Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La sombre affaire des volets.

Gens, ya des échafaudages sur mon n'immeuble.

Tu t'en fiche ? T'as bien raison.

"On va vous ravaler la façade" qu'ils disaient... Note que je ne l'ai pas pris pour moi, et même pas je me suis vexée.

Et c'est donc ainsi, un beau matin (ou le soir, en rentrant du bureau, je sais plus trop en fait), que j'ai donc découvert que mon immeuble était tout quadrillé de tubulures en tous genres, façon Centre Pompidou.

En gros : c'était moche. Mais pour ravaler une façade, faut en passer par là.

 

L'ignominie, ça a commencé, quand j'ai voulu ouvrir mes volets (on était en Juin, il faisait encore jour très tard le soir).

Et là, note la beauté, installée par un Prix Nobel de l'échafaudage :

 

volets.jpg

 

 

Voilà, tu constates : ça s'ouvre plus (ça va que c'est dans la chambre, et pas dans le salon).

C'est-à-dire, et pour résumer la chose : même pas on a été prévenus.

Si le jour du montage des tubulures, t'avais laissé tes volets ouverts : ben tu peux plus les fermer.

Si tu les avais laissés fermés : ben tu pouvais plus les ouvrir.

Et cela : pendant des mois (sinon, c'est pas drôle). 

Donc, chez nous, c'est devenu : le camp de ceux qui les ont ouverts VS ceux qui les ont fermés (je parle des volets).

 

Les vacances arrivant à grands pas, v'là que je me pose une question existentielle dans le dedans de moi-même : n'importe qui peut monter sur les échafaudages, les appart' vont être faciles d'accès.

J'ai donc téléphoné au Monsieur du Syndic, la bouche en cœur : Oui, Bonjour, je voulais juste savoir... Ça va rester en place jusqu'à quand cette affaire-là ?

Il a répondu : Jusqu'à la rentrée.

J'ai demandé : Et qui a eu la bonne idée lumineuse de faire cette installation avant les vacances ? J'veux dire, sachant qu'en Août y aura personne...

Il a dit : C'est moi.

J'ai répondu : Je ne vous félicite pas.

 

Après je l'ai rappelé... Rapport au fait qu'un samedi matin, j'étais tranquillement chez moi, pas très habillée, et un type se promenait juste devant ma fenêtre.

J'ai trouvé que c'était déplacé (et je ne m'y attendais pas).

Ils ont donc juré de ne plus venir le samedi.

Marijuana, ma Gardienne-chérie, a même déclaré : Le samedi, les gens veulent rester chez eux tout nus. C'est leur droit.

 

Ceci étant exposé, on s'est tout de même habitués (GAMAN comme disent les Japonais, on accepte son destin).

Mais le pompon ça a tout de même été le jour où j'ai trouvé un mot épinglé sur ma porte.

C'était un mot très très intéressant. Dessus, y avait écrit :

S'il vous plaît Madame, est-ce que vous pouver laissé votre volet ouvert.

Il faut qu'on le peindre de l'intérieur.

 

Je suis donc allée voir le chef du chantier, et je lui ai dit : Monsieur, c'est avec grand plaisir que je voudrais bien laisser mon volet ouvert... Mais étant donné que vous avez collé l'échafaudage dessus, même avec la meilleure des volontés, je ne peux rien faire pour vous aider.

Il a caressé sa p'tite barbichette et a déclaré : mmm... Mouais... C'est pas faux... On n'y avait pas pensé.

 

En rentrant le soir, j'ai remarqué, comme qui dirait, une couille dans le potage : y avait plus de volet. Mais alors, pudutout. Pas la queue d'un. A la place : une bâche noire.

 

Je ne m'inquiète pas plus que ça, et le lendemain matin, je vais vouar Marijuana pour y demander qu'est-ce qui s'est passé.

C'est là qu'elle a eu l'air un peu embêtée ma gardienne...

Elle a dit : Ben... Comment dire... Ils ont arraché ton volet par l'extérieur... On sait pas trop ce qui s'est passé, mais... Ben... Ils l'ont cassé, et au final, il est tombé dans le jardin de la Taupe de Portugalie.

J'ai juste répondu : Ah.

Par chance, que la Taupe n'était pas dans le jardin (imagine le merdier...).

Marijuana a rajouté : Nan mais c'est de leur faute. Ils vont te remettre un volet neuf.

 

15 jours plus tard.

Je me demande : But where is the fucking volet ?

Toujours pas l'ombre de la queue d'un à l'horizon.

Et vivre avec une bâche, honnêtement, ya un moment où tu t'en lasses... C'est tellement surfait.

 

Je rappelle le Monsieur du Syndic, qui là, m'expose une donnée très très intéressante : Ya l'architecte qui veut pas vous payer un nouveau volet. Il dit que celui qui a été cassé était pourri.

C'est là que j'ai commencé à dire des choses très très vilaines... Et comme quoi que ça n'était pas mon problème (en fait, j'ai pas dit ça aussi poliment), et que c'était super facile de déclarer la mort d'un volet de 7 ans (le pauvre, aucun respect).

Comme une vile délinquante, chuis allée visionner feu mon ancien volet dans le jardin de la Taupe (note qu'il est toujours à la même place depuis 15 jours) : cassé en 8 parties. Pas pourri du tout. Mais cassé : ça oui (et pas par moi). Passque, j'voudrais pas dire, mais du temps où il était vivant, il s'ouvrait et se fermait sans problème !

 

L'Architecte a déclaré : Soit elle s'en repaye des nouveaux, soit on lui laisse la bâche, soit on lui remet l'ancien.

J'ai répondu des choses encore plus vilaines et drôlement impolies.

Au final, j'ai dit : OK, vous voulez jouer à ça ? Remettez les anciens...

Ils ont dit que finalement ils pouvaient pas.

On se demande bien pourquoi ???

 

Z'inquiétez pas, ya les assurances, toussa toussa.

Les échafaudages s'en vont cette semaine, et les nouveaux volets (pas payés par moi) seront également posés avant.

NON MAIS ! 

 

 

Commentaires

  • Je compatis !! Mon ravalement a eu lieu l'année dernière et a duré de mai à fin octobre...et moi à la fin vu le retard pris à cause du mauvais temps ils bossaient même le WE..et j ai aussi eu droit à l'ouvrier à ma fenêtre qd tu es en sous vetement et que tu t y attends pas...pas de problème de volet pour ma part, j en ai pas mais ils voulu rependre toutes les fenetres et là vu l etat vétuste de la mienne il fallait qu il la retire. La cata : impossible a enlever trop vieille coincée ds ses gonds, je me suis imaginee sans fenetre pendant plusieurs jours. J ai dû hurler pour qu il ne s acharne pas dessus et qu il la repeigne simplement depuis l echaffaudage ou de chez moi...2 jours de séchage sans pouvoir la fermer. Je rappelle au passage que j habite avenue charles de gaulle dc tu imagines le bruit et bien sur j ai aussi penser aux personnes qui pouvaient monter sur l echaffaudage....ensuite au bout de 2 jours je la referme et bien sur cela a collé impossible de la réouvrir...obligé d appeler un ouvrier pour qu il vienne taper dessus de l exterieur. Bon en bref quand fin octobre ils sont partis j etais soulagée !!

  • C'est marrant, je visualise très bien le problème, et ça me rappelle quelque chose ;)

  • Ben pourtant j'te jure que moi ça me donne juste envie que ça se termine.

  • Pour m'ˆetre retrouvée en culotte face à un ouvrier armé de son karsher en train de nettoyer la façade en plein mois de juillet sans que personne ne te prévienne je compatis. Deux jours avant que les ouvriers finissent, on a quand mˆeme eu un petit mot du bailleur pour nous prévenir de la semaine de travaux...

  • Ah ben mieux vaut tard que jamais !

  • C'est tout ce que je souhaite...

  • De même, je compatis, étant donné que ma chambre a une baie vitrée, qui donne sur un balcon fermé, et que je me suis réveillée un matin, avec des gars qui faisaient un trou dans le mur du balcon. "Ah, c'est chez vous ça ?" Oui oui, tu me parles par le trou que tu viens de faire gros malin, nul doute que c'est mon appart que tu viens de trouer.
    J'espère que ton volet sera correctement remplacé, parce que moi j'ai toujours une tache de ciment dans le balcon (mais j'ai investi dans des rideaux depuis).

  • Pour vivre heureux, vivons cachés (qu'y disent).

  • Je ris, mais je ris !!!! Quand j etais etudiant j ai vecu le ravallement de facade aussi. Je me souviens de ces reveils etranges le samedi matin matin a 8h, quand un ouvrier allumait sa radio a piles (c etait nostalgie, avec Dalida Vero Sanso et tout). En plus le mec il chantait... C etait du simple vitrage dans ma piaule, j avais l impression qu il etait chez moi... Et un jour ils ont passé la façade au karcher. Sauf que ma fenetre elle etait un peu pourrie (y avait plus de joints), je te laisse imaginer le desastre quand je suis rentré le soir chez moi. Bon en tous cas, j espere que mme La Taupe n a pas piqué tes volets pour en faire des flamants roses ;) bisous ma So

  • Ah ils chantent aussi (et j'aime bien), mais je ne les ai pas beaucoup vus, à cause que quand ils arrivent, je dois partir.
    Et pour le passage au Karcher, je reconnais que je flippais aussi, mais ça va (mes fenêtres sont neuves).

  • à toi la vie tout nue le WE!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    YIHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!

  • Sans chemiiiiiiiiiiiiiiiiise-euh !!!!!!!!!!!
    Sans paaaaaaaaaaaaaaaaantalons !!!!!!!!!!!!!

  • Eh ben ils sont pas doués les ouvriers chez vous les filles !
    On a eu droit au ravalement y a deux ans, on était prévenus, on avait pour consigner de débarrasser entièrement les terrasses et de fermer les stores et tout s'est très bien passé (enfin j'ai pas demandé à tous les copro non plus). Mon seul souci c'est que j'étais enceinte et les odeurs de peinture, pfiou, c'était rude.
    On avait juste ouvert le samedi matin en entendant que les ouvriers étaient là, on leur a offert un café, ils étaient contents :)

  • Les ouvriers étaient également très sympas (hormis le Bac -12 qui a arraché mon volet de l'extérieur...).

  • Wouaaaaaaaaah ! tu as la plateforme X12 avec la tubulure Z62 devant ta fenêtre ! Non mais c'est le dernier cri de l'échafaudage !
    Tu te rends pas compte : des gens tueraient pour avoir la vue sur ça pendant ne serait-ce qu'une heure, et toi, tu râles !

  • C'est vrai ?
    Bon ben ok. Si tu le dis... J'vais appeler le MOMA !

  • ma pauvre !!!!
    j'ai travaillé 15 ans chez un architecte.. je pense écrire un livre.. entre ce que j'ai vécu au bureau et la rénovation de ma maison, il y a de quoi faire...
    l'histoire de ton volet c'est juste la routine dans le bâtiment lol.
    Juste pour rire, un sanitaire a "omis" l'évacuation de l'eau dans la douche et la baignoire", c'est pas grave ma ptite dame, on reviendra dans quelques semaines pour essayer de trouver une solution....
    le terrassier qui se trompe de terrain et creuse dans le jardin du voisin etc......

    je recommande une bd des bidochon "maison, sucrée, maison"

    mais au final .. elle est belle ta façade (de l'immeuble hein) maintenant ??

  • J'hallucine pour tes 2 exemples ! Ça existe vraiment des trucs pareils ???
    Et oui, la façade est belle !!! Qu'on s'entende bien : je n'ai rien contre les travaux d'immeuble, car c'est nécessaire. J'veux juste qu'on arrache pas mes volets sauvagement...

  • Je pense que quand ont vit dans un bâtiment le coup de l'ouvrier devant ta fenêtre un beau matin on y a tous droit un jour ou l'autre !!! Moi c'est déjà fait, plusieurs fois.....

  • Je peux à présent dire que je fais partie du club...

  • OH MON DIEU!!!!!! Qu'est ce que j'ai ri!! Ma pauvre Sonia! heureusement, tout est bien qui finira bien

  • Sur le coup, j'ai pas vraiment rigolé...

  • sympa aussi quand tu tombes nez a nez en sortant de ta douche avec le technicien edf au 3e sans vis a vis de ta maison de village ! sans pitié, même qu'il te discute le bout de gras alors que t'es nue comme un vers...joyeux moment.....(sérieux y à pas un âge limite pour ses vieux bonhommes qui grimpent en nacelle-_-")

  • Je suis morte de rire !
    Visiblement, ça ne l'a pas dérangé :)))

  • Moi j'dis que ça sent la vengeance des gars frustrés à qui t'as pas voulu montrer ta culotte. Ils doivent pas aimer les gens trop habillés les gars qui font ce métier.
    Pas de foufoune? Plus de volets!!

  • Tu crois ? Même si je suis toujours très polie, ça doit pas compter, alors...

  • Bah couillon! (Comme on dit dans le Poitou) ou OMG si on se veut plus enfin voila... Il y a un certain niveau quand même ! Tu sais meme pas si tu dois en rire ou pas....Enfin tes tracas sont finis ou presque et tu pourras vaquer à ton aise le samedi :)
    PS: je n'ose imaginer les vilaines choses que tu as dites, as tu millefeuillé ta bouche?
    Très cordialement

  • Oui, je me suis même lavée la bouche au piment.

  • Mais pareil!! Grands travaux depuis 1 mois!
    Je suis au 8ème avec un décroché au niveau de ma fenêtre; un beau samedi matin, j'ouvre grand mes fenêtres après ma douche, boobs à l'air... Et là, je me retrouve nez à nez avec José! Attaque cardiaque déjà (qui s'attend à trouver un mec à sa fenêtre au HUITIEME étage?!?) et puis vive les journées portes ouvertes!
    Ensuite ils ont peint les cadres sans ouvrir les fenêtres au préalable... Donc ils avaient cimenté nos ouvertures... Grand moment de fou rire lorsqu'ils ouvraient la fenêtre de ma chambre le samedi matin, se penchaient sur mon lit "bonjour mademoiselle, on vous embête pas trop? on va baisser la radio, bonne nuit!" et refermaient!

  • Mais sans déconner ? Ils ouvraient ta fenêtre de l'extérieur la matin, alors que tu étais encore au lit ???

  • Rhooo, ca me rajeunit de lire cette histoire!!
    Il y a quelques années, on a aussi fait refaire les façades de la résidence et j'ai vécu les mêmes désagréments (enfin, moi j'ai pas perdu mes volets mais mon yucca)
    A l'époque,comme les travaux ont été faits en juin et juillet, rapidement les températures méridionales sont devenues vraiment trop gênantes pour les peintres.
    La solution : commencer plus tôt le matin ! Et les nouveaux horaires ont été inaugurés un samedi matin. (adieu, veaux, vaches cochons et autres grasses matinées).
    Du coup, quand à 7h le samedi, ils ont commencé à gratter les façades, j'ai cru que c'était mes voisins et j'ai piqué ma crise, mais bien,hein : coups de balai au plafond, clacage de portes, noms d'oiseaux. J'ai ensuite voulu me calmer en prenant mon café sur le balcon....le lieu du crime
    Je ne sais pas qui a été le plus étonné Rembrandt et Michel Ange avec leur taloche ou moi en pyjama avec ma tasse à café, ma mauvaise humeur et la marque de l'oreiller.... P..ain la honte
    Inutile de dire que les jours suivants j'ai évité mes voisins ...

  • Je comprends... Voici pourquoi les travaux le samedi ont vite été arrêtés... Ça, ce n'était pas possible.
    Tant pis si la durée des travaux a été rallongée... Le samedi matin tranquille, ça n'a pas de prix !

  • La vache, on galère en immeuble je trouve...

    C'est une des raisons pour lesquelles on a pas acheté un appart ! Après des années de relations foireuses avec le syndic et la copro, il aurait n'aurai manqué que des trucs comme ça.... Courage !

    PS: bon, évidemment, on a pas acheté dans la capitale non plus rapport au fait qu'on a besoin de TOUS ses organes et seulement 1 enfant.

  • Ça se tient comme raisonnement :)))

  • Drôlement écrit. Mais hallucinant.
    La mauvaise foi qui me ferait sortir de mes gonds (de volets)

  • Ça vaut pas le coup de sortir de ses gonds. A discuter calmement, tout s'arrange.

  • Si ce n'est déjà fait, je te conseille la lecture du roman (pas si fictif) de Jean-Paul Dubois "Vous plaisantez, monsieur Tanner". Je le recommande à toute personne confrontée à des travaux et à la mauvaise foi colossale de certains interlocuteurs.

  • Nan, je pense que ça risque de m'agacer :)
    Mais merci du conseil !

  • Hou que j'ai ri !! Ca m'a rappelé la folle époque où je vivais en hlm et où ils ont rénové les appartements .
    Un des peintres a gentiment choisi d'aller se soulager dans mon toilette et a gentiment bouché mes WC. Entre les ouvriers, le maître d'oeuvre qui gueulait sur le pauvre peintre et sa gastro et le plombier qui réparait mes toilettes, il ne manquait plus que Marc Emmanuel de "tous ensembles" dans mon petit 2 pièces.

  • Je l'imagine avec sa chemise à carreaux en train de dire : "Bon allez les gars, là on y va !".

  • Je compatis,
    J'espere que tu auras au moins pu choisir les nouveaux volets!

  • Même pas... Tu penses bien.
    M'enfin je ne me suis pas inquiétée car ils ont pour obligation d'être tous identiques sur la façade (c'est un avantage).

  • Merci pour le style, grosse crise de fou-rire, surtout parce que ça me rappelle mon ravalement (immeuble hein), et volet à l'avenant, qu'ils avaient aussi cassé eux. .. Je me sens moins seule.
    Et pareil, ils l'avaient réparé (il été réparable le petit), avant de tout démonter. Hilarant... 10 ans plus tard hein!
    Bon courage, tu vas re-découvrir des joies simples, ouvrir son volet le matin sans croiser une barbichette en face de son sein (ben oui ça rime).
    A.

  • Ça va me faire bizarre... Je ne sais plus ce que ça fait que d'avoir une belle vue devant, au lieu des tubulures qui cachent tout...

  • Bonjour Sonia,

    Moi aussi tu m'as bien fait rire, même si j'imagine que tu as perdu beaucoup de temps dans cette histoire. Dis moi est ce que tu vas faire un article sur ta routine soin 2014 ? Je sais je suis bien curieuse...
    Un grand merci
    Stella

  • Ah c'est une bonne idée, je vais y penser, tiens !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel