mercredi, 14 mars 2007

La Femme, cet être pervers et vicieux...

Ma copine Fanfan mériterait à elle-seule une chronique.

Comme c'est un peu long à raconter, je préfère en mettre seulement quelques bribes...

Pour la faire courte, elle est sorti avec un enfoiré garçon pendant quelques années. Mais il était un peu psychopathe tordu.

En fait, il passait son temps à lui faire avaler des couleuvres. Et, les couleuvres, comme dirait mon amie Anne-Claire : "plus c'est énorme, plus ça passe !".

Le fameux crétin mec avait une maison en Normandie. Il y avait installé Fanfan (pour mieux la surveiller).

Mais Fanfan n'y était pas tous les week-ends car elle rentrait régulièrement à la capitale.

Un jour, le nazos mec lui dit : "Fanfan, ce week-end je vais dans la maison de campagne avec mon frère et sa femme".

Fanfan dit ok très bien, moi je serai à Paris, donc salue bien ton frère et son épouse de ma part.

Quand elle est retournée à la campagne le week-end suivant, elle a rencontré le voisin devant sa clôture.

 

Eh le voisin boudiou (qu'il parlait avé l'accent d'là-bas) lui dit : ah ben cré vingt dieux qu'j'ai vu vot' homme la s'maine dernière !

Fanfan : Oui, il était en famille.

Le voisin : Ah oui, Ca... C'était d'sa famille...

Fanfan : C'était son frère et sa belle-soeur.

Le voisin : Ah ben l'frère j'l'ai pas vu. Mais l'aut' dâme c'était pas sa soeur...

Fanfan : Ah bon ? Comment ça ?

Le voisin : Ca peut pas êt' sa soeur...

Fanfan : Pourquoi ?

Le voisin : Ben dirons-nous qu'il était pas avé elle comme on est avé sa soeur... Ou sinon y aurait des trucs que j'comprends pas tout...

Fanfan : Cette dame, elle est bien rousse aux cheveux courts ?

Le voisin : Ah naaaaaaaan. Elle est blonde avé les ch'veux longs !

Sur ce, le sang de Fanfan n'a fait qu'un tour.

Elle est rentrée dare-dare dans la maison et a fait une inspection...

Immédiatement, elle a trouvé une pièce à conviction très très interessante : un joli pyjama en soie de chez "Victoria's Secret" (qui n'était évidemment pas à Fanfan). Faut être ballot pour oublier ça chez soi non ?

 

Elle a attrapé illico-presto une paire de ciseaux et a découpé le pyjama en bandes (mais très proprement, passque Fanfan c'est une femme soignée).

Puis, toujours très soigneusement, elle a replacé le pyjama là où elle l'avait trouvé (et bien plié).

Ensuite... Elle a pris la brosse à dent de son enfoiré de mec et a fait tous les travaux ménagers avec : récurage des toilettes entre autres...

 

Ensuite, elle a décroché le téléphone et composé le numéro de l'horloge parlante du Japon (et c'est qui qui lui a donné le numéro ? Devinez...). Bien sûr, elle a oublié de raccrocher le téléphone (pas de chance ça...).

Pis elle est rentrée à Paris.