Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Si tu perds ta foi en la nature humaine : sors et va voir un Marathon...

Et c'est exactement ce qui s'est passé le dimanche 3 Avril 2016 dans les rues de Paris.

FB_IMG_1459484316871.jpg

 

On reprend dans l'ordre chronologique ? Désolée Pascale, tu vas râler mais j'ai pas réussi à faire court... Ya tellement de choses à dire. J'ai vu, entendu, senti, touché, goûté... Les 5 sens étaient en éveil et il est encore difficile de redescendre... (ou alors c'est la fatigue, je suis sur les rotules, c'est le cas de le dire !).

Spoilons directement, voici ma (hum) performance de cette année :

marathon.JPG

 Aujourd'hui, la petite Sonia t'apprends : "le Marathon pour les Nuls" (pas taper).

 

J-15 jours

Judith m'appelle. Elle était avec moi dans la Team Asics de l'an dernier, mais n'avait finalement pas pu prendre le départ car blessée. L'organisation lui a offert un Dossard pour 2016 (beau geste).

Elle est terrorisée. J'essaye humblement de lui donner tous les conseils que je peux en terme de nutrition et de préparation du Jour J.

carbo.JPG

Notamment grâce à cette chose formidable qui était dans la dotation Isostar : le Malto Carbo !

Ce sont des sachets à prendre 3 fois par jour (en diluant dans de l'eau et ça n'a aucun goût), pendant les 3 jours précédant la compétition. Ça hydrate à mort et évite les crampes (j'en ai pas eu une seule, même pas une tétanisation des cuisses, incroyable !)

 

Je lui dit que c'est avec joie qu'elle peut se positionner avec nous dans la Team Tortue :)

Elle répond (je cite) : Je ne veux pas être un boulet...

 

J-10 jours

Séance de mésothérapie chez le médecin.

Je lui demande de me doper.

Il rigole et me dit que c'est pas possible.

Du coup il pique tout ce qu'il peut. J'ai des bleus partout mais ça me rassure..

En parallèle, je débute la cure de gélules d'Arnica sous forme homéopathique...

 

J-1 semaine

Je rêve que je fais le Marathon en 7h30 à cause que je me suis perdue Rue de Lyon...

Bizarrement, Avenue Foch : les gens attendent encore.

C'est pas comme si je ne connaissais pas le parcours par cœur...

L'angoisse annuelle commence...

 

J- 6 jours

Avec Guillaume, mon co-coureur, nous partons pour notre dernière sortie longue.

J'ai promis à Thibault de No Pain No Gain, de ne faire que 2 heures maxi en entraînement (il m'a dit : c'est normal que tu veuilles courir 3 heures, ça te rassure... Mais ne le fais pas une semaine avant...). Puis, il a rajouté : "Sinon, ça va Sonia ? La clope que tu viens de t'allumer, elle est bonne ?" (degré zéro de crédibilité la Sonia... Oui, je fume encore. Moins. Mais j'ai pas complètement arrêté).

Les chiffres sont déjà tracés sur le sol dans le Bois de Boulogne, on repère le 35, 36, 37, 38, 39 & 40 (on n'a jamais trouvé le 41). Arrivés devant le 42ème : on s'incline. Les automobilistes de l'avenue Foch nous prennent pour des tarés en se demandant sur quoi on se recueille (limite si on brûle pas un cierge).

20160329_132253.jpg

Devant le 38ème km, on se pose la question : "dans quel état on sera quand on passera là Dimanche ?". On ne préfère pas y penser... Mais on est certains d'une chose : on ne sera pas en train de courir aussi allègrement...

Guillaume n'a rien dit à son entourage, même pas sa famille. Il veut garder secrète sa première participation à l'affrontement de la distance Reine.

 

Les jours d'avant :

Sketch habituel : minimum de 3 litres d'eau par jour, des féculents complets à tous les repas et à partir de jeudi : aucun légume vert - rapport à la digestion... (ras le bol de manger des pâtes, du quinoa, de l'épeautre... Je rêve de frites et de religieuse au chocolat).

La machine Compex chauffe à fond les ballons tous les soirs (ça aussi ça a bien fonctionné, ya rien à dire... Rien de rien sur les muscles).

J'ai hâte que le 3 Avril arrive (en même temps, j'ai peur, j'angoisse).

Je ne fait rien d'autre que travailler et penser à ça...

favoris.jpg

Même la communication... C'est uniquement avec les gens "qui en seront".

 

Le Jeudi :

Je passe chercher mon Dossard au Stand Compex du Salon du Running.

20160331_154656.jpg

Une pensée pour le Papa de Cerise qui a couru le Marathon en 3h30 en 1981,

avec des Stan Smith (Adidas) aux pieds... Quand il voit ce qui existe aujourd'hui : il rigole !

 

Fébrilité... Chuis pas dedans... Tétanisée de stress.

On m'a dit : "C'est normal que tu aies peur, c'est que ça compte pour toi... Même à l'approche d'un quinzième Marathon on a autant la frousse que la première fois".

Infographie_JOGGING-01-1-1024x1024.png

 

 

Le Vendredi :

Retour au Salon du Running. J'ai besoin d'un Camel Bak (sac à dos contenant une poche à eau reliée à une pipette).

Je n'en trouve aucun qui me plaise (trop lourd, trop p'tit, pas de poches devant).

Je rencontre plein de monde, dont la belle Annelore de Babaorun. Elle me montre un joli Buff (tour de cou multi-usages) où est inscrit "42,195km". Je l'achète, il partira avec moi Dimanche, autour de ma tête.

Achat d'une paire de chaussettes chez MC David. Je ne connais pas du tout mais j'aime bien le nom, ça fait un peu "Master of Ceremony" et elles sont douces, je ne pense pas qu'elles grattent. On verra bien...

 

Je papote avec ma coupine, l'adorable Carmen (1ère femme au Marathon de Paris 2013 !) et Géraldine, la Fondatrice de Run Chic (qui était également avec moi au Raid des Alizés).

Puis, histoire de me détendre un peu, je passe à l'apéro organisé par Run Disney (dont j'avais parlé ICI). Il reste des places pour le Semi-Marathon chez Mickey en Septembre... Je dis ça, je dis rien hein :)

En attendant, je rêvasse devant les somptueuses médailles :

20160401_174813.jpg

 

20160401_194850.jpg

 20160401_195011.jpg

 

Le Samedi :

Je pars acheter un Camel Bak chez Go Sport. J'en trouve un parfait comme je veux chez Raidlights.

IMG_33161.jpg

Sauf qu'il a laissé des traces de frottement...

Et encore... Je t'épargne la vision de la brûlure sur le bras...

 

J'en profite pour acheter également une polaire pour supporter le froid de l'attente dans le sas avant le départ. Sur les côtés sont disposées des corbeilles de recyclage afin de donner des vêtements à des nécessiteux.

Je prévois également un "sac à viande". Celui que j'avais en Martinique pour le Raid des Alizés sera très bien et en plus il est propre.

20160403_085314.jpg

C'te touche que j'avais au départ, quand même...

 

 

Le Dimanche :

Levée à 6h. Même sketch habituel : enveloppement de chaque doigt de pied dans un pansement spécial Ampoules et passage des "zones libres" à la Crème Nok.

20160402_130543.jpg

Que Teddy de Planète Beauté soit béni pour l'envoi de ce colis !

(en particulier la ceinture chauffante Urgo pour les lombaires avec laquelle j'ai passée le samedi !).

 

J'applique la crème chauffante sur les cuisses, le roll-on articulations sur les genoux et les chevilles, et je termine avec l'Huile de Massage spéciale Sport (c'était dans le colis, j'utilise !).

 

20160226_140421.jpg

Mes fidèles Forza de Skechers aux pieds !

 

Pour la tronche, je me tartine de Crème Solaire Tingerlaat (au moins je sais qu'elle ne piquera pas les yeux avec la sueur). Puis, je passe le solaire compact de Shiseido (valeur sûre, je sais qu'il ne bougera pas), un peu de blush Mac et du rouge à lèvres.

 

8h45, je retrouve Nadia, Judith et Guillaume au Métro Kléber.

J'ai les yeux tellement gonflés que je garderai mes lunettes de soleil Loubsol toute la journée.

20160403_090749.jpg

20160403_090740.jpg

Presque 48 000 coureurs au départ... Et des Snipers sur les toits... On a des pensées... Vite balayées..

 

Dans le Sas, nous rejoignent la sexy Claudia, une amie Italienne de Nadia et un copain à elle nommé Jonathan, que nous baptisons "le petit. C'est leur premier Marathon.

Judith ne répond que par onomatopées. J'ai l'impression qu'elle communique par émoticônes verbales :) Je n'insiste pas, j'étais comme elle il y a 3 ans, je sais ce qu'elle peut ressentir...

Guillaume me demande ce qu'on fait là.

Je réponds qu'on va courir 42,195km, parce que nous ne sommes pas très nets dans notre tête.

Il dit qu'il veut sortir du sas et aller bruncher.

«J'ai eu autant de doutes que n'importe qui d'autre. Debout sur la ligne de départ, nous sommes tous des trouillards.»
- Alberto Salazar, trois fois vainqueur du marathon de New York.

 

Nous partons...

Le "petit" a bien suivi jusqu'à environ 15km et à un moment on ne l'a plus vu... Paraît qu'il n'a pas terminé et était très mal en point... Ça me fait de la peine...

On a également paumé Nadia, Judith et Claudia lors d'un ravitaillement. Judith ira au bout, Claudia prendra le mur au 37è km mais franchira également la ligne d'arrivée, quant à Nadia, je ne me fait aucun souci, c'est son 6ème Marathon.

Jusqu'au semi-marathon, tout était nickel. Les temps de passage respectés à la minute (et parfois même en avance sur le chrono prévu).

NB : merci aux lectrices qui ont braillé mon prénom !!! Je vous ai vues et entendues :)

 

Vers 22-23km, j'entends : Soniaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

A l'Ouest, je réponds : Oui.... Merci... (c'est marqué sur mon dossard).

Puis je ré-entends : Mais Soniaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!

Là, dans les spectateurs : ma chérie Spike en tee-shirt rose !!!

Elle attend son petit Chinois afin de l'accompagner sur quelques kilomètres.

Elle me demande si ça va.

Je réponds que ça va pas, que j'ai mal au genou, que je sens qu'il commence à se coincer.

Elle trottine à mes côtés, on se tient par les épaules : "Nan mais tu vas nous faire un chrono hein ? Tu vises 5h j'espère !".

Je dis que oui, qu'on est dans les temps, mais que mon genou, lui, il coopère pas.

 

On arrive presque sur les quais. Avec Guillaume on compte plus en minutes mais en "oranges".

Ouais parce qu'aux ravitaillements, tous les 5km : ya des toilettes mobiles (que j'ai jamais eu besoin d'utiliser vu toute l'eau que je perdais) et des oranges que des bénévoles découpent.

On les mange pas, on les met sur ses dents et on aspire le jus (les oranges, pas les toilettes mobiles ou les bénévoles). C'est ce qu'on préfère.

J'ai jamais autant aspiré d'oranges en une seule journée. J'ai des oranges collées sur les dents.

Je suis désormais écœurée des oranges. Je crois que je ne mangerai plus jamais d'oranges.

FB_IMG_1459587350742.jpg

 

Vraiment saoulée par mon histoire de genou, v'là qu'on arrive sur les quais.

Un grand type me dit : "Allez ma Bibiche, cours Bibiche !".

C'était un des gars de la Team Compex.

Plus tard dans les tunnels, c'est moi qui lance : "Allez mon Bibiche !".

 

A un moment, vers la Concorde, avec Guillaume on s'arrête pour étirer nos muscles, et là je déclare nonchalamment : "Mon lapin, au lieu de se détendre le jonc, si on s'agite un peu la nouille, on tient les objectifs !".

Là une spectatrice s'étrangle. Rouge de confusion avec mon pied en l'air sur une barrière, je bredouille : "Ah nan mais scusez-moi Madame, j'vous promets que je suis bien élevée normalement hein... Là, j'ai laissé mon cerveau vers la Bastille... D'où mon langage fleuri !". La dame est morte de rire. J'y demande si elle passe une bonne journée ? Elle répond qu'elle est certainement meilleure que la notre :)

 

FB_IMG_1459607520702.jpg

On repart, et je traîne toujours autant la patte.

Il y a un concours des meilleures pancartes, beaucoup annoncent (avec une fleur ou une abeille au milieu) : Touchez ici pour avoir du Power !

Moi je touche tout c'que j'peux... D'où le titre du billet : la chaleur humaine dégagée par les spectateurs est incroyable... Voilà pourquoi il m'est impensable de faire une course officielle avec de la musique dans les oreilles... Comment profiter de l'ambiance et des bonnes z'ondes sinon ?

 

mdp2016.jpg

 

28è km : ma collègue de Teutonie est là. Je sais qu'avec Kat-la-Hulkette (qu'est tranquillement arrivée 1ère femme dans sa catégorie aux 30km de l'éco-trail, en toute simplicité), ya pas le choix : tu avances sans moufter. 

J'y essplique que mon genou ça va pas du tout, ça fait comme des décharges électriques à chaque fois que je lève le pied. C'est le syndrome du TFL, "l'essuie-glace" comme disent les pro... Je l'ai eu à droite ya 2 ans, maintenant c'est à gauche. Pour le traitement : glaçage, repos et nouvelles semelles chez le Podologue (le problème c'est que je peux pas faire ça présentement là tout de suite maintenant).

Alors je m'accroche, je serre les dents, je souffre en silence. J'alterne course et marche rapide, une catastrophe.

J'enrage intérieurement... Les 5h étaient faisables. Plus maintenant. Je dis à Guillaume qu'il peut me laisser, je ne veux pas lui gâcher son premier Marathon. Il ne veut pas, il s'en fout du chrono et déclare qu'il restera avec moi jusqu'au bout.

 

Vers 30km, on rencontre Aline, au bout de sa vie... C'est moi qui lui ai dit de s'inscrire cette année... Elle me souffle : "Ah ben Sonia, tu tombes bien ! Ça fait plusieurs kilomètres que je suis en train de t'insulter mentalement". 

Kat lui conseille de s'accrocher à nous. Peine perdue, elle ne peut pas...

 

On entend une spectatrice dire à son petit garçon : "On aurait du prévoir une bouteille d'eau pour Papa".

L'enfant répond : "Ne t'inquiète pas Maman, j'en ai ramassées plein par terre !".

 

Un Monsieur passe devant nous couvert de sang. 

D'autres avec des ampoules géantes qui ressortent des baskets...

 

reussite.jpg

 

Kat remplit régulièrement une bouteille d'eau fraîche aux points d'épongeage, afin que je puisse la verser sur mon genou.

L'eau imbibe mes chaussettes, j'ai les baskets trempées. Dedans, je sens que les pansements commencent à former un gloubi-boulga infâme... Je me retrouve à courir sur du plastique... Je ne veux même pas penser à l'état de mes pieds.

 

2 filles sont devant nous avec le même tee-shirt rose.

Sur le dos de l'une : " => J'ai inscrit ma sœur au Marathon et je l'aime".

Sur le dos de l'autre : " <= Ma sœur m'a inscrite au Marathon, je la hais".

 

Un spectateur dit à son pote : "Ah, là ils sont plus lents...".

Guillaume râle : "Nan mais ta race toi ! Désolé, on n'est pas Kényans. Viens le faire à notre place et on en reparle...".

J'entends souvent quelqu'un dire je ne suis pas un vrai coureur. Nous sommes tous des coureurs, certains courent plus vite que d'autres. Je n'ai jamais rencontré un faux coureur. »
- Bart Yasso

 

Les décharges électriques sont de plus en plus fortes. Je tiens à peine 1km en courant avant de devoir alterner avec un peu de marche. J'ai envie de hurler, mais je le garde pour moi. Je répète : "J'ai pas mal, j'ai pas mal, j'ai pas mal".

Bois de Boulogne, l'hécatombe. Pire que d'habitude... Les véhicules de secours ne cessent de défiler.

Nous voyons un Monsieur par terre branché avec des électrodes, il ne respire pas.

J'ai envie de pleurer.

J'ai pas mal.

J'ai pas mal.

J'ai pas mal.

Kat souhaitait que je m'arrête au poste de Secours du Trocadéro. J'ai dit que je ne voulais pas prendre la place de quelqu'un qui était en urgence vitale. C'est qu'un genou coincé. Ça fait mal, mais ça ne m'empêche pas de vivre. Je suis debout. J'avance. Avec peine, mais j'avance.

"Ne vous découragez pas, c’est souvent la dernière clef du trousseau qui ouvre la porte."

- Paolo Coelho

 

Dans le Bois de Boulogne, on le sait que c'est la fin. Mais j'ai un goût amer dans la bouche. J'ai pas fait 5 heures...

A cause de moi, Guillaume n'a pas fait 5 heures.

« Ne vous embêtez pas juste d’être meilleur que vos contemporains ou prédécesseurs. Essayez d'être mieux que vous-même. »
William Faulkner

 

Des mecs tiennent un grand drap sur lequel est inscrit : "Allez les filles, plus que quelques kilomètres et vous rentrez dans votre robe !".

(please, ne crie pas au sexisme... Franchement, ça a fait rigoler tout le monde ! Cela-dit, à ce stade... Si on nous dit "poil" : on rigole)

sport.jpg

 

Et puis, la magie...

Le Rond-Point de la Porte Dauphine. Kat nous laisse, elle va prendre le métro. Je la remercie, l'embrasse et demande sa canonisation.

 

mdp2016 finish.jpg

 

Guillaume me prend la main.

Je pleure...

Je lui dit : "Allez ma couille, voilà l'arrivée, tu es Marathonien ! Tu l'as fait ! Allez, ma gueule !".

Il ne peut plus parler, il dit que je vais le faire pleurer.

195 mètres...

"Guillaume tu es Marathonien !".

On se prend dans les bras juste après la ligne. Secoués d'émotion...

J'attrape mon téléphone et j'y braille en pleurant auprès de ma famille : "Je suis Triple Marathonienne !!!".

20160403_153951.jpg

«La course est la plus grande métaphore de la vie, parce que vous en tirez ce que vous y mettez.»
- Oprah Winfrey

 

20160403_170951.jpg

La Médaille, quand je l'ai vue au Salon du Running, j'ai pensé : mais qu'elle est moche cette année.

Kat a même déclaré qu'elle la trouvait "trop prétentieuse".

A présent, je peux te dire que je la trouve magnifique et que toute déception est envolée ! 

 

Le Marathon, c'est d'une violence inouïe... C'est impossible à décrire...

A mon sens, autant on peut se lancer à l'arrache sur un 10km, autant on peut s'aligner sur un semi avec un minimum d'entraînement... Mais 42,195km c'est pas la même chose...

Il y a la préparation de minimum 3 à 4 mois à raison de 3 sorties hebdomadaires.

Il y a les privations alimentaires, la dé-sociabilisation.

Il y a tout ce que ça te chamboule dans la tête.

Un Marathon c'est 30km de course et 12km de mental...

NB en passant : les gens de l'orga, tout était parfait, rien à dire. Mais VRAIMENT : vous voulez pas retirer ce panneau "Bravo, vous venez de franchir le mur du 30ème km !" ? Avec les briques en 4x3 et tout... Franchement : c'est pas drôle...

 

Heureusement qu'au 30ème, y avait Steve, notre super animateur du Raid des Alizés ! Je l'ai couvert de bisous !!!

Regarde sa fantastique vidéo !

Au moins tu te rends compte de l'ambiance :)

On me voit à partir de 3 minutes 50.

 

Un Marathon, ça te remue les tripes. Je n'arrive pas à m'alimenter depuis hier alors que je rêvais de frites depuis 15 jours. 1 semaine que je louche sur la boite d'After Eights de ma collègue, et là j'ai même pas envie d'y toucher, j'ai une nausée permanente... (sûr que c'est la faute des oranges, ça !).

Alors je peux t'assurer une chose, lecteur : je ne ferai qu'un Marathon par an, et ce sera celui de Paris.

On me dit souvent : Alooors, bientôt New-York ?

Ben, écoute : non. Désolée, mais ça ne me fait pas rêver.

Quand je vois la peine que j'ai à me traîner jusqu'au Métro depuis l'Avenue Foch, pour ensuite rester en mode cachalot échoué dans mon canapé...

Prendre un avion, ne pas retrouver mes marques ? Non merci. Restons humbles. Paris me suffit.

Rappel de la phrase du mari de Céline C. : "Comment mange-t'on un éléphant ? Bouchée par bouchée...".

 

FB_IMG_1459783002527.jpg

 

 

« Je cours parce que c'est tellement symbolique à la vie. Vous devez vous pousser à surmonter les obstacles. Vous pensez peut-être que vous ne pouvez pas. Mais alors, vous trouvez votre force intérieure, et réalisez que vous êtes capable de beaucoup plus que vous pensiez. »
- Arthur Blank

 

 

Commentaires

  • Merci !!!

  • Encore bravo. Et de 3!! Tu nous bien rêver une nouvelle fois...
    Pas de doigts en saucisses cette année ??

  • Si si, regarde la photo d'arrivée, on voit bien les Knackis :)

  • Félicitations Sonia ! Depuis hier j'attendais ta perf... Respect. Si un jour je peux courir de nouveau, ce serait mon rêve...

  • C'est tout ce que je te souhaite...

  • Félicitations ! Tu l'as fait... émotion, rire, compassion, persévérance.... encore bravo!!!

  • Que c'était dur cette année... Tous ceux que je connais, même des habitués, ont souffert comme jamais...

  • Respeeeeect!!!! Je crois que je veux vivre cette expérience mais très peur de même pas être capable de faire le chemin qui mène au sas de départ car comme tu dis ça se fait pas a l'arrache, j'ai fait des 10 et 1 semi avec grand plaisir mais la....il faut le mental... Repose toi bien!

  • Prépare-toi et tu verras : c'est dur, mais qu'est-ce que ça vaut le coup !

  • Total respect, y’a pas à dire. Crachant mes poumons d’ex-fumeuse après 10mn de course, le marathon, pour moi c’est la 4ème dimension, j’arrive même pas à imaginer l’intensité de l’effort et la persévérance que ça demande. Bravo bravo bravo !

  • Bizarrement j'ai pas craché mes poumons. Niveau body j'étais ok. Pas une crampe, rien (c'est ça qui est encore plus rageant).
    J'ai juste accouché d'un 3ème genou !

  • Un marathon offre ces émotions comparables à aucune autre... Chaque course est différente, chaque départ donné le départ de dizaines de péripéties, de souvenirs, de moments saugrenus,... Chaque marathon est unique, chaque victoire à une saveur particulière,... Ces moments sont indescriptibles... Seuls ceux qui les ont vécus peuvent comprendre... Oui il existe un club très fermé des marathoniens dont nous faisons partie et dans lequel le chrono n'est rien car seule la ligne d'arrivée fait de toi un finisher... Tu t'es battue contre toi et c'est l'essentiel...

    Ce que tête veut jambes peuvent...

  • Arrête je vais pleurer... Tout ça, encore une fois : c'est grâce à toi...
    Merci pour être ce que tu es, merci pour avoir un jour croisé mon chemin, il y a plusieurs années maintenant, et pour encore de très nombreuses années.
    LOVE.

  • Tu me fait Chialer Cerise!!!!!!!
    Et en plus se vrais!!!!!!

  • C'est sa spécialité :)

  • Voilà qui me rebooste encore plus dans ma prepa course, objectif marathon d'Annecy dans un an...... Bisous qui soigne sur tes bobos.

  • Prends du Malto d'Isostar 3 jours avant le Jour J. C'est top, j'ai pas eu de crampes !!!
    Magique.

  • Félicitation Sonia pour ta détermination dans cet enfer.
    val ( Aymeric )

  • Oh ma douce... Je ne l'ai pas fait en violet cette année (mais j'ai encore pensé à toi quand même !).

  • MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Sonia.
    Ca, c'est mieux que du journalisme.

  • C'est gentil, mais je ne le suis pas :)

  • Encore bravo, Sonia, c'est grand ce que tu as fait !
    Bravo aussi pour ton billet, j'ai ri, j'ai été émue, j'ai eu mal pour toi ...

    "aucun légume vert - rapport à la digestion... (ras le bol de manger des pâtes, du quinoa, de l'épeautre... Je rêve de frites et de religieuse au chocolat)." Euh, les frites et les religieuses, c'est pas des légumes verts ! :)

  • Ben je sais :) Mais c'est juste pour préciser que "en plus des légumes verts", les sucreries et le gras étaient interdits...

  • Juste RESPECT!!!
    Tu l'as fait!
    Je souffre du TFL à droite et meme pour 5km des fois je sers les dents alors un marathon O_o
    Vraiment bravo à toi et je veux bien que tu nous racontes comment tu redescends de ce nuage dans les jours qui suivent, quand est-ce que tu te réalimentes normalement.
    Et je te le redis mais t'es juste canon à l'arrivée !! Meme en faisant 5km on dirait que je suis au bord du malaise lol

  • Ben on redescend doucement... La vie normale reprend, jusqu'à l'année prochaine.
    Je ne mange pas comme un ogre (je n'en ai même pas envie).
    La vie normale quoi :)

  • Merci beaucoup pour ton commentaire...

  • Bonjour Sonia,
    Je te lis depuis des années, grace à une amie commune, Cerise, ou Leina, je ne sais plus. J'ai lu ton évolution au cours de ces années, je suis admiratif. le marathon a toujours été un rêve pour moi, qui a peu de chance (aucune) de se réaliser maintenant . encore bravo tant pour ta volonté que pour ton talent journalistique.
    Amicalement
    Alain (et Bises à Cerise si tu lis ça :-) )

  • Je lui passe le message sans faute, tu peux compter sur moi !!!

  • Comme vous êtes trop beaux à l'arrivée !!!!
    Bravo et félicitations !!!
    Un mental d'acier chère Sonia !!! bravo encore !!!
    Les genoux, c'est ce qui me freine de faire de la course...
    Alors j'ai commencé le crossfit... grâce à toi !!! je souffre à chaque séance, mais j'en sors fière de moi parce que je finis la séance !!!
    des bises du sud

  • Aloooors tu aimes le Cross-Fit j'espère ???
    J'ai hâte d'en refaire lorsque ma fatigue post-Marathon sera passée... Pas trop de courbatures cette année :)

  • Je ne commente pas souvent mais là pfiou tu m'as mis les larmes aux yeux. Quelle aventure, quelles émotions. Le chrono, c'est secondaire, tu l'as (encore !) fait. Bravo à Guillaume aussi. Grand, immense respect (de la part de celle qui n'en reviens pas d'avoir réussi à finir un 10 km)

  • revient*, grrrr !

  • Tu as mon respect pour avoir terminé un 10km !!! Bravo !!!

  • Merci infiniment...

  • bravo et félicitations Sonia!!!! tu l'as fait!!! incapable pour moi mon médecin et des spécialistes m'ont trouve une allergie sévère au sport!!!!

  • Je connais bien le sujet, j'avais ça aussi... avant... :)))

  • Encore toute "émutionnée" par ton récit! Merci :-)
    Un énorme bravo Sonia! Un mental de résistant et une belle leçon de courage! Le temps est anecdotique, par contre l'effort est louable! FELICITATIONS!!

  • Je ferai mieux l'année prochaine, je le jure !

  • Tiens tu es là toi ? Je ne savais pas que tu lisais...
    Merci Bertrand ;)

  • A chaque fois, ça me fout les poils ton récit du Marathon...et surtout, ça nous fait rêver (rêver qu'un jour, ça sera notre tour aussi, pourquoi pas :-)).
    Alors merci pour tout ^^
    Bon repos et soignage de petons et genoux !

  • Bien sûr que ça peut être le tour de chacun (si l'on consent à quelques sacrifices...).

  • Merci, merci Sonia d'avoir pris le temps de nous raconter tout ça, si vite ! Parce que, depuis dimanche, j'étais trop trop impatiente d'avoir des nouvelles !!! Et je suis impressionnée de la photo avec la médaille, waouh, on se demande si tu viens bien de courir un marathon ! Toute fraîche la Sonia ! Tu m'aurais vue à la fin de la Parisienne, rouge écarlate, rien à voir ...

  • Ouais ben je me surprends moi-même à avoir cette tête-là !

  • Hé bé !
    Bravo :)
    Sinon, sur MCS bien-être, ils ont passé le Raid des Alizés mais je suis tombée sur les dernières minutes :( pas pu vous voir toutes, pff

  • Ouiiii, j'ai appris ça !!! J'ai le dvd à la maison, c'est toujours fantastique à revoir...

  • Putain, comme à chaque fois je pleure ! Tu fais chier ! Tu veux pas causer millefeuille plutôt c'est moins emotionnant !

    (Mais en vrai, Waou, putain, bordel, respect, merde !)
    (L'excuse du marathon par procuration à travers toi ça marche pour expliquer mon langage ?)

  • Tu peux jurer comme un charretier tant que tu veux, aucun problème !

  • La vache, z'êtes canons tous les deux même après 42km dans la tronche ! ;)

  • C'est ce que m'a dit ma mère (en même temps, c'est ma maman...). Ça doit être la joie d'arriver !

  • Non mais Sonia, on s'en fout de ton temps ! Et tu devrais t'en foutre aussi ( si tu étais raisonnable :) )
    Tu l'as re-re fait !!! Je suis épatée et admirative. J'espère que ton genou sera vite réparé. Merci pour l'énergie que tu nous transmets."

  • J'ai tellement mis de rage et de détermination dans ce Marathon, qu'il fallait que ça sorte ici !

  • HA! oui quand même, sur la photo finale on dirait que c'est avant le départ tellement vous avez bonne mine. BRAVO!

  • Ah pourtant j'te promets que c'est bien la fin vu qu'on a la médaille autour du cou :)
    Cela-dit, j'ai des lunettes de soleil afin de cacher la misère...

  • Oh sonia je suis contente que tu l aies boucle, et je t admire pour ta capacite a dire que tu feras celui de l an prochain!!!
    Le marathon c est un engagement, une aventure humaine: moi j avais ma twin en supercoach, ma famille en soutien, mes amis connectes, et bien sur les laurette, quand tu as mal et que ton ballon te frole la tete comme pour te dire " et ho toi demain tu n auras plus mal, mais le petit Gabriel lui il va devoir s accrocher". des bisous et bonne recup!!!

  • Je te remercie tellement ma Hulkette pour l'adorable message que tu m'as envoyée avant...
    Ça fait chaud au cœur tu sais ?
    J'ai guetté chaque violet que je voyais passer en espérant te voir. J'ai même pas vu ta sœur cette année :(
    Aloooooors, comment c'était ??? Raconte !

  • Les larmes aux yeux à te lire, j'te jure ! Bravo, mille fois bravo ! Total respect de ouf et tous mes hommages et voeux à ton genou.
    Et puis je prends des notes, rapport à que demain les inscriptions ouvrent pour 2017, tout ça...

  • Oui et les dossards à 80€ sont partis en 1h30... Là ils sont à 99€.

  • Et 1, et 2 et 3 pour Sonia! Bravo, je suis tellement fière de toi et d'être une de tes lectrices.Te lire me fait rire me fait rêver aussi depuis des années, merci de ton courage et de ta plume.

  • Merci mille fois pour ta fidélité !!!

  • Pascale t'as mangé un clown ?

  • Comment je pourrais trouver que c'est trop long, pute que tu es ?
    Tu tsouviens quand tu m'as envoyée ta première medaille je t'ai demandé si elle était en or ? Et l'or, ça crame pas......

    J'ai suivi dans le poste mais ils montraient que les lièvres kényans. Ils ont un truc non ? Et j'ai vu l'arrivée des handisport. J'étais à fond dans le sprint, émue aux larmes.

    Putain les étapes à franchir, c'est ouf ! Tu mtroues lfion en vrai. J'ai zappé ou tu t'es pas remis du gloss en route ??? Tu te negliges ma grosse.

    Tu veux une orange ?

  • Nan, c'était pas de l'or, donc ça a du fondre... Et tant mieux...
    Les Kényans sont taillés pour la course et courent depuis qu'ils apprennent à marcher. Je leur voue un total respect.
    Le garçon handicapé qui était avec nous dans la team Compex a mis 7h25, mais il est arrivé jusqu'au bout (double respect).
    Et si, j'me suis remis du rouge à lèvres au 41ème km (c'est ma collègue qui en avait).

  • FELICITATIONS Sonia et de 3 ! Je crois que j'ai découvert ton secret : tu es très bien accompagnée (il me semble que tu as changé de partenaire en cours de route) celui du 5ème km (où nous nous sommes croisées) ne ressemble pas du tout à celui de la photo finale !!! en attendant le site ASO rame pour se réinscrire...

  • Quouââ ??? On s'est croisées ??? Mais j'ai pas fait attention ! Tu m'as causé ?
    Au 5ème on était encore tous ensemble, donc tu as du voir "le petit" à-côté de moi (même s'il me dépasse d'une tête).
    Aloooooooooooors, comment ça s'est passé ???
    Raconte, je veux tout savoir !!!

  • BRAVO SONIA! Quel courage! Toute émue une fois de plus par ton récit. ( je l'attendais avec impatience).

  • Je l'ai commencé dimanche soir, puis posté lundi et fignolé hier... Je pense encore rajouter des trucs :)

  • BRAVO Bibiche ! trop chou le petit nom :-)
    J'attendais ce billet avec impatience, c'est tellement émouvant à lire... à vivre je n'imagine même pas ! 42 km... mais 42 km quoi ! Tu peux être fière de toi, quel physique et quel mental !!
    Vous avez l'air plutôt frais sur la photo tous les 2 à la fin !!
    Du coup à part le problème au genou, la machine Compex a l'air d'avoir été plutôt utile non ?

  • La machine Compex de toutes façons, je la rachète ! Ils me proposent de garder celle de prêt moyennant la moitié du prix boutique (sachant que je l'ai eue neuve), donc je ne vais pas m'en priver.
    Oui, franchement, j'ai senti une différence par rapport à d'habitude où à un moment je finis par avoir des jambes en bois. Là : rien du tout.
    Quant à la récup' : dès le mardi je pouvais monter et descendre les escaliers. Aujourd'hui : nickel. Alors que d'habitude mes courbatures ne commencent à se résorber qu'à partir du vendredi...

  • des frissons...tout simplement!
    le sport c'est la vie et nous avons cette chance de vivre de tels moments!

    bientôt un poste sur ta dégustation de frittes ;)

  • J'peux te dire que je me suis fait bien plaiz' à ce niveau-là !
    Là je boulotte tous les œufs de Pâques auxquelles j'ai pas pu toucher. Ce ouikend, je m'attaque au Champagne dont j'ai pas vu la couleur depuis des mois :) (ça risque d'être propre).

  • Bravo, bravo et encore bravo!!!!
    Je me suis vite inscrite pour l'édition 2017 avant de relire ton post et de me dire que non décidément ce n'est pas pour moi...
    3ème marathon... Ca claque!!! Je ne sais plus où s'arrête mon admiration ;)

  • Youhou ! Bravo, tu viens de franchir une première étape importante !
    Tu vas voir... C'est une chouette aventure :)

  • Ben voilà, mes yeux ont pissé ! BRAVO pour ce combat !
    Tu m'as presque donné envie de courir tiens (après aut' chose que mon bus j'entends).

  • Oh tu sais, sur un malentendu... :)))

  • Et oui j'ai perdu la foi en la nature humaine... et ce qui se passe lors de ce genre de manif, c'est beau mais éphémère.

    Tu veux une orange !

  • Oui c'est éphémère... Mais c'est une énergie tellement forte à prendre, qu'on la conserve encore longtemps...
    Nan j'veux pas d'oranges !!!

  • Merci merci, encore les larmes qui coulent parce que tu racontes bien, tu racontes beau, bref :)

  • Merci Merci Merci pour ton commentaire...

  • Tombée au champ d'honneur littéralement : les 4 fers en l'air et foulure de la cheville au ...5ème km !!! RIDICULE et GROSSE GROSSE DECEPTION. Bon à savoir lorsque l'on se blesse : le poste de secours ne fait pas de strapping. Avec le recul peut-être que c'est aussi bien parce que 37 bornes sur un pied, je crois que ce n'aurait pas été raisonnable du tout mais toutes ces semaines d'efforts parties en fumée : j'en aurais pleuré de rage (oui je suis une petite nature). Du coup pour tenir mon objectif de Marathonienne 2016 je me suis inscrite au Nice-Cannes en novembre...
    Sinon pour répondre à ta question, je suis la tarée qui a hurlé ALLEZ SONIAAAAA juste avant Bastille sur le côté droit de la route.
    Bon je vais digérer mon échec et le noyer avec les tubes d'isostar ...

  • Oh non ??? Tu es tombée ? Mais où, comment ?
    C'est ma hantise ça...
    C'était arrivé à Frogita une année... 1,5km après le départ du Marathon : luxation de la cheville et elle a du arrêter là :(
    Rageant comme tu dis !
    Effectivement, je t'ai vue juste avant l'arche du 5ème. Tu étais sur la droite :)
    Mais je pensais pas que c'était toi, vu que tu étais avec les spectateurs...
    Bon, comme tu dis : ça n'est que partie remise ! Et le Marathon Nice-Cannes doit être drôlement chouette ! D'ici là, tu vas encore pouvoir continuer ta préparation :)
    Bon rétablissement en tous cas !

  • T'aurais dû manger une orange avec les dents !

  • Ouais, je plussoie la Pascale !

  • J'ai pensé à toi dimanche matin quand j'ai vu qu'il faisait beau et puis encore dans l'après-midi quand j'ai croisé des marathoniens avec leur tee-shirt "Finisher" :-)
    Je crois que ce ne sera jamais pour moi parce que je t'avoue que douiller des km avec un genou qui part en bout, ça me fait pas trop envie. Déjà qu'au bout de deux semaines de reprise je me suis tapé un lumbago... Je suis dépitée... J'ai pris rdv avec un médecin du sport pour essayer de comprendre ce qui se passe. Mon corps n'aura pas raison de mon mental!!!
    En tout cas, bravo, j'espère que tu es fière de toi. Des bisous

  • Rhooo ma Tacha...
    Oui, ne te laisse pas embêter par tes soucis : après passage chez les spécialistes, tout s'arrange.
    Comme dit Cerise : ce que tête veut, jambes peuvent !

  • Oui tu as vu cette super vidéo du 30ème km ?
    Elle file une de ces pêches !!!

  • T'sais où j'vais t'la mettre l'orange ?

  • La vidéo du 30ème km m'a mis la larme à l’œil ! Quelle belle ambiance ! ^^ J'ai toujours eu horreur de l'endurance à cause des tours de terrain imposés au lycée mais j'avoue que tout ça me donnerait presque envie de courir si mon dos n'était pas en compote ! On m'a fortement déconseillé d'en faire :(

  • J'étais comme toi : les cours d'endurance au lycée, t'avais plus de chance de me trouver cachée derrière un arbre que sur la piste...
    Et oui, l'ambiance du 30ème km c'est ça :) Quand le mental doit prendre le relais sur le physique...
    Bonne réparation de ton dos en tous cas !

  • ça va mieux tes croûtes dans le cou/dos !
    C'est déjeu.
    T'as pas une pommade qui va bien ?

  • Si si, j'ai hydraté à mort et là ça va, ya plus rien !

  • Cette vidéo est incroyable, il a fait le montage de telle manière à ce que l'on puisse bien ressentir toutes les émotions.
    Ce que je préfère c'est le mec en tee-shirt rouge et blanc qui s'arrête pour s'ambiancer tout seul. A chaque fois que je le regarde, je rigole, c'est génial !

  • Bravo Sonia. J'admire ta performance !!
    Déjà, à la base (et je ne dis pas ca parce que ca m'arrange) j'ai plus d'admiration pour quelqu'un qui boucle son marathon en plus de 5h que celui qui le fait en moins de 3h!
    S'aligner pour la 3ème fois et 3 fois finir!! Bravo vraiment.

    J'admire aussi la restitution que tu nous en as fait. Perso, depuis que j'ai terminé le mien j'ai tout oublié (y compris de retourner courir d'ailleurs)

    Pour le genou : Routine quotidienne d'étirements + renforcement musculaire
    Pour les "brûlures" : crème Ialuset

  • J'ai essayé de tout me rappeler, ne rien oublier (voici pourquoi j'ai rajouté plein de choses au billet initial).
    Ce moment n'arrive qu'une seule fois par an, on l'attend avec impatience autant qu'on le craint. C'est important de se souvenir...
    J'ai couru pour la première fois samedi en allant faire 1h45 à la No Finish Line au Champ-de-Mars. Ça allait, mais je n'ai pas voulu forcer et je testais mes nouvelles semelles, donc je préfère y aller doucement (le genou : nickel, je l'ai bien glacé). Lundi je recommence le Cross-Fit, ça me manque trop, 15 jours que j'y ai pas mis les pied, trop hâte !
    T'inquiète pour les brûlures, j'ai ce qu'il faut, il n'y a déjà plus rien :)
    Et retourne courir sinon tu vas prendre goût à ton canapé !!!

  • Une semaine après ton dernier exploit je tenais à te féliciter à nouveau ! Merci pour cette leçon de force et de courage

  • Merci ma douce, je sentais vos ondes à distance...

  • Tu est mon idol!!!
    Sans deconer .. je suis a l etranger la dans le pays ou se pas jolie jolie ou on tue de bcp de gens, mais quand je vais rentrer je vais tout fire pour te fair un cadeaux, quel tu merites courir avec de HULKS a niveaux quel tu imagines meme pas.......

  • Gros malade, je suis loin d'être une Hulk :)
    Fais un bisou à K. de ma part !
    (et fais attention à toi)

  • Bravo Sonia !
    Je viens de lire ton billet (ça faisait longtemps) j'avoue que tes trucs de course c'est pas trop mon truc.... du coup je suis plus le groupe fb, Mais là, tu me donnerais presque envie (j'ai dit presque hein !calmons nous) Allez franchement lâche rien, tu m'as donné une autre vision du marathon... je suis impressionnée !!!!
    Peut-être que l'année prochaine je t'encouragerai si je suis ds le coin !

    bises

  • Merci !
    Si j'écris ces billets, c'est justement pour prouver que même si l'on part de rien et que l'on aime pas ça, avec un peu d'entraînement et beaucoup de mental : on peut le faire et que ça procure une joie incroyable !

  • Bonjour,

    Je suis tombé par hasard sur votre blog en cherchant des infos sur l'ascension de La Rhune !!!
    Et de fils en aiguilles, j'ai lu vos comptes rendus de vos marathons. Chapeaux et merci pour votre exemple de courage. J'aime aussi le parallèle entre la course et la vie.
    Juste un petit commentaire au sujet du TFL au cas où cela serait encore d'actualité pour vous maintenant ou dans l'avenir.
    De mon expérience en tant que podologue, il est essentiellement dû à

  • Merci pour ce commentaire.
    J'aimerais bien remonter à la Rhune à présent, je suis certaine que ça se passera mieux !
    Pour le TFL il est réglé avec le port de nouvelles semelles, elles étaient tout simplement usées...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel