« D-Lab, la Beauté à manger. | Page d'accueil | Ma Routine Beauté quotidienne. »

mardi, 25 septembre 2012

Les expressions françaises à ne pas dire (si possible hein... Vous faites comme vous voulez...).

Avec ma Collègue Sophie (que je vénère jusqu'au fond de mon slip), on a des discussions bien particulières, composées essentiellement de langage plus ou moins fleuri.

Je te passe les "Il est où Machin ?", "Ben dans ton cul"... ou "T'as pas vu mon stylo ?" "Euh... Tu veux vraiment que je réponde ?".

 

Mais ce qu'on aime plus que tout, ce sont : les choses que normalement on ne dit pas (mais que nous on dit quand même, rien que pour rigoler).

 

bonnes_manieres.jpg


 

La base : on ne dit pas "BON APPETIT".

Ouais...

Ca se dit pas (si tu peux pas t'en empêcher, tu peux dire : 'Bonne dégustation !").

Pourquoi ?

Ben tiens, je te copie-colle un morceau de Wikipedia et du Dictionnaire des Bonnes Manières :

 

À table, on ne souhaite pas « Bon Appétit ! ». Cela est en fait originaire du Moyen Age. Les Français, lors de Banquets en compagnie des Anglais, se sont aperçu que ces derniers ne disaient rien avant de débuter le repas. Par conséquent, depuis lors, il est tout à fait déplacé de faire tout commentaire à ce propos. De plus, certaines personnes ajoutent que dire "bon appétit" pourrait en fait signifier qu'il faudra du courage pour manger la nourriture qui se trouve devant soi et qui n'a pas l'air appétissante. 

On ne dit jamais "bon appétit". Si on vous le dit, ne répliquez pas "bon appétit", arrangez-vous d'un "vous aussi" tout au plus. Sachez que la formule, même si très répandue dans la plupart des milieux socioculturels, et même si prononcée spontanément et avec les meilleures intentions du monde, vous identifiera automatiquement comme un intrus. Historiquement : on n'accentue pas le côté animal de l'homme, un repas est avant tout un art de la table en bonne compagnie, et non pas un instinct primaire. Dire "Bon appétit" revient à dire "bon estomac", "bon transit intestinal".


Il ne faut pas non plus demander si "ça va", puisqu'en fait le "VA" fait référence à la facilité, ou non, d'aller faire popo... Voilà, voilà...

Et sivouplaît, juste en passant, nan vraiment arrêtez les "sa va ?"...  

 

L'autre phrase que l'on adore se dire avec Sophie, c'est : Allez ! Au plaisir hein ! Et bien le Bonjour à vot' Dame !

Là, c'est surtout le "AU PLAISIR" qui fait saigner l'oreille... (ainsi que le "VOT' DAME", on l'aime beaucoup lui). "Au plaisir" tout seul, ne se dit pas. Il faut rajouter "de quelque chose" derrrière...


 

Quand j'habitais encore là-bas à Beauvais dans l'Oise, la question qui revenait souvent c'était : "Vous êtes en Pavillon ?".

Variante : "Vous êtes en appartement ?"

Ben j'habite (DANS) une maison hein...

 

 

T'en veux encore ?

 

On ne dit pas "A VOS SOUHAITS" lorsque quelqu'un éternue.

Pourquoi ?

Ben parce que tu ne sais pas si les pensées de la personnes sont mauvaises. Et si tel est le cas, c'est mieux de ne pas l'encourager...

 

 

Sinon, dernièrement, v'là que Spike était en train de me dire : "Bon ben ya machin qui m'a invitée à manger. Et hier, j'ai mangé avec Bidule".

Ce à quoi j'ai répondu : "Nan mais Spike sans déconner... Sur la vie du petit, t'es pas un animal ! Tu petit-déjeunes, tu déjeunes, tu goûtes, tu dînes, tu soupes, MAIS TU NE MANGES PAS, LA VERITE !"

Elle a répondu que c'était pas faux, et qu'elle allait faire des efforts pour devenir aussi femme du monde que mon autre collègue (notre modèle à tous...).



Si quelqu'un te dit "MERCI", on ne lui répond pas "DE RIEN".

Pourquoi ?

Ben parce qu'un "MERCI" vient toujours à la suite de quelque chose...

Dans ce cas, on peut juste répondre "JE T'EN PRIE".



Evidemment, on ne dit jamais "PAR CONTRE", mais "EN REVANCHE" (mais ça, tu savais déjà n'est-ce pas ?).


On ne dit pas "DES FOIS" ou "MÊME QUE", mais "PARFOIS" ou "QUELQUE FOIS".


On ne dit pas "CECI DIT", mais "CELA DIT".


On ne dit pas "MALGRE QUE", mais "BIEN QUE".


On "N'AMENE" pas un objet, on "L'APPORTE" (mais on peut "ramener ses fesses fissa !").

Exemple : "Tu veux que je te ramène quoi de Nou-Iork ?"

"Ben RAPPORTE-MOI du John Masters Organics, tu seras bien urbaine !". (Parce qu'un objet n'a pas de bras, Merci Blondie !)



On ne dit pas "EXCUSEZ-MOI", mais "JE VOUS PRIE DE M'EXCUSER".

Car l'excuse n'est pas acquise. Ce serait trop facile, tout de même ;)

Et on ne dit jamais "JE M'EXCUSE" (car on ne peut pas s'excuser tout seul).

 

On n'utilise pas "SUR" à toutes les sauces, à la place de "à".

Exemple : On dit : "Je suis à Paris", et non pas "Je suis SUR Paris" (si tu veux insérer ton fondement sur la Tour Eiffel, c'est ton problème...).


On n'utilise pas "à" à la place de "DE".

Exemple : On dit "C'est le frère DE Véronique" ou "C'est le chien DE mon mari", et non pas "C'est le frère à Véronique" ou "C'est le chien à mon mari" ou "la bite à Dudule".

Cas pratique : on ne dit pas "un fils à pute"...

 

Quand vous avez mal entendu, ne dîtes pas "QUOI ?", ou "HEIN ?", mais "COMMENT ?" ou "PARDON ?", ou mieux encore "JE VOUS DEMANDE PARDON ?"


On ne va pas "AU Coiffeur", mais on "se rend CHEZ le Coiffeur".

(Mais vous pouvez aller AU Bordel si le coeur vous en dit !).


On ne dit pas "J'ai mal à MON pied" ou "J'ai mal à MA tête", mais "J'ai mal AU pied" ou "J'ai mal à LA tête" (car il est évident qu'il ne s'agit pas du corps du voisin...).

 

On ne monte pas une côte "EN vélo", mais "à vélo" (genre on monte dessus pour avancer, pas dedans...).


On dit "Après que je suis allé" (beaucoup disent à tort "Après que je sois allé").

"Après que" doit être suivi de l'indicatif et non pas du subjonctif : "Après que tu es parti hier".

 

On ne prie pas de "CROIRE EN" (mon meilleur souvenir, par exemple), car c'est un acte de foi, mais plutôt de "CROIRE A".


On n'écrit pas "AUTANT POUR MOI", mais "AU TEMPS POUR MOI" (oui oui, c'est vrai...).

A l'oral, les deux s'emploient, mais pas dans les même circonstances. 
Par exemple si un serveur nous demande ce que l'on veut commander, si l'un répond un café, l'autre a le droit de répondre "AUTANT pour moi", signifiant qu'il souhaite un café également. 
En revanche, si on a fait une erreur, on dira "AU TEMPS pour moi". 


 

Attention aussi à "L'EXPRESSION DE MES SALUTATIONS DISTINGUEES".

On exprime des sentiments, mais pas des salutations... 

Il faut écrire "Veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées" (sans l'expression de).

 

 

On ne dit pas "AU JOUR D'AUJOURD'HUI" (ça ne veut rien dire, et c'est redondant...).

On dit : "AUJOURD'HUI" (tout simplement) ou "A CE JOUR".

 

On "NE PALLIE PAS A QUELQUE CHOSE", mais "ON PALLIE QUELQUE CHOSE" (pour pallier le manque de...)


Le "INCESSAMMENT SOUS PEU" est hyper redondant car incessamment veut déjà dire "sous peu" (donc, on dit soit l'un, soit l'autre).


On ne dit pas "JE ME RAPPELLE", mais "JE ME SOUVIENS".

On peut dire "JE ME RAPPELLE", comme dans "je me rappelle avec émotion les vacances passées à la campagne". La formulation incorrecte est "je m'en rappelle" ou "je me rappelle de", si on tient à utiliser une préposition, ce sera avec le verbe "se souvenir"... Donc "ON SE SOUVIENT DES VACANCES OU DE MACHIN".

On dit "je m'en souviens" ou "je me le rappelle", on se rappelle quelque chose et on se souvient de.



On peut dire "CA M'INDIFFERE", mais "CA M'INSUPPORTE" n'existe pas !


Et dans le genre redondance qui hérisse, n'oublions pas le "VOIRE MÊME" : c'est l'un OU l'autre (bordel).


"JE REVIENS VERS TOI" ne veut rien dire (c'est une traduction littérale de l'expression anglaise...).


"LANEDANS" et "QUETCHOSE" n'existent pas dans le Dictionnaire (désolée... Oui, je sais, c'est dur. Sois fort...).


On peut également éviter le "VOUS FAÎTES QUOI TANTÔT ?"...


On ne va pas "A MAC DO" ou "A LECLERC", mais "AU MAC DO" ou "CHEZ MAC DO" ou "AU LECLERC" ou "CHEZ LECLERC".


On ne va pas "AU DOCTEUR", mais on peut plutôt "ALLER CHEZ LE MEDECIN".


On ne dit pas "CA ME GRATTE" mais "CA ME DEMANGE" !!!!
Se gratter c'est ce que l'on fait lorsque l'on a quelque chose qui nous démange, dire "ça me gratte" n'a aucun sens.


"J'ai été déjeuner chez ma belle-mère" "J'ai été à la mairie" "Nous avons été faire une marche".
Non, vous ÊTES ALLE(E)S, sinon à l'oral, on comprend que votre belle-mère vous a mangé pour son déjeuner !


Concernant son travail, on ne dit pas "J'EMBAUCHE A 8H ET JE DEBAUCHE A 17H" (c'est ton employeur qui t'embauche, et ton éventuel futur employeur qui peut te débaucher de ton ancien travail).

En revanche, on peut simplement dire "JE DEBUTE/JE COMMENCE A 8H DU MATIN, ET JE TERMINE MA JOURNEE DE TRAVAIL A 17H".



On ne dit pas "UN ESPECE DE...", mais "UNE ESPECE DE".

Une espèce restera toujours une espèce. Même si c'est une espèce d'homme, de ballon, ou de ce que tu veux de masculin...


On ne "MONTE PAS EN HAUT", et on ne "DESCEND PAS EN BAS".

On "MONTE", ou on "DESCEND" (c'est tout, et c'est déjà pas mal... Pas la peine de compliquer les choses...).



On ne dit pas "ELLE N'EST PAS PRÊTE DE...", mais "ELLE N'EST PAS PRES DE..."



On ne dit pas "JE VOUS SERAI GRE DE", mais "JE VOUS SAURAI GRE DE" ("gré" s'emploie avec le verbe SAVOIR, et non pas ÊTRE).



On ne dit pas "AVEC MACHIN ON A CONVENU DE", mais "NOUS SOMMES CONVENUS DE" (On ne convient pas de quelque chose, mais on SE convient de quelque chose. C'est l'auxilliaire ÊTRE qui va avec CONVENIR, pas AVOIR).

=> On ne dit donc pas "VOUS AVEZ CONVENU DU RESTAU AVEC BIDULE ?", mais "VOUS ÊTES CONVENUS DU RESTAURANT ?".



"VOUS AVEZ GAGNE UN WEEK-END A LA NEIGE !"

On ne "VA PAS A LA NEIGE, NI A LA MER". On va EN MONTAGNE ou A LA MONTAGNE (où il n'y a pas QUE de la neige) ou AU BORD DE LA MER ou encore A LA PLAGE...



On ne dit pas "AVOIR L'AIR JOYEUSE", mais "AVOIR L'AIR JOYEUX" (même si l'on est de sexe féminin).



On ne dit pas "JE FAIS DU PIANO", mais "JE JOUE DU PIANO".

On ne dit pas "JE FAIS DU CHEVAL", mais "JE MONTE A CHEVAL" ou "JE FAIS DE L'EQUITATION".


Si on est de sexe féminin, on ne dit pas "JE ME SUIS FAITE COUPER LES CHEVEUX" ou "JE ME SUIS PERMISE DE".

On dit "JE ME SUIS FAIT COUPER LES CHEVEUX" et "JE ME SUIS PERMIS".

En revanche, on peut dire "JE ME SUIS FAITE BONNE SOEUR".

 

 


Egalement pas correct à l'écrit :

- Il nous a écrit un mail comme quoi fallait qu'on vienne demain. 
- Il était en colère, voire même carrément énervé.
- A l'aune de ce nouveau partenariat, ...
- Un grand nombre de personnes étaient présentes à l'inauguration. 



 

 

 

Mais mes préférées entre toutes restent :

"Bon, ben j'te laisse, faut que j'aille FAIRE de l'essence..."

"Ya quoi pour LE MANGER aujourd'hui ?"

"J'ai acheté une belle robe pour moi mettre ce soir". Variante de la mère à mon copain Dub : "Je me suis fait une gamelle pour moi manger demain".

"Faut que j'amène ma voiture au garagiste".

 

Et celle pour laquelle j'ai une affection toute particulère (Beauvais Forever):

"J'peux pas, j'ai pas le temps, faut que j'aille au pain !". 


Bien entendu, on n'oublie pas les merveilleux "Les gens y croivent que..." ou "Je sais pas encore ce qu'on fait cet été, faut que je voille avec Albert. Mais comme même, j'croye qu'on va aller en camping...".

 

 


Voualààà ;)

T'en a d'autres des expressions à éviter ?

Nous on est preneuses, on adore !


Sinon, pour les bonnes manières, ya ce petit lien ICI (très drôle).



Bien à toi.

Cordialement.


 

 

Commentaires

On dit "bonne nuit" le matin à celui qui arrive au bureau et "bonne journée" le soir à celui qui va en boite.

Écrit par : roger | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Dans le même esprit, lorsque quelqu'un doit s'absenter dans la journée pour aller sur un chantier ou autres, nous n'oublions jamais de souhaiter un bon week end, un joyeux Noël et de bonnes Pâques à notre secrétaire. Oui, tout ça. On est généreux.

Écrit par : Sassinak | mardi, 25 septembre 2012

C'est beau cette générosité envers votre prochain :)))

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

"J'ai mangé avec la bombe sexuelle du 2ème."
"J'ai sucé la bite à Viggo Mortensen."

Voilà.

Écrit par : Spike | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Enfin, toi tu devrais plutôt dire : "Je veux manger la bite à la bombe sexuelle du 2ème...".
(oups, je suis vulgaire !)

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

moi celle que j'adore, c'est "on ne va pas AU coiffeur mais CHEZ le coiffeur" quoique, certaines fois aller AU coiffeur, why not hein???

Écrit par : delph | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah Merdoum je l'avais oubliée celle-là !!!

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

"J'ai mal à mon pied"... Ben c'est sûr que c'est pas au pied de ta voisine que t'as mal !

Écrit par : La belle bleue | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je rajoute immédiatement (je t'ai déjà dit que j'aimais beaucoup ton Blog ?).

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

J'ai appris hier qu'il ne fallait pas traiter la nouvelle copine de son ex de "truie mal baisée" . D'une part parce que c'est insultant pour les truies et d'autre part parce que l'ex n'aime pas beaucoup qu'on remette en question ses performances sexuelles.

Mais je ne sais pas si ça a un rapport...

Écrit par : Caroline | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je pense qu'il est tout de même de bon augure de signaler ce point, et ce, afin de reproduire (ou non) cette situation ;)

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Mon mâle perso me fait remarquer justement. "A plus tard j'ai piscine". >> Ca serait bien si effectivement j'en avais une...

Écrit par : Ceres | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est tout ce que je te souhaite !

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Ahhh Sonia, comme j'aime cet article! D'ailleurs, c'est toi qui m'avait expliqué les tenants et aboutissants du "bon appétit" et "à vos souhaits" sur la page FB du MF...
J'avoue qu'en tant que nouvelle française (c'est à dire canadienne naturalisée depuis 4 mois), il y a certaines expressions que je ne comprends pas:
- Au plaisir? Je ne comprends pas le problème!!! Au plaisir de vous revoir (à un BS par exemple!)
- faut que j'aille FAIRE de l'essence: jamais entendu. Mais j'initie mon cher et tendre à l'équivalent: Je vais me tinker. Ou: je vais gazer (peu importe que ton char est à essence ou diesel = gaz)
- C'est une robe pour moi mettre ce soir: je comprends même pas ce que ca veut dire!!! Genre je vais mettre cette robe ce soir?

Sinon, le "sur" Paris, ca m'a toujours fait rigoler! C'est trop typiquement... français!

Le truc que je ne supporte pas de ma patrie d'origine, c'est le "embarquer"
Avoye, embarque/débarque dans/du le/ char
= Je te prie de monter/descendre de la voiture

Écrit par : Nathalie | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ben le "AU PLAISIR" ne se dit pas... Il est employé, mais ce n'est pas correct.
Le "C'est pour moi mettre", celui-là, j'avoue que je l'adore ! Et tu as raison, il ne veut rien dire (mais les gens comprennent, et c'est bien l'essentiel).
L'action de "FAIRE de l'essence" est utilisée très largement là-bas à Beauvais dans l'Oise (mais ailleurs aussi à ce qu'il paraît).
Et j'aime beaucoup ton expression Canadienne !!!

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Celle qui me fait grincer des dents : "Au jour d'aujourd'hui",et qui revient à dire trois fois le mot "jour"!(et généralement prononcé par des gens qui se la pètent...)

Écrit par : Doriane | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah mais grave oui, c'est vrai !!!
Je le rajoute aussi, merci !

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Idem pour moi, le "au jour d'aujourd'hui" m'hérisse violemment le poil !!

Écrit par : dub | mercredi, 26 septembre 2012

Ah tiens mon Dub t'es là ! La vérité, ça fait trop plaisir hein !

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

C'est vachement bien ton article comme même !

Écrit par : Sib | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah ben comme même, c'est sympa de le dire :)))

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Sonia, justement, ce n'est pas "comme même", mais "quand même" (erreur très répandue dans l'Aube)

Écrit par : Bubastis | mercredi, 26 septembre 2012

C'était fait exprès !

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

il y également "à vélo" et "en vélo" (genre on monte pas dedans pour avancer...),

les "après que", par ex. après que je suis allé (beaucoup disent à tort: après que je sois allé) etc. etc.

Écrit par : floflo | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je rajoute le coup du vélo (je ne savais pas !).
Mais c'est correct ça "Après que je suis allé" ???

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

oui oui, malgré ce que la majorité des personnes pense (et non pas pensent :P :P), après que doit être suivi de l'indicatif et non pas du subjonctif (après que tu es parti hier)

Écrit par : floflo | mardi, 25 septembre 2012

Alors lui, il va m'être très difficile à intégrer...
Mais j'te remercie !

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Merci pour ton compliment :) Tes notes sont énormes aussi :)

Écrit par : La belle bleue | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et tes p'tits dessins aussi !

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Malgré...ce qui est dit, malgré que existe depuis longtemps en temps qu'expression figée:" malgré que j'en aie" (à contre coeur, malgré mon gré) donc suivie du verbe avoir au SUBJONCTIF! Vieillie, elle est à l'origine de l'extension de "malgré que" à d'autres usages qui bien qu'incorrects sont en passe de le devenir par l'usage.

Écrit par : Nicodimdom | samedi, 30 novembre 2013

FloFlo a écrit:
"malgré ce que la majorité des personnes pense (et non pas pensent :P :P), après que doit être suivi de l'indicatif et non pas du subjonctif (après que tu es parti hier).
2 remarques si vous permettez:
1/ Malgré...ce que pense Flo, LA MAJORITE (employé seul) entraîne le singulier: La majorité a décidé que... Mais LA MAJORITE DES (suivi d'un nom pluriel) entraine le singulier ou le pluriel (par syllepse) selon l'intention de la personne. Les deux sont corrects.
2/ "Malgré que j'en ai" (malgré qu'il en ait, etc.) est une expression ancienne et vieillie signifiant malgré mon gré malgré ce que je veux et elle est suivie du subjonctif. Elle est correcte et est certainement à l'origine du florilège de phrases formées à partir de "malgré que" suivi d'un subjonctif. Bien que n'étant pas correcte pour le puriste, elle est néanmoins passée dans l'usage et en passe d'être reconnue et acceptée: beaucoup d'auteurs y ont recours et beaucoup de dictionnaires la mentionnent. Quant à l'indicatif qui la suivrait dites-vous, je n'en connais aucun exemple, ce qui ne veut pas dire qu'il n'en existe pas bien que j'en doute.

Écrit par : Nicodimdom | samedi, 30 novembre 2013

et pour le vélo c'est l'inverse, c'est "à vélo" et non pas "en" car on est dessus et pas dedans hihi

Écrit par : floflo | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui oui j'ai modifié, j'étais perturbée par le coup du "Après que" :)))

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Désolé, j'ai écrit malgré...moi (je ne comprends pas ce qui s'est passé...):

"2/ "Malgré que j'en ai" (malgré qu'il en ait, etc.) est une expression ancienne et vieillie signifiant malgré mon gré malgré ce que je veux et elle est suivie du subjonctif."

Je corrige donc puisque nous sommes censés écrire correctement sur ce fil :-). Je voulais bien sûr écrire:
Malgré que j'en aie (subjonctif donc avec un e) (malgré qu'il en ait, etc.) est une expression ancienne et vieillie signifiant CONTRE mon gré, malgré ce que je veux et elle est suivie du subjonctif."
Comme quoi...même en voulant faire bien, on peut commettre des erreurs. :-))

Écrit par : Nicodimdom | samedi, 30 novembre 2013

Je suis tout à fait d'accord que certaines choses ne se disent pas/ne s'écrivent pas (et sont même insupportables à l'oreille) comme : " le chien A Marcel " ou " je vais AU coiffeur " (quoi que si vous dites ça à ma copine Marina, elle vous répondra : " Moi je vais au coiffeur et chez les p***s, pasque chez moi, les poules elles sont de luxe ! ").

Mais tu sais pourquoi elle m'agace Mme Politiquement Correct, Sonia ?

Tu vas jamais me croire.

C'est depuis le jour où j'ai appris qu'on n'écrivait pas " Autant pour moi " mais " Au temps pour moi ".
Si si, je te jure.
J'ai trouvé ça illogique. J'ai perdu toutes mes illusions. J'ai vu mon monde s'écrouler, moi qui usais et abusais de cette expression !

Depuis, je supporte plus le chichitisme de la langue française.

Et de toute façon, j'adore dire " A tes souhaits " et " De rien ". Parce que mes parents ils m'ont bien élevé, na !

Écrit par : Camille | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

T'sais quoi ?
Le "au temps pour moi", tant que tu ne l'écris pas, tout va bien oralement ;)
Bisous !

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Tu as raison.
Mon honneur est sauf.

Ps : J'en profite pour m'enquérir ... Enfoirage affectif ?!

Écrit par : Camille | mardi, 25 septembre 2012

Rhooo, faut vraiment que je le fasse... Désolée...

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Malédiction.
J'utilise toujours le subjonctif après "après que " !! Je vais avoir du mal à me corriger. Alors moi ce qui m'amuse (ce ne pas vraiment une expression) ce sont les gens qui font des liaisons qui n existent pas, du genre cent zeuros ;) bisous

Écrit par : Tom | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Tu veux dire les gens qui "croivent que" ?
(et pour le subjonctif du "après que", j'te rassure, je pense que je vais également avoir du mal...)

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Spike, tu vas d'abord aller au pain en vélo pour t'éviter de faire l'essence puis aller au coiffeur avant de rejoindre ton D'Angelo qui habite dans la cambrousse en maison près de Beauvais hein parce qu'au jour d'aujourd'hui pour le manger y a sa bite à sucer. Parce qu'excuse-moi de te rappeler que Viggo est à MOUAH bordel! Au plaisir d'avoir ton retour sur ce festin seksuel. Bon appétit surtout. Bien à toi

Écrit par : Ada | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et cordialement surtout !

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Oh oui !!!! Ou encore ´faut que je vouaille (du verbe voir bien sur)^^

Écrit par : Tom | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah oui, il est merveilleux celui-là !

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

Je comprends à présent ta passion pour Secret Story ^^

Écrit par : origami | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est fascinant, là je suis triste que ça SOYE fini !

Écrit par : SONIA | mardi, 25 septembre 2012

J'ai découvert le "poteau rose" (pot aux roses) + Je suis en "âge" (nage) = 25 ans d'absurde ignorance du Cyclope qui levait les yeux au ciel à peine entendait-elle une faute de français....

Sinon je parles des "clients finals", qui est a priori correct, car finaux c'est pas finaud.

Écrit par : Cyclope | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Très joli commentaire ma chère Cyclope ;)

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Et on ne dit pas "comme même" mais "quand même"...

Écrit par : Saf | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, je l'ai rajoutée celle-là passque c'est comme même un grand classique.

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Au temps pour moi, je n'avais pas lu le commentaire précédent !

Écrit par : Bubastis | mercredi, 26 septembre 2012

Ah ben voilà c'que c'est de pas lire qu'est-ce que je raconte !

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Ce qui me hérisse le plus c'est le

- "Hâte à demain" que plein de monde dit, mais où est passé le verbe dans la phrase?
- le pallier à quelque chose on ne pallie pas à quelque chose mais on pallie quelque chose. Pour pallier le manque de ..
- et autrement ce qui m'agace c'est le "incessamment sous peu", qui est hyper redondant car incessamment veut déjà dire "sous peu"

mais je crois que la liste est tellement longue!

Écrit par : le bras | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je rajoute, merci !

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

En ce qui concerne "par contre" et "en revanche", il ne faut pas être aussi catégorique ! Voici ce qu'en dit l'Académie française :

"Condamnée par Littré d’après une remarque de Voltaire, la locution adverbiale Par contre a été utilisée par d’excellents auteurs français, de Stendhal à Montherlant, en passant par Anatole France, Henri de Régnier, André Gide, Marcel Proust, Jean Giraudoux, Georges Duhamel, Georges Bernanos, Paul Morand, Antoine de Saint-Exupéry, etc.

Elle ne peut donc être considérée comme fautive, mais l’usage s’est établi de la déconseiller, chaque fois que l’emploi d’un autre adverbe est possible.

Ce n’est pas toujours le cas. Gide remarquait à ce propos : Trouveriez-vous décent qu’une femme vous dise : « Oui, mon frère et mon mari sont revenus saufs de la guerre ; en revanche j’y ai perdu mes deux fils » ?"

Ce n'est donc pas tant une faute de français qu'un usage érigé par beaucoup - parfois à tort - en règle absolue...

Écrit par : Saf | mardi, 25 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, je l'avais déjà vu cette guerre du Par Contre/En Revanche...

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Bonjour,

Merci, Sonia, d'avoir recensé toutes ces expressions qui nous horripilent. Je vais peut-être envoyer le lien à quelques amis... !

Une explication au sujet du verbe "manger" : il est incorrect de dire "Et hier, j'ai mangé avec Bidule" parce que "manger" est un verbe transitif direct, c'est à dire qu'il doit obligatoirement être construit avec un complément d'objet direct. "Et hier, j'ai mangé un morceau avec Bidule" fonctionne parfaitement.
En revanche, le verbe "petit-déjeuner" n'existe pas : on prend son petit-déjeuner.

Écrit par : Cécile | mardi, 05 mars 2013

Mais MERCI pour ces précisions !

Écrit par : SONIA | vendredi, 03 mai 2013

Alors là, j'adore! Je n'écoute les journalistes QUE pour relever ce genre de fautes! J'en ai quelques unes à rajouter:
- on ne doit pas confondre "soit disant" et "prétendu" : on n'utilise pas "soit disant" pour un objet, puisqu'il ne parle pas, il est prétendu par quelqu'un
- on n'écrit pas "aussi non" à la place de "ou sinon"
- on ne dit pas "je me rappelle" mais "je me souviens"
- on peut dire "ça m'indiffère" mais "ça m'insupporte" n'existe pas!

Il y en a tellement que ça ne me revient pas. Mais il existe un excellent bouquin de Pivot : "Ne dites pas... Dites plutôt..." qui liste toutes ces erreurs classiques. À lire!

Excellent article très utile!!

Écrit par : Lyssia | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je ne savais pas pour le "ça m'insupporte" !

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Un jour j'ai lu "au contre air", j'ai trouvé ça poétique même si au début j'ai eu du mal à trouver le sens de la phrase.... (au contraire)

Autrement le "autant pour moi" "au temps pour moi" les deux sont acceptés par l'académie française, ça m'a perturbé cette histoire dis donc!

Écrit par : Léna | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est super joli ta première phrase ;)

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Autre exemple (ma mère): je me suis fait une gamelle pour moi manger demain au bureau !

Cétipaboça ??

Écrit par : dub | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Le pire c'est que je vois bien ta maman dire ça :)))

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

On a aussi une mine de perles avec la coupine Dayana... :-D

Écrit par : dub | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

T'as vu la nouvelle échographie à Mylène Farmer ?
Vous avez vu que Renault a sorti une nouvelle 'tiote clito" ?
Tu noteras que tout ce que dit Daïanô est souvent basé sur la foufoune (on se demande bien pourquoi d'ailleurs ?).

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Ah oui mais ça c'est le français de France, car le français du Canada, il est un peu particulier (ici, ça perturbe un peu d'entendre dire "bon jour" au lieu de "au revoir")

Écrit par : verope | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est tellement joli pourtant cette expression Canadienne !

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Suis désolée mais moi, je souhaite "bon appétit" aux gens parce que je suis très attentive à la bonne santé de leur intestin. C'est important le transit quand même ! Si ça se passe mal de ce côté-ci de la bête, y'a péril !!

Écrit par : marie sans importance | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ouais je comprends, mais ensuite ça peut dégénérer sur : Alors le popo, c'était comment ? Tout s'est bien passé ? Pas trop de gaz ?

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Je trouve tout ça super utile pour moi! Égoïste totale, alors merci beaucoup Soso pour ces conseils!

Je dois rajouter que celui-ci m'a fait éclater de rire:

"Prénoms : choisissez des prénoms comme Louis, François, Édouard, Philippe, enfin des prénoms de rois ou de grands de ce monde. Donner entre trois et cinq prénoms à chacun de vos enfants, et n'hésitez pas à user du "Marie", même pour un garçon, pour le placer sous la protection de la Vierge. Les prénoms tels que Nathan, Job, Édith, etc., sont connotés et donc fortement déconseillés."

...

Écrit par : Cricri | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Excellent oui, j'avais lu en diagonale !

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

J'adore !
Et sinon tu savais qu'on ne dit pas "Mariage pluvieux, mariage heureux" ? En fait c'est "Mariage plus vieux, mariage heureux."
Y'a deux versions, soit qu'un mariage plus âgé est plus posé, plus réfléchit, soit que fût un temps (et encore aujourd'hui tu me diras) où les jeunes femmes se mariaient avec un vieux riche tant qu'à faire et plus il était vieux plus il y avait plus de chances qu'il décède rapidement...

Et le coup de rapporter et non ramener c'est ancré en moi tellement ma mère nous reprenait mes soeurs et moi quand nous étions petites. Un objet n'a pas de main !

Écrit par : Blondie | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est super joli cette explication du mariage ma Blondie !

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Ah ben pour rajouter à "Bon appètit" il ne faut pas non plus demander si "ça va", puisqu'en fait le va fait référence à la facilité, ou non, à expulser les matières fécales... Voilà, voilà...

Et dans le genre redondance qui me hérisse n'oublions pas le "voire même", c'est l'un OU l'autre bordel !

Écrit par : claire | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je rajoute, merci !

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Mon petit frère m'avait raconté qu'un de ses professeurs avait un exemple qui marquait à merveille les jeunes esprits : "tu ne dirais pas fils À pute ?"

Écrit par : Camille et ses filleries | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah très bon moyen mnémotechnique effectivement...

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

J'adore !
J'ai justement programmé un article sur "au jour d'aujourd'hui" parce que, vraiment, j'ai les oreilles qui saignent.
Et Pruneau me fait sursauter à chaque fois avec son "le père à machin", "les devoirs à trucs"...
Cela dit je ne suis pas une pro du langage et des bonnes manières, mais je me soigne !

Écrit par : La Prune | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Moi aussi je fais plein de fautes, mais je me soigne tant que je peux, et je suis toujours désireuse d'apprendre...

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Le coup du "bon appétit" me fait bien rigoler! Ou alors, il ne faudrait jamais demander "ça va ?" ! Parce qu'à l'origine, ça faisait référence à la digestion, au travail des intestins et à la façon d'éliminer tout ça....
Mais depuis le Moyen Age, l'expression a évolué!

Écrit par : malimalou | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais il me semble, que depuis le Moyen-Âge, nous faisons toujours autant caca, non ?

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

qu'on va "y y'aller au camping"
du verbe "y"allir je pense

:)

croivent que... je suis fan
du verbe croiver ou croivir (je n'ai pas encore identifié)!

il faut regarder la bandes annonce des chtis à mikonos...ils sont très très très forts!


sinon moyen mémo-technique

on dite fils DE p$ù$***
et non
fils A p**$ù^*

ou encore
crotte DE nez
et non
crotte A nez

(oui cet été j'ai fait une colo j'ai passé pas mal de temps à donner des cours de grammaire..c'était très très fleuri!)

Écrit par : la juju | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je suis morte de rire avec ton premier paragraphe !!!

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

J’espère que les gens vont apprendre ta note par coeur....

Écrit par : Denis | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'en demande pas tant (tu sais, j'essaye d'apprendre également par coeur ce qu'écrivent les gens dans les commentaires).

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Sinon l'expression : je reviens vers toi qui m'horripile profondément et qui ne veux rien dire !

Écrit par : Denis | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je pense que cette expression est traduite directement de l'anglais.
Comme la très belle expression (que je n'ai jamais entendu en France...): Ca fait du sens! (it makes sense)

Et ca, ca va vous plaire:
Tu veux-tu un café?
Mais mieux...
Vous voulez-tu un café?

Vous êtes tous parés pour votre prochain voyage au Québec!

Écrit par : Nathalie | mercredi, 26 septembre 2012

Rhooo, je croivais que ça se disait !

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Quand mon beau-fils nous dit: "je m'ai..." à mixer avec "mouché", "fait mal", "trompé" et tout autre passé-composé qui se conjugue avec l'auxiliaire être.

Quand mon Mari me dit: "Tu veux DE LA Nutella?" Je lui fais la guerre, ainsi qu'à ses trois nains (mes beaux-enfants que j'adore) parce que oui, c'est bien DE LA pâte à tartiner mais c'est DU Nutella.

Écrit par : Angie | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ouille... le Nutella est un problème épineux...

Moi aussi je dis LE mais mon beau-frère italien m'arrache les yeux à chaque fois... le Nutella c'est italien justement et c'est "La Nutella" normalement...

Écrit par : Aezhenn | mercredi, 26 septembre 2012

J'adore cette note (ouais, je m'auto-congratule).
Nan, en fait : j'apprends plein de choses...

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Je plussoie Aezhenn (j'espère ne pas avoir écorché).

J'ai étudié l'Italien pendant 4 ans au lycée et ma prof' (italienne pure et dure) disait aussi " LA Nutella ". C'est très perturbant et pourtant, c'est bien la prononciation originale !

Ps : J'ai vu aux infos l'autre jour qu'arrivés à dix-sept ans, les ados n'étaient plus que 7% à lire tous les jours (un vrai livre sans images, j'entends) contre 44% en 6ème. En plus des statistiques sur les enfants rentrant en 6ème presque illettrés, je crois qu'on a des soucis à se faire pour la langue française ...

Écrit par : Camille | jeudi, 27 septembre 2012

Ça va, mon nain est encore en primaire.
Mais sa petite soeur de 3 ans parle mieux que lui...

Écrit par : Angie | jeudi, 27 septembre 2012

Si seulement le langage sms pouvait être interdit...

Écrit par : SONIA | jeudi, 27 septembre 2012

J'avoue ne pas avoir lu tous les commentaires donc ce que je vais dire là figure peut-être déjà ci-dessus. Je vais donc citer les expressions pour lesquelles j'ai également une affection toute particulière :D Here we go:

Les gens qui disent " lanedans" au lieu de " dedans"... très répandu
Les gens qui disent " au mieux de dire des bêtises tu ferais mieux de bosser" au mieux plutôt que au lieu

Je suis sûre d'en oublier m'enfin :) je m'en vais lire le reste des com'!

Des bisouilles!

Écrit par : Mei | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ils le disent tellement à Beauvais, que j'avoue ne même plus y faire attention ;)

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

AAaaaaah yes, le "je vais au boucher" de ma belle-mère, ça me hérisse!!!!! Autant que quand elle dit "vous faîtes quoi tantôt ?" variante "vous faîtes quoi CE tantôt ?" tantôt veut dire après-midi.... mon Dieu que j'ai HORREUR de cette expression de plouc !!!!
Evidemment je ne me permets pas de la reprendre mais du coup mon homme il dit souvent "à " à la place de "chez" (heureusement il utilise pas l'expression tantôt, sinon là ça aurait pas été possible) et là je me permets de le reprendre ,même si ça fait un peu maîtresse d'école!!
Je plussoie le "pallier à" qui ne se dit pas, et pourtant bien des gens le disent et l'écrivent, ainsi que le "malgré que" ! Et je m'insurge, au boulot je reçois des mails bourrés de fautes à tel point que j'arrive pas à me concentrer sur ce qui est dit dedans... et quand tu vois des fois que ces personnes ont fait soi-disant des hautes études, ça fait rêver...

Écrit par : Mélodie | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Rho j'avais oublié le fantastique "Hier, j'ai mangé à Mac Do"...

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Ah oui et on ne dit pas "ça me gratte" mais "ça me démange" !!!!
Ben oui, se gratter c'est ce qu'on fait quand on a qqchose qui nous démange, dire ça me gratte n'a aucun sens !

Écrit par : Mélodie | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ca j'aime beaucoup, je complète...

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Et n'oublions pas: "Ca vous chatouille ou ça vous gratouille?" de l'immortel KNOCK.

Écrit par : Nicodimdom | samedi, 30 novembre 2013

"Réalisez de fabuleuses sauces en un tour de main" > non, en un "tournemain" ! Cela désigne quelque chose qui est fait rapidement et facilement. (et "tour de main" ne veut rien dire)

"J'ai été déjeuner chez ma belle-mère" "J'ai été à la mairie" "Nous avons été faire une marche".
> non, vous êtes allé(e)(s), sinon à l'oral, on comprend que votre belle-mère vous a mangé pour son déjeuner !

Sinon merci pour tes exemples, j'ai appris des fautes à ne pas faire !

Écrit par : OrianeA | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et toi tu as donné un exemple très probant.

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

je suis super fan. y'en a pas mal que je connaissais et pour lesquelles je faisais déjà très attention, même si parfois j'ai du l'impression d'être pompeuse. Mais là y'en a d'autres qui vont pouvoir entrer dans mon vocab'!! cool j'vais me la peter dans les soirées.

Le "comme même" j'ai l'impression qu'il est assez récent non?! En tous cas, celui là est juste insupportable.
Ma tante disait : il est prix mondial que tu ailles à ce rendez vous. Au lieu de primordial.

Écrit par : christelle | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je crois que "comme même" c'est simplement la nouvelle génération internet/sms qui ne sait plus écrire et pire...qui ne réfléchit pas!

Écrit par : So' | mercredi, 26 septembre 2012

So' a parfaitement résumé malheureusement...
C'est pour cette raison que je ne comprends rien au langage sms.

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

J'ai appris juste hier qu'on ne disait pas "C'est seize heure" mais "il est seize heure"...Mais j'y comprend pas pourquoi !

Écrit par : So' | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Tout simplement car on ne peut pas désigner "seize heures".
On dit "C'est Sophie" car on peut voir et toucher Sophie.

En revanche, on peut dire "C'est Césaire" (Aimé Césaire).

Écrit par : Aswin Lutchanah | mercredi, 26 septembre 2012

Excellente explication, mille mercis !
(Ma So', on mourra moins bête...)

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

"Je m'excuse Madame !"

Ma prof de français nous a ressassé que l'on ne peut s'excuser soi-même...bande de prétentieux !
Attention ! Vous venez d'assister à un miracle !
Vous vous êtes pris pour Dieu ?!

En même temps, cela vous conviendrait si vous pouviez vous excuser vous-mêmes !

Écrit par : Aswin Lutchanah | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup le "vous vous êtes pris pour Dieu".

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Dans les Deux-Sèvres (entre autre surement) ils "embauchent" et "débauchent" tout les jours, cela donne : "j'peux pas passer j'embauche à 15h" Alors après il est possible qu'ils aient le CCD d'une journée à renouvellement illimité auquel cas cela se tient !

Écrit par : Delph | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et quand t'embauches ton travail à 9h, tu viens lire mon blog, c'est ça hein ?

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Dans le sud-ouest aussi, on dit " j'embauche à 10h " pour " débaucher à 19h " et ce, tous les jours !
Une collègue qui venait de l'est avait beaucoup de mal à se faire à ces expressions. Pour elle, ces deux verbes étaient valables pour un début et une fin de contrat.

En vrai, qu'est-ce que vous dites par chez vous ?

Écrit par : Camille | jeudi, 27 septembre 2012

Ben on commence/débute une journée de travail, et on la termine...

Écrit par : SONIA | jeudi, 27 septembre 2012

C'est comme le "je vais au Docteur". On dit je vais chez le médecin.

Le "au jour d'aujourd'hui" me hérisse au plus haut point et le pire je crois que ce sont les gens qui placent des "entre guillemets" à toutes les sauces et qui font le signe avec les 4 doigts !

Écrit par : Jade26 | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah les fameux guillemets pendant une conversation...
Je pleure de rire !

Écrit par : Aswin Lutchanah | mercredi, 26 septembre 2012

C'est très Américain ça les guillemets, non ?

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Sonia, permettez-moi de vous le dire : je vous aime.

Travaillant dans une administration (et non ce n'est pas une antiphrase, enfin pas dans mon cas), tout en étant anciennement prof de lettres classiques, je souffre régulièrement d'acouphènes et de saignements spontanés de mon pavillon auriculaire à l'audition de ce genre d'aberrations.

D'autres perles, parfois plusieurs par phrases :
- Il nous a écrit un mail comme quoi fallait qu'on vienne demain.
- Il était en colère, voire même carrément énervé.
- Re.
- A l'aune de ce nouveau partenariat, ...
- J'ai été au dentiste hier.
- En plus, ...
- Un grand nombre de personnes étaient présentes à l'inauguration.

Sinon, un bijou de mon assistante qui, ayant mal compris le nom d'une association, m'a écrit :
" Monsieur Untel, de l'association Point G sous-marine, souhaite vous rencontrer."
J'ai pas osé lui faire la remarque... (mais il m'intéresse, ce Monsieur).

Merci encore.

Écrit par : Jizou | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'ai une affection particulière pour "l'aune" et le "comme quoi que". Merveilleux ;)

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Il y a aussi le fameux "à qui ça vient" entendu dans tout bon commerce du Sud Est qui se respecte!!

Écrit par : Marine | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah je connaissais pas ça.
Ca veut dire quoi exactement ?

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Une petite faute qui me hérisse les poils...

"UN espèce de..."

on dit UNE espèce de ! une espèce restera toujours une espèce ! même si c'est une espèce d'homme, de ballon, ou de ce que tu veux de masculin...

oui, je peste dans mon coin ;-)

Écrit par : Aezhenn | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'avoue qu'il m'arrive de faire la faute, je vais tenter de progresser de mon mieux. Promis.

Écrit par : SONIA | mercredi, 26 septembre 2012

Non mais super Soso, MERCI pour ce rappel, surtout sur les "a/de" (pour bien appuyer, je rappelle souvent aux gens qu'on ne dit pas une crotte A nez ni un fils A pu**, ça les marque assez fortement) et les verbes fantômes, tels que vouailler, croiver/croyer.
On peux également évoquer ceux qui rajoutent un son "z" n'importe où (les gens qui Zont pas été foutus d'apprendre le verbe avoir par exemple) ou encore ceux qui n'ont pas du tout saisi la concordance des temps (si j'aurais la possibilité, je leur mettrais bien un coup sur le museau)
En tous cas, vive le respect de la langue française !

Écrit par : loussie | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ils croivent qui z'ont tout bon ?

Écrit par : SONIA | jeudi, 27 septembre 2012

Les guillemets avec les doigts !!! ce sont de grands moments très à la mode au jour d'aujoud'hui (OK je sors)

Le "je m'excuse" me caresse l'oreille car il y a au moins un essai d'excuse si rare de nos jours notamment avec les enfants et les ados !!!!!

Écrit par : zaza | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Tu as complètement raison ma Zaza des mers du Sud...

Écrit par : SONIA | jeudi, 27 septembre 2012

Moi celle que j'adore c'est les gens qui disent : "je vais prendre une année sympatique" (sabbatique). Mais c'est tellement mignon!
Et ce que je déteste c'est quand les gens te parle à la 3ème personne : "Elle va bien?", "Elle veut du café?". Ma grand-mère fait ça quand elle m'adresse la parole, la première fois je me suis retournée car je me demandais de qui elle parlait, mais en fait elle me parlait à moi ;)). Je ne supporte pas.

Écrit par : Laurie | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Alors ça c'est très courant dans l'Oise !
C'est employé lorsque la personne en face de toi ne sait pas si elle doit te tutoyer ou te vouvoyer.
Lorsque je me suis installée à Paris, les premiers temps, je rentrais à Beauvais tous les week-ends.
Donc, le dimanche, "j'allais au pain", et la boulangère (qui me connaît depuis toute petite) me demandait : Aloooors ? Elle est contente d'habiter à Paris ? Et elle a la monnaie pour sa baguette ?
Moi : Ben oui, elle vous remercie. Pour la monnaie, elle sait pas, elle va regarder dans son portefeuille...

Écrit par : SONIA | jeudi, 27 septembre 2012

Ça, c'est génial!!!!!! Je trouve déjà insupportable au Brésil qu'on utilise parfois la troisième personne à la place de la première. j'ai des amis qui disent ça: "Blad est très triste aujourd'hui". Là, "Blad" , mon ami, parle de lui même. (Je vous demande pardon si j'ai fait beaucoup de fautes, je suis Brésilien)

Écrit par : Nasc | jeudi, 15 août 2013

Alors c'est que le Brésilien est très proche du Picard :)))

Écrit par : SONIA | samedi, 17 août 2013

il y a aussi les fameux:

je peux te demander une question ???
--> on pose une question, on demande la réponse..

rhaaa... ca me gratte....
--> ca pique.. et c'est toi qui grattes !!!

par ici, le ''j'ai mal à ma tête'', se transforme en j'ai mal LA tête...
( valable aussi pour les pieds, of course !!) , mais ça sonne tout aussi faux...

par ici encore.. ils mettent un déterminant devant les prénoms...
Tiens hier j'ai vu la Sonia... elle allait au coiffeur !!! ( et ce n'est pas péjoratif !!)



Alors ...accepte l'expression de mes salutations distinguées, LA Sonia :-) ( et merci de nous faire sourire, si régulièrement !)

Écrit par : shanai | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mes respectueuses, chère Shanai...

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

J'adore !
J'en ai quelques unes pour toi ^^
Moi qui vit en Belgakie du Nord (proche des pingouins, et k parce que c'est le Nooooord => viking ?), mes oreilles souffrent chaque jour !
Dans le genre : "Chais pas c'est qui" pour dire "Je ne sais pas qui est cette personne"
Ou encore "ça me bourre grave le cul" pour signifier "cela m’ennuie énormément"
Le très magique "Ok, on se dit quoi !" => euhhh bahhhh, euh, on vient de dire ce que tu dois me dire hein ! (c'est la même expression que dans "bienvenue chez les chtis", au début ça m'a fait tout drôle, j'avais pas vu le film avant d'arriver en Belgique, et la 1ere fois que j'ai vu le film, j'en ai pleuré de rire de ce passage, parce que j'ai eu la même situation !)
Et le top, utilisé par TOUS mes profs (de fac bien sur ^^) : "j'ai difficile à faire ça" pour dire "j'ai quelques difficultés pour réaliser ceci" (donc j'entends très souvent que "le chien à difficile à respirer")
Et la, jt'ai mis qu'une fleur parmi le bouquet !

Je n'ai jamais entendu "comme même" ça doit pas être dans ma région (le Sud où il fait chaud) ni dans ma Belgique !

ps : j'allais oublier le traditionnel "une fois" (à prononcer "une fouééhh") de la région liégoise ! J'ai déjà eu l'occasion de l'entendre dans ce genre de phrase : "Et vous vn'ez de France, une fois ?" (euh bah en fait, pas qu'une fois hein, mais bon ^^)

Écrit par : Shana | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Alors toutes ces expressions Belgiquiennes, j'avoue que je ne connaissais pas !
A part le : Bon, ben on se dit quoi ?

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Ce sont des "régionalismes" plutôt que des expressions belges et surtout que des erreurs... Pour moi, ça ne fait pas partie de la même catégorie que les exemples du texte.

Écrit par : Muriel | mardi, 01 juillet 2014

Merci !

Écrit par : SONIA | mardi, 01 juillet 2014

Celles qui me plaisent le plus :
« moi, personnellement »qui est un PLÉONASME ; « Si j’aurais su » avec la conjonction de condition « si », le mode du verbe de la conditionnelle « si » est l’INDICATIF. ; « Y’en a qui croivent » Au pluriel, on dit « ils/elles croient » et au subjonctif, « qu’il/elle croie ».

Je crois que l'âge ne nous arrange pas, on devrait relire le Bescherelle de temps en temps
A+

Écrit par : Maria Rem | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Moi, je, toute seule, personnellement, de façon unilatérale, à l'unanimité avec moi-même.

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Merci Sonia d'avoir égayé ma fin de journée, de bons souvenirs de mon adolescence et de quand ma grand-mère tentait de m'apprendre à parler français correctement.
Si j'aurai su^^ et puis c'est plus meilleur de monter en haut.

Écrit par : Anaïs | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Autant que descendre en bas !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Fin de repas au restau, le serveur s'approche et vous demande : "alors, ça a été ?"
Fichtre, mais qu'est ce que cela signifie ? "alors, cela fut ?"...

Écrit par : cha | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et bon transit surtout !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Ca me gratte !!! Non ça me démange...
Au lieu de dire hein, pardon, comment, j'adore plaît-il ! Malheureusement, les gens ont tendance à te dire "hein ?" lorsque tu dis ça...

Écrit par : Ju' | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah oui, très juste ;)

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Alors moi, ce qui m'énerve, c'est "Elle n'est pas PRÊTE de..." alors que c'est "Elle n'est pas PRÈS de..." !!!

Écrit par : Esméralda | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je rajoute immédiatement à ma liste (j'avoue que c'est une faute que je fais...).

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Les pet peeves...
Des trucs qui hérissent dans le discours journaleux :
ville en proie à (terremoto; guerre, intempéries, etc)
les stigmates de (traces ça suffirait)
machin-e joue la carte de ...(tente de, plutôt non ?)etc..;

Pour 'cela dit', c'est raccourci pour 'cela étant dit'.
Auquel cas on peut mettre 'ceci'.
Mon paternel me racontait souvent qu'un instit de son enfance, lorsqu'il entendait 'ceci dit' - il répondait: 'quel sidi?'
Enfin pour le au temps... et autant...
ça se discute, voir ici
http://www.langue-fr.net/spip.php?article14

Écrit par : elihah | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

moi ce qui me pique les oreilles : "....machin ,avocat EN CHARGE du dossier" : nan !
Responsable ou chargé du dossier.
"En charge" c'est la traduction littérale de "in charge of" qui signifie donc "responsable de" !

Écrit par : shazam | jeudi, 27 septembre 2012

Ben ça veut donc bien dire "Responsable de" si on dit "en charge de" ?

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Je dis très souvent (environ 3 à 5 fois par semaine) : je vais à mon spa...

Bon en fait je vais faire de l'aquagym au spa de ma ville...

Mais c'est tellement plus pratique de dire à mon spa :p

Écrit par : Lilie | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est certain que c'est plus simple...

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Raaaah, merci merci !! Tout cela est bel et bon.
"Par chez moi" entre Lyon et Roanne, on utilise à tout bout de champ l'ancien pronom neutre "y" en lieu et place des pronoms "la" ou "le". En classe, j'entends à longueur de journée : "Madame, on Y colle ?" "On Y recopie ?" Je lutte à mon petit niveau ! Ce régionalisme a même été érigé en proverbe : "C'est pas le tout d'y dire, y faut y faire !". Argh.
J'ajoute la propension fâcheusement galopante de nos galopins à employer le pronom masculin "il" pour remplacer une gente demoiselle.
Et pour taper encore un peu plus sur les journalistes (une mine), "mettre à jour" au lieu de "mettre au jour"... ce qui surprend toujours : "Un squelette de mammouth a été mis à jour en Sibérie." Rebooté, le pachyderme !
Bon, j''m'arrêtions là sinon j'en ai pour la nuit !

Écrit par : En passant... | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

On dit donc "mettre au jour" ???
Mais faire une "mise à jour" pour son PC, ça fonctionne tout de même ?

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Mon amour de la langue française fait que j'ai le poil qui se hérisse quand j'entends cette forme affreuse du verbe mettre que certains emploient là-haut, dans le Nooooooooord (dont je suis native, et je l'ai entendue plus d'une fois cette expression...) :

"Il faut qu'ils mont la table"

Oui oui, un magnifique subjonctif "qu'ils mont"...

Je crois que ça me fait saigner les yeux autant que les oreilles en fait, presque j'ai honte de soumettre cette horreur à ton chaste regard Tata Sonia (oui, chaste, je sais, c'est ma meilleure blague !^^)

Bon, allez, je ne résiste pas à une perle d'élève de lycée qu'un collègue a trouvée dans une copie "Dans les Pyrénées, il y a des bergers de cultivation du miel", sache-le !

Si si, pour de vrai ! La vérité parfois on se demande où ils vont chercher ça !

Écrit par : Clarinette | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Il est vrai que je l'ai beaucoup entendu celui-là, par là-bas, chez moi dans l'Oise...

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

J'ai pas lu tout les commentaires, mais si on ne doit pas dire "j'ai mal à la tête" qu'est-ce qu'on dit alors ?

Écrit par : Cassandre Paon | mercredi, 26 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ben si justement, c'est cela qu'il faut dire.
Et non pas "J'ai mal à MA tête" (car c'est pas celle de la voisine en général...).

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

J'ai pas grand chose à rajouter en matière d'expressions qui hérissent le poil, mais tout ça m'a fait penser à des erreurs comportementales qui m'agacent au plus haut point quand un mec tente d'être galant sans connaitre les bases.

La situation que j'ai vécu un peu trop souvent à mon gout : le mec me laisse passer devant dans un lieu que je ne connais pas (un resto par exemple) et là je me retrouve comme une conne à avancer au radar parce que monsieur ne sait pas que la base de la base c'est qu'il y a 2 situations dans lesquelles un homme passe devant une femme :
- dans un lieu qu'elle ne connait pas, pour ne pas qu'elle se sente perdue
- dans les escaliers : en montant pour ne pas regarder ses fesses et en descendant pour pouvoir la rattraper si elle tombe

Et sinon j'assume totalement mon côté snob et fifille !

Écrit par : nana | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Nous sommes deux alors...
La semaine dernière, un type m'a dit : Ah ben faudrait qu'on aille manger ensemble alors !
J'ai répondu : Non merci...

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Une expression très en vogue chez les enfants et ados : "M'dame, M'dame, y'a Machin, y m'a traité!!"

A chaque fois, je sens mes poils se hérisser.

Sinon, quand j'étais au collège, je me suis excusée auprès de ma prof d'arts plastiques pour être arrivé en retard, et là, elle m'a regardé droit dans les yeux, et m'a répondue, "mais moi, je ne vous excuse pas." J'ai ressenti un grand moment de solitude. Et depuis, je ne me suis plus jamais excusée (à la place, je présente des excuses).

Écrit par : Dorcha | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est certain que tu ne risques plus de le redire :)))

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

j'a-do-re !
Celle qui m'agace le plus : "comme même"... Comment font les gens pour ne pas se rendre compte qu'ils écrivent n'imp' ?
Celle que je m'amuse à reprendre systématiquement : "croye, voille, croivent".
Après j'ai pas la science infuse, et je dois sûrement faire des boulettes, mais parfois, ça me désole, autant de fautes de français.
Sinon, j'adore dire : "faut que j'vé faire caca !" (oui-oui, parfois, je suis un peu sale !)

Écrit par : simone | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

T'as vu la façon dont j'écris mon blog ?
Parfois, on me demande : Ah ben tu parles pas comme ça dans la vraie vie alors ?
Ce à quoi je réponds : Ben si je causais en vrai de la même manière que je le fais sur mon blog, je pense que je serais bonne à enfermer ;)

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

ça signifie : A qui est ce le tour?

Écrit par : Marine | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et ben j'apprends un truc, merci !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

pas encore lu tous les comm'...

mais grand merci pour cet article qui explique tout haut ce qui me hérisse le poil (tout bas...) et les yeux à chaque fois que je lis des blogs ou autre prose internetesque.


nan mais comme même, ça va pas de parler mal la France comme ça !
;))

Écrit par : zeblonde | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ils croivent qu'y le font exprès tu crois ?

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Ce qui m'énerve, avec tout ce que vous avez déjà relevé, c'est "l'égalité parfaite", dont nos journalistes sportifs sont friands... par définition une égalité, c'est parfait...!

Écrit par : merrymarie | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah ça c'est pas faux !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

SONIAAAAAAAAAAAAAAA

Écrit par : GUS | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah il te plaît ce billet n'est-ce pas ???

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Oui, tout ça je savais (sauf au temps pour moi et le "après que" suivi de l'indicatif mais il a une question que je me pose depuis longtemps... je crois avoir la réponse avec ton raisonnement à propos de "une espèce de...". C'est pareil avec "avoir l'air"? Du coup, c'est elle a l'air fin, et non fine?!
Etant prof en collège, je peux te dire que j'en vois de toutes les couleurs avec les élèves et leur façon de malmener la langue française!!! Et je (ne!) parle pas de leur grande culture ( aujourd'hui: Toronto c'est en Chine? ah, non, au Japon!!!)

Écrit par : steph | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je pense que oui, tu as raison.
Mais si quelqu'un passe par ici et pouvait nous le confirmer, ce serait sympa.

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Prend z'en n'en a qui n'en boivent !!!!

Entendu pour de vrai (mais ça non plus ça doit pas se dire ! ) au rayon alcool d'un supermarché beauvaisien cher à ton cœur !!!!!

Écrit par : Frédeborêves | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je confirme gravement que je l'ai déjà entendu !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Dans le plus pur style patois de Lozère, j'entends tous les jours : "tu en veux d'autres ?" (pour : je te sers à nouveau ?), et : "ça a gout à beurre" : c'est mignon, non ?

Écrit par : Doriane | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est très joli, j'aime beaucoup (vraiment) !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Oh merci Sonia!

Juste deux précisions: on ne dit pas "à vos souhaits" car il est malséant de faire remarquer à la personne que nous avons entendu une manifestation aussi bruyante de son animalité.

Seul un supérieur peut écrire "salutations distinguées". Si vous êtes un subordonné, vous offrez votre "profond respect" ou "vos salutations respectueuses".

Écrit par : kiddoan | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour cette précision !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Au temps pour moi une explication?

Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière au temps pour moi, issue du langage militaire, dans laquelle au temps ! se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début (au temps pour les crosses, etc.). De ce sens de C’est à reprendre, on a pu glisser à l’emploi figuré. On dit Au temps pour moi pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début.

L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie Autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie.

J'avais aussi entendu dire que c'etait employe par les musiciens d'orchestre qui lors d'une erreur souhaitaient s'excuser et indiquer l'endroit ou reprendre...

Écrit par : Claire | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

J''adore ton dernier paragraphe, je trouve cela très poétique ;)

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Ah oui et nous dans la somme il existe un coin de la region où les gens "peuvtent, veultent" etc...

on peut entendre :

"bah il est pas venu il peuvtait pas" sincerement la premiere fois je n'ai pas compris il a fallu que mes collegues me fassent la traduction ;0)

Écrit par : Claire | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Là, clairement, je suis morte de rire !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Gers foreverça donne:
Il a fait 30 ans.
Donne le me.
Tu me parles à moi.
Je l'ai eu fait. ( temps impropable)
Dis-me le.
Il m'a chargé son rhume, son herpès.....
Je vais te porter en voiture.
C'est une lutte de tous les jours avec mes enfants: la guérilla anti-régionalisme.
ce qui me tue le plus c'est Mina 5 ans qui dit "Oh Macareu!" "Oh maquerelle" en patois. Quand je lui dis que cela ne se dit pas: "mais ce n'est pas un gros mot maman: la maîtresse elle le dit"

Écrit par : viviane militante pour la protection de l'intégrité de la négation à l'oral | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je comprends.
Pendant tout le temps où nous avons vécu à Beauvais, ma maman nous a toujours interdit à mon frère et moi d'esquisser le moindre "HEIN ?", ainsi que de parler à quelqu'un à la 3ème personne du singulier.

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

À Metz, dans ma ville d'adoption professionnelle, ils roulent la voiture, font de l'essence et se demandent où ils vont manger entre midi!
Sinon mes trois phrases cultes entendues chez feu Jean-Luc Delarue :
" j'ai perdu une grande partie de mon frère à cause de cette dispute"
"pour votre gouvernante, sachez que..."
Et l'inoubliable "y a eu assistance à non-personne en danger!"

Écrit par : Mélanie | jeudi, 27 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Elle a perdu quelle partie de son frère exactement ?

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

"je monte en haut" et "je descend en bas"..........

Écrit par : Camille | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, celui-là je l'ai rajouté, je l'avais oublié !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

rhoo, que du bonheur ce matin! Alors, dans ma boîte, on a les champions du monde de la langue française . Allez je te livre un peit florilège de celles qui sont entrées dans la postérité :
"Tu peux me déranger sans problème car je me lève de bonheur chaque matin"
"Merci de vous présenter au bureau RH avec les formulaires remplis en bon uniforme"
"Les émanassions sont particulièrement importantes"
"Le produit coule comme du dentifrisse"
"Cet acheteur est corrompu jusqu'à la moile"

et je passe sur les "je t'apelles", "je t'ai appeler" et "je m'escuse beaucoup"

Pourtant, promis juré, on n'est pas à Beauvais....

Écrit par : Sev | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah mais ya pas qu'à Beauvais tu sais...

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

mon beau-père (mais pas que lui, les ariégeois en général) dit "imbitable" ... alors je connais le "indubitable", mais pas "imbitable" qui me fait immédiatement penser à l"impossibilité de mettre sa b*te quelque part :D .... et j'entends souvent dire "comme même" à la place de "quand même", et ça, ça m'énerve (oui, beh il m'en faut peu). Y a aussi le fameux "je me baLLade" .....ouais beh avec 2 "L", ça veut dire "chanter", et c'est donc avec un seul "L" qu'il faut l'écrire (big up à la chaîne d'hôtel "Les baLLadins" qui a pour logo un randonneur (toujours en Ariège, of course): je suppose que le randonneur chante ...

Écrit par : ceciledetoulouse | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

J'avais jamais fait attention, très très fort !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Et j'oublie: on dit "j'ai ouvrir la porte" ... si si, parce que mon fils il veut pas dire autrement, donc si tout le monde pouvait s'harmoniser, ce serait bien sympatique.

Écrit par : ceciledetoulouse | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Et bien afin de faire plaisir à ton fils, nous allons essayer de faire du mieux que nous le pouvons.

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

ah mais j'oublie! "machin a fait un infractus" .... beh derrière, je reprends toujours par "ah? un infARctus?" ... et là, on me répond, "non, un infractus" ...................genre machin a eu une fracture du coeur.

Écrit par : ceciledetoulouse | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est dans la même veine que l'aREOport ;)

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

ah beh j'en ai encore: "j'ai eu 80h de travaux d'intérêt générAUX" .... c'est l'intérêt général.

Écrit par : ceciledetoulouse | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah je dois être chanceuse, j'y ai jamais eu droit !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Entendu hier à la radio: "vous avez gagné un week end à la neige!" Aïe! Voilà qui m'écorche les oreilles! On ne va pas à la neige ni à la mer, on va en montagne ou à la montagne ( où il n'y a pas QUE de la neige)ou au bord de la mer ou encore à la plage...

Écrit par : malimalou | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je rajoute, merci beaucoup !

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Merci Sonia pour cet édifiant billet.
Une expression qui me hérisse le poil à l'écrit (parce qu'à l'oral, on n'entend pas bien la faute^^), c'est "Je vous serai gré", et une autre qui me fait bien rigoler, c'est "à plus", genre, "à plus on lui répète, à plus il ne comprend pas".

Écrit par : sabrina | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Je précise que c'est parce que "savoir gré de quelque chose".

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Ca craint tout ce que tu as écris, c'est ce que je dis !!!

Écrit par : Aurély | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Tu veux dire que tu dis tout ce qu'il ne faut pas dire ???

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

ya aussi "en cas que" à la place d' "au cas où"

mais le "comme même" ça reste le must!

Écrit par : pommeK-et-pas-une-ride! | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est pour cette raison que j'ai une affection particulière pour cette expression ;)

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

T'es sûre pour "chez Mc Do" ?
Je croyais qu'on disait "chez" pour quelqu'un de "personnifié" comme je vais chez le coiffeur, chez le boucher, chez le médecin parce que tu vois effectivement LA personne dénommée. Or avec Mc Do, c'est pas le cas...
Tu vas chez le boulanger (le monsieur qui fait ton pain) et à Boulanger (le magasin).

Écrit par : Milla | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Faudrait vérifier, mais pour l'oreille, c'est pas génial...
C'est comme les gens qui disent : demain, je vais aller à Leclerc...

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

Et le "je vais te faire montrer " !!! Je te montre est amplement suffisant !

Écrit par : Audrey | vendredi, 28 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais vous venez tous de l'Oise, hein c'est ça ???

Écrit par : SONIA | vendredi, 28 septembre 2012

je dis tous ces expressions ! surtout le "au MacDo" honte à moi !! :O

Écrit par : Eric | samedi, 29 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ben tu vas peut-être dire autre chose à présent ?

Écrit par : SONIA | samedi, 29 septembre 2012

Ah! oui et j'oubliais les gens qui disent "lol", "MDR", "pdr" dans une vraie conversation : pourquoi pas "je like" tant qu'on y est?

Écrit par : viviane militante pour l'abolition du langage mail dans la vraie vie | samedi, 29 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah "LOL" je le pratique !

Écrit par : SONIA | samedi, 29 septembre 2012

Et "monter en haut" ou "descendre en bas" ......Grrrr

Écrit par : malimalou | samedi, 29 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, je l'ai indiqué dans le billet.

Écrit par : SONIA | samedi, 29 septembre 2012

oui ça c'est sûr !!

Écrit par : lilou | dimanche, 27 janvier 2013

Et on fait tellement cette faute...

Écrit par : SONIA | vendredi, 03 mai 2013

et "C'est qui qui a fait la vaisselle?"

Écrit par : viviane militante anti c'est kiki dans la phrase négative | samedi, 29 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Ben c'est Bibi !

Écrit par : SONIA | samedi, 29 septembre 2012

"je m'ai trompé "en signant.....

Écrit par : viviane militante anti c'est kiki dans la phrase interrogative | samedi, 29 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Grand classique...

Écrit par : SONIA | samedi, 29 septembre 2012

Ce qu'on entend à peu près 10 fois par jour en ce moment et qui me hérisse toujours le poil...
"C'est JUSTE pas possible."
"C'est JUSTE incroyable."
"Nan mais c'est JUSTE hallucinant quoi!"
C'est un anglicisme... Ca fait environ un an qu'on entend ça à tout bout de champ, alors qu'on a des expressions parfaitement équivalentes en français, comme "c'est tout simplement incroyable!"

Écrit par : Marion | dimanche, 30 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

OUi c'est ce que je voulais dire avec "en charge de" : ce sont des anglicismes et ça m'agace..pourquoi ne pas se servir de ce qu'on a "cheux nous?"
Ici, on a une expression (disons départementale) ou plutôt une tournure de phrase :
"c'est que cette viande,elle est tendre!....de boeuf."
Je n'invente pas.

Écrit par : shazam | dimanche, 30 septembre 2012

@ MARION : je n'arrête pas de le dire.... (honte).

@ SHAZAM : j'aime beaucoup !

Écrit par : SONIA | lundi, 01 octobre 2012

Les deux, mon capitaine ! :

"avoir l'air" est un verbe attributif (= qui entraîne un attribut du sujet) donc on a le choix :
- soit "elle a l'air fine" : accord de l'adjectif "fin" avec le sujet (ici féminin singulier)
- soit "elle a l'air fin" : on considère que l'adjectif "fin" a la fonction épithète du nom "air"

Du coup, j'ajoute une autre erreur de "gros malin" (du genre "au jour d'aujourd'hui") - ou plutôt de grosse maligne : les filles qui se croivent pointues en disant "Je me suis permisE". Purée ça m'ineeeeerve !!
Bon j'arrête car je commence à faire ma maligne, justement. ;-)

Écrit par : En passant... | dimanche, 30 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Rhooo, ben je découvre le coup du "je me suis permise" !

Écrit par : SONIA | lundi, 01 octobre 2012

Perso je fais des bonds à chaque fois que ma mère dit "hors question". Et mes oreilles ont mal quand j'entends "c'est qu'est ce que j'dis" ou "c'est qu'est ce que j'fais" ou le "c'est qui qui ..." Rahh!! Les tics de langage sont parfois un peu pénibles, (comme "genre" ou "trop pas" ou "c'est clair" à chaque phrase ou presque).

Sinon, j'ai une cliente qui demande toujours un postiche pour prendre des notes (un post-it). Je pourrais aussi te faire une liste d'expressions formidables de mon patois local qui est merveilleux et très fleuri.

Écrit par : La Noiraude | lundi, 01 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est trop joli le POSTICHE, j'adore !!!

Écrit par : SONIA | lundi, 01 octobre 2012

Un autre souvenir de Picardie : Et elle reste où ? au lieu de Vous habitez où ?

Écrit par : La Mere poule | lundi, 01 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah oui, ça je connais bien :)))

Écrit par : SONIA | lundi, 01 octobre 2012

Ben ouais, moi qui suis une picarde au surplus isarienne : je dis toujours " faire " de l'essence....c'est ma petite picarde touch dans ce monde de brutes...je suis bien d'accord, il n'y a pas de quoi se vanter :-)

Écrit par : esba | lundi, 01 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Nan, mais finalement c'est très mignon, et si tu continues à le dire, on ne t'en voudras pas, t'inquiètes ;)

Écrit par : SONIA | lundi, 01 octobre 2012

Et au cas où que...
Toujours agréable de se faire répondre "Au cas où que ça tombe" quand tu demandes pourquoi Monsieur déplace ton verre.

Écrit par : Cécile qui pense sérieusement à changer de concubin | lundi, 01 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Morte de rire à la lecture de ton commentaire !

Écrit par : SONIA | lundi, 01 octobre 2012

ouh la la, et moi qui utilise fréquemment le "autant pour moi" et le 'je vous serais gré de"... là c'est sûr, il vaut mieux que je révise les vocabulaires, en tout cas merci pour ce billet fort instructif et bonne journée!

Écrit par : Pierre Seo | mardi, 02 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

J'en ai appris également.

Écrit par : SONIA | mercredi, 03 octobre 2012

Petite précision : on peut dire "je me rappelle", comme dans "je me rappelle avec émotion les vacances passées à la campagne". La formulation incorrecte est "je m'en rappelle" ou "je me rappelle de", si on tient à utiliser une préposition, ce sera avec le verbe "se souvenir"...

Écrit par : Flolys | mardi, 02 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour cette précision.

Écrit par : SONIA | mercredi, 03 octobre 2012

Ma BM qui doit prendre ses médicaments:
"il faut que je prenne mes remèdes" .
son père était vétérinaire.......

Écrit par : jomar | mercredi, 03 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Je trouve cela joli comme formule ;)

Écrit par : SONIA | mercredi, 03 octobre 2012

Je ne vous ai pas dit ... chez moi en fin de journée quand on quitte le travail
on dit que l'on "débauche"

il parait que ce n'est pas quelque chose que l'on dit partout...

j'aime bien moi

Écrit par : juju | mercredi, 03 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, je l'ai mis dans l'article.

Écrit par : SONIA | mercredi, 03 octobre 2012

On ne dit pas "arguer" mais "argüer" (il faut prononcer le u, sinon c incorrect)

Écrit par : Anne, Bulles dorées | mercredi, 03 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah ça je savais !

Écrit par : SONIA | mercredi, 03 octobre 2012

pour le "y a quoi pour Le Manger?", on sait que ça se dit pas mais il est tout de même devenu une expression courante...il faudrait peut-être réviser notre français de A à Z après tout

Écrit par : jade | mercredi, 03 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Ou continuer à le dire si cela fait plaisir...

Écrit par : SONIA | mercredi, 03 octobre 2012

Olala au début de ton article je me disais que je m'exprimais plutôt bien sauf que je viens de découvrir que je n'ai jamais écrit correctement au temps pour moi!! Merci à toi Sonia de faire du moi une femme du monde!
Dans les fautes courantes : les mauvaises conjugaison du passé composé par exemple je lui ai DITE que (véridique!) et on ne dit pas avoir l'air joyeuse mais avoir l'air joyeux!

Écrit par : sandra | jeudi, 04 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

J'ai une copine "à" ma mère qui dit tout le temps : Alors là, je me suis ditE...

Écrit par : SONIA | jeudi, 04 octobre 2012

J'ai malheureusement eu la flemme de lire les 240 commentaires (bouuuuuuh)
mais il ne faut pas oublier:
Je fais du piano --> non, tu joues du piano
Je fais du cheval --> non, tu montes a cheval ou tu fais de l'equitation

Mais sinon, juste un mot, AMEN :)
Que ta (sainte) parole soit entendue !!

Écrit par : Diane BB | jeudi, 04 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

J'en demande pas tant, je n'ai pas la science infuse, et il y en a beaucoup que j'ai rajouté car je venais de l'apprendre ;)

Écrit par : SONIA | jeudi, 04 octobre 2012

Sonia, t'as trop beaucoup raison, faut défendre la langue française!

Je fais une demande à tous et à toutes qui n'a rien à voir avec le sujet mais qui est en rapport avec le blog. Si Sonia juge mon post inapproprié, elle peut l'effacer.

J'ai une entretien avec une pharmacie qui vend beaucoup de grandes marques dont Sonia nous parle pour le millefeuille. Moi, mon travail, ça va être de mettre les produits en valeur à travers des supports visuels dans la pharmacie et de faire le design d'un site internet.

Quand vous allez sur un site de parapharmacie, comment l'aimez-vous? Qu'est-ce qui le rend plus attractif à vos yeux? Qu'est-ce qui va vous pousser à y revenir et à le mettre dans vos favoris? Qu'est-ce que vous détestez le plus?

Allez-y, lâchez-vous. :)

Écrit par : Ahava | jeudi, 04 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

N'hésitez pas à répondre !

Écrit par : SONIA | jeudi, 04 octobre 2012

Bon j'arrive après la bataille mais dans le l'ain (d'où mon homme est originaire) : "Je vais Y dire" ou "je vais Y faire"... raaaaaaaaaaa, moi perso, ça me pique les oreilles !

Écrit par : Tacha | jeudi, 04 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah ben ça je le pratique assidûment !

Écrit par : SONIA | jeudi, 04 octobre 2012

Ah ah ah !!! tu dînes, tu soupes... j'adôôôre, c'est bien un truc de parigote ça.
En province, que dis je en région... teu bouffes et teu la boucles point barre !

En ce qui concerne les expressions bateau des attachés de presse qui envoient des propositions malhonnêtes aux blogueurs, il y a :
Bien à vous
et
Merci pour votre retour !!!
J'en bafferai plus d'un.

Sinon, pendant que je te tiens si toi personnellement tu pouvais arrêter tes :
"à la base"
et tes
"juste"...

ça m'agréerait.

Muchas gracias
et
bonne bourre comme on dit !

Écrit par : Pascale | vendredi, 05 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Nan, ça je vais continuer, ainsi que les "GENRE". T'es heureuse hein ?
(je t'embrasse, même si t'es pas d'accord, et tu sais pourquoi).

Écrit par : SONIA | dimanche, 07 octobre 2012

Ca me fait penser qu'une de mes amies de ma période ado persistait à dire: 'il faut que j'alle....'
Mais alle ça n'existe pas lui dis-je, c'est aille (verbe aller)?! Elle n'a pas voulu en démordre et m'a même semé le doute dans ma tête et le pire c'est que c'est resté!

Écrit par : Aurelie | vendredi, 05 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Je connais l'entrecôte aillée sinon ;)

Écrit par : SONIA | dimanche, 07 octobre 2012

Ah j'oubliais, le Bon appétit aussi en italie (ou je vis) c'est de mauvais gout. Plus qu'en france je pense!

Écrit par : Aurélie | vendredi, 05 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah oui, c'est vrai ???

Écrit par : SONIA | dimanche, 07 octobre 2012

ah les fôtes de langues :-)))

celle qui m'agace tout particulièrement : "on arrive sur Paris" "on est sur Beauvais" alors que non "on arrive A Paris" et "on est A Beauvais",

ou encore celle-là : "on a été au marché" et bien non on dit "on est allé au marché"

ah cela va beaucoup mieux en le disant !

Écrit par : shushan | samedi, 06 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est pour cette raison que j'en ai également parlé dans le billet :)))

Écrit par : SONIA | dimanche, 07 octobre 2012

Ici, à l'ouest de la Bretonie (à la limite de la frontière des Etats-Unis quoi), on dit "envoyer quelqu'un à la gare" et "amener un sms/mail/message". Je crois qu'ils ont pas tout compris...

Écrit par : Tya | dimanche, 07 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Rho c'est génial ça !!!

Écrit par : SONIA | dimanche, 07 octobre 2012

On ne dit pas "Je me suis oubliée" lorsque l'on arrive en retard parce que l'on a trop dormi : l'expression a un tout autre sens et signifie qu'on s'est fait pipi dessus!

Ou alors : à l'oral, on ne demande jamais "qu'en penses tu?", à cause de l'amalgame avec "quand penses tu?"

j'adore ce post!!!!

Écrit par : céline la jelly-belly | dimanche, 07 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Ben visiblement tu n'es pas la seule, je ne pensais pas qu'il aurait autant de succès et que vous aviez très envie de vous exprimer sur le sujet :

Écrit par : SONIA | dimanche, 07 octobre 2012

Ma maman elle parle super bien et tout!!! Sauf qu'elle utilise une expression bizarre: "il faut que je m'emprunte (des outils au voisin, une robe à ma sœur...ou autre).
Putain j'ai jamais compris d'où elle l'avait sortie celle-là!
Tu connaissais toi?

Écrit par : Emma Scara | lundi, 08 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah non pas du tout, je découvre !

Écrit par : SONIA | lundi, 08 octobre 2012

Alors moi j'habite en Auvergne où on met des "y" partout! donc ça donne des : "j'vais t'y dire", "j'vais y faire", "y va y prendre"... Je sais c'est magnifique.

Écrit par : origami | lundi, 08 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Dans l'Oise aussi ;)

Écrit par : SONIA | lundi, 08 octobre 2012

J'ai une copine spécialiste des expressions qui font saigner les oreilles. J'ai envie de sortir mon Bescherelle quand je l'entends dire "çui-là de".
Exemples :
– tu prends quel train ce soir?
– j'vais prendre çui-là de 18h!
ou
– Tu veux le bidule de gauche ou celui de droite?
– çui-là de gauche.

j'ai déjà tenté de lui expliquer... en vain. -_-

Écrit par : muriel | mardi, 09 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Mais que j'aime vos commentaires sur cette note !!!

Écrit par : SONIA | mardi, 09 octobre 2012

je n'ai pas lu tous les coms, donc je ne sais si ces expressions déformées ont été citées ...

mais celles que je lis souvent maintenant (avant c'était plutôt à l'oral) c'est COMME MEME (à la place de quand même) et bien sûr AUSSI NON (ou sinon) ...

bon, j'ai un mari dyslexique, donc je compatis aux erreurs de langage ...

Écrit par : Gaelle | mardi, 09 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Le COMME MÊME est mentionné dans la note ;)

Écrit par : SONIA | mercredi, 10 octobre 2012

c'est "je m'en souviens" ou "je me le rappelle", on se rappelle quelque chose et on se souvient de ^^

Écrit par : kiwi | dimanche, 14 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

tiens j'y pense, tout aussi horripilant les "mainant" et "en revoir"
sinon, on m'a toujours appris que les mots en "ai" se prononcent "è" et non "é", comme du lait par exemple (bien sûr, le français est riche d'exception mais bon)

Écrit par : kiwi | dimanche, 14 octobre 2012

Tu as tout à fait raison !

Écrit par : SONIA | dimanche, 14 octobre 2012

Dans la même veine, si on va plus loin,
il y a aussi les fautes de conjugaison du style
"j'suis content qu't'es là".

Même venant de mon chéri
et avec toute sa spontanéité,
c'est dur de se retenir...

Mais bon, je l'ai fait pas mal progresser sur
"le frère de Bidule" et "la tasse à café"
donc je perds pas espoir qu'un jour
il exprime sa joie de me voir en bon français...

Écrit par : Alias AKA | dimanche, 21 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

C'est trop mignon COMME MÊME.

Écrit par : SONIA | lundi, 22 octobre 2012

Merci pour cet article. J'ai quelques remarques.
Vous dites :
1/

Écrit par : Ahima | dimanche, 21 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Ah je crois que tu as validé ton commentaire avant de le terminer.

Écrit par : SONIA | lundi, 22 octobre 2012

Excellent et tellement vrai.
Dans le même genre et qui me donne une érection des poils :
- Si j'aurai su (quand je l'entends, j'ai envie de m'automutiler à grand coup de Bescherelle dans la face !)
- Si je serais là
- Je sais pas c'est qui celle là
- moi, personnellement, je pense que, ...
- C'est compréhensif (On dit compréhensiBLE bordel !!!)
- Ceux qui disent "comme même"
- Ou encore ceux qui ont payé un objet 100 zeuros...

Et tellement d'autres encore...

RIP la CONjugayzon, la grand-mère, l'hortaugrafe...

Écrit par : Sophie | mardi, 23 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Joli florilège, merci de l'avoir posté, on ne le rappelle jamais assez !

Écrit par : SONIA | jeudi, 25 octobre 2012

Sophie, merci pour ce rappel. Mon message fait doublon. Je n'avais pas tout lu et m'étonnai (sans esse !) que ce n'ait pas été relevé. Ce sont des choses que j'entends quotidiennement, parfois même dans la bouche de professionnels, ça fait flipper sa race ! :D

Écrit par : Lizzy | mercredi, 05 juin 2013

Oui je suis bête j'aime bien poster des commentaires inachevé... peut être une censure déguisée ou un problème technique, qui sais ?
Je vais tenter à nouveau:
1/ Le croire en / croire à n'est pas une règle grammatical à proprement parler mais une règle de politesse laïque, c'est pas obligatoire, si certains veulent faire appel à la foi plus qu'à la confiance... c'est leur choix, non ?
2/ J'aurais aimé des explications quant à l'expression "Au plaisir" dont vous dîtes qu'elle n'est pas correcte, pourquoi ? Je l'avais comprise comme "Au plaisir de vous revoir".
3/"AUTANT POUR MOI"/"AU TEMPS POUR MOI" fait débat quant à son étymologie et donc son écriture (avec des arguments pour les deux écritures).
4/Sinon personnellement se que je trouve passable dans les expression populaire (hormis un bon paquets dont vous avez déjà parlé ici) c'est le rajouter: "Je voudrais rajouter une précision" => "Je voudrais ajouter une précision", il est employé inutilement à toutes les sauces et ... je trouve ça laid ! Non ?
5/ Sinon pour ceux qui oublient souvent les règles de ponctuation j'ai trouvé un moyen mnémotechnique pour me souvenir des espaces à mettre après la ponctuation ou avant ET après.
La ponctuation a un caractère => après. (, .)
La ponctuation a deux caractères => avant et après (? ! ; : )

Merci !

Écrit par : Ahima | samedi, 27 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Non, il n'y a aucune censure déguisée.

Écrit par : SONIA | samedi, 27 octobre 2012

Je vois ça :p
Vous pouvez m'éclairer pour le point numéro deux s'il vous plait ?

Écrit par : Ahima | samedi, 27 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Parce que c'est une expression inachevée.
Au plaisir... Normalement, on devrait rajouter "de quelque chose" ensuite.

Écrit par : SONIA | samedi, 27 octobre 2012

Y a aussi le en premièrE, en dernièrE, en entièrE
Ça n'existe pas !!!
C'est en premier, en dernier et en entier !! Même avec un nom féminin !

Ou encore au final !
Au final ça ne marche pas, en sachant que "un" final ça n'existe pas ! (Sauf quand on parle du final d'un spectacle ou quelque chose comme ça) On dit finalement !


En ce qui concerne autant pour moi / au temps pour moi, les deux s'emploient, mais pas dans les même circonstances.
Par exemple si un serveur nous demande ce que l'on veut commander, si l'un répond un café, l'autre a le droit de répondre AUTANT pour moi, signifiant qu'il souhaite un café également.
Par contre, si on a fait une erreur, on dira AU TEMPS pour moi.

Voili voilou, à bientôt !

Écrit par : Henriet | samedi, 27 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Merci pour ces précisions !

Écrit par : SONIA | samedi, 27 octobre 2012

Merci Sonya et Henriet.
Au plaisir (...de vous parler à nouveau bien sur ! ) ^^

Écrit par : Ahima | dimanche, 28 octobre 2012

Mais reviens papoter ici avec nous quand tu veux !

Écrit par : SONIA | lundi, 29 octobre 2012

Les trucs qui m'énervent à l'écrit, ect au lieu de etc. (avec le point !), voir au lieu de voire, et quand au lieu de quant... C'pas pareil ma bonne dame !

Écrit par : Tya | vendredi, 02 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

Complètement d'accord avec toi !

Écrit par : SONIA | vendredi, 02 novembre 2012

tres bon

Écrit par : goita | vendredi, 02 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

Sois la bienvenue ici.

Écrit par : SONIA | vendredi, 02 novembre 2012

Hello !
j'adore, beaucoup de chose du quotidien qui sont juste insupportables à entendre...
Bon, juste pour râler un petit peu quand même : définition de Wikipedia en début d'article : "l'air appétissante" au lieu de "l'air appétissant"...
Ce sont les cordonniers qui sont les plus mal chaussés :) :)

Écrit par : Georges | lundi, 21 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

J'essaye de faire gaffe maintenant ;)

Écrit par : SONIA | vendredi, 25 janvier 2013

"Bon, juste pour râler un petit peu quand même : définition de Wikipedia en début d'article : "l'air appétissante" au lieu de "l'air appétissant"..."

Pourtant, c'est "l'air appétissante" qui est la forme correcte et Wikipédia a raison.
En pratique, on dira que les deux sont acceptables.
http://www.academie-francaise.fr/avoir-lair

Écrit par : Nicodimdom | samedi, 30 novembre 2013

L'air appétissante est correct ! Il s'agit dune chose !

L'air appétissant serait juste pour une personne !

Exemple :

Elle a l'air (le visage, le teint...) fatigué.
Elle a l'air (elle paraît) fatiguée.

Écrit par : lilou | mardi, 18 mars 2014

Bonjour.

Je trouve votre site excellent, je peux enfin prouver à quelques personnes de mon entourage, qu'il y'a certains mots qu'elles emploient, qui sont incorrectes.

Alors MERCI.

Écrit par : Mohand | mercredi, 23 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Merci pour votre commentaire !

Écrit par : SONIA | vendredi, 25 janvier 2013

On peut dire "j'en ai gros"? (j'ai une information importante)

Écrit par : gfer | jeudi, 24 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Ben je sais pas (j'ai pas la science infuse, j'essaye seulement de faire attention à ce que j'écris, mais je peux faire des erreurs).
Je connais "j'en ai gros sur la patate" et aussi KAAMELOTT :)

Écrit par : SONIA | vendredi, 25 janvier 2013

De même, on ne dit pas "Bien le bonjour" mais "la place m'est heureuse de vous y rencontrer" !

Écrit par : Olivier | vendredi, 25 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Oh mais que c'est joli ça !
Ca me plaît beaucoup, merci !!!

Écrit par : SONIA | vendredi, 25 janvier 2013

hu hu Olivier ça vient de "La Folie des Grandeurs" ça ... t'es repéré ;P

Écrit par : Mel'O'Dye | mercredi, 05 juin 2013

Chère Sonia,
"J'avoue" ne se dit pas (dans le contexte où tu l'utilises) puisque cela signifie reconnaitre que l'on est coupable d'une faute. On peut dire "je reconnais que"...

Écrit par : Marine | vendredi, 25 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Ah ben merci, je vais me coucher moins idiote et j'essaierai de faire attention dorénavant !

Écrit par : SONIA | vendredi, 25 janvier 2013

Mais je vous en prie pour mon commentaire !

Écrit par : Mohand | samedi, 09 février 2013

Répondre à ce commentaire

Revenez quand vous voulez !

Écrit par : SONIA | jeudi, 11 avril 2013

Merci de votre attention,tres important!

Écrit par : CAMARA | mardi, 05 mars 2013

Répondre à ce commentaire

On essaye de faire c'qu'on peut ;)

Écrit par : SONIA | jeudi, 11 avril 2013

Et bien, j'apprend beaucoup aujourd'hui! Bien que je n'ai jamais entendu la plupart des expressions ci-dessus...

Il y en a une qui m'avait fait rire, c'était le "En tout cas". Point. Rien derrière. Un ami canadien (encore) qui faisait une traduction du "Anyway".

Écrit par : Puce | mardi, 09 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Ah, si c'est une expression étrangère, ne jetons pas la pierre.

Écrit par : SONIA | jeudi, 11 avril 2013

en faisant une recherche sur une expression française, google indique votre blog dans les résultats.
J'ai une petite question. "En quoi f'sant ?" est-il correctl, dans le sens suivant "Je t'ai fait mal ? En quoi f'sant ?" Pour moi c'est "en faisant quoi ?"
Avez-vous une idée ? je n'ai rien trouvé de très convaincant comme réponse.

Merci pour cet article !

Écrit par : Dothy | mercredi, 10 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Je ne prétends pas avoir la science infuse, mais à mon humble avis, j'opterais pour la seconde proposition (à vérifier).

Écrit par : SONIA | jeudi, 11 avril 2013

A cause que !

On a une gamine à l'école qui commence toute ses phrases par "A cause que". On ne sait pas si ça vient des parents, mais ça conduit à des situations amusantes.
exemple de discussion :

"N. , ne commence pas ta phrase par "à cause que."
"D'accord. CMais c'est parce que à cause que ma mère elle a...."

Écrit par : Lorelei | mardi, 23 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Oh la la, je vois ce que ça peut donner. La pauvre...

Écrit par : SONIA | vendredi, 03 mai 2013

le "tu vois qu'est-ce que j'dit?" est horrible.
en Bretagne on a aussi : "le mec il dit comme çi: ..." que je trouve drôle, je ne suis pas sur que ce soit incorrect mais ça me fait sourire ^^

"on est fort ... en pommes" (roi burgonde) :D

Écrit par : florin | jeudi, 25 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Je suis morte de rire avec ta dernière phrase !

Écrit par : SONIA | vendredi, 03 mai 2013

tout d'abord bonjour grande soeur sonia ! (bin oui, t'as + l'age d'être ma grande soeur que ma tata)
j'adore ton blog, t'es drôle !
bon j'ai pas lu tous les commentaires mais :
- rabattre les oreilles au lieu de rebattre,
- et : c'est la partie immergée de l'iceberg (alors que c'est la partie émergée, donc l'inverse)
celle-là avec "pallier" à, je les entends à longueur de temps à la radio ou la télé, ça me rend dingo...

Écrit par : nenesse | mardi, 30 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Ah oui, c'est vrai qu'on les avait oubliés ceux-là...

Écrit par : SONIA | vendredi, 03 mai 2013

A propos d'après que + indicatif : Peut-être se corrigera-t-on plus facilement si on connaît en la raison .

En français, le subjonctif exprime, entre autres, l'incertitude, le doute, la crainte....
On dit donc : "avant qu'il ne vienne".

Mais si l'événement est passé, toute incertitude est levée, donc on emploie l'indicatif :
"après qu'il est venu".

Pour le garder en mémoire, pensez que son emploi est le même que "une fois que" : "une fois qu'il est venu". (Et là, ça ne heurte pas nos oreilles si habituées à entendre l'erreur.

Mais "après sa venue" va tout aussi bien...

Écrit par : Yves | mardi, 14 mai 2013

Répondre à ce commentaire

Rho mais merci pour ce cours !!!

Écrit par : SONIA | samedi, 25 mai 2013

J'ai adoré lire cet article!

...Même si je me rends compte que je fais pas mal d'erreur de langage moi aussi!
Moi j'ai l'oreille qui saigne quand j'entends "or que" ou "de par" dans une phrase; alors je ne sais pas si on peut le dire, mais moi ça me fait mal!

Et depuis six mois, j'ai eu le grand honneur de découvrir les expressions néo-calédoniennes!

Pour dire "comment vas tu?" on te dira "Il est bon?" et parfois ils rajoutent même "l'enculé" à la fin(c'est véridique c'est un mot du langage courant ici)
Pour dire "je suis capable de" ou bien "je sais faire" on te dira "j'connais faire"
Pour dire "je vais pêcher" on te dira "Je vais piquer des loches"

"aller baigner" signifie se laver
"voilà lui" pour le voilà
et pour dire salut on dit Tata...

Alors il ya du niveau là ou pas?!

Écrit par : mary s'ennuie au travail | jeudi, 23 mai 2013

Répondre à ce commentaire

J'adore ces expressions !

Écrit par : SONIA | samedi, 25 mai 2013

"On ne dit pas "AU JOUR D'AUJOURD'HUI" (ça ne veut rien dire, et c'est redondant...).

On dit : "AUJOURD'HUI" (tout simplement) ou "A CE JOUR"."

N'est-ce pas justement la redondance qui est importante dans cette expression ?

Écrit par : Arthur | jeudi, 30 mai 2013

Répondre à ce commentaire

Je ne pense pas, mais ça n'engage que moi ;)

Écrit par : SONIA | jeudi, 30 mai 2013

Sonia, tu ne le sais pas mais je te vénère pour longtemps !

Je peux ajouter quelques belles perles à ton collier ?

- il a dit comme quoi que ...
- Moi, perso (on peut être plusieurs dans sa tête, mais ce n'est pas une raison suffisante)
- en direct live (on ne sait jamais que l'instantané soit différé, il faut préciser !)
- il faut mieux (il vaut mieux)
- je ne c'est pas c'est qui/quoi

Merci pour ce moment délicieux où je retrouve tout ce que j'entends fréquemment et qui m'agace prodigieusement.

Écrit par : Lizzy | mercredi, 05 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Merci d'être venue faire un tour ici chère Lizzy !

Écrit par : SONIA | samedi, 08 juin 2013

O.M.G ... personne n'a cité l'impossible "j'vais t'faire montrer" .... m'agace profondément celui-là !!

Imbitable je l'avais déjà entendu, mais dans un contexte tel que j'ai pensé que c'était de l'argot d'informaticien :D

en tout cas merci pour cette très intéressante lecture matinale (wé j'ai tout lu :) )

Écrit par : Mel'O'Dye | mercredi, 05 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Ah oui, on avait omis de le signaler celui-là !

Écrit par : SONIA | samedi, 08 juin 2013

Bonjour,
Petite question dit t'on :
A qui le dis tu !
Ou
A qui tu le dit !

Si les deux sont juste pourquoi ??

Écrit par : Cindy | vendredi, 14 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Ouch... Alors là... Je penche plutôt pour la première, mais je ne suis pas une spécialiste ;)

Écrit par : SONIA | vendredi, 21 juin 2013

En même temps, QUI dirait: "le château à Louis XIV"
HEIN???
(certes, le fils à pute, c'est bien parlant aussi, sinon il y a toujours la crotte à nez... en dernier ressort...) oui oui... j'en ai quelques unes, ça fait quelques années que je lutte!

Sinon une autre expression toute mimi: alors je lui fais, et il me fais et tu lui fais... Tu lui DIS!!!!!! (bordel!)
On fait le ménage ou on ne fait rien, mais on dit, on raconte, on réplique, on répond....

Alors l'histoire du bon appétit ça vient des anglish! J'ignorais le début de l'histoire, mais j'avais saisi la fin sans pouvoir expliquer la raison. Je savais que "ça ne se dit pas" mais incapable d'expliquer à mon cher et tendre le pourquoi du comment...

J'en ai une autre que je vous soumets: CE MIDI!!!
ha ha! qui veut réagir? "Ce midi je mange avec mes collègues...." Hein??? ça ne se dit pas, on est bien d'accord??

nota: je sais bien que "hein" ne le fait pas mais j'aime, je kiffe!!!

Écrit par : guéno | mercredi, 24 juillet 2013

Répondre à ce commentaire

Ah ça je l'ai appris seulement la semaine dernière qu'il ne fallait pas dire "ce midi" !

Écrit par : SONIA | mercredi, 24 juillet 2013

Et aussi.... mon amie à moi!
vous ne l'avez jamais entendu?

Écrit par : guéno | mercredi, 24 juillet 2013

Répondre à ce commentaire

Si... Et je suis la première à le dire... Mea maxima culpa.

Écrit par : SONIA | mercredi, 24 juillet 2013

Mais "aujourd'hui" c'est deja redundant - "hui" ça signifie ce jour-la.

Écrit par : Harry Hab | dimanche, 04 août 2013

Répondre à ce commentaire

Ben là on ne peut rien faire, c'est le mot qui est fabriqué comme ça ;)

Écrit par : SONIA | dimanche, 04 août 2013

Très chouette cette petite page, sur laquelle j'ai atterris en cherchant comment expliquer que "bon appétit" ne se disait pas. Je n'ose l'annoncer à nos amis d'outre Quiévrain...
Je suis perturbé aujourd'hui: j'ai appris que répondre "Enchanté" ne se disait pas du tout. Même pas un tout petit peu. Vraiment pas du tout. En somme, du même niveau que le bon appétit. Je me doutais que ce n'était pas top mais de là à le classer au même niveau..
Voilà ma maigre contribution!

Écrit par : tom | dimanche, 11 août 2013

Répondre à ce commentaire

Sois le bienvenu ici !
J'ai également appris récemment que l'on ne disait pas "ce midi", mais "à midi" :)

Écrit par : SONIA | lundi, 12 août 2013

""Après que" doit être suivi de l'indicatif et non pas du subjonctif : "Après que tu es parti hier"."

On ne dit pas "non pas"!

Écrit par : gros | samedi, 24 août 2013

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour ton commentaire !

Écrit par : SONIA | dimanche, 25 août 2013

Je retire, "non pas" se dit. C'est juste très moche!

Écrit par : gros | samedi, 24 août 2013

Répondre à ce commentaire

Je suis complètement d'accord avec toi ;)

Écrit par : SONIA | dimanche, 25 août 2013

Bonjour, très bon article, mais je me posais une question, doit-on dire :
- Tu me dis quelque chose
ou
- Tu me dis quelqu'un
J'ai entendu les deux et ne sais quelle version est correcte.

Merci de votre réponse :)

Écrit par : Marie | samedi, 24 août 2013

Répondre à ce commentaire

Je penche pour la première solution, mais je précise que je ne détiens pas la vérité !

Écrit par : SONIA | dimanche, 25 août 2013

"Tu me dis quelque chose!" est répandu mais incorrect. Si on ne parle pas d'une personne on dit: "ca me dit quelque chose!"
Si on parle de quelqu'un on doit dire: "Il (ou elle) me rappelle quelqu'un."

Donc Tu me dis quelqu'un est totalement incorrect.

Écrit par : Nicodimdom | samedi, 30 novembre 2013

salut a tous
je vous remercie pour cet article qui m'attire m'attention et je voudrais bien de vous connaitre et surtout que je voudrais de m'aider pour améliorer mon niveau et surtout que je suis responsable d'une agence commerciale alors c'est obliger de pratiquer et communiquer la langue Français.
j'attend votre favorable réponse .
cordialement
Hanin.

Écrit par : hanin | mercredi, 28 août 2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je suis désolée, mais je ne suis pas prof de lettres :)
J'ai simplement tapé ce billet pour donner quelques petits trucs...

Écrit par : SONIA | dimanche, 01 septembre 2013

Énorme !
Je vais dormir moins bête et j'aurais bien rigolé !
Merci :)

Écrit par : Yvan | dimanche, 01 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Sois le bienvenu ici, et merci beaucoup pour ton commentaire !

Écrit par : SONIA | dimanche, 01 septembre 2013

Bonjour Sonia ! J'ai besoin de ton aide !!!! Mon ami utilise constamment l'expression "c'est comme si que ..." et ça me rend dingue ! Je lui ai donc dit que c'était une faute et qu'on dit simplement "c'est comme si ..." . Il me répond donc : donne moi la preuve que je me trompe et j'arrêterai ... Mais voilà, je ne trouve rien de concret ! J'ai bien relevé des phrases tirées de romans qui emploient la bonne forme (ex: c'est comme si je m'élevais dans le ciel ...) ... mais je ne suis pas certaine que ce soit suffisant (puisqu'il me répond que les 2 expressions se valent ...) Peux-tu m'aider ?

Ha oui et merci !!!! merci pour le "au jour d'aujourd'hui" (même en l'écrivant, ça me file des boutons ! :D ) je me sentais vraiment seule sur c'coup là !!!! j'ai trouvé hier un article qui stipule que cette expression va être progressivement interdite aux médias (ils seront limités à 3 utilisations par mois) pour finir à 0 (sous peine d'amende) ... Il était temps !!!!!

Écrit par : lilou | dimanche, 01 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Ben, je ne mettrais pas de "que", ça c'est certain !
Morte de rire avec ton dernier paragraphe, ça c'est une bonne nouvelle :)))

Écrit par : SONIA | dimanche, 01 septembre 2013

oui hein ! Il y a de l'espoir pour ce fameux "au jour d' ...." (désolée je n'arrive plus à l'écrire :/)
Bon et concernant le "que", comment pourrais-je trouver des sources de notre certitude ? une idée ? ...

Écrit par : lilou | dimanche, 01 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Navrée, mais aucune idée à part notre ami Google...

Écrit par : SONIA | dimanche, 01 septembre 2013

Merci Sonia ^^
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/bartolone-replique-a-royal-si-c-est-sa-veritude-je-l-accepte-comme-ca_1278865.html Il existe en français ce mot ? Car le doute me taraude tel l'inspecteur des impôts le pauvre Contribuable !
Ils ont dû prendre des cours avec le copain bourré du sketch a Bigard , auteur du célébre : " c'est clure " ( c'est clair + c'est sûr ! )

Écrit par : yvan | jeudi, 05 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Ah aucune idée, mais tu sais, je suis la première à inventer des mots :)

Écrit par : SONIA | jeudi, 05 septembre 2013

Bonjour/bonsoir,
Je me demandais si dans votre phrase:"L'autre phrase que l'on adore se dire avec Sophie"
Est-ce vraiment correcte de dire "avec Sophie", j'ai une impression que cela n'est pas très "propre" (ce mot est à prendre à la légère) cela donne une aspect familier à la manière dont vous vous exprimez.
Je demande par pur curiosité,

Écrit par : Said | samedi, 05 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Oui, tu as tout à fait raison.
Je m'exprime de manière tout à fait aléatoire sur ce blog, c'est ma façon d'écrire :)))

Écrit par : SONIA | dimanche, 06 octobre 2013

Cette discussion serait-elle toujours ouverte ? Dans l'affirmative... j'aurais voulu juste signaler que c'est exactement l'inverse !
On dit bien en un tour de main : l'expression est tout à fait correcte, cela signifiant de façon rapide, avec adresse et beaucoup d'aisance.
Tournemain, en revanche, c'est un mot vieilli, qu'on aurait tendance à ne plus utiliser.

Écrit par : Sabine | vendredi, 25 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Oui, la discussion est toujours ouverte, et je ne me lasse pas de vos interventions !

Écrit par : SONIA | dimanche, 27 octobre 2013

Bonjour,
Ma femme vient du nord, je suis du sud. Elle m'a souvent repris pour mon accent méditerranéen, cependant je n'apprécie pas du tout quand elle dit "Il faut rincer jusqu'à tant que l'eau soit claire".
Du coup, comme je ne comprends pas, je lui laisse rincer elle-même!

Soit il faut rincer jusqu'à ce que l'eau soit claire, soit il faut rincer tant que l'eau est sale.
Etant, en plus informaticien (décidément je n'ai pas de chance, vous dites-vous) un "repeat until" et tout à fait différent d'un "do while".

Écrit par : Sylvain | vendredi, 25 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

J'adore, c'est trop mignon ton commentaire !

Écrit par : SONIA | dimanche, 27 octobre 2013

Bonjour,
J'avais lu quelque part une justification de "en vélo". "en" serait utilisé pour les moyens de locomotions mécaniques (en train, en voiture et donc en vélo). "à" serait utilisé pour les moyens de locomotions vivants (à pied, à cheval, à dos de chameau).
Il y a un mystère mystérieux là-dessous

Écrit par : Jeff | samedi, 26 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Je pense que "en" est employé pour les véhicules qui ont un habitacle et "à" pour ceux qui n'en n'ont pas (en = dans). Qu'en pensez-vous ?

Écrit par : Sylvain | samedi, 26 octobre 2013

C'est génial de vous lire, encore mille fois merci, je découvre tous les jours :)))

Écrit par : SONIA | dimanche, 27 octobre 2013

Exactement !!!

Écrit par : lilou | mardi, 18 mars 2014

Négatif en ce qui concerne le " je me souviens" :
on se souvient des personnes, on se rappelle des évènements.

Écrit par : blh | lundi, 28 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Ah merci, ça c'est un super mémo !

Écrit par : SONIA | dimanche, 03 novembre 2013

Suis tombée sur votre article en cherchant si "Je vous saurais gré ,s'il vous plaît, ..." était un pléonasme et je n'en décolle plus depuis plus d'une heure!
Quel plaisir à la lecture de toutes ces expressions erronées!!!! Plaisir de retrouver toutes celles de l'Oise qui me sont familières ( je vis dans le nord de l'Oise depuis 46 ans) et que j'adorais employer à la maison quand j'étais collégienne parce j'étais la seule à les maîtriser (mes parents étant de basse Normandie, là où l'on dit : "A tantôt!" et où l'on s'exclame :"Heulà!").

Je pense ne pas avoir vu dans cet article le fameux "D'où qu'il est?" , surnom que mon père avait donné à ma meilleure copine de CM2 qui demandait toujours en arrivant chez moi: "D'où qu'il est Catherine?"

Formidable aussi de retrouver le "j'ai mal le pied", voire "J'ai mal la smelle de pied" de mon ami des Vosges et de retrouver mes ex beau-parents charentais qui embauchaient tôt le matin ( En plus ils avaient 4 "drôles"!)

J'adore toutes ces expressions qui sont pour moi comme des langues (je suis prof d'allemand et passionnée de langues étrangères. Ah au fait, merci pour la combine : on ne dit pas "fils à P****", incontestablement pédagogique.!)

2 choses par contre, que je ne pense pas avoir vues sur votre page et qui m'agacent vraiment beaucoup depuis quelque temps, "c'est les gens qui disont" (comme dit mon actuelle belle-maman de l'Oise): "Pas que !" au lieu de "Pas seulement!"
et tous ces candidats aux élections qui
"appellent de leurs vœux" toutes sortes de choses qu'ils feraient mieux de vraiment nous souhaiter!!!

Et pour faire un petit clin d’œil aux belges: " Je ne sais pas continuer à bavarder avec vous, j'ai du travail." Merci pour ce moment!!

Écrit par : Catherine | dimanche, 03 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour ce commentaire Catherine, et soyez la bienvenue ici !

Écrit par : SONIA | dimanche, 03 novembre 2013

Bonjour! Encore une phrase agaçante, surtout entendue, je crois, de la bouche de nos ados: "J'avoue" lorsqu'il n'y a rien à avouer, employée à la place d'un "Oui, c'est vrai" , d'un "Oui, t'as raison" ou d'un "Oui, da!" d'autrefois, ou d'un pittoresque "Heulo ben oui!" ou "Ben dame oui!" de mon petit cousin de basse Normandie.
Exemple: Récemment j'entre dans la chambre de mon fils absorbé dans un jeu vidéo. Dialogue:
"- Il fait froid dans ta chambre!
- J'avoue, oui!"


Ah et aussi, l' expression "Vite fait" qui m'agaçait dans la bouche de mes élèves il y a 2 ou 3 ans et qui a fini par m'amuser quand j'ai commencé à la "sentir" comme ils l'entendaient. (Je leur enseigne une langue, mais j'adore aussi apprendre la leur.)
Exemple: "-Ça va, tu as bien compris le texte...
- Vite fait, ouais..."

Écrit par : Catherine | mercredi, 13 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Ah "vite fait", je l'entends souvent (mais j'aime bien).
Pour le "j'avoue", ya quelqu'un dans les commentaires plus haut qui précise qu'il faut dire "je reconnais".

Écrit par : SONIA | samedi, 16 novembre 2013

Dans l'Oise aussi, j'entends souvent le midi, au lieu de "bonne fin de repas", "bonne fin d'appétit !" qui ne veut strictement rien dire et à laquelle nous répondons niaisement "merci" pour ne pas blesser ceux qui nous le "souhaitent" ! ;-)

Et il manque aussi les liaisons intempestives, comme "vingt z'euros", "cent z'euros", et "c'est pas si z'intéressant"...

Les "événement" au lieu d'"avènement", les "je ne suis pas partisante"...

Écrit par : Lilielo | vendredi, 22 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Ya pas que dans l'Oise... ;)

Écrit par : SONIA | vendredi, 22 novembre 2013

C'est une Néerlandaise (mais pas Hollandaise) qui m'a fait connaître ce fil et je l'en remercie. Bravo Sonia.

Une petite remarque: vous écrivez qu'il est incorrect d'écrire:
- un grand nombre de personnes étaient présentes.
- elle avait l'air joyeuse.

Je vous dirai que là, je ne suis pas d'accord avec vous, ou plutôt, je ne serai pas aussi catégorique. En effet, l'accord se fait par syllepse et le pluriel ou le féminin sont considérés comme corrects. Notre littérature abonde d'exemples de grands auteurs dont on ne remettra pas en cause la connaissance grammaticale :-)
http://www.noslangues-ourlanguages.gc.ca/bien-well/fra-eng/grammaire-grammar/nmbr-nmbr-fra.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Syllepse

Écrit par : Nicodimdom | samedi, 30 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

J'adore vos interventions !!! Merci !

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

Ma chère Sonia,
0 cause de Minke (la charmante Néerlandaise précédemment mentionnée), j'ai perdu près d'une heure et demie (pas vraiment perdu, je le confesse - et pas je l'avoue - :-)) à lire tous les commentaires et à en commenter certains.
Avant de m'arrêter (pour ce soir), je vous saurai (et pas serai) gré de bien vouloir rajouter dans ce fil (qui n'est pas près (et non pas prêt) de s'éteindre (et pas de se teindre ;-) les deux énormes fautes ci-dessous trop fréquentes même dans la bouche de gens très instruits en principe (plusieurs années de fac) et cependant peu instruits des chausse-trappes de notre belle langue.

1/ Est-ce que ce but n'est-il pas le plus beau du championnat? (exemple footballistique car Luiz Fernandez sur RMC fait la faute à chacune de ses questions) au lieu de dire "Est-ce que ce but n'est pas...? ou "Ce but n'est-il pas...?"

2/ On entend toujours: Il Faut mieux...partir plus tôt, faire comme ça etc.
alors qu'il Faudrait (et pas Vaudrait) dire Il Vaut mieux...

En effet, FALLOIR s'emploie dans le sens d'une obligation alors que VALOIR s'utilise quand il y a un choix: Ainsi, on dit: Oui, il Faut régler cet achat mais il Vaut mieux utiliser sa CB que son carnet de chèques.

Merci encore pour ce fil. :-)

Écrit par : Nicodimdom | samedi, 30 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Ah oui, pour le "il faut" je suis complètement d'accord !

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

Chère Sonia,
au gré d'une petite flânerie Internétesque (si ça se dit!), j'ai découvert ton fabuleux blog. Et comme ce billet de 2012 est hélas toujours d'actualité, je ne peux m'empêcher d'apporter de l'eau à ton moulin en partageant un lien dont je ne me lasserai jamais:"C'EST PAS CE QUE VOUS CROIVEZ" de Kad et Olivier, 51 secondes de pure bonheur linguistique!!!

http://www.youtube.com/watch?v=db2qv_IdALI

Ce n'est peut-être pas une découverte pour toi, mais ça illustre si bien ton propos.

Merci pour ton blog.

Vi

Écrit par : Vi | dimanche, 29 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour le lien :)))

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

Récemment est arrivée, ici, au Québec, une expression qui me frise les oreilles: "AU FINAL". Chaque fois que je l'entends, au bulletin de nouvelles surtout, je m'arrête et me demande d'où ça vient. Je me suis dit que c'était peut-être le pendant de "AU DÉBUT", mais ne devrait-on pas dire "FINALEMENT"? J'ai eu beaucoup de plaisir à lire les expressions bizarres et les commentaires rigolos qui s'ensuivent. Je dois dire que j'aime beaucoup le Y au lieu du IL et que je l'emploie intentionnellement dans mes courriels. Et le fameux "Tu VEUX-TU" qui nous est si caractéristique et dont notre ami Michel Boujenah se moque affectueusement quand il vient nous visiter. Merci Sonia de cette heure de plaisir que tu m'as fait passer.
Je vais faire connaître ce blog à mes amies profs et continuer à venir fureter ici souvent.
Andrée

Écrit par : Andrée | samedi, 25 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Soyez la bienvenue ici, ça me fait super plaisir que vous commentiez de si loin !

Écrit par : SONIA | samedi, 25 janvier 2014

J'avais un prof de littérature qui écrivait "au finale" (finale d'opéra, de spectacle). C'est sans doute de là que vient cette expression, souvent mal orthographiée.

Écrit par : Lilielo | lundi, 27 janvier 2014

Ah oui ? Tout s'explique !

Écrit par : SONIA | lundi, 27 janvier 2014

Bonsoir,

Qu'il est agréable de constater que certains sont encore soucieux de notre jolie langue.
Mes oreilles souffrent d'entendre "c'est comme quand" (c'est comme quand il y avait la neige…), le fameux "c'est qu'est-ce que je dis", et les trop fréquents " i disent, i vont, i zarrêtent pas de…", qui, souvent s'accompagnent des "c'est trop beau, c'est trop gentil, c'est trop bien…." : ne dirait-on pas "c'est vraiment beau, c'est particulièrement gentil"…?
Mais il y a une expression qui a marqué mon esprit, et je vous assure qu'elle a été prononcée, en cours, à l'université, par mon binôme d'étude : "ils sont partis sur l'échafaud de roue".
Notons également que "d'une part" est suivi "d'autre part" - régulièrement oublié, et le surprenant "quand dira-t-on" à la place de "qu'en dira-t-on".

Écrit par : AnnH | mardi, 28 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Ah oui oui, je plussoie à mort ton commentaire !

Écrit par : SONIA | lundi, 03 février 2014

J'ai mis un moment à comprendre "l'échafaud de roue", j'ai dû le prononcer à haute voix ! Et j'en ris encore !

Écrit par : Lilielo | samedi, 10 mai 2014

Il y a aussi "comme même", expression qui ne veut rien dire du tout.

Écrit par : Moi-même | dimanche, 02 février 2014

Répondre à ce commentaire

Oui, je l'ai notée dans le billet celle-là :)

Écrit par : SONIA | lundi, 03 février 2014

Si j'aurais su, j'aurais pas venu !

Écrit par : shunma | dimanche, 02 février 2014

Répondre à ce commentaire

Exactement, et c'est bien de le signaler !
Vive la Guerre des Boutons :)))

Écrit par : SONIA | lundi, 03 février 2014

doit- on à midi j'ai mangé des lentilles, ou ce midi j'ai mangé des...

Écrit par : Stéphane | jeudi, 20 février 2014

Répondre à ce commentaire

Jamais "ce midi" (car on ne dit pas "ce Minuit").

Écrit par : SONIA | vendredi, 21 février 2014

Au fait,
L'expression "au final" est elle française ? Ne dit on pas plutôt "pour finir" "finalement" ect ?

Écrit par : helene | dimanche, 09 mars 2014

Répondre à ce commentaire

Alors là, désolée, mais je ne suis pas Prof de Lettres :) J'ai posté ce billet seulement pour m'amuser, je ne saurais te répondre malheureusement.
Je laisse s'exprimer d'autres personnes plus calées que moi ;)

Écrit par : SONIA | mercredi, 19 mars 2014

la majorité des personnes pense (et non pas pensent :P :P)

La majorité ne pense pas ! Les personnes, si !

Donc pensent !

Écrit par : lilou | mardi, 18 mars 2014

Répondre à ce commentaire

Ah ça c'est chouette de le signaler, merci !

Écrit par : SONIA | mercredi, 19 mars 2014

Et avez-vous parlé de "la gente féminine"?
Quelle horreur, c'est la gent au sens singulier des gens, et non la gente diminuée de gentille.

12987 journalistes plus tard... ;)

Écrit par : Franck | mardi, 25 mars 2014

Répondre à ce commentaire

Rhoooo, alors là : vraiment merci de m'apprendre un truc !

Écrit par : SONIA | samedi, 29 mars 2014

Merci pour ces conseils.J'ajoute qu'il ne faut pas dire :Il est un nègre mais plutôt il est noir ou black.Nègre est péjoratif et avilissant même si certains se sentent fiers de porter ce nom pour symboliser leur lutte ou font montre d'un esprit de dépassement(La négritude).En tout cas je n'aimerais pas qu'on m'appelle nègre surtant venant d'un blanc.merci et bonne continuation.

Écrit par : pendis | lundi, 14 avril 2014

Répondre à ce commentaire

Tu as tout à fait raison, c'est bien de le rappeler...

Écrit par : SONIA | vendredi, 09 mai 2014

Je ne sais pas si quelqu'un à donner l'explication pour : AU TEMPS POUR MOI.
Cela viendrait des dire d'un chef d'orchestre. Lorsqu'il se trompait il disait au temps pour moi, pour revenir à la mesure ou bien signaler l'erreur à sa mesure.

Écrit par : john | mardi, 29 avril 2014

Répondre à ce commentaire

J'adore !!! Merci pour cette explication !

Écrit par : SONIA | vendredi, 09 mai 2014

c'était également utilisé dans le domaine militaire. Lorsqu'il fallait démonter/remonter une arme dans un temps imparti :)

Écrit par : Mickael | mercredi, 25 juin 2014

Bonjour Sonia .Le français est la langue administrative de mon pays qui compte un peu plus d'une trentaine de dialectes .Beaucoup de personnes ,comme moi ,ont découvert cette langue a l’école moderne, même si elle est parlée comme jargon avec toutes les lacunes de grammaire et d'orthographe .La découverte de votre blog m'est d'une grande utilité.Mais je me plains de ce que certains ,au lieu de nous aider a bien et mieux parler cette langue, la sabote encore .J'aime la langue MOLIÈRE .Que vive la langue francaise.
P.S:je vis en Afrique et merci encore pour la correction de mes fautes et erreurs.

Écrit par : Erick | samedi, 03 mai 2014

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour ton commentaire, cela fait plaisir à lire ;)

Écrit par : SONIA | vendredi, 09 mai 2014

Bonjour ! Il est un peu tard mais si tu permets une contradiction :

- "On peut dire "CA M'INDIFFERE", mais "CA M'INSUPPORTE" n'existe pas !"
> "Insupporter" est dans le Larousse. Verbe transitif, usage familier si on en croit ce qui est écrit : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/insupporter/43507

- À vérifier car je n'en suis pas absolument certain (certes je devrais peut-être vérifier avant plutôt que de risquer d'écrire n'importe quoi), mais "des fois" semble plus relever de la langue relâchée ou orale que d'une incorrection grammaticale et on le lit chez certains grands auteurs.

Écrit par : tartiflo | mercredi, 04 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Très intéressant, effectivement, à vérifier... La réponse m'intéresse !

Écrit par : SONIA | jeudi, 05 juin 2014

je découvre vos échanges et considère que c'est intéressant!

Si j'ai droit à une question, que pensez vous de "j'aime autant pas..." ? (le fameux "I prefer not de Bartleby")

Écrit par : ève | dimanche, 15 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Ça me semble être un anglicisme, non ?
Du même type que : "je reviens vers vous", traduit de "I'll get back to you".

Écrit par : SONIA | lundi, 30 juin 2014

J'adore !

En ce moment il y a la magnifique réplique "je m'emballe les couilles ! "
Bon, l'expression d'origine n'était pas trés joyeuse... mais là ca pique les yeux...

Écrit par : Cedric | jeudi, 19 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Ça fait 5 minutes que je rigole comme une bécasse en imaginant des bijoux de famille empaquetées façon Christo l'artiste plasticien (celui qui avait "emballé" le Pont-Neuf).

Écrit par : SONIA | mardi, 01 juillet 2014

sinon, j'adore le beau "je suis arrivée en première" qui m'écorche l'oreille à chaque fois.

Écrit par : yasmine | mardi, 01 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Ah oui, complètement d'accord...

Écrit par : SONIA | mardi, 01 juillet 2014

La difficulté de ce genre de catalogues, c'est d'éviter les impairs, et d'être soi-même victime des effets de mode.
Par exemple, vous tenez pour acquis que "par contre" doit disparaître au profit d'"en revanche". Il s'agit là d'une de ces règles non vérifiées que l'on entend proférer régulièrement.
On rencontre pourtant souvent "par contre" dans Balzac, qui me semble digne d'autorité.
Les deux locutions en réalité ont un sens différent ; par conséquent, les mettre en compétition n'a pas de sens et proscrire l'une ou l'autre encore moins.
A part ça, votre inventaire est juste (on ne peut pas avoir toujours raison quant à la complexe langue française) et je ne peux, notamment, que souscrire à la prohibition du calamiteux "bon appétit" que vous appelez de vos voeux (hélas sans aucune chance de succès, car naturellement c'est aujourd'hui celui qui ne le souhaite pas, ou qui ne répond pas avec effusion à cette délicate intention stomacale, qui est réputé impoli)

Écrit par : François | mercredi, 09 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Merci pour votre commentaire, qu'est-ce c'est bien écrit !!! Beau verbe !

Écrit par : SONIA | jeudi, 10 juillet 2014

Il n'en manque pas et je vais en oublier parmi les erreurs qui me piquent les yeux les oreilles et le nez :
"Je me suis permise" pour Je me suis permis
"Vous n'êtes pas sans ignorer" qui ne veut rien dire.
"La candidate numéro une" pour numéro un !
"Aux 4 coins de l'hexagone" ou "aux 4 coins du globe ". Ah ! La géométrie !
"Il conduisait sous l'empire de l'alcool".
"Le comissériat de police" grrrr
"Quelque soit (votre âge, votre nationalité, vos habitudes, les usages...) au lieu de quel que soit ou quelle que soit ou quelles que soient ou quels que soient
"Victor Hugo, Émile Zola, Guy de Maupassant etc." Pas de ETC à la suite d'une liste de personnes.
"On fête ses Un an". Incompréhensible, imprononçable et impossible à écrire.
"Bonne" anniversaire ou le très moderne "bon annif." (?)
L'objectif "va-t-être" le suivant. (Dont le directeur de ma boîte use et abuse dans ses discours)

Merci Sonia. Ça fait un bien fou

Écrit par : Marie | lundi, 04 août 2014

Répondre à ce commentaire

Oh je ne savais pas pour le etc. à la suite d'une liste de personne... Merci pour l'info !

Écrit par : SONIA | vendredi, 08 août 2014

'On ne dit pas "DES FOIS" ou "MÊME QUE", mais "PARFOIS" ou "QUELQUE FOIS".'

Oui, c'est vrai, Sonia; Je me permets toutefois d'ajouter qu'à l'écrit "QUELQUE FOIS", ça ne veut rien dire. On écrira plutôt "QUELQUEFOIS" ou "QUELQUES FOIS."

Écrit par : Mauro | lundi, 18 août 2014

Répondre à ce commentaire

Ah oui, très juste !

Écrit par : SONIA | dimanche, 31 août 2014

"C'est celui-ci qui" au lieu de "C'est celui qui" !
"Ca fait sens", terrible anglicisme !

Écrit par : jofil | mercredi, 20 août 2014

Répondre à ce commentaire

Effectivement...

Écrit par : SONIA | dimanche, 31 août 2014

Petite remarque, pour l'accord de l'adjectif après "avoir l'air", c'est un peu plus nuancé que ce qu'en dit l'article :

Il y a l'expression "avoir l'air" où le mot "air" est indissociable de l'expression. Dans ce cas, l'adjectif qui suit est attribut du sujet et s'accorde donc avec ce dernier. Par exemple : "Elle a l'air mûre celle là"

Et d'autre part, il y a l'emploi du mot "air" après un verbe (éventuellement "avoir" mais ça pourrait aussi être "prendre") dans le sens de style, de façon d'être. Là, l'adjectif qui suit "air" est épithète et s'accorde donc au masculin. Par exemple : "Elle a l'air gracieux"

Source : la sacro-sainte http://www.academie-francaise.fr/avoir-lair

Snobisme à part, j’admets que j'ai parfois du mal à voir cette nuance. D'ailleurs, j'ai commencé par chercher des exemples un peu plus rigolos que ceux donner sur le site de l'Académie mais je me suis senti envahi par le doute
Dit-on "Elle a l'air cochonne" ou "Elle a l'air cochon" ? Instinctivement, je choisirais le premier, mais pourtant, on peut dire "Elle a un air cochon" ou encore "Elle a pris l'air cochon". Est-ce que l'on semble juste être une cochonne ou bien est-ce que le fait d'être une cochonne est une façon d'être ?

Écrit par : Mephistophallus | mercredi, 20 août 2014

Répondre à ce commentaire

J'adore vos commentaire, merci !

Écrit par : SONIA | dimanche, 31 août 2014

Bonjour,

article intéressant mais quelques passages me turlupinent...

On ne peut pas remplacer "cela m'insupporte" qui est en effet incorrect grammaticalement par "cela m'indiffère" qui signifie "je ne m'en soucie guère" "je n'en ai cure" (elle est chouette celle-ci non?). On peut dire "m'exaspère" ou éventuellement "m'horripile".

De la même façon il y a, il me semble, confusion dans le passage concernant convenir. "Se convenir" a une tout autre définition que convenir de quelque chose. On se convient, c'est à dire on a des affinités, on se plaît. On convient de quelque chose, on se met d'accord. Sur l'emploi d'"avoir" ou "être", s'il est effectivement conseillé d'utiliser "être" (nous sommes convenus de ce restaurant) l'emploi d'"avoir convenu" est tout a fait acceptable et a été utilisé à maintes reprises dans les plus grands textes de littérature (si si j'ai vérifié) et notamment par Marcel Proust. Et comme aurait certainement dit Françoise : "Si Monsieur Marcel l'emploie, c'est bon pour moi !"

Voilà voilà, pour le reste "je plussoie" celle-ci j'aimerais bien que l'on s'en débarrasse au plus vite "tant qu'à faire" qui m'exaspère au plus haut point "on va dire" qui me fait saigner l'oreille interne.

"Bien à vous"...

Écrit par : Margo | mercredi, 27 août 2014

Répondre à ce commentaire

Merci pour ces précisions !

Écrit par : SONIA | dimanche, 31 août 2014

Bonjour,

je ne sais s'il a été cité mais ici, dans le bled ou j'habite en ce moment : l'Eure et Loir (pardon aux familles tout ça tout ça). les gens ont pour habitude de dire : je vais en courses, j'étais en courses. pour dire qu'ils étaient parti faire les courses. ça relève plutôt du régionalisme mais ça me fait saigner les oreilles à chaque fois.

Écrit par : Kargo | jeudi, 04 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Rhooo, ça c'est effectivement un régionalisme ;)

Écrit par : SONIA | jeudi, 04 septembre 2014

Bonjour à tous,

Pouvez-vous m'aider svp?
J'aimerais savoir si on dit "on est 4" ou "on est à 4" pour indiquer un nombre de personnes
Je ne cesse de lutter avec mon entourage et je souhaite leur prouver qu'on ne dit pas "on est À 4".
Qui fait fausse route?
Merci

Écrit par : Nana | mardi, 30 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Et ton expression "débuter le repas", dans ton premier paragraphe, elle ne t'arrache pas les yeux ? Le verbe "débuter", tout comme le verbe "démarrer", est INTRANSITIF, il n'admet pas de complément d'objet direct.

La seule forme correcte, en pareil cas, c'est "commencer le repas", mais tout le monde semble avoir oublié l'existence de ce verbe autrefois très répandu.

(Effet boomerang, pas vrai, cher censeur ?)

Écrit par : Kinopoivre | samedi, 18 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

Et un peu moins d'agressivité dans tes commentaires, serait-ce possible ?
Je ne me suis jamais posée en tant que détentrice de la science infuse. Les personnes ayant commenté ce billet le font toujours respectueusement, et nous apprenons beaucoup les uns des autres.

Écrit par : SONIA | samedi, 18 octobre 2014

Citation de l'article : « En revanche, on peut dire "JE ME SUIS FAITE BONNE SOEUR" »

Absolument pas. Le participe passé d'un verbe auxiliaire comme "faire" ne s'accorde jamais avec le sujet. Si tu dis "Cette fille s'est faite violer", tu commets une faute. Si tu dis "Jeanne la Pucelle a été faite prisonnière à Compiègne", tu commets une faute.

Retiens bien : le participe passé de "faire" ne s'accorde pas. Si tu as un doute, consulte ton cher Bescherelle, que tu cites constamment.

Écrit par : Kinopoivre | samedi, 18 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.