Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Produits solaires pour l'été afin de bronzer en toute sécurité.

    Ayé c'est bon, t'es prêt pour les vacances ?

    Moi je descends chez le Cousin Mimine, là-bas dans le Sud, où le soleil il tape très très fort (mais avec lequel ce serait bien de ne pas trop faire n'importe quoi).

    Le Soleil, on en a besoin pour vivre, mais à outrance, ainsi que les Cabines UV, ça n'est pas génial... (voir l'edit de Carole en fin de billet).

     

    JUMELLES.jpg

     

    Comme vous me l'avez demandé sur le Groupe Face Book, ben je me permets de poster ici un petit billet récapitulatif des produits que je vais utiliser.

     

    Tel que tu le sais, j'ai beau être 100% Africaine, je suis blanche comme un cachet d'aspirine et j'évite de m'exposer.

    Passque faut bien dire que : une peau bronzée c'est bien joli, mais c'est ponctuel ; quand le hâle s'estompe, ça l'est beaucoup moins... Taches, ridules, vieillissement de la peau, et autres joyeuseutés ! En gros : sur le coup, c'est très chouette la peau caramélisée par le soleil, mais faut penser à "l'après".

    Mais bien évidemment, le soleil est vital pour l'organisme, faut le prendre quand même.

    Pour preuve que moi qui vous cause : je suis sous cachets de Vitamines D depuis 3 mois car mon médecin avait décelé une super carence suite à mes dernières analyses de sang.

     

    Pour cet été, je n'ai pas 36 produits, seulement 3, mais (à mon sens - et également pour une majorité de personnes), les meilleurs solaires sur le marché et les plus performants.

    Une seule marque : ESTHEDERM ! (dont les produits ne mentionnent pas traditionnellement des histoires d'Indice de Protection Solaire "SPF", mais selon "la puissance du Soleil").

     

    Tout d'abord, sur le visage, j'utilise le seul produit qui empêche complètement de bronzer. Ya pas plus écran total que cet écran total.

     

    NO SUN.jpg

    Le NO-SUN (100% Minéral)


    On l'utilise :

    - sous un soleil très très fort, 

    - pour protéger des tatouages (cas de Spike), ou des grains de beauté "suspects",

    - sur des peaux très tachées,

    - en cas de problèmes de peau spécifiques ou ne tolérant pas du tout le soleil,

    - si vous prenez un traitement médicamenteux à effet photo-sensibilisant.


    Là, aucun souci, aucune rougeur écrevisse à l'horizon.

     

     


    Pour le Corps, j'utilise le Spray Photo-Reverse (il existe également en format Visage) :

     

    PHOTO REVERSE.jpg


    C'est un brevet qu'y a dedans qui fait qu'aucune crème sur le marché n'est capable de le faire.

    Atta, j't'essplique.

    Dans tout processus de bronzage, c'est passque la mélanine, excitée par le soleil : elle monte à la surface de la peau (et les taches avec).

    Les aut' crèmes elles savent bloquer la mélanine pour t'éviter de devenir rouge-homard (grâce à l'aide de "Super-Silicone" qui t'apportera en prime des pores bouchés, et de jolis points noirs très seyants).

    Le photo-reverse, il fait redescendre la mélanine jusque dans ses retranchements, résultats : ya pas de taches, et tu bronzes pas (et ce, sous n'importe quel type de soleil : sur la côte Normande en ouikend, comme en plein Sahara).

    Et EN PLUS : ça fait disparaître tes taches existantes (ouais). Je t'invite à lire le lien, cela l'expliquera beaucoup mieux que moi.

    Pas en 2 jours non plus hein ! Disons que si tu pars en Corse pendant 3 semaines tout(e) taché(e) et blanc comme un bidet, ben tu reviens avec une teinte de vraiment pas grand chose (genre bonne mine reposée quoi) et surtout avec des taches carrément atténuées.




    Si tu veux protéger et atténuer tes taches existantes, faire attention à ne pas en créer, mais être tout de même légèrement hâlé (sous un soleil intense), tu as son petit frère :

     

    Photo-regul.jpg

    Le Soin Ultra-Haute Protection Photo-Regul


    Avec ce produit : tu bronzes tout de même un peu (tandis qu'avec le Photo-Reverse, nan).


     


    Et en Lait Réparateur Apaisant : 

    APRES SOLEIL.jpg

    Le Soin Après-Soleil Intense

     

     

    Alors oui, ce ne sont pas des produits donnés, je suis d'accord.

    Mais franchement, protéger sa peau correctement, et profiter des bienfaits du soleil sans les désagréments, ça n'a pas de prix... 

     

    Sinon, n'oubliez pas de remettre de la crème de protection solaire toutes les 2 heures.


    Les cheveux se protègent également (pour ma part, je porte une casquette, ouais...).


    Vos produits solaires utilisés l'an dernier ? Ben faut les jeter... Ca ne se conserve pas d'une année sur l'autre.


    Et... Evitez les cabines de bronzage, vraiment...

    Pas convaincu(e) ?


    Je te présente Mademoiselle Carole, qui vit au Canada et a donné l'autorisation de poster sa photo ici, ainsi qu'un petit témoignage : 

    carole.jpg


    "Voici une photo de mon nez, quelques semaines après une chirurgie pour un cancer de peau baso-cellulaire causé par les rayons UV. On m'a amputé la moitié du nez et on l'a reconstruit le jour-même.

    Alors, ça vous dit encore d'aller vous faire bronzer en cabine ou de ne pas vous protéger du soleil ?

    Je vous rassure, tout va bien, ma photo date de l'année dernière. Alors je peux dire que le chirurgien a fait du bon boulot. Ce genre de tumeur, une fois enlevée, ne récidive généralement pas. J'avoue que je suis restée avec une phobie du soleil et que je ne me fait plus jamais bronzer.

    Bon, je n'ai pas mis la photo pour recevoir des fleurs. Si cela sert à faire prendre conscience à seulement une personne des dangers des rayons UV, ben ma mission est accomplie :)

    Vous savez, lorsqu'un truc comme ça nous tombe dessus, ce n'est pas du courage que de passer au travers car on n'a pas le choix, faut faire avec. 

    Je ne m'exposais plus au soleil ni en cabine depuis de nombreuses années, mais quand j'étais jeune, les protections solaires n'étaient pas encore de mise.

    Les cabines de bronzages j'y suis allé pendant environ un an de façon régulière, et j'en ai subi les conséquences.

    Ici, au Québec, une loi viens d'être votée pour interdire les salons de bronzage aux mineurs, c'est une bonne chose, mais à mon sens, ils devraient être tout simplement bannis !

    En ce qui concerne ce que j'ai eu, je ne m'attendais pas à ce que ce soit plus étendu que prévu, on m'avait dit que c'était tout petit... Ils ont du extraire la tumeur et enlever de la peau en cercles jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. Ces tumeurs sont comme des icebergs, plus grandes à l'intérieur que ce qu'il n'y parait.

    Finalement, je tiens à vous redire à tous que je suis complètement guérie, alors merci de ne pas me souhaiter un bon rétablissement ;)

    Regardez ma photo, elle n'est pas retouchée. Merci tout de même pour vos bons mots xxx

    Carole"




    Ca donne envie de réfléchir à la phrase : "oui, mais moi j'adore être bronzée, ça donne bonne mine".
    Oui, sur le coup c'est joli une peau matifiée par le soleil.
    Quand le bronzage part, ça l'est beaucoup moins...


     

  • J'ai testé pour toi, un truc incroyable : faire la Cuisine !

    Ouais.

    T'as bien lu.

    Ca aurait même pu s'appeler : "Histoire d'un Boulet en cuisine."

     

    cook.JPG

     

    Ce ouikend, Justine & Marjorie, mes chéries Marseillaises, étaient à Paris.

    Avec ma Chatte, elles ont proposé de faire un truc hyper convivial le samedi soir (plutôt que d'aller au restau ou commander des trucs à emporter avant d'aller voir le Feu d'Artifice du 14 Juillet) : cuisiner !

    Et en m'annonçant ça, et ben : elles ont toutes rigolé...

    Marjo a dit : J'vais prendre des photos de toi Sonia... Passque te voir faire aut' chose que de déposer délicatement des Croustibats dans une poêle à frire... Même pas je peux croire que ça existe.

    J'ai répondu : OK. Chuis pas hostile.

     

    Alors, le concept c'est que tu vas chez Cook and Go, (on a opté pour celui du 15ème arrondissement) qu'est un genre de cuisine géante, avec tout plein de matos que je sais même pas à quoi il sert.

    Pour info, on a payé chacun environ 20€.

     

    Faut que tu choisisses un thème de repas complet : entrée, plat et dessert.

    Ya tout ce qu'il faut sur place : ingrédients et tout.

    Et devant toi, t'as des panneaux avec comment qu'il faut faire pour cuisiner ta recette.

     

    Quant tu arrives, on te fait désinfecter les mains comme dans les séries qui se passent dans les hôpitaux.

    Puis on te noue un tablier (c'est là que les aut' ont commencé à rigouler quand ils m'ont vue en tenue de cuisinière/garçon-boucher).

    Après, on te met devant un plan de travail et le but est de lire ce que racontent les panneaux, puis : de faire exactement ce qu'il y a écrit dessus.

     

    Pour les gens qu'ont l'habitude d'être derrière les fourneaux, ça semble super simple dit comme ça.

    Pour moi, c'était du domaine de la 4ème Dimension...

     

    Surtout que j'avais pris l'option : Menu Libanais... 

    Entrée : Tapenade d'Artichauts aux olives noires

    Plat : Boulettes croustillantes d'agneau et Taboulé

    Dessert : Sfouf (que tout le monde a rebaptisé "le gâteau touffe")

     

    On était plusieurs groupes en fonction des menus choisis.

    Je me suis donc retrouvée avec le mari de ma Marjo et le fiancé de Chatte (pendant que Justine et Marjorie gloussaient et prenaient des photos).

     

    Sur les panneaux, y avait marqué les quantités de tout ce qu'il fallait.

    La dame qui nous aidait a dit : au fur et à mesure, vous mettez tout dans le grand bol.

    Bien bien.

    Cette information capitale a directement été intégrée par mon cerveau.


     

    J'attrape 2 gousses d'ail et je commence à les éplucher.

    La dame arrive et me montre comment transformer délicatement toussa en petite matière.

    La dame s'en va : je fais tout le contraire avec la méthode à la Sonia (en tapant dessus sauvagement quoi).

    La dame revient et me demande : Ah... Vous avez votre propre technique on dirait... Vous avez l'habitude de cuisiner ?

    Je me retourne avec le couteau à la main et j'y répond : Nan. Jamais ! Mais chuis pas hostile.

     

    Pendant ce temps-là, les garçons étaient hyper concontrés à découper les artichauts.

    Je termine mon écrasage d'ail, et je vois marqué sur le panneau qu'il faut des olives noires et 6 cuillères d'huile d'olive.

    Je mets donc 6 cuillères d'huile d'olive dans le bol... et... 30 olives noires...

     

    La dame revient et demande : Mais qu'est-ce que c'est que ce bordel ? Qui qu'a mélangé les olives à l'huile sans découper d'abord les olives ?

     

    Moi je regarde en l'air en demandant d'où vient le vent...


     

    cook1.JPG


     

    Après, il fallait tout mixer avec un gros z'appareil (que j'ai chez moi, mais je sais plus où) et ça j'ai adoré le faire.

    Ensuite, faut mettre des petites tranches de pain dans des barquettes, et les imbiber d'huile d'olive (mais le fiancé de Chatte a été hyper généreux sur ce coup-là... Comme quoi les conneuries peuvent pas toujours venir d'une seule et même personne hein !).

    On colle une petite étiquette sur la barquette où ya marqué combien de temps qu'il faut passer les pains au four, à quelle température et tout.

    Et ça, pour moi : c'est une langue forestière...

    La dame elle m'a dit : Mais qu'est-ce que vous comprenez pas aux histoires de thermostats ???

    Moi : TOUT ma pauvre amie... Voyez, j'avais un four chez moi, mais il me stressait, alors je l'ai descendu à la cave...

     

    La dame a soupiré et on dit qu'il fallait qu'on commence à fabriquer le plat de résistance : les boulettes !

    Et elle a rajouté un truc en me regardant : vous allez avoir du boulot, c'est pas simple hein...

    C'est là que j'ai commencé à transpirer du nez en regardant les pigeons qui se battaient dehors.


     

    cook4.JPG


     

    Tout d'abord, on nous a demandé de faire un truc incroyable : découper la viande en tout petit petit (pour que la boulette soit bien compacte).

    Je me suis super bien appliquée (en sortant la langue et tout).

    Ca commençait bien...

    Jusqu'au moment où j'me suis arrêtée (j'avais mal au dos à force de rester debout et penchée sur le plan de travail qu'était pas à ma taille).

    J'ai levé le doigt en l'air et j'ai demandé : Excusez-moi ? Je peux poser une question ?

    La dame elle a soupiré en répondant : Oui.

    Moi : Pourquoi qu'on met pas la viande dans les appareils à découper là... Je sais plus le nom, mais vous savez : ces trucs qui font directement du haché ? Au lieu de se faire une tendinite du poignet.

    La dame elle a demandé si je voulais pas un Thermomix non plus.

    J'ai répondu que nan, passque mon copain Nico il en a acheté un, et depuis, il sort plus de chez lui.


    Thermomix.jpg


    Sur ces entrefaits, est arrivé le moment où l'on nous a montré la confection des boulettes afin qu'elles soient "bien tassées".

    Ben là, j'peux te dire que j'ai assuré gros !


    J'ai répondu modestement : Rho ben chez moi, c'est génétique vous savez. En Afrique, on naît avec le gêne de la fabrication des boulettes ! Déjà dans le ventre de leur mère, les bébés ils s'exercent au pétrissage avec leurs petites mains. J'vous jure la vérité sur ma vie que c'est vrai !


    En accompagnement, y avait du Taboulé, et ça aussi ça allait à faire.

    Enfin...

    J'me comprends...


    La dame m'a tout de même fait les gros yeux quand elle a vu que je découpais le persil avec les branches...

    Ben quoi ?

    Ya personne qui m'avait jamais rien dit moi !

    D'où tu veux que je devine que les branches elles se mangent pas, hein ?

    C'est là que j'ai pensé que la vie, quand même, et ben parfois c'était pas facile et drôlement compliqué.

    (et pis j'te raconte pas le carnage avec les feuilles de menthe, car j'ai tout de même - un peu - de dignité)


     

    cook2.JPG




    Puis, on a commencé le dessert : le Gâteau Touffe.

    Là c'était super simple, fallait mélanger de la farine, du beurre, du sucre, un autre truc que j'ai oublié, la levure et... des épices.

    C'est quand j'ai senti la chose, que je me suis dit dans le dedans de moi-même qu'y avait genre gros complot.

    Il fallait mettre : de la Badiane... (de l'anis étoilé quoi...).

    12 pincées qu'ils disaient...

    J'ai dit aux garçons : Rhooo regardez ! Ya Monica Bellucci en slip qui passe dans la rue !

    Quand ils se sont retournés, j'ai rajouté : Bon ben voilà, ça  y est, j'ai mis les 12 pincées de beurk.

    Et ils m'ont fait confiance (gnark).


     

    cook5.JPG



    A la fin de la séance, la dame très aimable (qui visiblement était pas très contente de bosser un 14 Juillet et nous l'a bien fait comprendre...) nous a dit de bien vérifier qu'on avait sorti tous nos plats du frigo.

    Et quand on est arrivé dans la maison de Chatte pour tout réchauffer, tu sais ce qu'il s'est passé ?


    Complot ignomique de l'Univers.



    On nous avait volé not' Tapenade !

    (t'as déjà rencontré quelqu'un à qui c'était arrivé toi ?)


    Verts artichauts qu'on était...

    Y avait plus que les petits pains qu'attendaient de griller au four... (mais ils étaient nus comme Adam au premier jour... A part la masse d'huile d'olive dans laquelle ils baignaient quoi...).


    J'ai dit : Ouais... Ben la dame avait certainement une soirée, et comme la tapenade déchirait gravement rien que quand on l'a goûtée (j'ai léché la cuillère), et ben elle l'a gardée !


    De toutes façons, comme on était plusieurs, on a tout partagé pour déguster ce que chacun avait fabriqué. 

    cuisine.jpg

    Sur les petits pains : effilochée de thon au fromage de chèvre frais et tomates confites.

    Dans la barquette : salade de pêche et féta au basilic.


    Au niveau des desserts, j'peux te dire que le gâteau touffe c'était pas très glorieux... Et les Abricots & Ricotta au rhum et aux herbes, c'était assez, comment dire... conceptuel...

     

    cook3.JPG

    Pourtant, à regarder c'est joli...


    Ya que les Muffins à la Myrtille et au Chocolat Blanc qui étaient sympas (passque normalement y avait du Wasabi dedans, mais les Justine et Marjorie se sont rebellées en disant qu'elles n'en mettraient pas...).

    Elles ont du faire à la dame le même coup que moi : Rhooo Michael Fassbender qui passe tout nu dans la rue !

    (en même temps, ce garçon est TOUJOURS tout nu, n'est-ce pas Pascale ?)


     

     

  • Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Monoï.

    (sans jamais oser le demander auparavant ?).

     

    Le Samedi 23 Juin, c'était une journée qui était réservée depuis longtemps dans mon agenda. Depuis des mois même...

    En effet, on m'avait proposé de faire partie du Jury pour choisir le nouveau Monoï de la marque HEI POA.

    Inutile de te dire que j'étais drôlement impressionnée dans le dedans de moi-même !

    La dame m'avait dit : "ben comme t'aimes bien les huiles, on a pensé à toi."

     

    heipoa.JPG

     Le Nouveau Monoï que l'on a choisi sera dévoilé en Mars 2013

     

    Alors y avait un Jury composé de 4 internautes/Candidates qu'avaient joué à un jeu de "pourquoi j'ai envie de créer le nouveau Monoï de Hei Poa", moi-même, et... Mademoiselle Laura du Web (celle qui présente tous les trucs Internet le matin sur France 2 dans l'Emission Télé Matin).

    Les détails sont ICI.

    Les 4 Internautes, elles venaient de toute la France et elles étaient très choupinettes.

    On nous avait dit qu'il fallait réserver toute sa journée car ça allait prendre du temps, qu'on déjeunerait sur place et tout.

    Et c'était vraiment super sympa, j'ai appris plein de choses sur le Monoï !

     

    Tout d'abord, quelques semaine avant, nous avions toutes reçu une joli bouate contenant des prototypes de Monoï, des produits à base de "ici, ingrédient mystère qui sera dans le nouveau Monoï qu'on a choisi", de la belle gousse de vanille, des produits Tahitiens et tout.

    Ensuite, fallait répondre à un questionnaire de pourquoi qu'on voulait "l'ingrédient mystère" qui sera dans le nouveau Monoï (et pas les autres ingrédients proposés).

    Puis, nous avons du choisir les odeurs, et le packaging, et ce, autour d'un superbe repas servi par un traiteur Tahitien (avec des trucs que je savais même pas que ça pouvait exister...).

     

    Y avait une dame qui était là, et même qu'elle s'appelle GAY (ouais, c'est son vrai prénom et je trouve ça terrible).

    Et Gay, elle était blonde et plus grande que moi (ouais).

    Et Gay, c'est surtout la fille des gens qui ont créé Hei Poa ya 35 ans.

    Et ces gens-là, ben ils sont Français !

     

    En fait, ya 35 ans, ils sont allé faire un voyage, là-bas là-bas en Polynésie, loin loin loin de la Métropole, à Tahiti, et ils ont découvert : le Monoï.

     

    Comme un peu tout le monde, je savais que le Monoï c'était un produit Tahitien à la base, mais je ne savais pas vraiment comment qu'il était fabriqué...

     

     

     

    MONOI2.JPG

    Les différents Monoï

     

    Il existe autant de recettes de Monoï que d'Îles, de familles, ou de traditions Polynésiennes (il est fabriqué par les "Mamas", les dames qui sont à la tête de la famille car elles ont trop le Power dans le dedans d'elles-mêmes).

     

    On utilise la pulpe de coco fraîchement rapée (en copeaux ou pressée) afin d'en récolter le lait.

    Puis l'on fait macérer des fleurs de Tiaré dans de l'huile de noix de coco (et quand ça macère, ça fait un peu beurk à voir).

    Ce mélange est placé au soleil afin d'accélérer le processus de déphasage.

    Une fois l'huile remontée à la surface, elle est recueillie, et on y ajoute des fleurs, des plantes, des racines...

    Au bout de quelques jours, on filtre le tout (c'est pour ça que parfois il peut y avoir des particules en suspension dans le produit et c'est tout à fait normal).

     

    La Fleur de Tiaré est purifiante, calmante et assainissante.

    L'Huile de Coco (ou Huile de Coprah) est nourrissante et hydratante.

     

    Il y a 12 Fleurs de Tiaré pour 1 Litre d'Huile de Coprah.

     

    Les mamas ells peuvent rajouter d'autres trucs secrets dans le Monoï, et souvent ça sert de médicament : en badigeonnage sur les temps pour calmer les migraines (le Monoï-D*lip*ane que ça s'appelle), en cataplasme sur les plaies, pour calmer les brûlures, en soin des cheveux pour les nourrir, etc...

     

    Et aussi un truc mignon : les jeunes filles elles portent un collier de fleurs toute la journée. Les fleurs s'imprègnent de leur odeur corporelle.

    Le soir, elles trempent leur collier dans le Monoï qui est en train de macérer, et après elles massent leur homme avec cette huile (comme ça, il part plus jamais voir ailleurs...).

     

    Quand les parents de Gay sont rentrés en France, ils ont ramené l'idée du Monoï dans leurs valises.

    Tout le monde les a pris pour des dingues.

    Notamment, avec le fait de présenter un produit solide dans une bouteille en verre (ben oui, en France, il fait souvent moins de 24°C).

    Mais c'est parce qu'à Tahiti, c'est comme ça. Le Monoï est mis dans des bouteilles en verre de récupération (des flacons de sirop de pharmacie vides), et ils ont voulu garder cette tradition.

    Pour rendre le produit plus liquide : simplement passer la bouteille sous un filet d'eau chaude.

     

    Le problème, c'est qu'après, le Monoï est vite devenu à la mode selon la légende urbaine : c'est un produit fait pour bronzer.

    Ce qui est complètement faux.

    C'est un produit de soin et hydratant, mais il n'y a pas d'indice de protection solaire dedans. Ce n'est absolument pas fait pour ça.

    Donc, beaucoup l'ont employé au même titre que la Graisse à Traire (histoire de bien cramer, mais en pensant que ça protégeait du soleil, et que ça accélérait le bronzage, alors que non, pas du tout).

    Edit d'Esmeralda (Merci !) : "Je vis à Tahiti et je dois vous mettre en garde sur le fait qu'il ne faut absolument pas utiliser le monoï sur les cheveux en plein soleil quand on est une occidentale, ça les fait frire, dixit mon coiffeur local qui est horrifié de voir certaines clientes qui veulent imiter les Tahitiennes qui elles, ont une nature de cheveux appropriée."

     

    voici la réponse de la dame de Hei Poa (fille des fondateurs) :
    J'ai lu l'édit sur ton blog, mais le coiffeur de ta lectrice se trompe.

    Je t’explique, Sylvie de la R&d a été très claire :
    Le Monoï est une huile constituée de corps gras qui résistent à la chaleur. Pour preuve, lorsque le Monoï est raffiné, il est chauffé mais aucune de ses propriétés ne disparaît.
    Le coiffeur doit confondre avec certains produits composés de silicones volatiles. Ces derniers adoucissent les cheveux, mais s’évaporent dés qu’ils sont soumis à la chaleur. En s’évaporant ils assèchent les cheveux. Notre Monoï ne contient aucun silicone :)

    NB : pour faire frire quelque chose, il faut à peu près 120C°. Le soleil ne chauffe pas aussi fort...

     

    Hei Poa a d'ailleurs créé une Ligne Spécifique de Solaires.

    Pis, finalement, ya eu pas mal de Contrefaçons.

    Des tas de marques ont inscrit "Monoï" sur leurs bouteilles...

    Les gens de Hei Poa ont du se battre avec leurs petits poings musclés pour imposer le Logo "Monoï de Tahiti - Appellation d'Origine Contrôlée".  

    logo.jpg

    Les Vertus du Monoï :

     

    - Une Peau Hydratée, nourrie et protégée.

    Le Monoï est riche en acide gras, et possède des propriétés adoucissantes et apaisantes.

    C'est également un bon protecteur des agressions de l'environnement.

     

    - Une Peau lisse, ferme et élastique.

    Amélioration du micro-relief pour une peau plus douce.

     

    - Des Cheveux en pleine forme.

    Effet réparateur sur les cheveux secs et abimés.

    Les écailles des cheveux sont resserrées.

    Aspect global de la chevelure améliorée.

    Cheveux plus brillants et faciles à coiffer.

     

     

    Sinon, voici mon Chouchou toutes catégories confondues (que depuis que je l'ai découvert), je ne peux plus m'en passer en soin sur les cheveux : 

    monoi.jpg

    Le Monoï aux Mille Fleurs !

     

    Tiaré, Frangipanier, Hibiscus, Kau Pe, Ylang-Ylang, Lotus, etc...

    Il résulte de la macération de 1000 Fleurs pour 1 Litre d'Huile de Noix de Coco (environ 10€ de Bonheur pour des mois d'utilisation !).

    Attention, c'est une édition limitée, on va pas en trouver longtemps et partout...

    NB : il est parfaitement compatible avec le Lissage Brésilien. J'ai demandé à une copine formulatrice de me décrypter l'étiquette de composition (et elle est du genre à ne rien laisser passer de douteux...), et tout est "safe".

    La liste des Distributeurs en France est ICI.

    Sinon, voici le mail du distributeur en Belgique : kenzy.int.t AT skynet POINT be.
    Vous pouvez lui demander directement les coordonnées du point de vente HEI POA le plus proche de chez vous.

    Concernant la Suisse, Hei Poa est référencé dans la chaîne de drugstores Sunstore que l'on trouve un peu partout dans le pays.

     

     

    Perso, j'applique le Monoï sur mes cheveux le Dimanche soir, et le laisse poser toute la nuit (je mets une serviette sur mon oreiller).

    Je rince le lundi matin (2 Shampoings).

    Et ensuite : je fais toucher la douceur du capillariat à tout le monde ;)

    Attention : sur les cheveux colorés, cela peut éclaircir la couleur.

     

    Sinon, Gay me l'a confirmé : le Monoï ne s'applique pas sur le visage, ce n'est pas fait pour ça (donc pour le Millefeuille en Etape 1, on oublie !). 

    C'est uniquement un produit pour le corps et les cheveux.

    J'ai mis un peu de "1000 Fleurs" dans un flacon à pipette et j'en passe quelques gouttes sur les mains comme hydratant.

     

    Beaucoup plus de Recettes à base de Monoï, ICI.

     

     

    HEI POA signifie "Couronne de Fleurs Rouges dans la Vallée Verdoyante"...

     

     

     

     

  • J'ai testé pour toi : le Restaurant Gastronomique d'Alain Ducasse.

    Les gens, vous savez quoi ?

    Ben n'empêche que vous pouvez rigoler, mais à force de vous causer de Croustibats, un jour est arrivé ce qui devait arriver : une dame qui travaille chez Alain Ducasse m'a contactée pour me demander si je voulais pas venir essayer ceux que fabriquent son patron.

    Nan mais sans déconner ???

    Moi qui y connaît queud en cuisine ?

    Faut dire que niveau Croustibats, je suis fidèle qu'à eux (j'aime pô les poissons pânés de Captain Igloo, ni les aut' dérivés au saumon ou à la sauce tomate).

     

    La Dame elle m'a dit qu'en fait, Alain Ducasse il avait revisité le "Fish & Chips" des Zanglais façon cuisine gastronomique, et que vraiment fallait que j'aille goûter ça passque c'était une tuerie.

    Bon.

    J'hésite pas trop.

    Pis mon coupain Julien a commencé à frétiller quand je lui en ai causé.

    Et il s'est tout simplement incrusté avec moi.

     

    Nous v'là donc partis bras-dessus bras-dessous, et là, nous pénétrons dans l'antre de la gastronomie, j'ai nommé : Chez Alain Ducasse (drôlement impressionnés qu'on était).

    On s'installe bien sagement (Julien avait mis une cravate).

    Et tout commençait très bien.

    A-côté de moi, y avait une fille super sympa qui tient un Blog de Cuisine : Rose & Cook. Elle a déclaré : "Moi, j'adore manger, c'est ma passion dans la vie !".

    Comme on savait qu'on y allait, avant on n'a trop rien mangé et c'est comme qui dirait qu'on avait plutôt gravement faim tu vois.

    Julien, direct il m'a dit : Tu sais, moi chuis capable de manger toute une pannière de petits pains avec du beurre salé étalé dessus.

    J'ai répondu : Julien, chuis ton homme !

     

    salle.jpg

     

    On a déjà commencé par nous apporter des coupes de Champagne terrible.

    Et c'est là qu'on a attaqué la pannière de petits pains (3 différents : un normal, un avec des graines, et un aux algues).

    Le beurre salé, je t'en cause même pas... On l'a remisé par devers nous tellement qu'on voulait en profiter tu comprends.

     

    Ensuite, le Maître d'Hôtel drôlement sympa nous a souhaité la bienvenue et tout, genre "détendez-vous le gland, vous êtes là pour en profiter".

    Et il nous a présenté une Langouste (oui, une langouste vivante, là, comme ça, en toute simplicité).


     

    langouste.jpg


    J'ai eu drôlement peur sur le coup, car j'ai cru que c'était elle qu'on allait manger ensuite.

    Pis j'ai vraiment un problème avec les animaux vivants qu'on nous montre avant de les déguster tout de suite (comme en Japonie, quand j'avais pas voulu manger le poisson qui nageait dans le bassin passqu'il avait de trop beaux yeux).

    Mais on a vite été rassurés, c'était pas une langouste faite pour être mangée, mais la mascotte du restaurant en fait.

    Il nous a dit qu'elle avait 30 ans (je pensais pas que ça vivait si longtemps cette affaire-là, mais comme je te rappelle qu'en matière d'animaux, je suis un puits sans fond d'ignorance, on peut tout me faire croire).

    En tous cas, elle était super sympa la bestiole, elle faisait des guili-guili et tout.


    Donc, en attendant le festival du baffrage, on a dégusté les amuse-bouches :

     

    gazpacho.jpg

    Gazpacho de tomates fraîches sur lit de Ricotta.


     

    En tout premier lieu, on a été présentés aux entrées.

    Note qu'il y en a 3 différentes hein...


     

    entrée.jpg


    En Haut à Droite : Cookpot d’aubergines et tomate gratinées à la mozzarella et pancetta (la Tomate c'était une "coeur-de-boeuf" énorme et bien goûtue.

    En Haut à Gauche : 3 petits farcis à la brandade de morue, truffe blanche d’été (des mini-légumes tous choupinets)

    En Bas au Milieu : Légumes à la grecque caillée de brebis et amandes fraiches

     

    Je sais pas vous, mais moi, rien que quand on nous décrit les plats, ça me fait des trucs dans le dedans de moi-même...

    Pour être dans la restauration, il faut aussi gravement se tripoter le cerveau pour trouver les noms des plats.

     


    Et le plat principal, ben c'est Le Croustibat Géant !

    Bon, alors, vraiment, je dois dire que oui, faut se rendre à l'évidence : c'est bien meilleur que les Croustibats normaux.

     

    croustibat.jpg


    Le cabillaud qu'est enfermé dans le tempura, c'est... comment dire... Tu t'asseois, tu respectes, et tu dis Merci.

    J'avais déjà goûté du Fish & Chips en Angletarie, mais je dois dire que vraiment, c'était pas comme celui-là...

     

     

    Bon, là ça faisait un peu genre 2 heures qu'on était à table, et Julien, il a commencé à déboutonner son pantalon (il est très distingué en temps normal et a essayé de faire ça discrètement, mais je l'ai vu !).

    C'est là que j'ai attrapé son téléphone et que j'ai envoyé des petits coeurs et des bisous à son collègue (qui était présentement en train de lui demander par texto s'il comptait revenir au bureau un jour...).

    Julien s'est alors vengé en écrivant des horreurs à ma place sur mon profil Face Book (juste au moment où le Super-Maître d'Hôtel est revenu en nous parlant du fromage).

     

    Tiens, pour preuve : 

    FB.JPG

     Cliquer sur la Photo pour lire en plus grand.

     

    Après le "fromage", v'là qu'on était en train d'attendre le café gourmand.

    Mais c'était pas fini !

    Y avait encore DEUX desserts (oui, deux, vu qu'un seul ça risque de pas être suffisant).

     

    Là aussi, on peut se passer de mots.

     

    ECLAIR2.JPG

    Cliquer sur la photo pour lire en plus grand.

     


    Et le "Pimm's aux Fruits Rouges" (que même si t'as plus faim, t'es obligé de racler jusqu'au fond de la coupette...). 

    pimms.jpg

     Un dessert composé d’une gelée à base de thé Earl Grey

    sur laquelle est déposée une marmelade de citron et zestes de citron confits.

    Au-dessus, un biscuit croustillant recouvert d’une crème cheesecake vanillée

    et de fruits rouges. Un granité à base de Pimm’s, un alcool anglais, l’accompagne.

     

    En sortant de table à 15h30 (normal, après avoir débuté à 12h30 hein...), nous nous sommes mis en quête d'un taxi.

    Note pour plus tard : ne pas tenter de monter dans un Taxi Parisien en compagnie d'un camembert qui a de la personnalité.

    Ah oui, j'ai oublié de te dire ! Le camembert, si tu le termines pas : ben tu l'emportes chez toi dans un doggy-bag (ouais, c'est comme ça et t'as pas le choix...).

    Je crois que le chauffeur a bien repéré nos têtes et les a envoyées à tous les chauffeurs de taxis parisiens : "ne prenez jamais ces personnes, elles se déplacent exclusivement en compagnie de 2 camemberts !"

     

    camembert.jpg


     

    En arrivant au bureau, j'ai planqué les fromages dans un petit frigo de bureau (en priant pour que personne ne vienne se servir dedans en Coca...).

    Et évidemment, tu sais comme moi que l'ignominie est logée partout.

    Donc a fini par enfermer les camemberts dans 2 sacs différents et hermétiques (mais ça sentait encore). Puis on a tout mis dans un carton.

    Une pensée donc pour Julien qui est rentré chez lui en métro avec la moitié de la rame qui avait décidé de lancer un contrat sur sa tête.

     

     

    Et tiens, comme je suis pas rate, j'te file même la recette du Fish & Chips :


    PROPORTIONS (pour 4 personnes)

    Cabillaud/tempura :

    - 800 g. filet de cabillaud de ligne

    - 100 g. de farine de blé

    - 13 cl de bière

    - 1 blanc d’œuf

    - 1 pincée de sel

    Sauce F&C :

    - 1 jaune d’œuf

    - 100 g. d’huile de pépins de raisins

    - 25 g. de moutarde

    - 200 g. de mirin (sorte de saké doux)

    - 1 piment oiseaux

    - 1 bâton de citronnelle

    - 20 g. de gingembre

    - 1 botte de basilic thaï

    - 1 citron vert

    - 30 g. de vinaigre blanc

    Garniture :

    - 400 g. de petits pois frais

    - 20 g. de germes de petits pois

    - Sel, Poivre

    - Huile d’olive

    - 1 oignon blanc

    - 1 litre de bouillon de volaille

    - 30 g. de beurre

    Frites :

    - 4 grosses pommes de terre Bintje

    - 3 litres d’huile de friture

    - 1 citron vert

    - Fleur de sel

    - 10 cl de vinaigre blanc

     

    PROGRESSION

    Cabillaud/Tempura :

    Tailler  le cabillaud en portion égale de 200 gr chacune, réaliser la tempura dans un saladier en incorporant d’abord la farine, la bière, le blanc d’œuf puis le sel.

    Mettre à chauffer votre friteuse à 180°. Badigeonner le cabillaud de tempura puis le faire frire pendant 5 minutes environ.

     

    Sauce F&C :

    Hacher le gingembre, la citronnelle et le piment, les mettre dans une sauteuse à feu vif, ajouter le mirin et le vinaigre blanc, faire réduire puis refroidir. Dans un saladier mélanger la réduction, le jaune d’œuf, la moutarde puis incorporer petit à petit l’huile de pépins de raisin pour réaliser une mayonnaise. Ciseler le basilic puis l’incorporer et râper le zeste d’un citron vert.

     

    Garniture :

    Ecosser les petits pois frais. Garder les plus petits pour les présenter dans l’assiette.

    Pour la purée : ciseler un oignon et le faire suer à feu vif dans une cocotte avec un filet d’huile d’olive et un peu de beurre. Ajouter ensuite les petits pois, saler et poivrer puis mouiller au bouillon de volaille. Laisser cuire jusqu’à ce qu’ils soient fondants, mixer et refroidir aussitôt.

     

    Frites :

    Laver et éplucher les pommes de terre. Tailler des frites régulières de 1cm de hauteur et 6 cm de longueur. Plonger les frites dans l’huile à 160°, les retirer avant coloration. Les déposer sur un papier sulfurisé. Mettre à chauffer votre friteuse à 180° et  plonger les frites, elles doivent être colorées et croustillantes. Râper du citron vert et vinaigrer les frites.

     

    DRESSAGE

    Dresser la purée de petits pois chaude dans l’assiette. Déposer le poisson à côté de la purée ainsi que les cosses de petits pois et les petits pois crus. Râper du citron vert sur le plat. Dresser la sauce Fish & Chips dans un petit bol et les frites dans un cornet.  



     

     

    En l'honneur des prochains Jeux Olympiques de Londres, et jusqu'au 28 Juillet, Le Rech, le restaurant de poissons d’Alain Ducasse propose une version originale de ce classique de la cuisine anglaise signée Jacques Maximin*.

    Le Fish & Chips est proposé au déjeuner à 21 € et à 26 € accompagné d’une bière ou d’un verre de vin.

    RECH, RESTAURANT DE POISSONS À PARIS DEPUIS 1925.

    62, avenue des Ternes - 75017 Paris

    Tél : 01 45 72 29 47

    Repris en 2007 par Alain Ducasse.

    Chef permanent : Adrien Trouilloud - Chef consultant : Jacques Maximin

    www.alain-ducasse.com