Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

J'ai testé pour toi : assister à une conférence...

Gens,

 

Souvent mon ami Ju, il organise des soirées.

En fait, c'est le Président d'une Association de Grande Ecole, et parfois il réunit ses membres (ya rien de sessouel quand je dis ça).

La dernière fois, j'avais pas pu venir car j'avais piscine. Alors à force de décliner poliment, j'ai fini par accepter.

Donc, on est tous convoqués officiellement dans un lieu différent à chaque fois. Cette fois-ci, c'était dans un super bel endroit que j'aime beaucoup à Paris.

Ayant la possibilité d'embarquer ma Stéphanie sous le bras, v'là qu'on se convient de se retrouver devant une sortie du métrokipu.


Mais, je sais pas ce qui s'est exactement passé entre :

- le moment où j'étais debout sur le quai du métro en train de baver dans mon téléphone avec une amie.

- Et le moment où je me suis retrouvée allongée par terre dans la position de la tortue (mais dans l'aut' sens).

Nan, je sais pas.

Pfiout la Sonia, plus de son, plus d'image. Mais un gaufrage de toute beauté !

Une âme charitable, dans son infinie bonté et sa grande mansuétude, m'a aidée à me relever.

Pis j'ai récupéré mon téléphone à l'aut' bout du quai qu'a l'écran tout fêlé, mais bizarrement fonctionne quand même.

Bon.

Admettons.


En sortant du métrokipu, moi, warrior comme tout, je dis à la Stéphanie que ce serait chouette de passer par une pharmacie pour que je prenne un peu d'arnica.

La dame de la pharmacie, elle me donne un aut' truc en disant que c'est formidable.

Tellement formidable que ça m'a rien fait du tout.

Bref.

Admettons.

 

La face enfarinée, on se pointe toutes les deux dans le lieu où c'est qu'y avait la soirée de Ju.

Evidemment qu'on s'est trompées de porte.

Evidemment qu'on s'est retrouvées dans une autre soirée (mais ça, on savait pas, on ne nous avait rien dit).

La dame hyper sérieuse à l'entrée, elle nous informe qu'elle va nous débarrasser de nos affaires et que l'on peut s'installer avec les gens.

Y avait un Monsieur qui causait dans un micro, hyper sérieux et tout. Et devant des tableaux super compliqués.

Moi je demande à la dame : Euh... Scusez-moi, il est pas là mon Ju ?

La dame, elle répond qu'elle sait pas qui c'est, et que ça serait bien qu'on aille s'asseoir.

Sauf que nous, tu te doutes bien qu'on avait déjà visualisé le bar à champagne sur le côté...

Je dis à la dame : Mais on nous a pas dit qu'y avait conférence ???

La dame elle a répondu : Mais vous z'êtes pas de la société Bidule ?

Nous : Ben nan. Nous on vient pour l'Association Machin.

La dame : Alors c'est pas ici, mais dans l'autre partie. Faut prendre les escaliers...


Les escaliers, ça commençait à être très très compliqué pour moi, rapport aux médocs qui marchaient pas de la pharmacienne.

Arrivées dans l'aut' salle, la Révélation Divine, Saint-Paul sur le Chemin de Damas : mon Ju' était là dans toute sa splendeur !

Avé de la musique toussa.

Ah c'qu'on était bien, Tintin...


Confortablement installés dans les canapés, un verre à la main et des samoussas terribles dans l'autre, on a soudainement trouvé que les soirées de Ju' c'était fort sympathique.

Surtout quand ce garçon est arrivé...

Un pianiste de renommée internationale. Avec un capillariat mes aïeux... J'ai jamais vu des cheveux pareils portés par un être humain de sexe masculin.

 

374507_10151104007301573_47112949_n.jpg


J'y ai demandé : J'peux toucher ?

Lui : Oh ben oui, je t'en prie, je suis pas farouche tu sais.

Moi : Tu les laves comment ? Pourquoi qu'ils brillent comme ça ? Je peux encore toucher ? C'est fascinant...

Lui : Fais-toi plaisir...

Moi : Tu donnes beaucoup à l'Univers, c'est bien...

Lui : Si tu veux, je t'en coupe une mèche et j'te la donne !

Moi : La vérité, tu ferais ça ?

Lui : Ben oui, si j'te le propose !

Bon.

Ok.

C'était un peu n'importe quoi (chuis bien d'accord).

 

C'est à ce moment-là que l'ignominie est arrivée.

1°) J'ai pas pu me relever du canapé car ma jambe et ma cheville commençaient à me lancer.

2°) Ju' nous a annoncé la bouche en coeur : La Conférence commence !

 

Stéphanie et moi on a dit : Hein ? Qué compote ? Encore une Conférence alors qu'on ne nous a pas prévenues ???

Ju' : Si. J'te l'ai dit, mais t'as pas écouté... Allez, faut vous installer dans la salle du fond.

 

Et tu sais ce qu'il a fait ce p'tit vicieux ?

Ben il nous a fait asseoir juste à-côté du Monsieur qui causait dans le micro !

Genre impossible de partir ou de bouger une paupière sans se faire remarquer.

Cela-dit, si tu crois que l'on s'arrête à si peu de détails...

 

Et lui, ben il s'est installé juste à l'entrée de la salle (histoire de nous avoir à l'oeil), sauf qu'il était libre de ses mouvements, et qu'il pouvait nous envoyer des sms pour nous dire qu'on était rien que des gros vilains.

 

Avec nous, y avait notre ami Jacques (ouais, c'est son vrai prénom, j'ai souvent des zamis qui portent des prénoms désuets et j'aime bien).

Jacques il a mon âge, il est beau comme un Dieu Grec, et il est surtout très caustique. Lui, il était présent passque c'était un ancien élève de la Grande Ecole.

 

On a commencé à nous passer des feuilles sur le thème de la Conférence.

En gros, et en noir, y avait marqué des trucs vachement intéressants :


MONDE DU TRAVAIL : CE QUI A CHANGE AVEC LA CRISE

SOCIOLOGIE DES SALLES DE MARCHES


J'ai regardé Stéphanie. J'peux pas te décrire ce qu'y avait dans son regard, mais j'y ai vu beaucoup de souffrance... Et de haine... (j'te rappelle que son fessier touchait celui du Monsieur qui intervenait, donc elle pouvait pas trop la ramener...).

Jacques est venu nous apporter des choses à boire, et en allongeant mon bras, je pouvais continuer à tripoter les cheveux du pianiste (qui se laissait faire volontiers).

 

Je sais pas à partir de quel moment ça a commencé à devenir n'importe quoi...

Certainement quand Stéphanie m'a informé du fait que sa lentille lui collait trop gravement à la rétine, et que c'était un peu embêtant.

Saint-Jacques, toujours prêt à aider son prochain lui a tendu un flacon de sérum physiologique.

Elle a répondu : La vérité, tu me sauves la vie toi !

Et vu qu'elle commençait à s'en mettre dans les yeux de façon aléatoire, j'y ai dit : Bouge pas, j'ai ce qu'il faut !

C'est pour cette raison que j'ai sorti le miroir "Chat", rapporté par Spike de Chinie.

Ils ont rigolé.

 

2012-11-21 18.12.07.jpg

Je comprends pas. Je vois pas ce que ce miroir a de particulier... 

Nan, à part la clochette au bout, je vois pas.



Le Monsieur qui causait dans le micro, il s'est tourné vers Stéphanie et lui a fait les gros yeux.

Et nous 3 on a commencé à pleurer de rire en silence.

C'est à ce moment-là que je me suis dit dans le dedans de moi-même que je devais avoir un problème dans les côtes, à cause qu'en plus du reste, et ben ça commençait à me faire drôlement mal.

Pendant ce temps-là, ça continuait gravement à causer de Salles des Marchés.

C'est alors qu'on a vu un truc étrange : notre copain Daniel, immobile, complètement fasciné, la bouche ouverte, en train de boire les paroles du Professeur.

On a demandé à Jacques : Ben qu'est-ce qu'il a ? Il est en train de buguer ?

Jacques il a répondu : Le rêve de Daniel c'est de travailler en Salle des Marchés. C'est son unique but dans la vie.

Nous : Ah... Y en a qui ont des joies simples quand même...

 

Est-il besoin de rajouter que nous n'avons strictement rien compris ?

Est-il besoin de préciser que c'est parce que nous n'avons rien écouté ?

 

A la fin de la Conférence, il s'est passé un truc bizarre (hormis le fait que cette fois-ci, pour le coup, je ne pouvais plus bouger...).

La Stéphanie s'est levée.

Et elle est allée bavasser avec le Professeur intervenant (certainement pour se faire pardonner d'avoir gloussé comme une dinde).

Et tu sais de quoi elle lui a causé ?

Non, tu peux même pas deviner...

DE DEBITMETRES A BARILLETS !

Ouais.

Pourquoi ? Par quel truchement ? Je ne sais pas.

BARIFLO_29.jpg

 

 Cette fille me fascine.

 

Et le Jacques, tu sais ce qu'il a dit le Jacques ?

Dites-moi (en s'adressant au Monsieur-Intervenant) : Avez-vous déjà eu des rapports sexuels avec un âne ?

Moi : M'enfin Jacques !!!

Jacques il a répondu : Oh, mais j'peux le dire ! Monsieur était mon prof à l'école. On se connaît bien lui et moi...

 

Pourquoi cette soirée a été plus qu'étrange (mais formidable), et pourquoi que j'arrivais pas à dormir et ai terminé aux Urgences (entre 2 poivrots) ?

Pourquoi en suis-je sortie au bout de 4 heures avec CA :

2012-11-21 14.49.34.jpg

 

 

Comment peut-on tomber à plat (et à l'arrêt) sur un quai de Métro ?

Comment (en tombant à plat ET à l'arrêt) peut-on se faire une fracture de la côte droite, un hématome géant sur toute la cuisse gauche, et également se fouler le pied droit ? Spike elle dit que je suis trop forte...

En regardant mes radios, j'avoue que c'est très étrange de voir un morceau d'os se promener dans son bide. Ravissant. Vraiment.


Compote.

Ignonimie.

Et tout ce que vous voulez !



PS : Z'inquiétez pas, je douille fort, mais la chance de pas être trop chochotte. J'ai un traitement, et oui je sais, ça se recolle tout seul au bout de quelques mois.

Et sivouplaît pas de "bon rétablissement", ya des trucs plus graves dans la vie... Merci !

 

 

Commentaires

  • hé bé ! quelle soirée ! tu ne t'ai pas loupée ! heureusement qu'il y avait à boire et à manger (et accessoirement un pianiste avec des cheveux de fou !)
    Si j'étais sadique, je te raconterais une blague qui te ferais trop rire ... (et tu aurais mal aux cotes) Mais je ne suis que bonté aujourd'hui, donc je m'arrête là !
    @+

  • Ah nan s'te plaît, les gens autour de moi ils font exprès de me raconter des trucs pour rigouler, et après je sens que ça flotte dans mon ventre (c'est affreux).

  • ha, et moi aussi, je me suis vautrée la gueule, dimanche.
    Enceinte
    dans un bar (ouais on a la classe ou pas !)
    Je suis tombée à genoux en mode prions le seigneur.
    J'ai 2 beaux hématomes sur chaque rotule.
    Ca doit être de saison. (l'automne, les feuilles toussa, quoi !)

  • Hé mais tu sais quoi ?
    Moi aussi à un moment j'étais en génuflexion !!!
    C'est un signe...

  • Serait-ce une justice immanente après nous avoir fait baver d'envie avec les massages ?

    Merci pour le fou-rire.

  • Cela est fort possible... Compote !

  • Suis de tout coeur avec ta côte vraiment très flottante afin qu'elle le soit juste légèrement moins... Il y a vraiment eu une faille dans l'espace temps sur ce quai de métro, non? parce que ces blessures de tous les côtés, ça décrédibilise un peu la thèse de la "chute de toute sa hauteur", c'est un peu comme l'assassinat de Kennedy, tu as pas pu te faire ça toute seule même malgré une hauteur confortable... Ils ont du s'y mettre à plusieurs ou alors il y aurait des extraterrestres maintenant dans le metrokipu et on nous aurait rien dit. Ou alors c'était une station spéciale avec des murs qui se retrescissent un peu en mode fort boyard et tu aurais échappé de justesse à être laminée.
    Ou alors c'est Hondelatte qui chantait dans le métro à ce moment là et subittement il s'est pris une nostalgite de "Faites entrer l'accusé" et des pulsions soudaines l'ont poussé à tenter le meurtre parfait mais il a loupé... un peu comme ses chansons.
    Que d'hypothèses!!!

  • Et ben Steph elle a dit pareil...
    "Comment t'as fait pour te casser une côte sans personne autour pour te bousculer ou te pousser ?".

  • Bon bah puisqu'on a pas le droit de te souhaiter bon rétablissement...

    Moi j'te souhaite de recommencer bientôt, c'est si sympa quand tu raconte tes malheurs :)

  • Ben j'ai jamais trop aimé me plaindre, c'est pour cette raison que je préfère tourner cela à la dérision ;)

  • Sonia, si tu fais tout ça pour retourner te faire masser par des beaux gosses, avec l'alibi en béton de "j'ai mal partouuuuuut", c'tait vraiment pas la peine...

  • Aaaaaahhhhh !
    En écrivant le billet, je pensais bien qu'on allait me le dire :)))
    Je suis ravie que ce soit tôa ma Gus !

  • Si je t'avais tenu le bras tu serais pas tombée!
    Penses-y la prochaine fois :)

  • Gros malin...
    Mais je ne pense qu'à ça !

  • Tu me fais trop marrer ma Soso. Chute mecanique de toute sa hauteur :))) elle s est foutu de toi l infirmiere ^^. J ai une reunion demain (je travaille en banque, c est chiant) je peux t emmener pour qu on foute un peu le brin stp ^^. Beko a ta cotelette.

  • C'est le médecin qu'a écrit, et j'avoue que ça m'a fait bien rigouler !
    Ben sinon, pour l'instant, c'est un peu compliqué pour me déplacer tu sais...
    Sortir Maya de Bencouscous, c'est le maximum que je puisse faire tellement j'me traîne.

  • Tes juste mon idole !

    J'ai trouvé encore plus boulette que moi !!

  • J'avoue que vraiment, sur ce coup-là, je suis une bonne ouinneuse !

  • Nan faudrait pas charrier quand même :)))

  • La vérité, l'Univers t'a vraiment pas à la bonne. A moins que l'Ignominie n'ait tenté de de te brancher avec un médecin urgentiste et là ça ferait sens.

    Sinon, les p'tites conférences de l'ami Ju, ça ne serait pas un incroyable vivier à gorets urbains cette affaire ?

  • Alors niveau urgentistes, j'te réponds : nan.
    Niveau pompiers : bien frais, bien agréable.
    Niveau Radiologue : très très agréable :)
    Niveau gorets urbains aux soirées de Ju' : juste un seul (on lui aurait donné le Bon Dieu sans confession, mais on nous avait prévenues...).

  • Oh la petite côtelette, ça fait pas trop mal à Sonia ?

    Paske ça douille une côte cassée, j'en sais kekchoz...
    3 côtes cassées l'année dernière en faisant des galipettes (sessouelles of course) dans la douche ! Je hurlais de douleur dans la rue en marchant pour aller aux urgences, et les parisextraterrestres regardaient mon doudou éberlués l'air de dire mais comment tu la fais j... à distance.

    Bon pas d'éternuement, pas de catarrhe du vieillard, pas de fous rires (mais ça risque d'être dur ça).

    Je te souhaite beaucoup de douceur, de bonnes choses à manger (merci aux âmes charitables) et que tu te rétablisses très très vite.

    Bisous baveux de l'Afriquiquie.

  • C'est horrible comme douleur, le moindre geste demande des efforts.
    Et j'ai vite compris qu'il valait mieux que je m'abstienne de tousser ou de rigoler.
    En plus, c'est loooooong pour se remettre.
    Je suis ravie !

  • C'est mal, c'est mal, c'est mal de rigoler du malheur des autres, mais vraiment, je pleure de rire.

  • Je t'en prie chérie, vaz-y fais-toi plaisir !

  • Je m'étais fêlé une côte une fois aussi. Du coup, j'avais décrété que ma côte avait voulu se déguiser en mon cerveau. J'ai vu que ça comme explication rationnelle...
    Bien sûr, comme une parfaite couillonne, je ne m'en suis rendu compte que le lendemain, quand je me suis rendu compte que c'était pas normal d'avoir mal en baillant.

  • J'ai mal rien qu'en respirant, alors bailler j'ose même pas y penser...

  • Ca me rappelle ma belle gamelle dans le métro à Hamburg. J'ai voulu faire la maline mais je suis plutôt Véro boulette moi aussi et en voulant descendre de la rame avant son arrêt complet, je ne suis pas partie en biais pour compenser mais bien droit et j'ai fait comme toi j'ai été balayée et j'ai rien compris quand que je me suis assomée en tombant à l'horizonte. Un vrai fauchage, j'étais la quille du strike. La honte devant tous les voyageurs et mes copines ! Mémorable !!

  • Tu as surtout du avoir très mal...

  • Quelle épopée sérieux....
    Je vais imprimer ce billet et le lire en histoire pour le soir plus tard ;)
    En tout cas j'ai appris que les débitmètres à barillets existaient. Ce serait bien que Stéphanie nous explique à quoi ça sert ;))

  • Ouais, et toi tu sais comment que toussa est arrivé hein ?
    Pour les débitmètres, j'avoue qu'elle m'a esspliqué mais que j'ai pas tout retenu. C'est un truc de gaz dans les hôpitaux.

  • Je crois que j'aurais fait vous, j'aurais gloussé comme une oie parce que franchement ce genre de conférences, sans moi. J'en ai tellement mises en page pour des consultants que je travaillait dans un cabinet de conseil, que je renifle à 100km à la ronde ce type de discours plein de grands mots mais finalement un tantinet vides :-)

    Et bravo pour la chute, trop forte ! Si tu n'existais pas faudrais t'inventer !

    Ah et avec mes copines on a pris rdv à l'Ecole de Massage, raaaa. Merci pour le bon plan.

  • Rhoooo, tu viendras nous donner tes impressions pour l'Ecole de Massage hein ?

  • Ah ben t'es la bienvenue, tu connais l'adresse !

  • Salut!

    Rooooo moi aussi j'veu toucher la crinière!!!! En plus d'un pianiste

  • C'était un moment de toute beauté et de grande intensité ;)

  • Bizarre pourtant je n'ai pas écrit que ça o_O

  • Hein ?
    J'ai rien touché à ton commentaire.

  • tiens, on est copines d'urgences!
    sauf que je ressors avec une suspicion de fracture...et seulement une semaine de doliprane!
    (et bien sur, le sans domicile c'est à moi qu'il demandait de l'argent et des clopes dans la salle d'attente!)

    non mais les urgences, c'est plus ske c'etait ma bonne dame :)

    allez, bonne bourre...aba non, du coup...non ^^

  • Mais ils ne t'ont pas fait de radio ?
    Je confirme pour les Urgences, c'était merveilleux...

  • J'adore ton blog je rigole à chaque article et mon dieu que ça me fait du bien en ce moment! Bon pas bien de se moquer mais tu décris tellement bien les choses qu'on a l'impression d'assister à la scène!
    En tout cas vivement les prochains (articles) pas (chutes) hein je suis pas sadique quand même!
    À bientôt

  • Oh ben tu peux te moquer, j'ai rédigé cette bafouille justement pour cette raison !

  • Je me marre et du coup je suis bien contente de ne pas avoir une côte qui se fait la malle...

  • C'est le plus horrible : ne pas pouvoir rigoler car sinon ça fait mal... :(

  • une chose est sure : t'es pas une chochote !!!! je suis admirative de ta résistance à la douleur !!!
    Bises ensoleillées des mers du sud

  • J'avoue que ouais, en général, je supporte assez bien la douleur... Mais là, c'est vraiment du costaud !

  • Ohmagad!
    mais why?
    bon ben toutes mes compassions (je ne pouvais pas ne pas mettre un com là hein!)
    je compatis en grande spécialiste du gadin impromptu et violent...le dernier en date, dans les chemins couverts de 30cm de neige fondante et de flotte gelée d'un marché pittoresque à Moscou. de tout mon long (je suis haute aussi et quasi aussi large..) Genoux massacré, manche de parapluie cassé sur la mâchoire et mal partout. Et beaucoup à mon ego, tu aurais du voir la tête de tous ces braves russes sidérés autour.....oO'
    note que ça les réchauffera de rire cet hiver hein!

    alors, ben, remets toi bien hein. rigole pas trop et commande de nouveaux pieds :)
    bise

  • Ouais, ben là je fais le minimum syndical et je vais au bureau en taxi...
    Je force pas, je prends mes médocs, et je vais attendre que tous les morceaux se recollent... Pas d'aut' choix ma brave dame !

  • Moi je ne vois qu'une explication à ta chute: ton peeling des pieds t'a raboté tellement la voute plantaire que ton centre de gravité s'est déplacé (en direction du sol ^^)

  • Si ça se trouve, t'as raison :)))

  • Ho!!! god... la journée de merde, tout ça juste pour nous faire rire. Quel sens de l'abnégation tu as.

  • Ah nan, mais à part la chute, c'était très bien (même pendant la Conférence, un grand moment...).

  • "et je vais au bureau en taxi..."
    Keuwha?
    M'enfin, ne vas pas au bural, allons !!
    On se rétablit jamais bien quand on bosse !

  • Ouais, mais rester chez moi, c'est pas possib'.
    J'arrive pas à dormir (alors que je suis morte de fatigue).
    Allongée sur le côté gauche : j'ai mal à la cuisse à cause de l'hématome géant.
    Allongée sur le côté droit : impossible, à cause de la côte cassée et de l'os promeneur.
    Allongée sur le dos : je peux plus respirer tellement j'ai mal.
    Donc, finalement, comme je suis mieux assise : ben je vais au bureau.
    Pour marcher, j'ai une béquille... (m'enfin, pour ce que je marche hein...).

  • Ah ben évidemment, fallait que tu le place hein ? (morue)
    PS : ton tumblr je vais pas m'en remettre (le lapin de la banque va me faire la soirée...). Et je ne te remercie pas de me faire rigoler comme ça !

  • Mais nan... mais comment j'aurai kiffé de voir cte morue de Steph coincée à côté du monsieur qui cause en conférence !!!!
    P'tin rien que d'y penser j'ai mal aux côtes...oups désolée... Mouarf !
    La bise les meufs.

    PS : pendant que tu te repare tu pourrais réfléchir au moyen de faire péter un BS au pays du Cassoulet ???
    Et ça suffit avec ton excuse de train bla bla bla... ;-)

  • Honnêtement, les BS en Province c'est un peu compliqué le samedi (avec la fatigue de la semaine, toussa toussa...).
    Pour l'instant, on ne fait que Paris, désolée :(

  • Bon, je suppose que c'est pas le moment de te faire rigouler, mais je ne resiste pas a l'envie de partager avec toi ce message reçu de ma frangine :


    Bien recu les commandes ! Merciiiiiii !!
    Jai commence mon mille feuille ce matin meme hihihi !
    Dailleurs jen parlais a ma copine a lecole, et je lui ai sorti comme une grosse greluche "ma soeur m'a envoye la panoplie pour faire un effeuillage" heureusement elle ne savait pas ce que cetait loool apres je lui ai dit heu non mille feuille loool !

  • Remarque, elle n'a pas tort ta soeur, en quelque sorte elle révèle sa peau ;)

  • OK, pas de "bon rétablissement", mais juste "fais gaffe de pas trop rigouler, ça fait vachement mal à la côte"

  • M'en parle pas... Ca et le hoquet...

  • mon fils a les même cheveux que le pianiste...NA!!! j'aurais une p'tite pensée quand je lui gratouillerai la tete demain....

  • Alors tu as bien de la chance !
    (fais en sorte qu'il ne coupe jamais sa chevelure)

  • Je n'ai rien d'autre à te dire que : SURTOUT, n'éternue pas! JAMAIS!!! ;)

  • Ca m'est arrivé une fois... Depuis, je me retiens !

  • Ben v'la aut' chose, t'as un os promeneur maintenant ! Quoique les anciens ils pensaient que c'était l'utérus qui se promenait dans le corps de la femme d'où ses changements d'humeur incompréhensibles...

    Et sinon la dernière conférence que j'ai faite le gars il parlait de grand phallus sur petit phallus, alors avec ma copine Do on s'est tirées vite fait (même que tout le monde nous a regardé de travers) parceque les phallus on les préfère par un en fait... (en plus y avait pas de champagne !)

  • Ton commentaire est magique !

  • tu vois toi qui parle tout le temps du dedans de toi même, maintenant t'as la photo. et si ça se trouve t'es sur youtube et tu le sais pas. si j'étais toi je vérifierais quand même.

  • Oh tu sais, la radio de ma cage thoracique, ça risque pas d'intéresser grand monde :)

  • je pensais plus à ta gamelle quand je parlais de youtube ! si ça se trouve quelqu'un a filmé ta gamelle !

  • Ben j'ai pas fait gaffe (j'étais dans les choux...) !

  • J'ai une copine qui a glissé sur les pavés lyonnais en ballerines, est tombée, jusque là grand classique. Sauf que cette chute lui a fracturé la rotule, opération toussa. Mais tu étais à l'arrêt, je ne sais pas laquelle de vous deux a fait le plus fort!

  • Ta copine elle a glissé.
    Moi, je suis tombée A L'ARRÊT sur un sol sec.
    Tu peux en conclure c'que tu veux ;)

  • Tu es notre "Pierre Richard" !
    Mais au fait, c'est quoi la chute... de l'histoire ?

  • Ben les heures d'attente entre 2 poivrots...

  • Ah j't'attendais toi !

  • Si ça se trouve hein...

  • J'ai honte: j'ai ri de ton malheur comme c'est pas permis... Pis finalement, c'est bon la honte alors j'ai re-ri ^^ mais pour toi cette fois qui ne peux pas rire sous peine de souffrances baladeuses. Mais what the fuck de tomber comme ça ? Tu t'es évanouillée ou bien ? On saura jamais, la vérité est ailleurs, des fois.
    Et demande la vidéo à la RATP, chuis sûre qu'ils l'ont gardée ;)

  • Honnêtement, j'ai un blanc : je ne sais pas comment je suis tombée... M'en rappelle plus...
    Mais la côte cassée, elle, je m'en rappelle tous les jours, ça ya pas de risques que je puisse l'oublier !

  • Sonia, tu es mon rayon de soleil de la journée, j'adore tes chroniques elles sont tout simplement géniales ;)

  • Eh ben Grand Merci pour ce commentaire :)))

  • Bonjour Sonia, bonne nouvelle, pour accelerer ta convalescence je te conseille de boire du Champagne régulièrement car cela contient plein de sels minéraux : sodium, calcium, magnésium et potassium.
    Félicitation pour ton nouvel os qui se balade. C'est un petit nouveau parmi les plus de 200 que nous avons et qui porte chacun un nom.
    Comment vas tu l'appeler celui là ? Ca se fête, Tchin Tchin et gros poutous.

  • Oh je suis contente de te voir ici mon Biloute !
    Ben malheureusement, le Champagne n'est pas compatible avec mon traitement médicamenteux...

  • Merci Sonia pour tes commentaires, je vais être vilaine mais je viens de prendre une crise de fou rire devant l'ordinateur de mon bureau, heureusement que mes chefs sont en réunion ! Je te souhaite bien du courage pour récupérer ta côte flottante et j'attend avec impatience de tes nouvelles sur ton blog. Merci pour ta bonne humeur et tes conseils très précieux !

  • C'était fait exprès, t'inquiètes que je ne risque pas de me vexer !

  • Mais quelle morue !

  • ça fait bien 2 semaines que je n'ai pas pris le tps de venir sur ton blog, tu m'as trop fait rigoulé ! (pardon, c'est pas marrant, tu dois douiller !)
    Et euh, mon homme a exactement les mêmes cheveux que ton pianiste (en châtain) et je passe mon temps à lui tripoter ....

  • Quelle chance tu as, des cheveux pareils c'est fascinant !

  • Merci Sonia, j'ai juste eu un fou rire en lisant ton article! Bon désolée pour ta côte, mais franchement c'est de ce genre de soirée dont tu te rappelles le plus, et dont tu peux encore rigoler même 10 ans après!

  • Ah mais quand j'y repense, je rigole ! (enfin, j'évite, à cause de la côte).

  • sa me rappel l’arrêt de travail de mon copain il y a quelque années :" tombé de sa hauteur en état d'ébriété sur la voie public"...facture du nez et des 2 pouces ! a ça le fait sur l’arrêt de travail !!!!!
    (pour info il foulait allé se bagarrer et s'est entravé dans ces pieds. le premier mec de la baston a finir dans l'ambulance en sang SANS avoir donné ou reçu un seul coup)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel