Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Running, la confiance en soi, la perception du corps, le personal branling, toussa toussa...

En gros : l'égo, mais pas que (et heureusement) passque se faire du bien dans le dedans de soi-même, ça se voit à l'extérieur... C'est comme les yaourts (qu'y disent).

 

run.jpg

 

J'ai déjà pondu un billet sur ce que m'apporte la course à pied. Je peux même dire que ça a tout changé dans ma vie... Je lis consciencieusement ce que vous me dites quant aux bienfaits que vous en retirez (et je crois que c'est même ce que je préfère). Pour le coup, le moutonnage à ce niveau, je pense que ça me fait encore plus plaisir que pour les cosmétiques (oui oui).

Les vacances se terminent doucement, je viens de me taper 6 courses en 3 semaines de congés d'été, quelque part là-bas dans le Sud. Ya une petite nostalgie qui pointe...

Le constat premier : ça n'a rien à voir avec ce que je fais en temps normal en région Parisienne. Les gens du Sud sont plus détendus, s'en foutent que tu portes les dernières baskets à la mode et si ton ticheurte est pas assorti aux chaussettes (j'assorti rien du tout, j'm'en tape...). 

J'dis ça car j'ai été assez échaudée par la dernière course à laquelle j'ai participé à Paris : la Nike Women Run.

Partant du postulat que l'an dernier c'était très bien et qu'on avait gravement rigoulé. V'là que cette année, je remets ça, d'autant que le parcours avait été modifié : tu pouvais faire soit 10km, soit 15km.

J'me suis donc positionné sur le 15km. C'tà-dire que arrivé au kilomètre 9 : où tu décides de terminer, ou tu enquilles sur 6 supplémentaires.

Ben j'ai pas compris... Pas compris ce que je foutais là en fait... Au milieu de 10 000 filles habillées en du même tee-shirt corail, qui vues de loin faisait banc de saumon qui remonte la rivière". Je critique pas, j'en faisais partie des saumons, et je l'ai trouvé très chouette ce tee-shirt.

Nan, la où j'ai pas compris ce que je faisais là, c'était ce déballage de tenues, de marques, de baskets neuves, de selfies, et y en a même qui se filmaient à la go-pro. Spike et moi on s'est dit qu'on était tout simplement trop vieilles pour ça.

Une fille m'est rentrée dedans en voulant aller rejoindre ses copines. Je lui ai gentiment indiqué de mon air le plus aimable que la course était dans ce sens-là, et pas dans l'autre.

J'ai adoré le fait que les filles massivement positionnés sur le 10km (et donc arrivant avant nous) s'étaient allègrement servies en médailles (un collier en fait). Et vaz-y que j'en prends pour ma soeur/ma mère/ma tatie Janine/ma meilleure copine.

Résultat, en terminant le 15km : plus de médailles pour nous, et les filles du 10km avec 4 ou 5 colliers chacune en train de reprendre des selfies.

M'en fiche dans l'absolu de la médaille (ils ont fini par m'en envoyer une plusieurs semaines après. J'vais la donner à ma copine géante de Suissie car elle l'aime bien, et c'est la mienne que je lui donne, j'ai pas piqué celle de quelqu'un d'autre), mais ça m'a fait m'interroger sur tout ce bizness... Faire courir uniquement des filles ensemble, oui, pourquoi pas, l'idée est bonne et se retrouver entre copines permet de mieux se dépasser, mais ya franchement des trucs qui m'échappent...

Une course marketée ne me dérange pas, en général c'est bien géré (l'an dernier, en tous cas ça l'était), mais je ne pense pas que je referai la Nike Women Run. Ça fait certainement vieille conne, mais bon.

Je reste pas bornée hein ! Même que Neoness vient de m'offrir un Dossard pour la Parisienne (que je ne connais finalement pas) et je suis contente de voir ce que ça donne :) Ben oui, énormément de personnes m'en ont parlé, et faut bien que j'aille voir en vrai ce que ça donne, non ?

Ouais j'vais me lever un dimanche matin pour aller faire 6,4km au milieu de 40 000 nénettes. Faut que je vive ça en vrai :)

 

Ça m'a fait du bien de courir cet été ailleurs qu'en région Parisienne. Tu payes 7 à 10€ maxi et on t'offre du miel, du vin, une caisse de pêches, de la bière (ouais). Ya pas de médaille (ils disent que c'est uniquement pour les enfants). L'ambiance est chouette, tout le monde se parle, s'entraide, et on fini par reconnaître les mêmes têtes. Quelle détente.

Le ravitaillement de la fin c'est de la pastèque dans des verres en plastique, et c'est vraiment bon d'être là... 

Lors d'un trail j'ai même retrouvé une lectrice qui avait couru la Noctambule avec moi à Paris l'an dernier !

 

lille.jpg

Tu noteras que Maya a sa coupe d'été :)

 

Le chrono : on s'en fout. Bon... Ya 2 fois où j'ai enfin réussi à faire 1h00 aux 10km (le Chef des Hulks du coin m'a dit la première fois : tu fais plus d'1 heure, je te tue ! Il me croyait pas, et pensait que je l'avais banané avec la montre chrono, et a été voir lui-même les résultats sur le tableau d'affichage... La seconde fois, il a pris son VTT - en ce moment il est blessé et ne peut pas courir - et m'a suivie du début à la fin en m'octroyant le droit de boire 4 uniques gorgées d'eau sur tout le parcours. C'est raide, mais ça fonctionne, j'ai pas eu de point de côté !).

Les gens étaient là pour courir pour le plaisir, tout ce que j'aime ! Pas de selfies, pas de go-pro. J'ai vu une seule fois une fille au corps splendide, hyper lookée et qui faisait beaucoup de bruit... Elle a arrêté le Trail au bout de 5km... Moi j'ai continué, et chuis arrivée dernière... Pour la première fois de ma vie... Les organisateurs m'ont félicitée et remis la médaille de l'endurance (oui rigole, comme un môme donc...) en disant qu'ils ne considéraient pas que j'étais dernière car c'était un Trail très difficile, avec beaucoup de Dénivelé et qu'il y avait eu énormément d'abandons... Personne ne m'a jugée, c'était chaleureux, j'avais des baskets Skechers bleu marine aux pieds, des chaussures pas du tout lookées (j'vais vous faire une revue prochainement, je pense avoir trouvé le Graal).

fontaine.jpg

Vise-moi quand même cette tête de fin du monde dans le fond de la fontaine...

 

 

médaille.jpg

 La Médaille de l'Endurance (qu'y disent...)

 

En gros, je continue mon bonhomme de chemin, à mon rythme, en me tenant à l'écart des donneurs de leçons. J'veux juste terminer une course et ne pas être blessée, ça me suffit.

Dans le Running ya des extrémistes, avec le régime alimentaire qui va avec (mon pote Yoann il s'est mis au Paléo... J'y comprends rien, mais visiblement il est heureux et ça lui suffit). Perso, l'alimentation j'y fais juste attention la veille d'une grosse course, ou 1 mois avant le Marathon. C'est tout (avis qui n'engage que moi).

Et puis il y a aussi les diktats : toujours plus "secs", toujours plus minces, toujours plus lookés, toujours plus gainés et affûtés. Idem, je regarde, je lis ça et là, mais je reste fidèle à ce que je pense. Des blogs font légion dans ce domaine, photos d'abdos à l'appui, corps exposés, objectifs toujours plus hauts, récits de courses très techniques, tenues hyper fashion. Je ne m'y reconnais pas.

Frogita a d'ailleurs pondu un très beau billet sur ce concept. Isa c'est une fille qui m'épate, simple, avec son ventre qui bloblotte (comme elle dit) et elle vise les Triathlons et l'Iron Man (elle a des jambes, mais alors des jambes, aïe aïe aïe). 

 

leucate.JPG

Oui, je continue à me maquiller avant de courir, tu crois quoi toi ? Que j'ai tant changé que ça ? Juste qu'avant je n'aurais jamais osé m'exposer en short ici...

J'aime tout simplement la personne que je suis devenue, avec du gras encore ça et là, les jambes griffées par les ronces, et je m'en fiche...

Ma copine Carine dit que ça me donne un côté "wild". J'aime bien l'idée :) Vise-moi cette brassière Anita camouflage de toute bôôôté ! C'est pas mieux que le rose ?

Sivouplaît les filles, soutenir ses nénés, qu'ils soient gros ou petits c'est hyper important. N'achetez pas les brassières premier prix à zip qui vous vrilleront la peau et se détendront au premier lavage... Mettez-y un peu plus, mais investissez dans la qualité, le maintien et le confort.

 

Tu verras jamais de photos de mes abdos, pour la simple raison que j'en ai pas, et que je ne compte pas en avoir un jour.

J'ai pas la morphologie d'une Hulkette (déjà je suis trop grande et ça je ne pourrai rien y faire), je fume, je mange des frites et du chocolat, mais je cours quand même. Je compte faire un Marathon tous les ans tant que mon organisme me le permettra et c'est tout ce qui compte...

En bref, je disais : égo, confiance en soi, perception du corps et personal branling, n'est-ce pas ? 

 

Commentaires

  • Yeah Sonia c'est tout ce que j'aime cet état d'esprit, je trouve ton discours no prise de tête très chouette et motivant !!! Je me mets doucement à courir et je ne cherche qu'à me faire du bien, surtout dans la tête, alors dès que y'a un terme trop barbare ou un exercice qui me fait peur et ben j'évite, alors la FCM, la VMA, les fractionnés tout ça...je laisse tomber, j'y comprends rien. Idem je fuis les courses à 40 balles dans paris, j'ai commencé quelques courses qui se sont déroulées dans une bonne ambiance et des abruti(e)s donneurs de leçon y'en a partout ! Moi je veux juste faire un marathon un jour, parce que je fais que chialer dès que j'y pense ou que je lis des témoignages comme le tien, celui de Paris du 3 avril 2016 tombe pile le jour de mon anniv, j'y vois un signe mais j'ai peur que ça fasse trop tot....et en même temps je m'en fous, si j'ai envie, j'ai envie, na !

  • Et ben si t'as envie : t'y vas. C'est tout, et c'est pas compliqué.
    Si j'avais annoncé que j'allais faire un marathon à l'époque de mon premier, j'aurais été dégoûtée... Voilà pourquoi je ne l'avais pas dit... C'est une aventure entre toi et TOI.

  • ben c'est bien pour ces raisons que, parisienne, je ne vais à aucune course tellement ça me broute d'avance ! Du coup je cours seule, je me prends des doses d'adré et d'endorphines terribles et ça me suffit. Meme si j'aimerai souvent quand même rigouler par là dessus parce que ça manque... tu es belle Sonia, ton parcours l'est vraiment et en effet : moutonnage à fond c'est permis !

  • Ah j'adore l'ambiance des courses, mais pas toutes :)

  • C'était bien la pastèque en gobelet :))) tiens j'ai pensé à toi hier soir, après 4h de voiture depuis le 46 j'ai faut étape pour la soirée chez mes amis dans le 66, et j'ai été me défouler un peu sur un chemin qui longe la Têt. Ben je cours vachement plus vite après une journée coincée dans une voiture! Et là j'écris depuis Ax les thermes, j'attends mes hulks-cyclistes ;)
    Allez bon retour à la ville, et à bientôt pour une prochaine course!

  • J'adooooooooore courir avec toi ma poule, vivement qu'on remette ça ! (mais je promets pas le même paysage...).

  • Ouais, c'est pas glorieux. J'étais morte de chez morte, après 2h30 de plaisanterie...

  • Ouais jte comprends sur les couilles qui courent AUSSI pour se montrer.
    J'ai entendu une émission, y'avait une couille qui disait que c'était pas un sport démocratique et que ça coûtait beaucoup de sous de runner.
    Y'a une autre couille qui l'a remis à sa place en expliquant qu'on est pas obligé d'avoir les derniers vêtements griffés so fashion pour courir. J'ai applaudi des quatre mains tu penses.

    Cela dit, on peut se faire plaisir en s'offrant une jolie tenue vu qu'il y a ce qu'il faut à condition d'en avoir les moyens, mais putain, un short, un tich' qui bloblotte... l'essentiel c'est les pieds et les nibs non ?

    T'as vu pour une fois comme j'argumente et tout et tout.
    ça doit être l'air du large.

  • Limite je te reconnais pas d'écrire comme ça ! :)))

  • Ben oui, le musclé est le nouveau maigre....ce qui ne fait qu'ajouter de la difficulté à la difficulté pour une majorité de femmes et à mon avis c'est pas fini, le culte du sculptural...
    Bon moi le plaisir de courir pour courir me reste un peu hermétique, même si je comprends bien qu'on puisse être accro au shoot d'endorphines procuré par le sport...mais ça fait des posts plaisants à lire :-)

  • Merci, j'ai essayé de faire passer ce que je pensais du mieux que je le pouvais...

  • Oh purée, la classe... voilà que tu me cites :-))))
    Le wild c'est méga graaaaaaou !!

    J'ai commencé à courir pour maigrir... mais je maigris pas.... du coup, je cours par défi et pour rester en forme pour mes enfants, pour moi, pour vieillir pas trop mal (et surement parce que je suis un peu sado-maso aussi).

    Merci pour ton billet qui décomplexe (parce que j'ai pas non plus les dernières baskets hyp')

    Bisous copine.

  • Pour maigrir, faut courir pas trop vite et longtemps... De l'endurance fondamentale que ça s'appelle.
    A jeun le matin, c'est encore mieux (moi j'arrive pas à me saquer plus tôt du lit...). Tu me mets à courir le soir, j'te fais 2 heures sans problème.

  • Pardon pardon, j'ai mis mon 1er commentaire avant d'avoir lu le reste du blog pensant que tu preparais ton 1er marathon ooops!!

  • Pas de soucis ;)
    Non non, j'en suis à mon second Marathon (déjà) !

  • Merci... C'est marrant, j'ai encore du mal à me dire que c'est moi... Très bizarre comme sentiment...

  • Hiiiiiiii! Tu es revenue!!!! Qu'est-ce que ça fait du bien de lire que tu t'éclates complètement et que tu te fous des poufs qui rigoulent en se prenant en photos en train de courir (un de ces 4 y en a une qui va trébucher sur son espèce de perche à Selfie, elle va pas recourir de suite...) :-)

    Moi je vais m'y remettre tout doucement mais je pense maintenant avoir une idée d'où venaient mes soucis de chevilles donc Je Vais Just Fais-Le et pis c'est tout!

  • 'ttention, j'ai pas dit que c'était des poufs, et que je me foutais d'elles !
    Juste que je ne me reconnais pas dans ce type de running...

  • C'est pour les articles comme celui-ci que je te lis, Sonia !
    Continue de te faire plaisir et à moi par délégation.

    NB Dans la move box, la ceinture est extra :) , je la mets pour promener le chien quand j'ai une robe sans poche, c'est bien pour mettre le portable et les clés, c'est discret, je crois que je vais l'adopter aussi pour les voyages à l'étranger (toujours mal au dos, pas courir :( )

  • Je suis super contente qu'elle te plaise autant qu'à moi.
    Prends soin de ton dos, tu reviendras en forme !

  • Je partage ton avis sur la ceinture, je l'adore ! Hyper pratique !

  • C'est vrai qu'elle est multi fonctions !

  • D'abord j'aime beaucoup la brassière Anita, c'est carrément sexy le camouflage.
    Ensuite c'est vrai que quand tu commences à courir par plaisir, tu cherches des blogs sur le sujet, tu commences à lire... Tu penses que tu es équipée comme quand tu faisais EPS au collège et que c'était la honte si tu n'avais pas le dernier survêt (et que toi, évidemment, t'avais pas du tout le dernier truc à la mode et que tu étais dernière au cours d'endurance)...
    Du coup, ton blog, c'est une bouffée d'air parce que ça parle de la course et du plaisir que ça apporte. Pas de fashion police des running ou d'abdos. Ceci dit, parfois, lire des blogs de filles complètement fit et motivée, ou des photos d'abdos et de fruits, ça peut motiver. Il faut juste choisir la bonne dose. Je ne sais pas si tu connais le tumblr je-suis-bonne, mais dans le genre c'est à la fois motivant et déprimant.
    Merci pour la découverte de Forgita.

  • ANITA c'est le top en matière de brassières. Au salon du Runing, j'ai regardé ce qui se faisait d'autre, et vraiment aucune marque ne leur arrive à la cheville en matière de qualité et de maintien.
    Au début, j'avais une brassière premier prix qui se zippait sur le devant. J'avais des marques partout, le tissu roulait et se détendait. Une cata... Et pour les fibres des nichons, c'était pas génial...
    Là, je ne changerai de marque pour rien au monde !
    Niveau habillement, je veux juste être à l'aise, au sec quand il pleut, au frais quand il fait chaud. Les effets de mode, je m'en fiche complètement. De toutes façons, depuis le départ, je mets un point d'honneur à ne jamais me comparer aux autres.
    Et je ne crache pas dans la soupe, ya des blogs que je lis car il y a tout de même des infos intéressantes. Mais je prends et je laisse, comme tu dis ;)

  • Contente de te lire à nouveau !
    ​Parce que, faut bien l'avouer, suis devenue une runneuse millefeuilleuse ​grâce à toi :)) Et tes billets ont manqué à ma vie ces dernières semaines !
    ​Je t'ai fait un petit mot perso pour l'expliquer pourquoi je dis ça, pas besoin d'étaler ma life à tout le monde, mais toi t'y as droit... la chaaance ;)

    Pour en revenir ton billet du jour, comme tout le monde ici, je croise des fashion runneuses quand je cours, et y'en a des sublimes, super bien sapées, les cheveux flottants au vent en queue de cheval gracieuse, avec des baskets de la mort, et à peine en sueur.
    Et je suis là moi, avec mon legging de course qui me fait des jambonneaux bien en chair, ma tignasse mousseuse flottant pas du tout au vent vu qu'elle rebondit sur ma tête, mes baskets pas mode du tout mais faites à mon pied, et tellement transpirante qu'on me croirait sortant de la douche.

    Alors oui, parfois, je voudrais bien ressembler à la bombasse qui court comme une gazelle.
    Parce qu'une gazelle quand même, c'est la classe.
    Mais j'aime bien la lionne (rapport à ma crinière...pas à mon bon caractère) qui à chaque fois qu'elle rentre après avoir couru se dit qu'elle a accompli un nouveau miracle (rapport à mon degré zéro de pratique sportive avant que tu ne me contamines).
    Et puis une lionne, quand même, c'est la reine de la savane :))

  • Et la lionne c'est elle qui chasse pour le lion :)
    J'ai bien reçu ton mail, ça m'a beaucoup touché... Merci. Je vais te répondre.

  • à mon humble avis, quand tu te préoccupes de ce dont tu as l'air, de ce que les gens vont en penser et que tu te compares aux autres et ce quel que soit le sport, c'est la porte ouverte aux déceptions, jalousies et autres mauvaises émotions qui ruinent tout le but d'une activité sportive. se faire du bien au corps, certes, mais surtout à la tête.

  • Tu as tout résumé ! Je suis super contente pour les gens plus "forts" que moi, mais je ne me compare jamais. C'est super égoïste comme sport en fait...

  • Hâte d'en savoir plus sur tes chaussures graal ! Tu m'avais donné envie de redonner une chance au running, et je commençais enfin à voir des progrès grisants (à mon niveau, soyons clairs), mais des douleurs récurrentes aux membres inférieurs m'ont fait arrêter. J'avais suffisamment fait travailler les endorphines pour être dans une humeur noire. Et pour mes 31 ans, au lieu de m'inscrire à une course comme je me l'étais promis, j'ai enfin pris rdv pour des radios et des semelles, ha ha. As-tu déjà essayé, mince, est-ce chi running, low jogging ? Un nom à la con à la mode. Les baskets sont taillées spécialement pour modifier les appuis. Pour ceux qui ne veulent pas investir, c'est un peu comme courir pieds nus ou avec des baskets plates. Amortis anti-choc on oublie, donc, mais c'est censé être bon pour les blessés qui veulent se remettre en douceur. Si j'ai tout compris...
    C'est vrai qu'elle est chouette ta brassière!

  • Non je ne connais pas ce dont tu parles, désolée !
    Mais là, avec les Skechers, j'essaye d'aller plutôt vers une foulée minimaliste. Ça prend du temps pour s'y faire, ça modifie la façon de courir, mais ça muscle gravement les mollets :)))
    Ma brassière camouflage, j'en suis dingue !

  • Après un petit google, le chi running c'est aussi un genre de truc minimaliste. J'imagine qu'il y a beaucoup de mots pour désigner une seule chose... Tu as eu de l'aide pour la transition, genre entraîneur ou site intéressant, ou tu as fait au feeling ? C'est quelque chose qui me tente beaucoup, si ça peut alléger mes douleurs. Mollets musclés, ok, mais ça ne donnera pas de mollets de catcheuse ? J'ai des troncs en guise de jambes, je ne voudrais pas en rajouter une couche 0:) Maintenant que je sais que je vais avoir des semelles et que je vais enfin pouvoir retenter de courir, je me les bouffe de ne pas avoir commandé ta box !
    Billet qui donne l'inspiration en tout cas :)

  • Non j'ai fait toute seule, tout doucement, à mon rythme (comme d'hab' quoi).
    Chez Frogita également les Skechers ont été probantes.
    Et pour le fait de se muscler les mollets, t'inquiète pas ! C'est très "subtil" si je puis dire. Tu sens que tu as plus de force mais c'est pas du culturisme non plus ;)
    De plus, le running ça te fait sécher les jambes (et les bras) de toutes façons :)))

  • Aaah tu es revenue. Je guettais ton retour.

    Moi non plus je ne me reconnais pas dans ce monde où on étale ses perfs, son corps, ses marques. Du coup, je cours toute seule dans mon coin (en plus, j'ai peur de la foule alors bon). Mais j'ai envie de faire un marathon quand même (la classe quoi). Alors je ne sais pas.

    Je te trouve très belle (comment tu as de trop beaux bras, j'adore), même les pieds dans la fontaine : tu as l'air fatigué mais si satisfait : on a envie de sourire avec toi.

    Perso, je n'arrive pas à courir le soir : je suis fatiguée, je dois préparer le repas, m'occuper des mômes. Du coup, je me lève à 4h du matin. C'est magique : je me croirais dans La belle au bois dormant.

    Merci Sonia.

    M.E.R.C.I.

  • J'adorerais avoir le courage de me lever si tôt pour courir, RESPECT !
    Oui, crevée mais heureuse, c'est exactement ça :)))

  • Le culte de la marque et du corps, c'est malheureusement commun à pas mal de pratiques sportives. C'était la même chose quand je faisais de la danse classique, et pourtant nous étions que des adultes, pas bien jeunes et pas très doués non plus !
    Il a fallu que je me gronde moi-même pour accepter qu'à la base j'y étais pour me faire plaisir et que ce qui m'intéressait, c'était moi. Point. Non, mon corps n'était pas fait pour la marque hyper-super-mega cool de justaucorps, ben tant pis, on prend autre chose (et en plus, c'est moins cher). Une amie m'avait dit : les autres, tu t'en moques, dans la glace on ne regarde que soi. Alors ça peut paraître égoïste dit comme ça, mais ça me permettait de ne pas faire attention à ceux et celles qui essayaient de "briller" et nous auraient joyeusement écrasés pour faire leur diagonale, et aussi ça m'avait permis de rencontrer plusieurs personnes avec la même mentalité, celle de se donner à fond, de se faire plaisir. Du coup on s'encourageait énormément, on souriait ensemble de nos erreurs (pendant que les autres faisaient la tronche et nous accusaient de les avoir fait trompés -en même temps, s'ils avaient été concentrés, ils ne se seraient pas trompés, CQFD). Et le mieux : la prof nous complimentait, nous, sans jamais faire le moindre commentaire sur ceux qui se croyaient à l'Opéra, preuve qu'on dégageait bien plus de joie de danser.
    Quand je cours, c'est pareil, avec tout de même l'avantage de le faire sans miroir face à moi. Je me moque de ce à quoi je dois ressembler, des fesses qui bloblotent quand cela fait longtemps que je n'ai pas couru. Je ne cours même pas pour maigrir (j'avais commencé un peu pour ça quand même, j'avoue) mais pour me faire du bien de temps en temps.
    J'ai un gros point de jalousie tout de même : la transpiration. Comment ça se fait que certains ne transpirent pas, ou peu, gardent un air frais et net alors que je sue comme un cachalot ? ça, ça me défrise...

  • J'aime beaucoup ton commentaire.
    Et pour la transpi, je n'ai pas d'explication, mais je vois très bien ce que tu veux dire ;)

  • Vraiment bien parlé/écrit! Je vois la même chose à la gym suédoise et ça me fait doucement rigoler: tu as raison, l'important c'est de ne prendre que le meilleur!
    Des bisous!

  • Ah ben je vois que ça existe dans tous les sports ce que je décris...

  • J'ai juste un commentaire... Sonia, la course à pied t'a rendue encore plus belle !

  • Rho ben ça c'est super gentil, merci !!!

  • Excellent cet article.
    J'imagine bien les nanas lookés se faire des selfies sur 10 bornes. Purée que ça devait être agaçant.
    Je suis bien content de courir local, à la campagne, avec des frais d'inscriptions à 10€ et de la bière à l'arrivée. Bon courage pour le prochain marathon.

  • Je comprends toujours pas le concept... Enfin... Si ça rend les gens heureux hein...

  • ne t'inquiete pas quand tu commences les marathons tu les laisses derrière les nenettes en tshirt rose qui se prennent en selfie. Par contre tu rencontres beaucoup plus de gens comme ton pote Paleo qui sont dans la spirale du tech / regime etc etc. Et puis plein de grand peres en lycra aux couleurs des annees 70, et c'est eux qui t'encouragent a la fin "allons mademoiselle, il faut pas s'arreter en si bon chemin!".

    Le but c'est de trouver un equilibre qui te plait a toi, car sur 40,000 personnes dans une course, tu auras toujours des petites nenettes qui decouvrent la course, des jeunes mamans qui veulent perdre du bid, des inconscients qui le font sur un pari, des mamies qui s'engeulent avec papy, des tares du volant avec moniteur de rythme cardiaque et GoPro sur le front...il en faut pour tout le monde!!!

    ps: pense au mascara waterproof, a la fin du marathon ca coule ;-)

  • 20% de nénettes au dernier Marathon de Paris. Oui, seulement...
    Pour le mascara, j'ai validé celui de Lily Lolo, il ne m'a pas coulé dans les yeux, ni piqué ;)
    Au Nike Women, c'était une majorité de filles qui ne courent pas en temps normal et qui venaient faire "les belles". Voilà pourquoi j'ai préféré la partie à partir du 9ème kilomètre. Là y avait plus du tout de Go-Pro !

  • Bonjour. je suis d'accord avec toi surtout quand je vois certaines émissions tv sur la cap. Je suis de bretagne et les courses/trails ne sont pas encore trop ciblés marques. Je t'avais parlé du raid du golfe du Morbihan il y a 1 an environ et en juillet je me suis lancée sur le 100 km de cléder et là je peux te dire qu'il n'y avait pas la course aux marques !! Certains couraient en polo de ville avec sur le dos un sac ficelle... panier de légumes à l'arrivée, organisation au top par des gens du bourg qui donnaient de leur temps 24 h et plus sans dormir. J'aime ma région pour ce naturel. Mais en 10 ans de pratique je vois les choses changées via la tv et j'espère que nous serons épargnés par cet état d'esprit

  • Je l'espère également... Mais en même temps, de plus en plus de personnes se mettent à courir. Des sociétés se disent qu'il y a de l'argent à faire (je comprends hein...), mais je reste une puriste du running (juste du plaisir, pas d'extrémisme).

  • Et beh... Si on m'avait dit au début où je suivais ton blog (je me permets le tutoiement parce que j'ai l'impression de m'adresser à une jeune fleur plutôt qu'à un vieux roseau mais je la joue pas en mode wesh t'es ma pote non plus) (pourquoi il faut toujours que je me justifie...) il y a quoi... 5 ans ? (60 mois purée) que je verrais au fil de ces mois ta transformation de loin depuis ton blog en même temps que celle de ma Maman qui s'est mise subitement à la course aussi... Je ne sais pas si j'y aurais cru, j'imagine que oui, mais en tout cas ça m'aurait fait plaisir. Tout comme aujourd'hui ça me fait plaisir, et ça me rend fière aussi. Je suis fière d'avoir vu naître une telle passion dans le dedans de ma mère, de la voir se dépasser, je suis fière comme un pou qui a squatté 12 têtes d'affilée quand j'accueille ma mère à l'arrivée. Et de manière générale je suis fière de vous voir vous dépasser dans le respect des autres, et d'un tas d'autres choses mais j'ai déjà le plus grand mal à ordonner ma pensée alors je vais m'arrêter là.
    Merci.

  • Ton commentaire est génial et super bien rédigé, j'adore !!! (merci)

  • J'ai pas osé mettre une photo de ton fils ici (mais il serait fier, non ?).

  • Il serait MEGA fier !

  • Ah oui ? Bon ben j'vais y penser !

  • Tu es très respectueuse et entière Sonia.
    Oui....Y a des gens qui savent grandir, yen a d'autres qui vieillissent mal.
    Tout le monde ne sait pas mettre son ego à la bonne place, au bon moment, rester fidèle à soi même et rester humble. Faut être un gens bien pour ça :)

    Punaise j'ai même pas reconnu maya dis!

  • Merci...
    Maya, l'été chuis obligée de la raser complètement où les épillets se plantent sur le pelage. Elle ressemble à rien, mais c'est plus confortable pour elle ;)

  • Alors 1) chuis bien contente de te lire à nouveau :-)
    2) j'aurais des tonnes de trucs à écrire, mais je vais me restreindre, parce que toi et tes lecteurs n'avez pas forcément envie de lire des tonnes de trucs sur ma - vie-mon -oeuvre.
    En ce qui concerne l'apparence : à mon avis, faut quand même bien investir dans une très bonne paire de chaussures, là, ça vaut le coup d'être tendance, ça peut même sauver tes genoux ! On peut aussi se faire plaisir en investissant un peu dans les fringues, c'est peut être bête, mais c'est parfois une motivation supplémentaire d'essayer tel ou tel vêtement un peu technique ( et pas cher) d'une marque de magasins de sport qui a un logo bleu...et c'est un confort pas négligeable. Et puis, quand on a comme moi, le fessier qui a tendance à se disperser quand on court, ben un vrai corsaire ou collant de course, ça lui permet d'avoir une tenue plus sage.
    Pour le reste de l'apparence, hélas, je ne maîtrise rien. J'ai la tête en feu, les joues cramoisies, les cheveux collés par la transpiration, qui me dégouline sur les tempes ! La classe... Ce qui est parfaitement injuste parce que je vois bien que TOUS les autres coureurs ont une tête plus fraîche que la mienne. Trop injuste.
    Pour le bien être que ça apporte, alors là moi je dis : ah oui ! Ah mais oui ! Et aussi pour la tête : qu'est ce que je suis contente quand je suis arrivée à courir un peu plus vite, ou un peu plus longtemps, ou mieux. Et c'est sans confrontation, sans comparaison. C'est juste entre moi et moi.
    Mais contrairement à toi, Sonia, moi il m'a fallu très longtemps pour en arriver là. J'ai commencé par le sport en salle. Musculation essentiellement. Mon objectif était d'attraper des muscles, en particulier pour mes jambes qui étaient fabriquées d'un gros jambonneau compact en haut, et d'un petit jambonneau compact en bas. Là aussi grosse satisfaction de voir se dessiner les muscles peu à peu. Mais longtemps, je dirais pendant plus de deux ans, je me suis poussée au cul pour aller deux fois/semaine à la salle de sport. Ça n'est devenu un plaisir qu'après tout ce temps. Et j'ai attrapé le très bon virus du road runner sur le tapis de course. Oui, oui, c'est possible. Et ensuite j'ai tenté de courir pour de vrai. Dehors quoi, dans la vraie vie. Et alors là, paf !! Maintenant, je peux le dire : j'aime courir ! J'en reviens pas que ce soit possible pour moi. Moi. Qui étais à des années lumières du sport, en particulier du sport d'endurance.
    J'ai pas fait exprès, mais il se trouve finalement que je sois " tendance". Une fois n'est pas coutume :-)
    Bon j'arrête, c'est déjà trop long, désolée...En tout cas, c'est toujours très sympa de te lire, à propos de la course ou du reste. Et de lire les commentaires de tes lecteurs aussi. C'est motivant. Et enrichissant.
    Continuez comme ça, Msieurs Dames !
    Et j'ai hâte de lire ton article sur les skechers....les sktechers...les skatchers.... bref, les godasses avec du toumou dessous.
    Ciao.

  • (les SKECHERS :) )
    Exprime-toi tant que tu veux, le blog est là pour ça !
    Je suis d'accord quant à l'équipement (je suis la première à ne jurer que par la compression SKINS à 200 boules le collant) car c'est très important. Je parle juste des diktats qui ressemblent parfois à des affiches publicitaires et à un magazine de mode...
    Bravo pour ton parcours en tous cas !

  • Sonia!
    Moi je suis en train de courir mon marathon!
    Plus que deux mois avant la fin de ma thèse! Tes récits de course m'accompagnent!
    Et pour le reste de ton article: whaooooh, quelle cool-attitude. A mon avis, toutes les hormones du bonheur qui sont libérées par l'organisme quand on fait du sport, ça t'a chamboulé la tête hein!! :)

  • Oui, je n'ai jamais été aussi heureuse que depuis mes débuts en course à pied :)
    Tout s'enchaîne, la tête est claire, joie de vivre, zénitude, confiance en soi et tout et tout !

  • Je crois que je l'ai déjà écrit, tu me donnerais presque envie de courir alors que j'ai toujours haï la course d'endurance. Par contre, ce que je ne crois pas avoir écrit c'est que tu es belle !

  • Merci beaucoup, c'est adorable :)))

  • Le début de ton post m'a furieusement rappelé le délicieux article sur le running relayé par ton ami Thibault (No pain no gain) la semaine dernière > http://www.jetenculetherese.net/societe/running-decryptage-de-cette-passion-dencules/

  • Oui, je l'ai lu et apprécié cet article. Rédigé de façon un peu violente, mais je suis d'accord sur le fond. L'auteur a raison sur pas mal de points...

  • j'ai la même percpetion que toi
    le sport plaisir, se dépasser, mais faut pas non plus en faire des caisses, partir dans des délires, ne vivre que pour cela! il faut savoir garder un part de soi dans tout ça, vivre en prenant plaisir!
    on peut concillier le tout, il ne faut pas être extrême, je trouve que ça rend con (comme pour tout en fait!)

    perso, en course "girly" j'ai fait la Roxy / runsupyoga à Marseille : j'ai adoré le fait qu'on ait toute la même casquette, ça fait très connivence et l'ambiance était plutot cool (y'avait aussi bien les grosses runneuses qui veulent faire un temps que celles qui viennent entre copines pr s'éclater!)
    et ils proposent un "village" avec animations, démonstrations, articles...(et avec les nouvelles technologies,, se faire prendre en photo, se faire flasher le badge et...que la photo arrive sur internet avant que tu n'y sois connectée c'est sympa ^^ mais surtout ça fait de super souvenirs!!!! voilà, on marie un peu le sport et le kiff de passer du bon temps entre copines....)

    le sport est un état d'esprit et je trouve que ton billet résume également le mien! ;)

  • Et bien tu as également résumé mon état d'esprit ! Merci pour ton commentaire.

  • Toujours ravie de te lire, mais encore plus d'avoir des nouvelles de Maya !

  • Elle va super bien ! 13 ans, mais ça va elle fait encore jeune :)))

  • Sonia Sonia,
    Je suis ému au fond demoi même.....Bravo et continuer....Tue st un exemple pour cette pays !!!!!

  • Euh... Le pays ? Faut pas charrier quand même mon Ivan ;)

  • Deux choses,

    La première: t'es juste sublime... tu respires le bonheur sur la dernière photo et je t'envie,

    La deuxième: je me suis payée mes skechers et je m'y suis mise, bon c'est que le début et mon body est pas toujours content mais je persévère et espère vraiment y trouver toutes ces choses merveilleuses que tu y as toi même trouvées. Entre ça et mon apprentissage du bouddhisme je devrai y arriver. Et encore une fois je veux te remercier, après ma face c'est mon body qui te devra une reconnaissance éternelle. Moi l'allergique au sport qui, il y a encore 6 mois était coincée de partout... je cours, enfin j'essaie. Et tu y es vraiment pour quelque chose, alors vraiment, merci.

  • Ça c'est vraiment le commentaire qui me fait super plaisir !
    Qui aurait cru que j'allais en motiver à courir ?
    Et oui... Je suis heureuse... Quand j'ai un coup de mou : je sors galoper au moins 1h30, et en rentrant j'ai tout oublié et ça va super bien !

  • Je suis tellement d'accord avec toi, courir n'est pas une question de chrono, c'est un challenge personnel
    Je cours pour le fun ( et un peu pour la médaille), bizarrement je n'aime pas courir en France je trouve que l'ambiance et l'organisation est plus sympa à l'étranger
    J'espère te croiser dimanche prochain

  • Ton histoire de Mickey ça me tente de plus en plus...

  • Coucou Sonia, ici la saison des compétitions a repris samedi, j'ai eu une pensée pour toi en bouclant mon 10 km. Troisième semi à la fin du mois.

    Ici aussi il y a ceux qui ont l'air de pros (manchons, tenues ad hoc, etc) et puis les autres (dont je fais partie). J'ai fait une seule course de filles, c'était... pfff. Entre les copines qui papotent et bloquent le passage, celles qui te feraient un croc-en-jambe pour te dépasser (course non chronométrée, en plus), celles qui font des selfies... Argh! Côté ambiance j'aime les courses en Allemagne, avec cuivres et accordéons le long du parcours et ambiance Oktoberfest (bière et Forêt-Noire incluses) après l'arrivée. On sait faire la fête, chez nos voisins allemands...

    J'attends ton article sur les Skeechers. Mon entraîneur ayant décrété que mes mollest sont "galbés mais pas musclés" (j'ai toujours cru que c'était la prtie la plus musclée de mon anatomie, il m'a brisé le coeur...), et mes mollest ayant une fâcheuse tendance au "point de côté" (oui je sais, c'est bizarre, comme description) tout ce qui me permettra de soulager et de muscler les deux bestioles sera bienvenu.

  • Je vois ce que tu veux dire...
    Pour les Skechers, faut vraiment que je sois plus régulière dans la rédaction de ce blog. Là c'est du gros n'importe quoi !

  • Bonsoir, Ô Maîtresse Sonia!

    J'ai découvert ton blog il y a une semaine. Je suis tombée sur des articles auxquels je ne comprenais rien parce que je n'avais pas lu les précédents. Donc j'ai terminé de me manger les 26 pages hier soir. Je n'ai quasi pas dormi de la semaine (pas cinglée; "belge" s'il vous plaît)
    Alors j'ai classé "envoyer un commentaire à Sonia" dans la catégorie paperasse urgente, ça me trotte dans la tête à un point dingue. Au début, j'ai adoré ton blog parce que j'y trouvais beaucoup de conseils cosmétiques intéressants, puis je me tapais des barres devant tes histoires Miminiesques et Taupiesques, et le Layering me semble être la solution à mes petits soucis cutanés. J'ai tout lu, adoré, et je vais faire mon petit shopping-test dès ce weekend.

    Puis, il y a deux jours, j'en suis arrivée au moment ou tu t'es mise à la course. Fin, j'ai un peu l'impression d'avoir parcouru ta vie en mode accéléré, j'ai ri, j'ai pleuré devant tes histoires. Et là, j'arrive au point final. L'article le plus émouvants de tous, avec celui du précédent Marathon.
    Enfin... Je ne sais juste pas comment m'exprimer. J'ai arrêté de courir à cause de mon lymphœdème, et puis toi... Bin tu me fais ressentir des tas de trucs de taré que j'avais oublié. J'enfile mon bas de contention et j'retourne voir si mes poumons goudronnés tiennent encore 5km!

    Enfin, après dodo... J'ai lu tout ton blog d'une traite, quand même. Bref... T'as de la place pour une petite Belge dans ton FanClub ? Je veux en être!


    Un grand, un immense merci! J'ai la sensation que ton blog m'a redonné vie... Merci. Vraiment. Et si un jour tu passe en Belgique (de préférence côté sud), préviens moi... Je veux rencontrer mon idole ^^

  • C'est adorable !
    Sois la bienvenue ici, et merci beaucoup pour ce joli commentaire qui me touche énormément !!!

  • Tu as aimé ? J'ai adoré !!!

  • Sonia, Sonia, c'est quand que t'écris un nouveau truc ?
    J'ai lu ton article, je l'ai relu, et depuis, j'ai même eu le temps de refinir tout Liteul Kevin.
    Faut que tu fasses quelque chose, j'ai presque eu envie de parler à quelqu'un. Quelqu'un de vivant, en plus, il a fallu 3 jours pour m'en remettre. J'ai trop peur que ça me reprenne, tu veux vraiment pas raconter quelque chose ?

  • Oui, je m'y remets très vite !!! C'est pas que je veux pas, c'est juste qu'il me faudrait des ouikends plus longs...

  • Ouais ben on s'esscuz', chuis pas à la retraite moi Mâdââââme !

  • On dirait Lara Croft en plus vraie et en plus belle!!!!! Well done Tatie Soso!!!!

  • Rhooo ben ça c'est gentil ! Mais ya encore de la marge... :)

  • Exactement... courir pour soi, en faisant fi de la pression et du marketing... être fière de soi, faire les choses à son rythme... pas de programme particulier ( car difficile à caser dans l'emploi du temps)

    Peu de courses pour moi, mais les départs en we ou vacances toujours avec des baskets et une tenue...

    Et la joie de courir de temps en temps avec une copine, de décider de faire un temps de mémère pour papotter... que du plaisir, j'ai plus l'âge de me forcer à faire un truc qui n'apporte pas de plaisir...

    Prochain plaisir : mon fils aîné a bien progressé en vélo, ça va être parti pour le bike and run

    Continue, toi aussi, à te faire plaisir ;-)

    Et hors de question de devoir tenir un régime pour progresser pour moi : la gastronomie, c'est sacré !

  • J'aime beaucoup ton commentaire et ton état d'esprit !

  • Merci

    Moi j'aime beaucoup tes articles... ;-)

  • C'est adorable ! Bisous.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel