Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les entraînements en Course à Pied, pour en arriver au Running.

Oui oui, la Course à Pied, c'est du Jogging pour le fun, et le Running c'est quand tu t'y mets de façon plus intensive afin de pratiquer des Courses en Compétition (chronométrées, quoi).

Et plus je pratique, plus je constate que je ne suis pas faite pour le Chrono, et que je ne me prends absolument pas au sérieux (si je voulais courir plus vite, c'est très simple et ça ne tiendrait qu'à moi : je ferais du fractionné).

Chaipas comment on appelle le fait d'adorer faire du Jogging, autant que de participer à des Courses Officielles en s'en foutant complètement du temps qu'on va mettre ? Aucune idée, j'vais lancer une nouvelle mode ? Cet avis n'engage que moi, et je respecte les gens qui se donnent des objectifs de temps (je les admire, même !).

Toujours est-il que Running ou Course à Pied : le fait est que j'aime toujours autant ça ! Si je pars : j'arrive (toujours). En combien de temps : je m'en fiche, car l'important est de l'avoir fait !

J'adore aller aux séances collectives, tout comme me lever le Dimanche à une heure proprement indécente, pour aller m'accrocher un Dossard sur le poitrail au milieu de milliers d'inconnus.

Ce qui est marrant avec mes articles sur le sujet, c'est que maintenant, figure-toi que l'on m'invite à des events. Et tu sais quoi ? Autant je ne vais pas aux soirées Blogueurs sur des thèmes divers et variés, autant quand il s'agit de courir : ben j'y vais. Cherche pas à comprendre...

 

Avec Go Sport :

Ils ont lancé pour un challenge super sympa (vraiment les gars : faut le refaire !).

Pendant toute une journée, au beau milieu de la Gare de Lyon, ils avaient installé des tapis de course (j'étais jamais monté sur ces bêtes-là...).

N'importe qui pouvait y participer, du moment qu'il se mettait en tenue de sport (quoi que... J'en ai vu courir en tenue de bureau).

Le défi : rallier virtuellement un Magasin Go Sport en courant 5, 10 ou 15 minutes.

J'ai beaucoup aimé courir en face d'un écran connecté géant, traverser les rues de Paris, avec des gens qui se retournent sur ton passage, et au final : arriver dans un Magasin, avec tous les vendeurs qui te félicitent.

Le Bonus, il y avait distribution de cadals ! Certains repartaient même avec des Baskets Asics :)

Moi j'ai eu une tenue complète : un super collant de course, avec le tee-shirt technique tout joli et pailleté.

J'ai dit à la dame que ça aurait été bien de pouvoir courir plus longtemps sur les tapis (juste 15 minutes, c'est frustrant), mais au moins le challenge était accessible à tout le monde. Vivement la prochaine édition !

 

 

La Noctambule :

J'peux te dire qu'avec Spike et son p'tit Chinois, depuis 3 mois, on trépignait comme des acariens au salon de la moquette !

Imagine : la première fois qu'une course de nuit de 10km est organisée en Région Parisienne.

A chaque fois que des personnes ont souhaité en mettre une en place dans Paris : elle a été annulée au dernier moment... Pour des raisons de sécurité qu'ils disent... Ya des courses de nuit dans tous les pays du monde, sauf en France.

Là, c'était bien confirmé à Courbevoie/La Défense, et le départ était donné à 21h. Donc ça va, niveau nuit, on y était bien.

Etant invitée par l'organisation, on a pu bénéficier de l'espace VIP (Merci Irène !), et on a retrouvé les mêmes gens que la Course We Own the Night (c'est Nike, quoi).

 

noc.jpg

1ère Médaille à Paillettes : j'aime !

 

Je crois que chuis bien devenue pote avec le mec de Sous le Soleil (qui était encore là en tant que Coach). Après y avoir fait la bise, ya une âme bien intentionnée qui a demandé si c'était lui "qui allait nous chauffer".

En fait il voulait courir... Mais il est mimi, alors il nous a montré les gestes à faire.

J'ai répondu : Ouais, ben à part décorer, en fait tu sais à rien ?

Et on a tous bien rigoulé.

C'est super déstabilisant de courir la nuit, les repères ne sont vraiment pas les mêmes...

L'ambiance était géniale ! Tous les habitants étaient à leurs fenêtres ou dans la rue à nous encourager. Le départ était terrible ! Et v'là qu'au 5ème km, une personne lance, depuis son balcon : "Bravoooo ! Vous êtes tous des champions !!!". Je réponds : "Merci Madame !", et je rajoute : "Ou... Monsieur... On ne saura jamais, cela restera un mystère...". C'est là qu'une gonzesse devant moi s'est retournée parce qu'elle était bidonnée, et elle a dit : "Sonia ???". J'ai répondu : "Vi !". C'était Mélodie, une lectrice :)

L'arrivée se fait dans un stade magnifique que je ne connaissais pas. On était tous bien cuits, et la lectrice avec laquelle je courais a été ravie de battre son record de 1h09 aux 10km (on a fait 1h03).

 

 

 

L'entraînement où c'est que j'avais peur d'aller...

Un Vendredi soir, j'avise sur le Site Jogg.in une session de Hulks très intéressante. Y avait marqué : "Séance de reconnaissance de la Côte des Gardes".

Chaipas comment j'ai fait pour cliquer sur "Participer". Chaipas comment j'ai fait pour me retrouver au milieu de 30 Hulks. 

C'est ça qui était bien finalement : se joindre à une session où tu sais que tu vas en baver des ronds de chapeaux, mais que t'as pas le choix, c'est bien pour toi, ça va te pousser.

La Côte des Gardes, c'est le truc qui me terrorisait depuis l'an dernier : une affrosité ignominique et ascendante de 2km de long. La Côte qu'ils mettent dans la Course Paris-Versailles, et qui fait que je n'ai jamais voulu participer à cela.

Ben tu sais ce qui s'est passé ? Je l'ai fait (et j'ai adoré).

Les Hulks me disaient : Attention, c'est bientôt... Elle va arriver...

J'angoissais à fond. Pis je l'ai vue, elle était là devant moi.

J'ai demandé : Nan mais c'est une blague ? On va vraiment courir là-dessus ?

Et on a couru dessus (et j'ai aimé).

Là où on a vraiment été morts de rire, c'est qu'après on s'est tous affalés en rang d'oignon devant le magasin Passion Running (à 30 personnes donc), afin d'essayer les électrodes de récupération qui font bouger tes muscles dans tous les sens.

Y avait un Hulk adepte de la muscu à-côté de moi, super sympa.
Les gens s'arrêtaient pour nous demander ce qu'on fabriquait avec les machines Compex et si ça servait à muscler (là, on s'en servait pour la récupération). Et moi, à chaque fois, je répondais : "Mais oui, bien sûr Monsieur, bien sûr Madame, regardez ce jeune homme tout musclé, il a commencé il y a 15 jours. Au départ, c'était un haricot vert, et voyez ce qu'il est devenu en si peu de temps !".
J'ai adoré cette session !!! 

Le truc c'est que 2 jours après, par on ne sait quel truchement... Saïmeune-Hulk m'a dit : Tiens, je te donne mon Dossard pour le Paris-Versailles car je ne peux finalement pas y aller à cause que je serai pas là.

 

 

J'ai pris ça comme un signe, et le dimanche, j'étais toute seule sous la Tour Eiffel au milieu de 26000 Hulks, (avec un "E" à "Simon" sur le Dossard, pour faire genre que je porte un prénom Vintage...). Avec les Kényans, les mecs habillés en Révolutionnaires, portant la culotte rayée, le bonnet Phrygien et tout le merdier ! Et un départ donné par Teddy Riner.

Ben je l'ai faite cette course ! Drôlement fière j'étais. J'avais juré de mettre moins de 2 heures pour courir ces 16km (avec la Côte des Gardes dedans). Et mon pari a été tenu.

 

PV.jpg

 

Le plus dur ? Pas la Côte bizarrement, pas la plaisanterie dans le Cimetière (les connaisseurs savent...). Naaaan, le plus difficile : l'arrivée. Quand t'es complètement cuite, et que tu vois le Château de Versailles devant toi, en tout p'tit. Il faut 1,5km pour franchir la ligne d'arrivée... Sur un faux-plat ascendant... Et le Château reste tout p'tit, et t'as l'impression qu'il va jamais être vraiment devant toi.

Je te raconte même pas dans quel état je suis arrivée. Je suis tombée sur un collègue, frais comme un gardon (qu'avait pas couru, il venait juste chercher sa femme) : et ben il m'a même pas reconnue !

Ensuite, j'ai fait un truc que j'avais pas fait depuis 1998 : m'affaler dans le RER comme une grosse crotte.

 

WP_20140928_21_05_19_SmartShoot.jpg

"Arrête de courir grand fada ! Cela ne te rapportera jamais rien !"

Jean Pagnol à Jean Bouin 

 

 

L'entraînement Michel & Augustin

Ouais ouais, à la Bananeraie chez les Trublions du Goût qui font des gâteaux !

Canon de chez canon ! Toujours organisé par Jogg.in (je rappelle que c'est gratuit, et que j'ai présenté le concept ICI).

Nous étions environ une cinquantaine, et y avait même un Coach en la personne de Thibault de No Pain No Gain (que je peux dire qu'en vrai c'est un Bisounours).

Ils nous a fait faire une séance de toute bôôôté dans le Bois de Boulogne, et même du fractionné (même pas j'ai hurlé/pleuré/insulté quelqu'un - rayer la mention inutile).

A la fin, on a tous eu des sacs-cadeaux ! Même qu'ya des gens qui veulent me piquer mon superbe sac-vache. C'est scandaleux.

 

npng.jpg

 

 

La Course 10km Nike Paris-Centre.

Où c'est que j'avais pas la foi, où c'est que j'étais fatiguée (dormi seulement 5h la veille, et super malade), mais avec le départ donné par le Maître Carl Lewis, himself.

 

carl l.jpg

Crédit Photo : mon amie Zit Zeitoun, qui appelle cela "le sourire de Dieu". 

 

Tu sais ce que j'ai fait ? Au 9ème km, j'étais à 53 minutes à ma montre chrono. Et : j'en ai eu marre. Pas une histoire de fatigue, juste que j'ai décrété que ça me saoulait. En plein milieu de la Place Vendôme (so chic), j'ai eu mes vapeurs, et j'ai quasiment terminé en marchant.

C'était la première fois que ça arrivait (faut bien un début à tout). Derrière moi, y avait Cerise en train de faire du coaching mental à Zit Zeitoun qui voulait mourir, là maintenant tout de suite (la seule chose qui l'intéresse dans la Course à Pied : faire son Jogging tous les matins au Parc de la Légion d'Honneur en suivant les fesses des Pompiers - après elle poste des photos intitulées "petits culs" sur Face Book... - Un jour, elle va avoir des problèmes...).

 

10kmPC.jpg

 

Bon, y avait quand même un truc drôle dans cette course, c'est quand une jeune excitée avec un vélo a voulu traverser. Le bénévole à-côté lui a fait les gros yeux de l'air de dire "Essaye, et je te promets que t'auras un problème avec moi...".
Elle trépignait toute seule en hurlant : "Mais y en a trop là !!! Ça finit jamais ? Comment je traverse, moi ?"
J'ai lancé : "V'nez courir ! Ça vous détendra...  "
Franchement, comment peut-on être pressée un dimanche à 10h du matin ???

C'est Zit Zeitoun qui a dit : Laissez tomber, elle doit aller à la Manif pour Tous.

Blague à part : le parcours était splendide et les tee-shirts techniques noir & vert fluo fournis par Nike, vraiment très jolis (pas de Dossards, nos numéros étaient directement imprimés dessus). Paris qui nous appartient toute une matinée, et courir librement au milieu des plus beaux monuments : ça n'a pas de prix.

 

 

L'entraînement Portnawak.


Parfois, on tombe sur un Coach qui a la science infuse (heureusement que ça n'arrive que très rarement). Là, y en a un qui a voulu me faire faire du fractionné sur... 400 mètres...

Ça faisait longtemps que j'avais pas eu envie de me barrer d'une séance (au final, chuis partie quand même, avec mon Saïmeune-Hulk pour aller courir sur l'Allée des Cygnes).

On a fait des séances d'accélération progressives sur des tours d'1km (ça, ça allait).
Mais imposer le fractionné sur 400 mètres à quelqu'un qui n'a pas envie d'en faire ? Sans déconner...

Il me dit : Oui, mais tu sais - (non je sais pas vu que je suis complètement teubé) - en faisant du fractionné, ton cœur va grossir, et après tu pourras courir un marathon !
Moi : Ah ouais ? Ben tu sais quoi ? Je crois qu'on peut faire le marathon sans faire de fractionné 
Lui : Mouais... (genre je voudrais bien voir ça si ça existe).
Moi : Tu en as la preuve vivante devant toi...
Lui : ????????? (j'vous jure qu'il s'est retourné pour voir si je ne parlais pas de quelqu'un d'autre)
Moi : Oui oui, j'te cause bien de moâ. Faut pas se fier aux apparences... 
Lui : Ouais, ben Bonjour l'état de tes muscles, et la récup' après... Et le mur du Marathonien...
Moi : Rien de tout cela. Pas vu de mur, je l'ai fait sans m'arrêter une seule fois, et juste 2 jours pour m'en remettre. Nickel.

*** je crois qu'il me déteste ***   
 
 
 
L'entraînement où j'ai fait ma Groupie.
 
Toujours grâce à Jogg.in (et à la Dame qui commercialise la machine à respirer dans laquelle j'ai eue la gourdasserie de m'étouffer...). Enfin !!! J'ai enfin pu voir, toucher mon n'idole : Carmen Oliveras (1ère Française au Marathon de Paris 2013, on s'esscuze...).

Elle est : adorable (et va p'têt' courir le Canigou avec moi en Août 2015, passqu'elle est gentille et qu'elle est du coin).
 
J'étais déjà fan d'elle avant, je le suis encore plus maintenant.
 
Elle a couru avec moi pendant toute la séance, et a conclu : "Toi, tu es un comme un diesel... Il ne faut pas que tu partes vite ou tu te grilles. C'est ce qui a du se passer pour ton 10km de Paris-Centre... Mais une fois que tu es échauffée, tu peux tenir très longtemps en endurance".
 
Voualà. Enfin quelqu'un qui ne m'embête pas avec le fractionné, et qui m'a juste demandé "Est-ce que tu as pris du plaisir ?".
 
Top de chez top cette dame ! Respect total (et on a même eu le droit à une séance de renforcement musculaire du tonnerre). 
 
 
 
La Course Anniversaire : les 20km de Paris.
 
Tu te rappelles de mon compte-rendu de l'an dernier ? C'est ICI.
Ben j'ai vécu la Course d'une façon tout à fait différente... C'est vraiment celle où j'ai le plus rigolé jusqu'ici !
 

LF.JPG


Tout d'abord : j'étais très embêtée d'avoir oublié ma montre, et ai même songé à faire demi-tour afin d'aller la rechercher.

Et puis... Quelqu'un m'a dit : "Pas grave, tu vas courir à la sensation !"
 
La rigolade ça a commencé dès le sas de départ, quand Cerise m'a ordonné de retirer mon poncho en plastique et que je lui ai dit que j'allais attraper la mort ! On a continué à se mettre dessus, devant un mec qui ne savait pas si c'était du lard ou du cochon
"Mais retire-le !"
"Mais j'peux pas, j'ai froid, merde !"
"Tu vas te réchauffer en courant !"
"Carmen Oliveras, elle a dit que j'étais un diesel. J'peux mettre un certain temps avant d'avoir chaud".
"Et arrache-le ton sac ! Qu'est-ce que tu fais là ?"
"Je peux pas le déchirer, c'est contre ma religion, ma maman m'a bien élevée : je le plie !"
 

20km MD.jpg

Crédit Photo : Martial Denais (vue depuis la Tour Eiffel - environ 26 000 Coureurs)
 
 
Cerise avait mal quelque part dans ses fondations, je l'ai attendue. Puis, j'ai eu mal au genou, et c'est elle qui m'a attendue. Puis, on a récupéré une Blogueuse adorable qui porte des oreilles de Minnie sur ses baskets, et elle est restée avec nous. 
 

117217.jpg

 
A un moment, vers le 12ème, Cerise a dit qu'elle arrêtait et qu'elle allait m'attendre sur la ligne d'arrivée.
J'ai donc continué toute seule, mais ai constaté : que je m'emmerdais.
 
Au 15ème, j'ai entendu : "Sonia !!!". En me retournant, j'ai vu que c'était Cerise.
Tu m'aurais vue... Les larmes aux yeux...
Dit comme ça, c'est complètement idiot, mais ça faisait comme dans les films de guerre où on croit que le mec est mort et disparu, et en fait, au moment où l'on ne s'y attend pas du tout : on le voit réapparaître tout boitant et avec un bandage sur la tête.
 
L'entraide des 3 derniers kms, la rigolade généralisée à une bande de filles inconnues super sympas.
 
Mon ex-collègue 21 fois Marathonienne qui a fait 1km avec moi vers la fin, main dans la main. 
 
La phrase de Cerise : "Que le Dieu du Cul et le Dieu du Genou soient avec nous !" J'te jure, ils devraient sérieusement réfléchir à nous employer comme animatrices des gens au bout d'leur vie à la fin d'une course...
 
Ou encore, le très élégant : "Mesdames et Messieurs, voici sous vos yeux ébahis : la petite côte de batard !".
 
A "courir à la sensation", on a tellement amusé la galerie, qu'il y a une gonzesse qui était morte de rire. Elle a préféré retirer ses écouteurs car nos conneuries la faisaient mieux avancer que sa musique 
 
Cerise en a même eu un point de côté à force de rigoler...
 
Elle portait le dossard de ma Collègue (tombée sur le coccyx la semaine d'avant... Je crois qu'il y a vraiment un truc relié au cul avec ce dossard). Les gens disaient : "Allez Ninaaaa !!!", et moi je répondais : "C'est pas son vrai nom, elle a volé son dossard à une dame... En vrai elle s'appelle Cerise. C'est son véritable prénom, et pour une fois elle va pas arriver à l'état de clafoutis !"
 
Moi à la Blogueuse abandonnée : "Mais en fait, toi, Aline : tu bronzes pas ?", et elle qui répond "Nan, jamais les gens me disent que j'ai bonne mine, c'est frustrant".
Les gonzesses à-côté s'en sont toujours pas remises... (oui, je sais, on peut avoir la peau noire et bronzée :) ).
 

20km.JPG

Passage de la Ligne d'Arrivée, où c'est qu'après on s'est auto-congratulées comme des traînées...
 
 
Au final : j'ai adoré cette course.
Je pense n'avoir jamais autant rigolé !!!
(et mine de rien avec nos conneuries à alterner la marche et la course (à un moment, je suis même revenue en arrière chercher Cerise), et ben on a fait quelques minutes de mieux que l'an dernier, alors que demander de plus, hein ?). Là, je peux dire à Carmen Oliveras : Oui, j'ai pris du plaisir...  
 
 
 
L'entraînement où c'est que j'irai plus.
 
C'est le Défi BOOST en partenariat avec Adidas. Très à la mode à Paris en ce moment.
Le concept c'est de se faire des Battles de courses entre quartiers.
Il y a une Equipe BOOST par exemple à Abbesses, Sentier, Bir-Hakeim, etc. Et chaque équipe a son Chef.
J'ai pas du tout aimé.
Les gens sont là pour se tirer la bourre, ça n'est pas du tout convivial, et tout le monde se prend trop sérieux (je ne critique pas, mais ça n'est pas mon état d'esprit).
Quand je cours en Groupe c'est pour échanger avec les autres Coureurs.
Là, personne ne se parle, personne ne s'attend. Tout le monde est là : pour faire mieux que son voisin.
 
 
 
L'entraînement où c'est qu'on a fait le trottoir.
 
Cette session Jogg.in avec mon p'tit Guillaume, était surréaliste... La semaine précédente, j'en avais fait une magnifique avec Morgane, une lectrice qui court pieds-nus et s'en fiche complètement de ce que l'on peut penser d'elle (respect).
 
Un coureur est venu accompagné d'un énorme chien blanc de toute bôté, répondant au doux nom de "Good Luck" (le chien, pas le coureur). C'était un chien adepte du Jogging.
 
Or, par on ne sait quel truchement, dès les 5 premières minutes : v'là qu'il s'est cassé la gueule (le coureur, pas le chien).
 
Impossible de se relever tout seul, ya 4 Hulks qu'ont fini par porter le coureur, tandis qu'avec une autre fille on s'occupait du chien (qui n'en avait strictement rien à faire, et était juste ravi d'être là).
 
J'ai demandé au coureur : "Est-ce que tu peux retirer ta chaussure, histoire que l'on voit l'état de ton pied ?".
Et ensuite, j'ai rajouté : "Peux-tu enlever ta chaussette ? Je vais te verser de l'eau fraîche".
Il a répondu : "Ben, pour la chaussette, c'est-à-dire que c'est un peu intime... On ne se connaît pas encore assez...".
 
Au final, l'a bien fallu que l'on trouve un taxi pour que le coureur puisse se rendre aux urgences.
Mais le plus difficile : un taxi qui accepte, dans sa grande mansuétude et son infinie bonté, de bien vouloir prendre également un chien de 60kgs...
Tu nous aurais vues à faire le trottoir devant le Musée d'Orsay, en train de guetter les taxis "à grande capacité"...
 
Ensuite, c'était (sourires charmants) : "Sivouplaît Monsieur le Chauffeur, notre ami est tombé en courant, il doit se rendre à l'hosto..."
Le Taxi voulait bien (normal).
Puis (sourires charmants) : "Le souci, c'est que notre ami a un chien" (là : omettre de préciser la taille du chien).
Le Taxi hésite, puis accepte : "Le chien faut le déposer quelque part ?"
Nous : "Nan, lui il va très bien, mais ira aussi aux Urgences avec son maître, à cause qu'il a pas sa laisse et qu'on peut pas le garder avec nous".
 
Imagine juste la tête du chauffeur de Taxi en voyant arriver la Bête du Gévaudan qui est directement allée se vautrer dans son coffre...
(le coureur va bien, quelques semaines d'arrêt forcé de la course à pied).
 
 
 

Ah nan, mais j'te jure qu'on rigole, hein !  

 

10449487_354762578005626_3372244577302088681_n.jpg

 

  

Commentaires

  • Bisoux bisoux, Sonia, je t'adore ! Tu illumines mon dimanche soir !

  • Mais c'est moi qui te remercie d'apprécier ce billet !

  • Bravo!!
    Sinon moi je ne sais pas faire , ne pas essayer de battre mes temps .
    Il faudrait que j'en fasse une à la cool avec toi .. vu comment Aline semble avoir rigolé!

  • Hey Isa !
    Tu sais, je ne critique pas du tout les gens comme toi (au contraire, je suis admirative, et Spike et son Chinois sont comme ça aussi). Mais je m'éclate plus en m'en fichant de la montre :)
    Pour re-courir avec toi, c'est avec grand plaisir et quand tu veux !
    Une session Jogg.in sympa ? Enfin, là ya pas d'histoire de chrono...
    Un petit semi Marathon à Vincennes ou Boulogne ? Ou les Bacchantes le 11 Novembre dans le Bois de Boulogne ? Ou la Corrida de Noël déguisée à Issy-les-Moulineaux mi-Décembre ?

  • Nous on adopte qui veut venir courir et rigoler...

  • Ouais, on a même du pâté !

  • Les gens qui ne courent pas, ne comprennent pas. Ya une amie qui m'a demandé "Mais comment peux-tu t'infliger ça ?".
    J'ai répondu : "Parce que j'adooooooore !!!!".

  • j'avoue j'ai adoré courir avec vous, j'ai tellement ri
    Parfois ce n'est pas le chrono qui compte mais juste passer un bon moment
    Merciiii

  • J'avais peur que tu sois traumatisée avec nos conneuries :)

  • J adore te lire ! Tu résume trop bien ce que peut être une course ou un entraînement ! :-))

  • Et pourtant, j'aime beaucoup lire les billets super sérieux des entraînements de Thibault/NPNG.

  • Avec un S comme Simone... mazette, ca te va trop bien !!!

  • Ouais, j'me suis cachée... Simon m'avait assuré que son prénom ne serait pas marqué sur le Dossard (tu parles !). M'enfin c'est un cadeau, j'avais pas le droit de râler :)

  • Pffff, ça fait trop envie!!! J'attend encore un peu avant de rechausser mes chaussures mais j'avoue je flippe à l'idée que ma tendinite ne me lâche plus.

    Et tout comme toi, envie de courir juste pour se surpasser soi-même, savoir qu'on peut aller au bout sans pour autant faire un chrono :-)

  • Repos alors (et ça se soigne bien une tendinite, à coup de séances de kiné).
    Sinon, quand je flippe que ça revienne, j'ai découvert les K-Tape (ils ont un site Français). Attention ça ne se pose pas n'importe comment mais par des gens ayant effectué la formation pour cela (certains ostéos/kinés, notamment). Sinon, ya des vidéos explicatives sur YouTube.
    On m'en avait posé lors de Running Expo, la veille du Marathon, et nickel !

  • Sinon, moi j'ai pu régler mes problèmes de tendinite (genoux et chevilles) avec des semelles adaptées à ma foulée, c'est à dire faites sur mesure par un podologue.
    On dirait pas, mais les semelles résolvent beaucoup de problèmes.

  • Oui, c'est vrai et je confirme que ça a été la solution à mon mal de genoux.
    Là, si j'ai eu mal dernièrement : c'était tout simplement parce que mes semelles étaient usées.
    Je viens de récupérer les nouvelles et tout est nickel !

  • J'ai bien rigolé de tes aventures jogguesques !
    Mais comment j'adoooorerais courir avec un toutou !! Il a de la chance le monsieur, ça doit être génial (je suis gaga des animaux...) et aussi sécurisant, après c'est sûr il faut bien choisir la race, tous les chiens ne sont pas faits pour courir.
    Trop drôle le dialogue sur le marathon... ou comment en boucher un coin à quelqu'un l'air de rien :-)
    Je vais radoter mais c'est vrai que j'ai adoré l'ambiance festive de la noctambule (peut-être justement parce que c'était le soir, ça attire plus le public qu'un dimanche matin...), c'était quand même la classe les gens qui nous encourageaient depuis leurs fenêtres ! J'ai beaucoup aimé le passage dans la rue commerçante au tout début aussi, y a un commerçant qui nous a lâché "Courage, il ne reste plus que 9.5km !!" Le problème à me bidonner comme ça moi après je fais des points de côté quoi !!
    Mais qu'est-ce que c'est sympa, j'espère rigoler aussi à la course à la moustache !! Et je n'ai encore jamais couru au bois de Boulogne, ça me motive de courir dans des endroits que je ne connais pas, qui plus est dans un peu de verdure.
    Je ne cours pas non plus pour la "perf", je cours pour me faire du bien au corps et à la tête, parce que j'aime faire du sport, j'aime me "vider", après j'aime quand même savoir combien de temps j'ai mis, pour mieux me connaître et voir mon évolution, ça m'aide à rester motivée aussi !

  • Sécurisant, euh ... ça dépend du chien.
    Ma chienne a le don de slalomer devant moi et m'a déjà accroché les pieds par derrière.
    A l'aller, elle me démonte l'épaule en tirant, au retour c'est moi qui la tire (elle n'a pas envie de rentrer). Une fois, elle a bloqué juste devant moi, j'ai fait un rouler-bouler par dessus, résultat : une entorse de cheville.
    Est-ce qu'elle me défendrait devant un aggresseur ? J'ai le doute, même si elle fait 23 kg, car elle fait la fête à tous les passants ...
    Ah, j'oubliais, à la campagne, elle se roule dans toutes les merdes (même qu'un jour, je vais la balancer à la SPA, tellement je la hais ces jours-là, ma chienne à poils longs) .

    Mais bon, c'est ma bouboune d'amour. :)

  • @ MÉLODIE : moi aussi j'aurais adoré courir avec Maya. Mais avec son souffle au coeur, je ne vais pas l'embêter (pis de toutes façons, c'est une feignasse, quand elle marche trop longtemps, ya un moment où je dois la porter ou elle n'avance plus. Et marcher avec 13kgs de chien dans les bras : je te laisse imaginer).
    La Noctambule c'était canon ! Courir la nuit, cela change tous tes repères habituels. Etonnant à vivre. Surtout le passage dans le noir total. Vivement la prochaine édition !
    Et je te rejoins sur le fait de ne pas se lever aux aurores un dimanche matin, c'est appréciable.
    On se verra aux Moustaches, alors ! Si tu entends encore quelqu'un sortir une grosse conneurie, ya de fortes chances pour que tu te retournes et que ce soit encore moi :)
    Moi aussi j'aime savoir combien de temps j'ai mis, et combien de kms j'ai parcouru, mais plutôt lors des entraînements. A présent, pour les compétitions, je vais me détendre au niveau du chrono, et je pense mieux vivre la course de cette façon, sans stress, quoi !


    @ DOUM : oui, tout à fait, c'est pas n'importe quel chien qui est capable de courir. D'autant qu'un vétérinaire m'a expliqué qu'un chien ne connaissait pas ses limites : il suit son Maître, et c'est tout ce qui l'intéresse... Il faut donc penser à s'arrêter souvent pour lui donner à boire.
    Maya non plus ne me défendrait face à personne, je connais bien :)))
    Quant à "Good Luck", son Maître nous a dit qu'il l'avait habitué à courir depuis tout petit. A présent, il adore ça !

  • Je ne peux m'empêcher de penser à l'adepte (homme de préférence) de la course à pied qui va arriver sur cet article et parcourir le reste de ton blog...
    En tous cas, à force de te lire, tu me donnes envie de chausser mes baskets et de partir courir. Va falloir que j'ose sauter le pas, et il n'en faut plus beaucoup.

  • Ah mais y en a !
    Ils ne s'expriment pas beaucoup, mais je sais qu'ils aiment ;)

  • Ben voilà, à force de te lire, moi qui marchait plusieurs fois par semaine j'ai eu envie de courir, 5 minutes les premières fois, puis 10, puis 20, et maintenant j'arrive à tenir 3/4 d'heure, et je me suis inscrite à une course de 5 kilomètres . Je suis un peu flippé parce que ça a beau être une toute petite distance, j'ai calculé que mon parcours habituel en fait 4. Mais je me dis que galvanisée par les gens qui courent tout autour je tiendrais bien 1 km de plus...
    J'ai aussi très peur de la chaleur, je vis en Guadeloupe et d'habitude je vais courir vers 5 ou 6 heures, une fois que le soleil est couché. Et là ça sera à 8 heures du matin. Enfin voilà, il faut bien commencer un jour... Gros bisous à toi Sonia, grande éleveuse de marathoniennes, mais aussi de petites coureuses du Dimanche! ;-)

  • C'est trop mignon ton commentaire, merci beaucoup !!!
    Et oui, tu verras... Une fois que tu es dans l'ambiance, tu ne penses pas au reste, et tu feras tous les kms demandés sans aucun problème.
    N'hésite pas à revenir nous dire que tu as réussi ton challenge, ce ne sera que le début d'une belle aventure ;)

  • Continue à écrire tes articles le Lundi, ça ma remonte le moral et j'irais finalement courir ce soir ! :)

  • Mais yeahhhhh !!! Alors ça, c'est super à lire !

  • Hello Sonia, ici une de "tes" semi-marathoniennes!

    J'ai bien ri en lisant ton article - si j'avais connu tout ça (et apprécié la course) pendant que je vivais à Paris, je crois que je n'aurais pas déménagé!

    Je me retrouve dans tes propos, j'aime courir, j'aime participer à des courses (dans lesquelles je vise "juste" l'arrivée) que je vois comme des entraînements, l'ambiance en plus.

    Il y a dix jours, première course post-semi (et première sortie tout court, faute de temps), un petit 7 km. J'ai pris un pied d'enfer et en arrivant, je me suis surprise à penser que "zut, c'était un peu court, j'aurais bien fait un 10 en fait...". Dire que début septembre, je suais sang et eau pour terminer péniblement ma première course officielle de 5 km...

  • Ça me l'a fait au Semi de Paris : Quoi, c'est déjà fini ??? Mais pourquoiiiiii ???
    Alors que quelques mois auparavant : Mais quand est-ce que ça se termiiiiiine ??? J'en vois pas le bout !!!

  • Ah oui j'ai trop rigolé avec la dernière image humoristique... c'est tellement vrai (comme la vidéo que t'avais mise sur un post d'avant, avec les différents types de joggeurs !)
    J'en profite pour partager un lien rigolo, sur les pensées qu'on peut avoir pendant le jogging... c'est vraiment trop drôle, je me reconnais sur pas mal de pensées :-) surtout sur la bouffe !!
    http://www.buzzfeed.com/erinchack/thoughts-every-jogger-has-while-out-for-a-running
    Un autre en Version française :
    http://www.annedubndidu.com/2014/04/75-pensees-quune-coureuse-durant-run-84/
    Je pense que beaucoup s'y reconnaîtront aussi :-)

  • J'avais déjà vu, très très bon :))) (et réaliste !)

  • Mais dans tes rêves !!!

  • Sooooooooooooooooooooooniaaaaaaaaaaaaaaaa! Samedi je suis allée faire du shopping pour m'offrir mon p'tit cadeau d'anniversire de moi-même à moi-même (les années précédentes: sac Lancel, beau portefeuille, bijou...). Je suis repartie avec des nouvelles runnings, deux tops d course et une polaire réfléchissante pour courir dans le noir... Entre ça et les 16 km courus samedi matin "pour le plaisir" (d'une traite et sans rêet) je me demande ce qui est le plus grave... (du coup, si je finis avec un corps de rêve, une condition physique d'enfer et vêtue comme un sac à patate avec des fringues démodées d'il y a dix ans, je dirai que c'est de ta faute...). :-)

  • J'assume complètement, tu peux charger la mule ! (et ça m'honore).

  • Bravo pour tout ca et le paris-versailles en particulier, je sais la trouille que cette course t'inspirait!!! et pour le chrono, je crois que beaucoup de coureurs sont comme toi/nous, on le fait avant tout pour nous (peut etre poarce que la course est un sport auquel on arrive souvent tard, en sachant que ca restera un loisir et aussi qu il y a des choses plus importantes...)
    on se voit au semi de boulogne?

  • Oui !!! Tu sais quoi ? Quand j'ai couru avec toi la dernière fois, j'ai louché sur ton ticheurte Paris-Versailles passque je le trouvais vachement beau... Mais j'ai pas osé te dire que je crevais d'envie d'en avoir aussi un...
    Maintenant c'est fait :)
    Oui, on se voit à Boulogne !(enfin... Toi tu seras bien devant :) ).

  • CHALLENGE RÉUSSIT!!!

    Mardi matin je suis allée courir à 8 heures pour m'habituer à la chaleur, et je suis rentrée en larmes à la maison. Je n'avais pu faire que les 3/4 de mon parcours en courant, j'avais trop chaud. Mon amoureux m'a coaché, il m' a dit que si je marche c'est pas grave, si je me fait ramasser par la voiture balai c'est pas grave, et même si je ne faisais pas la course c'était pas grave, alors le lendemain je suis retournée m'entrainer, et c'était pas mieux. Toujours cette chaleur étouffante qui me sciait les jambes.
    Et puis dimanche est arrivé, 1000 femmes en T shirt rose qui courraient contre la Drépanocytose. Une bonne ambiance, juste avant le départ je me suis renversé 1/2 litre d'eau glacée sur la tête, et c'était parti. Je me sentais bien, tellement bien que je me suis rendue compte que l'oreillette droite de mon mp3 ne fonctionnait pas, donc j'ai jeté et coup d’œil, et je me suis fracassée sur le bitume, c'est pas grave, il restait un peu d'eau dans ma bouteille, direct sur mon genou en sang, et c'est reparti. C'était un aller retour d'un point à un autre, ce qui fait qu'on a vu les premières arriver face à nous dans le parcours sur l'autre coté de la route, et on les a applaudis et encouragées, c'était super beau. J'avais pas trop mal, pas trop chaud grâce aux arrosages réguliers, mais un peu du mal à tenir mon souffle quand même. Mon objectif était de ne pas marcher, et j'y suis arrivée. Voilà voilà, c'était super, et maintenant je vise les 10 kilomètres. Gros bisous!

    Ah petite anecdote marrante, j'arrive au stand de la croix rouge, après la course en disant "s'il vous plait... s'il vous plait... s'il vous plait...", personne ne faisait attention à moi, "s'il vous plait, madame vous êtes en plein milieu, ici c'est le stand de la cwoix wouge, c'est pouw les gens qui font un malaise" je baisse mes yeux vers ma jambe couverte de sang et la bénévole me dit "ah oui pawdon, pouw ça aussi"....

  • Bravo, Ema Luna, c'est top ce que tu as réussi!

  • Bravo Ema Luna, you did it !!! Je n'avais aucun doute cela-dit...
    Prochaine étape : une course plus longue ?
    C'est super en tous cas !

  • Tu sais Sonia, j'ai relu ton témoignage sur NopainNogain... Moi aussi je cours pour me prouver et prouver aux autres que je ne suis pas la fille nulle en sport, toujours dernière et qu'on ne choisit pas dans les équipes. Enfin j'ai commencé à courir il y a juste un peu plus de deux mois, avec super-copine. On est loiiiiiiiin du marathon, on vise juste les 30min pour le moment (là on fait 4 x 10 min avec 1m30 entre). Prochain objectif, le 10km.

    Tout ça pour dire, merci, tes articles me donnent envie de continuer.

  • Merci beaucoup... Tu ne peux pas savoir comme ton commentaire me fait plaisir !
    Ce matin, j'ai couru "Les Bacchantes" (la Course la plus velue de la Capitale) et 2 lectrices sont venues me voir pour me dire que c'était leur première course, et qu'elles s'y étaient mises grâce à moi... C'est vraiment super touchant...
    Et Bravo pour tes débuts, tu verras que la progression se fait très rapidement ;)

  • Coucou Sonia, je sais ça va faire groupie mais bon, voila j'ai repris le jogging il y a six mois, en courant comme une chaussette 20 minutes à 7,5km:heure, et j'ai fait dimanche mon premier semi en deux heures ! grosse fierté. Alors juste merci pour la déculpabilisation face au chrono parce que du coup quand on fait mieux que prévu on est trop fière, merci d'avoir dit qu'il faut faire des courses parce que ça fait du bien au moral et ça motive pour les entrainements, merci de m'avoir appris un nouveau mot (bigorexique, j'fais trop ma maline) et merci de me faire toujours autant rire !
    la bise virtuelle
    Laetue

  • Je suis super fière de toi, Bravo !!! Le Semi en 2 heures : tu as tout mon respect !

  • Ah mais c'est génial, ça faisiat un moment que j'étais pas venue sur ton blog, et aux dernières nouvelles quand j'avais parlé de mon inscription à Paris Versailles, c'était hors de question pour toi !
    Nous avons fait à peu près le même temps, j'ai fait les 16.2 km en moins de 2h00, trop fière la fille !
    La côté des gardes me faisait terriblement peur à moi aussi, mais selon mon chéri, paraît que les côtes c'est mon point fort (je m'entraîne en fartlek (course nature avec montées et descentes), ça doit aider), e( tout comme toi, c'est la fin qui a été la plus difficile ! Le dernier kilomètre, où un énorme point de côté m'a pris à la poitrine ! Mais j'ai tenu, mon objectif était de le faire sans m'arrêter, et me suis pas arrêtée, pas marcher une seule fois ! Ma grande fierté !
    Je suis contente de voir que tu t'es finalement lancée.
    Maintenant que j'ai réussi à faire ces 16 km (avec grosse côte), je vais me lancer dans un semi, au mois de mars. Ca fera alors un an que je me serais mise à la course, il y a encore un an je n'avais jamais enfilé de chaussure de running ni couru plus de 3 minutes :p Dur,dur de m'en passer maintenant !
    Faut que je vienne plus souvent lire tes exploits, je suis admirative !

    Chapeau bas madame !

  • Yeahhh ! C'est génial de lire ton témoignage, merci beaucoup !
    Pour info, les 16km du Paris-Versailles correspondent à un semi-marathon (du faire de la Côte des Gardes).
    Donc, inutile de te dire que ton semi tu vas le faire les doigts dans le nez ! (fière de toi :) ).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel