Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commander ses meubles sur internet

  • J'ai testé pour toi : se faire livrer des meubles par des livreurs reulous...

    Comme tu sais (et tu t'en fous, et j'te comprends) je suis en train de changer toute ma déco intérieur du dedans de ma maison de moi. Ca fait donc plus d'une semaine que je vis dans un salon vide, simplement assise sur un coussin devant la télé (loose).

    D'ailleurs, ça fait bizarre de causer dans le téléphone avec les gens et ça résonne comme dans la montagne...

     

    Mais ce matin, c'était un grand jour pour moi : je recevais une première partie de mes meubles.

     

    Maison qui pour l'instant ressemble à CA :

    28092009069.jpg
    Spike elle dit que ça fait intérieur de club échangiste (mais tout le monde sait qu'elle est vilaine).
    Et finalement c'est une idée qui me plaît assez.
    Je voulais un esprit "claque" et là j'attends les rideaux rouges et toussa.
    Après on accroche une lanterne rouge et fête du slip !!!

     

    Mais avant que cela ressemble à un ravissant intérieur de fille de joie, l'a bien fallu que je me les fasse livrer les meubles...

     

    Dans le magasin ils m'ont dit : bon alors, la livraison ce sera ce lundi 28 entre 8h du matin et 13h de l'après-midi.

    Moi j'me dis : rho bon ben ils vont venir vers 11h alors...

     

     

    Ce matin, 8h05 : 

    Une voix dans mon téléphone avec l'accent de là-bas chez moi en Afrique : allô Madame de Bencouscous ? C'est les magasins BOUIIIP à l'appareil ! Vous êtes chez vous là maintenant ?

    Moi, en bavant sur Maya de Bencouscous : MADEMOISELLE ! Euh... Oui... Allo... Qui me parle ? Oui je suis chez moi. Enfin... Présentement dans mon lit...

    Le monsieur dans le téléphone : bon ben on arrive dans 10 minutes hein !  

     

     

    Le temps de mettre une culotte (ouais, de temps en temps ça m'arrive), me v'là sur le pied de guerre à guetter.

     

     

    30 minutes après.

     

    Le monsieur dans le téléphone : euh... Madame de Bencouscous ? Vot' bâtiment c'est lequel ???

    Moi : MADEMOISELLE ! Ben c'est marqué sur la feuille de livraison nan ? Chuis au B comme Biroute.

    Lui : bon ben on arrive ! On trouvait pô... Comme c'est pas marqué sur la feuille, on est rentré dans le premier bâtiment qu'on a vu...

     

     

    15 minutes après.

    Point de livreur.

    Pas l'ombre de la queue d'un.

     

     

    Le téléphone qui me cause de nouveau : dites Madame ? Vous êtes bien au n°83 ?

    Moi : M.A.D.E.M.O.I.S.E.L.L.E. bordel !!! Nan, pas du tout ! Moi je suis au 283 !

    Lui : bon, ben on arrive dans 10 minutes. Faut qu'on recharge tout dans le camion...

    Moi : m'abimez pas mes meubles hein !!!

     

     

     

    20 minutes plus tard, enfin ça sonne à ma porte.

    Et là je vois le sosie de mon cousin Jean-Merguez ! Incroyable, un truc de malade que je croyais que c'était lui.

    J'y dit : aaahhh vous vous êtes Africain ?

     

    Et tu sais, quand t'es Africaine, en général c'est mieux de pas le dire à un compatriote sinon après il te lache plus, il te demande de quel coin tu viens, le prénom de ton père, la couleur des cheveux de ta grand-mère et toussa.

     

    Le dit-Monsieur étant visiblement doté de deux bras gauches me dit soudainement : bon... Vot' canapé il est dans une bouate. Faut qu'on enlève la bouate sinon il passera pas dans les escaliers, alors faut que vous veniez avec moi là en bas, pour constater que quand on le sort de la bouate il sera dans le même état que quand on va le mettre dans vot' salon !

     

    J'ai rien compris mais je l'ai suivi quand même.

     

    V'là qu'il veut rentrer avec moi dans l'ascenseur, et là l'ascenseur il hurle (ça lui arrive de temps en temps).

    Je dis au monsieur : ah ben vous êtes trop gros Monsieur, va falloir prendre les escaliers !

    Et ouais, chuis comme ça moi. Pas gênée pour deux sous.

     

     

    En arrivant en bas, je constate que "la taupe de Portugalie", la dame qu'habite au rez-de-chaussée est là... Celle que tout le monde prend pour la concierge mais qu'en fait c'est pas la concierge, et que je comprends jamais pourquoi elle est plus dehors que dedans sa maison.

    Et visiblement, elle attend avec beaucoup d'impatience que les livreurs sortent mon canapé de sa bouate pour voir à quoi il ressemble, et me donner ses impressions sur la chose.

    Je lui lance donc mon regard n°157 (çui qui fait peur) et du coup elle rentre chez elle. Mais c'te putasse, chuis sûre qu'elle regarde par l'oeilleton Moscovite...

     

     

    Bon je constate que mon canapé est de la bonne couleur et qu'il est pas égratiné.

    Je dis aux livreurs : ben je compte sur vous pour qu'il arrive dans le même état en haut hein ?

     

    Finalement tout est livré...

    Et les deux livreurs v'là qu'ils veulent plus décoller de chez moi. 

    J'me dis que je vais pas leur servir le thé et les p'tits gâteaux quand même.

    Mais ils m'esspliquent qu'ils font aussi les déménagements.

    Alors pour m'en débarrasser, je prends leur numéro par politesse en me disant que ça pourra toujours servir à Nama...

     

     

    Et ben tu sais quoi ???

    Non mais pas gêné tiens !

     

    Une heure après, mon téléphone a sonné.

    Evidemment c'était un des livreurs...

    Et tu sais ce qu'il me dit ???

     

    Ben nan, tu peux pas savoir...

     

    Oui, euh... Mademoiselle de Bencouscous ? C'est encore le livreur !

    Moi, aimable : ouais et ? Vous avez oublié quelque chose ?

    Lui : ben nan... C'est juste pour savoir si je peux faire connaissance avec vous ?

    Moi : comment ça connaissance ???

    Lui : ben... Euh... Vu que vous êtes Africaine comme moi, j'me suis dit dans le dedans de moi-même, que p'têt' que vous et moi on pourrait se revoir ?

    Moi : nan, on peut pas. J'aime les femmes !

     

     

    Dire que j'attends la seconde partie de la livraison pour jeudi.

    Prions qu'avec ma chance internationale de ouinneuse ce soit pas encore eux...

     

     

    l_1205518198_1_2145.jpg
    Mon n'Amour seras-tu bientôt à moi ?
    J'te jure, en ce moment chuis tellement pas interessée par les mecs que j'en deviens "Meublophile"...
    T'en fais pas chéri... Maman est là, je t'attends...
    Toi et moi, on va se battre contre l'adversité avec beaucoup de courage,
    et on sera les plus forts !

     

     

     

     

    C'était l'épisode de loose du lundi.