Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les grands moments de solitude...

Mais dis donc les gens, ça fait pas un peu trop longtemps qu'on n'a pas ouvert la catégorie Sonia Boulette ?

 

Aujourd'hui, c'est chose réparée !

 

Et je tiens à chaleureusement les remercier quelques filles qui souhaitent rester anonymes (ce qui au vu de leurs témoignages se comprend aisément...).

 

Alors voilà, je suis cachée ci-dessous (mais le but, c'est de ne pas me retrouver car ce n'est vraiment pas important...).

 

Si toi aussi tu veux faire part de ton plus grand moment de solitude, tu peux bien entendu t'essprimer dans les commentaires, ils sont là exprès pour ça ;)

 

 

 

 

 

Je vois passer ma responsable en voiture devant mon magasin et quelques minutes aprés, coup de téléphone de sa part :

Elle : Dis, je viens de me garer mais avant de venir te voir je voulais savoir si tu voulais un gâteau ??
Moi : ?????? Heu ben non merci c'est bon c'est gentil mais j'ai pas faim...

En fait elle parlait des supports qu'on utilise pour présenter la maroquinerie...

 

 

 

 

Dans la chambre d'une patiente en stage de soins... Elle me demande de lui rapprocher ses chaussons mais j'en trouve qu'un.

Je lui dis alors : "bah je trouve pas le 2ème, vous l'avez planqué où ?"
Et elle de me répondre : "bah en même temps, j'ai qu'un pied !!"

 

 

 

 

Un monsieur la 60aine bien tassée arrive avec un petit garçon pour passer une radio du bassin...

Moi : "ohhhh c'est mignon, c'est le papy qui amène le petit à sa radio *sourire niais*"
Lui : "oui, mais je suis le père..."

*viiiite un trou de souris !*

Du coup maintenant, j'évite les suppositions pour pas mourir de honte.

 

 

 

 

 

Décor : Bar à vins.
Protagonistes : des potes, ma gueule.

Quelques verres de vins rouges plus tard...


Je me retourne pour prendre un pote dans mes bras et je dis : oooohhhh mon Michel....

C'est là que je me suis retrouvée face à face avec un moustachu totalement inconnu qui m'a répondu : ah non, moi c'est Jean-Marc.

Solitude...

 

 

 

 

Juste fiancée (ouais ça se faisait à mon époque), dans la cuisine de ma belle-mére, moi appuyée contre l'évier, mon futur à-coté , je lui caresse tendrement le dos quand tout à coup je remarque la tronche de ma belle-soeur en face, et je vois que mon z'hom passait dans le couloir...

Je caressais le dos de mon beauf depuis 10 mn mais il n'a rien dit.

Faut dire que les deux fréres se ressemblent beaucoup, mais bon quand même...

 

 

 

 



 

 

Un jour dans un magasin de meubles, à l'entrée, j'attrape le bras de l'homme mais vraiment énergique , du genre qui ne supporte pas un refus, et je lui dit : "on va voir les chambres".

J'entends une voix qui me répond : "mais avec plaisir !" 

C'était pas mon homme, il s'était arrêté pour éteindre sa cigarette à l'entrée.

La femme du monsieur (hilare) a faillit me bouffer toute crue et mon z'hom, patiemment, en habitué de mes bourdes m'attendait sagement.

 

 

 

 

 



Un soir, on décide d'aller au cinema, j'étais enceinte de huit mois, tout dans le ventre.

Ils passaient deux films : les 101 dalmatiens ou un porno ( je sais ça date un peu mais je vous rappelle que j'ai un âge canonique), va pour le porno.

Au milieu du film, je commence à me sentir mal, envie de vomir, tête qui tourne, je décide de sortir prendre l'air avant d'avoir un malaise.

Ma copine me dit : "je t'accompagne, faudrait pas qu'un de ces malades pense que tu veux un p'tit coup vite fait en montrant la salle".

Au bout de la rangée y'avait un couple d'amoureux qui se bécottait.

Quand il m'a vu arriver avec mon gros ventre, il a rabattu les jambes sous son siége mais moi j'avais déjà anticipé et levé la jambe pour l'enjamber. Du coup je décide de faire un pas moins grand, mais avec mon ventre je suis déséquilibrée et patatras, je me retrouve assise sur les genoux du monsieur pendant que la madame pousse des cris d'orfraie

Jamais pu lui faire comprendre que c'était un accident...

 

 

 

 

 

 


 


Sur le parking de Leclerc, impossible d'ouvrir ma voiture, j'essaye tout, mais rien à faire la serrure résiste. 

Je téléphone à mon homme, passablement énervée, en lui disant que cette "tripe" je vais la jeter et j'attends qu'il vienne me dépanner.

Au bout de 10 mn, il m'appelle : "t'es où ?".

"Ben je suis devant la voiture à faire les 100 pas, même que je me demande si un homme va pas me demander combien je prends".

"Ah ça, ça m'étonnerait, j'y suis devant ta voiture. Bon je te vois, raméne tes fesses t'es garée à l'allée 3".

Je suis arrivée toute penaude et il m'a dit : "Je me demande qui je vais jeter ? La voiture ou la conductrice ?"

J'suis montée et j'ai demarré drapée dans ce qui me restait de dignité. Grand moment de solitude.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'avais planqué mon Rabbit (modèle 7 en rose fushia) dans mon compteur électrique.

Et j'avais évidemment oublié qu'il y était, quand le mec qui faisait le relevé des compteurs est passé...

Il m'a juste dit : euh... Je peux pousser "ça" ? (en le prenant avec 2 doigts).

Honte suprême.

 

 

 

 

 

Un jour j'étais dans un magasin, je regardais les accessoires à côté des cabines d'essayage et il y avait un monsieur qui essayait un pantalon et qui était sorti de sa cabine pour se regarder dans la glace :

- La vendeuse : Alors qu'est ce que vous en pensez ??
- Le monsieur hésitant : Ben je sais pas trop...

A ce moment là je m'aventure dans le reste du magasin et je passe devant eux :

- La vendeuse : Ah mais au niveau de la taille c'est très bien. Vous voulez qu'on demande l'avis de Madame ?

Entendant ça, je me retourne vers eux et je dis : "oui je peux vous aider ??" avec un grand sourire d'abruti !!!

Là les 2 me regarde bizarrement (sérieux, j'ai eu l'impression que ça durait des heures !!!)

Le monsieur me dit : nan mais c'est l'avis de ma femme que je veux.... 
Moi : ah pardon...j'me disais aussi...

Et je suis partie me réfugier dans le fond du magasin où j'ai eu un fou rire qui a bien duré 5 minutes, surtout que j'osais plus sortir, car les cabines donnaient juste en face de la sortie...

 

 

 

 

 

Quand je travaillais dans l'immobilier, c'était l'assistante commerciale qui s'occupait des appels et qui les transférait dans notre bureau. Donc, du coup, à chaque fois que ça sonnait dans notre bureau on savait que c'était elle.

Un jour, les commerciaux parlaient dans le bureau, ils parlaient des problèmes de chéquiers volés et donc y en a un qui dit : "mais tu peux faire quoi avec un chéquier volé ?".

En même temps, le téléphone sonne dans le bureau. Donc, l'autre commercial décroche (pensant que c'était notre assistante) et dit en même temps à l'autre : "ben tu peux enculer les gens grave !!!! (et il dit dans le combiné) Ouais ????". Sauf que c'était un client... 

 

 

 

 

Un jour au marché on croise une amie à elle qui poussait un landeau.

Elle s'arrête, regarde le bébé, et dit : "oh il a les yeux de sa maman !"

Je regarde à mon tour et je vois que le bébé louche.

Je regarde la maman qui faisait la tronche, et j'ai du m'éloigner pour pouvoir éclater de rire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans un ascenseur en cité U on se retrouve avec une autre fille. Ma copine lui dit : "c'est cool j'ai vu ton père, il est là en visite !".

Réponse de la fille : "c'est pas mon père c'est mon mec."

Voilà voilà voilà...


 

 

 

 

 

 

 

 

A table une nana demande : "qui d'autre veut du gâteau au chocolat ? Dominique ?"

Ma copine : "mais tu vois bien qu'il en a encore dans son assiette."

Dominique : "non, ça c'est ma main."

 

Dominique est donc très black. Voilà voilà. J'en ai recraché mon gâteau. 

 

 

 

 

 

 

 

La maman de ma copine : "il est joli ton piercing Isabelle."

Isabelle : "c'est pas un piercing, c'est une verrue."

 

 


 

 

 


En Allemagne dans le métro, je me prends les fleurs d'un mec dans la tête à chaque virage.

Énervée je dis en français à la copine (la gaffeuse) : "si je me prends encore une fois ses fleurs je lui arrache des mains et je les piétine."

Et là le mec répond dans un français parfait : "ce serait dommage elles sont jolies ces fleurs non ?"

 

La honte c'est bon. Mangez-en.

 

 

 

 

 

 

 

 

En boîte extrêmement classe, à Aix-en-Provence, je suis avec ma meilleure amie, on est en robe de soirée, talons aiguilles, un verre de champ' à la main, bref, on se la raconte grave...

On s'assoit au bord de la piscine, et on se met à bavarder fort, pour couvrir l'électro trop chébran qui passe à donf...

Je lui raconte l'une de mes dernière conquête, un mec gentil mais très gniangnian... Je lui explique donc son attitude valse-de-vienne alors que moi, j'avais plutôt envie d'une ambiance salsa-caliente...

Et au moment où la musique s'arrête genre, black out, je hurle à ma meilleure amie : "MAIS MOI, J'AVAIS JUSTE ENVIE DE BAISER !!!!".... dans un silence de mort donc.

Et toute la boîte s'est alors tournée vers moi, choquée.

Bon ben ramasse ta belle robe et rentre chez toi....

 

 

 

 

 

 

En lice pour le titre de boulet d'or 2011, au resto :

- 1 salade italienne SVP !

Le serveur :
- Désolé, impossible nous n'avons plus de Provolone.
- C'est une plaisanterie ou vous êtes sérieux ?
- Non je suis sérieux.
- Non mais comme vous m'avez dit ça avec un petit rictus...
- Ce n'est pas un rictus mais une légère paralysie faciale !

 

 

 

 

 

 

 

Bon déjà il faut savoir que jusqu'à cet épisode, je pensais (allez savoir pourquoi donc comment cela se faisse-t-il) que le mot "grivois", ça voulait dire stimulant, grisant. 

Donc un matin je me réveille aux côtés de l'homme, dans sa chambre chez beau papa et belle maman. Il sourit. Je lui demande ce qu'il a, il me répond qu'il est d'humeur grivoise. Donc moi avec ma définition du mot j'en conclue qu'il est super motivé pour la journée à venir. Il fait beau et nous sommes sportifs, je me lève et je cours déjeuner, enthousiaste, laissant le pauvre bougre seul et dubitatif.

Arrivée dans la cuisine, belle maman me dit bonjour en me tendant une tasse de café et me demande s'il est réveillé et s'il arrive. Et moi de répondre : "Oui oui il arrive, il est d'humeur grivoise !". 

Oui, belle maman a faillit s'étrangler avec son cawa, non, je ne me suis rendue compte de rien. Ce n'est que des mois plus tard, lors d'une conversation au cours de laquelle j'ai enfin pris connaissance de la véritable signification de ce mot que j'ai percuté. Il paraît que les ignorants sont plus heureux. Des fois j'ai des doutes quand même...

 

 

 

 

 

 

J'étais au boulot et j'avais le standard sur un téléphone mobile (pour quand je me promène dans l'usine). ça sonne je décroche, c'était mon boss qui voulait parler à untel. en même temps qu'il me parle et que je compose le numéro d'untel.

Je vois passer un de mes collègues que je dééééééteste et je dis aux copines de mon service : "ben tiens, c'est ma veine, on parle de l'autre blaireau et devinez quoi ? il est là !"
Je transfère l'appel, mon boss rappelle et se présente sous cette forme "bonjour Sophie, c'est l'autre blaireau !" 
Je suis devenue aussi rouge qu'un camion de pompiers, je bégayais à mourir et j'ai essayé de lui faire comprendre que c'était pas lui le blaireau. 
Il a explosé de rire au bout de 3min d'excuses bafouillées, de "nan mais je vous juuuure c'était pas vous le blaireau". 
Depuis, ça fait 6ans, ben je parle plus au combiné avant d'avoir appuyé sur la touche "transférer".

 

 

 

 

 

 

Une de mes plus belles boulettes "rien qu'à moi", c'était il y a quelques années. 

Avec mon homme on va chez le poissonnier, je voulais faire des sushis. Je précise donc au monsieur que c'est pour manger cru...

" Pas de souchis" me dit-il.

Je me mets à rigoler du jeu de mots "sushi-soucis" jusqu'à ce que mon homme me donne un bon coup de coude.

Le poissonnier avait un cheveu sur la langue...

 

 

 

 

Mon abruti de frère me prend mon iphone pour faire (soit disant) une photo, se met en 12 secondes sur mon statut FB et marque : "A une chiasse de dingue... Merci le tex mex !!!"

C'est pas la honte intégrale ?

pfff...

 

 

 

 

Mes grands parents adorent faire des sorties avec leurs copains du 3eme âge. Un jour je vais au musée, et je vois mon papi, ma mamie, avec d'autres papis et mamies, qui regardent les poteries.

J'embrasse mes grands parents, je fais un petit geste de la tête pour bonjour aux autres, mais une mamie s'approche pour me faire la bise.

Bon, me voilà partie à taper des bisous à toute la brochette des vieux.

Arrivée au 6-7ème, je vois que le monsieur est un peu interrogateur (interrogatif ? interrogé ? enfin bref, étonné), et qu'il dit quelque chose dans une langue étrangère à sa femme.

Et là un guide néerlandais claque des mains, et la brochette de vieux s'en va et je me retrouve toute seule avec mes grands-parents et la petite mémé du début (qui est leur voisine), les Néerlandais se demandant bien pourquoi je suis allée coller mes joues contre les leurs...

 

 

 


 

 

Commentaires

  • C'est si bon, si booooooooooooon.... je pense avoir trouvé la tienne (par élimination...)

  • Ah ben évidemment vu que tu sais exactement qui a écrit quoi ;)
    Mais chuuuuuuuuut...

  • J'avoue un petit faible pour l'avant dernière, c'est exactement le genre de gaffe que je pourrais commettre (hélas).

  • J'ai un faible pour celle-là également.
    Quoique celles du chocolat et du chausson sont assez formidables !

  • Je précise, l'ajout de nouvelles gaffes pouvant porter à confusion, que mon commentaire concernait l'anecdote de la boîte de nuit classe.

  • J'hésite entre le Rabbit et la soirée claaaasse. :D
    Moi, je crois que la fois où j'ai eu le plus honte de ma vie c'est quand j'ai appelé ma belle-mère "ma couille" au téléphone. Je croyais que c'était mon frère qui appelait. C'était pas mon frère.

  • Oh c'est bon ça !
    Tu as une bonne réponse sur 2 ;)

  • J'ai bien ri!

    Et pour la peine je vais vous raconter la pire que j'ai eu perso.


    Un bar ambiance Punk à Berlin avec plein d'Erasmus originaire de partout et aussi un très joli Berlinois , dans le style grand blond, avec des jolis yeux clairs , qui ne parle pas un mot de Français et parle juste un peu anglais.

    Fin de soirée vers 5 h du matin avec la pote avec qui je faisais le voyage on doit partir. Problème juste à ce moment là on était en grande discussion avec le joli Berlinois qui nous dit tout suppliant après qu'on lui ai fait la bise.

    -You go and you make just a kiss.

    Ma pote qui ne se laisse pas démonter:
    -What do you want ? a "french kiss"?

    Nous voyons à ce moment le jeune homme et plusieurs autres changer de couleur et virer rouge vif....Quand une Erasmus française nous glisse à l'oreille:

    -En Allemand un french kiss ça se passe 1 m plus bas que dans le sens anglophone....

    Imaginez le gros moments de solitude ça arrive pas tous les jours de proposer une "gâterie" par accident XD

  • Et ben tu viens de m'apprendre quelque chose dis donc !

  • Soit tu es la madame du magasin qui veut donner son avis, soit tu es celle du black et du gâteau au chocolat!

  • Raté pour les deux :)))

  • J'avoue que quand je les ai lues, j'ai bien rigolé aussi et j'ai demandé la permission aux intéressées de vous les faire partager !

  • Raté aussi ;)
    Nan mais de toutes façons, ce n'est pas important de me retrouver en fait...

  • AHAHAH j'me marre ! Vous l'avez méritée, j'vous en raconte une des miennes.

    Bon déjà il faut savoir que jusqu'à cet épisode, je pensais (allez savoir pourquoi donc comment cela se faisse-t-il) que le mot "grivois", ça voulait dire stimulant, grisant.

    Donc un matin je me réveille aux côtés de l'homme, dans sa chambre chez beau papa et belle maman. Il sourit. Je lui demande ce qu'il a, il me répond qu'il est d'humeur grivoise. Donc moi avec ma définition du mot j'en conclue qu'il est super motivé pour la journée à venir. Il fait beau et nous sommes sportifs, je me lève et je cours déjeuner, enthousiaste, laissant le pauvre bougre seul et dubitatif. Arrivée dans la cuisine, belle maman me dit bonjour en me tendant une tasse de café et me demande s'il est réveillé et s'il arrive. Et moi de répondre : "Oui oui il arrive, il est d'humeur grivoise !".

    Oui, belle maman a faillit s'étrangler avec son cawa, non, je ne me suis rendue compte de rien. Ce n'est que des mois plus tard, lors d'une conversation au cours de laquelle j'ai enfin pris connaissance de la véritable signification de ce mot que j'ai percuté. Il paraît que les ignorants sont plus heureux. Des fois j'ai des doutes quand même...

  • Oh maï god, celui-là est excellent !!!
    D'ailleurs, je le rajoute tiens !

  • Han, nan !!
    T'es pas sur Touiteur ? Parce que quand on tape #millefeuille, ça parle de toi !

  • Nan je n'y suis pas et je ne veux pas y aller ;)

  • le chauffeur âgé d'une grande boîte française de voitures était passé me chercher à l'aéroport, comme chaque mois, sauf que cette fois-là il était venu dans un prototype aux fauteuils en daim blanc. je me tape la discute avec le chauffeur durant le trajet, tout en m'étonnant intérieurement de ma transpiration très abondante malgré la clim. la voiture s'arrête, je sors, et là, ouuuuups! je ne transpirais pas, mes règles venaient de commencer, 4 jours trop tôt, en mode chutes du niagara, laissant une énoooooorme tache sur le daim blanc du PROTOTYPE. le vieux chauffeur a vu la tache en même temps que moi, il était révulsé et encore plus honteux que moi. je n'ai pas pu décrocher un mot d'excuses ni rien, tellement j'étais mal...
    j'ai dû mettre ma veste de tailleur autour de la taille pour camoufler la tache du pantalon, comme dans les années 80, pour un look très seyant d'interprète très très pro, et j'ai préféré plonger dans un taxi en retournant à l'aéroport pour ne pas être confrontée au pauvre chauffeur. la directrice des ressources humaines a remarqué que j'avais évité le chauffeur et m'a tanné des semaines au téléphone pour que je lui dise si le chauffeur avait eu ou non une attitude inconvenante avec moi. elle cherchait un prétexte pour le virer apparemment. j'ai dû avouer le coup de la tâche de sang à la poufiasse pour innocenter le pauvre vieil homme, qui a failli être viré à cause de moi.
    depuis, j'arrive plus à m'asseoir sur du blanc.

  • @ ELEA : Gagné Mademoiselle !


    @ NINI : heureusement que ce pauvre Monsieur n'a pas été viré pour cela...
    Le pauvre...

  • Nouvellement fiancée, je suis emmenée par ma belle-famille (beau-père, belle-mère, beau-frères et belle-soeurs en nombre), chez des amis pour la première fois. je m'extasie en arrivant auprés de mon beau-père devant la très très jolie maison. Justement, me dit-il, voici la maîtresse de céant.
    Et moi de lui dire : bonjour, madame, vous avez un très joli séant....
    Ma gaffe s'est répandue comme une traînée de poudre et m'a poursuivie longtemps. Evidemment, à l'écrit c'est moins flagrant qu'à l'oral !

  • Ah oui... Donc tu pensais que la maison avait un petit nom et tout ;)
    Je rajoute !

  • je trouve ça très drôle, c'est très fin!!! génial!!

  • Euh....non, je ne pensais pas que la maison s'appelait "séant". J'ai juste dis à la dame qu'elle avait un beau cul ! ("céans" veut dire le lieu, mais "séant " désigne les fesses!)

  • Oui oui, j'ai bien compris... Mais je doute que tu voulais initialement dire à ta belle-maman qu'elle avait de belles fesses (même si tu devais le penser très fort).

  • Elles m'ont toutes bien fait rigoler, mais je trouve que celle-ci est la meilleure! Merci pour ces bons moments!

  • bon, après avoir bien rigolé, je me rappelle d'une :

    j'étais au boulot et j'avais le standard sur un téléphone mobile (pour quand je me promène dans l'usine). ça sonne je décroche, c'était mon boss qui voulait parler à untel. en même temps qu'il me parle et que je compose le numéro d'untel, jvois passer un de mes collègues que je dééééééteste et je dis aux copines de mon service : "ben tiens, c'est ma veine, on parle de l'autre blaireau et devinez quoi ? il est là !"
    Je transfère l'appel, mon boss rappelle et se présente sous cette forme "bonjour sophie, c'est l'autre blaireau !"
    Je suis devenue aussi rouge qu'un camion de pompiers, je bégayais à mourir et j'ai essayé de lui faire comprendre que c'était pas lui le blaireau.
    Il a explosé de rire au bout de 3min d'excuses bafouillées, de "nan mais je vous juuuure c'était pas vous le blaireau".
    Depuis, ça fait 6ans, ben je parle plus au combiné avant d'avoir appuyé sur la touche "transférer".

  • Il a de l'humour ton patron !
    La preuve : c'était il y a 6 ans et tu es toujours là-bas :)))
    Je rajoute aussi !

  • Uns de mes plus grands moments de solitude, disons qu'au collège je n'étais pas très futée.
    Jour de la rentrée , on doit remplir une fiche de questions nous concernant.
    A la question quelle est ta plus grande qualité j'ai répondu ceci : La Luxure.
    Effectivement ce n'est pas avoir des gouts simples.
    Quand je l'ai lu à haute voix devant toute la classe là ce fut un très très grand moment.

  • Au moins ça annonce la couleur d'office !
    Ce que je me demande, c'est : qu'as-tu bien pu vouloir exprimer exactement ?

  • J'en ai une pelleté des comme ça, merci les enfants !!! Une de mes plus belles boulettes "rien qu'à moi", c'était il y a quelques années.

    Avec mon homme on va chez le poissonnier, je voulais faire des sushis. Je précise donc au monsieur que c'est pour manger cru...

    " Pas de souchis" me dit-il

    Je me mets à rigoler du jeu de mots "sushi-soucis" jusqu'à ce que mon homme me donne un bon coup de coude.

    Le poissonnier avait un cheveu sur la langue...

  • Ca c'est typique le genre de chose qui peut facilement m'arriver... Soupir...
    Du coup : je rajoute !

  • Tiens, j'en ai une rigolote dans le genre :

    L'été dernier, resto avec l'équipe d'un festival dont je faisais partie. Je suis assise près d'une jeune femme qui a suivi la même formation que moi dans la même université. Elle en vient à me demander quels professeurs j'ai eu, pour voir si elle les connait.

    Moi: "... et j'ai eu Monsieur X aussi !"
    JF : " Ah ! Et comment as-tu trouvé ses cours alors ?!"
    Moi (d'un ton très enthousiaste) : "Haaaaaaaaaaaaaaaaan, mais c'est l'hôôôôômme de ma vie ce prof !!!!!!!!!!"

    Gros blanc.

    C'était son mec depuis trois ans.


    Un an après, je ne m'en remets toujours pas.

  • Ah mais elle a du être flattée !

  • Quand j'étais étudiante, je faisais des sutures à un patient qui m'avait expliqué que sa mère était infirmière et son père médecin. C'était les vacances de Noël donc je lui ai proposé plutôt de revenir pour les déposer que de demander à ses parents de le faire. "Ils sont morts". Ça c'est fait ...

    Depuis j'ai refait la gaffe 2 fois.
    A mon copain (au jour 3) : "ton père n'est plus avec ta mère ?" "il est mort" "non mais sans déconner ?". Il déconnait pas ...

    Un ami à lui. Pareil. "Il parle bien français ton père ?" "Plus maintenant il est mort".

    Maintenant avant de poser des questions sur les parents des autres, j'essaie d'avoir un débriefing ...

  • En même temps on peut pas deviner facilement ;)

  • Et moi, mon abruti de frère qui me prend mon iphone pour faire soit disant une photo et qui se met en 12 secondes sur mon statut FB et marque : "A une chiasse de dingue... Merci le tex mex !!!" c'est la honte intégrale ?
    pfff

  • NAAAAN ???
    C'est ton frère qui a écrit ça ?
    Et moi qui avait commenté en te disant "la classe internationale, et sous vos applaudissements !".
    Il est vil le frangin...
    Je rajoute :)))

  • Hello,

    La soirée classe ça pourrait être la tienne non ? ;-)

    Bon, moi j'en ai une petite aussi. Je suis en Touraine, chez ma frangine qui me dépose à la caserne de pompiers (où son mari est pompier volontaire) et je dois récupérer leur véhicule et le ramener au domicile. Je m'installe au volant de ladite voiture, je commence à reculer, mais non, ça ne veut pas reculer. Pas de "R" sur le levier de vitesse, pas de bague à soulever... Bref, je ne sais pas comment on fait... Je suis toute paniquée, j'appelle ma demi soeur qui me dit "ben je ne sais pas, je fais ça naturellement moi". J'ai dû donc aller chercher de l'aide auprès des collègues pompiers de mon beau frère... Et il suffisait juste d'appuyer sur le levier de vitesse pour faire reculer la voiture. Tout le monde s'est bien foutu de ma gueule y compris les pompiers.

  • Et non raté, la soirée classe ce n'est pas la mienne ;)

  • Merci Sonia, j'attaque ce lundi en GRANDES formes. Ca aurait pu être moi à chaque fois :)

  • J'te rassure : moi aussi !

  • Très très drôle!
    Voici une boulette du spécialiste (mon mec) : il est à une soirée pro, discute avec un de ses plus gros clients avec lequel il s'entend très bien. "C'est super bien organisé, c'est vraiment une bonne idée le concept des stands. A part une nana là-bas, je sais pas ce qu'elle fout là, elle est mollasse, elle fait vieille et en plus elle est moche, elle fait super tache, non ? ".
    Le client : c'est ma femme, elle fait partie du staff..."

  • Ca me rappelle des blagues de Coluche :

    "- J'aime pas les Brésiliens, ya que des putes et des footballeurs !
    - Ah mais vous savez que la femme du patron est Brésilienne ?
    - Elle joue dans quelle équipe ?"

    Et une autre :
    " - Nan mais regardez-moi ce tréteau de bonne femme, quel sac d'os !
    - C'est la femme du patron...
    - Ah ? J'adoooore les grandes minces !"
    (je ne sais pas si ça passerait de nos jours ce genre de blagues...)

  • Je désanonymise tout le monde si on ne me remet pas 10 chèques cadeaux Séphora dans les 24 heures!!

    (je plaisante hein. quoique..)

  • Oh c'est petit ça Madame, TRES petit !
    En même temps, si j'avais 10 bons cadeaux chez Séphora, j'en garderais un pour moi et je vous ferais gagner les autres ici ;)

  • Ben moi, c'est pas vraiment une gaffe mais un lapsus qui m'a bien foutu la honte, hier après-midi...
    Je parlais avec une amie, d'une autre amie était sur son cheval (un vrai, hein, pas de mauvais esprit!), et au lieu de dire qu'elle se faisait éjecter, j'ai dit qu'elle se faisait éjaculer par son cheval à chaque obstacle... Fou rire général, mais quand ma copine a raconté ca a tout notre club, je me suis sentie bien seule!!!

  • Je crois que tu n'as pas fini d'entendre des réflexions a-propos des "étalons"...

  • J'ai mangé des saucisses piquantes avant d'aller à la banque pour ouvrir un nouveau compte.

    J'ai lâché une caisse inopinée au moment où la banquière me disait:"ce qui est bien avec vous, c'est que vous inspirez confiance."

  • Et bon appétit si vous êtes à table, c'était Ahava, la classe internationale et sous vos applaudissements !

  • J'ai rigolé à chaque fois tellement ça pourrait etre moi... Mon moment de solitude à moi :

    Mes grands parents adorent faire des sorties avec leurs copains du 3eme âge. Un jour je vais au musée, et je vois mon papi, ma mamie, avec d'autres papis et mamies, qui regardent les poteries. J'embrasse mes grands parents, je fais un petit geste de la tête pour bonjour aux autres, mais une mamie s'approche pour me faire la bise. Bon, me voilà partie à taper des bisous à toute la brochette des vieux. Arrivée au 6-7ème, je vois que le monsieur est un peu interrogateur (interrogatif ? interrogé ? enfin bref, étonné), et qu'il dit quelque chose dans une langue étrangère à sa femme. Et là un guide néerlandais claque des mains, et la brochette de vieux s'en va et je me retrouve toute seule avec mes grands-parents et la petite mémé du début (qui est leur voisine), les Néerlandais se demandant bien pourquoi je suis allée coller mes joues contre les leurs...

  • Oh mon Dieu, celui-là il est mythique !
    Je rajoute illico :)))

  • Je commence bien mon lundi grâce à toi merci Sonia :)
    Il m'arrive souvent pleins de boulettes, mais voici celles qui me viennent en premier :

    Alors, il y a 3/4 ans je prenais le thé avec mon ex et sa mère quand d'un coup celui-ci émet un gaz sonore et bruyant ; je l'engueule " t'es vraiment dégoûtant, t'as pas honte de faire ça en plus ça pue grave gniagniagniagnia " quand sa mère me coupe " pardon " ... C'était elle, mon dieu la HONTE !!!

    Et sinon lors de mon premier travail chez Macdo... j'étais tellement stressée, je voulais tellement bien faire que je prenais tout très à coeur, c'est ainsi qu'une fois quand le chauffeur du bus m'a dit bonjour j'ai répondu " ça sera sur place ou à emporter " ...

    Et la liste est longue ^^ mais je me sens moins seule avec tous les témoignages =D

  • Ah ça me rappelle quand je demande un "Venti Mocha extra-shot" au Mac Do !
    Chuis tellement addict au Starbucks faut dire...

  • Très drôle tout ça, il y en a beaucoup qui auraient pu m'arriver ;)

    Ma petite contribution :

    C'était à l'époque où ils ont commencé à mettre des avertissements sur les paquets de cigarettes, genre "Fumer tue".
    C'était mon 1er jour de stage et j'ai vu un paquet de cigarettes sur le bureau de mon maître de stage.
    Histoire de briser la glace, je lui demande: "Alors, ça ne vous fait pas trop peur tous ces avertissements ?"
    Il a éclaté de rire et m'a montré le paquet : c'était "Fumer rend impuissant"...

  • Très bon, très très bon !
    On peut dire que tu as brisé la glace pour un premier jour de stage ;)

  • J'en ai tellement que je ne me souviens même plus de la plupart...
    Une en mémoire, j'appelle une hotline d'un fournisseur pour le boulot. Le mec décroche, il me connait bien vu que j'appelle super souvent et que je pose toujours des questions tordues. Donc je pose ma question, il me dit qu'il me met en attente. Blanc dans le téléphone, forcément. Et là je me tourne vers la copine que tu connais et je lui dit: 'tu vois lui il a une voix grrrrr miaou !' Et d'un coup j'entends le mec qui me dit: 'heu j'entends tout tu sais, j'avais juste coupé mon micro, pas l'écouteur...' Moi rouge comme une pivoine même si c'était plutôt mignon tout ça !

  • Ah ça ne m'étonne pas de toi !
    Mais j'en connais d'autres de toi encore plus mythiques...

  • Une employée de la crèche parle de son bébé au moment où je remets le manteau de ma fille,en entendant parler de ça (et pour essayer d'être un peu sociable...) je demande:"C'est pour quand ?"

    Elle me répond: "c'était ya 5 mois"...

  • Ah la vache, je la fais souvent celle-là !

  • Dernièrement, on plantait notre tente dans un camping.
    On est trois filles et je leur ai bien répété que "c'était très facile à monter".
    On étale la tente pendant que la 3e fille forme les "arceaux" (met bout à bout les piquets).
    Puis, il faut les passer dans des boucles.
    Je leur donne l'instruction pendant que je faisais autre chose. Elles me disent qu'elles ne trouvent pas. Je viens voir et j'hallucine. Les boucles se sont collées! Comme c'est mon père qui a rangé cette tente la dernière fois, je me dis qu'il a du faire une erreur, que la tente s'est déchirée et qu'il l'a rescotchée, que tout a fondu a cause de l'humidité (bref, je cherche une hypothèse). J'étais prête à appeler mon père pour lui demander de s'expliquer.
    Après 1/4 d'h, on s'est rendue compte que la tente était à l'envers et que les boucles se trouvaient de l'autre côté.

  • Joli. Très très joli !

  • Je suis bien contente d'avoir lancé ce sujet parce que :
    1) Je me sens beaucoup moins seules maintenant.
    2) Voir tous ces moments de solitude continue à me faire mourir de rire !!!

  • Et je te remercie beaucoup de faire ton coming-out !

  • Je rencontre une amie dont le père très malade avait été hospitalisé plus d'un mois.
    Je ne sais pas pourquoi mais je lui souhaite toutes mes condoléances, elle me répond: "Je te remercie mais mon père est encore en vie"......

  • J'en reste sans voix :)))

  • 2 pour la route :

    Quand j'étais en 5ème (ou 4ème) classe de physique, on parle d’électricité statique, moi jeune fille innocente je balance mon exemple "quand je caresse ma chatte ses poils se dressent". Depuis je dis que j'ai un chat.

    Y a quelques mois je veux envoyer des photos coquines à mon copain. Il m'appelle pour me dire qu'il n'a rien reçu. Je m'étais trompée d'adresse mail (genre .com au lieu de .fr) ...

  • Ca c'est du très très grand moment de solitude !

  • Morte de rire. pour le coup j'en rajoute une.

    Bon voilà, j'étais en 5me, chaque fin d'année a lieu un spectacle dans mon collège, de danse, de chant, etc... On avait préparer une chorégraphie tout au long de l'année avec des copines pour le spectacle. Viens le fameux jour. Les parents, grand-parents, élèves, professeurs, tout le monde est là. Au milieux du spectacle, c'est à nous. On se place, commence à danser, et au millieu de la danse, je vois que mes copines, me regarde avec des gros yeux..... j'avais un de mes seins qui s'était fait la malle!!!!! Tout le monde a pu apprécié la moitié de mon sein gauche (en plus j'étais assez précoce). Le lundi à l'école, je faisais pas la fier!!! Encore aujourd'hui, quand je croise des camarades de l'époque, ils s'en souviennent. LA HONTE!!!!

  • Oh c'était arrivé aussi dans mon collège !

  • Excellentes toutes ces histoires, ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à connaitre régulièrement de grands moments de solitude...
    J'ai souvent tendance à dire des choses de façon très spontanée, sans bien réfléchir... L'action se passe le jour de Noël, avec toute ma belle-famille au grand complet. Avant de (re) passer à table, nous sommes tous réunis dans le salon pour regarder le journal télévisé. Arrive un reportage sur le ski-joering, autrement dit pour les népohytes, skier tracté par un cheval. Et là, j'ai eu cette grande phrase: "Waouh! J'adorerai me faire tirer par un cheval!". Moment de stupeur dans l'assemblée, suivi d'un fou-rire monumental de mes beaux-parents, mes beaux-frères, belles-soeurs etc, une bonne vingtaine de personnes donc... Je crois que c'est un de mes plus beaux moments de solitude...

  • C'est surtout qu'à présent, nous sommes nombreux à avoir une certaine image dans la tête...

  • Hihi, la honte "grivoise" me fait penser à mon souci de sieste crapuleuse.
    Je croiais que c'était une sieste d'été quand il faisait chaud dehors. Je l'ai donc employée de nombreux étés à grands coups de "Il fait chaud, je ferais bien une sieste crapuleuse" ou "j'ai fait une bonne sieste crapuleuse". La honte quand j'ai su la vraie signification et surtout quelle image les gens doivent avoir de moi...

  • Donc nous avons une seconde lectrice sur ce blog dont les belles-mères pensent que vous êtes deux obsédées...

  • Je suis morte de rire !
    Je vous en raconte une moi aussi.
    A la piscine du camping mon beau père et moi faisons la course à la nage. Je suis sur le point de gagner quand soudain une sensation de légèreté et de liberté s'empare de moi.
    J'ai mis quelques secondes à comprendre que c’était parce que j' avais perdu le haut de mon maillot de bain !
    La super mega honte, en plein milieu d'une piscine ou je n'avais pas pied évidement, c’était très pratique pour se rhabiller.
    Mon chéri était mort de rire il a même accusé son père d'avoir fait ça pour gagner. Evidemment mon beau pere n'y était pour rien.

  • Au final, j'espère que tu as retrouvé ton haut de maillot de bain ;)

  • Au lycée je fais la connaissance d'une fille qui n'est pas dans ma classe. On discute de nos profs respectifs quant elle me demande le nom de mon prof d'histoire. Je lui répond :" on a Madame X, une vraie limace. Je pense qu'elle va nous faire une dépression avant la fin du premier trimestre. Puis elle est mooooche et vieille ! Elle a rien pour elle la pauvre." La fille me regarde l'air gêné et coupe court à la conversation. Étrange ! C'est 1h plus tard que n'apprend que Madame X est sa mère...!

    Encore une autre juste pour vous

    Toujours la même année au même lycée même rentrée des classes. Il y a grève. On se rassemble dans la cour pour faire le point de qui va en cour qui n'y va pas. Et moi qui lance : "il manque quelqu'un la ! Mais je me rappelle plus son nom. Vous savez la grande moche avec des plaques rouges et des boutons sur tout le visage ??!!"...Elle était juste en face de moi ! Pas ma faute si elle connais pas le millefeuille !

  • Oh maï god, quel intense moment de gêne...

  • Comme les Pintades Gourdasses, ces histoires de looz verbales me font beaucoup de bien dans le dedans de moi-même ! (N'est-ce pas Tata Sonia).

    En règle général, vu que dans ma tête, je me dis les choses très crument, je fais trèèèèèèèès attention quand je parle. Malheureusement, il y a certaines bourdes que je n'ai pas pu éviter !

    Allez, je vous fait partager celle qui m'a le plus marqué :

    Il y a quelques années, j'avais 18 ans et je sortais avec un garçon depuis un moment. Nous étions chez lui (enfin chez ses parents), dans la cuisine, avec sa mère. Belle-maman me mettait fort mal à l'aise et j'avais beaucoup de difficulté à être naturelle dès qu'elle était dans les parages et il faut dire ce qui est, être sur son territoire n'arrangeait rien.
    C'est donc pour ça qu'à ce moment-là, alors qu'on venait de finir de déjeuner et que mon copain insistait pour que je reprenne du dessert, j'ai sorti cette phrase magique :
    " Mais c'est pas possible, il veut m'engrosser ! Ahahah ! "
    Si vous aviez vu la tête de la belle-mère devant ce lapsus ! Elle est devenue toute blanche, puis rouge pivoine et m'a fusillé du regard !
    J'ai eu beau m'excuser, bafouiller que je voulais dire " engraisser " et que jamais, ô grand jamais je n'ai voulu insinuer la probabilité que son fils chéri veuille me mettre en cloque, rien n'y a fait. Elle a quitté la cuisine et mon (ex) mec m'a passé un savon mémorable.

    Enfin, heureusement, cinq ans plus tard, j'en ris. :D

  • Je rajoute donc ton témoignage aux deux précédents concernant les belles-mères :)))

  • Aaaah ça fait du bien de rire de ces gaffes ! Il y en a des collectors (j'ai un faible quand ça concerne les belle-mères....surtout quand elles proutent arf !!)
    En ce qui me concerne, rien d'extraordinaire (dire du mal des gens alors qu'ils sont à côté...), mon plus grand moment de solitude finalement... je vais avoir du mal à raconter tellement j'ai honte... en 2 mots, piscine et ragnagnas !! Ce qui est le plus drôle c'est que j'ai réussi à faire gober que c'était parce que je m'étais rasée avant de venir et que je m'étais coupée... Quand j'y repense je suis morte de rire, j'ai trouvé que cette excuse hyper glamour alors que toutes les gamines du club de natation me montraient du doigt "AAAAhhhh!!! t'as tes rèèègles !!!!", pfff quelle pression le sport !!

  • Pourtant, normalement dans l'eau ça se voit pas...

  • En fait j'étais assise sur le bord de la piscine... effectivement une petite perte dans l'eau ça ne se serait pas vu je pense (mon Dieu c'est dégueu ce que je dis !)

  • Ah oui et je me souviens aussi d'une conversation avec des english où je racontais super sérieuse que je vivais dans un "condom" au lieu de dire "condo", car si condo veut dire appartement, condom veut dire préservatif, et forcément c'est pas du tout pareil ! Je m'en suis aperçue que 10 minutes après, la honte !

  • Mais ils ont du comprendre la méprise, car vivre dans un préservatif, ça doit être, euh... comment dire... compliqué...

  • Mon premier job d'été, ma mère est commerçante, elle tient une poissonnerie... Elle a son petit succès il y a du monde! Moi je suis derrière l'étale, je vide les poisson, les écailles, etc... Je sers un client et armé de mon gros couteau je lui hurle "je vous coupe la queue?"

  • Oh que c'est beau ça !

  • moi j'ai l'immense honneur d'être citée en anonyme, mais je propose celle de ma meilleure amie (un peu à elle aussi).
    il faut savoir qu'elle a un odorat très très développé.
    Un jour, elle rencontre enfin la grande soeur de son chéri, bcbg coincée, adulée par toute la famille, et surtout par le chéri. Beaucoup de pression pour elle, elle tient absolument à lui plaire. Elle la reçoit chez elle. Tout se passe bien, à tel poitn qu'elles décident d'aller boire un verre.
    Dans le couloir de l'immeuble, ma copine s'exclame: "mais c'est pas vrai!! le chat des voisins a encore pissé sur la moquette!!! c'est vraiment des dégueulasses!". Elles entrent dans l'ascenceur, et ma copine se met à hurler:" aaaaaahhhhhh, mais c'est une ifnection, ça pue encore plus ici, c'est pas croyable, ils abusent, ils auraient pu nettoyer!!!!!!!" Soudain, la grande soeur, qui n'avait fait aucun commentaire jusqu'à présent, répond: "il semblerait que tu n'aimes pas mon parfum...". quelle belle première entrevue...

  • Ou l'art de faire une première bonne impression ;)

  • Une dernière pour la route:
    On revient d'une fête de village, je devais être une oie de 17 ans et je dis à ma grand-mère que ce que j'ai préféré c'était les danses échangistes du lot et garonne( parce qu'ils changeaient de partenaires en dansant car je ne connaissais pas le sens réel du mot).
    Sinon j'ai vécu 4 ans à Condom dans le Gers, tous les anglais se faisaient prendre...en photo devant le panneau quand ils ne le dévissait pas pour le ramener en trophée!!!!!

  • J'aime beaucoup beaucoup :)))

  • Hé hé, mystère... Mais vraiment, j'te jure que ce n'est pas important ;)

  • Coucou

    Alors quelques uns des miens:

    vers mes 8 ans au zoo de la Palmyre, je me trouve devant l'enclos des lamas. Bon j'ai regardé Tintin et le Temple du Soleil en boucle pendant des année, donc je suis briefée sur la connerie de la bestiole quand même. Mai ceux là ils ont l'air tout douuuuux et troooooop mignons, avec leurs longs poils et tout. Tiens et si je les caressais?...
    ... Et un mollard dans la face un! et devant un car de touristes sinon c'est pas drôle.

    Celui-là n'est pas trop honteux mais bon. Ya pas longtemps, je suis allée au Hellfest avec ma meilleure amie. Pas de billet pour le second jour, donc on vient pour le 3e. Mais pour ça on doit venir la veille pour planter la tente. don après avoir bataillé pour trouver un emplacement, mon amie et moi, avons ensuite passé une heure devant quelques métalleux dont un couple à littéralement passer pour des connes à coup de: "putain mais elle s'envole la tente! rhaa vas la chercher! Attention la *paf*... tête avec le piquet. Comment on met le toit putain? vas y je tiens *paf* rhaaaaa mon smokyyyyyyyy!"
    Bilan, un oeil gonflé, un sprint après la tente, le chignon dita en bordel, et exhibition de string à tous nos voisins de camping... Disons qu'on s'est senties euh... ridicules.

    Et ma préférée: ya 4 ans, New York avec mon frère et mon père. On va prendre l'ascenseur pour monter au Penthouse prendre le café, mais avant mon ptit frère nous déclare péremptoire, "attendez j'vais faire caca" Donc on l'attend, et une fois dans l'ascenseur, on ricane mon frère et moi, et mon père qui nous sors:
    "Bande de nazes..."
    Ricannements, et il en rajoute
    "Alors t'as fait un gros caca? T'as pollué les toilettes du rez-de chaussée?"
    Re ricannements, et silence.
    Finalement l'ascenseur s'arrête et le monsieur qui était avec nous descend, se retourne et nous déclare avec un sourire:
    "bonne soirée..."
    Damned... On a mis 30 étage à s'en remettre, et on n'est toujours pas remis.

  • Je suis trop un être lumineux pour commettre la moindre boulette.
    La solitude ?
    ça n'existe pas !

  • J'adore ton blog et là, c'est vraiment marrant.
    Mon moment de solitude n'est pas très marrant mais c'est quand même le plus grand moment de solitude de ma vie.
    Le téléphone sonne
    "allô, c'est X"
    Bizarre, je ne reconnais pas la voix de X, où alors il est complètement bourré (ben oui la voix était au ralenti et pas la même intonation).
    moi "bon, allez c'est une blague"
    "non, ma belle, c'est X" (vu qu'il est le seul à m'appeler comme ça, je veux bien le croire, en plus, c'est du genre à disparaître comme ça dans ma vie et revenir du jour au lendemain))
    "ok, mais t'exagères, 1 an sans nouvelles et tu m'appelles complètement bourré, ben, c'est un peu nul même complètement!!!!!!!!!!!!!"
    "écoute, je suis désolé mais j'ai eu un accident de voiture et je ne pouvais pas t'appeler avant, sois heureuse que je me rappelle de toi parce que y a plein de trucs que j'ai oubliés"

    J'en suis restée sans voix, j'aurai voulu être une autruche et me cacher.

  • Une autre récente: Après avoir passé la journée au parc avec des amis, on rentre. Plus tard ils nous proposent une sortie pour le soir par texto et j'ai voulu textoter: " Pas pour nous, on en peut plus, ce soir c'est dodo". Malheureusement le "s" est trop proche du "d" et c'est "sodo" qui est parti au lieu de dodo :(

  • Oh bon sang, j'en chiale encore... Merci merci, surtout la nana en boîte qui hurle son envie de coït, j'en peux plus :) :) :)

  • Tout t'est arrivé? Mon Dieu j'en pleure clairement de rire.
    J'adore, c'est fantastique.

  • Non mais quelle rigolade !!! Cependant, je m'interroge : pourquoi cacher un Rabbit dans un compteur électrique ??? Sonia, une explication technique s'impose !

  • Bien bien j'ai tellement ri que j'en ai une bien bonne à raconter.
    Lors d'un entretien professionnel avec des clients, je leur expliquais le cas d'un autre client, producteur de plats en verre.
    Sauf que je n'arrivais plus à retrouver le nom de leur marque commerciale et je leur dis :
    "Mais si vous savez, il y a Pyrex et Durex"
    Eux ne mouftent pas et commencent à sourir.
    Comme j'avais l'impression qu'ils ne voyaient pas de quoi je voulais parler je renchéris :
    "Mais si, on en a tous eu, rappelez vous à l'école"
    Ils continuent à me sourir mais j'ai l'impression qu'ils ne percutent pas, alors j'en remets une couche :
    " Mais si vous savez il y en a partout, ça a la réputation d'être costaud"
    Bref ça dure un petit moment, Durex par ci, Durex par là.

    Je reprends la route et quelques heures plus tard j'ai percuté que je voulais parler de Duralex, et que Durex .... n'avait rien à faire dans cette discussion.

    Honte à retardement.

  • Dura Lex, Sed Lex... Vraiment trop drôle, et vos clients, vous les avez revus?

  • Annie : Non je ne les vois que 2 fois par an, prochaine étape novembre. D'ici là j'espère que je me serais faite oublier.
    ;-)

  • Génial cette rubrique.
    J'ai aussi quelques moments de solitude.

    Quand je faisais les colos comme animatrices ou autres, j'étais la plupart du temps en jean (bon mon truc c'est les robes).
    Sur les quais de gare on fait l'appel, on aide à monter les bagages.... on répond aux parents... on lève les bras pour montrer des numéros de téléphone...

    sauf que sur moi les braguettes de jean ça tient jamais. ça faisait environ 1h30 que je parlais avec la braguette ouverte....

  • Bonjour ;) haha moi aussi ca m'arrive souvent ce genre de problème ;) , des fois j'oublie apres la pause pipi et des fois pareil elle s'ouvre toute seule et tres souvent je me retrouve à passer la journée sans le remarquer

  • La meilleure gaffe c'est bien celle quand tu prends le père pour le grand-père...je pense que c'est déjà arrivé à tout le monde et c'est vraiment le pire moment de honte! C'est bon pour le site VDM là!

  • Hier au boulot:
    Ma collègue assise en face de moi est au téléphone avec un de nos collègues que je connais à peine. Elle choisit pile le moment ou je prends une gorgée de thé pour lui sortir une vanne, prise d'une envie de rire je me retiens donc de ne pas tout recracher le thé que j'ai dans la bouche sur mon bureau (glamour bonjour) ce qui l'amuse forcément. Et juste pour me mettre la honte elle sort au type du téléphone (bien fort histoire que tout l'open space puisse également en profiter) "nan c'est rien, je rigole simplement parce qu'apparemment Mel n'avale pas"
    Et là, je sens comme une vingtaine de paires d'yeux braqués sur moi!! Merci collègue!

  • j'étais au collège 'donc c'est tout récent lol) et un garçon qui me plaisait (genre beau/mauvais garçon) me dit:

    "t'as des lèvres pulpeuses"

    Moi je suis flattée qu'il me fasse un compliment et je réponds: " j'ai les mêmes que ma mère'

    et là il éclate de rire... Voyant mon regard perdu, il me dit;

    "je savais pas que ta mère avec des lèvres de PIPEUSE"

    mauvais garçon je vous avais dit... enfoiré...

  • Il y a quelques années, dans un pince-fesse avec des préfets, des directeurs, bref des huiles et tout et tout, une collègue nous raconte en détail que sa belle-soeur a été agréssé par un satyre...tellement en détail que quand elle dit " IL LUI A EJACULE DESSUS " il y a eu un silence de mort dans l'assitance parce que la plus grosse huile allait entamer son discours......

  • Oh sinon vivez ma vie de boulet : complètement soule devant une bonne dizaines d'amis à moi j'ai hurlé à une copine "Tu sais en fait tu es ma seule VRAIE amie" ... Ambiance ...

    Sinon il m'arrive quotidiennement des trucs de méga lourde .. j'en ai marre de moi même !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel