« L'Huile Démaquillante Cara aux pétales de roses change de nom et de format (mais pas de compo !). | Page d'accueil | Le Millefeuille pour les Nul(le)s ou les feignant(e)s :) »

samedi, 25 janvier 2014

J'ai testé pour toi : le simulateur de respiration en altitude Simalti.

Rho la la, v'là le titre hein !

Nan, t'inquiète, c'est pas barbare, j'vais tout t'esspliquer comme il faut. 

montagne.jpg

 

 

Ya quelques temps de cela, j'avise une séance organisée via Jogg.in (dont je t'ai déjà parlé ICI), même que j'ai encore créé une sortie de Pintades (si tu veux t'y inscrire gratos, c'est LA. Et crois-moi qu'on va y rigouler - jusqu'au fond de not' slip, pour ceux qui en portent - encore plus que la première fois !).

Bon, alors dans la séance y avait marqué que ce serait le parcours du Jeudi (qu'il est cool car on part des Invalides, et on fait tous les quais pendant 10km, et c'est vachement bien et vachement beau).

Le parcours serait terminé par des étirements prodigués en personne par Carmen Oliveras (là, je fais gravement ma groupie... Elle c'est la femme de HULK par excellence, et la super-championne de France en Course à Pied sur diverses distances !).

EDIT : suite à ce billet, Carmen Oliveras M'A ECRIT (pour me dire qu'elle était morte de rire, et qu'elle aurait voulu être là) ! Je suis à la limite d'aller brûler un cierge à Lourdes...

 

Et après les étirements, on nous aurait parlé du concept de la respiration en altitude avec SIMALTI. 

Simalti.JPG

 

 

Pourquoi je cause au conditionnel ?

Passque j'ai pas pu aller à cette sortie à cause que mes chéries de Marseille étaient de venue à Paris :)

Point grave, je ferai ma groupie avec Madame Oliveras une aut' fois... (quand je serai grande, j'veux être comme elle, et ya du boulot !).

Quant à l'appareil diabolique, c'est que ça m'intriguait beaucoup cette histoire.

Donc j'ai demandé à la dame (Joséphine qu'elle s'appelle) si c'était possib' de la rencontrer, pour qu'elle me cause de son concept qui apporte une amélioration au souffle.

 

Une fois le rendez-vous pris, j'ai débarqué là-bas dans le XVème où c'est qu'il est l'institut.

La dame (super gentille, mais alors de la folaï), elle m'a dit qu'elle avait été en Nouvelle-Zélandie, où les machins de respiration en altitude ils étaient vachement pratiqués à cause que ça faisait beaucoup de bien dans le dedans de soi-même.

En fait, ça agit sur 3 choses bien précises, et là tout dépend de ce que tu recherches comme bienfaits :

- Bien-Être : développe le Souffle, augmente l'Energie, améliore la qualité du Sommeil, réduit la Fatigue et diminue le Stress de la vie quotidienne.

- Sport : augmente la V02max, améliore la Récupération entre les sessions d'entraînement, augmente la Résistance, l'Endurance et la Vitesse, maintient la Forme Physique pendant une période de blessure et accélère la guérison, meilleur contrôle du Souffle.

- Trekking : Si tu projettes d'aller grimper sur le Mont-Blanc ou sur le Kilimandjaro, c'est une méthode pratique et sécurisante pour tester les réactions du corps face au manque d'oxygène en altitude, acclimate à la haute-altitude en toute sécurité afin de pouvoir voyager sereinement dans des conditions extrêmes.

montagne1.jpg

 

Etant donné qu'y a pas beaucoup de gens de ma connaissance qui ont le 3ème point pour objectif (mais ça peut arriver), y avait surtout le point n°2 qui m'intéressait (le n°1 chuis pas trop concernée car je dors très très bien, et que je ne stresse que rarement).

Comment que ça marche cette affaire-là ?

Ben c'est tout simple : tu vois quand tu es à la montagne, là-haut tout là-haut ? Tu te sens bien, n'est-ce pas ? Ya que du bon air, et tu sens que ça fait du bien à ton body.

Ben là c'est pareil : on recrée une condition qui fait que c'est comme si t'avais bénéficié des bienfaits des cîmes pendant longtemps (sauf que là, c'est en moins longtemps).

 

 

Moi j'y allais surtout pour continuer sur ma lancée de Coureuse à Pied (chuis arrivée à faire les dernières courses officielles de 10km en 1h04 !). 

A Issy-les-Moulineaux, c'était génial car course déguisée où j'ai embarqué une lectrice et une collègue. Au détour d'un virage, j'ai aperçu un pote qui attendait que je passe. C'était assez surréaliste, car il était habillé en élan (ou alors c'était un caribou, ou un renne, je sais pas vraiment - et lui non plus, il n'a pas su me dire...).

Vraiment géniale cette course. J'ai même vu des gens courir habillés en paquets-cadeaux ou en armure médiévale (c'est d'un pratique !). 

ursine.jpg

 ursine1.jpg

 Ya ma coupine Ursine qui est venu photographier : c'est ICI.

 

Quant, aux 10km du 14ème, j'te rappelle que j'ai plus de Coach Cerise pour l'instant (mais elle est en train de revenir encore plus forte qu'avant, si son genou la laisse tranquille) et à la place : on m'a attribué "Hulk-Saïmeune" (le mec habillé en élan/caribou), qui en Novembre pour se détendre a juste fait 2 Marathons, en toute simplicité. 

Et j'peux te dire qu'avec lui : tu te dépasses ! T'as pas le choix, c'est comme ça.

Là, j'ai plein de courses prévues, des 10km, des 15km et des semi-Marathons. Oui : on ne m'arrête plus, et j'adore ça ! (même que pour le coup, j'ai également embarqué une seconde lectrice)

J'me suis même inscrite à l'Eco-Trail de Paris, fin Mars. En Binôme avec Saïmeune-Hulk ZE Coach. Je sais pas où je vais, mais je vais le faire... Même s'il faut 15 jours pour s'en remettre !

 

 

 

Donc, chez Simalti, Joséphine elle m'a fait remplir un formulaire médical, et ensuite un autre où c'est que tu devais dire comment que tu te sentais dans la vie tous les jours, et tout. Et également : Que recherches-tu avec la simulation de respiration en altitude ?

Moi j'ai écrit en objectif : arriver à ne plus insulter mes partenaires de courses longues-distances, comme ça Cerise a dit que j'aurai le droit de participer à un vrai Marathon.

 

Une fois cela effectué, la dame elle t'installe dans un fauteuil bien confortable qui chauffe le fondement.

Elle a demandé : Vous voulez quoi comme musique ? Chansons actuelles, Bruits de la Nature ou Sophrologie ?

J'ai répondu : Rho ben Sophrologie, c'est bien, ça ! J'vais imaginer que je gambade gaiement toute nue dans un parc, ou que je plante des roses vertes dans des beaux jardins (oui, tu peux penser à tout c'que tu veux, c'est ça qui est chouette avec la Sophrologie).

Ensuite, Joséphine te colle sur la figure un gros masque transparent relié à un tuyau (qui est lui-même branché sur la machine diabolique qui distribue l'air de la Montagne).

Tu dois te faire pincer le doigt par un bidule qui mesure ta pulsation cardiaque. Grâce à ça, l'appareil détermine à quelle hauteur il doit te faire monter au plafond niveau altitude, afin de respirer de l'air raréfié en oxygène.

On démarre tout p'tit : 2 000 mètres (mais ça peut monter à 5 000, ça dépend des gens, de leur organisme et de leur état d'esprit actuel).

Tu sais que lorsque tu es dans la Montagne, l'air se raréfie n'est-ce pas ?

Ben là c'est pareil, tu as donc le masque sur toi et même si tu respires bien, tu sens que ce n'est pas comme d'habitude.

 

 

La dame elle a immédiatement senti que j'étais un cas compliqué...

Elle a entendu que la machine elle bipait pas mal, à cause que je soufflais comme un cachalot dans le masque.

Elle a été : adorable.

Et moi : pitoyable.

Au bout de 2 minutes :

Elle : Ça va ?

Moi : Nan, j'ai l'impression de m'étouffer.

Elle : C'est normal cette sensation, mais dites-vous que vous respirez comme d'habitude, c'est-à-dire sans y penser, ça doit être naturel...

Moi : Nan, je pense qu'à ça...

Elle : Respirez par le ventre...

 

Et ça : respirer par le ventre, concrètement, j'ai jamais saisi comment faire. J'y arrive pas. Ça veut pas. C'est pas inscrit dans mon code génétique.

Une fois, j'ai tenté de faire une séance de Yoga. Chuis ressortie au bout de 20 minutes dans un état de nerfs et de stress. Ça m'a trauma, j'y suis jamais retourné.

 

Au bout de 10 minutes (normalement faut rester branché pendant 1 heure) :

Moi (braillant) : Madaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaame !!!

Elle : Oui ?

Moi : Madame, ça va pas du tout, j'me sens pas bien, j'veux ma mère, le truc qui me pince le doigt il m'énerve, le mec qui me cause dans le casque pour me dire que j'ai un soleil qui pousse dans mon corps, il m'énerve, le masque il m'énerve, j'veux tirer dessus !

Elle : Calmez-vous... (vraiment, je t'assure, ami lecteur, Joséphine mérite d'être canonisée). Il faut lâcher prise...

Moi : J'veux rien lâcher du tout. J'veux juste enlever ce truc de mon nez... Sivouplaît Madame, sinon je vais pleurer...

Elle : Vous voulez qu'on arrête la séance ?

Moi : Ouich...

 

Et voualà donc ce que ça a donné sur moi. Je ne suis vraiment pas sortable...

 

Joséphine elle m'a dit qu'il fallait pas que je me lève trop vite.

Tu parles qu'en 3,15 secondes, j'étais déjà debout, à la limite de téter la machine à distribuer de l'eau.

Je lui ai demandé : Elle est sucrée l'eau de votre distributeur ?

Elle (en rigolant) : Non, c'est de l'eau normale.

Moi : Allez... Jo... Z'avez mis un truc dedans... J'vous jure que c'est sucré...

Elle (en pensant certainement "Ok, celle-là, elle est complètement perchée") : Qu'est-ce qui vous détend dans la vie ?

Moi : La Course à Pied. Mais sinon, ça va hein... J'vous jure que je ne suis pas stressée.

Elle : Nan, mais sans faire d'efforts... Vous fumez le pétard ?

Moi : Nan, j'ai juste essayé une fois quand j'étais petite, mais j'ai vomi.

Elle : Ok... Vous êtes perchée.

 

Bon, apparemment, ma dignité est préservée, paraît qu'en 3 ans de pratique, Joséphine n'a vu qu'un seul cas comme moi (ça me rassure) : une dame qui était claustrophobe.

J'ai répondu : Chuis pas claustrophobe. Là, j'ai juste eu une angoisse avec la machine, j'peux pas esspliquer, et présentement, chuis toute chiffon.

Elle a dit : Qu'est-ce qui pourrait vous déstresser ?

Moi : Fumer une clope (c'est pas incompatible avec la machine, tu penses bien que c'est la première chose que j'ai demandé...). Vraiment Madame, je suis désolée...

 

Irrécupérable je suis.

J'ai beaucoup remercié la dame, et me suis encore moult fois excusée pour ma conduite... Heureusement qu'elle n'a pas des Sonia tous les jours sinon elle aurait fait faillite :)

Et c'est à ce moment-là que j'ai fumé une cigarette, dans le bon air de Paris tout pollué.

 

Nan mais, sans déconner : concrètement, tu connais beaucoup de filles qui ont peur d'un TUBE ???

 

J'ai posté ce billet passque ça m'a gravement rappelé mon expérience désastreuse de la machine à congeler.

C'est pas parce que ça n'a pas fonctionné sur moi (je fais donc partie des 2%) que ça ne pourrait pas être bénéfique pour d'autres.

Et la Cryothérapie, ya plein de lecteurs qui y sont allés suite à mon article, et ils ont adoré !

 

Il y a 2 Centres SIMALTI en France (ouverts du Lundi au Samedi, sur rendez-vous) :

PARIS 15e
4 Villa du Mont-Tonnerre
75015 Paris (M° Falguière)
Tél. : 01 42 19 06 45
Email: montparnasse@simalti.com

 

AIX EN PROVENCE 

Avenue des Déportés de la Résistance - Angle rue Pierre de Coubertin

13100 Aix en Provence
Tél. : 04 42 57 23 84 ou 06 07 94 08 04 
Email: aix-en-provence@simalti.com

 

TARIFS :

1 Séance d'1 heure : 70€

6 Séances d'1 heure : 380€

10 Séances d'1 heure : 630€ 

 

 

Pourquoi je n'ai pas classé ce billet dans la catégorie beauté ? Pas mal de gens disent qu'ils ont meilleure mine, et une peau plus lumineuse en sortant (mais si j'avais été au bout de la séance, j'aurais pu donner mon avis sur le sujet...).

 

 

Commentaires

Flippant sérieux ce truc... Tu peux crever pour me faire tester un truc pareil, je préfère encore fumer le bong à travers le cul d'un mouton!

Rien qu'un irm ou un scanner je panique grave, alors l'idée de mettre un masque comme ça...

BBRRRBRBBRBBRR.

Donc t'es pas un cas irrécupérable, c'est flippant et stressant (et le yoga c'est un truc à te foutre les nerfs en pelote!!).

Ma mère aussi est un cas, elle fait de l'apnée du sommeil, elle doit dormir avec un espèce d'appareil ignoble qui s'accroche sur ton crâne et qui te souffle dans le fond du gosier, elle y arrive pas, du coup elle préfère risquer de crever que le mettre.

J'l'ai testé son appareil, j'ai fait un malaise.

Je crois qu'il faut vraiment avoir un self Control de tonnerre pour se foutre un appareil sur la tronche et réussir à rester zen, que ça te dilate les poumons façon poppers ou non!

Écrit par : Mumb@ | samedi, 25 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Mais je suis pas claustro normalement, je comprends pas... Vraiment, je ne comprends pas ce qu'il s'est passé...
Et je voulais profiter des bienfaits de la Montagne, moi !
Frustration.

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

Moi la fois oú j'ai fais du yoga dès que je suis sortie j' me suis allumé une bonne vieille clope ( j'en suis pas fière mais bon) d'urgence et j'me suis posée à la première terrasse rencontrée en chemin pour commander le kawa qui allait avec. À chaque fois que j'essaye de faire des trucs qui devraient détendre etc bein j'veux que fumer pour calmer le stress que le truc qui devait me détendre m'a provoqué. Tu captes? Je suis grave hein..eh bien j'attendais l'occas pour te demander si la course t'avait aidé à arrêter de fumer mais tu as répondu à ma question! Par contre t'as diminué peut être? Désolée je suis curieuse.

Écrit par : salima | samedi, 25 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Dans mes bras : je suis comme toi !!!
Finalement, pour me détendre, rien de tel qu'un bon massage en institut :)
Pour la cigarette, non, malheureusement, la course à pied n'y a rien changé... Je continue à fumer un paquet/jour :(

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

Putain comme moi. Un paquet d'la folie. Mais c'est quand même bien de courir. J'en suis incapable j'ai aussi essayé ça. J'ai tenu l'équivalent de 400 mètres et je suis rentrée à genoux. Puis j'ai pioncé cash 2 heures. Nan c'est dead Sonia. J'suis plus côtée à l'argus.

Écrit par : salima | samedi, 25 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

T'as du partir trop vite...
Faut que t'y retourne ! Rappelle-toi : moi au début, 5 minutes et je m'écroulais :)

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

J'ai voulu investir dans un tapis de course mais j'ai ouïe dire que c'est pas pareil l'oxygène blablabla. J'recommencerais j'ai qu'a être motivée moi aussi.

Écrit par : salima | samedi, 25 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Nan, mets plutôt tes sous dans une bonne paire de baskets.
Les tapis de course c'est comme les vélos d'appartement : on s'en lasse au bout de quelques semaines, et après ils encombrent et prennent la poussière.
Rien ne vaut le fait de courir dehors ;)

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

Yes ma soeur!
Bon week end

Écrit par : salima | samedi, 25 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Merci, toi aussi ! (moi j'ai encore une course, et aussi la semaine prochaine :) ).

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

Cette mésaventure me rappelle une de mes interventions chirurgicales. Je commence à ouvrir un zoeil en salle de réveil et v'la que l'infirmière, après examen de moi même, me remet le tuyal d'oxygène dans le pif.
Là tout à coup, je sens que que suffoque, lentement. Je vire le truc de dessous mon nez. Sans demander l'approbation.
Et voilà que l'oxymètre de pouls, le truc qui pince ton doigt et mesure la saturation (j'ai résumé) se met à biper. L'infirmière se pointe et m'explique -suis grave dans le brouillard, en phase réveil, à grelotter et elle me fait une thèse- que ma sat' remonte mais que je dois garder le tuyau (vu que ça bippe). Je marmonne que je suffoque. Me répond que c'est étrange au vu des données de l'appareil.
Sauf que 1 min avant, en virant le tuyau, l'oxymètre s'était déconnecté. Pour ça que je sonnais...

Donc je vois un peu-beaucoup comment on peut avoir la sensation d'étouffer.

Sinon, pour la clope, me souviens plus si t'as testé celle électronique...

Écrit par : eternelia | samedi, 25 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Ah ben voualà :)))
Oui, j'ai testé la clope électronique, mais je me suis étouffée avec... J'ai fini par l'envoyer à une lectrice (sur laquelle ça a bien fonctionné).

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

Donc, Sonia, la meuf qui s'étouffe avec (presque) tout... CQFD ;)

Si un jour t'es dans un avion qui dépressurise, tu vas faire le bonheur (ou pas !!) des hôtesses. lol

Écrit par : eternelia | dimanche, 26 janvier 2014

Ah ça m'est déjà arrivé, et rien à signaler quant à ma réaction !

Écrit par : SONIA | dimanche, 26 janvier 2014

Tu n'es pas très "machine" et puis c'est tout... Il te faut de l'authentique. Moi c'est les machines qui ne peuvent pas me piffrer, elles tombent en rade à mon approche (ça arrive de plus en plus souvent cette affaire-là).

Mais pinaise ce que tu progresses vite en course à pied ! Tu es un véritable phénomène toi :)

Écrit par : martinefa* | samedi, 25 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Même ma Hitachi Hada Crie achetée au Japon en Mars dernier, j'ai trouvé le moyen de la casser...
Heureusement que j'ai pu en ravoir une autre toute neuve en 1 semaine, car là : jamais je n'aurais pu survivre sans elle !
Merci pour la Course :) Hum hum... Je t'attends !!!

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

En lisant la description j'ai l'impression que cette machine est destinée aux sportifs de haut niveau, plutôt que pour ses vertus relaxantes ?? Car monter en altitude de façon très rapide sans acclimatation est tout sauf de la détente : tu sens que tu respires moins bien, le pouls augmente, etc...

NB : pour la respi abdominale, ça part du diaphragme ! Pour la trouver (pas mourir bête) suit mes indications sur 1 respiration.

(L'exercice c'est juste pour capter en 1 fois où ce situe la respiration abdominale. En yoga ou autre faut pas se prendre la tête et chercher à tout prix à faire de trop grandes respirations sous peine d'être mal et d'avoir la tête qui tourne due à l'hyperventilation :/ Contrairement à ce que les profs disent, cette façon de respirer est tout sauf naturelle, sauf quand on dort, sinon ça s'apprend !)

1) pose ta main sur ton ventre (partie haute, sur le diaphragme)
2) essaye de souffler par la bouche lentement et très très très longtemps jusqu'à ce que tu ne puisses plus tenir !!! Il faut tout expirer jusqu'au bout, jusqu'à être vidée de chez vidée !
3) là, tu dois reprendre ta respiration sous peine de crever ! Reprend ton air et regarde ce qu'il s'est passé sous ta main quand tu as repris ta respiration :)

Voilà.

Écrit par : *vali* | dimanche, 26 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Rho la la, rien que de lire tes conseils, j'ai hyper-ventilé ;)
Je suis irrécupérable, je crois...
Mais merci quand même d'avoir essayé !

Écrit par : SONIA | dimanche, 26 janvier 2014

Et j'ajouterais: respire allongée sur le ventre... c'est comme ça qu'elle est venue à moi, tout naturellement! (j'ai dû apprendre pour faire de la musique). C'mâgique

Écrit par : Margot | jeudi, 30 janvier 2014

Si j'ai bien compris le principe, on prive ton corps d'une partie de l'oxygène dont il a besoin. DONC la réaction de ton corps est la seule qui soit normale; question de survie.
La course des pintades, ça me fait bien envie. pour un peu, je regretterais de ne plus habiter Paris (non, ça, je déconne!)
Bise à Cerise au passage.

Écrit par : Jullian | dimanche, 26 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Ça va lui faire plaisir, merci pour elle !

Écrit par : SONIA | dimanche, 26 janvier 2014

Mais merci bien, une bise en retour :)

Écrit par : Cerise | dimanche, 26 janvier 2014

C'est bô !

Écrit par : SONIA | dimanche, 26 janvier 2014

Et toi t'étais déguisée aussi pour la course?
Des bisous chargés d'embruns bretons (dans la tempête) peut-être c'est bien aussi pour faire la course ;o)

Écrit par : Morgane | dimanche, 26 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Nan je portais juste un bonnet Mère Noël :)
Merci pour les bisous !

Écrit par : SONIA | dimanche, 26 janvier 2014

"juste" un bonnet????!!? °o°

Écrit par : Mioka | mardi, 28 janvier 2014

Ca ne boosterait pas l'EPO naturelle du corps en fait ? J'avais lu quelque part que les athlètes pratiquant des sports d'endurance allaient souvent s'entraîner en montagne pour ça. Et en même temps, en altitude y'a tout le truc de la pression atmosphérique qui se modifie en plus. Intrigante cette machine.

Écrit par : Caroline | dimanche, 26 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est exactement ça !

Écrit par : SONIA | lundi, 27 janvier 2014

Ah mais moi aussi je te comprends (tu vois on est plein en fait), dès qu'il faut se concentrer sur sa respiration je stresse à fond et je commence à m'étouffer... D'ailleurs, en lisant ton article je commençais à avoir du mal à respirer!!!! Et pour la cigarette électronique, moi aussi je m'étouffais avec (bien plus qu'avec ma première taf de melback, comme on disait entre djeuns). Mais en fait, si tu insistes quelques heures en ne fumant que ça (et sans trop de nicotine, sinon ça gratte trop la gorge, même pour une ex grosse fumeuse comme moi), ben l'étouffage il disparaît! Enfin je dis ça, mais il m'a aussi fallu tester une vingtaine de liquides de marques et parfums différents avant d'en trouver un que j'arrive à fumer sans virer tuberculosique...
Mention spéciale à ta lectrice ou ton lecteur Mumb@, "fumer le bong au cul d'un mouton", ça m'a collé de ces images en tête...

Écrit par : Mioka | lundi, 27 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

C'est une fille et elle s'appelle Elodie :)

Écrit par : SONIA | lundi, 27 janvier 2014

bon de toutes facons j'aurais plus vite fait d'aller dans la vrai montagne que d'attendre que la machine arrive dans mon trou perdu, z'alors ... Par contre, j'suis super contente : y'a pas que moi qui vomi après avoir fumé son premier pétard. Nan parce que je m'étais un peu (beaucoup) payé la honte...
Pour la course ben moi je fais 3 points de coté au bout de 100m (si si c'est possible) et j'arrive pas à aller tout doucement (c'est pour ca c'est ballot). Je ne perds pas totalement espoir d'y arriver un jour.

Écrit par : valoche | lundi, 27 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Ralentis, et tu verras, ça vient tout seul l'endurance...

Écrit par : SONIA | lundi, 27 janvier 2014

Intriguant comme machine...Bon, je préférerais toujours la vraie montagne...d'ailleurs j'en reviens...et c'est vrai que ça développe bien le souffle et la respiration, mais ça me fait rigoler bêtement aussi, comme si j'étais saoûle ^^.

Et comme toujours, bravo pour la course à pieds, une vraie championne !!

Écrit par : DameLimace | mardi, 28 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Vraiment que je n'aies pas pu aller jusqu'au bout de la séance, car je suis certaine que c'est un super concept !

Écrit par : SONIA | dimanche, 09 février 2014

Intéressant tout ça, t'as pas vécu dans les montagnes ?

Kézako, la V02max ?

Écrit par : Kanora | mardi, 28 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Nan, jamais... Mais j'aime beaucoup y aller !

Écrit par : SONIA | dimanche, 09 février 2014

Hey les zouailles...rien à voir mais y'a un concours sur MCB pour gagner des trucs pour les ch'veux. Bon ça cause poli, pas de grots mots, pas de rigoulade, pas de Pascale. Faut parler normal en fait. V'nez on va foutre le bordel! Nan nan j'déconne Sonia ne m'censure pas.
Alors j'ai parlé tout normal. Ouais.

Écrit par : salima | mercredi, 29 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Merci pour le relais de l'info ;)

Écrit par : SONIA | dimanche, 09 février 2014

@Kanora,

La VO2 max, c'est la capacité des muscles à consommer tout l'oxygène contenu dans les cellules d'hémoglobine du sang. Les cellules d'hémoglobine, c'est comme le coffre d'une voiture (une voiture rouge : c'est l'hémoglobine qui donne le sang rouge) si tu les vides complètement, tu pourras en mettre plus dedans au prochain voyage, tu feras moins d'effort pour le même résultat.

Les muscles prennent des habitudes, si tu as une vie faite de peu d'effort, tes muscles piochent paresseusement l'oxygène dans l'hémoglobine, ils en laissent la moitié ou plus et ils trouvent ça normal. Comme de vider le coffre seulement à moitié : tu ne pourras le remplir qu'à moitié au prochain tour.

Le jour où tu en demandes plus à tes muscles, ils ne savent plus faire, et tu t'essouffles rapidement. En faisant travailler ta VO2 Max (Volume d'oxygène maximum, en %) tu apprends à tes muscles à mieux utiliser l'hémoglobine, pour qu'elle fournisse autant d'oxygène en moins de voyages jusqu'aux poumons. Ca soulage le coeur et le souffle et te rend plus endurante. Accessoirement, ça consolide aussi tes muscles, qui deviennent mieux organisés dans leur fonction et moins sujets aux lésions.

Bureau du Schtroumpf à lunettes, à votre service.

Ouala ouala

Écrit par : Choupinet | vendredi, 31 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour ces précisions, je n'aurais jamais pu l'expliquer concrètement !

Écrit par : SONIA | dimanche, 09 février 2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.