Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pour j'attire toujours ce qu'il ne faut pas

  • Lecture d'été : Le Secret, de Rhonda Byrne.

    Juste un petit coucou en direct de chez Cousin Mimine, là-bas dans le Sud ! 

    576232_10150944349761573_927281361_n.jpg

    Niveau main verte, je ne tiens pas de la famille, ça c'est certain...

     


    Dans ma valise, j'ai emporté beaucoup de livres (nan, pas de Guillaume Mussot ou de Marc Levy à l'horizon hein...).

    Je ne vais pas en faire une liste détaillée, car de toutes façons, je lis énormément et de tout.

    Mais, un livre m'a particulièrement marquée :

     

    le secret.jpg

    Le Secret de Rhonda Byrne

     

    Alors, honnêtement, normalement les trucs de développement personnel, toussa, c'est pas vraiment ma tasse de thé.

    Mais celui-là : j'te le conseille.

     

    Ca dit tout simplement que ta vie et ce que tu souhaites qu'il t'arrive, ben toi seul peut en décider.

    Comment ?

     

    En y pensant très fort, et en visualisant les choses comme si elles t'arrivaient réellement (rien à voir avec les rêvasseries).

    Et surtout, sans y mettre une seule pensée négative.

    Par exemple :

    Tu rentres tard le soir et tu sais que tu vas galérer à te garer dans ton quartier.

    Et bien, faut penser très fort à la place que tu veux.

    La visualiser comme si tu y étais déjà garé (et ne pas se dire par exemple : Oh ben non, c'est raté. De toutes façons, ce soir, ya un match au stade juste à-côté...).

    Rester positif.

    Et une fois que tu as trouvé (facilement) ta place, juste dire : Merci ! 

    (j'crois que ça rejoint cette histoire d'Univers, qu'on croit qu'ya toujours complot, mais en fait non).

     

    Ca marche apparemment dans toutes les situations.

    Si tu penses très fort à quelque chose ou à quelqu'un, en ne faisant pas seulement que de visualiser, mais en ressentant fort la situation, c'est comme si elle était réelle et acquise.

    Imaginer, sans aucun écueil à l'horizon, aucun "oui, mais...".

    C'est comme cela que par exemple, tu penses à quelqu'un en souriant, et bizarrement, cette personne appelle au même moment.

    Là, tu dis : "Oh, je pensais à toi !" ou "Oh, c'est marrant j'allais t'appeler".


    Bon, là je résume beaucoup hein...

    Mais en gros, c'est ce qu'explique le livre : si tu veux quelque chose, il ne tient qu'à toi de l'avoir.


    Inutile d'y penser continuellement.

    C'est comme si tu passes une commande sur Sarenza. Tu sais que tu as validé ta commande, donc elle finira par arriver n'est-ce pas ? Tu ne vas pas la repasser une seconde fois pour être certain...


     

    La majorité des gens pensent à ce qu'ils ne veulent pas et ils se demandent pourquoi ils n'obtiennent rien d'autre.
    La seule raison pour laquelle les gens n'ont pas ce qu'ils désirent est qu'ils pensent à ce qu'ils ne veulent pas plutôt qu'à ce qu'ils veulent.
    Les gens alimentent l'épidémie du "je ne veux pas" lorsqu'ils permettent à leurs pensées, leurs paroles, leurs actes et leur concentration de converger vers ce "qu'ils ne veulent pas".

    John Assaraf


    Ne vous focalisez pas sur ce que vous ne voulez pas.

    Concentrez-vous uniquement sur ce que vous voulez vraiment comme si cela était évident et acquis. Persuadez-vous que cela va arriver.

    Ne soyez pas pressé en pensant : Ouais, ben ça marche pas ce truc. Ya rien qui arrive (sinon, tout foire...).


    Si tu commences une journée avec un problème, et en pensant : Rha la bonne journée de Merde qui s'annonce tiens... Et ben sois assuré que tu vas passer une journée de merde car tout va s'enchaîner ainsi.

    Si tu penses que cette journée va être magnifique (même si elle part mal) : elle le sera.

     

    Ne pense pas "Je suis comme si, je suis comme ça, c'est dramatique... Pourquoi je n'attire que des boulets ?". La situation ne fera qu'empirer...

    Mais plutôt : "Je veux être comme ci, je veux être comme ça... Je ne vais rencontrer que des non-boulets". Considère cela comme un fait réel, et non pas une utopie.

     

    Et soyez reconnaissant pour ce que vous avez déjà... Même les petites choses de rien (tel que votre dernier gâteau préféré à la boulangerie...).

     

    rourou.jpglapin.jpgmaya.jpg


    Bonnes vacances !