Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

J'ai arrêté de fumer : ma vie sans cigarette, 1 an plus tard.

Et voualà les gars : on y est !

CA FAIT UN AN QUE J'AI ARRÊTÉ DE FUMER !!!

Jamais j'aurais cru pouvoir écrire ça un jour.

Et pourtant c'est vrai.

Rappelle-toi, il y a 1 an tout rond, j'écrivais cet article.

Je ne savais absolument pas où j'en serai 365 jours plus tard...

Aujourd'hui je te l'affirme : je ne fume plus.

 

Absolutely Fabulous 2016.png

Les débuts ont été tellement difficiles... Pour rien au monde je ne voudrais repasser par ces 15 jours de sevrage.

J'ai été imbuvable, à cran, prête à mordre.

Mais ça ne dure que 15 jours. 

Mon collègue m'a super bien soutenue car il était passé par la même chose. Donc je ne me sentais pas si bizarre.

Avoir envie de tuer tout le monde : c'est normal.

Se coller à des gens qui fument dans la rue, juste pour respirer la fumée de leur cigarette : c'est normal.

Rêver de clopes : c'est normal.

Etre ultra énervée car on a la gestuelle de la cigarette, mais qu'il n'y a rien au bout de ses doigts : c'est normal.

Renoncer à ses automatismes paraît insurmontable.

2E4EFD6A00000578-3311948-image-a-86_1447172458843.jpg

Mais je peux te dire qu'une fois ces 15 jours passés : waouw !

Ah oui, voilà que je la découvre cette nouvelle sensation de respirer tout simplement et sans encombrements.

Terminé la voix rauque et la toux du matin. Surtout la toux du matin... Quelle horreur quand j'y repense...

Fini l'haleine chargée de tabac.

Adieu la clope dans le froid parce que coûte que coûte il me faut ma dose.

 

220px-PatsyStone.jpg

 

Bonjour la respiration libre et le visage moins "congestionné".

Au revoir les doigts jaunes et les vêtements qui sentent la nicotine.

Bonjour les cheveux qui ne puent plus le tabac.

Terminé de devoir sortir tard le soir pour trouver un tabac ouvert parce qu'il n'y a plus qu'une seule cigarette dans le paquet.

Fini les cendriers qui débordent et l'odeur de tabac froid dans l'air.

356277.jpg

Et surtout : j'ai arrêté de payer plus de 7 euros par jour pour que ça parte en fumée ! Aujourd'hui j'ai donc économisé 2 555 €. Oui, voici ce que coûtait ma consommation de tabac à l'année (enfin... un peu plus parce que le paquet a encore augmenté et qu'il va finir par arriver à 10 balles).

Où j'en suis aujourd'hui ?

J'ai pris 10 kilos. Mais franchement c'est pas grave. J'en ai déjà reperdu 5 et je vais continuer. Et sérieux c'est quoi 10 kilos de repris sur les 30 que j'ai perdus, hein ? Moi qui n'étais pas du tout sucré, voilà que je me suis découvert une passion pour ça. Ça va passer, tout va se réguler. Je vais courir encore plus et voilà, ce sera réglé.

1180165.jpg

J'ai déjà failli craquer. Oui, bien sûr. D'autant que contrairement à d'autres, je n'ai pas jeté mes 2 derniers paquets de clopes. Je ne sais pas l'expliquer, il fallait que je les garde à portée de main, comme une béquille.

Je ne les ai plus jamais ouverts, mais je les ai encore (en revanche, j'avais une cartouche non entamée, je l'ai revendue).

J'ai été tentée bien sûr... De temps en temps j'y pense. J'adorais fumer... La gestuelle, l'odeur, la détente et le plaisir procuré.

Tu sais quoi ?

J'ai appris qu'une envie de fumer dure seulement 2 minutes.

Il suffit juste de penser à autre chose. Ainsi je n'ai jamais jamais craqué. Même pas une bouffée tirée. Rien du tout.

Je ne veux plus fumer. Plus jamais. Je ne veux plus dépenser 1 centime là dedans. Je ne veux plus m'infliger ça et avoir du mal à respirer.

Désormais, je ne supporte même plus l'odeur.

Si l'on fume à côté de moi : je change de place.

Avant, lorsque je fumais, je trouvais les non-fumeurs chiants drôlement intolérants. A présent, je suis devenue chiante drôlement intolérante à l'égard des fumeurs.

cigarette-1469199491.jpg

 

Sincèrement, je ne t'ai jamais obligé à rien depuis 14 ans de tenue de ce blog. Je propose et tu disposes. Tu es libre. Chacun fait ce qu'il veut.

 

L'article de l'an dernier où j'explique comment j'ai arrêté de fumer

du jour au lendemain

sans patchs, sans cigarette électronique, sans hypnose, sans livre,

c'est ICI.

 

Mais pour la cigarette, s'te plaît : penses-y... La vie sans ça c'est tellement mieux.

Au final c'est maintenant que je comprends que ça ne servait strictement à rien.

Mais c'est toi qui aura le déclic. Comme je l'ai eu. Personne ne doit te forcer. Tu décideras tout seul.

Et tu verras : c'est chouette. Perso, je n'en ai plus du tout envie.

 

PS : Oui j'aime énormément "Absolutely Fabulous".

 

Commentaires

  • Bravo Sonia toutes mes félicitations tu peux être fière de toi!!!
    Rien ne vaut la volonté, il faut le faire pour soi !
    Maintenant tu vas pouvoir te faire plaisir avec ces 2000 euros supplémentaires (produits de soins, voyage ou autre!!)

  • Je te comprends tellement, moi ça a fait 1 an en mars ! Et je me sens bien de ne plus être esclave de la clope... Bravo !

  • Oh t'inquiète que j'ai de quoi les réinvestir dans le nouvel appartement !

  • @Magou : Bravo à toi !

  • Bravo Sonia !
    1 an c'est une magnifique victoire à ton palmarés, peut-être la plus difficile, la plus courageuse et la plus bénéfique pour toi ? ;)
    J'ai arrêté 1 an et demi, l'envie était toujours là, je luttais chaque jour et puis j'ai fini par reprendre patatra... C'est la merde de sortir définitivement de cette dépendance, c'est difficile psychologiquement, c'est long de changer ses habitudes et de palier au manque qui est très tenace et pas qu'au début du sevrage.
    Re-arrêter est sur ma to do liste, mdrrr.
    Je te souhaite le meilleur et de continuer sur cette belle lancée pour toujours

  • Et moi je te souhaite sincèrement de t'en sortir.
    C'est tellement une drogue ce truc.
    Tu sais, parfois en situation de stress je me sens fragile...
    Je sais que l'envie est là, tapie dans un coin. Et puis je repense à : résiste, ça ne dure que 2 minutes, ça va passer.
    C'est ça qui m'aide à tenir.
    Pour rien au monde je ne veux revenir en arrière et me coller ça dans les poumons.
    Je ne veux plus de l'odeur de tabac froid, je ne veux plus dépenser mon argent là-dedans, je ne veux plus être dépendant de ça.

  • Tu es juste fabuleuse !!! Bravo Sonia !
    Un article à partager pour que toutes celles et ceux qui fument
    puissent avoir comme toi ce déclic !
    Pour qu'ils ne s'empoissonnent plus
    et par la même occasion n'empoisonnent plus les autres
    Et vive les économies !

  • J'espère sincèrement que ça servira à quelques personnes !

  • Bravo Sonia. Je suis hyper fière de toi et je pense que tou.te.s tes lecteurs et lectrices le sont aussi!!

    Et le sucré... hmmm... :-)))

  • Ah me tente pas toi hein !
    Le sucré est une vraie drogue, il faut vraiment que je me débarrasse de cette addiction.

  • Merci beaucoup !

  • Ah ça c'est une institution ! J'ai vu toutes les saisons.

  • J'espère aussi ne plus jamais m'infliger ça et me mettre cette merde dans le bec.
    Les gens qui fument me font pitié aujourd'hui et moi qui trouvais ça tellement cool... je trouve que ça donne l'air complètement con :-)))
    Après 8 ans d'arrêt j'ai repris 4 ans et de nouveau arrêté depuis au moins... je ne sais plus... des années. Je pense que c'est fini. L'odeur du tabac froid me dégoûte trop.

  • Ah ma grasse, je comprends tellement.
    Avant je ne m'en rendais absolument pas compte.
    Je trouvais que tout le monde était anti-fumeurs sans comprendre pourquoi autant d'acharnement. Je suis cette pétasse qui faisait exprès de fumer partout pour emmerder le monde...
    A présent, je suis anti-fumeurs...

  • Ah je n'ai jamais fait exprès de fumer pour emmerder le monde. Mais qu'est ce que jai dû puer...
    Et je ne suis pas anti fumeurs. Je me garderais bien de donner des leçons. Mais ils me font pitié. C'est un peu comme s'ils avaient une maladie.
    Quant a lair idiot que ca donne de tirer la dessus... là je dois dire que je me marre bien (en douce).
    J'en suis arrivée où ça me fait chier quand ça fume dans les films. Je ne comprends pas toujours pourquoi le personnage fume. Ça n'apporte RIEN.
    Tu connais le sketche d'Alex Lutz à propos du tabac ?
    GÉNIAL.

  • Ah nan j'en suis pas au stade ou les gens qui fument dans un film m'énervent. Non, parfois je les envie... Mais la plupart du temps en fait : je m'en fiche.

  • Ça fait 10 ans que j’ai arrêté, je n’ai jamais replongé et j’espère ne jamais le faire. Mais vu le dégoût que l’odeur me procure, je vois mal comment ça pourrait arriver.
    Et si ça peut en aider certain(e)s à arrêter, moi je n’ai jamais ressenti ce que tu décris les 15 premiers jours. Mon sevrage a été hyper facile, j’ai bien sûr dû lutter contre la tentation mais pas plus que ça. Et je n’ai pas pris un gramme (me tapez pas), le tout malgré plus de 20 ans de tabagisme…
    Tout ça pour dire que parfois, c’est plus facile qu’on ne croit :-)

  • Waouw quelle chance !!!
    Moi j'ai eu envie de découper des gens, c'était horrible...
    Heureusement que ça ne dure pas longtemps :)
    Gloire à toi !

  • Bonjour Sonia, je ne commente jamais mais je vous lis depuis très longtemps, bien avant le running... du coup je me lance aujourd'hui pour vous féliciter pour l'arrêt du tabac, moi ça fait un bail que j'ai arrêté, je me souviens des cigarettes aux herbes achetées chez le pharmacien juste pour garder le geste dans les soirées, quelle horreur je crois que c'était pire !
    Bises à vous et caresses à l'adorable Louise
    Nathalie

  • Oh merci pour ce gentil commentaire !
    On peut se tutoyer :)
    Les cigarettes aux herbe du pharmacien... Je me rappelle très bien de cette ignominie. Je ne pense pas que ça existe encore aujourd'hui cette infamie !
    Nous on achetait ça quand on était jeunes pour faire genre "on fume, mais pas vraiment". C'était infect !

  • Sonia,
    Sache que tu es un modèle pour moi dans cette guerre silencieuse que je mène contre moi-même pour enfin réussir à arrêter de fumer après 10 ans de dépendance. J'essaye, puis je craque, je sais que je finirai par avoir le courage de décrocher définitivement, mais sache qu'à chaque fois que j'essaye de stopper, j'ai une petite pensée pour toi qui m'aide à tenir, car tu l'as fait et je veux le faire aussi. Je manque encore de volonté et je n'ai pas réussi à trouver un moyen de pallier à la clope car c'est le geste et la pause qu'elle me permet de m'accorder qui me manqueront certainement le plus mais j'espère que je reviendrai t'écrire dans quelques mois avec des poumons sains. En tout cas MERCI pour des articles comme celui-ci, tu me fais me dire que c'est possible, et qu'il faut juste que je me botte encore un peu plus fort l'arrière-train la prochaine fois. Plein de coeurs sur toi, tu es une belle personne !

  • Le déclic tu l'auras toute seule...
    Si tu savais le nombre de personnes qui me conseillaient gentiment d'arrêter de fumer. Par pure bienveillance hein !
    Mais tu sais bien : plus on te force, plus tu fais le contraire...
    Quand j'avais envie de fumer, c'est très bête mais je me massais le visage avec cet appareil. Je l'avais toujours sur moi. 2 minutes. Voilà, c'est à ça qu'il faut penser : 2 minutes à tenir. Quant à la gestuelle : ben voilà avec quoi je m'occupais les mains et tant pis si j'avais l'air bête !

  • Sonia comment dire...j'ai couru mon le marathon de Paris après avoir lu et relu tes posts sur le sujet qui me faisaient mourir de rire mais qui en même temps, résonnaient très fort en moi. 1 h après 4h30 de course je me jetais sur une clope !...Au secours ! Puis quelques mois plus tard, j'ai lu ton article sur l'arrêt du tabac et en novembre dernier, j'arrêtais également. Bientôt 1 an pour moi aussi donc ! Du coup je me demandais quels sont tes futurs projets ? que je puisse m'en inspirer ?!!! :-) Pas besoin de préciser que je t'ai aussi copiée dans ton addiction au sucre ! :-). Encore merci et BRAVO !!!

  • Oh la la que c'est chouette à lire ce commentaire !!!
    Et bien mon prochain projet, pour l'instant je n'y ai pas encore réfléchi :)
    Je pense que ça va me prendre comme pour le running ou l'arrêt de la clope : un beau matin et sans y penser.
    Qui sais ?
    Bravo à toi pour ces performances en tous cas, you rock girl !!!

  • Moi aussi, car lorsque j'ai acheté mon appart il y a 11 ans, c'était mon voisin de palier :) A l'époque il n'était pas connu.
    Il est parti 1 an après car il préférait vivre dans une maison.
    C'est après lorsque je l'ai vu à la télé que ça m'a fait bizarre.

  • Merci pour la vidéo d’Alex Lutz, ça m’a fait hurler de rire. C’était tellement ça les années 80 (et 70) !

  • @Beanie : c'est vrai que de nos jours il y a beaucoup de choses que l'on ne peut plus faire...

  • Deux ans de mon côté et grâce à quelques mini rechutes (notamment en soirée...) j'ai réalisé à quel point je déteste ça, à quel point les fumeurs autour de moi sentent mauvais, à quel point c'est une drogue! Et pareil que toi, autant au début je suivais les gens dans la rue, autant maintenant être assise en terrasse à côté d'un fumeur est un cauchemar.
    J'essaie de faire comprendre aux gens que les palliatifs ne servent à rien, l'arrêt total est le meilleur moyen de définitivement stopper cette addiction (et c'est prouvé), mais l'industrie pharmaceutique est meilleure que moi en communication!

  • Oui, par exemple je suis persuadée que la cigarette électronique n'est pas le meilleur moyen d'arrêter.
    Perso j'ai essayé mais ça m'étouffe.
    Je suis d'accord avec ton commentaire à 100%.

  • Bravo bravo bravo !!! C'est génial pour toi !!!
    De mon coté j'ai eu la chance de ne jamais commencer... pourquoi ? Ado, les tentations étaient fortes de faire comme les copines mais je n'ai jamais craqué pour ne pas donner à l'état des sous qui pouvaient me servir à m'acheter des bêtises d'adolescente !!! LOL !!!

  • J'aurais du faire comme toi, ça m'aurait évité bien des soucis !
    Ce qui est bien c'est que le paquet de cigarettes augmente continuellement (avant je trouvais cela scandaleux).
    C'est vraiment une bonne chose que fumer soit hors de prix. C'est aussi ce qui m'a fait arrêter !

  • Merci merci pour ce billet qui tombe à pic!! J'ai été non fumeuse pendant 5 ans (enfin si ne compte pas l'avant la clope bien sûr) et j'avais bêtement repris, pendant 1 an 1/2. Et voilà que j'ai re-arrêté il y a 3 semaines. Ça n'est pas facile mais plus que ce à quoi je m'attendais. Ton article hyper motivant et encourageant me donne plein de force pour continuer et me rappelle tous les bénéfices de l'arrêt. Bravo à toi pour cette réussite!

  • Merci beaucoup et courage à toi, tu vas y arriver cette fois-ci. Tu as déjà fait plus dur auparavant !!!

  • Bonjour Sonia,
    1er commentaire sur ce blog bien que je le lise depuis des années donc déjà : pour cet article et pour tous les autres, merci de partager, c'est inspirant. Et bravo pour l'arrêt de la cigarette, c'est super, quelle liberté retrouvée !
    Rien à voir, mais j'en profite pour te faire savoir que j'ai couru mon 1er marathon le mois dernier, avec une préparation psychologique lourdement basée sur la lecture méthodique (compulsive) de tous tes articles sur la course : le maintien de ma motivation te doit beaucoup, vraiment.
    Bonne journée !

  • Mais un grand Bravo !!!
    Aaaaahhhhh mon commentaire préféré !
    Quelle joie dans le dedans de moi-même je ressens lorsque vous me dites que vous avez couru grâce à moi !
    Je suis fière de toi. YOU ROCK !
    Tu peux te reposer à présent. Tu as mon plus profond respect et bienvenue dans la grande famille des 42,195 km :)

  • Bravo Sonia ! 2 ans pour moi, parce que j’en avais marre de la toux et de l’haleine de chacal. Ce qui m’a fait tenir, ça a été les changements dans mes capacités pulmonaires quand je nageais. Ça revient plutôt vite et c’est tellement satisfaisant !

  • Oui tu as raison, je vois que pour la course à pied je suis plus à l'aise en endurance. Ça il n'y a pas photo, c'est radical !

  • Coucou Sonia! Bravo pour tes efforts, c'est dur d'arrêter la cigarette.
    Je n'ai jamais fumé mais puisque tu parles des fumeurs, certains comportements m'horripilent..Par exemple, dans les abribus, quand il pleut et qu'une personne vient s'y réfugier, cigarette au bec; ont-ils pensé aux gens à côté qui n'on rien demandé?! Peut-être y at-il des malades, ou des gens qui ne supportent pas la cigarette?! Ils sont centrés sur eux-mêmes et ne réalisent pas que leur espace s'arrrête là où commence celui du voisin (je vis dans un endroit où la cigarette n'est pas interdite à l'extérieur).
    Ou bien, quant tu marches sur le trottoir, et que des fumeurs te frôlent avec l'objet "du crime"!
    Bon, ça c'était pour le coup de gueule!
    Je voulais aussi te remercier pour ta réponse sur Esthederm, je ne sais pas comment le retrouver en Asie, s'il existe :) Il y a d'autres marques sur le marché, je vais pister plutôt de ce côté-là.
    Ps: j'aime bien tes articles!

  • Ah la la, tous les gens que tu décris : j'ai été comme eux...
    Je me rends compte seulement maintenant comme ce devait être insupportable. Oui j'ai déjà brûlé le vêtement de quelqu'un. Avec le recul, c'était vraiment n'importe quoi...

  • Bravo Sonia !

    (Ouais, je sais aussi être simple et efficace)

  • Merci Nicolas !!! (simple, bref et efficace également)

  • Toi même tu sais :)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel