Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 octobre 2008

Ze Show qu'est dans le dedans du Show (en fait...)

C'est pendant le dernier défilé que j'ai fait mon coming-out bloguesque au niveau de mon travail de moi.

Chef adorée m'a dit : beutte alors c'est pour ça que tu looove tellement les cosmétiques ? Comment que tu fais in ze morning ?

Moi : ben je me lève plus early iou know. Aï préfère me tartiner la tronche plutôt que de stay in bed... Ouais je sais, aï know, aï am tarée spécheule...

 

Et après on a causé maquillage et toussa, et je l'ai même informée qu'un jour le gloss sauverait le monde, yes yes, incredibeule beutte trou !

 

Et t'sais quoi ? J'y ai même esspliqué le concept de blog de modeuse (donc pas le mien) ou c'est qui faut rentrer les pieds en dedans et se couper la tête. Et elle a bien voulu prendre la pose pour moi, mais elle a dit : not dans une "stioupide posicheune"...

 

CIMG0274.JPG

 

Mais toutes ces considérations n'empêchaient pas qu'il fallait que je fasse mon boulot, c'est-à-dire, veiller à ce que le défilé il se passe bien, et que personne ne touche à chef adorée sans mon autorisation.

 

CIMG0276.JPG
Là par exemple, c'est une discussion avec la grande chef du maquillage et le grand chef de la coiffure
pour leur esspliquer comment qui faut pour tout faire bien.

 

Et dans ces cas-là, j'te prie de croire que c'qui faut avant tout, c'est : se transformer en agent de la police municipale.

J't'essplique.

Ya 3 parties dans la tente éphémère : là où c'est que les mannequins ils se font coiffer et maquiller (le backstage beauté que ça s'appelle), la salle principale que c'est là où c'est qu'ya le podium avec les filles qui marchent dessus, avec des gradins pour les invités, et... ze plaïce too be : le backstage... Là où c'est que les filles elles s'habillent.

Et vas savoir pourquoi, mais tout le monde veut y rentrer dedans sans autorisation.

 

 

Surtout des gens qu'ont pas de badge.

Et après les gens y manquent de se taper dessus et nous on se fait insulter et tout.

Conversation avec un journaliste (véridique) :

Lui (1m45 les bras levés) : Hey toi là ! La grande cruche (donc moi...) je veux ton nom ! Comment que tu t'appelles ?

Moi, imperturbable : Monsieur, nous n'avons pas élevé les veaux ensemble. Enfin, si de votre côté vous en élevez, grand bien vous fasse. Je ne vous tutoie pas, et je n'ai donc pas à vous donner mon nom.

Lui (essayant de sautiller) : aaaah mais tu sais pas qui je suis hein ! Ton nom !!!!

Moi (regard n°47, çui qui fait pouffe snob) : on m'a parlée ?

Lui : t'en fais pas, ton nom je le saurai et t'entendra parler de moi hein !

Moi : bon ben c'est pas le tout ça, mais moi j'ai du gloss à remettre.

 

 

Les gens ils sont d'un malpoli vous trouvez pas ?

 

C'est ensuite que je l'ai vu...

Lui...

Un des travailleurs Buloniens !

 

Tranquillement accoudé contre un mur à regarder les nichons des filles toutes nues... Le Vaïce est partout mes enfants. Il s'insinue insidieusement là où vous ne l'attendez pas...

 

J'a fait plein de moulinets de bras en hululant : wouattttttt ! Wouattttt ! Mais qu'est-ce que vous foutates ici ???

Jamais j'a compris ce qu'il m'a répondu.

Pis après je l'a pu vu dutout. Et quand j'a esspliqué le problème aux sévices généraux, ils ont répondu que j'avais probablement rêvé et que c'était passque je devais être très très fatiguée (en fait).

 

 

 

Après ya le défilé, qui ne dure j'te rappelle que 10 minutes.

00340m.jpg
Et que même que c'est beau.

 

 

 

 

00410m.jpg
C'est très très beau...

 

 

 

 

00480m.jpg
Hein que c'est beau ?

 

 

 

 

 

00440m.jpg
Nan mais tu peux le dire que c'est beau (bordel) !!!!

 

 

 

Et après... ben comment te dire.... C'est la ruée vers les coulisses pour que tout le monde puisse aller goûter du gorgeon à bulles, et bouffer du macaron (soupir...).

 

Moi, gardant toujours mes lounettes de soleil derrière lesquelles je me crois ultra-chic, j'avise une morue qui elle aussi portait des lunettes de soleil.

C'est là qu'à y regarder de plus près, j'entends : salut connasse !

Cette pouffe de coupine.

Qui fait semblant d'être amie avec moi pour se faire inviter.

J'y réponds : salut connasse (on s'aime beaucoup en fait).

Pis immédiatement, elle est rejointe par une autre (qui elle, est là pour faire du reportage sérieux) et j'y dit : t'as vu mes beaux smoky-eyes ? T'es fière de moi hein ?

Elle me répond : Sonia-chérie, on ne met pas de violet sur les yeux quand on a des cernes !

L'autre coupine, elle a demandé : oussa des cernes ?

J'a baissé mes lunettes.

Elle a rajouté : ah ouais... Ben t'as raison de les garder alors.

J'a répondu : connasse pose ton verre de champagne, et éloigne toi du bar, on dirait une fille intéressée, ça fait pas du tout femme du monde ! Viens plutôt voir ma maman (la vraie, pas la fausse de Nou-Iork) elle veut te faire un bisou.

 

Ouais, passqu'ya une sorte de connexion cosmique qui s'est établie entre ma manman et elle  depuis que je les ai présentées l'une à l'autre... Va savoir pourquoi.

 

Depuis ce temps, ma manman l'aime d'amour. Ya des choses qu'on s'essplique pas dans la laïfe.

 

Et pis après, toussa c'est fini.

Et moi je mets pu de gloss passque chuis vraiment triste tu sais.

 

 

 

00450m.jpg
Crédit Photos : Style.com pour Céline.

 

 

 

 

mercredi, 29 octobre 2008

Mon dernier Défilé (bououououhhhhh...)

Précédemment, on en était à (vu que tu suis super bien) ce que je devais vivre mon dernier défilé de chef adorée.

Ben ça a été du grand moment grandiose tu sais. Avec tout plein de choses émotionnelles dedans.

Alors, déjà faudrait que j'essplique aux novices comment que ça se passe un défilé dans une grande maison de haute-couture.

Retiens juste une chose essentielle : ça dure 10 minutes, et on met 3 mois à préparer toussa.

Ouais. Incroyable nan ?

 

J'te parle pas des heures passées à la mine à pousser les wagonnets.

J'te parle pas des crises de larmes et des moulinets de bras.

 

Nan, gardons le meilleur : ze Day of ze Show !

 

Que ça se passe dans le jardin des Tuileries. Dans un endroit qui s'appelle super pouétiquement : "L'Espace Ephémère". En fait, c'est des grandes tentes blanches où c'est qui fait très chaud dedans. Et pis, avant, elles sont construites. Et pis, après, elles sont démontées. Que c'est pour ça que c'est éphémère. J'essplique vachement bien hein ?

 

CIMG0275.JPG
Ca c'est l'équipe des Teutons qui voulait absolument être en photo ici.

 

Not' défilé il est toujours prévu à 16h30, mais il commence toujours très très en retard. Ca c'est normal.

 

Et moi chuis sur les lieux à 8h30 du mat'.

Moi.

Mon protège-slip.

Mes Gloss.

Mes z'yeux.

Mes cernes.

Et mes grosses lunettes de soleil pour cacher les cernes.

 

Chef adorée m'a demandé : Sonia darling, iou expect to keep iour lounettes all ze day ?

J'a répondu : yessss ! Look at ze carnage !

 

Elle a vu, et elle a juste dit : okay, aï see...

 

 

Elle a compris que même le smoky-eye y changerait rien à l'affaire.

J'a donc eu la permission de garder mes lounettes.

 

D'ailleurs, j'a pu faire ma morue people, quand ya cette gentille dame de chez Télématin qu'est venue me dire que mes lounettes étaient top haïpe. Et que j'a répondu : ah ben oui Isabelle (t'as noté qu'on se tutoie hein ?), ce sont des lounettes qu'elles z'ont spécialement été disaïgnées pour Sharon Stone !

 

CIMG0278.JPG
Ca c'est Isabelle avec MES lunettes.

 

 

Et sous la tente, en attendant que le Show y se mette en place, ya des tas de trucs intéressants qui se passent.

Déjà ya un traiteur haïpe.

Avec un gentil Monsieur qui te sert des jus de vraies pommes pressées et plein d'aut' trucs. Mais des pommes du jardin hein. Pas des plastifiées. Des pommes, que tu vois jamais en vrai normalement.

Et... des sandwichs de chez Ladurée (ben ouais... Faut bien qu'y ait une couille dans le potage hein ?).

Ami lecteur, as-tu déjà goûté les sandwichs Ladurée ?

Nan ?

Et ben reste vierge de cela alors...

Beuahhh.

 

Comment te dire...

C'est pas bon. Ca c'est un fait.

Mais le mélange de ce qu'ya dedans, à mon avis, ça doit être composé par un type qu'a mangé des champignons hallucinogènes auparavant, hein...

Nan passqu'à ce stade, moi le conceptuel je veux bien, mais ya des limites !

 

 

Après, ya tout un tas de gens qu'arrive, et tout le monde il est encore plus mieux habillé que tout le monde. Ils font un genre de concours tu comprends ?

 

Et du coup c'est super bien, passque le but c'est de faire des photos de détails de gens.

 

SHOE.jpg
Et les gens qui se font prendre en photo, ils sont super contents et super fiers.

 

 

A SUIVRE...

 

 

mercredi, 22 octobre 2008

L'affaire de la machine à café...

Au bureau, comme dans beaucoup de bureaux, on a une machine à café.

Pas une cafetière hein. Nan, une machine avec un tas de boutons où c'est que tu peux avoir du thé, du café, du café au lait, du chocolat, toussa.

Mais moi, comme chuis snob, je l'utilise jamais. Je vais au Starbouck.

 

Avant, la machine elle était gratuite. Alors y avait plein de gens qu'oubliaient leur café dedans, qui s'en foutait, qu'en mettait partout et tout.

Du coup, ya quelques mois, les Sévices Généraux ils ont accroché un panneau dessus la machine :

DORENAVANT

MAINTENANT

A PARTIR D'AUJOURD'HUI

CETTE MACHINE EST PAYANTE

FAUT METTRE 15 CENTIMES DEDANS SI TU VEUX BOUARRE

 

Moi je trouve ça bien, vu qu'ya le problème du pouvoir d'achat, et qu'en plus ça évite le gachis.

Mais je rappelle que perso je m'en fiche, vu que je vais au Starbouck.

Là où qu'ya un Barrista qu'est toujours très gentil avec moi, même qu'il a 2 z'yeux verts et un sourire avec un tas de dents dedans. Et que quand il me tend mon pain perdu, il me dit : Mademoiselle, j'ai mis tout mon amour dedans.

Et moi je fais : rhoooooooo... (avec mon sourire n°82, tu sais, celui qu'est très niais).

 

Mais comme je suis toujours très serviable envers mon prochain, au bureau, sur la machine à café, j'ai créé une sorte pot commun.

Un machin en verre où c'est que j'ai marqué dessus :

CECI EST UN POT COMMUN

MERCI D'Y DEPOSER VOT' MONNAIE

A VOT' BON COEUR M'SIEURS-DAMES

CA SERVIRA AUX AUT' !

 

Et tout le monde est super content, passque quand t'as pas de monnaie toussa, et ben t'es super content de trouver le pot commun.

 

Sauf que depuis hier, il se passe des choses bizarres.

 

Le pot commun il est vide depuis quelques jours.

 

Et ya quelqu'un (qu'on sait toujours pas qui ça peut être) qu'a accroché un mot sur la machine :

 

QUE LA PERSONNE AYANT RECUPERE MES 35 CENTIMES DANS LE MONNAYEUR

EST PRIEE DE LES REMETTRE

"EN TOUTE COURTOISIE"

DANS LE POT COMMUN

 

 

 

Alors ya un des p'tits rigolos qui travaille avec moi qu'a accroché un second mot :

 

QUI ES-TU VENGEUR MASQUE ???

 

 

Et moi, j'ai juste rajouté un post-it avec marqué dessus :

 

TA CONSCIENCE...

 

 

Le mystère reste entier....

 

Là j'ai pris mon regard n°24 (celui qui fait peur) et je suis passée dans tous les bureaux avec une corbeille en osier (qui me reste de la livraison des fruits de Monsieur Cunni...).

Et j'ai demandé : je fais une quête pour le pauvre qu'a perdu ses 35 centimes.

Et ben tout le monde a été super généreux et a mis un tas de pièces jaunes dans la corbeille (et même des jetons de caddie).

 

Sauf que la machine accepte pas les pièces de 1 centime et 2 centimes, et que maintenant elle est toute cassée, et qu'elle marche pudutou, et qu'elle refuse catégoriquement de donner des gobelets (et encore moins de verser des trucs dedans).

 

 

Mais moi je m'en fiche, j'te rappelle que je vais au Starbouck.

 

Ce matin, ya tous les mots qu'ont été enlevés.

 

Et à la place, on a inscrit CA sur la machine :

PEACE & LOVE

algcj602.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Ca c'est un bô dessin d'un gentil lecteur qui dit que je suis : "une fille qui se met à nue sur son Blog avec de belles chaussures rouges..."

 

FilleAuxChaussuresRouges11.jpg

 

 

vendredi, 10 octobre 2008

Encore et encore entendu par Sonia...

Moi : allôôôô l'Agence de Mannequins ???

Bon, alors je vais vous le dire calmement et gentiment : nous n'avons pas le Book de "Falbalala Bombassa", arrêtez de me le réclamer 42 fois par jour. C'est pas ici qu'il est !

Et pour la facture n°92314, c'est avec grand plaisir que je voudrais bien vous la régler mais ça ne nous concerne pas... "Franky Barrière-Landais" c'est un garçon, et nous on embauche pas les mannequins garçons (à mon grand désespoir).

Ici on fait dans le nichon !

Ou alors, Franky, il lui est arrivé la même chose qu'à ma coupine Julia, mais ça, ça ne nous regarde pas !

 

 

 

 

 

Stagiaire : Allôôô Soooonia ? Chuis dans les boutiques Africaines de Château-d'Eau pour acheter les faux cheveux. Ya pu de rouge et ya pu de gris non plus, je fais quoi ???

Moi : prends du bleu...

 

 

 

 

 

 

Collègue : Sonia, arrrête de sourire bêtement, t'as du Gloss sur les dents...

 

 

 

 

 

 

Moi : allô les Sévices Généraux ? Vous pouvez m'esspliquer par quel prodige, par quel miracle, un ouvrier de Bulonie, non-Homossessouel, est en train de me soutenir mordicus qu'il doit absolument travailler toute la journée derrière la cabine d'essayage, où c'est qu'ya des filles toutes nues ? Aux Carpates j'ai dit !!! AUX CAAAAARPAAATES !!!

 

 

 

 

 

 

Cousin Mimine : Allôôôôôôôôô ??? Tu peux regarder quelque chose pour moi sur I-Bay s'te plaît ?

Moi : mais j'ai paaaaas le temps, et je sais pas me servir d'I-Bay !!!

Cousin Mimine : nan, c'est passqu'il me faudrait un motoculteur en fait.

Moi : Gné ? Pourquoi faire ?

Cousin Mimine : passque ton cousin Jean-Merguez est en train de me spollier ma terre en Afrique, donc j'ai décidé d'aller l'exploiter tout seul ! On est jamais mieux servi que par soi-même !

Moi : meuh tu vas pas retourner vivre en Afrique voyons ?

Lui : si ! Pourquoi pas, j'vais te manquer p'têt' ?

Moi : oué... Et à beaucoup de monde aussi tu sais...

Rassurez-vous, il est pas parti !

 

 

 

 

 

Homme qu'est pas pédé, mais qui porte des robes : Sonia t'es belle...

Moi : ouh la la, ben merci !

Lui : t'es intelligente et lumineuse de gloss...

Moi : rhoooooo...

Lui : j'ai pas vu une fille aussi jolie que toi depuis tellement longtemps...

Moi : ben... hu hu...

Lui : t'es un être de lumière en fait...

Moi : arrêtes, tu me gênes...

Lui : dis, t'as des prix sur les sacs ?

Moi : va mourir !

 

 

 

 

 

 

 

Moi : Allô Madame l'esthéticienne ? C'est possib' de me prendre rapidos entre 13h23 et 13h44 pour une épil...

Collègue : Soso ! J'ai un truc important à te demander !

Moi : une... Euh... Enfin, voyez quoi... Comme d'habitude...

Collègue : nan mais vaz-y termine ton coup de fil, j'attends...

Moi : nan vous voyez pas ? .............................. KOJAK !!!

Collègue : ah tu regardes cette série de daube ?

Moi : Madame ? J'vous rappelle...

 

 

 

 

 

 

Coupain de Sonia : Allôôô Soso ? J'ai découvert un truc incroyable !

Moi : euh Nico... J'peux te rappeler plus tard ?

Nico : nan mais écoutes ! Je suis certain que Candy et Annie elles se lesbiannisent !

Moi : ................

Lui : si si ! Ca se voit dans le regard de ce vicieux de Capucin !!!

Candy_Candy_1976_2.jpg

 

 

 

 

 

DE : Les Sévices Généraux

A : ensemble du Bureau de la Mode

Qui qu'a enfermé un travailleur Bulonien dans la Cave ???

 

 

 

 

  

 

Cette fois-ci, c'est des Makis et des Californias Rolls que j'ai dessinés sur une feuille. Avec la sauce au Soja qui va avec...

 

 

 

A SUIVRE...

 

 

 

PS : vous m'en voulez pas si je vous colle 2 Billets sponsorisés ce ouikend ? C'est pour les dépassements d'honoraires de la 2ème opération du crabe de la nouille (ce couillon qui veut pas partir de mon dedans...). Promis, je vous livre encore un reportage en direct laïve de la clinique, avec les beaux pompiers qui font du sport, les chaussons en papier, et tout et tout...

 

 

 

jeudi, 09 octobre 2008

Entendu par Sonia...

La scène se passe vers 22h, un soir normal de bureau.

Moi : Manman, t'as vu j't'ai déposé Maya, mais j'ai oublié de te donner ses croquettes.

Ma manman : ouais j'ai remarqué. T'en fais pas, je lui ai donné à manger.

Moi : tu lui as fait du riz, avec du blanc de pintade ?

Elle : nan, des rigattonni au boeuf.

Moi : ..............

Elle : elle a adoré.

Moi : tu m'étonnes...

Elle : et son popo était normal hein ! Même pas un peu mou. Au top !

Moi : ................

 

 

J'vais récupérer un chien obèse !!!

 

 

 

Styliste : daaaarling, tu crois que ce soir on peut avoir à manger, mais quelque chose dans le genre consistant ?

Moi : mais oui bien sur, un dimanche soir, pour 20 personnes, ya rien de plus simple...

Styliste : moi j'aimerais bien une bonne viande, avec de la sauce au poivre et des pâtes. Et un truc sympa en dessert. Au chocolat, ça serait bien...

Moi : ben j'vais appeler la Tour d'Argent.

Styliste : ah bon, tu crois ? Ils livrent ?

Moi : ben évidemment, tsss... Quelle question !

 

 

 

 

Styliste : Soooonia, pourquoi que le mannequin Giuseppina qui devait venir à 20h30 pour ses essayages est pas encore là ?

Moi : chaipas, demande à Brice, c'est lui qui s'occupe des mannequins. En fait, c'est passqu'elle s'est faite piquer par une guêpe. Ya son booker qui m'a envoyé des photos de son pied, tu veux les voir ?

Styliste : nan, merci. j'ai pas encore dîné.

Moi : et t'es pas prêt de dîner, crois-moi... hin hin hin (rire diabolique).

 

 

 

 

Moi : Allôôô ? Les Sévices Généraux ? Pourquoi qu'ya des ouvriers de Bulonie qui rigolent bêtement sur la terrasse ? Ils ont une vue plongeante sur les cabines d'essayages où c'est qu'ya des filles toutes nues dedans !

Eux : ben ils font leur boulot...

Moi : je veux un rideau occultant, ou des travailleurs homossessouels, ou sinon ils rentrent dans les Carpates ! C'est bien clair ou faut que je répète ???

 

 

 

 

Styliste : Sooonia, ya plus de pansements, ya plus de semelles, ya plus de culottes, ya plus de collants, ya plus de protèges-slips !

Moi : allôôôô, la dame de la pharmacie ? Vous faites les livraisons ? Quand je dis qu'on devrait avoir une carte de fidélité !

 

 

 

 

 

Moi : qui c'est qu'a encore touché à mon gloss !!! T'sais que tu joues avec ta laïfe toi !

 

 

 

 

 

Soeur Japonaise : allô Sonia, aï was wondering si tu pouvais me conseiller un restaurant sympa for saturday naïght ?

Moi : chérie, aï am sorry but aï am en pleine fasheune-ouik and aï am déborded.

Soeur Japonaise : no, c'est just que aï have la flemme de look on Internet.

 

 

 

 

 

Moi : qui c'est le p'tit rigolo qu'a encore pris du champagne ??? Les bouteilles sont comptées, vous z'allez avoir des problèmes !

 

 

 

 

 

Collègue de Sonia : Soso chérie, chuis fatiguée, regarde la tête ravagée que j'ai. Tu veux pas me faire un raccord make-up ?

Moi : mais si, avec plaisir ! Tu me connais, tant que j'ai les mains dans le gloss chuis heureuse !

Collègue Sonia n°2 : moi aussi !

Collègue Sonia n°3 : rhoooo c'est beau !!! Moi je veux !!!

Stagiaire n°1 : et moi ?

Stagiaire n°2 : après c'est mon tour hein ?

Moi : nan, pas toi. Toi t'es un garçon ! Sois pas vexé, le smoky-eye, ça va te donner l'air malade...

 

 

 

 

 

Moi : Allô Interfleurs ??? Faudrait m'esspliquer, votre livraison là, c'est du conceptuel, du virtuel, de l'utopique ?

Eux : ben pourquoi ? C'est pas ce que vous aviez demandé ?

Moi : j'ai commandé des arums et d'autres fleurs dans les tons blancs, avec des grandes tiges !

Eux : et c'est pas c'que vous avez reçu ?

Moi : perso, moi j'appelle ça un cactus... Ou alors on m'aurait menti ?

 

 

 

 

 

Cousin Mimine : tu sais que la colombe a encore pondu un oeuf ?

Moi : ben c'est bien... Que veux-tu que j'te dise ? Tous les z'animaux ont le droit de vivre leur laïfe... ppppffff...

Cousin Mimine : nan, mais en fait il est encore blanc, j'ai regardé au travers avec une lampe électrique.

Moi : Ah. Et à part ça ?

Lui : J'ai les pieds plats.

 

 

 

 

 

A ton avis, qui c'est qu'a encore passé sa soirée à dessiner des sushis sur une feuille ???

 

 

 

A SUIVRE...

 

 

mercredi, 08 octobre 2008

Sonia et le jardin d'enfants...

Quand t'es la meilleure assistante personnelle du monde et que t'es aussi très très polyvalente, faut que tu saches une chose ami lecteur : tu deviens la maman d'un peu tout le monde, et faut que tu trouves des solutions à tout, dans n'importe quel contexte...

 

3-anthony.jpg

 

V'là qu'un jour j'étais en train de savourer un repos bien mérité sur la terrasse de mon lieu de travail. Traduction : je fumais une cigarette en 5 minutes pendant que je pouvais encore le faire...

Et là ya un des mannequins qu'arrive. En p'tite culotte. Comme d'hab'. Les filles se promènent toujours à moitié nues dans les couloirs...

 

15 ans, mais elle en faisait 24.

 

Et je l'entends baragouiner dans son téléphone avec plein de hi hi ho ho hu hu hu yessssssssss, tonaïght !!! Kiss kiss !

Avisant son sourire tout niais quand elle a raccroché, j'y demande : ben iou seems tou bi happy ? Qué passa ??

Elle me répond : ah ben j'ai meet un photographe ya tou days, et là il m'invaïte à dîner.

Moi : un photographer ? Dineur ? How old is he ?

Elle : ben... Euh... 40 years aï think. Mais c'est for un job !

Moi : aaaahhhh mais nan hein !!! C'est pas good !!! Il veut juste te tripoter le bom-bom, c'est pas bien !

Elle : ah bon, iou are choure ?

Moi : yes, aï am choure !!!

 

J'ai jeté ma cigarette sur un pigeon qui servait à rien, et chuis allée discuter avec le booker de l'agence de la gosse, en disant que ça serait p'têt' bien qu'ils vérifient ses féquentations tout ça. Qu'elle venait à peine de sortir de l'oeuf ! et j'ai encore fait des grands moulinets de bras en disant que c'était malheureux quand même, qu'y avait la traite des Brésiliennes et tout !

 

 

Quand chuis reviendue, j'ai encore râlé car j'ai trouvé des gens (qui, je pense, ont le vaïce dans la peau) qu'étaient en train de fumer dans les locaux.

J'ai hurlé : par tous les Dieux du Gloss ! Mais la loi anti-tabac !!!

Visiblement, ils z'étaient pas au courant. Soit-disant qu'on leur avait rien dit...

Mais c'était trop tard, y en a un qu'a directement soufflé sur le détecteur de fumée.

Et Pouf ! On s'est tous retrouvés dans le noir...

Quand je dis tous, c'est tout le monde.

Tous les étages.

De toute la société.

Après ya une sirène qu'a commencé à hurler. Mais c'était pas ça le problème.

C'est qu'on était en train de faire des essais coiffure et maquillage. Et que ben les sèche-cheveux du coup ils marchaient pu non plus. Et les filles elles avaient la tête mouillée et que c'était le gros bordel et tout.

Donc, je suis allé voir mon 2è meilleur ami, après la dame de la pharmacie : le "monsieur" du salon de coiffure du coin.

J'ai dit : kikou, lol, mdr, on peut sécher les cheveux de ces jeunes filles ? Ouais, je sais, pour l'instant elle ont des mèches oranges mais c'est temporaire hein. C'est promis on va pas saloper tout vot' salon hein. Mais vous pouvez pas les laisser comme ça sinon elles vont attraper la mort avec ce froid !!!

Sur le chemin, j'ai croisé une des filles qu'avait un smoky eye pas terminé et elle m'a fait très très peur dans le noir.

J'ai hurlé : aaaahhhhh ! Ze déveul !!!! GHOST !!!

 

 

 

Je m'en retourne, et toujours avec des palpitations, je tombe sur le livreur des corbeilles de fruits.

Et le livreur il m'aime d'amour visiblement.

Il m'aime tellement, que c'est lui qui me livre personnellement les corbeilles, alors que c'est quand même le directeur de sa société de livrage de fruits.

Moi je le trouve gentil.

Sauf qu'il s'appelle Monsieur Cunni.

Moi je j'appelais "Monsieur Cumy" passque je croyais que j'avais mal saisi l'orthographe de son nom.

Mais à chaque fois il répond : non non Sonia, mon nom c'est Monsieur CUNNI...

Avec un air bizarre et très fier de lui.

Maintenant quand il livre les corbeilles, je dis aux hôtesses de lui baratiner que je suis pas disponible, sinon il continue à me mater le 95D d'un air étrange.

 

 

Entretemps la lumière était revenue.

 

C'est là que j'ai entendu un gros BOUM dans la cuisine.

Je me suis dite : ayé, ya encore un mort... pppffff...

Nan en fait.

C'était juste qu'y avait quelqu'un qu'avait encore essayé de faire marcher le micro-ondes.

Et ce micro-ondes est possédé. En 3 ans, j'ai jamais compris comment il fonctionnait tellement il a de boutons.

Parfois j'ai l'impression qu'il me provoque avec ses p'tits z'yeux perfides.

 

 

Chaipas pourquoi, mais j'étais tellement épuisée que j'ai passé le restant de la soirée à dessiner des sushis sur une feuille...

Certainement passque le Cousin Mimine m'avait téléphoné entre-temps, afin de me dire qu'il était très content du nouveau congélateur qu'il avait acheté...

 

 

 

A SUIVRE...

 

 

 

mardi, 07 octobre 2008

S.O.S. Tata Sonia à votre écoute !

Ya une chose qui faut que tu saches ami lecteur : quand tu bosses dans la mode, faut être polyvalente !

C'est comme ça qu'avant toute chose, ta meilleure amie,ça doit être : la dame de la pharmacie.

J't'essplique...

 

V'là qu'un beau jour de préparation de fasheune-ouik, je me dirigeais d'un pas léger et joyeux vers la cuisine de mon lieu de travail (ouais, passqu'ya une cuisine et même qu'elle est hyper haïpe. C'est pas juste un coin avec un pov' micro-ondes. C'est une VRAIE cuisine avec grand frigo, four, bar et tout).

 

En fait nan, le pas il était pas léger et joyeux.

L'était plutôt pachydermique en fait...

 

J'étais tellement crevée que j'me suis donnée des petites tapes sur les fesses en criant : allez hue hue Soso le dada !!!

Donc je me dirige en hénissant vers le bar la cuisine afin de voir si y aurait pas un truc à boire grignoter. Passque tu peux pas savoir ce qu'on mange dans ce milieu... On bouffe, mais alors on bouffe.

C'est là que j'ai remarqué qu'y avait du sang par terre. Dans le dedans de moi-même, je me suis dite : merdoum ya quelqu'un qui s'est suicidassionné !

 

Et là j'avise un truc écroulé dans la cuisine.

 

Je me rapproche de la chose.

 

Il s'agissait d'un être humain.

 

A y regarder de plus près : un individu de sexe mâle (enfin... à vérifier...).

 

J'ai touché.

 

C'était un des coiffeurs.

La coupe mulet ne peut tromper personne.

 

Le coiffeur il avait tout plein de sang sur lui et il baragouinait un machin que je comprenais pas.

Je me suis dite : ah ben ça va, déjà il est pas mort.

Il a juste eu le temps de me montrer qu'y avait un morceau de son doigt qu'était parti avec une paire de ciseaux.

Et il s'est évanouillé. Là, comme ça. Dans mes bras. Pfiiiiout ! Comme une p'tite crotte.

 

N'écoutant que mon courage, et vu que je suis rien qu'une p'tite vicieuse qu'en perd jamais une, j'ai directement fait le numéro des pompiers. Ben quoi ? Toute la journée je vois des nichons, alors de temps en temps, moi aussi j'ai le droit à un peu de bonheur nan ???

Je suis un être humain !!!

 

J'ai hurlé dans le téléphone : Monsieur le Chef des Pompiers, faut v'nir tout de suite ! Ya un type qu'est en train de décédassionner devant mes z'yeux dans d'atroces souffrances ! Envoyez-moi une camionnette avec plein de beaux pompiers dedans, et pas trop habillés ça serait mieux.

Le chef des pompiers il a pris tout son temps et il m'a demandé : il s'est évanouillé ? Ben on va attendre qu'il se réveille alors. Ensuite vous l'emmenerez à la pharmacie.

Moi : ouatttt ze fuck ! Nan nan nan ! Complot ! Moi j'veux voir des pompiers nus ici tout de suite maintenant !

 

Et ben tu sais quoi ?

Sont jamais venus les soldats du feu. Nus ou habillés...

Soit-disant qu'y z'étaient débordés et qu'ils se déplacaient pas pour un simple doigt coupé.

Donc j'ai donné une claque au coiffeur pour le réveiller de son émotionnage, pis je lui ai fait un garrot avec le seul truc que j'avais sous la main, c'est-à-dire CA :

 

CIMG0296.JPG

Oh tu peux rigouler va ! Ne me lance pas la pierre, je suis une fille prévoyante moi ! On a beau dire aux mannequins de venir avec des strings de couleur chair pour faire les essayages, ya rien à faire, y en a toujours une qui se ramène en grosse culotte à pois.

 

NB : toujours garder un string sur toi.

Ca pourra te rendre service dans des situation que tu peux même pas imaginer toi-même...

Pis n'oublie pas que j'ai fait une formation secouriste chez les pompiers.

Donc j'ai emmené mon coiffeur à la pharmacie du coin où ils ont été discrets, et n'ont fait aucune reflexion quant au fait que sur le doigt coupé y avait un string emmailloté.

Z'ont l'habitude avec moi. Savent que je viens d'une dimension parallèle. A force, ils posent plus de questions...

 

 

 

Je reviens dans la cuisine (passqu'avec cette affaire-là, j'avais encore rien mangé).

 

Et j'avise une autre chose par terre.

 

Je m'approche.

 

Il s'agissait également d'un être humain.

 

Je touche : un individu de sexe féminin.

 

A y regarder de plus près : un mannequin en train de pleurnicher.

 

J'y demande : ben qu'est-ce qu'ya mon petit ? Wouatt's wrong ? Qué pasa ? Hola que tal muy bien é tou ???

Elle : chuis trop grooooosse, j'vais jamais y arriver... Aï am tou nulle !

Moi : ppppfffff... Allez, encore une ! Ben ça tombe bien, ya des macarons ici, look ! Moi j'peux pas en manger bicozz j'ai un blog. J't'esspliquerai, c'est trop compliqué... It's contre maï religion.

 

Et là, c'est comme si elle avait croisé Saint-Paul sur le chemin de Damas,

et qu'elle avait reçue la révélation divine...

 

Elle me dit : nan mais iou know, avant de venir here, j'ai passé casting chez bouip bouip et ils m'ont dit que j'étais too fat...

Moi j'ai répondu : c'est normal, chez bouip bouip, c'est connu, les filles sont mal traitées iou know. Ici, nous on est des z'humains. Tiens bouffe ! Tu pleureras moins.

 

Et là elle me montre un truc.

Un truc qui initialement, à la base, dans une vie antérieure, devait être un pied humain.

Mais qui maintenant ressemblait à de la bouillabaisse.

Chez Bouip Bouip ils avaient pas sa taille de chaussures, donc ils l'ont obligée à mettre plus p'tit.

Et c'est pour ça qu'elle avait plus de talon c'te pov' gosse...

 

5 minutes plus tard :

Bonjour Madame l'Apothicaire, j'vous amène un de nos mannequins pour soigner son pied. Oui je sais, c'est une boucherie, mais c'est pas nous qu'on lui a fait ça hein !

 

....................................

 

Et pis, pour moi ce sera une boite de Lexomil, merci. Nan j'ai pas d'ordonnance... Mais j'aimerais bien avoir 2 minutes pour bouffer quelque chose ! Z'avez une carte de fidélité ? On peut se tutoyer p'têt' ?

 

 

A SUIVRE...

 

 

dimanche, 05 octobre 2008

Ze Show must go on ! Ma Fasheune-Ouik à môaaaa...

Tu sais quoi ?

Tu peux pas savoir comment chuis trop heureuse dans le dedans de l'intérieur de mon moi-même de pouvoir enfin écrire ce genre de note ! Ca fait 3 ans que j'veux te raconter des trucs sur mon boulot, mais je pouvais pas. Mais maintenant tu vas y avoir droit ! Tu vas en bouffer de la fasheune...

Et Ivana m'a interdit formellement de dépressionner. Alors je fais tout comme elle dit...

Jusqu'ici, je n'avais jamais parlé de mon boulot de la vie réelle. Or, depuis mon coming-out, j'peux enfin le faire et révéler tout plein de choses là-dessus. On s'en fout, j'ai pu rien à cacher, surtout pas ce blog, et j'ai distribué mes cartes à plein de gens alors... J'assume cet espace qui est une partie de moi. Mais attention, tu ne sauras rien de personnel non plus. Ca restera vague... Je respecte les gens qui travaillent avec moi. Juste des anecotes...

C'est pour ça que les blogs de mode me faisaient un peu marrer... Enfin, je suis pas fachée avec tout le monde hein. Ya des filles qu'ont de l'humour dans la blogosphère. Et même que j'ai des coupines au sein de la secte des "têtes coupées".

Oui oui, je ne suis qu'Amour...

 

Bon alors, comment que ça se passe quand on travaille dans le monde merveilleux de la mode qui fait tellement rêver, hein ?

Déjà, faut pas être faignant, passque tu bosses tellement que t'y crois même pas toi-même...

Et faut surtout pas montrer que t'es fatiguée !

 

Tu crois qu'on est toujours dans les soirées mondaines à lever le p'tit doigt, en buvant des coupettes et en bouffant des macarons Labourée ???

Et ben : NAN !

 

Les soirées... T'es tellement crevée que t'y vas même pas, ou alors tu restes juste 1 heure pour faire bien...

Et les macarons c'est juste pour faire patienter les mannequins pendant les castings. Passque si c'est un mannequin connu, et qu'il doit attendre plus de 5 minutes, et ben... il se casse !

Donc faut lui donner des macarons. C'est une convention. C'est comme ça. Et c'est pour ça aussi que j'en bouffe pas.

Mais parfois on te répond : no thank iou, I cannot eat. I am a model iou know... (ça c'est au cas où t'aurais pas remarqué)

Et quand c'est des mannequins pas gentils (et y en a...) moi, vu que je suis rien qu'une grosse counnasse, et ben je fais exprès de les faire attendre... Gnarf.

Où une autre à laquelle je demande son Book et qui me répond : I don't have maï book bicoz I am not acting like a simpeul model iou know... (genre chuis tellement connue tu vois...).

Mais la plupart du temps, les filles sont très gentilles et on se fait plein de gros bisous et tout.

 

CIMG0277.JPG
Comme ma p'tite Georgina, que j'aime d'Amour...

 

Et vu comme je suis esseptionnelle, j'ai trouvé encore mieux que les macarons pour faire patienter les mannequins :

MAYA !

 

Tu vois les photos sur le côté avec les pompes incroyables et le chien snob ? Et ben c'est pas moi... Désolée de te décevoir, mais ce sont les souliers des top-models qui font mumuse avec ma star de toutou. Et du coup elles gueulent pas pour l'attente... Mon chien c'est devenu la mascotte ! Il a même un collier blason !

 

CIMG0106.JPG
Look at c'te classe internationale...
Elle a même faillit être embarquée pour la Russie à l'insu de mon plein gré !

 

Mais en fait, le casting des mannequins c'est Brice qui s'en occupe. C'est pour ça que je te colle des photos de lui partout.

Alors qui est Brice Compagnon ? Passque figurez-vous qu'ya encore des gens qui posent la question... pppffff...

Ben c'était l'un des membres du Jury dans l'émission Top Model 2008 sur M6. Même qu'on croyait qu'il était pas gentil passqu'il trouvait les filles trop grosses... 

top_model_2007_image_diaporama_portrait.jpg
C'est pas la grande blonde, et il a pas les cheveux longs...

 

C'est aussi le plus grand Casting Director de France et de Navarre. Tu me crois pas ?

Il a découvert des gens comme Audrey Marnay ou Anna Mouglalis.

Et pour toutes ces jolies campagnes de pub très connues, ben c'est lui qu'a trouvé les gens... Dans la rue... Ca s'appelle du "casting sauvage".

benetton-10.jpg

 

Pour finir, c'est le Directeur Artistique du Journal WAD (dont je vais te parler prochainement, vu que je vais avoir une page dedans... hu hu). D'ailleurs, je vais te causer "tricot" et ya une de mes lectrices qui doit trembler... hin hin hin... Rire diabolique...

couve1.jpg

 

 

Pendant la préparation d'un défilé, Braïce et moi on est dans le même bureau. C'est-à-dire un Showroom d'environ 400 m² rien que pour nous tous seuls.

Et Brice il range pas son bureau qu'est rien qu'un gros booordel qui déborde sur le mien, et il parle fort et il a le téléphone qui sonne le plus de toute la galaxie et de tout l'univers. Et en plus il a laissé la sonnerie de l'opérateur Orange... Tu imagine ce que ça donne dans mes z'oreilles 100 fois par jour ?

 

Alors, au lieu de me remettre 15 couches de gloss successives, vers 23h on a décidé de s'ouvrir une p'tite bouteille de vin blanc aligoté (bien frais, et bien agréable).

 

C'est au 3è verre qu'on a commencé à se sentir beaux, invincibles et super importants. Des Dieux vivants quoi !

 

Puis Brice est parti aux toualettes, histoire de changer l'eau des poissons.

 

Et son crétin de téléphone il a encore sonné... Tu sais, pendant la Fasheune-Ouik, ya personne qui dort en fait. Que tu sois un Samedi à 8h du mat' ou un Dimanche à 23h, y toujours des gens dans les agences de mannequins.

 

Moi : Allôôôô ? S.O.S. Détresse-Amitié Bonsouââârrr !

Assistant de Brice : euh... Bonsoir... Est-ce que je peux parler à Brice s'il vous plaît ?

Moi (bourrée) : nan, ça va pas être possibeul, il est parti faire caca.

Assistant : euh...

Moi (ronde comme une queue de pelle) : ben ouais.. Que voulez-vous ? Ca lui arrive 2 fois par an, le pauvre...

Assistant tout gêné : ben.. Euh... Oui, je comprends... Vous pouvez quand même lui demander de me rappeler.. Quand.. Euh... Ben quand il termine...

Moi : ouais, si il revient... Vous savez (hips) il doit être bien là où il est hein !

 

 

 

Ensuite, c'est Brice qu'a fait le p'tit rigolo...

 

Stagiaire dans une agence de mannequin très très connue : bip models Bonsoââââr !

Brice (au 4è verre de vin blan aligoté bien frais, bien agréable) : est-ce que je peux parler au directeur de l'agence de mannequins très très connue siouplaît ?

Stagiaire impressionné : euh... Qui dois-je annoncer ?

Brice (frais comme la Romaine) : sa Mèèèère !

Stagiaire confusionné : Gné ?

Brice : oui, vous lui dites que c'est sa Mèèèère au téléphone !

Stagiaire : ben... Euh... Il est en ligne, j'vais voir si je peux le couper...

Brice : ben vous allez pas le couper quand même ? Vous allez lui faire mal !

Stagiaire : euh... Il a vot' numéro ?

Brice : ben oui quand même ! Le numéro de sa Mèèèèère !!!

  

 

brice.jpg
J'crois que parfois, on le perd...

 

 

Ah nan mais j'te jure qu'on rigoule hein !

 

 

A SUIVRE...

 

 

 

 

vendredi, 03 octobre 2008

Ayé c'est fini...

Rhooo mes z'enfants...

Ca c'était du Show émotionné et plein d'Amour dans le dedans hein !

Promis, je te raconte tout. J'vais te pondre un billet comme t'en as rarement lu.

Mais là faut que je cuve dorme au moins 3 jours...

 

 

CIMG0284.JPG
Tu peux dire que ce sac est une pure tuerie !
Oui tu as le droit...

 

 

 

 

                           
00480m.jpg
                            
00500m.jpg
Bye-bye Ivana... Bravo, tu es une Reine !

jeudi, 02 octobre 2008

Cette note est un coming-out modesque...

Ya un truc que vous z'avez du remarquer ici, c'est que je ne parle jamais de mon travail de la vraie vie réelle.

Vous savez que je bosse dans le monde merveilleux de la mode, mais vous ne savez pas ce que j'y fais, ni chez qui je suis...

 

MS0N0820.jpg

 

Alors, aujourd'hui je fais mon coming-out à ce sujet.

Pourquoi aujourd'hui ?

 

Parce que c'est le dernier défilé de ma chef adorée... Ma chef, c'est Ivana, Directrice Artistique d'une maison de couture. Et moi, je suis son assistante personnelle.

Et tu sais quoi ?

 

Je suis remplie de tristesse dans le dedans de moi-même.

Mais à point que t'as même pas idée !

 

Plus de 3 ans 1/2 à ses côtés. 7 Défilés...

 

00390m.jpg

 

Souvent on me demande : mais alors tu fais la même chose que dans Le Diable s'habille en Prada ?

Je réponds : ouais. Sauf que moi, j'aime ma boss !

 

Maintenant, je pars vers de nouveaux horizons... Que je sais pas encore quoi exactement, mais je vous dirai quand j'aurais trouvé. Promis.

 

J'ai juste écrit cette note pour dire que j'ai vécu une aventure extraordinaire. Fréquenté des gens connus et inconnus, fait ami-ami avec tous les plus grands mannequins de la planète, entre futilités, légèretés et sérieux, moments de stress et instants de joie, j'ai appris beaucoup beaucoup de choses.

 

00360m.jpg

J'ai parfois pleuré aussi... Mais ça c'était au début, et Brice me filait des mouchoirs.

Passque la préparation de la Fasheune-Ouik c'est crevant. Surtout avec un crabe de la nouille.

 

Mais, on a des bulles d'oxygène en chantant "du côté du côté de Nogent" avec les stylistes...

 

Le chauffeur de taxi m'a même dit hier : Mademoiselle, ya vos yeux qui vont tomber !

 

Alors chuis allée les ramasser.

 

D'ailleurs : reconnaissance éternelle au mec qu'a inventé l'anti-cerne...

 

Mais juste pour toi Ivana, puisque je viens de te faire part de l'existence de ce blog : MERCI... D'avoir cru en moi et de m'avoir fait confiance, alors que je ne connaissais rien à ce milieu.

Merci pour cette belle approche de la mode pensée par une femme, et créée pour les femmes.

 

00010m.jpg

 

Merci pour ce rêve et toute cette force que tu dégages. Tant pis si ça vous paraît niais. C'est réellement ce que je pense aujourd'hui. Et c'est mon blog de moi et je fais c'que je veux !

 

 

Hope that our roads will cross again very soon.

 

PUSA (= Bisou en Croate).

 

 

L'est belle hein ?

 

633313458599597981.jpg
Photo de Peter Lindbergh

 

 

 Crédit Photos : Céline & Style.com