Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gloss nu

  • Cousin Mimine et l'Informatique : le Retour !

    alternup-vip-blog-com-222987Informatique-Mac-power-us.jpg

    Précédemment, vous aviez déjà lu CA.

    Ben vous savez quoi ?

    Je crois que ça devient pire...

     

     

    Extrait de conversation téléphonique avec mon Cousin Mimine adoré :

     

    Lui : dis... On m'a envoyé un mail mais j'arrive pas à l'ouvrir. Paraît que c'est un type de Sénégalie qu'a besoin de moi passqu'il a beaucoup beaucoup de soucis !

    Moi : ouais, ça s'appelle un Spam, t'ouvres pas, tu réponds pas ! Il veut te prendre des sous !!!

    Lui : nan, mais de toutes façons j'arrive pas à ouvrir la pièce jointe. J'aimerais bien voir quand même de quoi y cause, tu comprends...

    Moi : pppfff... Mais comment veux-tu que MOI j'ouvre une pièce jointe à distance sur TON pécé ??? T'as qu'à demander à mon p'tit cousin !

    Lui : ben il est là mais il y arrive pas non plus...

    Moi : j'peux rien faire, chuis désolée. Faut que j'aille classer mes gloss par ordre alphabétique.

    Lui : mais alors ? Tu sers à RIEN ???

    Moi : ...................................................

     

     

    NDLR : il m'a envoyé un courrier très très interessant.

    Ya pas un mot.

    Juste un journal local qui m'informe que les crottes de chiens sont devenues un fléau dans le village, et que le premier restau Japonais vient d'ouvrir là-bas...

     

    M'épuise... 

     

    CIMG1029.JPG

     

     

     

    CIMG1031.JPG

     

     

     

    CIMG1032.JPG

     

     

  • Ayé, ma voisine a craqué son dedans d'elle-même

    Chaipas si tu te rappelles, mais la semaine dernière, ya le Cousin Mimine qu'a décidé d'entreprendre des travaux de maçonnerie chez ma wasine du-dessous : l'infâme Madame de Mon Cul sur la Commode.

    Toussa passque, soit-disant qu'y aurait de l'eau de mon chez-moi qui coule dans son chez elle.

    Alors, vu que j'y connais rien en plomberie, j'ai envoyé le Cousin Mimine.

     

     

    Il y est resté 2 heures...

    Quand il commence à parler, on l'arrête plus (genre j'ai bouffé une K7, tu situes ?).

     

     

    Chaipas trop ce qu'ils se sont racontés. Toujours est-il, que le lendemain, il est retourné chez elle pour y bricoler un truc dans son plafond.

    Et moi, en rentrant dans ma maison, j'ai encore trouvé un mot sous ma porte :

     

    Chère Mademoiselle de Bencouscous,

    Vot' cousin s'est donné beaucoup de mal pour mon éclairage de cuisine (gné ?). J'ai admiré ses beaux yeux bleus sa compétence avec du matériel non adéquat, sa ténacité et sa patience. J'ai regretté pour lui tout le temps passé. Pouvez-vous encore le remercier de ma part ?

    Je lui suis très reconnaissante de m'avoir bouché ce trou.

     

    Bien à vous.

    Madame de Mon Cul sur la Commode qu'a très chaud dans son corps

     

    Du coup, j'a téléphoné au Cousin Mimine.

    Il a rigoulé (beaucoup).

    Pis après il m'a demandé : dis, t'as pas son numéro de téléphone ?

    Moi : ah mais nan hein ! Pourquoi faire ?

    Lui : ben pour savoir comment se passe la suite de son rebouchage ?

    Moi : on s'en fout ! Toi t'es dans le sud ! Laisse-là s'occuper de ses trous toute seule !

     

    Non mais.

    Comme s'il avait pas assez de son mur franchement ?

     

     

     

    Chère Madame de Mon Cul sur la Commode,

    Mon Cousin vous fait savoir qu'il a été ravi d'effectuer ces petits travaux pour vous.

    Maintenant, faut que tu saches qu'il est marié et qu'il préfère s'occuper de son mur à lui.

    Donc tu lui fous la paix, et tu te rebouches toute seule ok ?

    Fais gaffe, j'ai appris à découper les gens et je peux très bien m'exercer sur toi...

    Ta wasine du dessus.

    Sonia de Bencouscous

     

    CIMG0541.JPG
    Un exemple de mon futur projet où c'est que je compte te prendre comme modèle...
    Gnarf. 

     

     

     

    Vendredi, à l'Ecole du Gloss (que je vais finir par appeler l'Ecole du Gore), j'ai effectué mon premier face painting...

    Que normalement, ça doit être beau et joli et tout, comme ça :

     

    CIMG0524.JPG

     

     

    CIMG0531.JPG
    Tu noteras les subtils dégradés...

     

     

     

    Et ci-dessous, je te prie de trouver ce que moi je sais faire de mieux : LES PINTADES !!!

    J'ai bien aimé faire ça, on se serait cru aux Barbouillages z'Anonymes...

    A la base, j'étais partie sur une abeille, et pis j'ai bifurqué sur un n'oiseau merveilleux qui vit dans la forêt magique d'un monde parallèle de je sais pas où (mais il existe dans ma tête en fait...).

    C'est aussi passqu'on m'a filé une esclave complètement fracassée du bulbe, et que j'ai aussitôt aimée d'amour (Mylène si tu passes par là...).

    Alors, avant de juger, il faut que tu comprennes que je préfère les choses figuratives.

    Quand j'ai présenté mon n'oeuvre à la dame-prof, elle m'a demandé : c'est quoi ?

    J'a répondu : mà c'est lé génie créatif dé l'artiste, chérie ! Lé délire dé mon talent, mà qué bordello !

     

     

    Mais assez parlé.

     

    J'te laisse admirer.

     

     

    CIMG0562.JPG
    On ne rigole pas !
    La dame-prof m'a dit que c'était très bien...

     

     

     

     

    CIMG0552.JPG
    J'aime cette pintade...
    Très fière de moi je suis !

     

     

     Ceci était un communiqué de l'Amicale des Gorettes.

     

     

     

     

  • Nan mais qu'est-ce que chuis allée fout' dans cette galère ???

    Salut.

     

    C'est moi (Sonia).

     

    P'têt' que toi tu t'en tamponnes le coquillard avec des saucisses plates, mais sache que moi chuis super interessée par tout ce qui peut se faire en matière de Gloss et de peinture.

     

    untitled.gif
    Le Cousin Mimine il a dit :
    toi, tant que t'es dans la peinture et les ravalements de façade, t'es heureuse !

     

    J'ai hâte de commencer l'Ecole du Gloss. C'est à partir de lundi. Le 1er Décembre, qui sera aussi le jour de l'événement interplanétaire chez les De Bencouscous...

     

    La semaine dernière, j'ai avisé une marque que je connaissais pas (et bientôt je t'en causerai vu qu'elle déchire sa race). J'achète une tonne de produits et en "récompense" j'ai eu le droit à une leçon de maquillage. Et j'ai trépigné, vu que chuis avide d'en connaitre encore plus sur la question.

     

    La dame elle me demande (avec un bout de persil entre les dents) : bon alors, vous voulez qu'on vous fasse le teint, la bouche ou les z'yeux ?

    J'y répond : le teint c'est no way, vu que moi vivante, le fond de teint y passera pas par moi ! La bouche, c'est vite vu car je ne mets que du gloss à peu près 40 fois par jour, même que mes coupines elles sont super impressionnées passque j'arrive à finir les tubes. Donc vaz-y chérie, fais-moi les z'yeux ! Mais j'te préviens, je veux du spectaculaire hein ! Un smoky-eye jusqu'aux z'oreilles !!!

     

    Et ben... Comment te dire... Elle et moi on doit pas avoir la même notion du spectaculaire...

    A l'origine, chuis arrivée avec un magnifique smoky bleu dégradé subtilement dans les mauve et gris. Truc que je m'étais faite moi-même, toute seule et personnellement, dans l'intimité de mon foyer et avec juste l'aide de mes doigts boudinés.

     

    Morticia.jpg
    Un peu dans le genre de celui que m'avait fait Alexis, la traînée qui vit à Lyon
    (hurle pas, c'était pour Halloween !)

     

     

    Et chuis ressortie avec : RIEN !

     

    Un nude conceptuel en fait...

    Le vide astral du make-up.

    Le trou noir en matière de maquillage.

    Le néant du smoky-eye.

     

    Ou alors on m'aurait menti ??? Les z'histoires d'espace-temps, de dimension parallèle, de trou noir, de big-bang, la disparition des dinosaures, toussa ?

     

    Moi le nioude j'veux bien, mais dans une certaine limite.

    Ca m'a fait penser au livre "Les habits neufs de l'Empereur". Tu sais quand le roi il sort tout nu dans la rue, et il croit qu'il est super bien sapé, passque tous ses serviteurs ils lui disent qu'il est magnifique...

    untitled.jpg
    'tain, j'ai de ces références littéraires moi...
    Même pas j'ai honte.

     

     

    Ben voilà, moi j'étais nue de maquillage, mais la gueuse a essayé de me faire croire que c'était divin et exceptionnel de beauté.

    J'y ai dit : vous savez quoi spice de counnasse ? J'vais rentrer au bureau de la mode comme une Princesse, et ma Fanfan elle va directement me dire "rho ben Soso t'as l'air malade !"

    Pas manqué.

    Ma Fanfan elle m'a regardée, et elle a hululé : rho ben tu t'es mangée une porte ? On dirait que t'as un cocard... Pis comment que ça se fait que t'as pas un n'oeil pareil que l'autre ? Tu ressemble à un lapin qu'aurait la myxomatose ! Même malade, je t'ai jamais vue maquillée comme ça. J'veux dire, aussi moche !

    Moi : nan, mais chuis déprimée en fait...

     

     

    Avant ça, la fille du stand elle m'a dit : nan mais c'est très naturel, je trouve ça joli hein...

    J'ai remarqué qu'elle se mettait du crayon DANS l'oeil et j'ai compris que ça devait pas être une vraie maquilleuse en fait...

    J'a regardé si y avait pas une caméra cachée ou un litron de ouisky sous le comptoir, et j'ai répondu : ouais ben ça c'est VOT' point de vue ! Nan mais j'me sens pas bien en fait... Je défaille... J'me sens vide. Vous avez un eye-liner ?

    Elle : nan, on a des crayons.

    Moi : je ne me sers pas des crayons, c'est comme le fond de teint c'est contre ma religion ! Y en a p'têt' dans les aut' stands ?

    Elle : je sais pas, je connais pas les aut' stands. Mais si voulez, j'ai du fard gras ?

    Moi (en mode pouffy) : on ne met pas de fard gras sur du fard sec. C'est le contraire en général !

    Elle : bon, ben sabotez-moi tout mon travail alors hein...

     

    J'te promets que c'est là que j'ai eu envie de lui faire bouffer son p'tit pot en verre où c'est qu'elle mettait les cotons-tige.

    Mais comme je suis gentille en fait, j'me suis contentée de lui signaler l'histoire de la branche de persil sur les dents (pis l'odeur d'ail qu'allait avec, gnarf).

     

     

    J'avais juste envie de tomber dans un grand trou...

    Mais j'l'ai pas fait pasqu'elle a un métier elle (pis les vers, ça doit pas être très bon à bouffer...). J'ai donc connement pris le bus où c'est que les gens ont eu pitié de moi avec la tronche que j'avais.

     

    Pis pour me calmer en arrivant à la maison, je me suis fait des Croustibats, et j'ai passé ma soirée avec Ménard (Dieu).

     

    Voualà. Ceci était une note complètement décousue et inintéressante. Mais c'est passque tu te rends pas compte toi hein ! Mais 'tain, ya Cousin Mimine qu'arrive ce ouikend ! Tu sais que j'en ai même annulé mon ouikend à Saint-Malo pour pouvoir le voir ?

     

    Ca me perturbe beaucoup en fait... Tu te rends pas compte toi ?