« Tuto en photos : Comment réaliser un Smoky Eye (façon de faire pas-à-pas). | Page d'accueil | Idées Cadeaux pour Noël : Fleur d'Orient. »

dimanche, 02 décembre 2012

Les pires chutes stupides, les bêtes accidents domestiques...

Salut !


Quand j'ai informé les gens que j'avais réussi à me fracturer une côte en tombant à plat ET à l'arrêt, crois-moi que ça a bien rigolé.

D'autant qu'en me rendant à une soirée dernièrement (ouais, moi warrior, même pas peur, on me transporte en béquilles dans une wature), ben j'ai aggravé mon cas...

J'étais sagement assise dans un canapé avec les femmes enceintes.

Mon amie Glamazone était posée sur l'accoudoir juste à-côté de moi, pour me faire la causette.

Et soudainement, tu sais pas comment, ben cette gourdiche a perdu l'équilibre et m'est tombée dessus du haut de son 1m83... Sur la côte cassée évidemment (sinon c'est pas drôle).

Et qui qu'a hurlé comme un putois au milieu de 40 personnes qui se demandaient qui était en train de mourir, hein ?


Bon, figure-toi que les zouailles ont également parlé de leur accident bête (histoire que je me sente moins seule dans ma gourdasserie).

Donc, je partage avec toi. Tu peux rire aussi. C'est cadeau, et tout est vrai !


 

images.jpg


 

J'ai réussi à me marcher sur la main.

C'est excessivement simple. Il suffit de s'assoir en tailleur et d'oublier sa main sous son pied quand on se relève.

Elina



Je me suis déjà marché sur les cheveux. Ca fait MAL.

Stéphanie

 

J'ai réussi à se mordre une dent (elle était bancale).
Mumba

 

J'ai réussi à me fouler le petit doigt en me lavant les cheveux...
Stéphanie K.


 
J'ai également réussi à me couper avec un lavabo, et avec un ordinateur (suffisamment profond pour en garder la cicatrice).
Mumba

 

Vous êtes-vous déjà brûlé au second degré avec un vélo d'appartement ? Moi oui.
J'étais sur le vélo depuis 1h.
Au bout d'un moment, j'ai arrêté.
Et en descendant, mon mollet a touché le pédalier brûlant. Pédalier qui s'est incrustée dans la peau !
Brûlure au second degré avec incrustation de la forme du pédalier dedans... C'était de toute beauté pendant des semaines.
Sonia
 

 

Je me suis ouvert le mollet en jetant un sac poubelle... J'ai la cicatrice.
Stéphanie

 

Je me suis brûlée le mollet au second degre avec un fer à repasser.
Stéphanie


 

Je me suis ouvert le pied (cicatrice aussi) avec ma ceinture.
Stéphanie
 
 

J'ai fermé comme une brute la portière de la voiture sur ma tète.
Maria

 

Je me suis brûlé la hanche gauche avec mon lisseur, cicatrice magnifique.
Marjolaine



Je me suis brulée sous le menton avec mon fer a boucler.
Dlf


 
Je suis tombée dans le coffre de ma voiture complètement sonnée, je me suis fermé le coffre sur la tronche (ça fait 10 jours, j'ai encore mal).
Mumba

 

Je suis passée à travers la vitrine de mon ancien travail parce que un monsieur assez bien gaulé passait devant et que je bavais sur son cul ... J'avais trébuché sur une poubelle.
Honte internationale + 15 points de suture + virée du taff.
Mais quel cul il avait ce mec je vous jure !!
Maïté

 
 
Je me suis fait tomber une boule de pétanque sur la tête... Ca y est c'est dit...
Dlf
 

 
Je me suis cassée le nez petite (du coup cloison nasale déviée, j'ai respiré à 18 ans quand on m'a opéré, laissez tomber pour les turlutes en apnée) d'une drôle de façon : je m'étais enroulée dans le rideau du salon, en criant "tranche de jambon", et en essayant de m'enfuir pour pas que ma mère me chope, j'ai arraché le rideau de sa tringle et j'me suis vautrée sur le bord du lit en bois, bing, plus de pif, et depuis on m’appelle "gueule plate" ou "sans profil".
Mumba

 
 
Je me suis juste refermé la portière sur le doigt.
En revanche, c'était en allant chercher des médocs pour mon chat, je me suis donc fait soigner chez le vétérinaire.
Mon mari en rit encore...
Elina



Mon cousin était en train de jouer aux fléchettes, et il a pris ma jambe pour la cible...
Sonia
 

 
 
Je me suis coincée la langue dans une porte.
Laure

  
 

 
Je me suis cassé la gueule, toute bourrée de mon état, dans des ronces, en allant pisser le cul à l'air.
Kita

 

 
J'ai éjecté une dent de son logement (racine comprise) en chutant à l'arrêt à ski.
C'est bon, j'suis acceptée ?
Mélodie


 
 
 
Les portes d'un bus se sont refermées sur moi et je portais une veste blanche...
Stephanie K.





 
Pendant des années, j'ai utilisé un recourbe-cils et un jour, je ne sais comment, je ne comprends toujours pas le pourquoi du comment, mon bras a rippé et... je me suis arraché 1/4 de ma franche de cils...
Je me souviendrai toujours le bruit horrible des cils qui se sont arrachés !
Dlf

 
 

 
"Allez, c'est le moment de me faire de jolis sourcils !" pince à épiler... "aïe mais ça fait mal ?! oh et puis y en a trop à enlever..."
Et le regard fatal, se posant sur le rasoir bic à moitié rouillé...
Raphaëlle 

 
 
 
A 12 ans, la veille de la rentrée en 4ème, s'épiler les sourcils avec la crème dépilatoire de sa mère...
Obligée pendant des mois de raconter que la poêle avait pris feu pendant que je cuisinais, et que ça avait brûlé mes sourcils.
Aude


 

 
Sur un télésiège, à l'arrivée, encore assise.
Réussir à planter ses skis dans la neige à la verticale et s'assommer toute seule.
Pas du tout la honte.
Aude
 
 

 
Les petits cheveux de devant qui frisottaient, décider de les couper à ras.
Pendant des mois, ressembler à un mohican.
Raphaëlle 

 
 
Se lever trop vite, faire trois mètres, s'évanouir et se casser le nez en tombant face contre le parquet (massif, le parquet).
Aude

 
 
 
Je me suis retrouvée à l'hôpital après être tombée d'un PONEY.
Stéphanie

  
  

 
Mon frère s'est fait péter le nez par le sabot d'un âne, croyez moi c'est pas beau à voir ! 
Depuis je lui demande régulierement s'il a pas deja couru derrière un bus qui a brusquement freiné !!
Maïté


 
Une fois j'ai fait pipi dans des vrais chiottes normaux sans être bourrée...
Mais la cuvette était fermée.
M'en suis rendue compte trop tard...
Kita
 
 

 
Mon fils s'est coincé le nez dans les portes d'un bus, et a perdu son pantalon en classe... sans compter le nombre de fois où il tombe tout seul... (le pantalon).
Carine W.


 
Au ski, 15 ans, assise dans la neige à côté du garçon que je retrouvais tous les ans depuis mes douze ans et dont j'étais raide dingue.
Se lever et s'apercevoir qu'on a fait pipi dans la neige à cause du froid.
Et tout le monde s'en aperçoit car la neige est JAUNE.
Aude

 
 
La semaine dernière, Gare d'Annecy en plein travaux; Moi á genoux, morte de rire.
On m'a relevé (ils pensaient que je pleurais).
Maria


 
J'ai interdiction de m'approcher du four ou du fer à repasser (ce qui m'arrange bien).
Aude


 

 
Toilettes publiques Paris.
Un mec sort, ma collegue rentre de suite derrière.
Compte a rebours nettoyage des toilettes 5.4.3.2.1...
Elle est ressortie avec des pompes bleu canard wc.
Depuis ce jour elle est mon idole absolue.
Kita

 
 

Voir Zazie à la télé, la trouver belle, vouloir le même débardeur noir qu'elle, couper l'adorable tutu de ma mère pour ne garder que le haut.
Raphaëlle 

 

 
Une fois, on mangeait un sandwich avec des amies, et à la table en face un groupe de jeune à mèches, vous voyez les grandes mèches qui couvrent un oeil ?
Bpn ben moi je sais pas pourquoi je regardais un gars avec la mega mèche en me disant que c'était laid.
Et là, il va pour allumer sa clope et SA MECHE PREND FEU !!!
Un truc de malade, ça a fait Ouaoufffff et plus de mèche, il devait y avoir tellement de gel que le truc à pris feu direct !
J'avais jamais vu ça, je me suis fait pipi dessus tellement je riais !
Le pire c'est que ses potes avaient rien vu alors qu'ils étaient en face.
Océane


 
 

 
Je me suis déjà mis des pains dans la tronche toute seule...
Stéphanie

 


 
Un soir où je repassais mes fringues pour le taf, sur mon lit of course, je pose le fer à repasser sur ma table de nuit et range les affaires dont je n'ai pas besoin dans mon placard, je suis en T-shirt, JUSTE en T-shirt, je m'abaisse et, soudainement, je sens comme quelque de froid entre mes fesses, je fais un bond, me retourne, j'ai posé mon cul sur mon fer à repasser, toujours allumé...
S'en est suivi un saut dans la douche froide, une douleur terrible, j'ai dormi avec une serviette humide entre mes jambes, le lendemain c'était affreux, la brûlure faisait la taille de ma paume, je ne supportais pas le moindre tissu, je marchais en canard au taf, c'est passé par toutes les phases, cloques, croûtes, pelages, pendant des semaines (super pratique aussi de se soigner à cet endroit et d'y garder une compresse)... so glam.
J'ai cru que j’allais garder la cicatrice à vie mais au final non, heureusement !
(C'est quoi ça ? Une tache de naissance ?)
Anne-Julie
 
 
 

Je me suis pris un sapin sur le bord d'une piste en faisant du ski à 15 ans (j'en faisais depuis mes 10 ans).
Comme dans les dessins animés, la fille accrochée au sapin, les bras et les jambes écartées, en mode "le sapin est mon ami, je ne veux plus le quitter."

Mon père, en me "décrochant" du sapin (oui, ça accroche un tronc de conifère) ne savait pas s'il devait rire ou paniquer...

Depuis ce jour, j'ai décidé de ne plus jamais remonter sur des skis.
Kerenaya



Je me suis coincée un bout de sein en remettant la coque de mon iPad (même que maintenant, j'ai un bleu).
Leina



Une entorse en s'asseyant aux toilettes ça compte ? Avec ligaments arrachés svp... :):)
Et une amie que je veux pas dénoncer a réussi a se casser une dent dans sa fondue...

Bu




Mon cousin m'a mis une balancoire dans la gueule...

Oui oui, il faisait de la balancoire pendant que moi je me balladais tranquilou; et je le voyais pas.

Ce con il hurle "Kitaaaa" et moi ben forcément je me retourne, et BIM collision !

Depuis j'ai la même bouche que Stallone.

Kita



Je me suis démis l'épaule en dégrafant mon bustier........
Virginie



Je me suis foulé le poignet en ouvrant l'espèce de boite jaune des Kinder Surprise (depuis je suis traumatisé et n'en achète plus).
Tom



Me suit fait électriser par un appareil à prendre la tension alors que j'étais élève infirmier en stage aux urgences sous les yeux ébahis de ma patiente...
Bien sûr ça s'est passé la veille d'un examen où je devais être évalué par une formatrice, et la cadre du service et j'avais décidé de présenter entre autres le cas de ladite patiente.
Résultat : journée entière passée sur un brancard en salle d'urgences vitales avec bilans sanguins réguliers, scope et électrocardiogrammes, je devais être hospitalisé en Unité de Soins Intensifs Cardiologiques mais j'ai refusé. Pffff...
Dub 



Je me suis ouvert le front sur toute la longueur en retirant une paire de lunettes.
Je garde la cicatrice.
Gus




Je me suis cassé le poignet droit (je suis droitière, bien évidemment...) deux semaines avant de reprendre mes études.
J'ai eu 10 semaines d'arrêt, et comme une gourdasse j'ai passé mon diplôme d'infirmière à la session d'après (avec tous ceux qui avaient raté leur diplôme à la première session)...
Comment je me suis cassé le poignet, vous demandez-vous ?
En tombant d'un tourniquet.
A 21ans.
Oui oui...
Comme quoi, les infirmières, hein...
Lolita



J'ai réussi à me luxer la mâchoire... en baillant !
Si si...
Vanouille



Je me suis explosé la face dans un labyrinthe des glaces : j'ai couru pensant que j'avais atteint la sortie, ben c'était pas la sortie, mais une vitre trop propre.
Le pire c'est que je me suis fait engeuler comme du poisson pourri par le forain car j'avais disloqué une vitre.
Tom




Je me suis fait une coupure de 0.5 cm au niveau de la malleole interne en faisant la vaisselle...
Il suffit de faire tomber une assiette, en téléphonant, le téléphone coincé entre l'épaule et l'oreille...
5 point de suture...
Aline




Je me suis cassé le bras en enfilant mon pantalon.
Cherche pas à comprendre.
Ahava



Je me suis fêlée une côte en toussant.
Gus




Je me suis luxé un genou 2 jours après Noël en jouant aux Lapins Crétins.
Presque un an plus tard, je ne saurais toujours pas dire qui a le plus rigolé : les pompiers, la dame des urgences, le médecin ou le kiné.
La Belle Bleue




J'ai une méga cicatrice bien profonde sur le maillot : je dis que c'est à cause de la varicelle mais pas du tout en fait...
J'étais allongée dans mon lit, à poil, et je m'emmerdais grave.
J'ai donc eu la formidable idée de chauffer un stylo bic avec la flamme d'un briquet.
Beh le stylo à fondu, le plastique a coulé et est tombé sur mon pubis et s'est enfoncé, incrusté bien profond avant de se re-solidifier.
J'ai hurlé puis j'ai dû l'enlever toute seule: mange ta honte.
Cécile




J'ai réussi à me planter une fourchette dans le pied en faisant la vaisselle (comment et par quel miracle, j'en ai toujours aucune idée mais la marque est jolie et fait bien rire).
DD 



Je me suis fait un torticolis en voulant me raser l'aisselle...
Débo



Bonjour, je m'appelle JeanClaudeDuss-avec un D comme Duss, et je me suis fait une tendinite à l'épaule...en dormant.
Oui m'sieurs Dames ! Pas au tennis, à la voile... non. En dormant.
A ma décharge, quand je dors, je fait pas semblant !
Bonsoir amies boulettes !
Bien à vous
JeanclaudeDuss-avec un D comme Duss



J'arrive au ciné... pour voir Le Dîner de Con..
En retard, lumières éteintes, je me vautre dans la rangée et me casse deux côtes...
Je n'ai pas osé rire durant le film...

2 mois plus tard... alors que les douleurs semblaient enfin me quitter... j'arrive au job... et ma collègue dégageait une odeur de transpiration très prononcée... (elle a réussi à se marier chais pas comment) bref en humant cette odeur... = nausée.... et côtes recassées..... allez esspliquer ça au docteur...
Anita



Je dormais paisiblement dans le TGV... Lorsque tout à coup, je me réveille et constate qu'il y a un attroupement autour de moi...
"mademoiselle, vous allez bien?"
"bah je faisais la sieste tranquillement, pourquoi cette question?"
"une valise située sur le porte bagages au dessus de vous vous est tombée sur la tête, vous avez été KO pendant 10mn"
AAAAAH c'était donc ça le mal de crâne...
Pas de séquelles au cerveau, mais une belle honte et des maux de tête terribles pendant 10jours !
Bouba



Mon amie Nathalie est à un mariage.
Un ballon de baudruche est posé sur la table, elle décide de l'éclater. elle prend donc sa fourchette et la plante dans le ballon.
Le ballon éclate. Le monsieur à côté hurle... il avait sa main sous le ballon et... une fourchette plantée dans la main !
Christelle




Dernièrement, je me suis ouvert un doigt avec une culotte.
Oui, une culotte.
J'avais une petite griffure sur le bord du doigt, et en enfilant ma culotte mon doigt a "frotté" et a été littéralement pelé sur 1cm.
C'était horrible.
Julie



A la gare avec ma soeur, on marche en papotant, on monte les escaliers en papotant et comme je peux pas faire deux choses à la fois, je me rate et je tombe à genoux au milieu des marches, sauf que pour me rattaper j'ai aggrippé par un reflexe débile et inédit le pantalon d'un monsieur qui montait devant moi... un pantalon de jogging.
Merci le spectacle et merci la position.
Sauter dans les Flaques 



Ma mère a failli perdre l'oeil en se le plantant dans un tuteur en arrosant une plante.

Depuis, sur tous les tuteurs de leur maison, il y a un énorme chewing gum rose malabar !

Ingrid

 

 

Je me suis coincée le téton dans la porte de la salle de bain, je cherche encore comment que j'ai réussi mon coup.

Violaine

 

 

Je me suis luxée la mâchoire en mangeant un nem...

Letti

 

 

Mon ami a réussi à se faire un torticolis en mangeant 

lili_horse

 

 

 

J'ai cassé ma dernière dent de lait en croquant dans un Toblerone. A 16 ans.

Je me suis brûlée au second degré avec un couscous.

Je me suis griffé l'oeil (balafre pendant 3 jours) en essayant un très beau chemisier en soie dans un magasin chic. Avec l'étiquette en tissu.

Jizou

 

 

Mon copain s'est tordu un testicule... En dormant.
Et à ce qui parait ça fait vraimmmmmmmmmmmmmmment mal.

zazator 

 

 

Une fois en sport on faisait de l'escalade ds le gymnase et j'ai oublier de m'attacher.

Quand le prof a dit LE COURS EST FINI ON RENTRE BAH J'AI SAUTÉ !!

Bilan : Fracture de la pointe du péroné 3 mois de plâtre et 25 kilos en plus !!

Badrouche

 

 

On était à New York pour un séminaire.
Pendant un break, je sors fumer une cigarette, j'ai voulu passer sur le côté et je suis tombée dans une bouche d'égoût ouverte. Ma jambe droite s'est enfoncée jusqu'à l'aine, et mon genou gauche est venu s'encastrer sur une grille !
Je pissais le sang, et j'ai eu la mega honte devant tout le staff.

Après ça, tout le long du sejour on m'a appelée : "la fille qui est tombée dans le trou".

Caro

 

 

Je me suis coinçée un bout de têton dans la fermeture éclair.

Glamour hein ?!!

Nadjet

 

 

J'ai perdu connaissance en faisant pipi et me suis assommée sur la machine à laver qui était à côté des toilettes... Résultat : nez en sang et moi gisant par terre.

Blondie

 

 

Et la plus ridicule : j'ai retourné ma bouilloire pour voir comment elle était dessous.

Un litre d'eau à 100°C, ça brûle.

Claire

 

 

Je me suis brûlée avec la cocotte minute !

Banal !

Sauf que c'était à la cheville...

corinneD 

 

 

J'ai léché le métal d'un parapet de pont alors qu'il gelait, et ma langue est restée collée dessus.

Karine

 

 

Je me suis déplacé des vertèbres et des cervicales en attrapant un saladier de patates.

Je me suis brûlée la frange en allumant une clope (pas de briquet j'ai eu l'idée de génie d'utiliser la gazinière).

Marine

 

 

Je me suis brûlée un petit doigt de pied au troisième degré avec... une noisette.
Je faisais caraméliser des noisettes entières dans du sucre à la poêle, et y en a une qu'a voulu se la jouer "tirons nous d'ici avant que ça ne chauffe trop".

Conclusion : cuisiner en tongs, c'est dangereux !

Emilie

 

 

Un dimanche midi en famille et amis, ma mère a voulu me donner un morceau de banane...

Sauf qu'elle trébuché juste au moment où j'ouvrais la bouche... Appelez-moi gorge profonde.

ladysblues



Je me suis déjà assommée en voulant ramasser un coton-tige, et en calculant mal la distance entre mon crâne et le lavabo.
Earwen



Au collège, je monte les escaliers parmi les autres élèves, je trébuche, alors pour ne pas tomber je tente de poser ma main, vivement, devant moi, pour anticiper la chute.
Une de mes camarades en jupe au tissu léger était devant moi.
Mes doigts ont atterri pile poil dans sa raie des fesses, à travers ledit tissu léger tout de même.
Avec-doigté




A mon palmarès : à l'internat pendant mes jeunes années : je me suis réveillée morte de faim et de douleur : j'étais en train de me mordre la main et j'ai gardé la marque pendant longtemps.
Puyette


Double fracture du métatarse du gros orteil droit... Avec ??? Un poulet congelé qui - dans un réflexe ultime de survie sans doute - m'a échappé des mains... On ne se méfie jamais assez de la volaille.

Cath



Je me suis coupé le cristallin de l'oeil avec une feuille de papier A4.

Flodemetz



Enceinte, j'ai attrapé une horrible gastro. Mon mari a à peine eu le temps de me refroquer avant que les secours ne viennent me chercher cul nu (c'est plus une blessure narcissique).

Mme E.


Un jour, je me suis cassée un orteil, en enfilant un jean (il s'est coincé, je ne sais comment, dans la grille du ventilateur qui tronait tout près)... 
Et ma Moman, quand elle avait à peu près mon âge, elle est tombée dans une bouche d'égout, ouverte pour travaux, sur le Mossieur qui y travaillait...

Camomille

 


Je me suis explosé l'arcade en éternuant sur une chaise.
Urgence, 2 points de suture, une cicatrice et j'avais 17ans, année de terminale... 
Parfait.
Chaton



- M'évanouir chez le docteur, pour une infection de l'index gauche.
- Être réveillée en pleine nuit par une voiture qui brule sur le parking derrière chez moi, avoir peur, et m'évanouir à cause de la peur.

EmeVail

 

 

Je me suis déplacé une vertèbre en faisant la vaisselle... et je me suis fait une entorse au genou en marchant dans ma cuisine (et je comprends toujours pas comment...)

sab 

 

 

Je me suis évanoui de douleur en faisant caca constipé.

çou

 

se gaufrer bêtement,tomber sans savoir pourquoi,j'ai une chute stupide,accident domestique complètement crétin,se bananer de façon bête,se viander la tronche,se payer une honte internationale,assumer et rester digne,faire face à l'adversité avec beaucoup de courage,sous les yeux médusés des passants,se faire mal bêtement,j'ai réussi à me fouler un endroit du corps de façon idiote,se faire une fracture bizarrement,appelez-moi pierre richard,jean-claude duss sur un malentendu ça peut marcher,coccyx cassé,le plâtre ça gratte,s'ouvrir un doigt stupidement,se couper,se griffer tout seul,tomber sans raison apparente,on a les lecteurs que l'on mérite,je suis un boulet,gaston la gaffe,le roi de la boulette,faire plus attention,manquer de sens commun,je suis une gaffeuse,vivre avec un gaffeur,ne pas se rendre compte,le monde extérieur c'est dangereux,l'enfer c'est les autres,la partie la plus dangereuse de l'automobile c'est le piéton

 

 
Voualà. Si tu veux en rajouter, les commentaires sont à toi (je remets à jour le billet au fur et à mesure, avec les plus drôles).

 
 

Commentaires

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé ne serait que pure coïncidence.

Écrit par : Mayté | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est bien de le préciser.

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Mine de rien, palme d'Or à Maïté et son gaufrage à travers une vitre, rien que de relire j'en pleure de rire!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mumb@ | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Surtout que la pauvre, elle s'est fait virer pour cause matage de fesses.

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

je me suis démise l'épaule en dégrafant mon bustier........

Écrit par : virginie | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Tu es TRES forte.

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

A ski, la première fois où je me suis vraiment lâchée parce que mon père m'avait dit qu'il en avait marre de m'attendre tout le temps, je suis allée tellement vite que ça m'a tétanisée, je savais plus tourner. J'avais le choix entre rater un virage et retomber lourdement sur les rochers 200m plus bas, ou me rouler en boule et attendre que ça passe. J'ai choisi la deuxième option, j'ai foncé en p'tite boule sur la station de télésiège, j'ai été arrêtée par la barrière en plastique après 10 ou 20 mètres d'une bonne glissade dans laquelle j'ai laissé mes 2 skis, mes bâtons, mon bonnet et un gant (!!). Le mec du télésiège a arrêté la machine pour venir me relever...

Écrit par : Claire | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'ai eu quasiment la même chose, je compatis.

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Je devais passer un coup de fil de la plus haute importance (tellement important que je ne m'en souviens plus) et j'ai couru pour choper mon portable dans ma chambre. Porte déjà ouverte donc je ne fais que la pousser. De vieilles poignées de portes non réglementaires (elles n'ont toujours pas changées d'ailleurs) donc très pointue au bout. Je vous laisse deviner la rencontre entre cette poignée et mon sein gauche.

6 points de sutures, des seins qui, sous le choc, ont pris 50 ans dans la gueule, je ne pourrais jamais allaiter et je dois faire un check up pour le cancer du sein très souvent. Vous pouvez pas me battre ! o/

Écrit par : Lexe | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

La vache, c'est énorme ça !

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

J ai mon lot aussi : je me suis foulé le poignet en ouvrant l espece de boite jaune des kinder surprise (depuis je suis traumatisé et n en achete plus). Et le plus douloureux je me suis explosé la face dans un labyrinthe des glaces : j ai couru pensant que j avais atteint la sortie, ben c etait pas la sortie, mais une vitre trop propre. Le pire c est que je me suis fait engeulé comme du poisson pourri par le forain car j avais disloqué une vitre.

Écrit par : Tom | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais t'es énorme avec le coup des oeufs Kinder !

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Excellent, en ce dimanche soir ça met du baume au coeur! Merci Sonia et les zouailles!!

Écrit par : Silini Blossom | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Les membres du Groupe FB sont esseptionnels !

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Et moi qui me considérais hors concours...
Bon d'accord, une fois, j'ai voulu m'accouder sur le buffet, j'ai raté ledit buffet, je suis tombée dans le vide. Ce qui m'a rattrapée avant que je n'atteigne le sol ? La poignée du tiroir. Que je me suis prise sur mon auguste fessier. Je me suis assise pendant 2 jours sur des coussins, mais ça va, je m'en suis remise.

Écrit par : La belle bleue | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est bien là l'essentiel !

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Jour 1 : je l'étale comme une merde en sortant du cours de musique. J'ai glissé sur l'unique marche (de 3cm de haut) de la salle. Bilan : entorse de la cheville avec plâtre en cadeau bonus.

Jour 3 (plâtrée de mon état donc) : je descends les escaliers en colimaçons à cloche pied avec mes béquilles a la main (nan parce que chuis une warrior, c'est bon j'avais pas prendre l'ascenseur). Je glisse sur un marche et je me retrouve sur mon séant tout en bas à la vitesse de la lumière. Retour aux urgences : le même interne que la fois d'avant m'a gentiment scié le plâtre de la jambe 1 pour en poser un autre sur la jambe 2 parce que "la 1e était pas mal mais la putain vous vous êtes pas ratée".

Bilan : je suis la seule personne que je connaisse à avoir eu une double entorse à la cheville. Pas une très grosse sur une cheville, non, les 2 jambes en même temps. Double entorse.

Écrit par : L'ouaille Caroline | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

On tient une championne !

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Dans le même genre un 3 Juillet (l'anniv' de ma demi-soeur) on revient gaiement du resto.
Moi déjà plâtrée à la cheville pour entorse une semaine avant jour pour jour (trois ligaments externes flingués en ramassant une balle de tennis)
J'arrive dans la cour où trainent... les raquettes , bien sur je ne les calcule même pas , et marche dessus avec les béquilles, je vous explique pas le gadin royal digne d'un dessin animé, et une belle fracture de la clavicule en cadeau bonus ..... bref les béquilles... c'est mal !

Écrit par : audrey | mercredi, 05 décembre 2012

Je confirme que les béquilles sont un objet du Démon.

Écrit par : SONIA | mercredi, 05 décembre 2012

Me suit fait électriser par un appareil à prendre la tension alors que j'étais élève infirmier en stage aux urgences sous les yeux ébahis de ma patiente... Bien sûr ça s'est passé la veille d'un examen où je devais être évalué par une formatrice et la cadre du service et j'avais décidé de présenter entre autres le cas de ladite patiente.
Résultat : journée entière passée sur un brancard en salle d'urgences vitales avec bilans sanguins réguliers, scope et électrocardiogrammes, je devais être hospitalisé en Unité de Soins Intensifs Cardiologiques mais j'ai refusé. Pffff...

Écrit par : dub | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais tu me l'as jamais raconté avant celle-là mon Dub
(NB pour les autres : Dub est mon ami d'enfance).

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

je me suis ouvert le front sur toute la longueur en retirant une paire de lunettes. Je garde la cicatrice.

Écrit par : GUS | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Merveilleux, c'est merveilleux.

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Mon mari lit ton blog, je te rappelle...
*va se cacher*

Écrit par : camomille | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah merdoum !
Bon, ben désolée Gérard hein :)

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Bonjour ! Je laisse fébrilement mon 1er commentaire (fierté inside). Quand j'étais ado, chez mes parents, le Nutella (pot d'1 kg) était rangé au-dessus de la hotte de la cuisine. Par flemme de grimper sur une chaise, j'ai utilisé une spatule en bois pour le faire glisser. Bien entendu je me le suis pris sur la tête. Et bien entendu mon frère a tout vu. Bien entendu, 15 ans plus tard, j'entends encore parler de ma bosse nutellesque.

Écrit par : Cécile | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'imagine que cela n'a pas réussi à t'en dégoûter ?

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Effectivement jamais moins de 100 grammes par tartine (j'ai pesé car je me demandais pourquoi les pots ne duraient pas longtemps ^^). C'est l'histoire de ma vie cet article lol on me surnomme Pierre Richard je pourrai écrire un livre. J'ai mis le feu à mon pain (et pas qu'une fois) je sais pas comment. Le pire c'est que c'est génétique ma mère est pareille. Ensemble on a fait des trucs incroyables. J'ai peur d'avoir des enfants, déjà que le chat suit mon chemin :)

Écrit par : Cécile | dimanche, 02 décembre 2012

Alors réfléchis bien. Ce doit être génétique effectivement...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Je me suis cassé le poignet droit (je suis droitière, bien évidemment...) deux semaines avant de reprendre mes études. J'ai eu 10 semaines d'arrêt, et comme une gourdasse j'ai passé mon diplôme d'infirmière à la session d'après (avec tous ceux qui avaient raté leur diplôme à la première session)...
Comment je me suis cassé le poignet, vous demandez-vous?
En tombant d'un tourniquet.
A 21ans.
Oui oui...
Comme quoi, les infirmières, hein...

Écrit par : Lolita | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais qu'est-ce que tu foutais là-dessus ???

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Maintenant que je suis infirmière (cf ci-dessus), je travaille dans un endroit où y a plein de papis-mamies dont je prends soin au fil des semaines.
Un matin, je pousse très gaiement mon chariot de médicaments, et là je fais tomber les 36000 médicaments d'une dame.
Très élégamment, je me mets à quatre pattes pour les récupérer dans de multiples recoins du lonnnnnnnnnng couloir.
Je me relève...
Et je me cogne bien fort la tête à l'espèce de barre parallèle installée pour que mes ptits vieux puissent se tenir en marchant.
Ma ptite élève a beaucoup rigolé.
Moi un peu moins...

Écrit par : Lolita | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

La position devait être très élégante...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Enceinte de 5 mois, je me suis fracturée la cheville en marchant sur le transat de ma fille.

Écrit par : Armelle | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'était un début très prometteur...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Ah oui je me suis cassée le bras à mon 1e cours de sport au collège et mon frère à son premier cours de judo. On est tous les deux tombés sur le bord du tatami. Si si c'est dur un tatami. Zavez reconnu la famille de sportifs hein ?!

Écrit par : L'ouaille Caroline | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je crois que parfois, mieux vaut ne pas insister...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

je suis tombée de vélo place Bellecour à Lyon... c'est genre immense, parfaitement plat et dégagé, j'ai néanmoins réussi à shooter dans un des rares truc en pierre décoratifs ... ah oui, bien sûr j'étais en petite robe sans manches...

Écrit par : sunshine | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je connais très bien, je visualise ;)

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

J'ai réussi à me luxer la mâchoire... en baillant !
Si si...

Écrit par : vanouille la bidouille | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je ricane toute seule (sympa pour ma côte).

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Allez, ma tite participation:
J'étais jeune et étudiante. On rentre de cours avec un copain et une copine, une Seat 3 portes, j'étais derrière. Arrivés devant chez lui, ils descendent puis rabattent le siège, que je puisse sortir. Oui mais ignominie de l'univers et compote: je me suis pris les pieds dans la ceinture de sécurité de devant et me suis retrouvée sur le trottoir, à genoux, les 2 autres qui rigolaient tellement qu'ils pouvaient pas m'aider... 15 ans plus tard, on m'en parle encore...

Écrit par : Sandra | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ya des hontes qui restent à vie...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Je me suis fait une coupure de 0.5 cm au niveau de la malleole interne en faisant la vaisselle.... il suffit de faire tomber une assiette, en téléphonant, le téléphone coincé entre l'épaule et l'oreille... 5 point de suture....

Écrit par : Aline | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et va expliquer ça aux urgences...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Je me suis brûlée avec le plat rectangulaire que je venais de sortir du four, posé un peu de travers sur mon plan de travail. Petite précision ,qui a son importance, et qui explique ma perception de moi-même un peu faussée (!!), j'étais enceinte de 8 mois... Bilan, j'ai accouché avec une "rustine" sur le bide et j'ai une marque triangulaire qui se voit encore 8 an et demi plus tard!

Écrit par : Pascale | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ma pauvre, ça doit être joli...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

- A 8 ans, je me suis cassé le bras en enfilant mon pantalon. Cherche pas à comprendre.
-J'ai tordu mes lunettes d'une drôle de façon à 20 ans: le verre gauche était perpendiculaire au verre droit. Tu visualises le truc? Je n'ai aucun souvenir de ma chute, mais je suis tombée, il paraît.

Écrit par : Ahava | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Le premier est très très bon !

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

je me suis fêlée une côte en toussant.

Écrit par : GUS | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Tu es très forte ma Gus.

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Je me suis cassée une dent de devant en mangeant chinois ... sur la baguette (morfalle va).

Écrit par : L'ouaille Caroline | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ben voualà, t'étais trop pressée de bouffer...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Ah oui, je me suis luxé un genou 2 jours après Noël en jouant aux Lapins Crétins. Presque un an plus tard, je ne saurais toujours pas dire qui a le plus rigolé: les pompiers, la dame des urgences, le médecin ou le kiné.

Écrit par : La belle bleue | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais comment as-tu pu faire ça ?

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Je rentrais de soirée à la veille de partir pour les vacances en Autriche voir une amie. J 'étais en velo et en tres longue jupe, elle s'est prise dans la roue et mon pied également...
Bilan : J'ai du rentrer à pied, avec une gigantesque entorse, un œdème, une sandale(que j'adorais) en morceaux et un voyage que j'ai dû annuler !

Écrit par : Marjo | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah carrément, ben ça devait être sympa tiens !

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Ok, alors j'ai une photo de classe, en portrait pour qu'on voit mieux, de moi prise juste après que j'ai eu décidé de me couper toute seule la frange (j'avais 4 ans). bilan: plus de frange du tout et une belle photo souvenir.

Sinon, j'ai une méga cicatrice bien profonde sur le maillot: je dis que c'est à cause de la varicelle mais pas du tout en fait :D . J'étais allongée dans mon lit, à poil, et je m'emmerdais grave. J'ai donc eu la formidable idée de chauffer un stylo bic avec la flamme d'un briquet. Beh le stylo à fondu, le plastique a coulé et est tombé sur mon pubis et s'est enfoncé, incrusté bien profond avant de se re-solidifier. j'ai hurlé puis j'ai dû l'enlever toute seule: mange ta honte.

Écrit par : cécile | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

La question est : pourquoi as-tu pensé à faire un truc pareil ???

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Faut quand même que je précise, rapport au coinçage de langue, que j'étais enfant, que c'était dans un parking, et que c'est juste l'un des nombreux exemples de "Laure se demande ce que ça ferait si ..." elle passait la langue sur les gonds d'une porte ouverte... sauf que ma môman elle avait pas vu que y avait ma langue, et elle a FERME la porte.
J'ai aussi beaucoup d'anecdotes où je m'étale, genre paf je cours pour attraper le train et je me vautre le bas du corps sur le quai, le haut dans le train, et mon bras accroché à mon sac, le tout pendouillant dans le vide... ce jour là j'ai déchiré mon sac, j'étais dégoûtée...

Écrit par : lolo make up holic | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est surtout que tu as du te faire un mal de chien...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Merci pour ce partage de tranches de vie, ça détend le dimanche soir :). Pour ma part, quand j'étais au collège, je me suis déchiré la paroi abdominale (oui les abdos sont des muscles comme les autres) en éternuant, j'ai d'ailleurs d'abord cru que ma vessie avait explosé mais plus de peur que de mal. Mon prof de sport a beaucoup ri en apprenant le motif de ma dispense !

Écrit par : Juliette-B | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

La honte c'est bon, mangez-en.

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Je tourne régulièrement AVANT la porte ... Et je m'en castre dans la mur.
Au bureau, ça la fout mal !

Écrit par : Bulles de sourire | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est mieux si on attend un peu, en général tout se passe bien.

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Tout comme toi Sonia j'ai fait il y a quelques années maintenant une chute de toute beauté dans le métro avec vol plané et tutti quanti. Le bout de mon pied avait malencontreusement buté sur une plaque "podotactile" ...ah bah voui voui ça marche bien ça alors!!! j'ai bien senti, m'enfin mes genoux surtout!!!! et puis la pauvre nana a longue chevelure magnifique, chevelure à laquelle je me suis agrippée, aussi elle a bien aimé, un peu de plus et je me faisait tapé au sol je crois!!!

Écrit par : sofille | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Comme elle a du être ravie !
Je précise que moi j'ai buté dans rien du tout...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

J'ai réussi à me planter une fourchette dans le pied en faisant la vaisselle (comment et par quel miracle, j'en ai toujours aucune idée mais la marque est jolie et fait bien rire). Mais savoir que tu as réussi à tomber à l'arret et à te faire mal ça ne me rassure, je ne suis donc pas la seule à réussir ce genre d'exploit.

Écrit par : DD | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, je me sens moins seule à vous lire...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Je me suis fait un torticolis en voulant me raser l'aisselle..

Écrit par : Débo | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

N'est pas contorsionniste qui veut...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

arrêtez !! Je viens d'avoir ma césarienne et je peux pas rire sans exploser une agrafe. je me fais mal en vous lisant mais c'est super bon !

Écrit par : George | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et moi ma côte mayrde !!!

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Ahhh merci pour le rigolade!
Ma participation: J'avais ans, apprentie-cuisinière, fière de mon état. Je me casse le petit orteil en laissant tomber une casserole (celle de ma mère, il y a 30 ans, elles étaient lourdes, les casseroles!) sur mon pied.

Écrit par : Nathalie | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

De toutes façons, ya toujours complot sur le petit doigt de pied...

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

merci à toutes!!
comment jme sens moins seul là d'un coup!

Bonjour,je m'appelle JeanClaudeDuss-avec un D comme Duss, et je me suis fait une tendinite à l'épaule...en dormant.
oui m'sieurs Dames! pas au tennis,à la voile...non. En dormant.
à ma décharge,quand je dors,je fait pas semblant!
Bonsoir amies boulettes!
bien à vous

Écrit par : jeanclaudeDuss-avec un D comme Duss | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je suis morte de rire !

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

j'arrive au ciné... pour voir le dîner de con..en retard, lumières éteintes, je me vautre dans la rangée
et me casse deux côtes... je n'ai pas osé rire durant le film...

2 mois plus tard...alors que les douleurs semblaient enfin me quitter... j'arrive au job..et ma collègue dégageait une odeur de transpiration très prononcée... (elle a réussi à se marier chais pas comment) bref en humant cette odeur... = nausée.... et côtes recassées..... allez esspliquer ça au docteur...

Écrit par : anita caipirinha | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Là c'est de l'orfèvrerie :)))

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Magnifique ces tranches de vie!
Quant à moi, je dormais paisiblement dans le TGV... Lorsque tout à coup, je me réveille et constate qu'il y a un attroupement autour de moi... "mademoiselle, vous allez bien?" "bah je faisais la sieste tranquillement, pourquoi cette question?" "une valise située sur le porte bagages au dessus de vous vous est tombée sur la tête, vous avez été KO pendant 10mn"
AAAAAH c'était donc ça le mal de crâne... Pas de séquelles au cerveau, mais une belle honte et des maux de tête terribles pendant 10jours!

Écrit par : Bouba | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

T'es une vedette toi tu sais ?

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

A l'âge de deux/trois ans, après une petite commission, j'ai voulu annoncer à mes parents que je m'étais essuyée toute seule. J'ai couru au salon, le pantalon encore baissé, et ça n'a pas manqué je me suis ouvert le front.
Quelques mois plus tard, j'ai réitéré en essayant les chaussures de mariée (donc beaucoup trop grandes) de ma mère, et dans ma course j'ai loupé la marche du balcon. Je garde de tout ça deux belles cicatrices sur le front. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour faire un tour d'ambulance sur les genoux des pompiers!

Écrit par : Iris | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

L'appel des pompiers peut nous faire faire n'importe quoi !

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

En promenant un chien d'un refuge, en laisse, ledit canidé a envie de jouer et me le fait savoir en me tendant un bâton. Flattée qu'il veuille s'amuser, ni une, ni deux, je lui lance le bâton et commence à courir pour anticiper l'à-coup de ladite laisse. Ne mesurant pas ma force, c'est en vol-plané que je décolle, atterrissant lamentablement au sol, me fracturant une clavicule au passage...

Et le chien?

Il a ramené le bâton.

Écrit par : Nancy Phyllis | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ben au moins y en a un des 2 qui est resté digne dans cette histoire.

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

@Sonia: j'ai sauté avec la jambe tendue, comme le genou était fragilisé par 2 luxations, il a pas trop aimé l'extension brutale de la jambe. Je suis une warrior du genou moi !

Écrit par : La belle bleue | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Surtout dans ces circonstances ;)

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Sonia, faut j'te dise, j'ai lu ton truc sur le perroquet (pouahaha au passage), et de la même manière qu'on dit UN cerne, ben on dit UNE orque... Alors ça te fait pas moins peur ?

Écrit par : Tya | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Nan, tout ce qui concerne cette ignominie d'animal ne m’intéresse pas :)))

Écrit par : SONIA | dimanche, 02 décembre 2012

Je suis tombée en glissant sur une peau de banane. Voilà.
Moi aussi je pensais que ces histoires de peau de banane c'était une légende urbaine, eh bah non, ça glisse pour de vrai.

Écrit par : Chatterton | dimanche, 02 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah oui, donc ça peut vraiment arriver...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Cet article m'a fait beaucoup rire parce que c'est un peu l'histoire de ma vie, pendant que je le lisais, j'arrêtais pas de me dire "Ah tiens ça déjà fait"mais je vais rajouter ma pierre à l'édifice.

Vers mes 18 ans, j'avais les genoux fragiles, résultat ils se déboitaient facilement, lors d'une soirée chez une amie je papotais avec un groupe de personnes et 2 secondes après je tombais sur le côté arrosant plusieurs personnes avec ma bière car mon genoux m'avait lâchement trahi...6 ans après on m'en parle encore.

Autre grand moment...Je suis tombée d'un tire fesse....Au démarrage et la tête la première sur le seul bloc de glace de tout le domaine skiable.

En vélo j'ai roulé trop près d'un trottoir ma pédale à percuter le dit trottoir ....Je me suis retrouvée sans comprendre comment couchée à terre le vélo au dessus de moi...

Et pour finir le plus ridicule, je sors du bus avec mon sac en bandoulière, le fourbe reste coincée dans la porte (honte part 1), le chauffeur s'aperçoit rapidement du problème et ouvre grand les portes, moi je tirais sur mon sac, résultat une glissade d'un mètre avec un léger roulé-boulé....

Écrit par : Altheea | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et une pensée pour le sac à main ;)

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Mon amie Nathalie est à un mariage. Un ballon de baudruche est posé sur la table, elle décide de l'éclater. elle prend donc sa fourchette et la plante dans le ballon. Le ballon éclate. Le monsieur à côté hurle... il avait sa main sous le ballon et... une fourchette plantée dans la main!

Quant à moi, il y a tout juste un an, accroupie pour tailler le pied de mon sapin de noël, je me suis fait une entorse à la cheville 3 semaine d'immobilisation. , je sais toujours pas comment c'est arrivé, mais je suis sûre que c'est mon cerveau qui a commandé ce truc là... j'en avais marre de mon boulot à ce moment là!

Écrit par : christelle | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui parfois, la force de l'inconscient hein, faut pas contrarier.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Coucou,

Dernièrement, je me suis ouverte un doigt avec un pot de rillettes, et ensuite avec une culotte. Oui, une culotte. J'avais une petite griffure sur le bord du doigt, et en enfilant ma culotte mon doigt a "frotté" et a été littéralement pelé sur 1cm. C'était horrible.

Sinon un jour je prends une poire et un couteau pour l'éplucher, je tiens le couteau pointé vers moi (dans le mauvais sens quoi) et pense "c'est dangereux, ça si tu tombes tu te plantes, haha.", 2 secondes plus tard, la poire m'échappe, et réflexe débile mais humain: je rabats mes mains sur mon ventre pour tenter de la rattraper.
Je l'ai rattrapée. Et j'me suis enfoncée la pointe du couteau dans le bide. (Plus de peur que de mal, ça m'a juste fait une bonne piqûre).

Écrit par : Julie | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est clair que ça aurait pu être plus grave ! Hara-Kiri.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Jme suis cassée le coccyx en voulant descendre du bar où je dansais avant que les videurs aient une vraie bonne excuse pour me mettre sur le trottoir.
Après ça, la bouée/appuie tête d'avion est devenues ma meilleure pote, parce que sans elle impossible de poser mon séant sur un quelconque support.
En plus jai passé un mois a m'en trimbaler une en mousse (de bouée) avant de découvrir les gonflables (pratique ...), et je te laisse imaginer la panoplie de commentaires du style "bah alors ! on a mal aux fesses?!" qu'on te sort dans ces moments là...

Écrit par : Cecile | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'imagine bien (et je rigole) !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

A la gare avec ma soeur, on marche en papotant, on monte les escaliers en papotant et comme je peux pas faire deux choses à la fois, je me rate et je tombe à genoux au milieu des marches, sauf que pour me rattaper j'ai aggrippé par un reflexe débile et inédit le pantalon d'un monsieur qui montait devant moi... un pantalon de jogging. Merci le spectacle et merci la position.

Écrit par : sauter dans les flaques | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Lire cela de bon matin : Merci. Vraiment : Merci !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Moi je me suis rentrée un couteau à steak dans la cuisse... Comment? J'avais mes couverts dans la main et j'ai voulu m’asseoir sur le canapé pour manger et je sais pas ce que j'ai foutu mais j'ai rentré genre 3 cm de la lame dans ma cuisse! J'ai toujours la cicatrice...

Je me suis aussi coupé le téton avec un rasoir jetable en me rasant les aisselles, j'en ai pleuré tellement ça fait mal!

Écrit par : Galinou | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais quelle horreur, j'imagine et j'ai mal pour toi.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Pour ma contribution : je suis très étourdie et j'ai tendance a me taper dans tous les murs/plafonds/meubles qui croisent mon chemin (c'est eux qui viennent vers moi jsuis sure!)

Dans l'appartement d'une amie, j'ai fais toute les pièces !
salon : je me suis prise le plafond dans la tête en dansant le kuduro
cuisine : le rebord du bar en me relevant après avoir enlevé mes chaussures
chambre : le vélux en me levant du lit (sous les toits)
salle de bain : en voulant m’asseoir sur les toilettes, je me tape le front sur le rebord de la baignoire en face (il y a encore 1m entre les deux je n'ai toujours pas compris comment j'ai pu me démerder)

Mais pour ma défense c'est génétique ! Mon père s'est ouvert le front en esquivant une baffe de son papa. A l’hôpital après les premiers points de souture il tombe dans le hall dont le sol était mouillé, après les deuxièmes points il tombe en descendant les escaliers du même hôpital, et re point de souture pour la troisième fois!

Écrit par : So' | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Là, effectivement, on peut dire que c'est de famille.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Au moins, vous avez égayer ma 6eme journée d’arrêt de travail =)
J'en ai un petit stock aussi, de bourdes.

Mon dada à moi, c'est de me coincer des trucs. Du genre, la mèche de cheveux dans le ventillo (la encore ça va, le plus dur est de stopper le ventilo), par contre la mèche de cheveux dans l’épilateur ... le plus dur c'est pas de l’arrêter ou de sortir la mèche, non non non, c'est de couper la mèche de manière à ne pas faire trop courge :/
L’épilateur c'est dangereux, me suis aussi coincée un lèvre dedans, en m’épilant le maillot (depuis je prends rdv avec une esthéticienne hein, suis pas folle).
Dernière en date, je me suis coincée le téton dans la porte de la salle de bain, je cherche encore comment que j'ai réussis mon coup.

Écrit par : Violaine | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'en ai mal pour toi (le coup des cheveux dans le ventilo et le séchoir, j'ai déjà eu...).

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

A tout juste 18ans je faisais de l'intérim dont une mission qui consistait à rejoindre une troupe pour l'animation d'un supermarché...

J'étais déguisée en gepetto, un de mes collègues en grand méchant loup.

Bah le grand méchant loup s'est pris la borne d'appel des clients pour le fromage en pleine tronche, ça fait 12ans je me marre encore

Écrit par : aurélie | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Une image qui reste gravée (si je puis dire).

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Au ski, alors que je somnolais sur le tire fesse, transie par le froid, j'ai oublié d'enlever la perche à l'arrivée et j'ai fais le tour. Pour pouvoir me dégager, je n'ai pas eu d'autre choix que de me jeter dans la poudreuse, 2 mètres plus bas.

Pour épater mes amis, je leur ai dis que quand j'étais petite je faisais de la natation synchronisée. En voulant leur faire une démonstration à la Muriel Hermine, je me suis déboitée l'épaule. Je suis arrivée aux urgences en maillot de bain, et j'ai dû expliquer à l'interne les raisons de ma présence....

Écrit par : Fanny | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je me suis toujours demandé ce que ça ferait de faire le tour du tire-fesses à l'arrivée...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

J'ai eu 4 points de sutures au genou : je courais après un bus et je me suis mangé l’arrêt de bus.

Je faisais de la balançoire avec mon petit frère sur les genoux, on a basculé. Je me suis pris son crane dans la tête. Bilan : un œil au beurre noir et une dent cassée. Va expliquer ça au collège le lendemain....

J'ai failli mourir avec une tartine. Je m'étais fait des tartines au fromage au four avec une baguette bien sèche, je mets la tartine devant ma bouche et j'inspire avec la bouche. Paf, une petite miette me bloque la trachée, impossible de respirer. ça a duré plus d'une minute avant que j'arrive à expulser cette miette. j'étais affaiblie (manque d'air) et choquée. 2mn après je tousse et bim re-blocage, plus moyen de respirer. J''ai vraiment cru y passer ce jour là. Depuis je me méfie des tartines.

Au Sénégal je me fais piquer par un moustique au mollet. Je gratte, ça saigne et je désinfecte pas. 1,5 semaine plus tard j'ai de la fièvre, mon mollet a doublé de volume et la croute n'est pas belle. Le médecin m'explique qu'il y a une nécrose qu'il faut enlever (= trou de 1/2cm de profondeur sur 4cm de long) et me souhaite que les antibio fonctionnent sinon je risque ma jambe ou une infection généralisée.

Voila!

Écrit par : aude | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oh purée toi aussi la tartine?
moi je crois que c'était un pain grillé pelletier ou un krisprolls, une miette s'est foutue sur le chemin en aspirant, j'arrivais pas à m'en dépétrer, l'air ne passait plus, j'ai tapé le dos de mon gd pere qui comprenait rien en mode morse "SOS"! pis j'ai réussi à articuler "sauve moi" au moment où l'air repassait un peu, ce qui a rebloqué cette foutue miette... Je voyais déjà les gros titre "morte étouffée par une miette de krisprolls" (et ça me faisait rire de penser à ça, ce qui ne m'aidait pas à respirer...)

Écrit par : Jeanne | lundi, 03 décembre 2012

Donc ça existe bien des traumatisés de la tartine... (on me l'aurait dit avant, j'y aurais pas cru).

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

idem pr moi:

journée de boulot speed sur des magnifiques compensées de 11 cm... au fur et à mesure de la journée ces f***** chaussures me font trop mal... dc petit tour chez Z pr acheter une paire de ballerines. Ah mince il ne reste que du 37?! pas grave je fais un 37.5 ca va le fre.
20h com c t prévisible j' ai deux jolies ampoules sur l' arrière du pied gauche et droit.
lendemain 7h: tiens mais pourquoi je boite? 9h arrivé au bureau: non mais je boite vraiment là!!! 13h: pkoi ma cheville a triplé de volume com si j'avais une entorse alr que je ne suis mm pas tombé (pr une fois) 20h: allez un ibuprofene et ca ira mieux
surlendemain 7h: ah ben je peux plus marcher "allo sos medecin vite!!!" 11h sos medecin arrive "ah melle vous avez une infection c grave!!!" moi "pardon - ms comment c possible?" sos medecin "si si vous avez bien une infection grave je vous mets sous antibio pdt 10 jrs et surtout surveilllez que ça ne se propage pas sinon c les urgences direct!" moi en pleurs , sos medecin "ne vous inquietez pas melle ça arrive souvent aux personnes diabétiques ou en surpoid" moi "heu je fais 58kg tte mouillée et je ne suis pas diabétique"....
la loose totale 2 jrs d' arrêt de travail et une paire de bequille en cadeau tout ça pr unr foutue infection qui en fait serait le résultat d' ampoules favorisés par des ballerines fabriquées en chine

Écrit par : brochard | samedi, 08 décembre 2012

MAÏTé TU ES MON IDOLE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Spike | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ouais c'est énorme hein ?

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je me suis luxée la mâchoire en mangeant un nem...
Je me suis pincée le téton en utilisant une paire de ciseaux...
Quand j'avais 20 ans, ma petite soeur en avait 3 et elle m'a fait une entorse à l'annulaire et à l'auriculaire en jouant...
Je me suis fendu l'ongle du gros orteil, en diagonale, en le tapant dans un meuble...

Bref, vis ma vie de loose quoi !

Écrit par : letti | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ya beaucoup de gens pour lesquels c'est le simple quotidien ;)

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je pleure de rire depuis 10 minutes, merci tata Sonia! Du coup je me lance dans mon premier commentaire...

Il m'en est arrivé quelques belles aussi, un exemple:

Le réveille sonne, l'est beaucoup trop tôt. Je le coupe et retape violemment ma tête sur ce que je crois être l'oreiller. Me suis ouvert l'arcade sur ma table de nuit. 4 points de suture et une belle frayeur pour ma maman qui m'a trouvée 10minutes plus tard, sonnée et l'oeil façon elephant man.

Écrit par : Julie | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je souffre pour toi en visualisant la scène !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Quand j'étais p'tite, à l'école, je veux faire un cumulet. J'avais oublié de mettre une culotte. MEGA honte devant mes copines (et la totalité du corps professoral, bien sur), et en plus en m'en rendant compte j'ai voulu me relever trop vite et me suis fait un énorme bleu sur les fesses.

Plus tard, je veux me faire une frange. J'ai réussi à me couper le cartilage de l'oreille. Ca fait mal, et ça gonfle. Si je tenais le salopiau qui a dit que ce qui ne me tuait pas me rendait plus forte, j'lui ferai manger ma honte...

Écrit par : Julie | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Encore une belle vedette.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Le but ultime de mon ami est de se faire un claquage en dormant. Pour l'instant, il a juste réussi à se faire un torticolis en mangeant (entre autres...). Avec son pote, ils s'appellent régulièrement pour savoir qui a la blessure la plus ridicule...
Quant à moi, je suis une adepte des bourdes culinaires du type: poser un plat en verre sur une plaque chaude, se brûler l'avant-bras en sortant la plaque du four, se couper avec le couteau à pain en préparant des sandwiches...
En tous cas, je vois qu'il y a pire que moi dans les commentaires :-)

Écrit par : lili_horse | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Se faire un torticolis en mangeant, j'avoue que c'est fort.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

J'ai cassé ma dernière dent de lait en croquant dans un Toblerone. A 16 ans.

Écrit par : Jizou | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Enorme celle-là, merci !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Danse endiablée + cheville qui lâche + mauvais réflexe = poignet DROIT cassé + 3 mois de plâtre + milieu de l'année scolaire

Écrit par : Jizou | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ok, je vois bien...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je me suis fait un bleu qui a duré trois semaines avec la bouteille de vin que j'apportais à des amis dans un sac qui a cogné contre ma jambe tout le long de mon trajet en metrokipu.

Écrit par : Jizou | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah ça m'est déjà arrivé ! (on reconnaît bien les pochtrons...).

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je le suis épluché l'ongle de l'auriculaire au lieu de la patate que j'avais dans la main.

Écrit par : Jizou | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah, un grand classique dû à la corvée de frites !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je me suis brûlée au second degré avec un couscous.

Écrit par : Jizou | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est dangereux finalement ce truc ;)

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je me suis griffé l'oeil (balafre pendant 3 jours) en essayant un très beau chemisier en soie dans un magasin chic. Avec l'étiquette en tissu.

Écrit par : Jizou | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup celui-là.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

J'ai passé une semaine avec des pansements sur tous les doigts des deux mains après avoir mis sous pli les cartes de voeux, au boulot. 2000 enveloppes en papier, ça fait BEAUCOUP de micro-coupures dans les plis des articulations...

Écrit par : Jizou | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ben c'est surtout qu'on a l'impression que l'on vient d'effectuer un travail de titans...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

J'étais dans le noir total ; je me suis levée pour aller aux toilettes et j'ai éternué. Ma bouche a heurté une commode et sous la force de l'éternuement je me suis ouvert la lèvre. Bilan : sang et bouche enflée pendant une semaine.

Écrit par : Marion | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Au moins, aujourd'hui tu penses à allumer la lumière.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je marche élégamment dans la rue, une voiture s'arrête pour me laisser passer. Je dis merci, le conducteur est canon, je souris bêtement en bavant un peu et... je disparais sous le capot.
Mon talon aiguille s'est pris dans mon pantalon en descendant du trottoir.

Le plus dur, c'est quand je me suis relevée et que j'ai fini de traverser la rue en claudiquant sous le regard médusé du bogoss...

Écrit par : Jizou | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et même pas il s'est arrêté.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je suis en vacances, baignade dans des criques...

Retour vers la plage, je trébuche à cause des vagues. Je tombe en arrière, me râpe les fesses sur un rocher : ça picote... rien de grave... puis ça brûle de plus en plus dans les 30 minutes qui suivent.
En fait, après vérification, j'ai dû tomber sur la seule méduse présente ce jour là. Venin intégralement injecté dans la fesse. 3 jours sans pouvoir m'asseoir, 1 mois pour que les croûtes partent.

Écrit par : lp | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est horrible cette piqûre, mon frère a eu la même chose.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Mon copain s'est tordu un testicule... En dormant.
Et à ce qui parait ça fait vraimmmmmmmmmmmmmmment mal.

Écrit par : zazator | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais comment il a fait son compte ?

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Une fois en sport on faisait de l'escalade ds le gymnase et j'ai oublier de m'attacher et quand le prof a dit LE COURS EST FINI ON RENTRE BAH J'AI SAUTÉ !!
Bilan : Fracture de la pointe du péroné 3 mois de plâtre et 25 kilos en plus !!

Écrit par : Badrouche | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais t'es champion du monde toi !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Hahaha la tranche de jambon j'adore !!

Il m'en arrive tout le temps des coups foireux comme ca, je suis super maladroite. Dernierement je me suis brulee le front je-sais-pas-comment avec mon fer a lisser, maintenant j'ai une jolie trace tout le long :o

Le pire qui me soit arrivee c'est quand je bossais chez Pepsi et qu'on etait parti a New York pour un seminaire au siege.
Pendant un break je sors fumer une cigarette, j'ai voulu passer sur le cote et je suis tombee dans une bouche d'egout ouverte, ma jambe droite s'est enfoncee jusqu'a l'aine et mon genou gauche est venu s'encastrer sur une grille !
Je pissais le sang et j'ai eu la mega honte devant tout le staff. Apres ca tout le long du sejour on m'a appellee "la fille qui est tombee dans le trou"

Écrit par : Caro | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je rigole toute seule...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Alalalala, étant une reine de la poisse doublée d'une empotée, voici certains de mes "exploits":

- Ado: C'était l'été, ma main droite était calée sous ma cuisse en short. Il faisait chaud, j'ouvre la portière de la voiture, ma main était collée: scratch: entorse du poignet. J'ai remis ça quelques années plus tard. Maintenant, je traîne une tendinite.

- 21 ans: pour décoincer un câble sous une petite armoire de brassage, je la soulève le dos courbé: Crack! pincement disquale (j'ai encore le dos foutu 11 ans après)

- un jour, j'ai raté la dernière marche de mon escalier de secours, double entorse à la cheville (3 semaines de plâtre) + 6 points de suture sur le front (j'ai eu l'empreinte négative du coin de mur pendant 10 min dans le front)

- brulée au second degré sur 3 doigts suite à une explosion d'huile parce que mon rôti était trop froid.

- Et la meilleure: index de la main gauche cassée au niveau de l'articulation de la seconde phalange parce que ma cousine s'est assise sur ma main dans la piscine du camping!

Écrit par : Angie | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je crois que tu as un gros souci au niveau de la main ;)

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Avec ma copine juju, un jour il y a dix ans quand on était encore au lycée, on "chahutait" un peu avec les garçons de notre classe dans le couloir avant de rentrer en cours. Et ba ma copine juju s'est pris la boucle de sa ceinture au dessus de la lèvre et ça l'a découpé net ! (on taira le pourquoi du comment elle avait plus sa ceinture à son pantalon!) Enfin bref, elle a eu trop honte pour raconter la vérité à ses parents (papa, maman, vous inquiétez pas je me suis juste fait fouetter par mes petits camarades de classe...), du coup elle leur a dit qu'elle était tombé sur l'arrête d'un trottoir... et bien sûr ils l'ont cru ;)
Aujourd'hui elle a encore la cicatrice...

Écrit par : lulu | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Elle est tout de même restée digne devant ses parents...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Hello,petit comm hors sujet :
je suis la nana enceinte à côté de laquelle tu étais assise lorsque notre chère Glamazone t'est tombée dessus....J'ai cru qu'on t'avait perdu et je me voyais déjà devoir te prodiguer les premiers soins avant d'appeler les secours.

Du coup je me permets de laisser une petite anecdote...en passant une combinaison de plongée lors d'un voyage en Égypte,je me suis coinçée un bout de têton dans la fermeture éclair.Glamour hein?!!

Écrit par : Nadjet | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais sois la bienvenue ici toi !
Et merci de t'être inquiétée pour moi quand la Glamazone m'est tombée dessus ;)
Tu as réussi à conserver le coffret que Stéphanie voulait te chourer, rien que pour ça : respect !
Pas mal du tout ce téton coincé.
Bisoussss

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

C'est le seul comm' qui m'a fait dire "fouhouhouhhhhhhhhhhh", et je me suis pris les deux seins dans les mains... Aïe, j'ai encore mal par procuration...;-)

Écrit par : Neferourê | lundi, 03 décembre 2012

Ben ya de quoi compatir, il est vrai...

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

OMG je suis éxplosée de rire devant mon ordi !
bravo les filles !

à mon tour :
"à mon ancien boulo (je travaillais dans le milieu équestre), un beau mec avec des fesses wahouuuu passe devant moi.
Tout en marchant mon regard reste bloqué sur cette paire de fesse qui s'éloigne sur ma gauche, j'ai trébuché sur une pierre et je me suis retrouvée au sol, à plat ventre tel une étoile de mer, ça faisait 2 jours qui pleuvait non stop, avant ces 2 jours c'était de l'herbe, après ces 2 jours de pluie c'était de la boue..... un bon bain de boue il parait que c'est bon pour la peau, non ?! mouais accompagné d'une belle honte qui m'a suivi pendant des années... avec le recul c'est marrant, mais juste avec le recul..."

sinon "du haut de mes 12 ans j'éssayais de dresser mon poney (un peu tétu...) quand il en eu marre il a décidé d'aller rejoindre ses potes dans le pré, donc sans demander mon avis il a pris un raccourci et il est passé sous les fils barbelé ou je suis restée accroché... j'y pense souvent en voyant les cicatrices des fils sur mon bras...."

Écrit par : Amélie | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ca s'appelle de belles blessures de guerre ça, Madame !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Un jour, j'ai ouvert violemment la porte d'entrée sur le pied de mon copain, et ça lui a arraché l'ongle du gros orteil.... J'en ai encore mal pour lui. Direction les urgences, quelques temps après son ongle à commencé à repousser, et au bout d'environ 6 mois il avait un nouvel ongle tout neuf mais tout moche.

Écrit par : Lucile | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je ne veux même pas imaginer à quoi ça peut ressembler...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Bonjour.

Je me suis mis un coup de tapette au coin de l'oeil en essayant de pulvériser une mouche. La tapette était ébréchée et pleine de petits morceaux de plastique comme des dents de peigne. J'ai saigné, j'ai pleuré, j'ai une cicatrice.

J'ai marché sur l'arrière de la semelle de ma claquette droite au niveau du talon avec ma claquette gauche alors que ma godasse était restée collée sur un chewing-gum et j'ai fini "à plat ventre sur le dos".

Je me suis pétée une molaire en mangeant du fromage blanc à la cantine.

Écrit par : Karine | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

La dernière anecdote est énorme !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Ahahah c'est trop bon :)
Tu te doutes que j'en ai en réserve...
J'ai perdu connaissance en faisant pipi et me suis assommée sur la machine à laver qui était à côté des toilettes... résultat nez en sang et moi gisant par terre.

Dernièrement me suis ouvert le crâne en passant l'aspirateur, ça pissait le sang donc urgences et suture à la tête.

Voilààà !

Écrit par : Blondie | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ouais mais toi t'es championne hors catégorie (la faute à qui si je me suis gaufrée finalement, hein ???).

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Comme je me sens moins seule d'un coup!

Un classique: la brulure au fer à lisser, sur 10 cm, en plein milieu du visage. Et pour couronner le tout, juste avant un repas de famille... J'ai gardé la croute 2 semaines.

Je me suis aussi enfoncé 1 clou de 3 cm dans le talon. 2 fois.

Il y a six moi, mon chariot, rempli de courses, a basculé. Il a atterrit, la roue sur mon pied. J'ai encore la marque.

Je me suis cassé une molaire en croquant dans un bout de pain...

Et la plus ridicule: j'ai retourné ma bouilloire pour voir comment elle était dessous. Un litre d'eau à 100°, ça brule.

Voilà, quelques anecdotes de ma vie de poisseuse! :)

Écrit par : Claire* | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais quelle idée de retourner une bouilloire PLEINE ???

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je m'ennuyais en colo à Carnac quand j'étais petite alors j'ai chauffé un spaghetti non cuit avec un briquet et j'ai pressé le bout cramé sur mes ongles pour savoir si ça ferait mal : ça brûle en faisant une sorte de petit trou et ça fait mal.

A la campagne, j'ai freiné à vélo dans une descente alors que mon papa m'avait dit de ne pas le faire. Je me suis croûtée dans des bouses de vache et j'ai une méga cicatrice au genou parce qu'il y avait en plus des graviers sous le caca et que je n'ai pas voulu me faire recoudre.

Écrit par : Karine | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Une bonne winneuse, respect.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Jme suis prise une porte ouverte dans le petit orteil...

Je m'essplique, j'ai cru entendre mon chien aboyer pour rentrer dans la maison. Je me suis précipitée de ma chambre à la cuisine.... la porte de ma chambre était ouverte (en grand). Et je sais pas comment j'ai merdé mon truc mais mon petit orteil a tapé violemment dans la porte. Je ne précise pas que bien sur le chien n'avait pas aboyé et n'était même pas devant la porte fenêtre de la cuisine.

J'ai donc passé 3h aux urgences pour une entorse du petit orteil car j'ai cru entendre mon chien qui voulait rentrer...

ça fait rire tout le monde d'ailleurs

Écrit par : Lilie | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Le petit orteil c'est toujours un GRAND traître !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je me suis brulée avec la cocotte minute! Banal ! Sauf que c'était à la cheville...

Écrit par : corinneD | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Là c'est grand, c'est beau.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Ça me rassure, maintenant je sais que ça ne passe pas que dans ma famille !

Je me suis faite avoir par une chaise pliante. Ça c'est fermé sur mes deux mains (une de chaque coté bien sur)
Puis ma sœur a brulé son œil avec un fer a friser (plus de peur que de mal)
J'ai aussi une belle cicatrice près du genou parce que j'ai un jour eu envie de jouer avec un fer a repasser
Mon père a mis le feu a la table du salon en essayant de faire une fondue
J'ai raté la "marche" d'un escalator, maintenant je fais attention..
La dernière fois je promenais mon chien, il a enroulé sa laisse autour de mes chevilles puis a couru, ça m'a fait très mal
La plus douloureuse pour moi; j'ai marché sur une vive alors ils m'ont charcuté le pied pensant que c'était une épine d'oursin bien enfoncée (mon pied était tellement gros après qu'il rentrait plus dans aucune chaussure)

Bonne journée et merci, ça m'a bien fait rire :)

Écrit par : Eva | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et merci à toi pour ce témoignage.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Ca ma bien fait rire mais bon je m'en excuse car c'est pas drôle dans le fonds

Écrit par : Vanessa | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, vaut mieux en rigoler après, car sur le coup c'est pas génial...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

J'ai léché le métal d'un parapet de pont alors qu'il gelait et ma langue est restée collée dessus.

En voulant récupérer tous les habits et les chaussures de ma poupée mannequin Barbie, balancés dans le vide par une ennemie de bac à sable alors qu'on rentrait chez nous par une petite route pentue, je suis tombée par dessus la rambarde de sécurité et j'ai glissé jusqu'en bas sur du remblai. Il n'y avait même pas d'orties pour que je me retienne. Je n'ai bien sûr jamais retrouvé les quelques millimètres de plastique de ces jolis petits escarpins roses mais je me suis bien ratatinée le cuir.

Écrit par : Karine | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ta première phrase : je ne m'en remets pas.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

quand quelqu'un de ma famille ou de mes amis fait une maladresse, il dit qu'il fait sa marine!
Jme suis brulée au 2eme degré la main (j'ai renversé un verre de vin chaud sur ma main gantée...),

je me suis déplacé des vertebres et des cervicales en attrapant un saladier de patates,

jme suis brulée la frange en allumant une clope (pas de briquet j'ai eu l'idée de génie d'utiliser la gazinière),

jme suis cassée 2fois la mm dent en me cognant contre la tete de quelqu'un

je tombe et fais tomber les choses régulièrement, j'étais toute fière d'avoir fait un beau cake cet été. Apres l'avoir sorti du four j'ai voulu le montrer à mes amis dans le jardin, jme suis pris le pied dans la porte fenetre je suis tombée de tout mon long et adieu le cake.

et j'en ai beaucoup d'autres!

Écrit par : marine | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Une autre vedette (j'aime beaucoup mon lectorat).

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je me suis brûlée un petit doigt de pied au troisième degré avec ... une noisette.
Je faisais caraméliser des noisettes entières dans du sucre à la poêle et y en a une qu'a voulu se la jouer tirons nous d'ici avant que ça ne chauffe trop, conclusion : cuisine en tongs, c'est dangereux !

Écrit par : Emilie | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et après, on dit qu'il ne faut jamais être trop prudent...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Un dimanche midi en famille et amis, ma mère a voulu me donner un morceau de banane... Sauf qu'elle trébuché juste au moment où j'ouvrais la bouche.... Appelez-moi gorge profonde.

Écrit par : ladysblues | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Effectivement, si les mecs lisent ça, ça va les laisser rêveurs...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Je dois avouer que beaucoup d'anecdotes m'ont fait mourir de rire !!!! La tienne la première d'ailleurs ;)

Pour ma part, quand j'étais à l'école primaire je prenais le car scolaire et un jour, assise sur le siège juste à côté de la porte, celle-ci se referme en coinçant mon pied. Personne ne s'en est aperçu, je n'avais même pas la force de crier. A force de retenir ma respiration de douleur, la dame du bus (celle qui nous accompagnait) a compris que quelque chose n'allait pas, il a fallu que je lui montre mon pied coincé dans la porte pour qu'elle comprenne... Dur.

Et sinon, il y a 2 ans, je me suis cassé le petit doigt parce que, je ne sais comment, j'ai glissé dans un escalier à la fac et j'ai essayé de me rattraper comme je pouvais, d'un côté sur ma copine et de l'autre sur la rambarde. C'est là que mon doigt s'est cassé : j'ai passé la soirée aux urgences parce que j'ai attendu que ma main double de volume pour comprendre qu'il y avait quelque chose de bizarre et que la pharmacienne m'a dit qu'il fallait faire une radio.

Enfin, il y a quelques semaines, je me suis foulé la cheville en marchant. Avec des bottes plus que plates.

J'suis pas sûre que ça égale la moitié des anecdotes de ce blog, mais quoiqu'il en soit, j'ai une sacré réputation de maladroite autour de moi !!!!

Écrit par : Athena | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais je ne comprends pas pourquoi tu es restée bloquée du pied, et sans rien dire !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Pour tout te dire, je ne sais pas non plus ce qui s'est passé dans ma tête ce jour là !!!!!! (c'est lointain, hein....)

Sinon, une autre fois on faisait une chaine avec mes frère et soeurs pour déplacer des parpaings. Mon père était là et au moment où ma soeur allait me passer un parpaing, mon père a dit "faites attention quand même qu'il n'y ait pas d'araignée !". Elle l'a lâché sur mon pied, "heureusement" j'ai eu juste un ongle qui est parti, mais j'ai souffert !!!

Écrit par : Athena | mardi, 04 décembre 2012

A force d'y penser, tu l'as provoqué !

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

Excellent toutes ces histoires !

J'en ai une pas mal que ma famille et mes amis aiment ressortir de temps à autre...

En terminale, en plein dans les manifestations contre le CPE je crois, des personnes déséquilibrés ont eu l'idée brillante (...) de tendre des élastiques devant le lycée à moitié bloqué (faut être à moitié con pour avoir cette idée là !). Moi, toute fière de mes nouvelles chaussures à talons (les premières...), je marche sans regarder mes pieds et bim je me vautre par terre parce que mon talon avait mal appréhendé la hauteur de l'élastique...
Bilan : la honte d'être la fille qui s'est vautrée à cause de ses talons devant son lycée, une belle entorse qui m'a valu des béquilles, et surtout une vaccination contre les chaussures à talons pendant au moins, allez, 6 mois ^^

Et si on remonte un peu plus loin, je me suis cassé le bras à l'âge de six ans en voulant faire l'acrobate sur la balançoire... Pour le coup, c'est ma mère qui a été vacciné contre les balançoires après ça !

Écrit par : Stéphanie | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

On a tous un traumatisme d'enfance ;)

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Régulièrement, je me prends des coins de portes (je tourne trop tôt moi aussi), des marches (et même pas pour atterrir sur les pieds du beau gosse de la boîte), je fais tomber mon matériel dans un fracas assourdissant. Magique.
Et, en général, quand on me demande "ça va ? T'as besoin d'aide ?" je suis tellement morte de rire que je suis incapable de répondre.
Mes collègues vont bien finir par s'y faire ^^

Écrit par : Lalwende | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, tu passeras pour la Pierre Richard locale...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Merci à tous/toutes pour vos contributions... involontaires ! Les miennes (qui n'arrivent pas à la cheville, même foulée, de certain-e-s) :
Je me suis fait une entaille sous le pied avec le coin d'une bande dessinée... en tombant de mon lit. A 20 ans.
Je me suis ouvert juste sous l'oeil (qui a failli y rester) en me prenant le coin bien pointu d'une portière de voiture.
Je me suis fait proprement éjecter du dos d'un canasson en plein galop... sur le sable heureusement. Roulé-boulé sur le côté et les chevaux au galop qui arrivaient derrière...

Écrit par : En passant... | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est joli et poétique au moins ;)

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Ah ah je me suis bidonnée, et reconnue dans pas mal d'anecdotes (je suis une catastrophe ambulante).

Je me suis également déjà fêlée deux côtes en toussant, je suis pas la seule, ça me rassure !

Sinon :

- Y'a environ un an, j'étais mal réveillée, j'ai voulu me décolorer la moustache. J'ai confondu avec la crème dépilatoire (celle pour les jambes, évidemment, sinon c'est moins drôle) o/ je m'en suis rendue compte quand ça a commencé à brûler fort. Va expliquer aux gens pourquoi t'as des brûlures partout sur la lèvre supérieure...

- en cinquième un jour j'ai voulu faire la maligne, je me suis rendue compte qu'il y avait des fenêtres en hauteur des vestiaires du gymnase par lesquelles on voyait les vestiaires des garçons. Je suis donc montée sur un vieux radiateur (en chaussettes ha ha) pour tenter de voir un bout de muscle (enfin en cinquième, y'avait de l'espoir). Résultat forcément j'ai glissé, et je me suis pris le coin du radiateur (le truc par lequel on fait les vidanges là) dans le fessier. J'ai voulu me draper dans ma dignité, j'ai fait genre "c'est bon, y'a pas de mal !". Un quart d'heure après, tous les gars de ma classe étaient en train de se marrer "haaaan, elle a ses règles !" Hein ? Bah oui, j'avais le popotin en sang, littéralement, et un jogging blanc. Double honte, et quasiment 10 ans après, toujours une magnifique cicatrice sous le fondement o/

- Il y a trois semaines, je me suis plantée un cutter dans l'ongle du pouce en voulant découper un carton de sopalin avec.

- Je me suis déjà assommée en voulant ramasser un coton-tige, et en calculant mal la distance entre mon crâne et le lavabo


Et j'en ai des centaines d'autres, dont je ne me rappelle plus sur le coup =)

Écrit par : Earwen | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je suis fan du coton-tige !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

L'anecdote de l'escalier me rappelle une de mes chutes débiles. Au collège, je monte les escaliers parmi les autres élèves, je trébuche, alors pour ne pas tomber je tente de poser ma main, vivement, devant moi, pour anticiper la chute. Une de mes camarades en jupe au tissu léger était devant moi. Mes doigts ont atterri pile poil dans sa raie des fesses, à travers ledit tissu léger tout de même.

Écrit par : Avec-doigté | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je suis morte de rire !
Mais pourquoi vous me faites ça ? Ma côte, mayrde !!!

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Quelle bonne idée tu as eu Sonia !
J'ai lu presque tout les commentaires, d'abord j'ai bien bien rigoulé, merci à toi, Zouaille !
Mais là j'arrête, parce que tous ces tétons torturés, moi ça me fait vraiment trop souffrir...;-)

Écrit par : Neferourê | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Tu sais que machinalement, à chaque que je lis un truc de téton coincé, ben je me crispe.

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

A la lecture de toutes ces mésaventures, je me sens moins seule xD

A mon palmarès : à l'internat pendant mes jeunes années : je me suis réveillée morte de faim et de douleur : j'étais en train de me mordre la main et j'ai gardé la marque pendant longtemps

Sinon, je vantais les mérites de porter des tongs par rapport à des talons hauts, parce que je ne risquais pas de me tordre la cheville : le sort décida pour moi qu'à ce moment là en descendant un escalier, celle-ci se prenne dans une grille et me fasse 1/me vautrer 2/tordre la cheville 3/boiter pendant plus d'un mois. Résultat : gros moquage x(

et pour finir : me fêler le petit doigt de pied après m'être cognée, puis me recognée 2 min plus tard tellement fort que ça finit par casser ... outch !

Allez, ça nous arrive à tous ! ^^

Écrit par : Puyette | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est fabuleux le coup de la main !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

Quand j'étais petite, je faisais du vélo et je ne sais pas pourquoi je m'amusais à tourner autour d'une vieille souche d'arbre qui était creusée de l'intérieur, ça formait un trou au centre. Forcément, je suis tombée dans le trou et je me suis retrouvée avec une griffure tellement profonde dans la cuisse que j'ai gardé la cicatrice des années après.

Sinon je vies de lire l'histoire du perroquet et j'en reviens toujours pas ....

Écrit par : Dlf | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

T'inquiètes que moi non plus, j'en suis toujours pas revenue...
Nna mais ya UN perroquet mordeur dans Paris si tôt le matin, ET non vacciné, et évidemment il est pour moi !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

j'en ai une autre que j'avais failli oublier... pourtant :
concert de "rock qui tape" dans un festival, les copains décident de foncer dans la fosse. et moi évidemment je les suis.
Arrivée au milieu de tous ces gens (très grands et chaussés de doc marten) je danse... 3 min. Un mal assez énorme arrive sur mon pied.
Je continue de danser. Et là ça augmente, le mal.
Donc à la faveur d'un spot qui passait j'ai regardé mon pied (car oui, je sais, c'est mal, je vais dans la fosse d'un concert de rock... en tongs!). Et là je vois du sang. J'ai assez mal, mais c'est supportable. Je demande à un des mecs de la sécurité qu'il me sorte. Et là je vois mon ongle de gros orteil à 90°. J'étais venue pour CE concert là, pas question que je me fasse soigner de suite. Suis aller sur le côté de la scène et j'ai dansé comme une malade.
Ensuite je suis allée dire bonjour aux pompiers. Et c'est vraiment là que j'ai douillé ma race... et que je me suis mise minable au champagne pour bannir la douleur!

Écrit par : christelle | lundi, 03 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ya rien de plus douloureux que les ongles retournés...

Écrit par : SONIA | lundi, 03 décembre 2012

je me suis pris le talon de ma chaussure dans mon pantalon en descendant un escalier, je me suis rattrapée à la rambarde et je me suis retrouvée de l'autre côté de la rambarde, tu visualises? les pieds dans le vide, les deux bras en l'air, j'étais passée en dessous (oui je suis petite)... en plus j'ai le vertige, j'arrivais plus bouger! ridicule j'étais....

j'ai claqué la portière de la voiture sur le nez de ma pauvre petite nièce qui sortait de l'arrière.. je pensais qu'elle sortait de l'autre côté ... la pauvre...

une collègue a ouvert assez violemment un placard haut, me suis pris le coin sur le front, j'ai encore la cicatrice... devant les clients bien sûr...

je me suis baissée trop vite en prenant ma douche pour ramasser jesaisplusquoi et mon front a cogné bien à plat le lavabo juste à côté, me suis accroché au pommeau de douche qui est tombé avec moi, et je suis restée un moment sonnée avant de pouvoir me relever...

en entrainement de handball, on devait courir autour du terrain... j'étais fière d'être devant, je regarde derrière moi pour évaluer mon avance, je me remet dans le sens de la course et BING un poteau, mon nez cassé, et une coupure dans la cou...

on se sent moins seule à lire tout le monde!

Écrit par : lena | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup la dernière (et je souffre pour toi avec le coup du lavabo).

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

On devrait m'appeler calamity Jane.

J'ai commencé à 3 ans en me petant le bras en faisant du velo, celui avec les petites roues. J'ai une longue histoire de non amour avec ses bêtes la pendant toute mon enfance/adolescence vu que mes parents étaient persuadé que ça finirait par "rentrer"... Oui, l'arbre dans ma tronche, le roulé boulé dans les ronces, les autres gens, le trottoirs, un voiture... Et une route incrustée dans mon menton à 18 ans. Depuis je ne monte plus sur ces engins du démon (même à la salle de sport).

Puis il y a aussi, mon "léger" problème de proprioception (Dixit le doc). C'est simple, je suis incapable de viser correctement une porte, de tourner sans me cogner. Si je passe 1 semaine sans bleu sur le corps je suis ravie. La dernière en date:
J'ai voulu faire peur à mon chat qui était sous mon lit pour qu'il sorte de la chambre (il en est interdit je suis allergique^^). Je cours en piétinant dans ma chambre pour faire du bruit et je m'empale la cuisse sur le pied de mon lit. J'ai hurlé (le chat à eu peur et s'est barré), pourtant j'ai essayé de ne pas crier, mais j'ai pas réussi. J'ai eu un hématome comme jamais, avec une énorme bosse, grosse comme ma main, mauve, jaune, noir, bleu, magniiiifique. Du plus bel effet en robe.
1 mois et demi que je l'ai gardé. Dès que tu m'effleurais, je couinais.
D'ailleurs, deux jours plus tard, une amie qui me tape sur la cuisse pour rire, j'ai faillit m'évanouir, et j'ai eu les larmes qui sont sorties toutes seules.


Ah oui, je me suis coincé la mâchoire en baillant (en position ouverte, hein, elle s'est déboitée et paf, voulait plus reviendue). J'ai essayé de demander de l'aide à mon chéri, mais il faisait que rire (et moi aussi). 1/4 d'heure avant qu'il comprenne que j'étais coincée et que je faisais pas la conne...

Écrit par : diam28 | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

La dernière, c'est mythique !

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

Le mois dernier, je me suis brûlée l'avant-bras en chauffant bêtement de l'eau au micro-onde (en vue d'un super goûter thé/gâteaux). Non seulement les urgences ont négligé ma brûlure "Ca ne fera qu'un coup de soleil" devient vite un gros truc violet pleins de cloques, mais en plus j'ai fait par-dessus une allergie aux compresses. Purulente l'allergie. C'est pas très drôle, mais faut quand même n'avoir pas de chance pour cumuler comme ça !!

Écrit par : Jade | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que c'est de la faute à pas de chance...

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

salut,
au collège, en cours de musique mon voisin mélomane marquait la cadence avec sa flute au son de la Traviata.Au final je me suis pris sa flute en pleine tronche.bilan un bon gros coquart à l'oeil droit avec l'oeil fermé pendant trois jours...
Le collège est la pire période de ma vie!

Écrit par : sabine | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais il est grave lui !

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

ma fille, 17 mois à l'époque et seulement bipède depuis une semaine s'est fracturé le tibia en chutant de sa hauteur sans aucun obstacle.Immobilisation pendant 4 semaines...

Écrit par : sabine | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Pauvre petite bichette...

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

Lorsque j'etais pompier un soir de decembre bien glacial nous nous rendons chez un couple habitant un pavillon avec acces par escalier et terrasse exterieur en carrelage. on arrrive mon chef m'a dit attention ca glisse, on entre la femme me dit attention ca glisse.....et bien deux minutes plus tard partant chercher du matos l'info avait quitté mon cerveau.... J'ai fait une jolie glissade sur la terrasse, j'ai voulu me rattraper à la rembarde : j'ai basculer par dessus et me suis retrouver dans le buisson plein de neige dessous ! Mes équipiers ont ricané jusqu'à la fin de l'intervention et evidement ont raconté cela à toute la caserne !

Écrit par : Delph | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ce qui pour un pompier est très valorisant !

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

J'ai réussi à me casser le nez. Comment? Je n'avais pas vu un ami (rugbyman de son état) depuis un petit moment et très heureuse j'ai couru vers lui à perdre haleine jusqu'à ce que mon nez rencontre violemment son épaule. Une jolie bosse et je peux même prévoir le temps maintenant!

Écrit par : Lo | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est génial à raconter ça (mais pas à vivre).

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

J'ai bien ri, je me sens moins seule du coup pour vous raconter:
2 ans dans le même taf, (une confiserie) à mon palmarès: glissade sur un bout de pomme, étalée de tout mon long dans le magasin, passage de ma main à travers une porte vitrée, main ensanglantée et patron qui voulait faire marcher mon assurance (sisi...), caisse de nougat tombée sur le gros orteil qui pissait le sang devant 2 petits stagiaires liquéfiés sur place et le summum: électrocution en nettoyant un frigo dans le magasin, trouvée inanimée par une cliente quelques minutes plus tard... Rien de grave à chaque fois quand même ;-) . Mes patrons étaient contents de me voir partir à la fin de mon contrat^^.

Dans la série, "blessures concons", je me suis ouvert le front en me levant du lit et ne payant l'angle de la fenêtre (3 points de suture et la veille de commencer un nouveau taf), ma fille qui avait 5 mois m'a égratigné la cornée en me mettant le doigt dans l'oeil, urgences ophtalmo, ça faisait maaaaaaal et le fameux "comment ça vous est arrivé?"

Je vais m'arrêter là mais j'en ai (malheureusement) encore plein en stock...

Écrit par : miss pwa chich | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'espère que tes anciens patrons avaient une bonne assurance...

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

Je me suis assomée avec la planche des toilettes... dans mon empressement à la relever pour aller vomir.. ^^

Écrit par : Aube | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Le bon moment de solitude...

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

Coucou, voilà ma participation :

j'étais en train de faire mon millefeuille quand soudain, une ombre se glisse derrière moi! Ni une, ni deux je me retourne et flaque un immense nion dans la figure de ... mon copain venu tranquillement se brosser les dents.

Je voulais souffler sur mon mashmallow pour le refroidir, au même moment, une amie passe devant moi, problèmes locomoteurs ? Je sais, mais au lieu de reculer j'ai avancé le mashmallow sur ma bouche. Oui , j'ai encore la cicatrice, et même que depuis je suis forcée de toujours porter du gloss.

Écrit par : maya | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et je présume que tu ne t'approches plus de ces sucreries...

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

Je me suis fracturée le bras en tombant d'un poney immobile ....

Écrit par : Mymi | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Là, respect, tu as fait encore plus fort que Stéphanie.

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

Je me marre rien qu'en lisant les commentaires !

Et ça m'a rappelé que j'avais zété victime d'un attentat de mon amoureux cet été, qui m'a planté un couteau d'office dans le gros arpion.
Il faisait des tomates mozza, je suis venue près de lui pour mettre du vinaigre balsamique, le couteau lui a glissé de la main direct sur mon gros arpion : planté dans la matrice de l'ongle, qui en a gardé la marque (elle monte gentiment au fur et à mesure que l'ongle pousse).

Je confirme un accident que tu as publié : la cuisine en tongs, c'est pas bon.

Écrit par : L'Arlésienne | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'en ai mal pour toi...

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

Je me suis assommée avec un lavabo : mon front l'a heurté quand je me suis penchée pour observer l'hématome qui se formait sur ma jambe suite à une chute dans l'escalier quelques heures plus tôt !

Petite, j'ai fais un face à face avec un poteau électrique (je suis une fille d'agent EDF !) à cause de mes soeurs qui ont eu l'idée d'attacher le chien à la luge avec moi dedans : le chien a tourné mais pas la luge

Voilà ma petite contribution ^^

Écrit par : Julie | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais quelle idée !

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

Et moi je me demande juste si vos mésaventures ne seraient pas contagieuses! Moi qui n'a jamais rien de ce genre à raconter, justement aujourd'hui, je suis passée au supermarché pour prendre deux trucs pour midi, je me rendais à la caisse à toute allure, j'ai glissé sur je ne sais quoi et je suis tombée sur mes deux genoux... Une employée du magasin qui était juste à côté m'a aidée à me relever, je lui ai assuré bien dignement que ce n'était pas grave, j'ai continué mon chemin, et j'ai bien pensé à vous toutes!
Bon, c'est vrai, et je me suis cassé un bras pour la première fois de ma vie à 25 ans en tombant d'une chaise. C'est con tout de même...

Écrit par : Pilar C. | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est vrai, un pur accident bête !

Écrit par : SONIA | mardi, 04 décembre 2012

J'étais dans ma chambre avec ma meilleure copine, on parlait de S et de R les deux gars qui nous collaient les hormones sans dessus dessous et j'étais assise sur un tabouret près de la fenêtre quand je lève les bras au dessus de ma tête, les enroule dans mon rideau pour faire comme s'ils étaient attachés et me mets à mimer un acte de copulation torride et sauvage. La tringle en fer forgé m'est tombé sur la gueule.
EH BEN VA EXPLIQUER CA A TA MAMAN, SURTOUT QUAND T'AS 13 ANS !

Pendant mes 3 années de lycée je me suis toujours pointée en talons, sauf UNE fois où je suis venue en tongs : elles étaient tellement pas habituées à être portées qu'elles ont essayé de recouvrer leur liberté en s'envolant pendant que je descendais les marches de l'immmeeeense escalier du hall d'entrée où je me suis retrouvée en position de la tortue. J'aurais tout donné pour avoir une copine avec qui rigoler comme une baleine mais non, j'ai dû me relever seule et ramasser seule ma connasse de tong au bas des marches...

Écrit par : lalala | mardi, 04 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ca me rappelle ma copine Marina qui est toujours perchée sur 12 cms de talons, et cavale partout avec.
Le seul jour où elle porte des ballerines, ben elle se casse la jambe...

Écrit par : SONIA | mercredi, 05 décembre 2012

Excellent tout ça, je me sens un peut moins seule des histoire comme ça j'en ai à la pelle (d'ailleurs à la fille qui est tombé dans le trou bienvenue au club!)

alors entre autres, je me suis cassé le coccyx dans le bassin de réception d'un tobbogan à la piscine , en tombant sur le genoux d'une copine (qui a gagné une magnifique entorse par ailleurs)

ou la fois ou dans le bus, blindé, écrasée dos contre la porte centrale, qui à l’arrêt suivant s’arrête, une gonz, voyant très bien que le bus ne pouvait contenir plus de gens décide quand même de tenter sa chance, et bien sûr de 1 je ne la voit pas, et 2 quand je comprends que la porte s'ouvre mon pied était déjà coincé entre la marche et la porte qui essayait désespérément de s'ouvrir, 5 longues minutes avant que quelqu'un daigne m'aider. Résultat, les passagers ont du attendre un autre bus car le chauffeur a du attendre les pinpon avec moi, fracture du 5eme métatarse !

Ya aussi la fois où mon chaton en s’étirant m'a griffé l'oeil et où j ai eu la cornée abîmée, ou encore celle où je me suis déplacée une phalange contre une poignée de porte en cherchant des bébés hamsters à sauver, et encore la double fracture en trampoline sur un énorme matelas de réception.... Je m arrête là, sinon ça peut encore durer lonnnnnngtemps !

Écrit par : Audrey | mercredi, 05 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et ben j'espère que tu auras plus de chance ;)

Écrit par : SONIA | mercredi, 05 décembre 2012

Ben, la pire honte de ma vie.
J'avais 15 ans.
Me balader un été, passer devant la terrasse d'un café pleine de monde (là où on sent que tout le monde nous dévisage, là où on fait d'autant plus attention à sa démarche, à marcher comme un mannequin, sur une ligne droite, les pieds bien droits) puis trébucher sur une dalle sortie, tomber, et constater que ma main gauche est en plein dans un caca de chien.
Je ne suis jamais repassée devant ce café.

Écrit par : Lulula | mercredi, 05 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, je comprends bien pourquoi...

Écrit par : SONIA | mercredi, 05 décembre 2012

Hahaha ! Ça fait plaisir de voir qu'on est pas seule à être un peu gauche.
Mon palmarès (je vous passe les habituels trébuchements de tous les jours) : Étant gamine, j'ai réussi à me fêler le doigt de pied du milieu en butant sur mon lit...
À la rentrée, je me suis cassé la tronche dans un magasin en glissant sur une feuille plastifiée (que quelqu'un avait eu la bonne idée d'enlever du paquet). Personne n'a réagit évidemment. J'ai eu mal aux fesses pendant une semaine.
Et dernièrement je me suis peigné le téton sous la douche (rien que ça !) en voulant démêler mes cheveux. J'ai eu un bleu. Et je peux vous dire que ça fait mal.

Écrit par : Gaufrette | mercredi, 05 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais c'est horrible ton histoire de téton !

Écrit par : SONIA | mercredi, 05 décembre 2012

Hello,

Pour ma part je me suis deplacé une vertebre en faisant la vaisselle...et je me suis fait une entorse au genou en marchant dans ma cuisine (et je comprend touojurs pas comment...)

Écrit par : sab | mercredi, 05 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Encore une belle vedette parmi nous, welcome !

Écrit par : SONIA | mercredi, 05 décembre 2012

Dans la rubrique # j'ai la santé fragile ... (un peu)

- Me bloquer le dos en me lavant les dents, un midi juste avant d'aller passer un partiel
- Me bloquer le dos debout, dans la cuisine pour prendre un bout de pain, un 23 décembre au soir, en crier de douleur puis faire un malaise, finir aux urgences, être admise pour la nuit et sortir juste avant le réveillon de Noël (sinon c'est pas drôle)
- Faire un malaise ce jour-là précisément, aux urgences, pendant une prise de sang, car l'infirmière cherchait ma veine
- M'évanouir chez le docteur, pour une infection de l'index gauche
- Être réveillée en pleine nuit par une voiture qui brule sur le parking derrière chez moi, avoir peur, et m'évanouir à cause de la peur

Je compatis Sonia :)

Écrit par : EmeVail | mercredi, 05 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah ben niveau évanouillements t'es bien gratinée tôa !

Écrit par : SONIA | jeudi, 06 décembre 2012

Toujours TRES instructif, décidemment, ce blog... Et pas juste parce qu'il me permet de constater que ma moitié a quand même pas mal de concurrence en matière de maladresse congénitale (pardon : de poisse totalement incompréhensible, voulais-je dire). De ce que je comprends, il y en a quand même une ribambelle, parmi les ouailles de la secte des zadoratrisses de Sonialagrandepraîtraîsseduboetdubon, qui doivent porter en permanence une combinaison ignifugée, un casque intégral et des coudières/genouillères, par sécurité. Et du coup, je m'interroge : ça doit quand même pas être pratique pour se maquiller, tout ça, non ?

PS: je sais, mon message n'est pas drôle et fait plus de cinq lignes, mais c'est parce qu'en matière de cinéphilie, je me suis arrêté à "Les Charlots sautent sur Kolwezi", désolé.

Écrit par : Gérard, mari ahuri et effaré | jeudi, 06 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je suis très honorée de te voir commenter ici (c'est pas souvent, mais, la vérité, ça fait plaisir !).
Ta chère épouse est partie se cacher dans un trou à ce qu'elle m'a dit...

Écrit par : SONIA | jeudi, 06 décembre 2012

Je suis spécialiste pour m'ouvrir les doigts avec des trucs improbables genre en écalant un œuf dur (sisi, se planter la coquille), avec la croûte en cassant un bout de pain ou en dévissant une tête de balai...

Écrit par : Nyshae | jeudi, 06 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Pour le coup de l'oeuf, tu es super balèze. Vraiment : Respect !

Écrit par : SONIA | jeudi, 06 décembre 2012

Alors moi bêtement j'ai voulu balancer le jouet de mon chat qui m'enquiquinait depuis un moment en mettant un gros coup de pied dans son doudou favori ! En plein milieu de la trajectoire : le canapé ! Bilan fracture du petit orteil qui s'est transformé en bonne grosse tendinite = un mois d'arrêt de travail ! =)

Sinon ce matin il m'en ai arrivé une bonne après avoir foutu le feu a ma machine à laver il y a deux ans (si si je vous assure je l'ai fait) je sais pas comment mais je l'ai fait ! J'ai faillit mettre le feu à l'appart avec mon fer à lisser qui a commencé à faire des étincelles, une grosse flamme, beaucoup de fumée et qui pouf est décédé ! Grosse frayeur a 7h00 mais plus de peur que de mal ^^

Écrit par : virginie | jeudi, 06 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'ai une coupine de ma maman qui a mis le feu à sa machine à laver aussi, si cela peut te faire sentir moins seule... Je pensais pas entendre ça une seconde fois, j'avoue.

Écrit par : SONIA | jeudi, 06 décembre 2012

Je me suis explosé l'arcade en éternuant sur une chaise.
Urgence, 2 points de suture, une cicatrice et j'avais 17ans, année de terminale...

Parfait.

Chaton

Écrit par : Chaton | vendredi, 07 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'ose pas imaginer ce que ça aurait pu donner si tu n'avais pas simplement été assise...

Écrit par : SONIA | vendredi, 07 décembre 2012

j'étais ado quand le drame est arrivé...
j'étais à la salle de bain quand j'ai entendu que quelqu'un sonnait à la porte.
comme personne ne répondait et que j'avais quand même peur que ce soit pour moi et qu'on croit que je n'étais pas là, je suis sortie en trombe de la salle de bain pour courir sur la terrasse voir qui s'était.
ce que je n'avais pas vu par contre, c'est la barre fixe que mon père avait mis dans l'encadrement de la porte de la terrasse pour ma petite sœur. barre fixe qui arrivait donc juste au dessus de mon nez...
je rappelle que je COURAIS.
je me souviens de la douleur fulgurante, des pas de recul, mais comment je me suis retrouvée hurlante, à genoux au milieu de la terrasse, ça je me rappelle pas. juste de mon père attrapant mon nez entre ses doigts, le remuant violemment de gauche à droite et disant "c'est bon c'est pas cassé" !!!

Écrit par : chris du var | vendredi, 07 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

La dernière phrase est mythique...

Écrit par : SONIA | vendredi, 07 décembre 2012

Un jour, je me suis cassée un orteil, en enfilant un jean (il s'est coincé, je ne sais comment, dans la grille du ventilateur qui tronait tout près)...

Et ma Moman, quand elle avait à peu près mon âge, elle est tombée dans une bouche d'égout, ouverte pour travaux, sur le Mossieur qui y travaillait...

Écrit par : Camomille | vendredi, 07 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je suis morte de rire !

Écrit par : SONIA | vendredi, 07 décembre 2012

Paris au pied de la tour eiffel, mois d' août, moi en superbe petite robe et talon de 12, prête à sortir jusqu'au bout de la nuit avec ma soeur....
On arrive au passage piéton, et là pour qui pourquoi je glisse et me retrouve étalé, à 4 pattes au milieu du passage piéton , celui devant la tour eiffel sinon c pas drole, avec une nuée de touristes derrière moi morts de rire et ma soeur qui se demande qu'est ce qui tire sur le bas de sa veste et qui se rend compte que bien évidemment c'est sa soeur par terre !

2MN de honte INTERNATIONALE et 2 genoux bien égratignés...

Écrit par : BROCHARD | vendredi, 07 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Tu vas pas me croire, mais j'ai déjà vécu cette scène, et exactement au même endroit !

Écrit par : SONIA | vendredi, 07 décembre 2012

Merci Sonia je me sens moins seule ;) Autant en rire !

Écrit par : BROCHARD | samedi, 08 décembre 2012

C'est pour cette raison que ça fait du bien d'en parler :)))

Écrit par : SONIA | samedi, 08 décembre 2012

à mon premier mois de grossesse du temps que je faisais des études à aix-en-provence, après avoir mangé un sachet de pistaches, j'ai eu la nausée. sauf que j'étais pile poil en train de traverser la rue au feu rouge, pendant une rafale de mistral.
devine un peu la couleur des parebrises après mon passage... ouais, vert pistache! (automobilistes furax du cours mirabeau en mars 2001, je me rappelle très bien vos insultes, non j'étais pas saoule, c'était du vomito de fille enceinte).
signé: l'exorcisée

Écrit par : nını | lundi, 10 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je pense que tu as bien fait de venir te lâcher ici !

Écrit par : SONIA | lundi, 10 décembre 2012

Putain mais comment c'est que du bonheur en barre cet article.

Voici mes petites contributions de rien du tout à côté de certaines.
1. Notre radiateur d'appoint m'est tombé sur le pied. Pour ma défense j'avais mon fils dans mes bras et c'était soit ça soit le balancer sur le carrelage... je ne sais par quel miracle, rien de cassé.
2. Mon mari s'est arraché l'ongle du gros orteil en le coinçant par inadvertance sous une latte de notre parquet tout pourri, quand on habitait à T.
3. Je me suis emplâtrée une baie vitrée à mon ancien boulot, j'étais super pressée et avec la vitesse ça m'a propulsé par terre. Je sais pas le plus honteux, si ça a été de nettoyer ma propre trace de tête ou si c'était le fait que personne n'est venu m'aider alors que j'étais sonnée.
4. Enceinte, j'ai attrapé une horrible gastro. Mon mari a à peine eu le temps de me refroquer avant que les secours ne viennent me chercher cul nu (c'est plus une blessure narcissique).
5. Mon mari (encore lui) s'est blessé au boulot. Il a fallu que je l'engueule pour qu'il aille aux urgences... parce qu'on ne voyait "que" l'os (en fait c'était un peu sérieux quand même).
6. Ado, je me suis pris un ballon de hand sur l'épaule ; un muscle a rétréci de moitié et j'ai pas fermé l'oeil pendant 24 heures. Je hais le sport.

Écrit par : Mme E. | mercredi, 12 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah mais tu ne fais pas semblant toi !!!
Bravo, j'ai bien rigoulé (pardon) :)))

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

Hooo alors moi je suis une miss catastrophe ! Et en plus j'enchaîne. Y a genre 3 ans, trois chutes sur le coxys en une semaine (dont deux sur la même soirée)... La première en faisant une roulade ds l'herbe enneigée et au bout de le descente, le trottoirs... en béton et bam le coxys (une fois), quelques heures plus tard, avec quelques verres bus en plus, la piste de danse, humide vu le temps dehors, envie de montrer ce que j'avais appris au cours de rock... Bam le coxys (une seconde fois) et trois jours plus tard, en faisant du shopping, une rue en pente, le verglas... et bam pour la troisème fois, le coxys :D Aïe !

Écrit par : Catherine B. | vendredi, 14 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

D'autant que cette partie du corps ne se plâtre pas... Je compatis.

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

Après plus de 2 ans à te lire sans jamais oser écrire de commentaire, aujourd'hui j'ai posté mon tout premier, et je dois dire que ça m'a fait un ptit quelque chose. Alors maintenant que je suis lancée, j'apporte ma petite contribution:
Dans un centre commercial grouillant de monde un peu avant Noël, prendre l'escalator, coincer le talon de sa botte entre deux marches à la sortie dudit escalator, essayer rapidement et discrètement de se dégager histoire de ne pas perdre toute dignité, et se vautrer de tout son long en se faisant une entorse à la cheville.
Pour info, 3 semaines de béquilles au mois de décembre par 17 centimètres de neige dehors, c'est pratique pour les triples axels.
En plus, j'ai flingué ma botte.

Écrit par : L'escalator, c'est mauvais pour ton corps | vendredi, 14 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Sois la bienvenue ici, et à bas les escalators, vive les escaliers !

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

Un autre pour la route:
Réunion de famille, après quelques verres on se lance dans une partie de volley au fond du jardin, fil à linge en guise de filet. La balle arrive sur moi, prise d'un soudain élan sportif (ouais, j'aurais dû le sentir que c'était pas bon), je plonge. Mais l'herbe humide, ça glisse. Crack. Mon cousin, mort de rire :"Ah la quiche, elle a craqué son jean!". C'était pas le jean. Mais qu'est-ce que c'est que cette poche de sang sous ma cuisse? Déchirure musculaire. Ah c'était donc ça. Aïe.

Écrit par : Le sport, c'est (pas) mon dada | vendredi, 14 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah merde... Désolée...

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

ben,j'ai réussi à me couper l'oeil avec une feuille de papier... aux urgences, l'ophtalmo s'est foutue de moi et m'a affirmé que c'était pas possible. SI! vous êtes-vous déjà coupé le bout d'un doigt avec une feuille A4? bah! c'est pareil avec l'oeil... tu sens la fente en clignant des paupières, tu crois que tu saignes mais c'est le liquide cristallin qui s'échappe... et ça fait maaaaaaal! mais ça guérit bien!

Écrit par : flodemetz | dimanche, 16 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

La vache, c'est arrivé à une amie à moi... Avec le sac en papier du Mac Do...
Et elle a gravement dérouillé les jours suivants :(
Je croyais effectivement que ce n'était pas possible non plus.

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

Pfiou, ça fait un moment que je voulais raconter mon histoire (qui m'est arrivé pile le jour de postage de ce billet en plus!) et ça m'est un peu sortie de la tête (jusqu'à maintenant visiblement).

Alors moi je suis la fille qui ne sait pas se tenir à table quand elle est chez elle (ou avec ma coloc en l’occurrence, mais elle non plus donc c'est pas grave). Et l'autre jour, après multiples contorsions de jambes et de bras (Namé si je pouvais faire un dessin ce serait juste magique quoi) j'étais entortillée sur ma chaise, mon assiette en équilibre sur un genou et une main sous un pied (Nan mais c'est grave, même à TABLE je triture mes orteils...) et je mangeais donc avec mon autre main (Avecunefourchettequandmêmes'il-vousplaitmerci) et mon assiette a légèrement tangué, et dans un élan d'héroïsme j'allais la rattraper avec mon autre main sauf qu'elle était coincée.
Et voilà comment je me suis fait une entorse au pouce en m'asseyant sur ma main.

(Ahhh je suis tellement heureuse de partager mon histoire!)

Écrit par : Bella | vendredi, 21 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et en plus c'est arrivé en même temps que cette note. C'est un signe !

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

Hello,

Je suis une fidèle lectrice mais très infidèle posteuse.
Donc déjà, mille mercis pour ces rigolades (même si sur le moment je conçois que certain(e)s ont dû moins rire) ; 10 min à en pleurer pour certaines mésaventures.

Allez, dans la série entorse, j'apporte ma petite béquille à l'édifice.
Alors été 2010, 2 ou 3 semaines avant de passer sur le billard pour un bodylift, je me pète la cheville gauche. Méchante entorse, attèle, cannes canadiennes comme ils disent médicalement causant.

A réception desdites cannes, je décide d'aller faire quelques pas. Me promener donc ; ouais, suis kamikaze. Suis en tongs pour le pied droit. Et manifestement j'ai pas mon permis de conduire les cannes. Pourtant c'est pas l'expérience qui me fait défaut en ce domaine.

Avec une d'entre elles j'ai écrabouillé / écartelé le petit orteil du pied droit. Vu sa tronche après massacre, aucun doute sur le fait que les ligaments n'ont pas aimé, pas plus que les os. Il avait pris quasiment la taille du gros orteil et c'était bleu jusque la voute plantaire. Pas osé retourner chez le toubib, mais je crois que mon chir (celui du bodylift) en rit encore !

Bon Noyel à tous et toutes !! ;)

Écrit par : Eternelia | dimanche, 23 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ya Lully (le chef d'orchestre) qui est décédé comme ça !
L'un de ses musiciens l'avait persuadé qu'il avait fait une fausse note.
Il s'est tellement énervé, qu'il a tapé sur le sol avec sa canne. Sauf qu'il s'est gouré et a martelé son gros orteil.
La gangrène s'y est logé... Il refusa de se faire amputer. Et ensuite, il est mort. Ouais ouais, véridique.
Donc, ça aurait pu être plus grave !

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

Un très joyeux Noel à toi Sonia !

Petite anecdote datant d'hier soir, ce n'est pas une chute mais ma famille a bien rigolé. Je préparais les verrines apéro, en soi j'aurai pu me couper avec le couteau en céramique, m'arracher un doigt avec le mixeur. Non. Je me suis coincée le doigt dans la porte du frigo. Ca ne fait pas sérieux mais qu'est ce que ça fait mal ^^.

Écrit par : Tiffany | mardi, 25 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah je ne savais pas que l'on pouvait faire ça !

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

Il y a trois ans, double fracture du métatarse du gros orteil droit .. Avec ??? Un poulet congelé qui - dans un réflexe ultime de survie sans doute - m'a échappé des mains...On ne se méfie jamais assez de la volaille.

Écrit par : Cath | mercredi, 26 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais je suis morte de rire avec vos conneries !!!

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

A huit ans je jouais au basket, je suis tombée et je me suis cassé la dent de devant. A la gym je me suis pris un anneau dans la tronche et je me suis re-cassé la dent de devant. A la gym encore, j'ai fait du trampoline et mon pendentif me re-re-casse la dent de devant. Au goûter en mangeant une pomme chez Mamie je me suis re-re-re-cassé la dent de devant. Au lycée dans la cour je mange un Carambar et je me suis re-re-re-re-cassé la dent de devant. Un midi je mange mon sandwich en stressant un peu rapport à un rencard le soir même, et là je me suis re-re-re-re-re-cassé la dent de devant. Le soir chez le dentiste je lui dit au revoir et merci alors qu'il n'a pas encore terminé de réparer ma dent de devant (il a mis 10 minutes à calmer son fou rire). Je me cogne à mon verre et je me re-re-re-re bref...
Je vais m'acheter un râtelier en titane et je reviens.

Écrit par : Féfé | mardi, 08 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Je crois que tu as une maudissure logée dans ta dent de devant...
Viva la céramique, au moins tu as testé tous les types de matière !

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

Moi je me suis fait une entorse en ratant mon lit...
Oui oui...
C'est un lit en mezzanine et je croyais que mon genou était sur le lit et bah non!
2 m de chute

Écrit par : noh | samedi, 02 février 2013

Répondre à ce commentaire

Ah oui, quand même... Ben respect hein.

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

Je me suis évanoui de douleur en faisant caca constipé.
Je me suis cassée une dent en nageant: une copine qui faisait un crawl en contre sens de ma pauvre brasse coulée, m'a mis violemment sa main dans ma bouche grande ouverte pour reprendre ma respiration...
Je me suis brulée au 3ème degré le genou en voulant montrer "oh la jolie moto" à mon chat que je portais; lui montrer en prenant tranquillement appui sur....le pot d'échappement fraichement arrêté de la moto.
etc..etc...
To be continued........

Écrit par : çou | lundi, 06 mai 2013

Répondre à ce commentaire

Ah, je t'annonce que vous êtes donc 2 ici à vous être évanouillées en voulant faire popo.
Bravo !
(on a les lecteurs que l'on mérite)
(et je suis très fière de vous)

Écrit par : SONIA | mardi, 07 mai 2013

Je m'étouffe régulièrement avec ma salive quand je rigole, ça compte ?

Sinon, j'suis aide à domicile et bizarrement, il m'arrive plein de choses, chez mes clients :

Me suis luxée l'épaule en montant le caddie, plein jusqu'à la gueule, d'une cliente à son étage, 3ème sans ascenseur. La caddie est redescendu au 1er. Je chialais ma race et la cliente, elle a rien voulu entendre, l'a fallu que je redescende le chercher, son foutu caddie...

Une centrale vapeur est tombée sur mon pied.

En redescendant d'un escabeau, je marche sur le chat de la famille, qui faisait des mamours à la chose. J'ai eu peur, j'ai glissé, j'ai voulu me rattraper, moi et l'escabeau, on s'est royalement ramassés.

Récurage de baignoire. Je me penche pour chopper le pommeau de douche, histoire de rincer et je me trale dans le Cif.

Une cliente m'a foutu un coup de coude dans l'estomac. Elle essayait de prendre le tuyau de l'aspi, bloqué dans le placard. Finalement, il est venu...

En fermant une table à repasser modèle "j'ai fais la guerre et ça se sent", je me coince un bout de doigt dans le mécanisme.

Sinon j'ai des clients qui oublient d'éteindre leurs plaques de cuisson (celles en vitro céramique), c'est sympa, aussi.

Ma pharmacienne m'aime bien : avec tout l'arnica et le doliprane que je lui achète, elle va bientôt pouvoir s'offrir une résidence secondaire sur la Côte d'Azur.

Écrit par : Morue | jeudi, 13 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour cette jolie contribution :)))

Écrit par : SONIA | vendredi, 21 juin 2013

Je vien de me fouler la cheville en glisent dans les escal
ier sur les tongue de ma petite soeur

Écrit par : lolmumu | lundi, 23 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Je compatis.

Écrit par : SONIA | vendredi, 09 mai 2014

Je relance un peu le sujet vu que je decouvre le blog il m'est arrivé tellement de truc que du haut de mes 20 ans j'ai accumulé pas mal de cicatrice (je cherche actuellement un de mes membre qui serait epargné mais j'ai pas trouvé)

Tout a commencé lors des mes débuts dans ce merveilleux monde qu'est l'école. Il s'agit que d'un simple coloriage, je me souviens plus de comment j'ai fait mais toujours est il que jai conservé une dizaine d'année une mine de crayon vert (j'ai eu le temps de détaillé la couleur, un vert forêt) dans le pouce je me l'étais planté et s'y sentant bien elle y est resté.

Comme autre début, nous avons aussi celui dans le monde culinaire où après avoir manipulé de nombreux couteaux je me suis coupé avec une LOUCHE!

Sinon au collège j'étais très populaire des le 2e jour, en effet le premier j'étais lamentablement tombé (en glissant sur un escargot paix à son âme) dans les escaliers qui menait à la cour ou rentrée oblige tout le collège était là. Le lendemain on venait me voir en disant "c'est bien toi qui est tombé dans les escalier hier".

Ensuite en accompagnant mes parents en course je me suis blessé avec l'espèce de barre en plastique qui tient les prix, j'en garde encore aujourd'hui la cicatrice.

Et tout frais d'hier je me suis déboité une épaule en essayant de me faire une tresse à l'arrière de ma tête

Écrit par : Anaïs | mardi, 06 mai 2014

Répondre à ce commentaire

Désolée (c'est mal) : mais j'ai rigolé en te lisant ;)

Écrit par : SONIA | vendredi, 09 mai 2014

j'ai réussis à me casser les deux os du pied (tibia et rotule) en tombant de mon cheval au pas (en plus j'ai galop trois et je monte depuis huit ans) je suis trois mois à l’hôpital.

Écrit par : pouette | vendredi, 27 juin 2014

Répondre à ce commentaire

J'ai tellement peur des chevaux, que j'aurais pu faire pire... Je compatis.

Écrit par : SONIA | lundi, 30 juin 2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.