elle veut... Je vais essayer de faire le contraire, c'est moi qui vais la contrôler !".

Elle a donc commencé à se documenter sur les substances végétales qui pourraient faire du bien à sa peau. Elle n'y connaissait strictement rien en ce domaine, et a éliminé ou conservé ce qui lui semblait nocif/bénéfique.

Puis, elle a décidé de fabriquer ses propres crèmes. Etant une novice en matière de cosmétiques, et n'y ayant jamais vraiment fait attention jusque là, elle s'est même inscrite à des cours où elle a trouvé ça super rigolo de créer ses produits selon ce qui était le plus respectueux de son problème. Et puis surtout, elle commençait à voir un effet sur ses crises. Certains ingrédients étaient mieux tolérés que d'autres. Elle aimait l'idée de pouvoir « cuisiner » quelque chose qui pouvait s’utiliser sur sa figure.

 

Et si tu comprends l'anglais, il y a également cette vidéo de présentation du pourquoi du comment.

 

Il y a donc 10 ans, un beau jour : elle a quitté son super job pour fabriquer sa propre gamme. A 30 ans, elle s'est dit "C'est maintenant ou jamais !".

Son boss, sa famille, ses amis, tout le monde lui a dit : "Ok... Alors tu es en train de nous expliquer que tu laisses tomber un métier en or pour aller fabriquer des pots de crèmes, alors que tu n'y connais rien ? Franchement, t'es folle... T'es même pas chimiste, ni branchée cosmétiques. Ne fais pas ça, c'est une grave erreur !".

Ben elle a quand même pris le risque... Sans regrets.

Ce qu'elle souhaitait : être fière d'utiliser ses propres produits, et aider les gens dans son cas. Pas seulement vendre.

Sa phrase fétiche, celle de Anita Roddick, Fondatrice de Body Shop : « Tu peux faire du Business et avoir du succès. Mais n’oublie pas d’être bon envers les autres ».

 

IMG_3390.JPG

Pas de gens qui pédalent dans la cave,

ces 2 jeunes filles au conditionnement sont très bien traitées et très rigolotes !

 

Quand on achète du bio/naturel, ça peut aussi changer la vie des gens (celle du petit fermier producteur qui a décidé de ne pas utiliser de pesticides, par exemple).

A l'époque, elle avait remarqué que même des ingrédients utilisés dans des soins naturels/bio pouvaient être irritants. Elle n'était pas satisfaite de ce que le marché bio/hypoallergénique pouvait proposer.

Quant aux tests sur les animaux, là j’ai vu Sarah changer de couleur et se prendre la tête à 2 mains car c'est un sujet qui lui tient à cœur et la rend vraiment dingue : « Comment… Mais comment, comment, comment, peut-on en 2015 faire encore cela en Chine ? C’est incompréhensible à mon sens. Ça ne doit pas exister !  La certification par le petit lapin rose apposé sur les produits safe, ça ne coûte pas cher en plus ! » (NB : dans les commentaires, si on peut éviter de polémiquer sur ça, ce serait sympa, c’est le genre de discussions dont on ne sort plus… Là, vous avez posé la question quant à cette marque, voici la réponse. Merci).

 

 

IMG_3394.JPG

 

 

Revenons à la tambouille maison de Sarah...

Elle a demandé à des amis de tester ce qu'elle "cuisinait". Les retours ont été dithyrambiques.

Elle a alors reçu une aide de la banque, obtenu les autorisations/agréments nécessaires, puis a commencé à vendre ses 4 produits (des crèmes de jour formulées pour chaque problème/type de peau), ainsi qu'un baume à lèvre et un contour des yeux (la formule est la même qu'aujourd'hui, il n'y a que le packaging qui a changé, même si elle a toujours fait très attention aux emballages).

Où était sa boutique ? Ben dans son garage. Oui oui :)

Elle faisait tout elle-même quant au conditionnement et à la vente.

Un jour, une amie à elle, très très riche qui vivait dans un Manoir là-bas dans la campagne Anglaise, lui a demandé de tenir un stand lors de l'après-midi shopping qu'elle organisait. Elle avait des vêtements, des bijoux, des tas de trucs, mais il lui manquait des cosmétiques.

C'était genre une réunion d'amis de la haute, quoi !

Sarah a apporté ses produits au Château, et parmi les invités, une belle dame avait l'air très très intéressée par ses produits. Mais la dame ne pouvait pas lui acheter de crèmes elle-même car elle était sous contrat avec L'Oréal.

La dame a tout de même envoyé la nounou de ses enfants acheter un baume à lèvres.

La belle dame s’appelait : Claudia Schiffer.

Sarah s’est dit que c’était un bon début :)

 

 

IMG_3395.JPG

 

Au fur et à mesure, les produits Pai ont commencé à se faire connaître de plus en plus, notamment grâce au bouche-à-oreilles.

En 2009, elle a donc pu embaucher une chimiste pour l’aider. La dame venait de chez L’Oréal et croyait très fort en cette petite marque (et elle est toujours chez Pai en 2015).

Aujourd’hui, Sarah a compris comment fonctionnait la chimie, et après beaucoup de formations, sait pourquoi il faut des ingrédients plutôt que d’autres, et surtout pas certains…

Vous avez posé des questions quant au pourquoi de la non-présence de SPF dans les produits (indice de protection solaire). Tous simplement car cela est difficile à combiner avec du bio… Si on ne veut pas « d’effet blanc », il faut utiliser les nano-technologies, et ça c’est compliqué au niveau de la compatibilité.

Chez Pai, ils savent qu’ils sont lents à produire des nouveautés, mais c’est parce qu’ils veulent prendre leur temps afin de proposer des produits parfaits !

 

IMG_3401.JPG

 

Ah pourquoi du bio au fait ? Parce qu’à leur sens, les ingrédients naturels « sont plus gentils » avec la peau qu’avec le chimique.

Faire du bio c’est compliqué, mais ça, Sarah ne le savait pas au début puisqu’elle n’y connaissait rien…

Il y a une dépendance vis-à-vis des saisons, les produits peuvent changer d’apparence ou d’odeur. Il lui est déjà arrivé de devoir dire adieu à une production.

Tout est produit/assemblé sur place, là-bas en périphérie Londonienne, car cela permet d’avoir le contrôle sur tout et à tous les stades.

La consommatrice lambda ? Entre 25 & 34 ans pour le premier segment (beaucoup de succès pour la crème anti-rougeurs), puis de 35 à 44 ans pour le second, ainsi que pour les ménopausées, les femmes enceintes ou atteintes de cancers… Et il y a des hommes, aussi !

Sarah n’utilise que ses produits à elle, et ne fait aucune infidélité à la marque.

 

IMG_3400.JPG

 

Quant à son maquillage : c’est Lily Lolo (dont je vous parlerai dans le prochain billet, puisque j’ai également rencontré la magnifique Vikki).

 

Sa plus jolie anecdote :

Sarah venait de se faire opérer d’un décollement de la rétine et était en train d’agoniser dans son lit (ça commence mal).

Une collaboratrice l’appelle et lui demande : « Comment je fais pour que le paquet pour les US arrive demain ? Un FedEx ou autre ? »

Sarah : « Je suis désolée, mais je ne peux pas t’aider dans l’état où je suis… »

La collaboratrice : «  Mais c'est pour remercier Natalie Portman ! »

Sarah : « Je ne comprends pas de quoi tu parles… »

La collaboratrice : « Elle vient de dire dans une interview qu’elle n’utilise que les produits Pai et qu’ils ont révolutionné sa vie ! »

Sarah : « Je dois avoir de la fièvre, mais je n’étais pas au courant… C’est génial !!! »

 

Comment voit-elle Pai à l’avenir : BIG !!! (et c’est tout ce qu’on lui souhaite car elle le mérite vu qu’elle n’est partie de rien)

 

Voualà, j’espère que ça vous a plu cette histoire ?

 

Quant à moi, je remercie chaleureusement Sarah (et Nawel qui travaille avec elle et qui est Française !) pour m'avoir reçue dans ses locaux et de m'avoir accordé beaucoup de son temps afin de comprendre son parcours.

Je lui ai dit que, sur le Groupe Face Book, vous vous surnommiez entre vous "LES PAIETTES", elle a été très émue par cette info.

J'ai eu la joie de repartir avec les produits suivants (que j'adore ! Mais j'ai pas encore osé lui dire que je n'aimais pas son démaquillant lait - que vous encensez ! - car je préfère l'huile...).

 

 

crème.JPG

  Crème de Jour repulpante à la Vipérine & Macadamia - 50ml / 52€

 

 

lotion.JPG

Lotion Tonique au Lotus & à la Fleur d'Oranger - 50 ml / 38€

 

 

 

huile.JPG

 Sérum Age Confidence à la Vipérine & Amarante - 30 ml / 60€

 

 

 

lait corps.JPG

Crème apaisante pour le Corps Consoude & Calendula - 200 ml / 28€

 

 

Et également ces 2 Masques dont j'ai entendu beaucoup de bien (je vous mets le lien prochainement) :

WP_20150222_17_38_00_SmartShoot.jpg

 

 

 

NB : pour les prix, Sarah ne peut pas faire grand chose... Et t'inquiète, elle n'a pas racheté le château de sa copine ! C'est calculé en fonction des matières première de grande qualité, et c'est très familial comme entreprise, d'après les sourires que j'ai pu apercevoir dans les bureaux, tout le monde a l'air ravi de travailler là, et il faut bien faire vivre ce petit monde !

 

 

jeudi, 19 février 2015

Ma nouvelle addiction : Soap and Glory !

Gens,

Me v'là rentrée de chez la Perfide Albion.

J'ai fait des rencontres extraordinaires !!! Je t'en cause très vite car faut que je mette mes notes au propre et tout et tout.

Et alors au niveau du shopping... Comment te dire...

Chuis partie avec une valise vide (même pas d'affaires de rechange) et j'ai tout acheté sur place (Vive Primark !).

A un moment, chuis rentrée chez Boots, tu sais ce qui est appelé "Pharmacy" mais qu'en fait, c'est un faux-ami car c'est pas vraiment des pharmacies, mais l'antre de Satan où se trouvent un tas de marques formidables et/ou inconnues.

J'y allais dans l'optique de "seulement" acheter de l'après-shampoing Batiste (que je vénère d'Amour), vu qu'ils t'offraient 50% sur la seconde bouteille de "Brunette" grand format (on va pas s'en priver hein ?).

C'est là que j'ai avisé un rayon sympathique et tout coloré en rose bonbon. Dessus c'était écrit : SOAP & GLORY.

Les packagings étaient bien mignons et girly avec un côté vintage rigolo.

Je me suis alors rappelée que sur le Groupe Face Book, y avait une vile créature qui en avait parlé récemment (chaipu qui c'est mais je la remercie).

N'ayant pas de gel douche, il fallait bien que j'en achète... Je demande donc la permission à une vendeuse d'ouvrir les bouteilles afin de sentir de quoi il pouvait bien retourner.

J'ai mouru.

Une odeur indescriptible toute sucrée, et addictive... Mais ça je ne le savais pas encore.

Rentrée à l'hôtel, v'là que je prends ma douche.

J'ai re-mouru.

A ton avis, qu'est-ce que j'ai fait ?

Bien chuis retournée chez Boots le lendemain.

Y avait un gros panneau sur le rayon qui disait : Achetez-en 2, on vous offre le 3ème !

 

WP_20150218_21_14_50_SmartShoot (2).jpg

Faible, j'ai pas pu résister (tu penses).

 

Du coup, j'ai repris des gels douche, et également des beurres corporels, en pot et en flacon (on ne sait jamais).

Gens, sache que j'ai développé une addiction qui dépasse l'entendement ! Mais comment ai-je pu vivre sans connaître CA ??? L'odeur perdure toute la journée, et chuis à la limite de me laver et de me re-tartiner le corps matin, midi et soir... (le beurre corporel est fondant, mais fondant... Il pénètre tout de suite sur la peau, hydrate à donf' et ne colle pas).

Faut dire que j'étais un peu déprimée depuis l'annonce comme quoi Ange du Sud avait fermé ses portes (Snif... c'est pour cette raison que j'avais un peu fait le plein avant...).

Là, une bouteille de Soap & Glory, ça pèse 500ml... Je te laisse faire le compte, c'est indécent au niveau du poids à trimbaler dans la valise ! Mais ça vaut le coup.

Pour la totalité de ce qu'il y a sur la photo, j'en ai eu pour l'équivalent de 40€.

Est-ce que ça se vend en France. Oui, sur le Site V-INC (je ne connais pas, mais il a de bons avis, et d'après les Zouailles c'est safe pour les commandes) ou sur Amazon (mais beaucoup plus cher...).

Sinon, Boots livre en France, mais pas cette marque (ça doit peser trop lourd). D'ailleurs, j'ai même envoyé un mail pour déclarer que c'était proprement scandaleux de nous priver de ça (véridique) !

Les membres du Groupe Face Book m'ont également dit que la marque faisait des produits pieds, mains, de gommage, et du maquillage top. Mais je ne veux pas savoir. Ca suffit comme ça, je vous demande de vous arrêter ! Et c'est hallucinant comme les gens qui connaissent déjà encensent cette marque... Rare de voir autant d'unanimité sur le sujet, et moi j'ai l'impression d'avoir découvert la roue.

La composition : alors là, honnêtement, je m'en fiche totalement. Il pourrait y avoir de la fiente de pigeon dedans que j'utiliserais quand même ces produits (ceux qui savent, savent...).

 

Bien à toi.

Cordialement.

 

dimanche, 08 février 2015

En route pour mon second Marathon avec la Team Asics ! (et 2 Dossards pour le Marathon de Paris à gagner).

Gens,

Cela va bientôt faire 1 an que j'ai vécu cette journée hors du temps... 1 an que je me dis que ce bon vieux Emil Zatopek avait bien raison "Si tu veux courir, cours 1 kilomètre. Si tu veux changer ta vie : cours un Marathon".

Tu te doutes bien que dès lors, je n'ai plus qu'un seul objectif en tête : revivre la même chose !

Bon... Je suis bien consciente que ce ne sera pas la même émotion, que ça va faire un peu "ouais ouais j'connais, chuis déjà passée par là". J'ai peur d'être blasée en fait...

Je sais que mon second Marathon ne sera certainement pas aussi fort à vivre, la preuve que j'en parle en amont, alors que l'an dernier j'étais tellement terrorisée que je ne l'avais dit à personne... Mais une chose certaine : même s'il sera différent au niveau du ressenti, j'ai tout de même hâte d'y être !

Et cette année, ce sera l'occasion de partager cette incroyable expérience avec mes deux chéries : Spike & Elise. On a dit qu'on irait au bout ensemble, quoi qu'il puisse se passer, et que la ligne d'arrivée on la franchirait en se tenant la main (sans oublier Cerise, bien sûr). Ça c'est sûr.

 

Il y a quelques mois, j'ai avisé sur le grand Internet mondial, un Challenge qui m'a semblé fort sympathique : la marque ASICS cherchait à monter une équipe exclusivement féminine, afin de permettre à tout ce beau monde d'aller dignement jusqu'au bout du défi.

Fallait remplir un questionnaire très complet, qu'importe le niveau. Les candidatures allaient être épluchées par des spécialistes, et voilà voilà.

Au bout de quelques temps, j'ai eu la surprise d'apprendre que j'étais sélectionnée (comme ma coupine Frogita) ! Inutile de te dire que j'étais folle de joie. 

 

asics1.jpg

 Note la fille qui fait exprès de se positionner subtilement à-côté de la porte...

 

Le ASICS Challeng'Elles (c'est comme ça que ça s'appelle), c'est donc une team de 30 filles de tous les âges, et de tous les niveaux (et ya même la présentatrice Estelle Denis avec nous !). Et elles sont super sympas. Il y a de l'ultra-traileuse, comme de la mère de famille qui se remet doucement au sport, de la multi-marathonienne, comme de la fille qui n'a fait que La Parisienne (et ça c'est bien !).

Nous bénéficions d'un entraînement en extérieur tous les 15 jours, et en alternance : un cours de renforcement musculaire.

Le Running, c'est coaché par M. Jean-Pierre Monciaux. Un TRÈS grand Monsieur (il est "juste" arrivée plusieurs fois 1er Français au Marathon de Paris...).

J'aime beaucoup Jean-Pierre car il prend le temps d'écouter, ne force en rien, et est très attentif à tes questions et à tes doutes.

Il a établi des Plans d'Entraînement individuels pour chacune d'entre nous.

Est-ce que je le suis ? Honnêtement : non (je rappelle que je viens de passer un peu de temps à l'hosto et que je n'ai pas pu courir pendant 1 mois...).

Mais je vais aux entraînements et je cours au moins 4 fois par semaine (mais pas tout comme il dit Jean-Pierre, pas taper...) !

Jean-Pierre, ce qu'il aime bien faire, c'est nous emmener tout là-haut là-haut à Montmartre (en courant bien sûr), et une fois là-bas, il trouve une belle côte (de toutes façons, à Montmartre, ya que ça...) et là il nous fait faire des tas d'exercices d'accélération, des allers et des retours, et après on repart. Rincées :)

Franchement, j'adore ces séances ! 

 

Asics.jpg

Article paru dans le Sport Santé Magazine

(cliquer sur l'image pour qu'elle s'affiche en plus grand)

 

Et la séance de renforcement musculaire est dispensée par... Marc Raquil (oui, himself... Lui c'est "juste" le Champion du Monde du 400 mètres...).

Et Marc n'a jamais couru de Marathon, sache-le ! 

Lui il est joueur... Il aime d'abord nous emmener sur les Quais de Seine histoire de nous échauffer. Et ensuite, il nous ramène au ShowRoom Asics pour une séance de torture, histoire de nous assassiner et faire en sorte que l'on marche en crabe pendant 3 jours ;)

NB : je continue religieusement l'exercice de la "Planche", j'en suis à 4,30 minutes, et ce, tous les jours depuis des mois ! Je vois les effets au niveau du "tankage" du body (comme dit Spike...). Courir ça te file un de ces égo...

 

asics.jpg

 

 

Asics nous a également habillées de la tête aux pieds (vraiment, ils ne se fichent pas de nous sur ce coup-là !).

Chacune a eu :

- Un collant de course

- Un tee-shirt technique

- Un coupe-vent

- Une paire de chaussettes techniques

- Un sac à dos

- Une paire de baskets (moi j'ai choisi des Gel Nimbus 16)

 

nimbus.JPG

 J'les aime bien en fluo comme ça, au moins on peut pas me louper !

 

ASICS, ça veut dire« Anima Sana In Corpore Sano », un esprit sain dans un corps sain.

Je suis hyper honorée de faire partie de cette équipe, les organisatrices (Agence Bernascom) sont adorables (Coucou mon Irène !!!) et à l'écoute. On est super encadrées, et tout le monde respecte le niveau de tout le monde. Non, pour le Marathon, on ne partira pas toutes ensembles dans le même sas (c'est impossible), mais chacune selon son niveau et son objectif. En revanche, on sera toutes à l'arrivée, ça c'est garanti! (ya une carotte au bout, Asics nous a promis une surprise de malade pour tous les Finishers, mais impossible de savoir de quoi il s'agit...). Donc ya pas le choix, et on va les faire ces 42,195km !

 

Sinon, comme annoncé en titre de ce billet, je te propose de gagner 2 Dossards pour le Marathon de Paris.

C'est Baume du Tigre qui les offre (le seul, le vrai l'unique), dont j'ai parlé ICI (et tu connais leurs Patchs ? C'est miraculeux ces trucs !) et ça c'est un super cadeau, étant donné qu'il n'y a plus de Dossards depuis des mois. Il y a également des Dossards à gagner par tirage au sort sur leur Page Face Book

Je rappelle que le Marathon de Paris aura lieu le Dimanche 12 Avril 2015 (hu hu, oui c'est dans pas longtemps).

As-tu envie de réussir ce défi en dépassant tes limites, as-tu envie d'appliquer la phrase d'Emil Zatopek ?

 

Comme d’hab’, les Règles de Concours sont LA 

(à lire attentivement s'il vous plaît,

ou votre commentaire risque de ne pas être publié)

Please : ne cliquez pas plusieurs fois sur votre commentaire pour le valider, sinon il s'affiche en triple exemplaire ! Merci.

 

EDIT du Vendredi 20 Février, le Concours est terminé, voici les 2 commentaires gagnants : 

 

Je vais tenter ma chance pour offrir ce dossart à Emilie, qui court tout le temps, tente ses 1eres courses, s'entaine comme une dingue 3fois par semaine, et kiff, vole, saute de joie à l'idée de courir... pourquoi pas l'inciter au Marathon qui est dans ses objectifs malgré qu'elle s'en sente incapable?
moi, je crois en elle, elle déchire trop!!

Écrit par : Angie | lundi, 09 février 2015

 

Chère Sonia,
Je ne sais pas pourquoi ils ont donné le dossard 1 à un Kenyan... Non mais si je prends pas le départ ca sera un peu comme une fille qu'a pas de shampoing.... Allo Quoi...

Écrit par : Hulk | lundi, 09 février 2015

 

(et pour pas trop énerver la Pascale qu'a pas pris ses gouttes, on va dire que j'ai opté pour les 2 commentaires les plus touchants car vous n'avez pas été très rigolos cette fois-ci... Ah vous êtes plus motivés quand il s'agit de pots de crèmes, hein !)

 

vendredi, 06 février 2015

Vos questions aux Fondatrices de superbes marques Bio :)

Lundi 16 & Mardi 17 Février, je me rends en Londonie, là-bas dans la Grande-Bretagne, afin de rencontrer (en privé, juste moi toute seule, c'est pas un événement Blog), les personnes suivantes :

 

- Claire, la Fondatrice de Lulu & Boo

- Vicky, la Fondatrice de Lili Lolo

- Tracey, la Fondatrice de Mel Millis

- Sarah, la Fondatrice de Pai Skincare

 

Inutile de te dire que je suis mega-super honorée... et émotionnée d'avance.

Apparemment, je vais visiter les locaux, labos, et tout.

Ce sont des soins dont je parle souvent ici, qui font désormais partie de ma routine beauté, et surtout : de la marque de niche super chouette que j'ai vraiment pris plaisir à découvrir !

 

Donc, c'est très simple : Avez-vous des questions à poser à ces Dames ?

Je récolte tout ici (dans les commentaires de ce billet uniquement, pas sur Face Book sinon je ne pourrai malheureusement pas gérer).

Merci aux fondatrices de m'accorder un peu de leur temps !

logos.jpg

 

PS : cette fois-ci, et exceptionnellement, je ne répondrai pas individuellement aux commentaires, car ce ne sont pas des questions pour moi, et qu'elles trouveront leurs réponses dans une douzaine de jours :)

 

mercredi, 04 février 2015

Comparatif du Cushion de Lancôme VS Etude House

Hey, tu te demandais où c'est que j'étais ?

Ben à l'hosto figure-toi ! Ouais ouais, merveilleux. Une pancréatite que ça s'appelle.

J'ai déboulé aux Urgences à cause que j'avais tellement mal au dos que je croyais que je m'étais re-cassé une côte (en pire). Et note la gonzesse qui croit qu'elle a des côtes dans le dos :)

Après m'avoir analysée au bout de plusieurs heures et demandé où se situait ma douleur sur une échelle de 1 à 10 (j'ai répondu : 12), v'là que le corps médical m'a dit que j'avais un truc de pancréas infecté par des évacuations de calculs biliaires (bon appétit), et que si j'avais mal au dos, c'était à cause des "douleurs irradiantes" (et même pas j'avais mal au ventre dans tout ça). Normalement, la pancréatite-de-sa-race c'est une maladie d'alcooliques (ça c'est ce que m'a dit Wikipedia, moi je ne vais jamais sur Doctissimo, sinon il dit que de toutes façons j'vais mourir).

Mais ma dignité à été préservée, j'ai pas eu ça à cause de l'alcool (vu que je bois une coupe tous les 3 mois).

Comment ça se soigne : ben notamment en te perfusant, et en t'empêchant de manger... Pendant plusieurs jours... Ouais, passque figure-toi que (Ignominie suprême) si tu manges et que tu as un pancréas infecté, et ben : il s'auto-digère (et là c'est le bordel car tu vas en réa vu qu'il "coule" sur d'autres organes). J'ai été vilaine, tu ne peux pas t'imaginer.

Après, j'ai fini par sortir de l'hôpital, et toute affaiblie que j'étais, ben j'ai chopé une pneumonie. Ça c'était tout bonnement : merveilleux !

Voualà, ça c'est fait. Maintenant tout va bien, et j'ai même pu recommencer à courir !

 

Ceci étant exposé, et on va pas s’appesantir sur le sujet (c'était juste pour te dire pourquoi que j'étais pas là), passons donc, si tu le veux bien au sujet qui nous intéresse : le Cushion !

 

L.JPG

 Miracle Cushion - Coussin de Teint fluide de Lancôme - disponible en 12 teintes / SPF 23 - 45,90€

 

Mais qu'est-ce donc que cette bête-là ???

Ça se prononce comme tu veux en fait : Cuchon, Cochon, Cochonne, keucheunne (on s'en fiche).

C'est un coussin de teint si tu préfères.

Le bouatier ça contient un p'tit applicateur, et dedans ya une p'tite éponge. Quand tu presses l'éponge avec le doigt, ya de la matière qui ressort (exposé de la sorte, ça fait un peu bizarre).

C'est là que tu vas me dire : Quouâââ ? Du fond de teint ??? Mais t'es pas contre le système ?

Ben oui mes p'tits z'amis... C'est pas une BB Crème ou une CC Crème, c'est vraiment du fond de teint...

Mais alors, tellement, mais tellement léger, que j'apparente plus cela à de l'eau de teint, qu'un véritable fond de teint tel que l'on peut s'en faire l'idée.

Le coup de l'éponge, c'est pour que le produit sorte en micro-particules-gouttelettes légères et que t'en mettes pas une tonne. Et franchement, tu ne risques pas d'avoir la main lourde avec ce système !

Alors, j'ai d'abord acheté celui de Lancôme (passque je voulais absolument tester cette nouveauté).

J'ai beaucoup aimé le concept et le fait que (comme ce que je recherche d'habitude avec un produit de teint) : cela ne camoufle pas, car j'aime mes imperfections, que je ne veux pas les masquer, et que j'ai horreur d'avoir un teint photoshopé. Non, ça ne couvre pas, et ça illumine et donne bonne mine (exactement ce que je veux).

Tu presses l'éponge avec le p'tit coussin applicateur, et ensuite tu passes sur le visage. Ça fait comme de l'eau, très frais comme sensation. Au départ, c'est tellement léger que tu penses qu'il n'y a rien. Tu ne peux pas trop le moduler car c'est hyper léger et ça sèche immédiatement. Je pense que pour plus de couvrance, il faut repasser des couches (ce que perso je ne fais pas).

Le rendu est chromatique à mon avis (ça veut dire que ça joue avec la lumière). Si tu as des imperfections type boutons, etc. et que tu cherches à les camoufler : ce produit n'est pas pour toi.

Si tu as un teint plutôt brouillé, des imperfections que tu assumes telles quelles, juste envie d'avoir bonne mine, flouter quelques pores dilatés, et un teint unifié : là tu peux y aller (surtout si tu détestes la sensation d'étouffement que peut procurer un fond de teint).

Ensuite, étant donné que je suis une p'tite curieuse, ben j'ai évidemment essayé la version Asiatique (aka que de toutes manières, ils étaient précurseurs sur ce coup-là, et que Lancôme a sorti son Cushion plusieurs mois après celui d'Etude House). 

 

ET.JPG

 Etude House Precious Mineral any Cushion (disponible en 3 teintes) / SPF 50 - 24€

 

Quelle est la différence ?

Ben aucune.

Il n'y aucune différence, que ce soit au niveau de la matière, de l'application, de la couvrance ou du rendu.

Un seul changement : le prix (et le fait que la gamme de couleurs soit plus étendue chez Lancôme, ça c'est un très bon point, car chez Etude House, nos amies à la peau noire ou mate ne pourront malheureusement pas trouver leur bonheur).

Qu'est-ce que j'en pense ? Ben j'aime (les 2 puisque c'est la même chose).

Question compo : je m'en fiche (ça c'est fait) mais c'est plutôt Minéral, donc moins "cra-cra" comme vous dites, Dieu que je n'aime pas ce terme car en utilisant du non Bio/naturel, je n'ai pas l'impression de m'étaler de la cochonceté sur la figure... (ce jugement est personnel et n'engage que moi).

 

Tu voudrais bien des photos du résultat ?

mmm... Tu me demandes ça à moi... La nulle des appareils numériques... hum...

Je t'invite à regarder sur Google Images, ce sera beaucoup plus probant :)

 

 

 

dimanche, 11 janvier 2015

Aujourd'hui à République...

J'ai vu des sourires.

J'ai vu une pancarte : "Cabu, tu bandes encore, je le sens".

J'ai applaudi.

J'ai lu dans Slate : "Dimanche, on pourrait tous, anonymes, se donner la main. Ah non, pardon, c’est Charlie, on va éviter le cucul la praline. Alors on marchera tous en se mettant la main dans le slip. Ça aura de la gueule, ils seront contents."

J'ai vu s'embrasser des gens de toutes les couleurs, de toutes les religions et de tous les pays.

J'ai vu des Flics encensés.

J'ai vu la cohésion, la fraternité, l'égalité et des cris de Liberté.

J'ai vu des gens rire en lisant CA.

J'ai vu le peuple ne pas plier, ne pas céder à la psychose.

J'ai vu des enfants rassemblés.

J'ai vu des larmes, mais je n'ai pas vu de peur dans les regards.

J'ai vu des gens debout.

 

Dimanche 11 Janvier 2015.

Les plus belles photos de cette journée sont ICI.

 

 

(Je ferme les commentaires, tout est assez dit ailleurs. On causera courses et pots de crème plus tard, là ce serait déplacé).

 

17.jpg

uderzo.png

 

dimanche, 04 janvier 2015

Paolo et les Poulets.

Bonjour les gens !

Alors on va faire court : Akemashite omedetō gozaimasu ! 

En Japonais, ça veut dire : "félicitations pour cette nouvelle année qui commence".

Voualà, ça c'est fait.

 

Je crois que je te l'ai déjà dit, mais ya pas mal d'Italiens dans mon entourage, et notamment quelques uns avec lesquels je cours.

Paolo, c'est çui qui avait fait Prince à la Course des Princesses du Château de Versailles.

Paolo, il est très gentil, et il a une très grande passion dans la vie : les poulets. A un point que ça en est une addiction, et que je lui ai dit que j'allais en faire un billet sur ce blog...

 

J'ai commencé à m'en rendre compte, quand il est venu me voir pour me faire part d'un truc qui envoie du bois...

 

Paolo : Chonia ?

Moi : Oui Paolo ?

Lui : Yé acheté oune poulet.

Moi : Rhooo, ben c'est formidable ça ! Félicitations, je suis super heureuse pour toi !

Lui : Il est énoooorme ! Il pèse au moins 3 kilous !

Moi : Incroyable. Ça me remplit de joie d'apprendre un truc pareil, dis donc...

Lui : Yé l'ai mis dans lé chaudron, et yé pouvais plous touiller. Y avait trop dé poulet dans la marmite.

Moi : T'as vraiment une vie passionnante... 

Lui : Après, yé trouvé qu'il était vraiment troup gros pour lé manger moi tout seul.

Moi : Ben qu'est-ce que tu as fait alors ?

Lui : Ben yé invité mon coulocataire Giuseppe à vénir lé manger avec moi.

Moi : Vous m'impressionnez les gars... Vous avez vraiment des soucis...

Lui : Y'aurais pas du acheter un poulet aussi gros.

Moi : Moi je juge pas, tant que ça te fait plaisir. Ta vie est passionnante :)

Lui : Vraiment il était énorme.

Moi : J'en doute pas, Paolo. J'en doute pas... On sent que ça te fait du bien d'en parler. Faut pas garder des choses comme ça pour toi.

 

 

Puis, ça a continué avec ça :

 

Paolo : Chonia, tou sais, yé sous tellement déçou d'avoir fait 44 minutes aux 10km qué yé vais racheter oune poulet pour lé manger et mé détendre !
 
Moi : T'as vraiment des gros problèmes dans la vie, toi... Je sais que tu as une passion pour les poulets, mais essaye de ne pas prendre la taille géante pour une fois :)
 
Lui : Oui, sinon il né rentre pas dans la marmite et yé né peux pas lé touiller !
 
Moi : C'est fascinant...
 
 
 
Il y a eu une autre fois où Paolo a eu une baisse de régime (si je puis dire) :
 
 
Il a subitement déclaré "Yé né sais pas cé qu'il m'arrive, mais yé crois qué yé né veux plous manger de poulet... Ils sont troup gros, et yé mets 3 jours à lé terminer".
 
 

Puis, les nouvelles aventures de Paolo et les poulets (aka ses conneuries sur les gallinacés...).

Moi : Bon alors... Explique-moi ce qui s'est passé au semi-marathon de Vincennes, étant donné que je n'ai pas trouvé ton score. Tu l'as pas couru ? Je t'ai pas vu...

Lui : Chi chi, y'étais là...

Moi : mmm... Hier, quand je t'ai appelé à 15h30 depuis le stand de retrait des dossards, je t'ai dit que ça fermait à 18h, et que c'était un peu à l'autre bout de la ville...

Lui : Yé sais... Mais yé vénais jouste dé mé mettre à table... Yé souis Italien !!! Et tou m'as dit que yé pouvais prendre lé dossard dimanche matin... Donc yé préféré manger mon gros poulet...

Moi : Mais pourquoi t'es pas classé dans la course ???

Lui : Ben... C'est à diré qué... Tou m'as qu'ils né mé donneraient pas lé dossard sans la pièce d'identité dé Nina (ma collègue lui a donné son dossier car elle était blessée). Et y'avait rien pour imprimer chez moi... Alors, dimanche matin yé souis allé au bureau... Et yé sonné, et yé pas trouvé lé gardien... Il devait faire sa ronde... Alors yé souis allé prendre lé départ dé la course, sans dossard...

Moi : Petit délinquant, va !

Lui : Et... Tou trouves pas qué c'est long 21km ???

Moi : Ben, c'est un semi-marathon ! La distance tu la connais, non ? C'est pas comme si tu ne l'avais jamais fait !

Lui : Au 8ème km, yé sais pas cé qui s'est passé... Y avait le décalage d'heure tou sais... Donc, il était midi en fait... Y'avais FAIM !

Moi : Et t'as arrêté ???

Lui : Oui... Y avait trop envie dé manger dou poulet...

Moi : Donc, si je résumé... Tu t'es levé tôt un dimanche matin, pour aller au bureau, puis jusqu'à l'autre bout de Paris, faire un semi sans dossard, et arrêter au tiers pour aller bouffer un poulet... Je... Non... Rien...

Lui : Ben quoi ? Yé couru 8km, ça m'a fait ma sortie dou dimanche !

Moi : Au lieu de te lever tranquillement, pour aller courir 1 heure en bas de chez toi...

Lui : Et ch'était dur dé sé garer...

Moi : Sérieux, t'es mon idole... Ne change rien...

 

"Chooonia ?"
"Oui Paolo ?'
"Yé crois qué yé un proubleme avec lé poulets"
"Ben c'est pas nouveau..."
"Lé boucher, il sait qué yé viens tout le temps chez lui... Il mé fait payer 30€ pour oune poulet !"
"J'espère qu'il est fermier au moins... T'as les pommes de terre avec à ce prix là ?"

 

J'ai fini par lui envoyer ça, et il a déclaré "Yé veux la poulette en bas résille !".

 

poulet.jpg

 

 

 

dimanche, 14 décembre 2014

J’ai testé pour toi : toutes les BB/CC Crèmes d’UNT !

Et nan, c’est pas un article sponso, car j’ai acquis ces produits grâce à mon cash-back sur le site.

C’est-à-dire que lorsque vous commandez, y en a plein qui ont indiqué mon adresse mail dans la case Parrainage (sans que je le demande…). Ce dont je viens de m’apercevoir, donc : MERCI !

C’est pas tout ce que j’ai pris (le reste, j'en causerai plus tard), mais dans un premier temps, il m’a semblé intéressant de tester les BB/CC Crèmes présentées sur le site. J’ai eu la livraison en 3 jours (maintenant ils ont un relais en France apparemment). Ya juste pour certains produits qu’il continue à y avoir 15 jours d’attente.

Sinon, tu peux être livré partout dans le monde !

V’là donc que j’effectue un retour ici. Je vais faire un Classement à partir de la moins performante (à mon sens hein, je rappelle que cet avis n’engage que moi, et que nous avons tous une peau et des ressentis différents… Si ça se trouve, tu vas adorer ce que j’ai moins aimé, et détester ce que j’encense).

Si tu as testé aussi, toutes les impressions sont bien évidemment more than welcome dans les commentaires !

Les 4 produits dont je parle dans ce billet ont une tenue hallucinante (c’est important de le mentionner), incroyable. Alors ça c’est dingue !

Rien ne bouge, rien ne vire, rien ne s’atténue, c’est bluffant. J’ai l’habitude de machinalement faire une retouche après la pause-déjeuner. Là, franchement, ya pas besoin, aucune utilité.

Question compo : je m’en fiche (ça c’est fait). Mais si des personnes s’interrogent dans les commentaires, aucun problème pour poster les ingrédients car cela en intéresse certains.

Question couleur : j’ai toujours pris celle de base. Il n’y a pas trop de choix (seul bémol).

Je dirais donc que les BB/CC Crèmes ci-dessous ne conviennent pas aux peaux mates ou foncées (malheureusement… Désolée, je n’y suis pour rien…). Peut-être parce que UNT (qui veut dire « UNTITLED » : « sans nom ») est une marque Taïwanaise, et les produits de maquillage formulés pour les personnes Asiatiques, donc à teint plutôt clair. C’est bien dommage de ne pas avoir une gamme de couleur plus élargie.

 

 

1°) MINERALUXE BB FOUNDATION – Sheer Perfection / Mineral Corrector (25,13€). 

BB.JPG

 

Texture super fluide. Trop, à mon sens…

Alors je sais, blabla, tu vas dire qu’il y a des éponges blender pour appliquer, des pinceaux, toussa toussa.

Moi j’prends mes p’tits doigts boudinés.

Matière qui coule = appliquer petit à petit en plusieurs couches.

Limite goutte par goutte, quoi.

Rendu : ça couvre trop. Ça c’est ce que j’en pense (y en a qui recherchent ça). Moi ça m’embête, car, comme je l’ai moult fois exposé : j’aime bien le naturel (aka : voir ma peau en-dessous). Je recherche juste un effet « bonne mine », je ne veux pas « masquer » mes imperfections car j’apprends à vivre avec et à les assumer.

Lorsque j’ai un teint photoshopé, pas vraiment naturel, et que "ça se voit" : ça me perturbe (rappel : cet avis n’engage que moi, ne me lance pas de cailloux, please).

Bilan : à mon sens, ce produit c’est un fond de teint classique (j’avais qu’à lire correctement les étiquettes car c’est bien indiqué « Foundation » sur le tube). Un fond de teint ultra-fluide, mais un fond de teint quand même. Un produit bien couvrant.

Donc : c’est pas pour moi (mais ça plaira à d’autres).

 

 

2°) Tube Blanc - MINERALUXE LUMINESS BB CREAM – Skin Brightening / Precious Mineral / Corrector (25,13€).

BB2.JPG

 

J’aime beaucoup le conditionnement, avec la pompe sur le tube mou.

Ça délivre l’exacte quantité de produit, pas de gâchis, rien ne coule. Très très bon point.

La matière me rappelle exactement celle de la BB Crème d’Erborian (pour ceux qui connaissent).

Même densité, même couleur un peu "mastic".

C’est épais, donc il faut bien étirer le produit. Mais il se travaille très bien et se fond parfaitement à la peau.

Idem que le premier produit : ça couvre… Ça couvre beaucoup.

Donc, vaz-y, tu sais déjà ce que je vais dire : ça me dérange.

Niveau rendu : c’est très mat (alors que le premier produit à un rendu plus satiné). Ce qui veut dire que le premier, tu dois poudrer par-dessus. Celui-ci : c’est pas obligé.

Il y a un effet moins « photoshop » que le premier, mais tout de même similaire.

La couleur est très pâle (plus que pour le premier). Je ne suis pas trop d’accord avec le « Luminess » indiqué sur le tube, mais « Corrector » ah ça oui !

Bilan : c’est pas pour moi non plus (mais très intéressant pour ceux qui veulent « masquer » et aiment le côté matifiant).

 

 

3°) CC CREAM NAKED TRUTH – Perfecting natural color corrector (25,13€). 

 

CC.JPG

 

Alors ça, pour du produit étonnant, c’est du produit étonnant ! Jamais vu une chose pareille avant…

La texture n’est pas trop fluide, et il faut en mettre très très peu.

Lorsque la matière sort du tube : c’est blanc. Tout blanc.

Lorsque j’ai vu ça la première fois, j’ai pensé : Rho chouette, un enlumineur comme je les aime !!!

Ben naaaaaaaaaaaan, point du tout…

Ce n’est pas un enlumineur, c’est un produit révolutionnairement diabolique !

Dès que tu l’appliques sur la peau, la texture blanche devient beige. Oui oui : beige.

Et cette merveille se fond exactement à la couleur de ta carnation (là, je peux dire que les peaux pas trop claires peuvent également l’utiliser). "correcteur de teint, couleur parfaite" qu'y disent... Tu m'étonnes !

C’est un truc de ouf. C’est blanc et directement : ça se transforme. Jamais vu ça de ma vie.

J’ai bien examiné le truc : dans la matière blanche, il y a des micro-particules qui font comme des mini-peluches. Je pense que c’est ça qui doit « éclater » et libérer la couleur. Magique !

Ça ne peluche pas du tout, c’est tout fondant.

Le rendu n’est ni satiné ni mat, normal quoi. Tu peux poudrer après, ou pas (c’est comme tu veux).

Ça couvre (ya marqué « Corrector » sur le packaging, et c’est vrai), mais de façon raisonnable (encore un tout petit peu trop à mon goût, mais le produit est tellement chouette que je lui pardonne). On a tellement envie d’en mettre, qu’il faut éviter d’avoir la main lourde…

Bilan : je garde à fond, je recommande, et je ré-utilise !

 

 

4°) Tube Noir - MINERALUXE LUMINESS BB CREAM – Skin Brightening / Precious Mineral / Corrector (25,13€). 

BB3.JPG

 

Alors là, on s’assoit, on respecte et on dit merci.

Même conditionnement super pratique que le produit n°2, mais ce qu’il y a dedans est complètement différent. Il s’appellent exactement pareil, seule la couleur du packaging change, mais ils sont totalement faux-frères :)

Niveau texture : ni fluide, ni compact, juste comme il faut pour appliquer.

Mais alors ce rendu mes aïeux… Ce rendu de couleur… Tout satiné, tout lumineux, tout enluminé. Une tuerie !

C’est exactement ce que je recherche au niveau de l’effet. Lorsque je l’applique, on me dit que j’ai bonne mine (et c’est tout ce que je veux).

C’est une BB Crème de malade mental ce truc, vraiment !

 

Bilan : j’te laisse deviner. Ça rejoint directement mes chouchous dont je ne me passe plus.

 

 

NB : tu aurais bien voulu des photos de la texture et du rendu ? Moi aussi, j'aurais voulu t'offrir cela, vraiment... Mais tu connais mon problème de manipulation des appareils photographiques, ça veut pas !

Je t'invite donc à regarder les swatchs sur Google Images. Merci...

 

 

 

dimanche, 07 décembre 2014

Routine Beauté 2014

La fille qui ne poste sa routine qu'une fois par an... (et parce qu'on le lui demande).

Comme tu le sais, je suis fidèle aux produits et ne change pas tous les 4 matins.

Si je teste et que ça me plaît : j'alterne avec ce que j'ai.

Si ça me plaît beaucoup beaucoup : je rachète et j'intègre dans la routine habituelle (oui oui, ça veut dire qu'au bout d'un moment, je remplace).

Si ça ne me plaît pas : je n'en parle pas (sauf si on me le demande). Ce n'est pas parce que ça ne me convient pas à moi que c'est une généralité pour tout le monde. Mais je respecte toujours le travail derrière une marque.

 

Donc voualà la Routine de l'année.

Je rappelle que j'ai 43 ans, une peau à tendance sèche (mais pas déshydratée), pas de soucis particuliers (hormis parfois de l'acné sur le menton).

 

ETAPE 1 : L'HUILE DÉMAQUILLANTE.

 

J'alterne entre 2.

Ma Chouchou fidèle adorée, irremplaçable, j'en ai tellement parlé :

 

cara.JPG

 L'Huile CARA RECIPE aux Feuilles de Thé Vert

 

Tu sais que c'est l'une des 10 Huiles Démaquillantes les plus vendues au monde ?

J'aime aussi celle aux pétales de roses, mais je préfère celle-ci, surtout au niveau de l'odeur fraîche (question de goût, sinon la texture très fluide est la même).

Elle démaquille parfaitement, même les yeux en cas de gros smoky (et sans piquer), et s'élimine très bien à l'eau.

J'en avais déjà fait un billet ICI.

 

Et la seconde : 

 

akane.JPG

 L'Huile Démaquillante Purifiante Bio à la Pomme d'AKANE

 

Toujours cette super odeur de Pomme Rouge, identité de la Marque !

Les Produits sont "nomades" pour être faciles à transporter, donc ce sont de petits contenants (je ne serais pas contre un plus gros conditionnement pour la maison). J'en ai parlé ICI.

L'Huile est plus épaisse que celle de la Cara Recipe. Quelques personnes trouvent qu'elle s'élimine moins facilement à l'eau. Perso, j'enlève l'excédent avec le Lapiglove, donc ça ne me pose pas de souci particulier.

Elle retire bien le Maquillage en tous cas.

 

Ah, j'allais oublier : j'ai bêlé aussi !

Pour ceci (qui n'est pas une Huile, mais plutôt un Baume). 

OD.JPG

 L'Oléogelée Démaquillante de DENOVO

 

Ce gros pot présente un Baume Démaquillant huileux tout irisé (et c'est très joli visuellement).

En revanche, je trouve qu'ils auraient pu faire un effort quant au packaging qui fait légèrement cheap...

Je l'utilise lorsque je suis en mode flemmarde, car il fait également office de nettoyant (mais ça ne mousse pas).

Disons que juste une étape suffit. La Gelée nettoie également, grâce aux esters de sucre et au Caprylyl glucoside présents (plus de détails ICI).

Perso, j'aime bien faire Huile + Savon, donc je garde ce Baume pour les soirs de fatigue.

Mais sinon, il enlève très bien le Maquillage, et se nettoie parfaitement à l'eau.

Il sent bon, et la texture est fondante (comme du miel). Très agréable à utiliser !

 

 

ETAPE 2 : LE SAVON (NETTOYANT).

 

De temps en temps, je fais encore appel au Gel Tamagoha d'Hadalabo (dont j'avais causé ICI).

En été, j'aime toujours la douceur de la Mousse Nettoyante Nominoë (qui existe également en format Voyage à présent !). Pour rappel, j'en avais parlé ICI.

 

Mais en général, à présent, j'utilise celui-ci : 

Savon LLB.JPG

 Gel Nettoyant au Tea Tree & à l'Ortie Citronnée de LULU & BOO

 

Il sent légèrement le Citron (mais pas trop, et heureusement d'ailleurs), j'aime sa finesse et sa propension à éliminer en douceur toute trace résiduelle d'Huile.

Utilisé le matin, je trouve qu'il "dynamise" la peau.

Apparemment, pour ceux et celles que ça intéresse, il y a de très bons retours sur leur Gel anti-acné (n'hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires, car moi je n'ai pas testé).

 

 

Et sinon, depuis quelques temps, gros gros coup de cœur pour ce produit : 

unnamed-7.png

 Le Nettoyant Phytonutri QI Plankton Skin Remedy de MEL MILLIS

 

C'est Britannique, c'est Bio, c'est haut-de-gamme, très chic dans son gros flacon (100ml) en verre noir.

Non, c'est pas donné.

C'est : en poudre... Donc, oui c'est cher, mais t'en vois pas le bout tellement il en faut peu à chaque fois.

Oui oui, lorsque tu ouvres le flacon, tu rencontres une poudre gris-vert (limite cendrée).

Alors, au début, je pensais que c'était comme du Rhassoul, que j'ai déjà utilisé comme nettoyant (parce que je suis un mouton...), mais j'ai un peu de mal à me laver la figure avec (je trouve ça trop pâteux, et ça bouche la tuyauterie). Je préfère le poser en masque. J'en avais parlé ICI.

Le produit de Mel Millis est broyé très très finement, n'a pas la même couleur que le Rhassoul, et (à mon sens) est différent.

Pour ceux que ça intéresse, voici la composition (merci à Blanche pour le décryptage !) : le premier ingrédient est du Rhassoul, puis nous avons Cacao, Ginseng, Spiruline, Thé Vert, Acide Hyaluronique, Vanille, Muscade, Curcuma et Rose de Mai.

Le tout issu de matières premières d'excellente qualité. Je ne critique pas AZ (de bon rapport qualité/prix), mais ça n'a rien à voir...

Donc, ce nettoyant, j'y mettrai juste un bémol : le dosage. J'ai mis 1 semaine à dompter la bête, à savoir quelle quantité verser exactement dans le creux de ma main, et combien de gouttes d'eau afin d'obtenir une petite pâte pas trop liquide, mais pas trop compacte non plus.

J'ai tenté d'en mettre sur le Lapiglove : ça marche pas.

J'ai tenté d'en mettre sur la Tosowoong Vibrante : ça marche pas non plus.

Dans les mimines, c'est ce qui fonctionne le mieux. NB : le flacon de 100ml est livré avec un tamis intégré sur la bouteille et une petite coupelle bien pratique pour le dosage :)

La tambouille obtenue, ça ne mousse pas mais nettoie parfaitement l'huile. La pâte sèche très vite et si l'on veut, on peut laisser poser en masque en couche très fine, pendant 1 à 2 minutes (ou pas).

Ça se rince très bien, et la peau est toute douce ensuite.

Pas abrasif, donc à mon sens, convenant à toutes les peaux.

Ce que j'aime ? Comme d'hab' : qualité d'une marque de niche, produit dont personne ne parle :)

NB : et celui-là, il ne bouche pas la tuyauterie comme le Rhassoul !

 

 

ETAPE 3 : LA LOTION.

 

Ma Hitachi Hada Crie ne me quitte toujours pas (et j'utilise toujours les Lotions dont j'avais fait la revue ICI).

Le souci, c'est que les Lotions : j'en descends un flacon tous les 15 jours... J'en fait une utilisation de malade tellement j'aime ça (et la Hitachi aussi).

Dans ma routine : cette Lotion, à laquelle je reviens toujours et n'arrive pas à remplacer (et en fait, je ne vois pas pourquoi j'irais la remplacer ? Ça fait des années que je l'utilise, elle me plaît, et ya pas de raisons que je ne continue pas).

 

Beauness.JPG

 La Lotion Beauness de MENARD

 

Ben ouais... Que veux-tu que je te dise de plus ? 

Number Ouane elle est, number 1 elle restera dans mon cœur :) 

Elle a tout, elle est parfaite (oui, je sais, elle n'est pas donnée, donc celle-là, je déconne pas avec et je ne l'emploie pas trop sur la Hitachi, ou elle aussi elle descend en 15 jours. Mais c'est pas l'envie qui m'en manque...).

 

Et 2 nouveaux !

 

Là, tu vas être heureux : j'ai gravement bêlé.

Sur quoi ?

Ben sur PAI, voyons !

Sur le Groupe Face Book du Millefeuille, à force de lire des posts et des posts sur cette marque, tu te doutes bien que j'étais intriguée...

Investie de Panurgisme, pleine de bonne volonté, curieuse, ben j'ai fait comme tout le monde : j'ai testé le produit encensé.

C'est là que tu vas me jeter des cailloux (tu peux) : j'ai pas aimé le Nettoyant laiteux à la Rose & au Camélia dont tout le monde parle. Non. Rien à faire. 

J'étais déçue tu sais ? J'aurais aimé te faire plaisir et dire : WAOUW j'adore ! Désolée. Je ne lui trouve rien de particulier... Navrée, sincèrement navrée sur ce coup-là.

 

MAIS ! En revanche, j'ai BEAUCOUP aimé leur Lotion (voualà, ça va mieux comme ça, je me rattrape ?). 

lotion.JPG

 Lotion Tonique Bio au Lotus & à la Fleur d'Oranger de PAI SKIN CARE

 

Aaaaah, alors là : OUI !

C'est doux, c'est frais, c'est hydratant, ça va sur la Hitachi en mode Massage.

C'est : bien (très très bien, même).

Là ok : je bêle.

 

 

Ensuite, nous avons une Marque dont j'ai déjà parlé, et dont la Lotion contient l'ingrédient que je préfère le plus au monde : la Fleur d'Oranger...  

Therapi.JPG

 Lotion Hydratante à la Fleur d'Oranger de THERAPI.

 

De toutes façons, moi chuis pas objective. Dès qu'il y a de la Fleur d'Oranger quelque part : je me jette dessus comme un Koala sur l'eucalyptus.

Je ne peux pas résister.

Y en a qui détestent hein... J'peux comprendre. Les odeurs c'est une notion tellement personnelle.

 

 

ETAPE 4 : LE SÉRUM.

 

J'utilise de plus en plus toutes les Huiles dont je vous ai parlé cette année (je fais toujours appel au Sérum Benton).

Pour les Huiles, j'en mets 5 gouttes sous ma crème de jour (surtout en Hiver pour hydrater et bien protéger).

Je ne mets pas d'Huile Sérum en été, car la plupart contiennent des Huiles Essentielles, et c'est photo-sensibilisant au Soleil... 

Par exemple, tout cet été, j'ai utilisé des Huiles Végétales de qualité telles que Marula, Melchior & Balthazar, et la Tamanu de Tahiti envoyée par une lectrice.

 

Donc, mes Sérums sont ceux de Lulu & Boo (mais qu'est-ce que j'aime cette Marque !!!) : 

 

rosehip.JPG

 Sérum au Rosier Liftant de LULU & BOO

Pour les jours où j'ai une tête fatiguée et les traits tirés. 

 

f llb.JPG

 Sérum Régénérant à l'Huile de Frankincense de LULU & BOO

Et le fameux Sérum Frankenstein, pour les jours où j'ai plutôt besoin d'hydratation ou quelques soucis bubonnesques.

 

Et sans oublier bien sûr cette merveilleuse Huile au parfum délicieusement sucré (je ne sais plus qui a dit la dernière fois qu'elle en était à son 3ème flacon tellement elle était addict ?) : 

RMS.JPG

 Huile de Beauté de RMS BEAUTY

 

Et non, juste 5 gouttes d'Huile ce n'est pas gras, ça pénètre très vite, et on peut très bien se maquiller par-dessus.

Et oui, les peaux grasses peuvent utiliser des Huiles :)

 

Tu vas me dire que tu as la même chose chez AZ ? Encore une fois, je ne critique pas (j'ai un grand respect pour les tambouilleuses maison), mais (c'est mon avis et il n'engage que moi), je vise l'excellence des matières premières dans ce que j'applique sur ma peau. Je ne dis pas que chez AZ c'est du bas de gamme (loin de là !), c'est même très correct. Mais c'est moi qui suis exigeante et recherche une qualité au top (quitte à y mettre le prix).

 

 

ETAPE 5 : LE CONTOUR DES YEUX.

Là, ya rien qui change.

Jour : CHO.jpg

 L'Huile "a deux beaux yeux" de CHO NATURE

Le Produit qui divise les foules à 50/50 : soit c'est miraculeux, soit ça ne fonctionne pas.

Sur moi : ça marche. Donc, je garde.

 

Nuit :  

colax.JPG

 Le Colax Eye de MENARD

 

Là aussi : j'en change pas. Il me convient, je l'aime depuis des années.

Un tube me dure 1 an (comme l'Huile Cho) : donc je conserve.

 

 

ETAPE 6 : LA CRÈME DE JOUR & LA CRÈME DE NUIT.

 

Alors là, ya de la matière !

Impossible de choisir...

Je ne me séparerai jamais de la Crème Radieuse au Safran de Késari (ça c'est certain).

Tout comme du Philtre Parfait de Nominoë.

 

Mais depuis quelques mois, pour la journée, j'utilise ceci :

 

mmm... Tu vas être content(e)... 

 

pai.JPG

 La Crème de Jour Hydratante Bio à l'Avocat & au Jojoba de PAI SKIN CARE 

 

Ça te fait plaisir que je poste ça, n'est-il pas ?

Ben quand j'aime j'en cause !

La texture est fondante, l'odeur délicieuse, la crème pénètre très vite et sans faire de peluches ensuite (important ça, ya rien qui m'agace plus que les crèmes qui peluchent avec impossibilité de se maquiller ensuite).

Et surtout, elle hydrate super bien.

Bref : j'ai bien fait de bêler pour cette marque, car même si je n'apprécie pas du tout leur nettoyant, le reste me semble pas mal du tout. 

 

Pour la Nuit, ma Chouchou Thémis à la Nigelle a été arrêtée (c'est scandaleux...). Je ne comprends pas cette marque... Ils ont de l'or en barre entre les mains... Dois-je encore parler de leur formidable Acide Hyaluronique, du Masque au Chocolat et de leurs Crèmes ?

Et ya plus rien. Depuis plus d'1 an, plus aucune communication quant à un éventuel réapprovisionnement, plus aucune production.

Ben résultat : on va voir ailleurs chez le voisin si l'herbe est plus verte ! Et c'est bien dommage pour Thémis...

 

Donc, en terme de Crème assez riche et réparatrice, soignant les allergies, les bobos, les sécheresses, j'ai trouvé ceci : 

 

Cîme.JPG

 Crème Réparatrice "Under my Skin" de CÎME.

 

C'est une Crème plutôt riche, très hydratante, voici pourquoi je ne l'utilise pas en journée.

Mais pour la Nuit, pas grave (m'en fiche, puisque je dors). 

A chaque fois que j'ai eu un souci d'allergie ou bubonnesque, je l'ai appliquée la nuit pour calmer, et elle a parfaitement fait son boulot.

Moi qui cherchais une alternative à la Thémis à la Nigelle, voilà chose faite !

Je ne connaissais pas cette marque, mais ça me paraît très prometteur. A voir, si je ne vais pas tester autre chose de la gamme...

J'aime beaucoup son odeur particulière (indescriptible... C'est un peu sucré).

 

 

Voualà, c'est tout (et c'est déjà pas mal...).

Tu noteras que dans ce billet, ya pas de marques vraiment connues du grand public (et c'est justement ça qui me plaît).

 

mardi, 11 novembre 2014

Faites gaffe aux faux-Policiers (*)

(*) ce qui peut s'adapter également aux : représentants de toute sorte, agents EDF/GDF & Co, ramoneurs, démarcheurs, vendeurs de calendriers de fin d'année, etc.

Bon, j'tape cette note sur un mode léger, passque sur le coup je l'ai pris à la rigolade, mais avec le recul : je ne rigole pas du tout.

Loin de moi l'idée de vous faire basculer dans la psychose, et je ne veux pas faire de généralités, mais ce qui m'est arrivé dernièrement me pousse à ouvrir l’œil... 

 

civisme.JPG

 

 

Dernièrement, et très tôt le matin, avant de partir travailler, v'là que j'étais dans la rue afin que Maya de Bencouscous puisse effectuer sa promenade du début de journée (pour le milieu de journée, j'ai une dog-sitter, mais ça c'est une autre histoire).

Précision importante : je pense faire preuve de beaucoup de civisme en matière de "j'aime mon quartier, je ramasse". Les personnes qui ne ramassent pas, en général, je suis la première à aller les voir en leur disant : "mmm... Pardon Monsieur, Pardon Madame, mais je crois que vous avez oublié quelque chose derrière vot' chien...".

Après, les gens font comme ils veulent, je m'en fiche. C'est le choix de chacun.

Bon, il s'est trouvé ce matin-là que : les cordonniers sont les plus mal chaussés.

Pourquoi est-ce que je n'ai pris qu'un seul sac à popo, juste le jour où Maya a décidé de faire deux fois ? Aucune idée. Ya des matins comme ça... Bref (la paille dans l'oeil du voisin, la poutre qui est dans le tien, toussa...).

L'air déconfit, j'me dit dans le dedans de moi-même : "Merde" (c'était le cas de le dire).

Et je m'apprête à faire ce que je déteste : partir le nez en l'air, avec la mine de celle qu'a rien remarqué (c'est pas bien, c'est mal, c'est très mal !).

 

C'est là qu'un type est venu me voir. Un type avec l'air pas aimable du tout.

Il sort rapidement une carte de Policier. Une carte de Gardien de la Paix (il se trouve que je sais à quoi ça ressemble). C'était l'ancien modèle, format A5 (or, elles commencent à être remplacées par des Cartes en format Pass Navigo - genre carte de crédit si tu veux).

Sa carte, je la sentais pas... Y avait un truc qui clochait...

Il me dit : "blablabla... Vous avez commis une infraction".

Je ne cherche pas à discuter (je suis en tort, j'ai fait une conneurie, ça ne sert à rien de parlementer et d'argumenter), et réponds : "Je suis d'accord. C'est une incivilité de ma part".

Mais le mec, je ne le sentais pas du tout du tout... Il portait des dreadlocks (ce dont je me fiche hein, entendons-nous bien, j'ai rien contre cette coiffure, c'est juste pour décrire), mais dans la Police, j'ai jamais vu...

Il dit : "Vérification d'identité !".

Je réponds : "J'ai rien sur moi. Juste ma gueule". (je suis pas une rebelle face à l'autorité, mais c'était vrai).

Il demande : "Vous habitez où ?".

Moi : "Chez des amis". (pourquoi est-ce que j'ai répondu ça ? Aucune idée...)

L'air menaçant : "C'est quoi l'adresse ?".

Je suis restée silencieuse.

 

Là, il a sorti un petit carnet à spirale où il y avait déjà visiblement des noms écrits dans tous les sens (où était le carnet à souches avec les Amendes ?), et il m'a demandé de décliner mon identité.

J'ai donné un faux nom (oui, j'assume, mais il y avait vraiment un truc qui n'allait pas...).

Ensuite, il m'a redemandé mon adresse (j'en ai également donné une fausse).

 

Puis il a demandé : "Mais... Ce chien... C'est bien le votre, non ?".

En priant qu'il ne regarde pas la médaille de Maya où tout était écrit dessus : "Lui ? Jamais vu... Connais pas... Chaipas qui c'est" (pardon ma fille, pardon... Et en plus, j'te fais passer pour un mec).

 

C'est là qu'il est devenu de plus en plus bizarre, genre guerre psychologique, tentative de déstabilisation, tu vois ? : "Emmenez-moi chez vous. Vous allez prendre votre pièce d'identité et me la montrer !".

Moi : "Non. Je vous ai déjà dit que j'étais chez des amis. C'est... Compliqué".

Lui : "Ah bon ? Vous ne savez pas où vous habitez ?".

 

A part savoir à quoi ressemble une carte de Policier (donc : pas la sienne), ya un truc qui a jailli dans mon esprit : un Gardien de la Paix en civil avec des dreadlocks ne donne pas d'amendes pour des crottes de chien. Ce sont soit des agents de surveillance mandatés par la Préfecture de Police et disposant d'une carte estampillée "Inspecteur", soit des Inspecteurs de Sécurité. Par exemple, à Paris, ce peut être des Agents/Inspecteurs de Salubrité du CAPP (Centre d'Action pour la Propreté de Paris), mais il y en a dans tous les départements de France. Ils peuvent verbaliser en tenue civile ou en uniforme.

Et surtout : en aucun cas, ils n'ont le droit de se rendre chez les gens. Ils n'ont pas le droit de rentrer chez eux, même sous le prétexte de vérifier une identité.

Imagine si j'avais été naïve ?

Imagine si j'avais cru à sa carte ?

Imagine si je l'avais fait rentrer chez moi ?

 

Dans la matinée, j'ai téléphoné à mon Commissariat qui m'a bien confirmé que cette histoire puait gravement du cul.

Et : en cas de non-présentation de la carte d'identité, l'Agent peut appeler le Commissariat afin que la vérification se fasse sur place, ou directement au Poste. Mais rentrer au domicile des personnes : no way. Ils ne sont pas autorisés à faire ça.

Les Inspecteurs mentionnés plus haut ne peuvent pas percevoir d'amende sur place (c'est 35€ l'infraction). Je précise que le type ne m'a pas demandé d'argent dès le moment où je lui ai dit que je n'avais rien sur moi...

 

Tu penses bien que j'ai averti la dog-sitter, les p'tites vieilles du quartier, les copains de chiens...

 

NB : si vous vous faites verbaliser parce que vous avez commis une incivilité (même pour avoir jeté un truc dans la rue, oui c'est possible), ne tombez pas dans la psychose car la personne en face de vous est généralement habilitée à le faire, mais... Faites attention quand même... (c'est la même chose si ça sonne à votre porte).

Lecteurs de la Maison Poulaga : s'il y a des inexactitudes dans ce billet, n'hésitez pas à me reprendre, car je ne veux vexer personne, hein :) (j'ai vérifié avant, mais on ne sait jamais, j'ai pas la science infuse).

 

 

Enfin... J'peux dire que dorénavant, j'ai au moins toujours 3 sacs sur moi. Ça m'apprendra !

 

 

dimanche, 02 novembre 2014

Les 2 Super Masques Peeling & Detox de Madara !

mmm... Ça manquait un peu le Panurgisme ces temps-ci par ici, n'est-il pas ?

Assieds-toi mon n'enfant, je m'en vais remédier à cela !

 

mouton1.jpg

 

Dernièrement, v'là que dans le dedans de moi-même, j'me disais comme ça : "C'est bien beau de courir, mais ça oxyde la peau".

Ouais, passque quand tu rentres du Sport (jamais j'aurais cru pouvoir écrire ça un jour sur mon blog...), t'es transpirant et puant, c'est un fait (sinon, tu n'es pas un être humain, ou alors c'est que t'as pas vraiment fait de sport).

Donc, me concernant : je suis écumante et odorante (Amis du Glam : Bonjour), et ya surtout une histoire de sels minéraux bien collés sur la figure.

Aka que c'est comme si que t'avais une seconde couche collée sur le visage. Une croûte de sel quoi. Dans les courses, j'ai déjà vu des gens passer qui étaient carrément tous blancs (vrai de vrai, ceux-là, ce sont ceux qui courent très très très vite, et très très très fort).

Moi chuis pas blanche, mais grise (et collée comme momifiée). Quand je passe ma main sur le visage : ça râpe (et chuis contente car ça veut dire que je me suis bien entraînée). Quand ça râpe pas : c'est que j'ai fait une séance de merde en touriste.

 

Donc, ce que je fais en général : je prends mon huile démaquillante (en ce moment c'est cette merveille à la Pomme de chez Akane, mais bientôt je referai un billet Routine, vu que j'en poste en général une fois par an. Note comme je suis fidèle aux produits). Donc, je disais : je frotte à l'huile démaquillante, et figure-toi que vu que c'est mélangé avec les sels minéraux, imagine que ça fait comme un gommage au bicarbonate de soude (ouais). En gros : ça arrache. 

Tu me diras : Dinde que tu es ! T'as qu'à pré-rincer avec de l'eau !

Ben nan, j'aime bien le principe de gommer à l'huile (nouveau concept). Ensuite je rince, et je savonne, et je lotionne, et je sérum, et je crème (bientôt le billet Routine, vous dis-je).

 

Dernièrement, v'là que je me disais donc que je manquais d'éclat (toujours cette histoire d'oxydation), et que ça serait donc pas mal que je me fasse une Cure dans le genre Peeling tu vois.

Un cure donc je ressortirai toute rosie et régénérée, avec une peau super éclatante.

 

Et c'est ainsi que mon dévolu s'est jeté sur ce produit inconnu (tu sais que j'adore les produits inconnus, les marques de niche, les gens que personne ne connaît). Ici, tu ne trouveras que rarement des revues sur des produits connus (ya déjà bien assez de monde pour le faire).

Note à moi-même : arrêter de mettre des parenthèses partout.

 

 

peeling.JPG

 Le Masque Bio Peeling éclat aux AHA de Madara - 60ml / 24,90€

 

Alooooors, qu'est-ce qu'il a de beau ce masque ?

Et bien, il contient des AHA, aka : des Acides de Fruits. Et ça, niveau régénération de la peau : on est au top mes z'enfants.

Attention, ya des contraintes avec les Acides de Fruits :

- Ça ne convient pas aux peaux sensibles et réactives

- Ça ne convient pas aux peaux ultra-sèches

- On ne peut pas aller au soleil ensuite à moins de se retrouver comparable à un zèbre 

 

Ça convient :

- aux peaux épaisses souhaitant un peu plus de "finesse" et de "souplesse"

- aux peaux grasses : ça va réguler l'excès de sébum

- aux peaux acnéiques : ça sèche pas mal les boutons existants (ou menaçant de naître)

- aux peaux normales en manque d'éclat

- aux gens qui courent beaucoup et s'oxydent

 

Précautions d'emploi :

- n'en abuse pas... 1 fois par semaine, 2 fois MAXIMUM (même s'il est tentant de le faire plus). 

- ne laisse poser qu'entre 1 à 5 minutes MAXIMUM (de toutes façons, ça picotte, tu ne supporteras pas plus).

 

La matière contenue dans le produit se présente sous la forme d'un gel blanc avec des petits grains dedans (mais les grains ne grattent pas et ne se sentent pas à l'application. Je sais pas si c'est très clair ce que j'écris ?). Si tu veux voir des photos y en a chez Mona la Joconde.

Ce gel est donc à appliquer sur tout le visage, et c'est là que ça va commencer à picotter. Ce qui est normal, et pas grave du tout, non tu ne vas pas brûler (n'oublie pas que c'est 5 minutes MAXIMUM).

 

Qu'est-ce que ça apporte ?

Dans mon cas : de l'éclat (et c'est tout ce que je recherche). Je ne sais pas si ça agit sur les taches existantes, j'ai décidé depuis longtemps de ne plus focaliser sur les miennes, donc je n'ai pas fait attention à ce point.

Mais la peau est plus claire. Je ne veux pas dire plus blanche, mais plus lumineuse, moins fatiguée quoi.

Et surtout les quelques boutons récalcitrants logés sur le menton : dégommés. Ça c'est bien !

 

En alternance avec ce Masque, j'ai également beaucoup beaucoup apprécié celui-ci :

 

 

Detox.JPG

 Masque Bio ultra-Purifiant Detox de Madara - 60ml / 23,50€

 

Il ressemble à celui que j'aime beaucoup de Lulu & Boo et dont j'avais déjà parlé ICI.

Mais je l'ai terminé. Je comptais le racheter, lorsque l'on m'a offert celui de Madara.

Il se présente sous forme de pâte marron, avec une délicieuse odeur très fraîche.

Ça ressemble à de l'argile, on dirait de l'argile, mais ce n'est pas vraiment de l'argile. En fait c'est la boue, vieille de 4000 ans (oui oui). 

Vraiment, pour ceux qui connaissent : il se rapproche de celui de Lulu & Boo. Sauf que celui de Lulu & Boo contient des algues, il y a donc des morceaux (celui de Madara est "lisse").

Lui aussi, il ne faut pas le laisser poser très longtemps, ça n'est vraiment pas fait pour ça.

 

Quant aux objectifs : similaires au Peeling, mais moins "costaud" que des Acides de Fruits. Ça détoxifie, purifie et nettoie.

 

En général, pour ma cure de "désoxydation" j'utilise l'un des 2 tous les 4 jours environ.

Et lorsque j'en fais un, j'utilise toujours un Masque Hydratant derrière (pour l'instant, je reste fidèle à celui de Lulu & Boo multi-vitaminé dont j'avais parlé ICI. Je suis accro à son odeur, et vu la texture reposante et apaisante, ça calme bien le "feu" des Masques Madara, pour une hydratation en douceur). Attention, je parle de "feu", mais j'ai pas dit que ça arrachait non plus, hein... C'est juste qu'ils sont assez costauds.

 

Ce que je déconseille : appliquer les Masques Madara l'un à la suite de l'autre. Non, vraiment, sois raisonnable petit Pdawan, ne fais pas comme ça...

La règle (je ne t'oblige à rien, tu fais comme tu veux) : le Masque Peeling ou Detox + 1 Masque Hydratant/Apaisant ensuite.

 

Baby, ces 2 Masques : c'est de la bombe en tube !

 

 

Produits offerts par Mon Corner B. - aucune rémunération quant à la rédaction de ce billet ou intéressement sur les ventes ou obligation de dire que c'est bien (sinon j'aurais pas fait de billet du tout).

dimanche, 26 octobre 2014

Après les Volets : la sombre affaire du garde-manger...

Gens, la vérité, sur les yeux de Tonton Maurice, quand y aura plus ces histoires d'échafaudages et de travaux : je jure que je ferai une grande fête !

Tu te souviens de l'histoire des volets ? Que c'est toujours pas résolu cette affaire-là, d'ailleurs...

Au départ : on devait m'en reposer des nouveaux à cause qu'un Prix-Nobel a, par je ne sais quel truchement, cassé les miens en les arrachant sauvagement.

Ben au final, ils voulaient remettre les anciens... Qui, je le rappelle, étaient tristement abandonnés dans la cour, cassés en 8 morceaux bien distincts.

Comment ? Aucune idée. Je ne sais absolument pas comment qu'ils allaient faire leur compte pour recoller les morceaux du puzzle.

Ben figure-toi qu'il s'est passé un truc bizarre : la moitié des volets à disparu. Ouais...

Marijuana, ma gardienne-chérie, elle dit que c'est un quelqu'un qui avait besoin d'acier ou d'aluminium (ya des gens qui ont des envies bizarres, mais ça ne me regarde pas).

Le GrandArchitecte, il dit que c'est un quelqu'un qui avait tout simplement besoin de la moitié du même volet que le mien (j'comprends pas... Vu l'état dans lequel il était).

Moi j'ai dit que j'y comprenais rien, mais que j'en avais marre de la bâche collée sur ma fenêtre (Cousin Mimine m'a suggéré de faire une découpe de 50cm dedans, mais j'ai estimé que c'était trop compliqué, et que j'avais pas particulièrement envie de me retrouver avec des meurtrières).

Le GrandArchitecte, il a dit que ça allait mettre 3 semaines pour recevoir des nouveaux volets. Que c'était pas de sa faute, mais de celle du fournisseur (ben oui voyons) à cause que mes volets ils étaient trop impertinents à ne pas être standards.

Donc, moi j'ai dit "Barbie Grosse Menteuse". Passque ça voulait dire qu'en fait, quand il m'a dit que j'allais en avoir des neufs ya 15 jours : il m'avait juste banané la poire.

 

Mais là, il s'est passé un truc vachement intéressant...

V'là qu'un matin je me rendais joyeusement au travail (aka, j'avais mon fessier augustement posé dans le métrokipu) lorsque mon wasin de pallier m'a envoyé un sms très très très intéressant :

Salut Sonia, dis-moi est-ce que toi aussi t'as payé 850€

pour qu'ils te changent le garde-manger ?

 

J'ai pensé dans le dedans de moi-même : Mais What the Fuck avec le garde-manger ???

 

NB : un garde-manger, comme son nom l'indique, c'est un truc qui ne sert plus à rien, une installation qui donne sur le dehors, et qui avant (aka quand y avait pas encore les frigos) servait de meuble pour conserver les denrées périssables au frais.

NB 2 : moi, le mien, je l'ai changé lorsque je suis arrivée dans cet appartement y a quelques années. A cause qu'il était un peu vieillot. Je l'ai condamné de l'intérieur, et il me sert désormais de rangement pour les gels douche, et les trucs de la salle de bains. C'est un placard plein jusqu'à la gueule, quoi.

 

 

WP_20141025_10_01_27_SmartShoot.jpg

 Chouf la beauté de ce bidule ! 

(qu'on doit garder, sinon y disent que la façade est "dénaturée" LOLILOL)

 

J'ai renvoyé un sms à mon wasin :

Je n'ai pas demandé de changement du garde-manger.

Il sera juste repeint, comme ceux des autres, et c'est compris dans les travaux.

Donc, je ne peux pas te répondre quant au prix d'un neuf.

 

C'est là qu'il a écrit :

Ah ben si... Ils sont en train d'y toucher et de le retirer...

Moi chuis resté chez moi aujourd'hui passqu'en attendant le remplacement du mien,

j'ai un gros trou dans la cuisine.

 

C'est à ce moment-là que j'ai senti jusque dans le métrokipu le gros trou dans ma salle de bains (qu'avant, c'était la cuisine) et c'est là que j'ai estimé que c'était un peu le pomponeau de la pomponette au niveau de la Ouattezefeukerie...

Ensuite, c'est Marijuana qui m'a téléphoné pour me dire que les z'ouvriers demandaient l'accès à MON appartement pour retirer le garde-manger par l'intérieur... (mais elle a refusé de leur ouvrir à cause que j'étais pas dans la liste des gens qui devaient en avoir un nouveau).

J'ai donc téléphoné au Cousin Mimine et j'y ai dit d'appeler le GrandArchitecte, passque moi c'était au-dessus de mes forces et que je risquais de dire encore de vilaines choses qui pourraient dépasser ma pensée (faut s'tenir).

Ça va que Cousin Mimine, il adore prendre ce genre de dossier :)

 

Et il m'a rappelée pour me dire un autre truc très très intéressant : Ya le GrandArchitecte qui dit qu'il s'est trompé d'appartement. Que c'est pas ton garde-manger à toi qu'il devait changer.

Mais sans déconner ???

 

Cousin Mimine, comme il est vraiment trop fort, il a aussi demandé ce qu'il se passait avec ze fucking volet, et également qu'on lui indique les dimensions exactes afin de voir s'il était pas possible de commander plus vite (histoire de rendre service quoi... Même si c'est pas son boulot). 

Le GrandArchitecte il a dit à Mimine (passque moi j'veux vraiment pas y causer) : Naaaan, mais vous en faites pas M'sieur Mimine... Quand on viendra poser les nouveaux volets, y aura plus d'échafaudages, on passera par l'intérieur de l'appartement.

Mimine, il a dit : C'est très malin... Ça oblige à une présence ce jour-là, donc un jour de congé à poser, du dérangement. Ce serait tellement plus simple que ce soit fait maintenant, non ?

 

Bizarrement, semblerait que la procédure se soit miraculeusement accélérée, et on se demande bien pourquoi... Ça c'est simplement passque le surnom de Mimine c'est "The Sticker". Quand il s'occupe d'un truc, il ne lâche jamais.

 

Alleluiah, Pray the Lord ! (dans l'absolu, tout cela n'est pas bien grave, hein... L'écrire, ça détend !).

 

Le jour où ce sera terminé : la chouille, la fête, la teuf, j'vous dit...

 

 

 

dimanche, 19 octobre 2014

Les entraînements en Course à Pied, pour en arriver au Running.

Oui oui, la Course à Pied, c'est du Jogging pour le fun, et le Running c'est quand tu t'y mets de façon plus intensive afin de pratiquer des Courses en Compétition (chronométrées, quoi).

Et plus je pratique, plus je constate que je ne suis pas faite pour le Chrono, et que je ne me prends absolument pas au sérieux (si je voulais courir plus vite, c'est très simple et ça ne tiendrait qu'à moi : je ferais du fractionné).

Chaipas comment on appelle le fait d'adorer faire du Jogging, autant que de participer à des Courses Officielles en s'en foutant complètement du temps qu'on va mettre ? Aucune idée, j'vais lancer une nouvelle mode ? Cet avis n'engage que moi, et je respecte les gens qui se donnent des objectifs de temps (je les admire, même !).

Toujours est-il que Running ou Course à Pied : le fait est que j'aime toujours autant ça ! Si je pars : j'arrive (toujours). En combien de temps : je m'en fiche, car l'important est de l'avoir fait !

J'adore aller aux séances collectives, tout comme me lever le Dimanche à une heure proprement indécente, pour aller m'accrocher un Dossard sur le poitrail au milieu de milliers d'inconnus.

Ce qui est marrant avec mes articles sur le sujet, c'est que maintenant, figure-toi que l'on m'invite à des events. Et tu sais quoi ? Autant je ne vais pas aux soirées Blogueurs sur des thèmes divers et variés, autant quand il s'agit de courir : ben j'y vais. Cherche pas à comprendre...

 

Avec Go Sport :

Ils ont lancé pour un challenge super sympa (vraiment les gars : faut le refaire !).

Pendant toute une journée, au beau milieu de la Gare de Lyon, ils avaient installé des tapis de course (j'étais jamais monté sur ces bêtes-là...).

N'importe qui pouvait y participer, du moment qu'il se mettait en tenue de sport (quoi que... J'en ai vu courir en tenue de bureau).

Le défi : rallier virtuellement un Magasin Go Sport en courant 5, 10 ou 15 minutes.

J'ai beaucoup aimé courir en face d'un écran connecté géant, traverser les rues de Paris, avec des gens qui se retournent sur ton passage, et au final : arriver dans un Magasin, avec tous les vendeurs qui te félicitent.

Le Bonus, il y avait distribution de cadals ! Certains repartaient même avec des Baskets Asics :)

Moi j'ai eu une tenue complète : un super collant de course, avec le tee-shirt technique tout joli et pailleté.

J'ai dit à la dame que ça aurait été bien de pouvoir courir plus longtemps sur les tapis (juste 15 minutes, c'est frustrant), mais au moins le challenge était accessible à tout le monde. Vivement la prochaine édition !

 

 

La Noctambule :

J'peux te dire qu'avec Spike et son p'tit Chinois, depuis 3 mois, on trépignait comme des acariens au salon de la moquette !

Imagine : la première fois qu'une course de nuit de 10km est organisée en Région Parisienne.

A chaque fois que des personnes ont souhaité en mettre une en place dans Paris : elle a été annulée au dernier moment... Pour des raisons de sécurité qu'ils disent... Ya des courses de nuit dans tous les pays du monde, sauf en France.

Là, c'était bien confirmé à Courbevoie/La Défense, et le départ était donné à 21h. Donc ça va, niveau nuit, on y était bien.

Etant invitée par l'organisation, on a pu bénéficier de l'espace VIP (Merci Irène !), et on a retrouvé les mêmes gens que la Course We Own the Night (c'est Nike, quoi).

 

noc.jpg

1ère Médaille à Paillettes : j'aime !

 

Je crois que chuis bien devenue pote avec le mec de Sous le Soleil (qui était encore là en tant que Coach). Après y avoir fait la bise, ya une âme bien intentionnée qui a demandé si c'était lui "qui allait nous chauffer".

En fait il voulait courir... Mais il est mimi, alors il nous a montré les gestes à faire.

J'ai répondu : Ouais, ben à part décorer, en fait tu sais à rien ?

Et on a tous bien rigoulé.

C'est super déstabilisant de courir la nuit, les repères ne sont vraiment pas les mêmes...

L'ambiance était géniale ! Tous les habitants étaient à leurs fenêtres ou dans la rue à nous encourager. Le départ était terrible ! Et v'là qu'au 5ème km, une personne lance, depuis son balcon : "Bravoooo ! Vous êtes tous des champions !!!". Je réponds : "Merci Madame !", et je rajoute : "Ou... Monsieur... On ne saura jamais, cela restera un mystère...". C'est là qu'une gonzesse devant moi s'est retournée parce qu'elle était bidonnée, et elle a dit : "Sonia ???". J'ai répondu : "Vi !". C'était Mélodie, une lectrice :)

L'arrivée se fait dans un stade magnifique que je ne connaissais pas. On était tous bien cuits, et la lectrice avec laquelle je courais a été ravie de battre son record de 1h09 aux 10km (on a fait 1h03).

 

 

 

L'entraînement où c'est que j'avais peur d'aller...

Un Vendredi soir, j'avise sur le Site Jogg.in une session de Hulks très intéressante. Y avait marqué : "Séance de reconnaissance de la Côte des Gardes".

Chaipas comment j'ai fait pour cliquer sur "Participer". Chaipas comment j'ai fait pour me retrouver au milieu de 30 Hulks. 

C'est ça qui était bien finalement : se joindre à une session où tu sais que tu vas en baver des ronds de chapeaux, mais que t'as pas le choix, c'est bien pour toi, ça va te pousser.

La Côte des Gardes, c'est le truc qui me terrorisait depuis l'an dernier : une affrosité ignominique et ascendante de 2km de long. La Côte qu'ils mettent dans la Course Paris-Versailles, et qui fait que je n'ai jamais voulu participer à cela.

Ben tu sais ce qui s'est passé ? Je l'ai fait (et j'ai adoré).

Les Hulks me disaient : Attention, c'est bientôt... Elle va arriver...

J'angoissais à fond. Pis je l'ai vue, elle était là devant moi.

J'ai demandé : Nan mais c'est une blague ? On va vraiment courir là-dessus ?

Et on a couru dessus (et j'ai aimé).

Là où on a vraiment été morts de rire, c'est qu'après on s'est tous affalés en rang d'oignon devant le magasin Passion Running (à 30 personnes donc), afin d'essayer les électrodes de récupération qui font bouger tes muscles dans tous les sens.

Y avait un Hulk adepte de la muscu à-côté de moi, super sympa.
Les gens s'arrêtaient pour nous demander ce qu'on fabriquait avec les machines Compex et si ça servait à muscler (là, on s'en servait pour la récupération). Et moi, à chaque fois, je répondais : "Mais oui, bien sûr Monsieur, bien sûr Madame, regardez ce jeune homme tout musclé, il a commencé il y a 15 jours. Au départ, c'était un haricot vert, et voyez ce qu'il est devenu en si peu de temps !".
J'ai adoré cette session !!! 

Le truc c'est que 2 jours après, par on ne sait quel truchement... Saïmeune-Hulk m'a dit : Tiens, je te donne mon Dossard pour le Paris-Versailles car je ne peux finalement pas y aller à cause que je serai pas là.

 

 

J'ai pris ça comme un signe, et le dimanche, j'étais toute seule sous la Tour Eiffel au milieu de 26000 Hulks, (avec un "E" à "Simon" sur le Dossard, pour faire genre que je porte un prénom Vintage...). Avec les Kényans, les mecs habillés en Révolutionnaires, portant la culotte rayée, le bonnet Phrygien et tout le merdier ! Et un départ donné par Teddy Riner.

Ben je l'ai faite cette course ! Drôlement fière j'étais. J'avais juré de mettre moins de 2 heures pour courir ces 16km (avec la Côte des Gardes dedans). Et mon pari a été tenu.

 

PV.jpg

 

Le plus dur ? Pas la Côte bizarrement, pas la plaisanterie dans le Cimetière (les connaisseurs savent...). Naaaan, le plus difficile : l'arrivée. Quand t'es complètement cuite, et que tu vois le Château de Versailles devant toi, en tout p'tit. Il faut 1,5km pour franchir la ligne d'arrivée... Sur un faux-plat ascendant... Et le Château reste tout p'tit, et t'as l'impression qu'il va jamais être vraiment devant toi.

Je te raconte même pas dans quel état je suis arrivée. Je suis tombée sur un collègue, frais comme un gardon (qu'avait pas couru, il venait juste chercher sa femme) : et ben il m'a même pas reconnue !

Ensuite, j'ai fait un truc que j'avais pas fait depuis 1998 : m'affaler dans le RER comme une grosse crotte.

 

WP_20140928_21_05_19_SmartShoot.jpg

"Arrête de courir grand fada ! Cela ne te rapportera jamais rien !"

Jean Pagnol à Jean Bouin 

 

 

L'entraînement Michel & Augustin

Ouais ouais, à la Bananeraie chez les Trublions du Goût qui font des gâteaux !

Canon de chez canon ! Toujours organisé par Jogg.in (je rappelle que c'est gratuit, et que j'ai présenté le concept ICI).

Nous étions environ une cinquantaine, et y avait même un Coach en la personne de Thibault de No Pain No Gain (que je peux dire qu'en vrai c'est un Bisounours).

Ils nous a fait faire une séance de toute bôôôté dans le Bois de Boulogne, et même du fractionné (même pas j'ai hurlé/pleuré/insulté quelqu'un - rayer la mention inutile).

A la fin, on a tous eu des sacs-cadeaux ! Même qu'ya des gens qui veulent me piquer mon superbe sac-vache. C'est scandaleux.

 

npng.jpg

 

 

La Course 10km Nike Paris-Centre.

Où c'est que j'avais pas la foi, où c'est que j'étais fatiguée (dormi seulement 5h la veille, et super malade), mais avec le départ donné par le Maître Carl Lewis, himself.

 

carl l.jpg

Crédit Photo : mon amie Zit Zeitoun, qui appelle cela "le sourire de Dieu". 

 

Tu sais ce que j'ai fait ? Au 9ème km, j'étais à 53 minutes à ma montre chrono. Et : j'en ai eu marre. Pas une histoire de fatigue, juste que j'ai décrété que ça me saoulait. En plein milieu de la Place Vendôme (so chic), j'ai eu mes vapeurs, et j'ai quasiment terminé en marchant.

C'était la première fois que ça arrivait (faut bien un début à tout). Derrière moi, y avait Cerise en train de faire du coaching mental à Zit Zeitoun qui voulait mourir, là maintenant tout de suite (la seule chose qui l'intéresse dans la Course à Pied : faire son Jogging tous les matins au Parc de la Légion d'Honneur en suivant les fesses des Pompiers - après elle poste des photos intitulées "petits culs" sur Face Book... - Un jour, elle va avoir des problèmes...).

 

10kmPC.jpg

 

Bon, y avait quand même un truc drôle dans cette course, c'est quand une jeune excitée avec un vélo a voulu traverser. Le bénévole à-côté lui a fait les gros yeux de l'air de dire "Essaye, et je te promets que t'auras un problème avec moi...".
Elle trépignait toute seule en hurlant : "Mais y en a trop là !!! Ça finit jamais ? Comment je traverse, moi ?"
J'ai lancé : "V'nez courir ! Ça vous détendra...  "
Franchement, comment peut-on être pressée un dimanche à 10h du matin ???

C'est Zit Zeitoun qui a dit : Laissez tomber, elle doit aller à la Manif pour Tous.

Blague à part : le parcours était splendide et les tee-shirts techniques noir & vert fluo fournis par Nike, vraiment très jolis (pas de Dossards, nos numéros étaient directement imprimés dessus). Paris qui nous appartient toute une matinée, et courir librement au milieu des plus beaux monuments : ça n'a pas de prix.

 

 

L'entraînement Portnawak.


Parfois, on tombe sur un Coach qui a la science infuse (heureusement que ça n'arrive que très rarement). Là, y en a un qui a voulu me faire faire du fractionné sur... 400 mètres...

Ça faisait longtemps que j'avais pas eu envie de me barrer d'une séance (au final, chuis partie quand même, avec mon Saïmeune-Hulk pour aller courir sur l'Allée des Cygnes).

On a fait des séances d'accélération progressives sur des tours d'1km (ça, ça allait).
Mais imposer le fractionné sur 400 mètres à quelqu'un qui n'a pas envie d'en faire ? Sans déconner...

Il me dit : Oui, mais tu sais - (non je sais pas vu que je suis complètement teubé) - en faisant du fractionné, ton cœur va grossir, et après tu pourras courir un marathon !
Moi : Ah ouais ? Ben tu sais quoi ? Je crois qu'on peut faire le marathon sans faire de fractionné 
Lui : Mouais... (genre je voudrais bien voir ça si ça existe).
Moi : Tu en as la preuve vivante devant toi...
Lui : ????????? (j'vous jure qu'il s'est retourné pour voir si je ne parlais pas de quelqu'un d'autre)
Moi : Oui oui, j'te cause bien de moâ. Faut pas se fier aux apparences... 
Lui : Ouais, ben Bonjour l'état de tes muscles, et la récup' après... Et le mur du Marathonien...
Moi : Rien de tout cela. Pas vu de mur, je l'ai fait sans m'arrêter une seule fois, et juste 2 jours pour m'en remettre. Nickel.

*** je crois qu'il me déteste ***   
 
 
 
L'entraînement où j'ai fait ma Groupie.
 
Toujours grâce à Jogg.in (et à la Dame qui commercialise la machine à respirer dans laquelle j'ai eue la gourdasserie de m'étouffer...). Enfin !!! J'ai enfin pu voir, toucher mon n'idole : Carmen Oliveras (1ère Française au Marathon de Paris 2013, on s'esscuze...).

Elle est : adorable (et va p'têt' courir le Canigou avec moi en Août 2015, passqu'elle est gentille et qu'elle est du coin).
 
J'étais déjà fan d'elle avant, je le suis encore plus maintenant.
 
Elle a couru avec moi pendant toute la séance, et a conclu : "Toi, tu es un comme un diesel... Il ne faut pas que tu partes vite ou tu te grilles. C'est ce qui a du se passer pour ton 10km de Paris-Centre... Mais une fois que tu es échauffée, tu peux tenir très longtemps en endurance".
 
Voualà. Enfin quelqu'un qui ne m'embête pas avec le fractionné, et qui m'a juste demandé "Est-ce que tu as pris du plaisir ?".
 
Top de chez top cette dame ! Respect total (et on a même eu le droit à une séance de renforcement musculaire du tonnerre). 
 
 
 
La Course Anniversaire : les 20km de Paris.
 
Tu te rappelles de mon compte-rendu de l'an dernier ? C'est ICI.
Ben j'ai vécu la Course d'une façon tout à fait différente... C'est vraiment celle où j'ai le plus rigolé jusqu'ici !
 

LF.JPG


Tout d'abord : j'étais très embêtée d'avoir oublié ma montre, et ai même songé à faire demi-tour afin d'aller la rechercher.

Et puis... Quelqu'un m'a dit : "Pas grave, tu vas courir à la sensation !"
 
La rigolade ça a commencé dès le sas de départ, quand Cerise m'a ordonné de retirer mon poncho en plastique et que je lui ai dit que j'allais attraper la mort ! On a continué à se mettre dessus, devant un mec qui ne savait pas si c'était du lard ou du cochon
"Mais retire-le !"
"Mais j'peux pas, j'ai froid, merde !"
"Tu vas te réchauffer en courant !"
"Carmen Oliveras, elle a dit que j'étais un diesel. J'peux mettre un certain temps avant d'avoir chaud".
"Et arrache-le ton sac ! Qu'est-ce que tu fais là ?"
"Je peux pas le déchirer, c'est contre ma religion, ma maman m'a bien élevée : je le plie !"
 

20km MD.jpg

Crédit Photo : Martial Denais (vue depuis la Tour Eiffel - environ 26 000 Coureurs)
 
 
Cerise avait mal quelque part dans ses fondations, je l'ai attendue. Puis, j'ai eu mal au genou, et c'est elle qui m'a attendue. Puis, on a récupéré une Blogueuse adorable qui porte des oreilles de Minnie sur ses baskets, et elle est restée avec nous. 
 

117217.jpg

 
A un moment, vers le 12ème, Cerise a dit qu'elle arrêtait et qu'elle allait m'attendre sur la ligne d'arrivée.
J'ai donc continué toute seule, mais ai constaté : que je m'emmerdais.
 
Au 15ème, j'ai entendu : "Sonia !!!". En me retournant, j'ai vu que c'était Cerise.
Tu m'aurais vue... Les larmes aux yeux...
Dit comme ça, c'est complètement idiot, mais ça faisait comme dans les films de guerre où on croit que le mec est mort et disparu, et en fait, au moment où l'on ne s'y attend pas du tout : on le voit réapparaître tout boitant et avec un bandage sur la tête.
 
L'entraide des 3 derniers kms, la rigolade généralisée à une bande de filles inconnues super sympas.
 
Mon ex-collègue 21 fois Marathonienne qui a fait 1km avec moi vers la fin, main dans la main. 
 
La phrase de Cerise : "Que le Dieu du Cul et le Dieu du Genou soient avec nous !" J'te jure, ils devraient sérieusement réfléchir à nous employer comme animatrices des gens au bout d'leur vie à la fin d'une course...
 
Ou encore, le très élégant : "Mesdames et Messieurs, voici sous vos yeux ébahis : la petite côte de batard !".
 
A "courir à la sensation", on a tellement amusé la galerie, qu'il y a une gonzesse qui était morte de rire. Elle a préféré retirer ses écouteurs car nos conneuries la faisaient mieux avancer que sa musique 
 
Cerise en a même eu un point de côté à force de rigoler...
 
Elle portait le dossard de ma Collègue (tombée sur le coccyx la semaine d'avant... Je crois qu'il y a vraiment un truc relié au cul avec ce dossard). Les gens disaient : "Allez Ninaaaa !!!", et moi je répondais : "C'est pas son vrai nom, elle a volé son dossard à une dame... En vrai elle s'appelle Cerise. C'est son véritable prénom, et pour une fois elle va pas arriver à l'état de clafoutis !"
 
Moi à la Blogueuse abandonnée : "Mais en fait, toi, Aline : tu bronzes pas ?", et elle qui répond "Nan, jamais les gens me disent que j'ai bonne mine, c'est frustrant".
Les gonzesses à-côté s'en sont toujours pas remises... (oui, je sais, on peut avoir la peau noire et bronzée :) ).
 

20km.JPG

Passage de la Ligne d'Arrivée, où c'est qu'après on s'est auto-congratulées comme des traînées...
 
 
Au final : j'ai adoré cette course.
Je pense n'avoir jamais autant rigolé !!!
(et mine de rien avec nos conneuries à alterner la marche et la course (à un moment, je suis même revenue en arrière chercher Cerise), et ben on a fait quelques minutes de mieux que l'an dernier, alors que demander de plus, hein ?). Là, je peux dire à Carmen Oliveras : Oui, j'ai pris du plaisir...  
 
 
 
L'entraînement où c'est que j'irai plus.
 
C'est le Défi BOOST en partenariat avec Adidas. Très à la mode à Paris en ce moment.
Le concept c'est de se faire des Battles de courses entre quartiers.
Il y a une Equipe BOOST par exemple à Abbesses, Sentier, Bir-Hakeim, etc. Et chaque équipe a son Chef.
J'ai pas du tout aimé.
Les gens sont là pour se tirer la bourre, ça n'est pas du tout convivial, et tout le monde se prend trop sérieux (je ne critique pas, mais ça n'est pas mon état d'esprit).
Quand je cours en Groupe c'est pour échanger avec les autres Coureurs.
Là, personne ne se parle, personne ne s'attend. Tout le monde est là : pour faire mieux que son voisin.
 
 
 
L'entraînement où c'est qu'on a fait le trottoir.
 
Cette session Jogg.in avec mon p'tit Guillaume, était surréaliste... La semaine précédente, j'en avais fait une magnifique avec Morgane, une lectrice qui court pieds-nus et s'en fiche complètement de ce que l'on peut penser d'elle (respect).
 
Un coureur est venu accompagné d'un énorme chien blanc de toute bôté, répondant au doux nom de "Good Luck" (le chien, pas le coureur). C'était un chien adepte du Jogging.
 
Or, par on ne sait quel truchement, dès les 5 premières minutes : v'là qu'il s'est cassé la gueule (le coureur, pas le chien).
 
Impossible de se relever tout seul, ya 4 Hulks qu'ont fini par porter le coureur, tandis qu'avec une autre fille on s'occupait du chien (qui n'en avait strictement rien à faire, et était juste ravi d'être là).
 
J'ai demandé au coureur : "Est-ce que tu peux retirer ta chaussure, histoire que l'on voit l'état de ton pied ?".
Et ensuite, j'ai rajouté : "Peux-tu enlever ta chaussette ? Je vais te verser de l'eau fraîche".
Il a répondu : "Ben, pour la chaussette, c'est-à-dire que c'est un peu intime... On ne se connaît pas encore assez...".
 
Au final, l'a bien fallu que l'on trouve un taxi pour que le coureur puisse se rendre aux urgences.
Mais le plus difficile : un taxi qui accepte, dans sa grande mansuétude et son infinie bonté, de bien vouloir prendre également un chien de 60kgs...
Tu nous aurais vues à faire le trottoir devant le Musée d'Orsay, en train de guetter les taxis "à grande capacité"...
 
Ensuite, c'était (sourires charmants) : "Sivouplaît Monsieur le Chauffeur, notre ami est tombé en courant, il doit se rendre à l'hosto..."
Le Taxi voulait bien (normal).
Puis (sourires charmants) : "Le souci, c'est que notre ami a un chien" (là : omettre de préciser la taille du chien).
Le Taxi hésite, puis accepte : "Le chien faut le déposer quelque part ?"
Nous : "Nan, lui il va très bien, mais ira aussi aux Urgences avec son maître, à cause qu'il a pas sa laisse et qu'on peut pas le garder avec nous".
 
Imagine juste la tête du chauffeur de Taxi en voyant arriver la Bête du Gévaudan qui est directement allée se vautrer dans son coffre...
(le coureur va bien, quelques semaines d'arrêt forcé de la course à pied).
 
 
 

Ah nan, mais j'te jure qu'on rigole, hein !  

 

10449487_354762578005626_3372244577302088681_n.jpg

 

  

dimanche, 12 octobre 2014

La sombre affaire des volets.

Gens, ya des échafaudages sur mon n'immeuble.

Tu t'en fiche ? T'as bien raison.

"On va vous ravaler la façade" qu'ils disaient... Note que je ne l'ai pas pris pour moi, et même pas je me suis vexée.

Et c'est donc ainsi, un beau matin (ou le soir, en rentrant du bureau, je sais plus trop en fait), que j'ai donc découvert que mon immeuble était tout quadrillé de tubulures en tous genres, façon Centre Pompidou.

En gros : c'était moche. Mais pour ravaler une façade, faut en passer par là.

 

L'ignominie, ça a commencé, quand j'ai voulu ouvrir mes volets (on était en Juin, il faisait encore jour très tard le soir).

Et là, note la beauté, installée par un Prix Nobel de l'échafaudage :

 

volets.jpg

 

 

Voilà, tu constates : ça s'ouvre plus (ça va que c'est dans la chambre, et pas dans le salon).

C'est-à-dire, et pour résumer la chose : même pas on a été prévenus.

Si le jour du montage des tubulures, t'avais laissé tes volets ouverts : ben tu peux plus les fermer.

Si tu les avais laissés fermés : ben tu pouvais plus les ouvrir.

Et cela : pendant des mois (sinon, c'est pas drôle). 

Donc, chez nous, c'est devenu : le camp de ceux qui les ont ouverts VS ceux qui les ont fermés (je parle des volets).

 

Les vacances arrivant à grands pas, v'là que je me pose une question existentielle dans le dedans de moi-même : n'importe qui peut monter sur les échafaudages, les appart' vont être faciles d'accès.

J'ai donc téléphoné au Monsieur du Syndic, la bouche en cœur : Oui, Bonjour, je voulais juste savoir... Ça va rester en place jusqu'à quand cette affaire-là ?

Il a répondu : Jusqu'à la rentrée.

J'ai demandé : Et qui a eu la bonne idée lumineuse de faire cette installation avant les vacances ? J'veux dire, sachant qu'en Août y aura personne...

Il a dit : C'est moi.

J'ai répondu : Je ne vous félicite pas.

 

Après je l'ai rappelé... Rapport au fait qu'un samedi matin, j'étais tranquillement chez moi, pas très habillée, et un type se promenait juste devant ma fenêtre.

J'ai trouvé que c'était déplacé (et je ne m'y attendais pas).

Ils ont donc juré de ne plus venir le samedi.

Marijuana, ma Gardienne-chérie, a même déclaré : Le samedi, les gens veulent rester chez eux tout nus. C'est leur droit.

 

Ceci étant exposé, on s'est tout de même habitués (GAMAN comme disent les Japonais, on accepte son destin).

Mais le pompon ça a tout de même été le jour où j'ai trouvé un mot épinglé sur ma porte.

C'était un mot très très intéressant. Dessus, y avait écrit :

S'il vous plaît Madame, est-ce que vous pouver laissé votre volet ouvert.

Il faut qu'on le peindre de l'intérieur.

 

Je suis donc allée voir le chef du chantier, et je lui ai dit : Monsieur, c'est avec grand plaisir que je voudrais bien laisser mon volet ouvert... Mais étant donné que vous avez collé l'échafaudage dessus, même avec la meilleure des volontés, je ne peux rien faire pour vous aider.

Il a caressé sa p'tite barbichette et a déclaré : mmm... Mouais... C'est pas faux... On n'y avait pas pensé.

 

En rentrant le soir, j'ai remarqué, comme qui dirait, une couille dans le potage : y avait plus de volet. Mais alors, pudutout. Pas la queue d'un. A la place : une bâche noire.

 

Je ne m'inquiète pas plus que ça, et le lendemain matin, je vais vouar Marijuana pour y demander qu'est-ce qui s'est passé.

C'est là qu'elle a eu l'air un peu embêtée ma gardienne...

Elle a dit : Ben... Comment dire... Ils ont arraché ton volet par l'extérieur... On sait pas trop ce qui s'est passé, mais... Ben... Ils l'ont cassé, et au final, il est tombé dans le jardin de la Taupe de Portugalie.

J'ai juste répondu : Ah.

Par chance, que la Taupe n'était pas dans le jardin (imagine le merdier...).

Marijuana a rajouté : Nan mais c'est de leur faute. Ils vont te remettre un volet neuf.

 

15 jours plus tard.

Je me demande : But where is the fucking volet ?

Toujours pas l'ombre de la queue d'un à l'horizon.

Et vivre avec une bâche, honnêtement, ya un moment où tu t'en lasses... C'est tellement surfait.

 

Je rappelle le Monsieur du Syndic, qui là, m'expose une donnée très très intéressante : Ya l'architecte qui veut pas vous payer un nouveau volet. Il dit que celui qui a été cassé était pourri.

C'est là que j'ai commencé à dire des choses très très vilaines... Et comme quoi que ça n'était pas mon problème (en fait, j'ai pas dit ça aussi poliment), et que c'était super facile de déclarer la mort d'un volet de 7 ans (le pauvre, aucun respect).

Comme une vile délinquante, chuis allée visionner feu mon ancien volet dans le jardin de la Taupe (note qu'il est toujours à la même place depuis 15 jours) : cassé en 8 parties. Pas pourri du tout. Mais cassé : ça oui (et pas par moi). Passque, j'voudrais pas dire, mais du temps où il était vivant, il s'ouvrait et se fermait sans problème !

 

L'Architecte a déclaré : Soit elle s'en repaye des nouveaux, soit on lui laisse la bâche, soit on lui remet l'ancien.

J'ai répondu des choses encore plus vilaines et drôlement impolies.

Au final, j'ai dit : OK, vous voulez jouer à ça ? Remettez les anciens...

Ils ont dit que finalement ils pouvaient pas.

On se demande bien pourquoi ???

 

Z'inquiétez pas, ya les assurances, toussa toussa.

Les échafaudages s'en vont cette semaine, et les nouveaux volets (pas payés par moi) seront également posés avant.

NON MAIS ! 

 

 

jeudi, 02 octobre 2014

"Sonia, éleveuse de Marathoniennes" (*) (et des Dossards à gagner !)

(*) l'expression n'est pas de moi, mais d'Elise (elle se reconnaîtra...).

 

Petit à petit, à force de vous parler de mon addiction au Running, mine de rien, y en a chez qui l'idée fait son chemin... Sans forcément en parler, sans nécessairement commenter les billets au sujet de la Course à Pied, sans peut-être même s'y intéresser plus que ça.

C'est peut-être normal, après tout, certains qualifient ce sport "d'égoïste". C'est un travail entre toi & toi-même (avec l'aide de quelques personnes parfois, souvent, ou pas du tout).

Il y a les moments de doute, la souffrance, l'euphorie, les pleurs, la flemme, le courage, le dépassement de soi, etc.

Une somme de petites choses qui font qu'au fur et à mesure, parfois, comme moi : on devient complètement accro.

 

Les 25 Clichés de la Course à Pied (très très drôle, et très très vrai !) 

 

Et puis un jour, je reçois des messages...

En voici 3. Complètement différents, mais ayant tous en commun quelque chose : j'ai été extrêmement touchée, et je ne m'y attendais pas.

(je mets les Dossards à gagner à la fin du billet).

 

Marie

"Voilà, je suis officiellement semi-marathonienne"

Un grand merci Sonia, c'est en te lisant que j'ai compris que c'était possible.

C'était au Luxembourg, à la frontière allemande. Le parcours est réputé "plat" mais c'est un vrai "faux plat'...

Sonia, je te l'avais laissé en com' sur ton dernier post - sous mon pseudo . C'est le billet dans lequel tu racontes ton premier marathon qui a causé un "déclic". Tu racontes tout ça d'une façon qui montre ta progression, tes efforts, et c'est surtout ta conclusion qui m'a marquée, quand tu dis "finalement c'est possible", ou quelque chose d'approchant. A force de te lire et de te voir franchir des distances de plus en plus longues, je me suis dit "finalement moi aussi". Je caresse l'idée d'u marathon depuis longtemps mais sans rien faire pour que ça se concrétise - maintenant ça devient une vraie possibilité. Tes billets sont encourageants. 

Pour la course en elle-même: j'ai passé une semaine "mamie": une sortie le lundi soir de 11.5 km, et plus rien car je craignais les courbatures ou douleurs. La course du lundi soir m'avait un peu endolorie au niveau du genou et des tendons d'Achille, j'ai opté pour le repos complet. je pense que c'était une erreur, la prochaine fois je ferai une sortie le mercredi soir avant une course le samedi ou le dimanche. 

Pas de sorties le soir, couchée tôt, levée tôt, alimentation à peu près surveillée (pour moi: pas de gluten, pas de lactose), des pâtes ou équivalents les trois jours précédents l'épreuve. Un dîner léger la veille (je garde un très mauvais souvenir de mon dîner de pâtes sans gluten la veille de mon 10 km), un dimanche matin en cuisine histoire de "réveiller la machine" (je ne sais pas pour les autres, mais si je commence ma journée en bouquinant au lit avec un thé, je suis perdue pour la cause...). Pas d'appétit... J'attendais d'avoir faim, ça a fini par des œufs brouillés et une mangue vers 11h30 (je cours d'habitude à jeun, mais là ça me paraissait assez peu raisonnable vue l'heure de départ et la distance). 

Stress pour récupérer mon dossard car beaucoup de bouchons sur les routes. 

Puis je me suis préparée, physiquement (équipement) et moralement (j'essaie de méditer avant le départ, de "descendre à l'intérieur"). J'ai écrit sur un petit morceau de papier le nom de ceux pour qui j'allais courir (mon père décédé et ancien coureur, ma nièce qui a un petit ennui de santé et que ça enquiquine) en leur demandant de m'aider. Papier que j'ai glissé entre mes médicaments anti-allergie, dans ma bretelle de soutien-gorge. 

Je suis descendue vers la ligne de départ, bien sûr incessantes envies de faire pipi, de boire... Il faisait 28°, j'appréhendais la course par une telle chaleur, moi qui m'entraîne à 10-15° ces temps-ci...

Le départ a été donné, je me suis vite faite dépasser par le troupeau. 

Vus la chaleur, le soleil, j'ai failli déclarer forfait au deuxième kilomètre.

Au quatrième je me disais que je pourrais peut-être demander la Croix-Rouge de me ramener en ambulance.

Au sixième je me suis arrêtée pour baisser ces fichus manchons de contention, qui chauffent plus que des Damart (je sais quoi mettre quand j'aurai froid aux pieds l'hiver dans mon lit). 

J'ai marché, maudit le soleil, bu à tous les ravitaillements (je ne bois pas normalement sur 10 km), pris une douche toute habillée sous le portique. J'ai couru, râlé, sué, pleuré, maudit le ciel et tous les enfers. 

J'ai atteint les 10,5 et le portail de demi-tour.

Marché jusqu'au 11ème kilomètre. Bu, couru, marché.

Au 12ème je me suis dit que j'avais jamais fait une telle distance de toute ma vie, et que j'allais aller chercher le reste. 

Jusqu'au 15ème kilomètre ça a été. Puis j'ai marché, couru, bu, pleuré, etc... J'ai envoyé gentiment promener la Croix-Rouge, la Fédération et toutes les voitures-balais qui me disaient "vous arrêtez ? On vous ramène ?". Et moi de leur dire "jamais ! On se revoit après la ligne d'arrivée". Curieusement, leur proposition d'abandonner m'ont dopée. 

Au 18ème j'ai rattrapé un monsieur qui trottinait gaiement devant moi, marchant, trottinant, marchant... Je l'ai remercié d'être là pour me donner le courage de continuer, il m'a dit "alors je vais m'accrocher pour vous" - et il s'est remis à courir. Puis à marcher. Puis à courir.

Au kilomètre 19, il y a eu une chouette chanson dans mon Ipod, j'ai repris la course.

Au kilomètre 20 un copain est venu me chercher - en courant. Plus possible de m'arrêter, de marcher - c'est en courant que j'ai franchi la ligne. 

J'ai pleuré en la franchissant, émue d'avoir relevé le défi.

Oui, j'ai mis 2h56, oui, j'étais avant-dernière, mais bon sang, je l'ai fait. Malgré tous ceux qui me disaient que c'était impossible, trop ambitieux, que je manquais d'entraînement (ce qui est vrai), que j'allais me blesser (non), etc. 

Alors oui, j'ai eu mal, j'ai voulu abandonner, c'était dur, c'était long, il faisait chaud, il y a eu des malaises, des forfaits, des abandons... Mais pas moi. Et mes larmes à l'arrivée, c'était la fierté et le bonheur à l'état pur, parce que c'était la plus belle des victoire; la mienne, sur moi-même.

Tout a commencé par une sortie de 3 kilomètres...

Sonia : oui, tes billets courses, ça marche ! Et j'ai toujours hâte d'en lire un. Si tu veux te servir de mon billet chez toi, avec plaisir. 

 

 

Céline

Alors je l'ai fait... J'ai fait deux erreurs de débutante: premier tour de 10km trop vite, je me suis cramée... À 16km j'avais plus rien, plus de jambes, et ces murs de 2km en plein cagnard, j'y ai laissé mes tripes... J'ai fini au mental, j'ai mal géré mon hydratation (ma casquette était blanche de sel en arrivant), j'ai passé le portique à 2h18 sur mon chrono. En larmes. Humilité de se croire meilleure que l'on est, fierté d'avoir relevé le défi. 

Je vais raconter, maintenant que c'est posé, ce semi-marathon. 
Déjà, j'ai repris la course à pied fin avril, j'ai fait un premier 10 km le 1er août où j'ai tenu mes objectifs, un 10 en une heure.
Puis je me suis testée sur plusieurs longues sorties, ça allait, j'étais bien... J'ai arrêté de fumer le 20 août. J'ai gagné 30 secondes sur le 1000 mètres, descendant régulièrement à 5'45 du kilomètre lors de mes sorties 10.

C'est donc avec tout ce bagage que je m'inscris donc pour le semi-marathon de Toulon. Du semi, j'en ai déjà fait, un, à Dakar, il y a 4 ans et demi, j'étais supra entraînée. Mais c'était il y a 4 ans et demi...

Je pars confiante. Mais vraiment. Un semi ouais ça va tranquille, la blasitude de la fille. Je prépare mes affaires, depuis des semaines je sais que ce semi sera pour Alice, un ange qui nous a quitté le mois dernier, une jeune fille que j'ai eu la chance de rencontrer et dont je garde le souvenir d'une joie de vivre débordante et une beauté à couper le souffle... Petite Alice, je courrai pour toi !!

Jour du départ. Je fanfaronne avec mon ami Thierry, ouais je le tiens en 2h05 le semi... 

Premiers 10. J'ai des ailes sous les semelles. Je snobe les ravitos, en autonomie avec mon CamelBak. Je m'enferme dans ma bulle avec mon iPod. En gros je suis en mode connasse. Une côte de 2km ? Je pousse dedans. Une descente ? Bras spaghetti et je réamorce en puissance. Je CROIS que je fais un entrainement de 10. Mon corps le croit. Mon esprit le croit. 

Je passe les 10 en moins d'une heure, calcul rapide, ouais ça fait le semi en 2h08, haha je tiens mon objectif, trop bien !!! J'ai un melon pas possible. Je double je double et ça me galvanise.

A 10km les 3/4 des gens s'arrêtent (c'était un 10 et semi), je me retrouve avec d'autres pointures...

Ok. 11, 12, ça déroule, ça déroule c'est ombragé, c'est du plat. Ravito du 14. Je déboite les écouteurs, je m'arrête au stand. Tiens, des vrais gens qui me parlent. "Bon courage ! C'est super !" Ouais ouais, 14 ça va, déjà fait, je suis laaaaarge dans mes temps. Je snobe les fruits secs. 

15, je réattaque la côte une seconde fois. Je l'ai faite tout à l'heure, c'est bon !! Ouais, sauf que j'ai pas assez bu. Ma solution électrolytique à wattmille boules, elle est toujours dans le Camelbak. Je bois. Beaucoup. Trop. J'ai envie de vomir.

16. Je n'ai plus de jambes. Je continue de monter. je bois encore (mais POURQUOI n'y a t'il pas de putains de ravitos !! je veux voir des vrais gens, qu'on m'aide !!!!). Le soleil est brûlant. Mon lycra est brûlant. Je pense (véridique) à la différine qui doit brûler mes joues car je n'ai pas mis assez de crème solaire... J'ai la bouche sèche. 

17. Je sors une barre énergétique. Je mange en courant. Ça me coupe le souffle. Le paysage est sublime mais je ne l'apprécie pas... Je suis brûlée par le soleil, déshydratée, cramée, je dévisse complètement. Comme en escalade. Je tombe de moi-même, de mon piédestal...

18... Je marche. Je me fais doubler par toutes les dames que j'ai snobées tout à l'heure. Une reste à ma hauteur et m'encourage. J'ai les larmes plein les yeux. Je pense à la douce Alice, je vois son visage, son sourire...Courir pour Alice, courir pour Alice, courir pour Alice... 

Je n'ai aucun souvenir du 19eme kilomètre. Je me rappelle juste du panneau 20 au détour d'un virage.

20. Je reprends la course. Je REPRENDS LA COURSE, BORDEL. Je me pousse. Les jalonneurs m'applaudissent. Je sors mes tripes et mes boyaux, je pose mes couilles sur la table. J'y vais, bordel, j'y vais, je vais le passer, le portique.

21. Tout le monde crie. C'est la fin. Je me pousse en dehors de moi même. Je vois le portique au bout. J'attaque la dernière ligne droite, A FOND. Je pleure. Je pleure comme un gros bébé qui appelle sa maman... Je le passe, le portique, en larmes, trempée, brûlée, en souffrance... Je m'effondre sur une chaise pour enlever ma puce. De l'eau, de l'eau, de l'eau... Je récupère mes esprits... je pèse mon sac, je n'ai pas bu la moitié de ma boisson. J'ai enchaîné les erreurs. Je me suis pris pour une autre personne. Je ne suis pas restée moi même. Mais, à trop vouloir essayer d'être quelqu'un d'autre, on en oublie qu'ils sont tous déjà pris... Voilà la leçon que j'en tire. Sois humble. Toujours. Tout le temps.

En tout cas j'ai énormément appris sur moi, sur ce que je peux donner, en gros je me sens comme transcendée, et j'ai été touchée par la grâce de l'ange pour lequel j'ai couru . 

L'humilité c'est la leçon que j'en tire : tu vas au bout de toi même et tu apprends juste à te taire et à progresser. L'esbroufe c'est pour ceux qui restent dans leur canapé.

Franchement, y'avait deux personnes qui ont couru ce semi, une prétentieuse sur le premier 10, et moi sur le deuxième.

Mon papa a commenté sur mon mur FB "la prochaine fois fais-le en 2h"... On comprend pourquoi j'étais pas contente de mon temps. J'ai été élevée dans l'optique de toujours, toujours faire mieux. La course est thérapeutique, parce qu'on ne peut pas se renier et croire qu'on va être quelqu'un d'autre. On est juste face à soi même. Tout seul. Puis je m'arrête là parce que je vais pleurer.

En tout cas la course, pour moi c'est une vraie thérapie. J'ai eu un premier semestre 2014 catastrophique sur tous les plans (professionnel, privé, santé, tout est parti en live dans ma vie) et j'ai tout raccommodé à coup de kilomètres avalés... Je crois que j'ai vraiment trouvé MON sport, ma thérapie, sans doute moi-même aussi !

Mon mari a dit : "comment mange t'on un éléphant ? Bouchée par bouchée". Voilà.

 

 

Bouba

Bonsoir Sonia,

Aujourd’hui je voudrais t’adresser un grand merci. Il y a 6 mois, je me suis dit que moi aussi, je pouvais me bouger physiquement. En juin, je courais 5km et j’étais heureuse. 
Puis je me suis lancé un défi. 

Et juillet, j’ai couru plus longtemps.
En août, j’ai couru plus vite. 
En septembre, je me suis préparée.

Et dimanche, j’ai couru le Paris-Versailles. Et je l’ai terminé, avec le meilleur temps que je n’aurai jamais pu imaginer.

Un grand merci à toi, de partager ta passion, tes interrogations, ton parcours – ça m’a vraiment encouragée, et décomplexée face aux « Hulks » de la course. J’ai bien couru, et je me suis amusée – j’ai hâte de continuer !

Donc merci à toi, et bonne continuation pour la suite !

(ELLE L'A FAIT EN 1h31 LA GAMINE !!!)

 

 

Les 3 gonzesses, je voudrais juste vous dire que je ressens une de ces fierté pour vous !!!

U Rock, girls !

 

mantra.jpg

 

 

 

 

Et ces Dossards à gagner ?

Ben voilà, c'est juste histoire de te dire que oui c'est possible (voir les preuves plus haut).

TIGER.JPG

 

Grâce à Baume du Tigre, dont j'ai déjà dit le plus grand bien ICI, la dame qui est la représentante officielle en France est tombée sur mon billet à ce propos, et voudrait donc me remercier en offrant 2 Dossards pour... LE MARATHON DU BEAUJOLAIS ! (ils sont partenaires).

Alooooooooooors, ne tremble pas... Ce sont 2 Dossards pour la course de ton choix :

- Le Marathon (42,195 km)

- Le Semi-Marathon (21 km)

- Le 12 km

 

Cela se déroulera le Samedi 22 Novembre 2014. Toutes les arrivées se font à Villefranche-sur-Saône.

Quant à moi, je ne pourrai malheureusement pas y aller pour cause d'autres engagements.

Mais que tu sois dans la région du Beaujolais/Rhône-Lyon (ou pas), je ne peux que t'encourager vivement à aller vivre ce moment très très sympa !

D'après les photos, ça a l'air bien cool :)

 

Les gagnants disposeront d'un accès "VIP" à la tente Baume du Tigre :)

Aka, qu'ils pourront s'y restaurer et bouare en toute tranquillité, avant & après la course. Il sera également possible d'y déposer ses affaires (ce qui est plus pratique que d'aller faire la queue ailleurs). 

DSC_0010.jpg

 

 

Si tu participes au Concours, fais juste (s'te plaît) en sorte de bien vérifier que tu seras disponible à la date indiquée, que tu as checké les histoires de billets de train et d'hébergement (non offerts).

 

 

Edit : le Concours est clôturé.

Les gagnants sont "Boire ou Courir" & "Tortue Trail".