Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

c'est bio dégradable

  • La merveilleuse histoire de l'aspirateur volant...

    Mes gueux,

     

    Figure-toi que ce ouikend il s'est passé un drame international dans l'immeuble où c'est que j'habite, là-bas chez les riches populaires du 16ème...

    J'ai manqué d'assassiner la Taupe de Portugalie.

    Ouais.

    Mais vraiment un truc grave hein ! Genre que si ça se trouve, à l'heure même où tu lis mes conneuries, et ben normalement t'aurais pu m'envoyer des oranges.

     

     

     

    007-1-.gif

     

     

     

    Que je t'essplique.

     

    Tu sais que précédemment, je t'avais exposé le fait que ma chère wasine du rez-de-chaussée elle m'avait accusée de jeter des "genres de flocons" par la fenêtre. Et ça l'embêtait beaucoup quand elle nettoyait les arbres de la cour intérieure.

     

    Bon.

    Admettons.

     

    D'ailleurs c'est vrai, vu que les flocons c'est en fait les poils de Maya de Bencouscous (car il se trouve que j'ai un chien du genre velu).

     

    Et cette crétine de Taupe peut parler, alors que je rappelle qu'elle balance des étrons par la fenêtre (à part ça, y paraît que j'habite dans un quartier chic hein !).

     

    Alors, vendredi, v'là que j'étais gentiment en train de secouer mon aspirateur par la fenêtre (oui, je secoue mon aspirateur par la fenêtre car ça me détend le jonc, ET ALORS ? Qui ça embête à part moi-même hein ???).

    Et malencontreusement, par un miracle que je ne m'essplique toujours pas à ce jour, v'là que ce p'tit batard m'a échappé des mains (que je dois avoir rudement boudinées pour qu'un truc pareil arrive).

    L'aspirateur il est sournoisement tombé du 7ème étage (et il devait pas être très content d'ailleurs). Et il a donc lamentablement chû, en faisant "ploc", dans les buissons tout en bas.

     

    Quand j'ai vu cette horreur, chuis allé quémander la clé de la cour intérieure à la concierge.

     

    Et là, tiens-toi bien, v'là qu'elle répond : ah mais moi j'ai pas les clés. C'est Madame Concepcion Ramirez qui les a !

     

    J'étais bien embêtée, passque je te rappelle que je lui cause plus depuis ce douloureux épisode.

    J'a répondu à la gardienne : ben euh... C'est-à-dire que je peux pas lui demander la clé, vu que j'y parle plus passqu'elle est beaucoup trop con.

     

    La concierge elle a été drôlement sympa, car elle m'a dit qu'elle allait s'en occuper et jouer les intermédiaires.

     

    Quelques heures plus tard, j'étais tranquillement en train de me vernir les doigts de pieds en vert pailleté, quand ça a sonné à ma porte.

    Dans le dedans de moi-même, j'ai pensé que c'était la gardienne qui venait me rapporter mon aspirateur bien-aimé.

     

    Et ben nan.

    Vision d'horreur.

    Là, sous mes yeux ébahis y avait la Taupe de Portugalie sur mon paillasson !

    J'y croyais tellement pas que je pensais que c'était un hologramme.

     

     

    Elle tenait un genre de serpillère dégueue à la main, et elle me demande : c'est ça vot' aspirateur ?

    Moi : ben nan, ça c'est un torchon sale visiblement...

    Elle : ben j'ai cherché et j'ai pas trouvé. Y avait que ça...

    Moi : ya quand même une grosse différence entre une serpillère et un aspirateur il me semble ? Vous voulez pas me filer la clé, et moi je vais aller chercher mon appareil toute seule ?

    La Taupe : nan. J'ai la jouissance exclusive de la cour intérieure ! Vous pouvez vérifier. Donc la clé ya que moi qui la garde...

    Moi : pute.

     

     

    En plus d'être bigleuse et de ne pas savoir à quoi ressemble un aspirateur, elle est rudement malpolie tu trouves pas ?

     

    Ensuite, j'y ai esspliqué en faisant des moulinets de bras que vu que j'étais plus grande qu'elle (ce qui n'est pas trop difficile quand tu vois le caractère compact de cette chose) et ben je pouvais aller chercher mon aspirateur AVEC elle.

     

    Elle a répondu (en bavant) : nan. c'te pute

     

     

     

    berni-aspirateur.jpg

     

     

     

     

    Tu te rends compte qu'elle veut même pas que mon pied délicat frôle sa cour chérie et adorée ???

    Alors que ce serait un honneur dans sa laïfe (bordel !).

     

    J'y ai esspliqué que l'aspirateur avait chuté dans les buissons touffus à gauche.

    Pis après je me suis rendue compte que j'avais encore confondu avec ma droite...

     

     

     

    Donc tout ça pour te dire que la nuit d'après ya eu gravement de la pluie.

    Donc je peux considérer que mon aspirateur est définitivement décédé.

    Donc je déclare que c'est de la faute de la Taupe.

     

    Donc si je la croise je l'étrangle !

     

     

     

    10856072.jpg

     

     

     

    PS : j'aime pas trop les oranges, mais je prends les Croustibats.

     

     

     

     

     

    Sinon, t'as ma Chronique Beauté dans Grazia ICI !