« Le Cousin Mimine, la problématique du maquillage chez les gonzesses et divers... | Page d'accueil | Et maintenant, on les départage ! »

mercredi, 25 juin 2008

Tu Pintades, Elle Pintade, Vous Pintadez ???

Bonjours les glands !

 

Aujourd'hui, je vous remets une petite louche de Pintading (passque ça fait trop du bien de savoir que vous n'êtes pas seul(s)).

Et pis, j'vais même vous donner du cadal pour la peine !

Comment qu'y faut faire ?

Ben c'est très simple : dans les comm, tu vas me laisser ton propre témoignage...

Et le plus drôle, le meilleur, le top du top, il gagne un assortiment de maquillage haut-de-gamme avec des fards et du gloss et tout et tout ! Que même si t'es un garçon tu pourras l'offrir à ta femme, ta soeur, ta môman ou ta maîtresse...

 

Voualàà.

 

 

C'est beau nan ?

 

 

Ci-dessous, des exemples de ce que j'ai pu recueillir récemment... C'est merveilleux, c'est fort, c'est grand, c'est magnifique...

 

 

safe_image.jpg

 

 

 

 

Une copine s'est fait branchée par mon mec sur Meetic... Il me dit que ce sont ses collègues qui lui ont fait une blague...

 

 

 

 

Mon ex, lorsque nous étions ensemble et que nous nous voyions tous les jours, a oublié mon prénom après six mois d'amour et d'eau fraîche.
On était en public. J'ai rigolé poliment. Pas de moulinets de bras. J'ai dit : Je vais aux toilettes me remettre du gloss.
Plus tard dans la soirée, il m'a affirmé qu'il voulait m'épouser. On était en public. J'ai rigolé poliment.
Lors du mariage, lorsque le curé aurait dit : "Voulez-vous épouser Adeline pour le meilleur et pour le pire?", vous croyez qu'il se serait posé la question de savoir qui était cette fille?

 

 

 

Hello,
Je vous rejoins ici aussi car je pense avoir mérité ma place chez les Pintades-Gourdasses.
En janvier, je rencontre un mec qui me fait craquer. On se voit plusieurs fois bisous bisous sympa mais il me saute pas dessus ... Suis-je sur mars ?? Au bout de quelques semaines, il m'avoue qu'il est maqué mais que sa nana vient de le plaquer ! Rupture inévitable (Monsieur est malheureux ....)
Il reprend contact avec moi en Mai. Moi qui craquait toujours un max sur lui je cours comme une vraie PG de compét'.
On se voit, il me saute toujours pas dessus. Donc je crève l'abcès, et là il me sort qu'il est pas prêt qu'il va hypothétiquemenet obtenir une formation sur Paris (carrément le bout du monde) et qu'il veut pas s'engager .... (Et bla bla et bla ..) Je lui ai raccroché au nez et j'ai remis du gloss ....
Si vous comprenez le but de sa démarche, éclairez-moi parce que là je sèche...

 

 

Un soir, mon mec (1 semaine qu'on était ensemble) me dit "j'ai une surprise, viens je t'emmène".
Moi : "waou une surprise, méga génial !" Je saute dans sa voiture et nous voilà partis... pour un Formule 1 !
Essayant d'avoir l'air normale : "c'est ça la surprise ?"
Il me dit : "attends, t'as pas tout vu" et il me sort ... du jus de pomme et des petits gâteaux !
Une fois dans la chambre, il regarde le foot et ne s'occupe plus de moi.
Et à minuit pétante, il me dit "c'est l'heure" me sort le grand jeu, le calin bestial, et s'endort tout content.
Le lendemain, il me ramène et me laisse avec un "j'te rappelle".
Plus de nouvelles.
Et puis deux ans après, c'est-à-dire ya 3 jours, le voila qui m'aborde dans la rue. Bien sur je lui avais réservé un accueil glacial. Et qu'est-ce qu'il me sort là devant tout le monde dans la rue à voix bien haute ? "arrête j'étais un bon coup quand même ! T'as kiffé non ?"
         
                   
        
J'ai encore tellement honte d'avoir été SI stupide et naïve que j'arrive pas à l'écrire! Mais ça inclut amnésie, harcèlement et dépôt de plainte chez les flics...
             
               
                  
Juste pour le plaisir :
1. Mon « jenesaispascommentjedoisl’appeler » m’explique que non je ne suis pas sa copine vu qu’il est déjà en couple, mais l’idée c’est que moi je lui soit totalement fidèle et que je le laisse vivre son histoire avec sa moitié, bien sûr, pendant qu’on est ensemble. Oui, PG attitude je l’ai fait…
Et le pire c’est que c’est lui qui m’a largué et qu’il m’a fallut des mois pour m’en remettre (oui parce que quand même j’étais amoureuse sinon ce ne serait pas drôle !)

2. lors d'une rupture:
Lui : "non mais je te quitte pour ton bien"
Moi : "mais laisse moi décider ce qui est bien pour moi !"
Lui : "bon ben je te quitte pour mon bien alors..."

J'ai le droit à la carte de membre ??
      
             
                    
     
Un mec maqué veut sortir avec moi, je lui dit non tant qu'il est avec elle. Tant mieux, il refuse de faire de moi sa maitresse ! (selon ses mots) J’attend sagement qu’il rompe, puis après un moment on sort ensemble, enfin.
1 mois de relation à base de "je t'aime", "c'est génial d'avoir enfin trouvé quelqu’un « à sa hauteur » (si si il l’a dit), une fille fidèle en plus parce que ça se fait rare, et de non franchement il n’y a pas à chier « t'es une fille qui fait rêver » (sympa pour son ex !)
Bref lorsqu’elle me traite de « belle petite pute » sur Face Book, je comprends qu’en fait non il ne l’avait pas largué.
Normal.
En fait la moitié de nos amis en commun pensait qu’il était avec elle, et l’autre moitié qu’il était avec moi, d’où mon manque de méfiance…

Finalement, j'ai remis du gloss et je l'ai quitté.
             
       
               
Maintenant c'est à TOI lecteur !
Et si t'es trop timide, tu mets un pseudo ou tu m'envoies un mail...
ET TOUT LE MONDE PEUT JOUER ! FILLES COMME GARCONS !!!
               

Commentaires

Ah pas besoin de cliquer pour que ça s'affiche en grand, ya des choses assez GROSSES qu'on voit déjà très bien hin hin
Bisous la belle

Écrit par : despe lili | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

J'ai payé un aller/retour Montpellier-Paris plein pot en tégévé pour m'entendre dire qu'il me quittait pour une nana dont il était amoureux quand il avait 18 ans et qui voulait ENFIN de lui 15 ans plus tard.

Tout ça alors qu'on était en train de préparer ma transhumance Province/Paris pour le rejoindre définitivement.

Mais que c'était pas grave, comme j'étais cool il fallait que je comprenne son bonheur, que je sois contente pour lui, qu'on allait rester amis et qu'il m'invitait à son mariage prochain, que je pourrais même venir avec mon futur copain et qu'on pourrait se faire des petits week-ends de temps en temps.

Je crois que le bonheur l'aveuglait.

J'ai pas remis de gloss, j'en mettais pas à l'époque, mais j'ai brûlé ses affaires restées chez moi.

Écrit par : Pivoine | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

J'avoue m'être empressée de cliquer sur l'image avant de lire c'qui avait en dessous ^^

Écrit par : Margo | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Hé be mazette !! Il est comment dire...... bien "doté" Ton Nil ! Tu dois pas t'ennuyer toi coquine ;-)

Écrit par : DavinA | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je mange du gloss.
C'est dire si j'ai pas besoin de concourir hein...

Écrit par : nath | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je l'avoue, moi aussi j'ai cliqué sur l'image...
Pourquoi je dois absolument gagner du gloss ? Parce que... l'an dernier, je rencontre un garçon, blond, bien joli, drôle... 2h avec lui, ça y est, je l'aime.
Et il a l air de m'aimer aussi, au vu de la nuit que l'on passe !
Il me quitte sur un "je te rappelle". J'attends. J'attends. Le lendemain, toujours aucune nouvelle...
Jusqu'à ce qu'il n'arrive dans la boutique où je bossais, accompagné d'une sale blondasse qui EN PLUS s'est payé le luxe d'acheter les fringues trop chères pour moi.

Écrit par : pauline | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas si ca fait de moi une pintade gourdasse mais un mec m'a quittée "parce qu'il m'aimait trop" ! Pauvre chou...

Écrit par : Céline | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

J'ai cliqué, pourtant, j'aurai dû savoir que tu ne mens jamais !! Agrandis la pour moi veux-tu ?? Je t'en supplies à genoux, je veux voir ce qu'il a dans le slip ^^

Écrit par : Fran | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je suis sortie quelques 6 mois avec le frère d'une super copine, et bien sûr, comme une grosse nouille, j'étais quand même pas mal accrochée...
Ce bas du front, après un week-end en "amoureux" chez lui, où ses performances des choses de l'amour se sont révélées plusse que décevantes, s'est décidé à me laisser tomber...
Enfin il a quand même fallu que je l'appelle une bonne dizaine de fois pour que trois jours plus tard il décroche et m'annonce (par téléphone, oui oui, so class!) qu'il préférait qu'on s'arrête là...
Bien évidemment, il n'a pas voulu qu'on se voie pour terminer notre histoire de façon digne, c'était bien plusse amusant comme ça !

J'ai su plus tard qu'il m'avait laissée pour une autre, lorsque ma copine (adorable mais quelque peu distraite) m'a gentiment raconté que "celle-là, j'crois qu'il l'aime vraiment, tu sais, c'est la SEULE qu'il n'aie jamais trompé" >__<

Pour le coup, j'ai envie de dire: VDM ...
Bref, un p'tit coup de gloss, ça m'ferait pas de mal je pense...

Écrit par : Airelle | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Nil il a même la classe en slibard orange et c'est pas donné à tout le monde donc une fois de plus, jackpot sonia ;-)

Écrit par : Nessa | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Ma contribution de PG :

J'invite un de mes potes de bureau à dormir chez moi en raison de problème de transports, suite à une soirée (on était très copains je précise).
Vla le moment d'aller se coucher, je lui prépare le canapé et vais me coucher. Monsieur s'effondre sur mon lit à mes côtés et refuse d'en sortir en me chantant une souris verte (véridique). A 5h du matin j'abdique car je tombe sous le coup de l'épuisement, je prends garde de le prévenir de ne pas tenter quoi que ce soit sinon c'est la gifle garantie (j'étais en couple depuis 7 ans...).
Une heure plus tard, mon reveil sonne, bien que je n'ai pas fermé l'oeil (je suis méfiante).
Le boulet me saute dessus s'accroche à moi comme un koala, me lèche le cou en miaulant comme un chat !
J'hallucine et il me dis je suis un gros chat miaouuuuuuuuuu !
J'ai éclaté de rire, lui ai filé ses affaires et l'ai mis dehors alors qu'il me supliait de l'embrasser (on crois rêver!)
Arrivée au bureau Mr me dit devant témoins, que mon mec est un gros naze laid comme un poux et que franchement je suis pas difficile pour me taper une merde pareille depuis si longtemps (je l'ai plaqué depuis le mec en question hein mais à l'époque il était très bien!)

Ce à quoi j'ai répondu "Ecoute faut croire que je suis sélective parce que le fait est que t'as pris une sacré tôle !"
Vous y croyez si je vous dis que presque 3 ans plus tard je suporte encore ce boulet ?

Écrit par : Glamazone | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

PG attitude ... 2 en 1.

Celui qui se demande comment une "fille comme toi" s'intéresse à lui, alors que y'en a plein d'autres dans cette soirée, qui te raconte un peu sa vie, qui te lit les lignes de la main (véridique) et qui réussit, dans cette boîte, à te sortir des ptits trucs qu'il avait certes une chance sur 2 de se planter, mais manque de bol pour moi, ca correspondait tout à fait à MOI.
Et puis bon, le passé de PG oblige, tu te méfies un ptit peu parfois, alors j'ai sorti mon beau discours, "de toute façon, demain je saurais ptet même plus comment tu t'appelles, et puis on est en soirée quoi, et puis s'attacher aux gens ça fait mal, blablabla." Et lui qui me dit que "non, j'suis pas comme les autres, tu vois, tu vas me donner ton numéro, et j't'appelle demain. On ira boire un verre, en plus, oh beh dis donc, j'bosse pas très loin de ton quartier, t'as vu ça ?"
Ce serait mentir que de dire que j'ai pas imaginé plein de choses à ce moment précis (bon ok, y'avait eu pas mal de vodka avant, mais c'est pas une raison pour croire n'importe quoi ...). EVIDEMMENT, il a jamais rappelé. Et j'sais même pas comment il s'appelait. Il me l'a dit, mais j'sais plus. Et puis des fois j'me dis que j'avais du trop boire, et que j'lui ai donné un mauvais numéro (ça, c'est pathétique !)


Et si j'ajoute que quand j'ai fait la PG avec cet inconnu, ben j'étais déjà en PG attitude depuis des mois avec un abruti, qui m'a fait tomber sous son charme au fil des mois, en gagnant ma confiance, en étant proche, etc. Pour finir par me dire que "je sais pas pourquoi, mais quand j'imagine l'avenir, j'nous vois aller loin ensemble." (Finalement, on est allés d'Orsay jusqu'à Chatelet, et de la gare de l'Est jusqu'à Notre Dame. Vachement loin hein ?) Et il était jaloux le bougre, quand j'voyais un autre mec (alors que, RAPPELONS LE, entre lui et moi, à part toutes ces belles paroles, y'a rien eu. PENDANT 5 MOIS. PG attitioude.)
Même qu'un jour il m'a dit "Ecoute, je sais pas ce que j'attends de toi, ni ce que je veux, et je ne sais pas quand je le saurai. Je ne veux pas t'empêcher de t'amuser et d'aller voir d'autres mecs si t'en as envie, mais si tu le fais, je ne sais pas si je t'en voudrai ni si je te le pardonnerai." (Oui, après coup, BIEN SUR que ça ressemble à un piège. Mais moi j'étais aveuglée tu comprends ... Parce que j'tenais à lui, et que j'commençais à bigrement bien l'aimer.)
Et donc c'est quelques semaines après cette annonce que j'me suis pintasse goudassifiée avec l'inconnu du dessus. L'abruti l'a pas su. Mais 3 jours après, une amie commune me dit, sans se douter que j'étais une PG à fond dans cette histoire : "ah tiens, tu sais que l'abruti s'est fait une meuf y'a quelques semaines pendant une de nos soirées ?".

BADABAM.

Crise de Pintasse Gourdasse, explications avec lui, qui réussit à me sortir que "oui c'est vrai, mais je savais pas comment te le dire, je voulais pas te casser en deux tu comprends, je sais que tu es fragile."
Et il a même ajouté "J'ai pas envie de disparaître de ta vie."

Pintasse Gourdasse jusqu'au bout hein ?
Ben ouais. J'l'ai pas fait disparaître. J'ai continué à jouer à être "amie" avec lui. Alors que j'me torturais de sa faute, que j'ai pleuré pendant je ne sais combien de temps, et que je ne comprenais pas comment un mec aussi bien, aussi intelligent, aussi cultivé et aussi sensible que lui ait pu me faire ça.

Ca a duré un bon mois encore.

Et puis j'l'ai supprimé de mes contacts MSN.



Mais j'l'ai retrouvé sur FaceBook.
Et j'ai encore son numéro de portable.
Et son adresse mail est encore enregistrée dans mon carnet d'adresses.

J'me retiens fort fort fort pour pas le contacter, mais c'est difficile parfois. Et j'me retiens encore plus fort pour pas lui dire tout ce qu'il m'a fait subir pendant ces mois d'abstinence (oui, disons le encore une fois, y'a même pas eu un petit bisou pendant ces longs mois de PG ...).



Le pire, c'est que je me rends compte de tout ça, mais que j'arrive pas à devenir un être de lumière et de brillance. Je reste PG, surtout quand c'est l'abruti qui me contacte (ouais, lui il me contacte, parce qu'on doit rester potes tu comprends, si on ne se parlait plus du tout, j'lui manquerais, nos longues discussions lui manqueraient, etc.)

Tu crois qu'en le laissant me contacter comme ça, j'me pintasse gourdassifie encore ?

Écrit par : Pau | mercredi, 25 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Tu crois qu'il faut que je me mette au gloss, pour réussir à rester zen dans les situations de PG power ?

Écrit par : Pau | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

J'adore l'histoire du mec du Formule 1 !!! L'hôtel, le jus de pommes et les petits gateaux, je pourrais trouver ça mignon, après tout si on a pas trop les moyens, ça a son charme ! Mais alors le mec qui passe la soirée à regarder le foot, qui attend minuit pile pour passer aux choses intéressantes (bah oui le sexe, c'est avant de dormir, tout le monde sait ça) et qui s'étonne ensuite que la chanceuse n'ait pas gardé un souvenir ému de cette soirée, c'est vraiment très très bon !!

Écrit par : Coralie Marie | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

je me regale de toutes ces histoires :)
sublime !!
divin !!

une question c'est quoi le contraire d'une PG???

Écrit par : woab | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

y'a pire en PG les filles : moua !

3 petits jours que le môssieur et moua on fait des galipettes dans tous les sens, il arrive un beau matin pour me dire : "Dis donc j'ai un gros problème... j'ai un bouton sur la v..... tu pourrais regarder ?"
Moua inquiète je me mets à genoux pour diagnostiquer le bubon, déballage de la marchandise et là j'entends :"Nan je rigole par contre pendant que t'es en position tu pourrais pas.... ?"
Je me suis relevée fissa et j'ai dit : "Je peux pas ! J'ai du gloss !"
Autant te dire que l'histoire n'a duré QUE 3 jours !

Écrit par : margouillette | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je rencontre ENFIN quelqu'un de sympa, marrant, charmant après des mois de disette...

On se voit quelques fois, le courant passe bien... Il vient un soir à la maison... ça part très vite en cacahuète, mais je préfère le prévenir de suite "j'ai mes règles".

Ok, c'était pas vrai, mais je préférais prendre mon temps avec lui car il me paraissait BIEN, et je ne voulais pas trop précipiter les choses. J'avoue, j'aurais pu lui dire la vérité et ne pas sortir une excuse aussi foireuse. Soit, passons.

Et voilà qu'il me répond: "Ah ok, dans ce cas je me casse".

BAM. Et il part sous mes yeux ahuris.

Pintade Gourdasse Forever.

Écrit par : Désirée | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Merci le cretin-qui-a-envoyé-un-mail-sympa ...

J'dit pas ça parce qu'on voulait absolument voir Nil.
Mais j'trouve ça vraiment immature que certains laissent des commentaires blessants
... le plus beau la dedans c'est qu'il n'y a aucun intérêt !
Si c'est un adulte, j'dit bravo, vraiment ... grande classe quoi.
J'pensais que ce genre de commentaire était strictement réservé pour le cultissime SKYBLOG.COM ... Comme quoi ^^ tout est possible

J'espère qu'il n'a pas été si méchant et qu'il ne t'a pas vexé "dans le dedans de toi-même" Oublie le et vis ta vie comme tu l'entends (oui oui c'est un ordre)
Pi merde on s'en fout, on le connait même pas.
T'es heureuse (peut-être même amoureuse) et ça plait pas aux gens.

LES ENVIEUX SONT CONS FACE AU BONHEUR DES AUTRES !

Écrit par : Margo | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

woab > je sais pas :) Dans l'absolu, le contraire de la PG, c'est celui qui la fait devenir une PG, non ?

Écrit par : Pau | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Tiens j'ai même pas dit que j'avais raté 4 partiels pour l'abruti ... Donc 3 où je ne me suis même pas présentée.
Tout ça pour pouvoir passer plus de temps à DISCUTER de notre futur "nous" avec lui ...

Sans parler des sorties que je ne faisais plus, et des longues heures d'attente quand LUI était sorti.


Oh là là ...

Écrit par : Pau | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

En ce qui me concerne, c'est le pseudo rebel-trop-mystérieux-du-lycée qui m'a laissé un souvenir mémorable... Après des mois à se tourner autour, il me donne rendez-vous, arrive avec quoi 3h de retard (!)? Baisers chastes et rendez-vous pris pour le lendedemain. Bien sûr le lendemain, personne... il a oublié, il était à la piscine avec ses potes (!!)...
Des coups comme ça pendant 2 ans, moi toujours prête à le revoir dès qu'il me sonne... Pathétique petite junkie accro aux mauvais garçons.

Et puis un jour, il disparaît totalement. Limite je le crois mort. J'apprends des mois plus tard, par un pote, qu'il est parti vivre dans le sud et qu'il est devenu pêcheur (!!!)

Le temps passe, et cette année (soit 2 ans après sa reconversion) mon téléphone sonne... Voué le rebel is back... Je décroche, vraiment surprise, et il me sort "salut ça va toi?" comme si on s'était vus la veille! Incroyable le mec! Il m'a achevé d'un "tu sais j'aimerais bien te revoir, si je suis parti c'est un peu à cause de toi..."
J'ai éclaté de rire et promis d'y réfléchir, avant de raccrocher.

Il y a des mecs qui ne doutent vraiment de rien!!

Écrit par : Luxisback | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Tu sais quoi je suis super déçue, j'adhère à tes clubs de PG parce que t'es ma counasse mais j'ai jamais eu de plan vraiment foireux...J'suis toujours tombée sur des mecs sympas et plus ou moins attachés, du coup c'est moi qui passe pour la coeur-de-pierre.

On pourrait monter un groupe pour les filles qui n'ont pas la chance d'avoir une vie de PG, que quand même ça doit être palpitant?

Écrit par : Vanessa ne se plaint pas | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Le Chéri en question a fini par me présenter à ses parents au bout de 15 mois, lors de l'anniversaire de son père (inutile de préciser que j'ai rencontré toute la famille, que les gens ont été adorables et nous voyaient déjà mariés avec des marmots).

Tout s'est bien passé, le Chéri était très affectueux et n'arrêtait pas de me dire des "je t'aime" tout le temps.

Je rentre chez moi à 300 bornes de chez lui, radieuse (et aveuglée) de tant d'amour, et je l'ai au téléphone 3 jours plus tard. Pr me dire qu'il m'aime? Non pour me larguer.
Et il me donne ses raisons...

1- Il me dit "ça ne va pas je ne t'aime plus pareil". Puis il réfléchit.

2- Et j'ai droit à "Comme tu as des problèmes de santé avec ton petit coeur j'ai peur que tu meurre et que je me retrouve seul" (ta raison laisse moi crever seule espèce de batarrrrd surtout que je suis pas en train de mourir mais sinon ça va)

3- S'en suit cette argumentation géniale: "et puis tu ne fais pas assez de sport et moi je suis un grand sportif" (j'ai envie de dire que j'ai été obligée de diminuer le sport cette année vu que je suis en concours comme lui l'a fait l'année précédente mais j'avais fermé ma bouche comme une quiche lorraine).

4- Il m'écrit une lettre et rajoute "je suis quand même bien content que tu sois malheureuse car ça prouve que tu penses à moi..."

5- Il dit "je reviendrai sûrement mais en attendant tu dois refaire ta vie." (technique pour te faire culpabiliser et ne rien refaire sachant qu'il va peut-être revenir)

6- Puis il rajoute "en fait ça me fait peur j'ai pas envie de m'engager".

7- Et enfin l'argument suprême: " j'ai pas voulu te quitter mes comme mes deux meilleurs potes ont largué leur copine d'un coup bin j'ai fait pareil. J'ai envie de revenir."

J'ai dit oui.

P.G forever

Écrit par : Cécilia | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Sinon avec celui d'avant qui fut mon 1èr, un soir d'été que nous nous promenions nonchalament dans les rues de la ville vêtus de nos plus beaux apparâts (moi normale / lui tout en blanc avec un tee shirt ou était écrit en gros en strass "sex symbole"...) il me propose en toute innocence :

- " si on allait dormir à l'hôtel ce soir juste pour se serrer ds les bras et rester ensemble"
- "T'es sûr c'est juste pour dormir hein ?" demanda la Candide que j'étais.
- "Vi vi"

On y va, il me fait payer 150 euros d'hôtel (il avait oublié sa carte), allume la tv pour voir le match de l'OM, se jette sur moi et fait sa petite affaire (tout en regardant le match), se chronomètre en même temps pr ESSAYER de faire une performance, termine en me disant : "tu peux crier à chaque fois que tu as un orgasme" (ouai mais faudrait déjà que j'en ai un)
et me dit :

- "Tu sais j'ai pas pu faire le plan à 3 que j'avais prévu avec mes potes à cause de toi, parce que vu que tu occupes mon temps je ne peux pas y aller du coup. Tu serais sympa de venir le faire avec moi, au moins pour te faire pardonner de m'en avoir empêché"...

Et il rajoute suite à ma consternation :
- "Sinon, ta copine Nadia je la trouve vachement jolie, tu veux pas lui demander si elle veut essayer avec moi ?"...

Romantique non comme 1ère fois ?

Écrit par : Cécilia | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Et puis une fois je suis sortie avec un gars rencontré à une soirée et que je revoyais pour la 3ème fois.

Il commence à me peloter (après m'avoir trempé le visage de bave parce qu'il faisait des bisous envahissant de flotte = oui car c'était un homme fontaine de la bouche).

Je dis "non, il me faut du temps". Il dit "si, je sais que tu veux je le vois".
Je dis "non". Il dit "si".

Bref, il me met une main dans le pantalon.
Action -> réaction : je lui mets une main dans sa gueule.

Il me regarde consterné et me sort :
"Mais... mais... tu m'as frappé ?!!!!"

(Non crétin j'ai eu un mouvement convulsif du bras droit c'était involontaire)...

Écrit par : Cécilia | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Ah et puis aussi je suis restée pendant 6 mois avec un homme de 31 ans (je m'étais dit c'est bien il est plus vieux que moi, il sera moins con que les autres).

Relation plus que platonique et qui l'est restée jusqu'à la fin (enfin de mon côté) : la journée il était avec moi, mais tranquille hein juste des bisous... Et le soir il rentrait dans son appart où il vivait en colocation... avec son ex !

Mais attention, il ne faisait rien avec elle.

Enfin c'est ce que je croyais... jusqu'au jour où elle est tombée enceinte.

Eh ouai. Mais le pire c'est que j'ai pardonné (normal, PG) car il m'a dit que c'était vraiment fini et qu'elle avait avorté. Et puis un beau jour j'ai rencontré mon actuel et j'ai dit à l'autre j'ai rencontré quelqu'un, ça ne peut plus durer toi et moi.

Ce à quoi il m'a répondu: "ok super ! je suis pas jaloux. Mais en même temps tu sais c'est pas comme si on avait été ensemble". O_o

Écrit par : Cécilia | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Moi c'est pas toute une histoire mais un épisode de cette histoire.
Mais je raconte.

Au boulot, en remplaçant une collègue malade, je rencontre M., une intelligence qui fait mouche, cultivé, de la répartie, des discussions passionnantes, j'apprends entre deux phrases qu'il est maqué mais "libre", le lendemain de notre rencontre il me dit au bureau "J'ai follement envie de faire l'amour avec toi" sans rien avant et sans rien après, je trouve ça follement audacieux et le soir-même je suis dans son lit.

On passe des soirées à pique-niquer sur le champs de mars, à se raconter nos vies, il est super.
Je sais qu'il a une gonzesse et tout, mais je m'en fous, y'a pas de mal à se faire du bien, hein ? On se voit de plus en plus, il part dans le sud, quitte sa nana (qui déménage loin dans l'hémisphère sud), je me dis que je vais le récupérer.

Mais non, il vient chez moi, on discute, on baise et basta.
Et un soir je l'attends, je l'attends, il devait me rappeler à 18h, à 22h j'ai toujours pas changé de position, figée sur mon canapé à attendre que le téléphone sonne en me disant "je l'appellerai pas, je l'appellerai pas".
23h, le téléphone sonne "Désolé, j'étais chez une copine (???) et je suis tombé dans une faille temporelle (!!!!!)" Qu'est ce qu'elle a fait la PG ? Elle a couru ventre à terre le rejoindre sans relever l'énormité.
Et j'ai rencontré mon Homme, le vrai, les projets s'accélèrent, on devient des français moyens avec le pavillon de banlieue et les crédits qui vont avec, manque plus que le clébard et les deux gosses.

Depuis, il m'envoie des mails en me demandant comment je vais, et tout, j'y réponds sincèrement, et quand il reçoit mon mail et voit que je suis toujours avec mon mec, il me répond pas. Et 5-6 mois un nouveau mail de sa part "T'en es où ?", je lui réponds, il voit que je suis toujours maquée et répond pas. Et ainsi de suite...

Écrit par : Fantomette | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

J'adore aussi l'histoire du Formule 1, juste fabuleuse.

Et big up comme diraient les djeun's pour le "je te quitte pour ton bien", ça me rappelle beaucoup les "ah mais tu mérites quelqu'un de mieux que moi"...
Euh, je peux choisir non ?

Écrit par : Will | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Tu aimerais quoi comme dessin ?

Pour ma pintaderie je peux sortir mon éternelle, d'ex Gay, qui m'a demandée en mariage 2 jours après m'avoir rencontrée, j'ai dit oui, on s'est mariés, on n'a pas eu de relations sexuelles avant le mariage car lui disait "pas avant le mariage" j'ai trouvé ça trop beau" mais après le mariage c'était pas non plus ... et au bout de quelque temps je l'ai surpris en train d'embrasser un garçon sur la bouche ... J'étais très contente, soulagée, car il m'aimait mais c'était juste mon sexe qu'il n'aimait pas - Par contre il voulait des enfants ... (si tu veux je développe car ce passage là était bien)
Quand j'ai parlé divorce, il n'a pas voulu, il a pleuré je l'ai consolé et il m'a laissée partir en me disant "tu es la femme de ma vie" je lui ai répondu "j'en doute pas"
Sinon c'était en homme merveilleux, gentil, attentionné, une perle d' homme, avec qui j'ai vécu de merveilleuses années.

J'ai d'autres hisoires, peut-être ce soir en rentrant je t'en enverrai une autre.

Écrit par : Lénia | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Et bien moi, j'étais folle amoureuse d'un mec très très beau, qui le savait, c'est ça le problème. Un jour, après 6 mois d'amour fou, le soir de la saint-Valentin, alors que j'étais très loin, il m'envoie rien, même pas un texto. Je me dis que je m'en fous de la saint- Valentin, mais quand même, au moins un texto bordel !

Je reçois en fin de soirée "Bisou". On a fait plus romantique moi je dis. Puis le lendemain il me dit qu'il est allé au resto avec une fille. Moi je lui dis que si j'avais fait ça il m'aurait fait une scène, mais non il arrive à me convaincre que c'est la nana qui a insisté, que ça n'a rien à voir avec la saint valentin. Pourquoi pas.

Puis quelques jours après il vient me rejoindre passer un weekend, et là il me dit qu'on va faire une pause, puis il m'a baisé encore un ptit coup. Parce que la distance c'est dur, mais qu'il m'aime toujours. Alors il me dit qu'il aimerait bien que j'envoie un mail à sa maman pour lui dire qu'on fait une pause, parce que sa maman m'aime bien. Moi, vraiment gourde, j'envoie un mail à la maman en lui disant "on fait une pause, c'est temporaire, j'aime votre fils, i will be BACK"!
Après, comme je suis une vilaine fille, je suis allée voir sur le mail de mon copain pour voir ce que sa maman lui avait répondu. Et là je vois "Mon minou, qu'est ce que tu as encore fais ? T'es pas gentil avec les filles, en plus celle-là elle est à l'étranger toute seule".

Là je me suis dit que y'avait du dossier. C'est là que j'apprends qu'il traîne tout le temps avec une mini-bombasse, c'est à dire une petite jeune. C'est là qu'il me dit que c'est avec elle qu'il a diné à la saint valentin, et à demi mot il me dit qu' en gros avec elle c'est pour le sexe et qu'elle est con. Et qu'il m'aime aussi, que quand je reviendrai ça sera plus simple.

Je reviens donc, j'accours même. Je m'achète une robe pour aller à une soirée où il sera là, et où il me dit qu'il est très content de me voir, qu'on passera la soirée ensemble, qu'il est plus avec l'autre fille.
Une heure avant cette fête, il m'appelle pour me dire qu'il viendra avec sa copine, l'autre fille quoi. Ah.
J'ai donc pleuré toute la soirée devant Thalassa dans ma robe. Puis le lendemain j'ai vu les photos on-line où il la galochait sévère.

Depuis, j'ai coupé les ponts, malgré ses mails récurrents où il me dit qu'il pense toujours à moi.
Et puis moi j'apprends qu'il drague à tout-va.
Petit con va !

Écrit par : Paulinou | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

C'est ki le connard qui est méchant avec Sonia & Nil ? Ludie elle va lui écraser ses boots sur la gueule, et croyez-moi, ça fait mal !

C'est bien rigolo vos histoires de PG, dites-donc :-)

Écrit par : Ludivine van de Spock | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Après qu'on se soit séparés une bonne dizaine de fois parce qu'il me trompe et remis ensemble tout le temps parce qu'il me fait du chantage au suicide et pleure et dit qu'il m'aime et que me tromper c'est une MALADIE (d'après sa psy), mon ex vient de me demander de faire ma vie en attendant qu'il revienne, quand il sera guéri, dans 5 ans!!!!
On est resté 4 ans ensemble.

PG for ever, j'aurais presque envie de l'attendre.

Mais je crois qu'en fait, non :)

Écrit par : Claire | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

ahhhhhhhhhhh j'ai raté le slip de Nil, c'est trop injuste!!!!
Pffff pourquoi ya toujours des imbéciles qui se permettent de commenter, je comprends pas!

Bon sinon j'étais super interessée par la malette de maquillage mais j'ai raconté tous mes trucs de PG la dernière fois... ce qui ne fait pas le poids avec les autres histoires!

Je pense que la gagnante aura amplement gagnée sont lot de consolation... ya des mecs ils sont quand même champion dans leur catégorie, le coup de formule 1 m'a marqué aussi...

Je te fais des bises Sonia.

Écrit par : Yin&Yang | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Quel est le con ou la conne qui a osé t'envoyer un mail ??? Je veux la photo de Nil moi !!!

Écrit par : Ju' | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

PG Ouane :

Je suis avec un mec qui me quitte pour mon bien. Mais on peut rester amants, quand même, dans le plus grand secret. J'accepte, bien sûr.

PENDANT 6 ANS.

Il saupoudre ces 6 ans de petites merveilles. "le probleme, avec elle, c'est qu'elle est trop sexuelle". A ma tante. "personne ne m'aime ni n'en à rien à foutre de moi. Ouais, mais toi, ça compte pas, c'est pas pareil".

Je le trouve sur Yahoo Rencontres en train de chercher l'âme soeur pour lui faire des enfants. Je me crée un pseudo et le contacte. Il "me" drague pendant des semaines. Le jour de la mise au point, c'était juste pour voir s'il plaisait encore. Je reste.

J'essaie de le quitter plusieurs fois, il va se suicider si je pars. Je reste.

On est restés amants, bien sûr, mais on ne baise pas. C'est ma faute, c'est sûr.

Il préfère regarder l'interview de JP Foucault à la télé le jour où dans un sursaut de désespoir, je me dis que je vais sortir le grand jeu pour la soirée et essayer de sauver le peu qui reste. Et après, il enfile son pyjama en pilou, se couche et dis "bon, c'est bon, on peut y aller maintenant".


Je suis partie. Mais j'avais pas de gloss, c'est pour ça que je suis restée si longtemps, je savais pas. Je peux en avoir un, maintenant?



PG tou


Je vis une relation purement sexuelle avec un mec. Pendant 1 an et demi. Alors je m'attache un peu, hein. Suis à sa disposition en permanence, il a qu'à appeler, je mets ma vie en stand-by. Un jour, il m'explique qu'il est en train de s'attacher à une personne, qu'il voit régulièrement depuis un an et demi, mais qu'il sait po trop. Il tourne autour du pot pendant des mois. Et se tape ma meilleure amie #2. C'était à elle, qu'il s'attachait.

Et j'ai rien dit. A personne. Ni lui, ni elle. J'ai même pas remis de gloss, j'en ai toujours pas.



ALors, j'en mérite pas, là, du gloss???????

Écrit par : Charisma | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Un exemple de PG mondiale de la mort qui tue :

Le soir de mes 17 ans, parents pas là, grosse fiesta disco avec les potes et des potes de potes dont un type avec qui je suis en cours de batterie (l'instrument, pas le truc qui fait démarrer les voitures).

Fin de la soirée et fin bourrée, je me douche, je checke que tout le monde à de quoi dormir et je file en pyjama dans ma chambre (pour l'anecdote : un short avec des petits chats qui font ronron et un T-shirt smashing pumpkins informe rouge et noir, ouaih à l'époque, je ne mettais pas encore de gloss).

Et là, quoiqu'est-ce que je vois dans mon pieu ? Le type de la batterie à poil dans mon lit, la quequette à l'air ! et il me dit, tout content de lui : "Bon anniversaire !!". Yeah, j'ai jamais autant rigolé. Je lui demande de remettre son caleçon et comme je suis pas chienne, je lui dit qu'il peut quand même rester dormir.

Le lendemain avant notre cours de batterie, il me sort "tu sais Des Prismes, je crois que ça va pas être possible en nous, j'ai déjà une copine"
Gné ???

J'en suis restée comme deux ronds de flan.
Mais maintenant ça va mieux, je mets du gloss.

PS : je suis over frustrée de pas voir Nil en photo, grrrrrr....

Écrit par : Des Prismes de la Subculture | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Ma vie de PG n'a pas été qualitative mais quantitative !!! Le nombre d'heures que j'ai passé à attendre que mon téléphone sonne pour LE voir.... A me persuader que c'est bien les relations où chacun est libre de faire se qu'il veut.... A répondre toujours présente quand enfin le garçon est open pour qu'on se voit... Le plus beau c'est les ruptures, toujours le même scénario : impossible de joindre le monsieur pendant plusieurs jours (ben oui faudrait qu'on comprenne toute seule comme une grande que c'est fini !!). Quand enfin il daigne nous parler c'est généralement toujours les même explications foireuses :
- une déprime passagère qui l'empêche de s'engager (très souvent L'ex apparait dans l'histoire)
- Mais ça ne vient surtout pas de nous ça non, nous on est une super nana mais on mérite mieux que lui et bla bla bla et bla bla bla et surtout faut qu'on reste amis parce qu'on est vraiment trop géniale... Ben oui hein faut qu'il puisse revenir de temps en temps !!

Voilà le profil type des amours de la PG de compét'. Des comme ça y'en a eu un paquet je ne citerai pas tous les noms pour préserver l'anonymat de ces messieurs.
Jusqu'au jour où j'ai décidé d'assumer ma PG attitioude et de ne rien attendre en retour malheureusement on passe vite du statut de pintade à celui de salope (dans l'esprit des hommes).

Je tiens à préciser que je ne suis pas aigrie !! J'ai bien profité ;-)

Écrit par : DavinA | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Zut alors !!! A cause d'un gros con ou d'une grosse conne, on a plus de photos de Nil........

Écrit par : patounettechatte | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Juste pour donner un avis masculin, je trouve que Cecilia, elle a fait très fort d'une part et surtout elle cumule !!!

Sinon, à entendre toutes ces histoires, outre bien rigoler, je me dis aussi que finalement, je suis loin d'e^tre le mec le plus salaud de la terre !

Écrit par : Nakito | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Après une rupture difficile, je le rencontre, lui l'homme, celui qui me comprend avec qui je parle pendant des heures, celui que j'ai envie de voir tout le temps, il m'envoi des petits sms tous les jours, on se voit tous les jours également, bref "l'homme de ma vie quoi"

et le pire de tout c'est que c'est la première fois que j'ai une telle confiance en un mec (oui je suis une pintade...)

Bref au bout de 8 mois de relation merveilleuse, je reçois un appelle de sa copine il est avec elle depuis 9 mois, ahhhh !!!

on se voit toutes les deux, j'apprends qu'il lui sort les meme phrases, qu'il a les meme projet avec moi et avec elle alors je donne rendez-vous au monsieur, on s'y pointe toutes les deux, il a vite prit la fuite (je comprends pas)

Ensuite je pleure, je suis triste, et il ne fait que de m'appeler pour s'excuser, c'est moi qu'il aime blablabla... Je cède (grosse pintade vous avez dit ???)

Un mois après on est chez moi tout se passe bien, je me réveille, il dort encore je prends son portable et la que vois je ??? un sms de cette meme fille "salut chéri, t'es pas venu cette nuit t'as du avoir un imprévu" la s'en était trop j'ai fais répondre et j'ai envoyé "non non j'ai juste passé la nuit chez mélodyyy" il s'est reveillé en recevant son portable ds la tronche, j'ai pris ses petites affaires et le monsieur, tout le monde dehors... et j'ai remis du gloss...

ça fait un an et il y a 3 jours il me rappelle, il veut que l'on se voit, mais la j'ai raccroché...

Écrit par : Melodyyy | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Là je vais grave prendre sur moi pour te raconter ce fabuleux exemple de pintade gourdasse...

Je sortais avec un type depuis quelques mois, et ça commençait à sentir le gaz...

Un soir, j'étais avec quelques amis au resto sans lui. On commence à commander nos plats et le voilà qui arrive avec quelques potes à lui. Au final on se retrouve à 15 à table, moi à un bout, et lui à l'autre bout assis à côté d'une nana, inconnue jusqu'à lors.
La soirée se passe, mon mec oscille entre 3 et 4 gr d'alcool dans chaque veine mais bon... et je remarque un petit jeu de séduction entre sa voisine de table et lui qui vire vite à de l'allumage en direct live (échange de glaçons de bouche à bouche... hé oui...) Mais très digne je garde mon self-control et on commence moi et mes potes à se foutre de sa gueule, etc...
La fin de soirée approche, la nana en question s'approche de moi pour me dire aurevoir et me dit : "je suis vraiment désolée, je savais pas que c'était ton mec" et moi comme une gentille pintade je lui réponds: "Arrff t'inquiètes, c'est pas grave".

Chacun rentre soi, et moi et mon mec on rentre chez nous, parce que à l'époque on habitait ensemble depuis au moins huit mois.

Une semaine plus tard... Deux très bons amis (avec nous ce fameux soir) passent à la maison... Ils ont une grande nouvelle à m'annoncer: ils ont appris que ce fameux soir au resto, la nana à côté de mon copain a passé la moitié de la soirée avec SA main dans SON pantalon !!

Nul besoin de te dire que j'ai récupéré mes clefs d'appart le soir même, mis toutes ses affaires dans des sacs poubelles. Je me suis même vengée un peu... j'ai kidnappé la totalité ses affaires (ses slips, ses chemises et tout hein) pendant une semaine ! Et toc !

Écrit par : delph | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

j'aime pas les crétins moi^^^

Bon mon aventure personnelle, se faire inviter un week end à Londres par son collocataire d'amour, se faire payer la bouffe et partager les boissons, parce que bon, on était quand meme des etudiants fauchés à la fin de l'année erasmus.
Et puis revenir de Londres et se voir demander le reste des sous, parce qu'en fait les allemands invitent bizarement. Et découvrir que le soir du retour il est allé se bourrer la gueule de desespoir de plus jamais me revoir et qu'il était tellement bourré qu'il a sans doute fait des trucs pas catholiques avec des filles anglaises en culotte ( oui je peux meme pas parler de microshort dans certains cas!)

Qu'est ce qu'on ferait pas pour gagner des cadeaux, hein...

Écrit par : Camille la it girl | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

PG de compét' je suis..
Je sors- enfin- avec un garçon "bien" ( que je croyais...) je me dis que ça y est les mois de disette sont finis, c'est un garçon avec qui je vais faire des trucs de couples, resto etc et pas juste un plan cul.
Au bout de plusieurs semaines sympas, il me dit qu'il doit aller au resto avec la fille qui va lui sous-louer son appart (on était étudiants à l'époque) juste "pour récupérer les clés". Pas de news pendant 2 jours...
Bref, un soir, on se quitte vers 21h, il doit la voir pour récupérer ses clés (oui, encore.. quelle gourdasse !) et je le rejoins vers minuit avec des amis dans un resto, et là je le vois tranquille, roulant des pelles à la connasse..
Et bien je n'ai rien dit, non rien du tout je me suis dis oh c'est pas grave c'est moi qu'il aime.. le pire, c'est que je les ai laissé partir tous les 2..

Rentrant chez moi, je me dis que qd même c'est un con alors je l'appelle à 3h du mat et c'est elle qui répond "il est sous la douche" et qd je demande qui est au téléphone, elle me répond "ben, sa copine" et me raccroche au nez..

Et ben toujours pas je le largue, non non, il m'a refait le coup, plusieurs fois même, et moi ben j'ai partagé mon mec pendant 1 mois, parce qu'à chaque fois que je le surprenais (Bordeaux n'est pas si grand !) il me disait, qd même t'es une chouette fille parce que je dois te dire que j'étais mal à l'aise..

Le pire, c'est que c'est lui qui m'a quittée, enfin il ne m'a pas " quittée", il m'a juste rayé de sa vie sans me prévenir.

Encore pire, je le revois 6 mois après pour notre remise de diplôme, il me saute dessus et moi je saute de joie... et me re-raye de sa vie illico.

Encore pire pire je lui envoie un texto quelques jours après "Sache que je serai toujours là pour toi A. Tu peux compter sur moi si tu veux parler." sûre de mon coup !
Et j'ai jamais eu de réponse !
Mais tout ça c'est parce que je n'avais pas de gloss à l'époque d'où la super PG de compét'...

Écrit par : Laure | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je reviens avec une histoire !!!! Mais dis moi, on pourrait aussi raconter une histoire commune, nan?

Écrit par : Camille | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Désolé, mais sur ce coup je peux rien faire pour vous, moi j'ai toujours eu du bol en amûûr (oui, allez y, insultez-moi, j'aime ça). C'est plutôt pour tout le reste (boulot, potes, famille, cours, etc.) que je suis un gros boulet qui se traîne des casseroles!

Ce qui en m'empêche pas, même si je ne suis pas citoyen, d'être "Pintade de coeur" au beau pays de la Pintadie! ;)

Écrit par : vinsh | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

un mec avec qui je reste 2 ans à peu près, d'une jalousie excessive ! Peu à peu il m'enferme dans notre couple, j'peux plus recevoir de textos d'amis (au masculin) plus le droit de les voir, juste le droit de les ignorer quand je les croise dans la rue. Lui de son coté c'est vazy que je thatche avec des nenettes sur le woueb et tout et tout .

Il en arrive même à me dire non je veux pas que tu voit mes potos et quand je demande pourquoi il me dit " t'es beaucoup trop bonnaasss!" là je fais = > :-D

Puis quelques temps après je me rends compte qu'en fait je suis beaucoup trop gourdass!

(la vous faites = > :-S / et moi je fais = > :'( )

Beh oui en fait le monsieur menait une double vie (salo!) et que s'il voulait pas me présenter à ses potes, c'est tout simplement qu'il avait présenté l'autre qu'il voyait plus comme "la mère de ses enfants" avec qui il voulait "aller doucement pour installer une vrai relation" et que moi beh j'étais la bonne gourdasse dans toute sa splendeur qui était là seulement pour satisfaire le monsieur.


OUI MESDAMES LES HOMMES SONT CRUELS !!!!!

Écrit par : magalie | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

@ Laure : Bordeaux ville officielle des PG !!! Mes années de pintaderie se sont passées à Bordeaux entre la Victoire, les quais et le Parlement !!!

Écrit par : DavinA | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je suis d'accord avec DavinA, Bordeaux c'est la capitale des Pintades-Gourdasses par excellence!

Soso, c'est le plus beau jour de ma vie aujourd'hui, y'a une vente privée Ménard, j'crois que je vais convertir mes pauvres collègues et une amie qui squatte chez moi. Je peux?

Écrit par : Joséphine | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

J'adore les voyages et je vais souvent dans les mêmes hôtels (suis trop fidèle)...

Au Maroc, l'un des chauffeurs de l'hôtel me drague au fil de mes différents voyages, mais je ne donne jamais suite (ben les coups d'un soir, ce n'est pas trop mon trip).
Mais vu que personne d'autre ne se bouscule au portillon, la sécheresse et le manque aidant, j'ai fini par me laisser tenter... (suis faible moi aussi)

Et puis surtout, faut dire qu'il était plutôt pas mal...

Ce n'était vraiment pas le coup du siècle car non seulement il ne savait pas se servir de ses mains ni de sa bouche, mais en plus il avait de sérieux problèmes d'érection et était loin, mais vraiment super loin, d'appartenir à la famille de Rocco Sifredi...
Donc au bout du 3é coup (ben oui, je suis tétue en plus), je mets un terme à nos baisezouilles.

Je lui explique que nous vivons trop loin l'un de l'autre, que notre histoire ne peut pas évoluer, bla, bla, bla (bien que lui parle déjà mariage et enfant...) alors il me regarde et me répond d'un air super sérieux :

"Mais si ji ti baise pas (avé l'accent, on est au Maroc ne l'oubliez pas) qui va le faire ???".
Ben je me pose encore la question et trois ans après, je n'ai toujours pas trouvé la réponse...

J'ai ma carte de membre ?

Écrit par : Sonia K. | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Bon, allez, à mon tour !

Tout débute en octobre 2006, je reçois un mail d'un inconnu "et salut, comment ça va depuis le temps?". Huuu? Je réponds : "bien mais t'es qui?". S'ensuit un long échange de mails qui aboutit au fait qu'on ne sait absolument pas d'où il a mon adresse mais c'est pas grave, c'est rigolo de discuter. On se raconte un peu nos vies, il m'explique qu'il vient de rompre avec sa copine au bout de 5 ans de relation amoureuse mais bizarrement, il était chez elle le week-end dernier (à Marseille, il vit à Paris) et ils ont forniqué... Mouais.
Une semaine plus tard, il me propose d'aller boire un verre dans son quartier, j'accepte. Je me retrouve face à un pur bogoss option "je le veuuuuuuux". On boit un verre, il part à un moment aux toilettes et revient quelques temps plus tard, m'expliquant qu'il a croisé des potes et me propose aussi sec d'aller boire un dernier verre chez lui. Bah oui, tiens! En arrivant devant son immeuble, il me demande à quelle heure est mon dernier métro. Ah zut, je comptais squatter, moi...

On discute sur le canapé et ce qui devait arriver arriva, il me saute dessus et c'est parti pour du sexe. Au petit matin, il me raccompagne au métro, un SDF nous interpelle "oh, les amoureux!". Mais là, le drame : pour me dire au revoir, il me fait la bise. Je lui demande pourquoi et il me répond "oh, tu sais, je sais pas trop où j'en suis rapport à mon ex, tout ça...". Comme de par hasard, le week-end suivant, il s'était remis avec elle. Conclusions personnelle : son ex n'a jamais été son ex, il l'a juste trompée et c'est récurent chez lui, si j'ai bien compris.

Un an plus tard, novembre 2007, je reçoi un mail du jeune homme : "et ça va bien? Célibataire? Moi toujours avec ma copine". Je lui réponds que oui, je suis célibataire "ah, t'as pas une copine pour un plan à 3 ou tu veux pas aller en club échangiste? Non? Ben ciao!". Je n'ai plus jamais eu de nouvelles.

Écrit par : PinkLady | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

pti souvenirs de Finlande..... j'y ai rencontré mon blond.... drole, gentil, mignon, attentionné, bon danseur bref, parfait....
On se voit une ou deux fois jusqu'à recevoir un texto pr me dire qu'il faut arrêter, on a jamais le tps de se voir( OK) je tombe sur lui à une soirée et un peu emechée que j'étais je lui roule une pelle !
Bref, au final le blond disparait et moi je lui renvoie un texto évidemment sans réponse.
Je le recroise quelques mois plus tard et la je me dis je le lache pas ! hélas, il était totalement bourré (il avait une excuse il partait le lendemain pr 4 mois); bref, il se souvient de moi (mais pas de mon nom) je lui dit clairement ce que je veux de lui.
Même le fait qu'il draguait une autre nana devant mes yeux alors que je l'attendais ne me fait pas fuir....
Sexe génial, nuit atroce, il s'est écroulé et impossible de le reveiller, mais suis quand même restée; lendemain génial, il part.....

4 mois plus tard, moi heureuse avec mon nouveau copain, on se recroise dans une boite et la je suis encore toute émoustillée :) il se souvient de moi en plus :) il deviendra, comme il le disait mon "ami avec qui je passe de bon moments" et avant que je ne parte en France, je voulais au moins lui dire au revoir, donc je lui envoie plein textos et... RIEN. aucune réponse....
Comme il me l'avait dit c'est pas quelqu'un de bien, d'ailleurs je l'ai surnommé "asshole"

Je vous retranscris ca de pêle-mêle hein, mais j'en ai encore un sous le coude, croyez moi, les mecs qui vont font devenir des PG ça existe partout dans le monde....

Gagner ou pas c'est pas grave, au moins j'en rigole 1 mois après :)

Je suis dégoutée, j'ai pas vu la photo moi :(

Écrit par : polochon | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui, c'est fini, je ne suis plus une PG.... Mais, comme nous toutes au moins un jour, je l'ai été !!

J'étais en mission en Pologne, lorsque tranquillement installée à mon stand, je vois s'approcher un beau garçon. Très beau. Qui me parle en me regardant dans les yeux et surtout qui me parle de voyages à cheval. Et moi, quand on me parle de voyages à cheval, je craque..... Bref, échange de numéros (pour raisons professionnelles, hum!hum!) et je repars en France tandis qu'il s'achète deux chevaux et une "charrette" pour rentrer en France par les chemins de campagne.....

Quelques jours plus tard, je lui envoie un texto pour lui souhaiter bon voyage. Il me répond en demandant s'il peut m'appeler. Le soir, on parle pendant 1h.... Puis je pars en vacances, lui toujours sur les routes, et on promet de se téléphoner quand je rentre. Avant de raccrocher il me dit : il faut que tu viennes me voir.

J'ai des papillons dans le ventre....

Je rentre. On s'appelle comme si on se connaissait depuis des lustres (je rappelle qu'on a du se voir une demi heure....) et finalement, je craque et dis que je le rejoins le week-end, faire un bout du chemin avec lui.
Je prends mon sac à dos, des vêtements chauds et un train par temps de grève... J'active mon réseau dans le Jura pour pouvoir le rejoindre dans le village perdu où il se trouve.....

Il est tellement content que je sois venue.... il me serre dans ses bras....

On fait l'amour. On passe deux nuits ensembles. Deux jours sur son attelage à travers la campagne française.

Je suis aux anges, me disant que ce type est fantastique.... Il me raconte ses histoires....

Puis chacun reprend son chemin. De retour à Paris, je ne pense qu'à lui et me vois déjà sur les routes du monde à ses côtés.

On continue à se téléphoner. Comme je suis très PG, je n'ose parler de "nous". Mais à chaque fois c'est tendre.... Je repars en vacances (et oui, c'est comme ça !!) et il me dit de le recontacter quand je rentre pour que je vienne le voir !! Il est à la montagne....

Je rentre. Je l'appelle. Et tombe sur une adorable fille. Qui promet qu'il me rappelera. Elle me souhaite une très bonne année. J'ai envie de cracher qu'elle est cocue et finalement, elle est tellement gentille que je préfère ne rien dire. Après tout, je n'étais peut-être qu'un simple écart....

Evidemment, il ne rappelle pas. Donc, moi, j'en ai marre et même si je "sais" j'ai besoin d'une confirmation.... Je téléphone.

"Qui est ce que j'ai eu hier".

"Ben c'est Elsa".

"Elsa, c'est ta copine ou une copine ?"

"Oui".

Je me doute alors qu'elle est dans la voiture....

"Oui, quoi ???? C'est ta copine ?"

"Oui, mais je t'en ai déjà parlé ?"

"Non, tu as du oublier...."

Et basta. Je décide immédiatement que cet homme n'en valait franchement pas la peine. En plus je me rends compte que non seulement il a "omis" de me parler de sa copine (Alors que l'innocent est sûr de l'avoir fait) mais qu'en plus il est un peu mythomane... Du coup, dans toutes ses histoires, je me demande où est le vrai du faux...

Et quelques jours plus tard, je rencontre l'homme de ma vie. Un homme qui aime les voyages à cheval. Un homme vrai. Un homme qui m'aime entièrement.

Alors les filles, il ne faut pas désespérer. Jamais !!

Écrit par : Camille | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Voilà, je me lance et je te confie mon entrée spectaculaire dans le monde de la Pintade-Gourdasserie :

C'était il y a 4 ans, j'avais rencontré un mec via une copine, on s'entendait super bien et tout et tout... On s'est vu pendant plusieurs sans que rien ne se passe et puis un beau matin, on s'était donné rendez-vous dans le centre-ville pour petit-déjeûner ensemble. Ni une ni deux, je me suis fait toute belle pour l'occasion, j'ai mis mon plus beau gloss et j'y suis allée.
Il était donc là, on bu un café, parlotté un bon bout de temps, fumé beaucoup trop de cigarettes et puis on s'est baladés. Je ne sais pas comment on a fini dans un parking souterrain, dans les toilettes en plus, et voilà que Monsieur commence à me faire des avances sérieuses. Avances que je ne refuse pas, je voulais vraiment avoir ce mec, je crois que j'aurais été prête à tout à l'époque. Donc on fait plein de bétises dans les toilettes (en plus aucun verrou, je crois que n'importe qui aurait pu entrer) et puis basta, le temps que je me rhabille et que je me refoute une tartine de gloss, il était déjà prêt à partir. Je le laisse faire, puisque je devais me rendre en cours dans la foulée, en plus il avait dit qu'il me rappelerait le soir.
J'ai attendu 3 jours avant de recevoir un texto disant (grosso-modo) : "J'ai eu ce que je voulais, je me suis vidé, merci." J'ai du pleurer toutes les larmes de mon corps chétif, et après j'ai appris que tous mes amis avaient reçu un texto disant qu'il m'avait "tronché". J'aurais évidemment du ne plus jamais avoir affaire à lui, mais non, pintade juqu'au bout je suis restée.
Quelques mois après, je l'ai recroisé, il m'a proposé d'aller prendre un verre pour qu'on s'échange les nouvelles, j'ai accepté en bonne PG, mais par la suite j'ai été plus lucide, j'ai compris qu'il recherchait la même chose. Grand bien m'en a pris!

Voilà, je ne sais pas ce que ça vaut, mais pour moi, je suis une bonne Pintade-Gourdasse!

Écrit par : Joséphine | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je joue pas, mais je m'amuse !
merci Sonia de me permettre de réaliser combien de chance j'ai.

Ha, t'aurais pas pensé à cela, le second effet kiss kool....

Écrit par : Dom | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

je propose qu'on se pétitionne pour le retour de Nil, parce que y'a pas de raison qu'on puisse plus en profiter parce qu'un blaireau a fait le malin.

Je veux du Niiiiiiilllll (cri de fille glossée certes, mais un poil frustrée quand même!)

Écrit par : Des Prismes de la Subculture | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Pour moi Laure bat tous les records et Joséphine se défend pas mal : accepter d'aller prendre un verre avec ce connard du parking......... Incroyable !!!!!!!!

Écrit par : patounettechatte | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Attention, GG PG...
Je vous brosse le tableau : we are in love, on est ensemble depuis un an et demi, on s'est installés ensemble (chez moi), on a des projets semi-professionnels mais pas de projet perso, parce que je suis sa 1e et qu'il faut pas aller trop vite. Donc on va lentement, mais on va. Lui, au chômage depuis qu'il s'est installé sur Paris avec moi, n'a pas spécialement cherché de boulot, il fait des ptits trucs au noir et bosse sur notre projet semi-pro. Un jour d'octobre, un mec à Poitiers lui propose un CDD de 6 mois sur un plateau, prenant effet 15 jours plus tard. Il me sort que dans le monde dans lequel on vit, un boulot ça se refuse pas, mais qu'il veut qu'on reste ensemble, qu'il m'aime, qu'il veut pas qu'on se sépare. Il pleure.
PG attitude, je suis contre les relations longue-distance mais je cède. Et puis ce n'est que pour six mois.
15 jours plus tard, je lui prépare une nuit mémorable, puis je l'aide à emmener ses affaires (TOUTES ses affaires, et j'ai même pas percuté) à la gare, il me dit "j'aime pas les adieux" et me fait un tout petit bisou et me fais comprendre que c'est pas la peine que j'attende que le train parte. Même pas percuté.
Une semaine plus tard, au téléphone, il laisse échapper qu'il va s'installer à Poitiers (bon pour l'instant il vit chez son patron mais il veut son indépendance il va vite se chercher un appart)... mais même pas exprès. Même pas perfide. Juste bêtement. Alors là, grands moulinets de bras, "quoi mais c'est juste un CDD, je pensais que tu revenais dans six mois !", ah bah là est le drame, je pensais... j'ai pas fait confirmer. En fait je comprends à travers les lignes qu'il a décidé de refaire sa vie ailleurs mais il a juste préféré s'assurer qu'il y aurait une nana sur Paris pour se vider les c*illes à l'occasion. Moulinets de bras supplémentaires au téléphone, quelques invectives : du coup plus de nouvelles pendant deux mois.
C'est pas fini !
Juste avant Nouel, on reprend contact (moi complètement frustrée de devoir deviner ce qu'il veut et d'avoir été sans nouvelles, lui "super fragile tu comprends"). Lentement. Quelques coups de fil. Les coups de fil se passent de mieux en mieux. Il me dit qu'il va ptet venir me voir pour le Nouvel An. Me prévient le... 29 décembre que finalement non... PG, je ne relève pas, bah oui c'est loin Poitiers et ça fait que 2 mois qu'il a son boulot, il peut pas prendre des congés comme il veut.
Fin janvier il vient pour mon anniversaire. Cette fois il vient vraiment, et vu qu'au téléphone ça prenait bonne tournure, j'ai ressorti le grand jeu. Ca n'a pas loupé : après m'avoir étreint et avoir passé la soirée à réclamer des câlins tout en se demandant quoi faire ("prends-moi dans tes bras... je sais pas où j'en suis"), il finit par me dire "oui, donnons-nous une seconde chance". J'en demandais même pas tant. S'en suit un week end torride. Il repart à Poitiers en me promettant monts et merveilles : "je reviens vite, dans un mois, un mois et demi, on verra". PG, je ne relève pas, sachant que de toutes façons l'organisation n'est pas son point fort je me dis que comme d'hab ça se règlera au dernier moment.
Passent les semaines. Coups de fils réguliers. Mais pas super tendres. Et puis on ne reparle pas de se voir. Je me demande où on va. Un jour de mars (ça fait deux mois qu'on a notre "seconde chance"), je lui en parle au téléphone, parce que ça me préoccupe quand même... Révélation : "ah oui mais en fait je te vois plus comme une amie, je me vois même plus coucher avec toi". ET ME LE DIRE ? NON ? DANS CES CAS-LA, FAUT ROMPRE, PEUT-ETRE ?
Donc là, histoire de bien me mettre PG jusqu'au bout, il me dit tu es ma confidente donc restons amis, et finissons notre projet semi-professionnel (qui était en stand-by depuis novembre). Moi pas chaude pour rester amie mais admettons.
Fin avril, son CDD touche à son terme... il vit toujours chez son patron (ses rêves d'indépendance, il peut se les carrer où je pense). Il me dit "mais ça dépend si j'ai le CDI chez le patron". Résultat, le patron embauche un autre mec, et il se contente de renouveler le CDD pour six autres mois (on est tous la PG d'un autre, n'est-pas ?).
Les semaines passent, je commence à me remettre, et là il déménage enfin dans son propre appart, mais n'est plus joignable (pas encore de téléphone, pas encore internet, il n'a plus de portable). Donc on ne se parle même plus. Il me dit : patience sur le projet. PG, je prends patience. ENCORE.
Il m'annonce finalement qu'il va redéménager fin juillet pour un autre appart, date à laquelle notre projet commun est censé être finalisé, et que d'ailleurs sa boîte déménage le jour-même. Donc même au boulot, pas joignable. Comme je m'énerve d'être une fois de plus mise devant le fait accompli et qu'en tant qu'amie ça le fait moyen, sans compter qu'il y a le projet qui attend, il raccroche en hurlant qu'il ne veut plus rien avoir à faire avec moi.
Donc le projet tombe à l'eau et je n'ai plus l'honneur d'être son amie.
Au prochain épisode (parce qu'on sait toutes qu'il y en aura un), je le badigeonne de gloss et on n'en parle plus.

Écrit par : ladyteruki | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je me décide enfin à laisser un commentaire après 6 mois de lecture quasi quotidienne de ton blog!
Un jour, je rencontre un grand breton sur un chat, je tombe sous le charme, il fait erasmus au Danemark, je m'abonne à Skype, je passe des nuit un casque sur les oreilles à écouter sa respiration à 20€ la nuit!!! (oui je sais ça fait pitié!!) Il rentre en France et m'avoue qu'il a une copine mais qu'il ne l'aime plus, le bla bla habituel quoi!! Je l'appelle pendant des heures (il a plus de forfait comme par hasard...) Un jour, il se décide à venir sur Paris, quelques heures intenses... il m'invite au Quick!! Il promet de revenir... J'envisage de m'exiler à Brest!! Mais voilà, j'apprends qu'il est toujours avec sa copine et que comme elle l'a trompé, il s'est "vengé" avec moi! Sympa!!!
Je croise sa copine sur le chat, elle m'insulte en m'accusant d'être mythomane, de me faire des films avec son mec... Je lui dit qu'il la trompe, et cette PG me croit pas!!! Je crois que cette fille mérite définitivement du gloss! Elle a attendu son mec 1 an alors qu'il la trompait, il dit à tout le monde qu'elle est frigide et quand enfin on lui donne une raison de le larguer, elle reste! Entre elle et moi, je sais pas qui était la plus c****!

Écrit par : meelü | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Ben y'a du lourd, aujourd'hui, on fait toutes notre coming-out........


Ce que je ressors de tout ça, à lire les comms de toutes, c'est qu'en fait, on est vraiment connes quand on veut y croire, et qu'on ne se rend pas vraiment compte de l'évidence dans le feu de l'action.

Du coup, ça me fait flipper, vais-je me réveiller dans 6 autres années et me rendre compte que je fais encore n'importe quoi??????


Naaaaan. La PG, c'est fini!!

Écrit par : Charisma | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

PS : cela dit, avec ce que j'ai contribué au PG-ing "avant", je mérite bien du gloss quand même, hein!!

Écrit par : Charisma | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

MOI MOI MOI ...
Je suis restée 2 ans avec l'homme idéal, je voulais de l'uniforme et j'en ai eu ... Monsieur était pompier de passion et policier de jour ... wahou¨
Mais il était aussi marié et père de 2 enfants, même si ce n'était pas un problème car il se séparait de sa femme "folle". On se voiyait donc loin de chez lui, ils vivaient encore ensemble ... mais nous c'etait la grande histoire d'amûûûr. Un jour sa femme arrive a trouver mon téléphone et m'appelle pour m'insulter! Je comprend pas, ils sont séparés, de quoi elle se mêle Elle. Ca dure une semaine, j'en prend plein la gueule, je brise son mariage, sa vie, celle de ses enfants et de ses futurs petis enfants ...
Pis un jour elle m'appelle pour s'excuser, elle m'autorise même à venir chez Eux pour un diner en amoureux car elle s'eclipsera pour la journée ... Youhou je me prépare toute la journée en vrai PG, je prend la voiture avale les km et arrive à la maison. Iln'est pas là, il fait les courses pour le repas, mais Elle, elle m'attend dans la maison, ambiance glaciale! mais aucun mot plus haut que l'autre. Ilarrive, je ressent la guerre froide entre eux, ça me rassure!
Le diner se prépare, Elle aussi, mais elle part pas ... elle décide de manger avec nous ...... et les enfants ............



Puis,


Elle remonte se repréparer! soudain, un malaise ... Madame se sent mal ... et monsieur, le pompier ... monte s'occuper d'elle, je joue la baby sitter en attendant! Ils sont tous les 2 en haut, enfermés dans la chambre et moi j'attend!

J'attend ...

Et j'ai attendu très longtemps, (2 ans à vivre comme ça ...)
La fin de la soirée a été mouvementée, Elle est partie puis revenue pour faire une crise, je les ai aidés dans leur couple, ils ont beaucoup parlé, m'ont raconté leurs problèmes, ça a duré toute la nuit mais pour finir ... J'ai dormi dans la chambre d'amis alors qu'ils étaient ensemble à côté, dans le même lit, j'ai vérifié!
Mais je l'ai pas quitté et lui ne quittait personne
2 ans ou lui a vécu avec sa femme pour les enfants comme il disait, et 2 ans d'amûûûr fou avec moi, même s'il n'a jamais voullu s'installer avec moi
Bref j'ai tout pardonné, mes yeux trop aveuglés ne voyaient rien, il revenait toujours et moi je disais rien


Ps: le jour ou moi j'ai fais un malaise moi aussi, durant un de nos rares week end en amoureux, (une FC en fait), il n'a rien fait pour moi ... il regardait le billard à la TV alors que j'agonaisais dans ma chambre, puis il a pris sa woiture pour rentrer chez sa femme, il était pressé, ses filles l'attendaient

Écrit par : Manue | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

j'ai pas eu le temps de lire toutes les histoires mais jme lance ...
la rencontre = sur msn (PFFFF)
le concretisation = moi prendre avion depuis pays lointain d'europe de l'est ou je travaille vers ville sud ouest france ou il travaille
deux fois
oui oui
500 euros le billet d'avion
deux fois
pour deux week ends romantiques dans sa chambre d'etudiant
lui il pouvait pas venir chez moi, il avait pas de passeport
j'aurai du me mefier
la premiere fois j'ai eu droit au grand jeu : musees, resto
la deuxieme fois : resto U....
j'aurai du me mefier
mais la PG n'est pas mefiante
au retour du deuxieme week end, coup de fil :
son ex est peut etre enceinte
j'aurai du me mefier
mais elle lui fait du chantage et veut pas lui dire clairement
j'aurai du me mefier
alors il va falloir qu'il "passe du temps avec elle"
j'aurai du me mefier
voire qu'il fasse 'semblant' de retomber amoureux d'elle pour decouvrir la verite.
j'aurai du me mefier
voire qu'il recouche avec elle
j'aurai du me mefier
mais juste pour savoir la verite et pouvoir regler cette histoire.
j'aurai du me mefier
mais en attendant, ca vaut quand meme mieux qu'on fasse une pause, ca serait pas tres propre.
J'AURAI DU ME MEFIER
mais la PG n'est pas mefiante
alors j'ai attendu
un mois...
et quand j'ai ENFIN craque, j'ai eu un mail TRES gentil qui disait : c'est pour ton bien que je m'eloigne.... mais ne t'inquiete pas, nous deux on ne se quitte pas, on se "separe" c'est tout.
ca fait deux ans...
depuis j'ai rencontre un mec genial.
desfois je me demande si je ne suis pas en train de le tromper, vu qu'on ne s'est toujours pas quittes pour de bon ????
le pauvre....

Écrit par : lafianceederobindesbois | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Il y a 2 ans, nous avions besoin une "pause" dans notre couple avec mon chéri actuel. Pause : entendez rupture bien comme il faut, en fait.
Un soir, une copine m'emmene dans The Bar, elle avait donc décidé de me trouver un nouveau mec.
Soit j'ai dit.
Et nous partimes à la chasse. On en a trouvé un. Apres 2 rancards, je decide que ça va pas etre possible.
N'arrivant pas à nous passer l'un de l'autre, mon chéri et moi reprennons notre affaire. La question qui tue arrive : Et toi? t'as pécho pendant ce temps la ?
"Hmm moi?? ba non bien sur. J'arrivais pas à t'oublier" (!?!) et hop un coup de gloss...
Manque de bol : le seul type qui j'ai bisouté est le meilleur ami d'un pote à mon chéri, et surtout il habite juste en face de chez moi : ma fenetre donne sur son balcon.
Donc j'ai pas pu empecher le pote de dire à mon cheri qu'un soir très tard il m'avait vu avec le DJ. A chaque fois que je regarde par la fenetre, j'ai le droit à un "t'es nostalgique ou quoi?".

Écrit par : Clarisse | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Hahaha ! Moi je suis une pro du "faute de mieux". Tu comprends comme je ris tout le temps ça veut dire que j'ai pas de cœur et qu'on peut me faire des supers blagues vachement trop marrantes. Je t'explique :


Part one :
Il y a quelques années je bossais en Italie et je craque sur un type pendant qu'une de mes meilleures amies de l'époque craque sur son pote. On les emballe. Ma meilleure amie se case pour toujours avec son beau brun, je vis ma vie avec mon grand blond et repars en France quelques mois pour le taf. Quand je reviens ma meilleure amie vient me chercher avec mon mec donc à l'aéroport. Où j'apprends à sec avec du gravier que maintenant ils sont ensemble. Bon je garde le sourire et je remets du gloss conformément à la tradition. Au cours de la soirée elle pique une crise de jalousie parce qu'il me regarde de trop près (...là je suis tout de même restée sans voix) ce à quoi il lui répond très simplement qu'elle n'a pas à être jalouse il est sorti avec moi parce qu'il avait bien vu qu'elle le calculait pas. Histoire de passer le temps. Tant d'honnêteté moi je dis bravo.


Part two :
Il y a quelques mois je craque sur Marcel (on va dire qu'il s'appelle Marcel) l'ami d'une de mes meilleures amies. Celui ci craque aussi. On s'emballe. Tout roule impec. Jusqu'à ce que l'amie en question disparaisse de mes radars en mode injoignable et invisible et que le mec ne me largue pas étant donné que d'après lui on était PAS ensemble, "c'était sympa" quoi. J'apprends lors d'une réunion au sommet avec cette fameuse meilleure amie que finalement elle a plaqué son mec pour sortir avec Marcel. Tu comprends de le voir avec moi elle s'est rendu compte que ça lui brisait le coeur. Du côté de Marcel l'explication est simple il m'a emballée rien que pour l'emmerder et la provoquer.
J'ai consulté le manuel des PG et en cas de crise qui semble insurmontable il est conseillé de mettre plusieurs couches de gloss en commençant par Mac et en finissant par Chanel du plus foncé au plus clair, à recommencer toutes les deux heures. Ce que j'ai fait, ça va super mieux depuis.



Chère Sonia je ne veux pas de gloss tu imagines bien que pour vivre des Pintaderies pareilles j'en ai déjà une cargaison et puis j'ai plein de maquillage aussi parce que ma tronche de Joker qui se marre tout le temps il faut bien que je me la dessine tous les matins. Et a priori j'y arrive vachement bien. (toi aussi je remarque ;))

Par contre en guise de remerciement pour l'ouverture du club des PG tu as droit à deux plans inédits, je n'ai jamais raconté ces deux horreurs là à personne tellement ça me brûle les neurones.

Écrit par : Le Joker | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je suis sortie avec un type pour lequel j'ai eu le coup de foudre. Il m'explique qu'il est divorcé, bon, et qu'il a un petit garçon de trois ans. Alors que bon, il sera pas toujours disponible, hein, faut le comprendre, quand même, son fils passe avant tout. Je suis admirative: il aime son fils et s'implique dans son éducation et toussa. Je lui fait remarquer que quand même, quand je pose un congé au bureau pour passer une journée en amoureux, j'aurais apprécié qu'il me prévienne AVANT qu'il ne pourrait pas venir et non pas en fin de matinée.... Tout ça pour finir par découvrir au bout de 4 mois que sa femme venait d'accoucher du petit deuxième. Et il n'était pris par l'éducation de son fils, mais par toutes ses autres maîtresses...

Écrit par : Ninie | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

J’ai rencontré ce beau garçon, un pote de pote, il y 2 ans, il me fait un gros rentre dedans mais tout en finesse en compliments, il était charmant, je passe la nuit avec lui et rentre chez moi le matin sans même échanger nos numéros de tél.

Pendant 6 mois on s’est vu de temps en temps. Ensuite de plus en plus pour finir par passer quasi toutes nos nuits ensemble mais « on est pas un couple hein ! » bah voyons en bonne PG je pensais qu’il finirait par se rendre compte que j’étais la femme de sa vie…

Finalement on a décidé (enfin surtout lui) qu’on était les meilleurs amis du monde et que du coup fallait plus qu’on couche ensemble, mais dormir oui (va comprendre) ben moi j’ai dit OK…
Dernièrement son gros problème c’était que je puisse tomber amoureuse et donc j’ai passé mon temps à lui répéter que « non je suis pas amoureuse de toi » jusqu’à m’en persuader moi même.

Depuis quelques semaine il a une copine, mais comme elle habite loin elle vient que de temps en temps alors du coup ça a pas changé grand chose à nos habitudes, je continue à habiter chez lui les ¾ du temps.
Mais ça m’a ouvert les yeux, ça me fait vraiment chier cette connasse qui squatte chez lui, qui pose son parfum à coté du mien exprès ! Et du coup c’est l’évidence : merde en fait je suis bien amoureuse de lui. Alors je lui ai écrit, une belle lettre ou je déclare tout mon amour (PG jusqu’au bout des ongles) et lui me dit alors : « mais pourquoi tu m’as pas dit ça y’a 6 mois ??? t’es vraiment une chieuse, mais qu’est-ce que je dois faire ? »
Voilà, maintenant il sait, il a pas plaqué l’autre, je continue à passer mes nuits avec lui, dans ses bras… bref, rien n’a changé, et moi non plus je change pas ! peut-être qu’il va finir par s’en rendre compte qu’il peut plus vivre sans moi, non ?

Écrit par : Thellie | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Est-ce que c'est être une PG de supporter la jalousie incompressible de son mec ?

Non passque moi là j'en ai marre, je lui dis, mais je le quitte pas car je l'aime et il m'aime (je le sais, il me l'a dit, et c'est pas le genre à le dire. il a même accepté de m'accompagner au théâtre, alors que lui c'est plutôt les jeux vidéo son trip...)

Mais c'est dur quand même...
Exemple : ce matin j'ai une conférence sur la présentation de la toute nouvelle version de la mort d'un logiciel spécifique dont je me sers pour le boulot. Pas pour le fun hein, non. Pour le travail. Je lui envoie un texto ce matin genre "je sais plus si je t'ai dit mais je suis en conf toute la matinée donc pas joignable". Lui me répond "Non tu m'avais pas dit à ce soir bisous".
Le connaissant je me doute qu'il fait la gueule mais je suis à moitié à la bourre alors je répond pas.
Je sors de la conf, je l'appelle, il répond pas. Message sur son rép "j'espère que tu fais pas la gueule je te rappelle du bureau bisous". Là il me sort "pourquoi je ferais la gueule alors que tu m'avais pas dit avant ce matin que t'allais à une conférence où tu verrai plein de mecs qui allaient te parler voire te draguer !?"

Je lui ai laissé un message (il répond pas à son portable) disant que s'il croit que je drague ou quoi dès que j'ai des réunions, moi je dois penser quoi de son attitude ? Bah oui quoi s'il est méfiant à ce point pour rien, je suis sensée croire quoi moi ? Et que faut qu'il arrête d'être jaloux passke c'est trop relou !

Et je reçois un texto : "Je suis en cérémonie (il est militaire) donc je peux pas te répondre et tu vas te calmer sinon je t'appelle pas ce soir".
Je lui ai répondu que sa cérémonie, j'étais pas au courant, et qu'il avait dû oublier de m'en parler (lui aussi tiens c'est étonnant ça). Et que je me calmerai quand il arrêterait de croire que je drague ou que je me fais draguer par tout ce qui bouge.

J'ai pas de réponse, ça doit faire 2 heures, il a fini le taff depuis 30 minutes en principe.

Les PG, ex-PG et chanceuses qui n'ont jamais été PG, je suis sensée faire QUOI pour qu'il ne soit pas aussi jaloux ? J'en peux plus là.
C'est pas comme si je l'avais déjà trompé, je l'aime donc je le trompe pas (j'ai des principes !)

Je sature... Ce week-end on va au mariage d'une de mes amies, et il prend sa voiture et pas la mienne, comme ça si je me fais draguer et que je suis trop gentille en réponse, ou si je fais des sourires à un mec, il se casse et rentre chez lui... (pour info, le mariage c'est vers Auxerre quand même...... mais ma soeur y sera il compte quand même pas m'abandonner à 300 bornes de chez moi, c'est trop mignon...)

I NEED SOME HELP PLEASE ! ou des conseils en tout cas si possible...


PS : c'est quoi cette histoire de slip de Nil je comprends rien !

Écrit par : Crevette | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

ah si j'en ai une autre, une pas mal de PG de compet'.
J'ai passé un an aux Etats-Unis, étudiante.
je rencontre un anglais, "Robin", adorable,très british et tout et tout dans une soirée. On se fait des petits bisous et là bien sûr c'est évident je ne veux plus jamais le quitter!
Bref, il prend mon numéro, ne me donne pas le sien parce que.. ben je sais pas en fait. on se revoit une fois, je me vois déjà faire des bébés anglais, il me dit des trucs incroyables, qu'il est fou de moi, qu'il ne veut jamais me quitter alors qd il me saute dessus, ben je dis pas non, c'est mon âme soeur.
Il part de chez moi, je lui dis que qd même il faut qu'il me donne son numéro, et accessoirement son nom complet!
et là, il sort un papier, écrit des choses, me fait un bisou et s'en va.
Tranquillement installée, je lis "Robin Hood", oui oui, j'ai donc couché avec.. Robin des Bois!! autant dire que j'ai jamais eu de nouvelles! ah si j'avais eu du Gloss..

Écrit par : Laure | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Tiens ça fait longtemps que j'ai pas laissé un commentaire chez toi miss!

J'attire les salauds et les indécis. Entre autre:

Il y a de ça quelques années, j'ai craqué pour un mec. Pas forcément canon mais très charmant. Il me faisait rire. Bref. Je craque.
C'était l'époque du lycée. Hélène et les garçons c'était fini et j'étais bercé par Dawson.
Mes copines me disaient qu'il me regardait sans arrêt et qu'entre nous il y avait quelque chose. Ca tombait bien c'est réciproque. On s'est échangé nos numéros, et on papotaient pendant des heures. On n'était pas dans le même établissement donc on se voyait peu. Mais on rattrapait le temps au téléphone. Un jour j'ai décidé de me lancer. Il a pris les devants en me demandant de venir à un barbecue. J'ai accepté et avant de raccrocher lui ai balancé "Ca tombe bien, il fallait que je te parle." Le soir "S" arrive. Il est en retard.
En patientant j'ai bu un verre, puis deux, puis trois. De la manzana. Du jus de fruit pour moi.

Il est enfin arrivé, m'a pris la main et m'a emmèné un peu plus loin. Moi je pouffais de rire en regardant mes copines. J'étais pompette quoi!
Mais là, d'entrée, il m'a dit:"Je suis avec quelqu'un depuis 10 mois". Cela faisait presque 4 mois qu'on tournait autour. Ses paroles raisonnent encore dans ma tête. Les pleurs ont remplacé l'euphorie. Il a rajouté que c'était un vrai coup de foudre entre eux, et blablablaaaaaaaa. Rien à foutre moi, je le voulais pour moi toute seule!!!
Bref, je lui ai dit que j'aurais voulu le rencontrer avant, il m'a sorti, très spontanément: "moi aussi"! J'ai hésité sur le coup entre le tuer, le violer sur place, ou les deux en même temps. Je ne comprendrais jamais rien aux mecs!

Écrit par : johanna | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

ouai, nan moi j´aime pas les jeux concours ....

Écrit par : Lou | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

J'ose à peine l'écrire mais ça fait dix ans donc y a prescription.
Je sortais avec un homme très beau et qui avait une belle maison face à la mer il me disait qu'il ne voyait plus sa troisième femme Mais j'ai vu dans un placard de vêtements de femme. Son fils m'ayant dit que son ex femme venait passer des week end et qu'ils couchaient encore ensemble j'ai pris des mesures!
J'ai découpé toutes les manches des robes et des chemisiers et les jambes des pantalons qui appartenaient à sa femme, sans rien lui dire bien sûr.

Écrit par : lavieenrouge | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

récemment je suis allée chez ma psy pour le service des 10'000 comme on dit. J'étais dans la salle d'attente en train de feuilleter un journal people récent (elle est trop bien ma psy) quand la porte s'ouvre sur un ptit gamin adorable comme tout qui s'excuse de m'avoir dérangée et qui s'installe à coté de moi. son père le suivait, mais comme je lisais un truc super génial sur je ne sais plus quelle célébrité en train de mourir d'une conjonctivite j'ai pas levé la tête, tout juste grommelé un "bjour". c'est quand le père a répondu que ça m'a fait un choc. c'était un de mes ex.

le salopard qui m'avait larguée comme une merde quand je lui avais appris que je ne pourrais pas avoir d'enfant (j'ai le tiercé dans le désordre si on veut. tout est là mais mes parents devaient avoir un mode d'emploi de chez ikea vu que rien n'est à sa place et du coup ben ça fonctionne pas. bref.)

je lui lance un coup d'oeil relativement amical, il me présente le gamin. son fils. de 7 ans. j'ai beau ne pas être douée en calcul mental j'ai tout de suite tilté que le mioche est né PENDANT que nous étions ensemble. à voir sa tronche en voyant la mienne, mister connard était pas à l'aise. il a envoyé son fils chercher un truc et il m'a juste dit : non mais tu sais à l'époque si j'ai rompu c'est que finalement j'avais décidé de rester avec ma femme et mon enfant, ça n'avait rien à voir avec ta stérilité en fait. donc il était marié à l'époque. et moi j'ai pleuré comme une dinde avant noel pendant des lustres persuadée que si il me quittait c'était à cause de ça.

la porte s'ouvre, la psy me fait entrer et voyant ma mine me dit : ben ça va pas ?

et je lui dis, vous vous rappelez de mister connard ? "oui oui je m'en souviens" (tu penses, je lui avais parlé de c't'enflure pendant des semaines quelques mois après les faits. même que c'était grâce à elle que j'ai compris à quel point c'était un gros con). ben il m'a pas quittée parce que j'étais stérile, mais parce qu'il était marié et qu'il venait d'être papa.

et elle m'a demandé comment je l'avais appris. et je lui ai dit. ya 2 minutes dans la salle d'attente, c'est le gros blaireau qui était à côté de moi.

long silence

"je crains qu'on ne puisse plus se voir"

euh....

"c'est mon mari"

oh....

je vais y aller là, je crois...


donc grâce à ce gros con, j'ai plus de psy..... (je sais pas si c'est vraiment PG mais ça fait du bien de le raconter)

Écrit par : Cyanure | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

EH JE VEUX DU CADEAU moi !

M’en fous je joue tiens.

C’était il y a quelques années, mon chéri de l’époque et moi on allait à la fête du cinéma avec son cousin à lui et sa charmante copine.
Le lendemain, re-film, mais bizarrement pas la même fille avec le cousin. Je me renseigne sur la nature de la jeune fille, le cousin me dit tout sourire que c’est juste une ‘’copine’’. (même si la copine pendant le film elle est allée regarder vachement profond dans l’intimité de sa bouche, peut-être un pop-corn coincé…)
Il y a eu un troisième film, et il y a eu une troisième fille.

Ce qui ne m’a pas empêchée de sortir avec le cousin en question peu après cet épisode.

Ni d’aller passer une semaine dans sa nouvelle ville. (Deauville, ceci dit)

Ni d’expliquer à une furie qui sonnait à sa porte en m’insultant que non-non-non il n’y avait rien entre lui et moi mais qu’est ce qu’elle allait s’imaginer, et que bien-sur que j’allais les laisser vivre leur amour sans m’immiscer. (bien qu’il m’avait offert le voyage, il lui avait raconté que j’étais venue sans le prévenir car je souffrais trop de notre séparation)

Alors qu'il avait emménagé depuis à peine 15 jours, je n'ai pas pu m'empêcher d'admirer la performance.

Et en revenant, suis allée me faire consoler par l’autre cousin. (Y'avait bien son frère, mais il était trop petit.) GNIARK

Écrit par : éliiiiise | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

C'était mon premier rencard, mon premier flirt...on se retrouve 10ans après sur meetic par hasard, tous les deux sur Paris et forcément célibataires!!
1 mois de planage total....pour qu'il me dise :
-"je vais pas pouvoir m'engager plus"
-HEEEEIIIINNNN QUOIIIIII?????
En gros : - j'ai pas eu le déclic pour passer à la vitesse supérieure, je suis bien avec toi, je suis attaché à toi mais j'ai pas eu de déclic......blablablabla attends je vais aller gerber là!!!!
ppppfffff on s'en fout de ce putain de déclic, tant qu'on est bien avec une personne on continue jusqu'où ça nous mène NONNNN???!!!

Écrit par : carrybradechoux | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

J'ai appris avant hier soir que mon dernier amant a pour habitude de se travestir au Bois de Boulogne ... et qu'il adore ça !!!

J'raconterais rien de plus, je m'en suis pas encore remise....:-S

Écrit par : Cath | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Rah ben moi t'y as déjà eu droit... Je sors avec un homme avec qui tout se passe bien... Après moultes embrassades on va chez lui. Sur le chemin il me dit : 1. qu'il est tjs avec sa copine. 2. qu'il est amoureux de moi.
Et moi je reste.
Jusqu'à ce qu'il se révèle impuissant....
PG je suis là !!!!

Écrit par : sorcière Camomille | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Il me semble qu'il faille rétablir un peu la parité par ici...
Bref. Je reviens de ma petite promenade nocturne là juste maintenant (parait qu'ON a gagné).
Je me retrouve devant un jeune homme qui parle au téléphone. (Je n'écoute pas, mais j'entend). Il parle avec une fille, la copine d'un ami. Elle a trompé deux fois son amoureux (on va dire ça comme ça). Lui il est prêt à passer l'éponge parce qu'il l'aime. Un beau pintadeau moi je dis.
Vouala, ça m'a fait me rendre compte qu'il y a (peut-être -non c'est sûr) des salauds, c'est vrai, mais il y a aussi des filles qui sont pas réglo. Et que moi même j'ai sans doute engourdassé aussi.
Donc je ne vais pas m'autoflageller, mais je ne vais pas couiner ma PG attitude non plus. Du moins aujourd'hui. Surtout que y'a un exemple à moi dans l'article que Sonia elle a écrit (en vrai je suis trop fière. On peut pas gagner le maquillage nous? Hein?) Na na nère.

Écrit par : Ad | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

vos histoires de PG m'ont faire sourire tout l'après-midi... Ca m'a porté la poisse...
2 mois que jparle avec un gars qui veut tromper sa copine avec moi, bah oui je suis trop belle, depuis qu'il m'a vue... Mais si j'acceptais je serais la 1ère, la seule et la dernière!!! Rien que ça pour moi... Et donc en deux mois j'ai eu le temps de reconsidérer la question pour finalement lui dire que c'était très envisageable...
Je fais une petite recherche ce soir et là je vois qu'il est inscrit comme celibataire sur des sites de rencontre avec sa photo ( il est avec sa copine depuis 3 ans...)
Je suis donc pas la seule, l'unique, la dernière avec qui il peut l'imaginer... Mais il a une raison!!! En fait ya des gens qu'ont trafiqué son profil de copains d'avant et son ancien profil meetic à la fois!!!
Ouah sont trop forts ces gens!!!

Club des PG, me voilà...

Écrit par : une PG... | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Moi je dis plus rien j'ai déjà raconté la dernière fois et moi ça a duré 30 ans. A défaut je devrai avoir la palme de la longévité des PG. Surement même la carte vermeil !!!

Je voulais juste dire que j'adore toutes les histoires. Déjà de pouvoir les raconter, et avec humour c'est génial et très courageux !! Bravo les filles !!

Mais j'ai quand même un gros faible pour l'histoire de Cyanure !!

J'aurai aimé être une petite souris et assister à la scène suivante : la psy qui rentre à la maison retrouver son blaireau de mari !!!

je crois que Cyanure tu mérites le gros lot !!!

Le hasard fait parfois bien les choses non ?? Tu es bien vengée quand même !!

Écrit par : Patricia | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Première fois que j'ecris quelque chose ici et voilà que je me dévoile déjà !

Après 6 mois de jolie relation (jolie relation qui n'as pas duré), mon ex m'annonce que sa mère organise un grand dîner chez elle et que ce serait une super occasion de la rencontrer. J'accepte l'invitation, bien évidemment, sauf que la super occasion n'était pas vraiment une super idée...

Je m'étais préparée, maquillée, habillée (c'est mieux) enfin, tout le tintouin pour donner une très bonne impression à belle-maman.

Arrivé chez sa mère, elle nous accueille, nous débarrasse de nos vestes etc... Les invités étaient déjà quasiment tous la.

Après les présentations, je la fixe et je dis a mon ex avec un grand sourire de connasse : Oooh mais pourquoi tu m'as pas dit que tu allais bientôt avoir un petit frère ou une petite soeur ?! Tout en touchant délicatement le ventre de belle-maman...

Belle-maman, qui m'a répondu du tac au tac : Mademoiselle, je ne suis pas enceinte, je fais de l'aérophagie !

Écrit par : Mademoiz'ailes | jeudi, 26 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Je vais commencer par vous situer : J'étais jeune et conne à l'époque..

Donc coup de foudre TOTAL pour G. qui me tourne autour depuis au moins 4 mois. Quand les choses sont sur le point de conclure, G me dit (par MSN bien sûr):

- Tu sais, je te trouve bien, mais c'est juste que je n'ai pas eu de déclic.

Et là, il a ajouté cette analogie tout à fait charmante pour terminer notre histoire :

- C'est comme si on me donnait des oranges alors que je voulais du chocolat...

...

Écrit par : Lyza | vendredi, 27 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Après 1an et demi d'amour passioné et passionant avec Julien, (20ans, brun, même pas musclé) , je commence à trouver génant cette amitié entre ledit homme et ma meilleure amie (même pas très belle et surtout, point non négligeable, AUCUN GOUT VESTIMENTAIRE). Quand le mâle découvre le tracas qui me chamboule, il craque son slip et me crie que je suis TOTALEMENT parano, que je l'étouffe au fin fond de sa chambre et que à cause de tout ça ses sentiments changent et qu'il sait plus s'il veut continuer.
Moi... en bonne pintade je me fait avocat de moi même et arrive a sauver in extremis notre couple de la rupture. Je m'auto psychanalyse pendant plusieurs mois pour soigner cette paranoïa naissante et du coup au bout de quelques mois j'arrive à m'en battre l'oeil avec une pate de buffle qu'ils soient amis.

Ainsi, celui qui m'aimait de tout son coeur m'a quitté sans raison apparente, disant qu'il savait plus où il en était et blaaaa blaaa blaaaa.... (et bla). Moi écroulée comme une pauvre larve coconne et superficielle j'achète une dizaine de paires de chaussures pour relancer mon moral à la dérive.
Je survie grâce à l'idée que c'est quelqu'un de bien, qu'il a été honnête et que SURTOUT, j'ai une meilleure amie pour m'épauler et m'emmener promener (par contre je refuse tout conseil vestimentaire de la meilleure amie ci dessus, cf le début de mon anecdote).
2 mois après rupture, je commence a aller mieux, je reprend goût a la glace Ben & Jerry's (oui parce que avant j'étais tellement devenu un phasme que je disais non à de la glace et à des macarons, RENDEZ VOUS COMPTE!!!), et là, les deux dindonneaux se ramène à la porte de chez moi et m'annoncent très solennellement qu'ils sortent ensemble depuis UN MOIS...

grand moment de solitude pour ma personne, absence de larmes, absence de répartie. Je suis juste partie. Vous avez dit gourdasse ???

Écrit par : Sèverine | mercredi, 20 août 2008

Répondre à ce commentaire

J'écris pas spécialement pour le cadeau mais j'le veut bien quand même !

Alors voilà, ça fait un an que j'ai rencontré ma (désormais) ex-croquette d'amour. Pendant 4 mois au moins monsieur me tourne autour, me dit que je suis belle, que j'ai des yeux magnifiques, qu'il m'avait déjà vu l'année dernière et qu'il avait été subjugué par mon regard et ma beauté mais que je l'avais pas vu, etc etc...

Mais y'a un problème, ça fait au moins 3 ans qu'il est avec sa copine et tout ses amis n'arrêtent pas de me dire qu'il est trop amoureux d'elle et que c'est trop réciproque ! Sauf que moi, vu qu'il me tourne toujours autour bah je commence à l'aimer et à espérer qu'il va la quitter. Enfin c'est ce que je crois parce que quand une amie (qui me pousse pourtant à aller avec lui parce " çfait trop longtemps que je suis toute seule et que c'est pas bon pour moi") me demande "mais au fait pourquoi tu veux sortir avec lui ?" bah je sais pas quoi répondre.

Enfin bon. Il fini par quitter sa copine, pour moi. Mais c'est pas si simple parce que à en croire ses copains, la fille veut se suicider ! Elle supporte pas de plus l'avoir ! Et moi je sais plus quoi faire ! Je culpabilise grave et je passe pour la méchante !

Et pis un jour à une soirée, j'le vois débarquer (à moitié chouté...) pour me demander de sortir avec lui. Et moi comme une PG j'accepte (après tout il a quand même quitté sa namoureuze pour moi !).

4 ou 5 jours après, le mercredi, j'apprends qu'avant, ils couchaient ensemble tous les mercredi ! Même quand ils étaient plus ensemble ! Et l'après midi il veut pas me voir et j'le vois avec elle ! Sauf que j'ose pas aller le voir parce que (et c'est ses mots) "elle est tellement folle qu'elle risque de te tuer si tu va la voir".

Je reste encore 2 jours avec lui et suivant les conseils de mes coupines (oui oui celles qui me disaient de sortir avec lui) je le quitte, après m'être ridiculisée devant ses amis. Mais le pire c'est que selon lui "on cherchait pas les même choses, lui il voulait une relation sans sentiments" qu'il me dit et j'ai même pas eu le temps de répondre que la femme de ménage nous virait (à moitié).

Maintenant, il s'est remis avec elle mais continue de me regarder avec envie (sans pour autant m'adresser la parole). Mais bon, comme me l'on dit ses potes, "si tu l'avait pas quitté ce jour là, c'est lui qui l'aurait fait".

J'ai toujours l'impression d'être passée pour une grosse pintade dans cette histoire.

Écrit par : Une pintade en puissance | jeudi, 21 août 2008

Répondre à ce commentaire

Pour faire simple, il voulait ton corps, il le voulait toujours, du coup il continue à baver...

Sont cons les mecs des fois je vous jure...
Et le coup de coucher tous les mercredis, c'est nul je trouve. Il prévoyait quels dessous elle devait mettre aussi ? Quel naze ce boulet !

Écrit par : Crevette | jeudi, 21 août 2008

Répondre à ce commentaire

Je sais que ça fait plus de deux ans qu'il n'y a pas de comm. Mais après avoir lu l'article et les divers commentaires je me pose une question.
Est-ce que vous êtes parfaites mesdemoiselles?
Quand vous tropez votre petit-ami parce que le mec qui vous a abordée en boite de nuit "il était trop beau" ou que vous laissez tomber votre mec par texto ou en laissant "involontairement" ce dernier lire vos "révélations" dans une lettre ou un journal intime laissé visible et ouvert pile à cet endroit, vous vous trouvez comment?
Et en parlant de sexe, je vous signale que les mecs aussi peuvent vous mentir sur vos performances (surtout s'ils sont amoureux). Parce que ça arrive quand même assez souvent qu'on s'emmerde bien au lit quand mademoiselle croit savoir faire une fellation.
Il y a certes de vrais cons parmis les mecs, mais je suis certain que la proportion de connes et au moins la même.

Écrit par : johan | lundi, 08 novembre 2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.