mardi, 24 septembre 2013

"L’Algérie m'a fait perdre l'espoir de vivre dans la dignité".

Aujourd'hui, un billet pas fait pour rigoler (ça arrive ici de temps en temps).

Juste pour relayer...

Parce que ça me touche.

Parce que ce texte me bouleverse.


 

photo-drapeau-algerie.jpg

 

 

Par : Rédaction WEB/ LIBERTÉ (lien source en cliquant si vous voulez relayer. Ce n'est pas pour faire de la pub à mon blog).

Une lectrice, Meriem, 28 ans, a envoyé un texte, à la rédaction web de Liberté. Un cri de détresse à lire. 

"Au nom de la liberté, n'ignorez pas mon message, je veux témoigner, informer, péter un câble peut-être, mais cela reste mieux que de m'immoler par le feu... Je veux que ma voix retentisse, je veux parler pour ces jeunes, qui se donnent la mort rongés par le désespoir de pouvoir voir un jour ce pays se relever, ce pays au grand corps malade, aux membres défectueux, qui ne cesse de sombrer, nous tombons un à un de Charybde en Scylla, entre les barques de la mort, l’illusion de l'eldorado à l'autre rive de la méditerranée et le chômage, la pauvreté, la misère, l’amertume dans un pays où nous sommes devenus étrangers. 

Par où devrai-je commencer ? Existe-t-il des gens heureux dans ce pays ? J’aimerai bien les connaitre, j'ai 28 ans, une femme algérienne, célibataire, au chômage, vous voulez en savoir plus ?

J'étais la première de ma classe ; la première de tout le lycée; j'ai eu mon bac à 16 ans ; terminé mes études universitaires à 20 presque 21 ans, j'ai pu dénicher un petit boulot d’enseignante vacataire à l'Université, j'enseignais 3 heure par semaine, et à la fin de l'année, j'ai touché mon salaire... 5 000 DA... (45€).

J'ai ensuite intégré des sociétés étrangères où j'ai bossé comme une esclave, 12h par jour six jours sur sept, et c'est là que j'ai découvert qu'il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond, l'Algérie, notre cher pays fait appel à des étrangers qui touchent 20 fois mon salaire pour qu'ils nous volent, mon boss était cameraman de formation il ne valait rien dans son pays, ils l'ont ramené pour superviser des travaux de piping (gaz et pétrole) un autre boss était magasinier de formation, il avait l'habitude de compter les casiers de pommes de terre et de carottes, ils venaient tous avec des diplômes (fake), des diplômes d'ingénieurs et de superviseurs...

Tout le monde était complice, ces pseudos patrons (…) avaient tous les avantages, ceux de vous humilier, de vous imposer leurs idées, leurs méthodes de travail, leurs incompétences... et de la pression, beaucoup de pression au vu et su de nos pseudos autorités, ils vivaient dans des bases de vie semblables à des hôtels 5 étoiles, avaient tous les avantages du monde, et surtout pouvaient décider de votre sort: "ce mois-çi je termine ton contrat"...

Après tout ça, venez me parler des désastres causés par l'explosion de telle usine ou telle structure pétrolière... car ceux qui l'ont bâtie ne sont rien d'autre que des ratés dans leur propre pays et que nous importons. 

Ils n'envoient jamais des gens compétents en Algérie, car elle est classée zone à grand risque, tout ceux qui y débarquent ne sont rien d'autres que des vautours aventuriers, avides de faire fortune en un temps record. 

Honte à cette Algérie.

J'ai 6 ans d'expérience, je parle 4 langues... et je me retrouve au chômage, j'essaye de trouver du boulot dans ma petite ville (qui n'est pas la capitale)... vous dites l'Anem (Agence nationale de l’emploi, ndlr) ? Personne ne vous reçoit. Je suis allée à l'Université dans l'espoir de trouver un boulot même en tant que vacataire... dans les bureaux de l'administration je n'ai trouvé que des vieux... hideux, dont les racines pourries sont enfoncées bien au fond, des vieux dépassant la soixantaine qui boivent du café, lisent des journaux, et vous répondent avec dédain: « allez voir ailleurs ».

J’allais me contenter de 5 000 dinars par an, car même les 9 000 DA (80€) de la DAS (l'Action Sociale de Wilaya ) je n’ai pas pu en bénéficier... 9 000 DA de charité, du Ministère de la Solidarité... je n’ai pas pu en bénéficier aussi ! 

A QUI APPARTIENT CE PAYS ?

Ma mère ne le comprend pas...

Elle ne cesse de me répéter que je suis une ratée, que je fais pitié... que j'ai raté ma vie, et pourtant j'ai tout fait pour réussir, votre Algérie m'a fait perdre l'espoir de vivre dans la dignité, je ne veux pas l'aumône, je veux mes droits.

Je ne veux pas que mon seul espoir soit un homme... J'aurai aimé être née dans une époque où les femmes n'allaient pas à l'école ; j'aurai aimé être ignorante, me marier à 16 ans avoir 10 gosses...

J'aurai aimé ne jamais avoir conscience de tout ce qui se passe, des manipulations du pouvoir, de l'hypocrisie...

J'aurai aimé être simple d'esprit, illettrée... et être heureuse, j'aurai aimé ne pas être algérienne". 




lundi, 06 décembre 2010

Le Harem de Jean-Merguez

Les gnous, je crois que je t'ai pas vraiment parlé de mon cousin Jean-Merguez ???

Je m'en vais donc réparer cette erreur. Ouais, passque finalement ya pas que le Cousin Mimine dans la vie hein !


Comme tu le sais, je suis issue d'une famille un peu farfelue. Je crois que ça explique aisément le fait que je ne sois pas complètement terminée dans ma tête (et finalement ça me plaît bien comme ça).

 

Alors, mon Cousin Jean-Merguez, dans sa vie, il a une très grande spécialité : les femmes.

C'est un n'homme qu'il est très beau, et avec les yeux très bleus. Et crois-moi qu'il en profite... D'ailleurs, j'ai arrêté de compter les gosses qu'il a semé un peu partout parce que ça me cassait ma tête.

 

 

princesse_disney_008.jpg

 


Mais attention, comme il dit si bien : à chaque fois il fait ça dans les règles hein !

 

Disons, qu'en général, il procède de la sorte :

1°) Il voit une femme dans la rue.

2°) Il se renseigne pour savoir qui c'est.

3°) Ensuite seulement : il va y causer.

4°) Il l'épouse.

5°) Il lui fait un gosse ou deux.

6°) Il divorce.

7°) Il tombe amoureux d'une autre femme dans la rue.

 

Dernier mariage record (avec polichinelle dans le tiroir) : 3 mois.

 

Nous on lui a bien dit : mais pourquoi que tu te maries si c'est pour divorcer aussitôt ?

Réponse : parce que coucher sans se marier, c'est péché !

 

Notez, dans un sens, ça se tient...

 

Alors dernièrement avec ma manman, on est allé prendre le thé chez lui afin qu'il nous présente la dernière en date.

Dans la wature, j'ai demandé à ma manman : "C'est la combien déjà celle-là ?"

Ma môman : "Aucune idée. Tu crois que j'arrive à suivre moi ?"

 

Je précise qu'on n'est même pas allés au mariage, vu qu'à force ça devient usant...

 

Donc on arrive dans la maison et ya une magnifique femme rousse qui nous ouvre la porte (faut dire que les moches, il fait pas).

La  jolie dame nous dit : "Ah Bonjour ! J'vous laisse, je dois sortir. Mais "il" est là hein".

 

Avec ma manman on se regarde de l'air de dire : "Ah ben sympa... On est venues là pour elle quand même !".

 

Bon.

Admettons.

 

On se retrouve toutes seules avec not' bouquet de fleurs, et aucune trace de Jean-Merguez.

Moi je me dis qu'à force, y en a bien une qui s'est vengée et si ça se trouve on va le retrouver dans le congélateur...

Mais v'là qu'on entend comme un bruit en provenance de la chambre.

 

Donc, on y va.

Et devant nos yeux ébahis, qui c'est qu'on voit étalé dans le lit conjugal ?

 

Une écrevisse géante !

 

ecrevisse.jpg

 

 

 

Ouais M'sieurs-Dames.

En fait, c'était Jean-Merguez, mais présentement de couleur rouge-vif.


Moi je vais pour y faire un bisou (vu que je suis une fille polie et bien élevée) et l'écrevisse braille comme si qu'on venait de lui retirer toutes ses écailles à vif !

 

Ma mère hurle : "M'enfin, il se passe quoi ici ? Pourquoi que t'es de cette couleur Jean-Merguez ??? On dirait une langouste !"

L'écrevisse nous répond péniblement : "Je veux mourir, je veux mourir !"

Moi : "Et pourquoi que ta femme elle est pas restée avec nous ? C'est parce qu'elle a eu honte d'avoir voulu te faire griller ?"

 

Et ben M'sieurs-Dames, tu sais ce qui s'est passé ?

Incroyable...


En fait, Jean-Merguez il a vu une femme dans la rue alors qu'il venait juste de mener la Madame Rousse en épousailles (jusque là, c'est normal).

 

Pour plaire à la nouvelle, il a voulu être encore plus beau et est entré dans un centre de lampes à bronzer.

Le problème c'est qu'il y a aucune surveillance dans ces trucs là...

Et comme il ne voulait absolument pas rester blanc comme un cul et qu'il trouvait que hâlé il fait plus sexy, et ben cette endive y est retourné 3 fois de suite dans la même journée pendant 45 minutes à chaque fois.

(Je rappelle que dans la famille, on a beau être des Africains, on est tous de couleur blanc-bidet.)

 

Résultat, il est ressorti de là complètement carbonisé.

Quand il est rentré à la maison, sa nouvelle femme a eu peur et lui a demandé ce qui ne tournait pas rond dans sa tête pour faire une conneurie pareille et ressembler à un homard à l'Armoricaine.

Et comme il sait pas mentir, il lui a dit qu'il comptait présentement demander le divorce à cause que son coeur était ailleurs...

Et ben pour se venger, au lieu d'envoyer Jean-Merguez aux urgences, elle lui a filé des médocs (elle est infirmière).

Et il se trouve que ce sont des médicaments indiqués pour les brûlures, certes... Mais avec quelques effets secondaires du type gros hémorroïdes sévères...


Résultat : voilà pourquoi qu'il était allongé nu comme un ver dans son  lit et que le moindre geste était impossible... Rajoute à ça le bouchage du fondement, et on tenait un magnifique ouinneur !

Avec ma manman, on était partagées entre compatissance dans la souffrance et crise de fou-rire.

 

Aux dernières nouvelles, il a divorcé mais il se remarie pas pour l'instant.

La nouvelle a du avoir peur...

Ou alors c'est lui qui s'épuise tout seul à force !


 

 

Ma Chronique dans GRAZIA est ICI.

(Les Structures du Visage & le Blush en Gelée !).


 

 

 

lundi, 23 août 2010

Cousin Mimine : La Genèse (et son amour du fromage).

Gnous,

 

Pfiou, si tu savais comme j'ai plein de trucs à te raconter en fait !

 

La dernière fois que j'ai vécu une semaine de la poisse, c'était LA.

Je crois qu'en fait, la lose s'abat sur toi comme un koala sur l'eucalyptus, et qu'entre-temps ça va bien, mais en fait c'est pour mieux te préparer à vivre du grand n'importe quoi.

Surtout que j'ai été malaaaaaaaade, et avec 38,7C° pendant 1 semaine + une extinction de voix, et ben j'ai pas pu faire grand chose (à part la connaissance de mon voisin, et ça je m'en serais bien passé...).

 

D'ailleurs, à propos de mon second site consacré à l'Enfoirage Affectif, ya un bel article dans le magazine GRAZIA de cette semaine (avec moi qui cause dedans).

 

 

www.enfoirageaffectif2.jpg
Cliquer sur l'image pour l'afficher en plus grand.

 

 


 

Je vais essayer de rassembler le dedans de ma tête, mais pour l'instant je commence comme je peux.

 

 

Pour preuve, cet intense moment de solitude vécu vendredi après-midi.

 

 

 

22082010240.jpeg

 

 

 

Oui, oui, t'as bien lu "véhicule poussiéreux" et "objets visibles : Divers".

Traduction : je suis persuadée que c'était pas de ma wature qu'on causait, vu que :

1°) Elle sortait du lavage.

2°) Sur le tableau de bord ya : du Gloss et une Pintade en peluche.

 

Tu noteras que même pas je me vexe hein ?

 

 

Ceci étant exposé, je passe donc à ma note du jour.

 

Parce que figure-toi que depuis que je suis réconciliée avec le Cousin Mimine, il a décidé de prendre un abonnement spécial sur son téléphone, et à présent, il se passe un événement intergalactique : il m'appelle tout le temps !

Avant, au moins j'étais tranquille vu qu'il ne téléphone jamais sur les portables (il dit que c'est contre sa religion).

 

Mais maintenant, vu qu'il m'a fait la gueule pendant 2 mois, je crois qu'il veut rattraper le temps perdu...

 

Notamment, il a découvert le principe des billets sponsorisés. Et, tiens-toi bien, il m'a demandé d'en faire un pour sa femme Mimina.

Oui.

Evidemment qu'il me paye même pas en plus hein.

 

Alors voilà, vu qu'il me harcèle depuis 15 jours, je te présente mon premier billet sponsorisé familial et non rémunéré (on tient un concept de folaï je crois).

 

 

 

P4240055.JPG

 

 

Ceci est un gâteau oui.

Une pièce montée à l'Africaine très exactement.

 

Message de la Cousine Mimina (qu'est-ce qu'elle cause bien, elle m'épatera toujours) :

Il s'agit d'une oeuvre d'art car elle a été entièrement créée à la main.

C'est un immense gâteau fait à partir de pâte feuilletée (feuille de brick), d'amandes en poudre et de miel.

Plusieurs étages superposés en intercalant des batonnets de la même composition et le tout agrémenté par des roses en pâte d'amandes

 

 

Voualà, c'est disponible uniquement sur commande et me demande pas le prix, j'en sais rien !

Pour info, le modèle ci-dessus a été présenté lors du fameux grand mariage princier en Afrique (çui où c'est qu'y avait 600 invités) et il a eu grand succès.

Remarque, personnellement, à peine je regarde cette photo, j'ai plus faim...

 

 

Pourquoi ce titre au fait ?

Ah ouais, faut que je te cause de l'arrivée de Mimine en France ya bientôt 40 ans de cela.

Il était fraîchement diplômé de l'Ecole des Ingénieurs du Lait (enfin, je sais plus vraiment comment ça s'appelle) et il lui est arrivé un tas de trucs sympathiques...

 

Mais ce sera plutôt pour demain, laisse-moi le temps de réémerger dans la Blogosphère.

Faut pas que je me fatigue trop pour un début tu comprendras hein ?

 

'tain, comment c'est le foutoir cette note n'est-il pas ?

 

 

 

 

Sinon, ma Chronique hebdo dans GRAZIA est ICI

(Le Soin du Corps SPA au VRAI Champagne !)


 

 

 

 

lundi, 03 mai 2010

Tu sais que tu es Africain quand...

Mes Gueux,

 

Ca va toi ? Tu vas voir que cette semaine, tu vas pas être déçu, passque je te réserve un truc très sympathique au niveau du cadal du Vendredi ! Nan mais du cadal de ouf, que t'as même pas idée dans le dedans de toi-même...

 

Sinon, présentement, moi j'ai un problème.

Ouais, un problème de passeport Africain qui fait que je vais pas pouvoir aller en Juin au mariage de ma cousine, là-bas en Afrique.

 

 

Et la vache qu'est-ce que chuis contente !!!

 

 

Déjà, parce qu'il y fait foutrement trop chaud, et que moi aller vivre au Pôle Nord, en fait ça m'irait très bien en fait.

Nan mais comment vous faites pour vivre dans un pays chaud les gens ?

Z'êtes fous ? Et vot' peau burinée par le soleil, vous y pensez ???

 

Mais pourquoi que je suis pas une Inuit au lieu d'être née Africaine ??? Pourquoiiiiiiiiiii ??? Complot.

 

 

En fait, ça a plusieurs avantages que j'aille pas en Afrique...

 

 

1°) Je vais aller momenténament vivre dans la maison du Cousin Mimine (passque lui il y va en Afrique).

Et y aura pas Mimine.

En fait, il veut que j'y aille pour garder son fils Miminou (qui à son âge ne sait évidemment pas se garder tout seul).

Disons que plus franchement, il va me laisser une liste très précise des consignes pour : nourrir ses colombes stériles, causer à "Hell Rabbit", arroser le jardin, protéger le mur, et ne pas adresser la parole aux voisins...

Et pis Miminou, il est un peu dépressionné en ce moment vu qu'il sortait avec une "Gauloise", et que maintenant c'est fini. Mais il veut pas me raconter, il a peur que je foute ça sur ENFOIRAGE AFFECTIF.

 

 

 

2°) Je vais pas avoir ma mémé sur le dos qui a juste une idée fixe dans sa laïfe : me marier avec un obscur "piloute de ligne" et mesurant très exactement 1m53.

Quand je dis à ma mamie : m'enfin, il est beaucoup trop moche petit pour moi !

Elle répond invariablement : ma fille, t'es trop difficile ! Un homme ça reste un homme !

 

 

 

 

3°) Je vais éviter de courir tous les magasins de robes de soirée pour me trouver une tenue de catin internationale.

C'est-à-dire que là-bas en Afrique, l'adage : "le mieux est l'ennemi du bien" est subtilement remplacé par "plus t'en mets, plus c'est rose, plus ya de paillettes et plus c'est vulgaire et voyant ya du doré c'est mieux !".

 

 

shoes.jpg

 

 

 

 

4°) Je ne vais avoir la désagréable sensation en rentrant dans la salle de bal (j'te rappelle qu'on vit dans un Palais) de me faire dévisager par toutes les rombières présentes, comme si que j'étais une crotte au milieu de grosses mouches vertes.

 

Ouais passqu'en Afrique quand t'es célibataire, ça veut dire que t'es pas normale (et donc pas convenable).

Et les dames elles se réunissent entre elles pour parler de toi. Elles lancent des paris, ya des grosses discussions comme quoi qu'y faut absolument te trouver un mari toussa.

 

 

 

5°) Je vais pas être obligée de faire la queue partout pendant des heures au marché noir, pour acheter un magazine féminin datant de l'époque où ma grand-mère vendait du beurre aux Allemands.

 

 

 

6°) Je vais pas prendre 10 kilos en 15 jours sous le fallacieux prétexte : ma fille, faut du gras sur l'os, MANGE !!!

Dois-je rappeler que la Zlabiya, moi j'aime pas ça ?

Mais que si on met un plat de couscous je ne réponds plus de rien...

Rappel : un sandouich Africain = du pain et des frites.

Rappel n°2 : des frites africaines = 1 pomme de terre coupée en 4.

 

 

 

 

7°) Je vais pas être obligée d'entretenir des accointances (voire, de donner de ma personne) avec le pharmacien du coin pour qu'il me fournisse une simple bouate d'aspirine.

NDLR : même si tu veux des tampons hygiéniques, faut aller en pharmacie...

Pis comme c'est très très mal vu d'utiliser ce genre d'ustensile si t'es pas encore mariée, et ben faut toujours avoir un petit papier sur soi avec écrit dessus : "S'il vous plaît Madame-Monsieur, un paquet de bandes jetables". Et tu présentes ce papier au comptoir (faut surtout pas demander, c'est MAL).

 

 

 

 

8°) Je vais pas être obligée de prendre le bus local avec les "serreurs" dedans (punition suprême de ma tata quand je suis pas sage, elle ne m'emmène pas en wature).

Les "serreurs" c'est une race très spéciale d'hommes qui agissent en bandes organisées.

Ils prennent le bus aux heures de pointe (remarque, en Afrique c'est toujours l'heure de pointe. J'ai jamais compris quand est-ce qu'il y avait moins de monde dans les transports en commun vu qu'ils sont TOUJOURS bondés).

Et les "serreurs" et ben ils font exprès de se coller à toi, et généralement après ils sont très très heureux...

Traduction : et toi t'as plus qu'à aller au pressing pour enlever des taches bizarres sur ta robe.

 

 

 

 

 

9°) Je ne vais pas être encore obligée de passer 1 heure à la douane de l'aéroport pour décliner les noms de mon père, mon grand-père et mon arrière-grand-père (ensuite je sais pas, je connais pas, on a jamais été présentés...).

Les gens de la Maréchaussée locale ils ont toujours pas imprimé le fait que je portais un nom Africain, avec une tête pas Africaine, et que je possédais la double-nationalité...

 

 

 

 

10°) ET SURTOUT : je vais économiser un max de fric à ne pas ramener des cadeaux obligatoires à tout plein de gens que je connais même pas.

Et si je n'amène pas d'offrandes, ça veut dire que je suis rien qu'une petite malpolie et ça risque de jeter le déshonneur sur les Bencouscous pour les 14 générations à venir...

 

 

 

 

Nan, j'te jure que c'est tellement compliqué que je préfère vraiment que le Consulat d'Afrique soit toujours à la recherche de mon dossier de passeport.

Paraît qu'ils l'ont perdu et m'ont confondue avec Couscoussa...

 

 

 

 

 

Alors, sinon je voulais te dire un truc super incroyable et important !

Figure-toi que j'ai des coupains qui lisent ce blog et qui sont amis avec du people... (mais genre meilleur ami comme un frère de sang quoi).

Et ce people il a accepté de répondre à une "Gloss Interview" (comme celle que j'avais faite de l'actrice Delphine Chanéac).

Et ce people il est très très gentil et très très connu.

Et ce people il vit à Los Angeles, là-bas aux z'Etats-z'Unis de l'Amérique.

 

Allez, j'te mets une photo, t'as le droit de chercher jusqu'à ce que je te poste ses questions à mes réponses tordues.

 

 

 

 

Fame-Tv-Series---Lee-Curr-005.jpg

 

 

 

Gnarf, gnarf...

 

 

 

 

 

 

Sinon, t'as ma Chronique Beauté dans GRAZIA, ICI.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jeudi, 03 septembre 2009

Le Système "A", le Système Africain !

Finalement, après en avoir longuement discuté avec Mimine, j'me demande si c'est une bonne idée d'aller en Afrique avec ma Smart ?

Passque déjà, en Afrique, des Smarts y en a pas. C'est pas une wature adaptée pour là-bas tu sais...

C'est beaucoup trop petit, malheureux !!!

J'vais me payer la honte internationale et tout le monde va se foutre de moi (même si j'essplique avec plein de moulinets de bras que ça reste quand même une Mercedes !).

404_bachee_1.jpg

 

Nan, la wature faite pour l'Afrique depuis la nuit des temps, c'est : la 404 bâchée ! Une bonne grosse wature familiale avec un tas de place à l'intérieur pour pouvoir mettre tout ce qu'on va emmener en Afrique.

NDLR : TOUT = les cadeaux pour toute la famille.

Ouais, passque quand tu vas en Afrique faut que t'emmènes des cadeaux, sinon c'est très très mal vu de débarquer sans rien. Et faut ramener des trucs à TOUT le monde sinon ya conflit et engueulades et daubage...

A une époque, nous on achetait des tee-shirts "Fruits of ze Loom" par paquets de 12, et ils étaient très contents !

 

Généralement, quand ils savent que tu viens, bizarrement ya le téléphone arabe qui fonctionne super bien et on te fait des commandes.

01___bd_portable.jpg

 

La demande la plus courante étant : le frigo (pratique à transporter sur une 404 bâchée) et le four (tout aussi pratique).

 

Mais enfin si tu veux bien te faire voir, le truc c'est d'arriver avec une wature (même vieille et moche) et de la laisser là-bas en cadeau. Genre tu rentres en France avec tes poux quoi !

Les watures, ils adorent ça en Afrique...

Je sais pas trop comment qu'ils font, mais tout être humain de sexe masculin est conditionné depuis sa naissance pour savoir réparer une wature (et même éventuellement en construire une à partir d'un truc anodin tel qu'un frigo).

Tu donnes un frigo à un Africain, j'te jure qu'il arrive à te le faire rouler sur un circuit auto !

La mécanique est inscrite dans le code génétique. C'est comme ça et ça s'essplique pas, c'est un truc qu'ils ont en plus...

 

Par exemple, le Cousin Mimine il savait conduire à 12 ans, et à 14 ans il prenait carrément une camionnette pour aller livrer du lait. Tu te doutes que la maréchaussée locale elle s'en fiche en plus...

J'ai même souvenir d'une Renault 8 qu'existait déjà avant que je naisse. Et ben crois-moi, crois-moi pas, mais la dernière fois que chuis allée en Afrique (en l'An 2000 donc) et ben mon tonton il est venu me chercher dedans !

Bon, c'est concept hein. Ya que des trous dans le tableau de bord, les sièges t'oublies, on a carrément mis des fauteuils de salon à la place, ya plus qu'une seule vitre (et elle est coincée), et le joint qu'est dans le moteur c'est celui d'un ancien frigo... Ouais ouais...

 

3e6558f4354eaed48c48394359a49f17.jpg

 

Ya une telle passion pour les watures là-bas, que je me rappelle qu'il y a quelques années, ma môman a vendu son Austin Métro.

Oui, elle voulait une Fiat Panda.

Avec le vendeur de bagnoles, elle a fait le truc du style : j'te file ma vieille wature, tu me fait une réduc et j'ai la nouvelle moins chère.

Ben avant de ramener l'Austin, elle l'a filée au Cousin Mimine histoire qu'il récupère "quelques" pièces dedans pour ses cousins du Bled.

 

Et ben ils l'ont tellement dépiautée c'te pauvre wature, que je me demande encore comment elle a pu rouler jusque chez le concessionnaire...

Le vendeur quand il a vu arriver l'Austin il a dit : mais, je me rappelais pu qu'elle était dans cet état là quand même...

Ben oui, c'est le Cousin Mimine qui l'a emmenée, et en plus c'était trop dangeureux (tu parles que ma môman elle a pas voulu aller jusque chez le concessionnaire, honte honte...).

Le vendeur il a fait le tour de l'Austin et il a rajouté : mais il où est le klaxon ?

Mimine (geste) : rho ben je sais pas, y en a jamais eu je crois...

Le vendeur : et les essuie-glaces ? Où qui sont ???

Mimine : au fond à gauche, aucune idée... Jamais vu...

 

Pis comme c'est pas écrit sur la tête à Mimine qu'il est du genre Africain (je rappelle qu'il est blond aux yeux bleus et qu'il a plutôt une tête à s'appeler Gunther), ben le vendeur il a pas osé rajouter aut' chose...

 

humour-algerie-trottoir.gif

Tout ça pour dire que je pense que si je vais en Afrique en Smart, ya de très fortes chances que je ne la revoit plus jamais de ma vie.

Donc on va prendre l'avion et laisser Maya de Bencouscous dans le Sud, tant pis...

 

humour-algerie-larbaa-alger.gif

  

 

 Pis ça m'évitera de trimballer un frigo dessus.

 

 

 

 

 

mercredi, 02 septembre 2009

J'avais une ferme en Afrique...

Tu sais que jamais de ma laïfe j'ai pu regarder "Out of Africa" jusqu'au bout ? C'est comme "Sur la route de Madison" ou "Danse avec les loups"... Ya des trucs, j'y arrive pô. Même que j'ai jamais pu aller plus loin que 10 minutes de "Friends".

D'ailleurs, j'avoue très fièrement que j'ai jamais regardé la trilogie "Star Wars" !

 

Et pourquoi que je te raconte ça d'ailleurs ?

Ah ouais, c'est par rapport au titre, et te dire que le Cousin Mimine et moi on se barre 15 jours en Afrique en Octobre !

Lui c'est pour aller se disputer avec les gens qui lui piquent des bouts de sa terre.

Et moi... Ben tu comprendras que je préfère l'accompagner pour qu'il hurle pas trop sur tout le monde...

 

Bougie.jpg
C'est chez môaaaa !

 

 

Donc on a décidé d'y aller avec ma wature (une Smart je le rappelle), et on va prendre le bateau...

Ouais.

Toussa pour pouvoir emmener Maya de Bencouscous !

43132927_p.jpg

Sachant que j'ai un énooorme problème avec les bateaux et je ne tiens pas dessus plus de 5 minutes.

Un Zodiac : chuis malade.

Une péniche qui bouge pas : chuis malade aussi.

La vision d'un port de pêche me file la nausée.

Ya que quand je regarde "la Croisière s'amuse" que ça va à peu près... 

192941--la-croisiere-s-amuse-a-inspire-john-637x0-2.jpg

 

 

Faut vraiment être tarée pour continuer à essayer de vaincre le MAL nan ?

N'empêche qu'avec Sexy Doctor j'y étais arrivé... Va comprendre pourquoi... 

 

En fait, chuis bien contente d'y retourner là-bas en Afrique, vu que la dernière fois que j'y ai mis les pieds j'me suis retrouvée avec une baïonnette devant la tronche...

 

Ce qui est dommage c'est qu'en octobre, niveau plage ben ce sera pu possib'.

 

Et aller à la plage en Afrique, j'te prie de croire que c'est pas du tout comme en France ou ailleurs...

En France, tu vas à la plage en fin de matinée, en êtres civilisés (enfin ça dépend où...), tu as une petite glacière pour les sandwichs et l'eau et un parasol. Sinon tu vas au restau bouffer une salade Niçoise. Et surtout tu rentres vers 17h maxi.

 

En Afrique c'est pas comme ça.

 

Déjà on se lève très tôt pour préparer la bouffe (genre 6h du matin).

Tout le monde est mis à contribution : épluchage de patates, roulage du couscous, grumeaux envoyés acheter le pain, etc...

 

Et vers 9h du matin au grand maximum : tout doit être prêt sinon la terre s'écroule.

On descend (à minimum 20 personnes et plein d'autres gens qu'on connaît même pas) avec les chaises, les tables, les parasols, les milliers de gamelles à couscous, les paniers à pain, les jouets, les machins gonflables et les pastèques...

Le concept c'est donc de déménager toute sa maison sur la plage. 

 

 

 

A 9h15, on creuse des trous dans le sable comme des gros sauvages pour foutre les pastèques dedans (frigo naturel).

_pasteques-carrees_m.jpg

 

A 9h30, ya un grumeau qui braille passqu'il s'est fait engueuler... Vu qu'il a enlevé le piquet planté à la place où c'est qu'on avait enterré les pastèques. Et de ce fait, on est obligés de creuser toute la plage pour les retrouver.

A 10h, on fait une pause casse-croûte au sandwich Africain = une baguette de pain entière avec des frites Africaines dedans. Frites Africaines = 1 pomme de terre coupée en 4... Et des piments évidemment !

De 10h à 12h : on daube sur toutes les femmes de la famille, et accessoirement on nage.

A 12h : on bouffe.

Et j'te prie de croire que c'est exactement comme un repas à la maison vu qu'on a aussi emmené les réchauds...

De 14h à 16h : les grumeaux braillent passqu'ils peuvent pas aller dans l'eau vu qu'il faut attendre la fin de la digestion (pis comme on a aussi emmené les lits, on en fout quelques uns à dormir).

A 16h : oh miracle, on a encore retrouvé une pastèque ! 

A 17h : on enterre les cousins dans le sable à la place des pastèques...

Ensuite on reste sur la plage jusqu'à environ 23h... Faut dire qu'on emmène aussi la télé...

Pis après, on fait des feux de bois, on chante et on danse !

 

J'ai des souvenirs formidables de ces moments-là.

Notamment, un jour où on ne sait pas pourquoi, ben il se trouve qu'y avait plus d'eau potable à 17h dans les glacières.

Comme il est hors de question de rentrer à la maison aussi tôt, ben je reste avec ma soif.

 

Et je me mets à brailler : môôôôman j'veux boire !

Elle : ben y en a pas et je risque pas de t'en pondre...

Moi : môôôôman j'ai soif !!!

Elle : mais ya pu d'eau et tes cousins ont bu tous les cocas (enfin, en Afrique c'est du Coca Africain appelé "Gazousse").

Moi : j'vais mourir ! Il me faut de l'eau !!!

 

Alors, ma môman, cette mère indigne, elle a pris un bol qui restait du goûter et elle l'a remplit d'eau de mer.

Ben j'ai tout bu !

 

Après, les femmes de la famille elles ont daubé comme quoi j'allais être malade, avoir la courante, et pour me soigner ça allait encore bien être compliqué cette affaire-là.

 

Ben rien.

 

Mais au final, comme je braillais que je voulais encore de l'eau de la mer, ben c'est moi qu'on a fini par enterrer dans le sable à la place de feu les pastèques. 

 

 

J'ai vraiment hâte d'y retourner. 

J'te raconterai.

Promis.

Si tout se passe bien... 

 

  

 

lundi, 06 avril 2009

Moulouda Bobbit...

J'aime bien te raconter des z'histoires qui me sont arrivées dans mes boulots d'avant. Pour celle qui suit, ya 10 ans de prescription, alors on y va !

Si ya des anciens collègues dans la salle, vous allez vite savoir de qui je veux parler... Gnarf...

 

Quand je travaillais dans les Telecom (ouais, avant d'être une poule de luxe, j'ai bossé dans les fils du téléphone, les câbles, les réseaux, l'ingénierie toussa), et ben j'avais une coullègue qui s'appelait Moulouda.

Moulouda elle était Africaine comme moi. Et évidemment ce sont des choses qui rapprochent.

Mais Moulouda elle était trop Africaine... J'veux dire qu'une fois elle m'a emmenée chez elle et j'ai failli décéder tout debout.

C'était surtout au niveau de la déco qu'y avait un problème...

  • Salon Africain avec beaucoup trop de coussins et de poufs en cuir.
  • Tapis Africains avec des tas d'animaux de la brousse dessinés dessus.
  • Toualettes Africaines (à la Turque quoi) avec protège-slips assortis.
  • Bouffe Africaine bien grasse (évidemment), accompagnée de "gazousse" (c'est du coca-cola de là-bas).
  • Bibelots et statuettes partout pour te porter bonheur et t'enlever "l'oeil".
  • Et tout le service de table aux couleurs locales. Même les serviettes elles venaient de là-bas.

J'te cause pas de la musique d'ambiance hein, tu sauras aussi d'où c'est qu'elle vient...

Même chez ma mémé c'est pas encore arrivé à ce niveau.

 

Et Moulouda elle a eu 2 stades dans sa laïfe : pendant son mariage, et après son mariage.

 

Pendant son mariage, elle portait toujours des jupes très longues, jamais de décolletés, jamais de maquillage toussa.

Après elle a divorcé, passque je crois qu'en fait elle aimait pu son mari et qu'elle l'avait épousé uniquement pour faire plaisir à son pépé.

 

Après son divorce, elle a commencé à mettre des robes très collantes, du maquillage bleu, rose-fushia et vert-pomme (comme dans les téléfilms Egyptiens) et pour la première fois on l'a vue avec les cheveux détachés. Une vraie révolution touffesque.

 

Et un jour elle est arrivée la bouche en coeur en disant : t'sais quoi ? Ce matin, chuis allée en préfecture et en faisant la queue, j'ai rencontré un homme !

Moi j'ai fait : rhooooooo ben c'est super orginal comme rencontre !

Elle a répondu : nan mais ya un problème, il est pas Africain !

Moi j'ai dit : ben c'est pas grave, on s'en fout nan ?

Elle : ah mais nan, ça va pas du tout ! Jamais je pourrai le présenter à mes parents. Ils vont me déshériter sinon !

 

Soit-disant qu'y avait une histoire de religion, et que le Gilles en question il fallait qu'il aille bien dans le décor Africain...

 

Alors Gilles il était follement amoureux de Moulouda, donc il a décidé de se convertir à la même religion qu'elle.

C'est beau nan ?

 

Il est allé à la mosquée discuter avec des types là-bas et tout.

Il a appris à dire des tas de paroles sacrées en Africain, et du coup, Moulouda elle était vachement contente.

 

Moi j'ai demandé : bon ben ayé, maintenant qu'il est converti à ta religion tu vas pouvoir le présenter à tes parents ?

Elle a dit : ben nan, c'est pas fini... (air mystérieux) il faut qu'il fasse encore quelque chose...

Moi : tu vas l'envoyer à la Mecque ?

Elle : nan, ça c'est prévu pour cet été déjà, on a pris nos billets.

Moi : bon ben quoi alors ?

Elle : ben... (air encore plus mystérieux ET très gêné)

Moi : il a pas encore renoncé au pâté en croûte et au boudin noir ?

Elle : nan... Disons que c'est plutôt lui qui doit se faire couper un morceau de son boudin...

 

 

9782844142597_1.jpg

 

J'ai été tellement horrifiée que j'ai appelé le Cousin Mimine pour lui en causer.

 

Oui oui M'sieurs-Dames : Moulouda elle a exigé de Gilles qu'il aille se faire couper un bout de son intégrité.

A plus de 30 ans passés...

 

Avec les coullègues du boulot on a essayé de l'en dissuader, mais Moulouda elle a soutenu mordicus qui fallait aller jusqu'au bout de ses convictions à elle à lui.

 

Quelques temps après, ya le Gilles qu'est parti en clinique...

 

Moulouda elle a téléphoné pour savoir si l'opération s'était bien passée.

Il a répondu : oui... Chuis super content ! J'vois même son p'tit bout ! Ya pu de capuchon en fait... (très élégant)

 

Moulouda elle a répondu que c'était plus propre comme ça.

 

aero_1114209725_la_saucisse.jpg

 

6 semaines.

Ya eu 6 semaines de cicatrisation de la biroute.

 

6 semaines pendant lesquelles Moulouda elle a bien réfléchi...

 

Quand elle a récupéré son Gilles, entretemps elle avait rencontré Mohammed.

Mohammed qu'était déjà coupé dès le départ si je puis dire... Tout le boulot était déjà fait.

Pis soit-disant que finalement Gilles il lui plaisait pu tant que ça, vu que quand il causait Africain il avait encore trop d'accent... Pis il avait beau faire des UV, il restait blanc comme un bidet...

 

Et Gilles il est resté tout seul avec son bout, et comme unique souvenir la djellaba que Moulouda lui avait offert.

 

saucisse.gif

 

Qui a dit qu'y avait que les gonzesses à se faire pintader ?

 

 

 

 

mardi, 31 mars 2009

Comment qu'y faut pas faire n'importe quoi avec des cheveux (surtout ceux des autres...)

Tu sais, moi en tant qu'Africaine j'ai toujours eu plein de problèmes avec mes cheveux.

Tu sais c'que c'est hein ? Quand ils sont frisés, tu les veux raides comme des baguettes. Et quand ils sont lisses et ben tu tentes l'indéfrisable...

Moi ils sont fins, très fins, très très fins... Et frisés.  Pas de la belle boucle comme dans les pubs, naaaan ! Mais plutôt dans le genre frisouille mesquine.

Je suis moussue comme un sous-bois en fait. Dès qu'il fait un peu humide je ressemble à un chtroubi ("chien mouillé" en Alsacien).

56_electricit_statique.jpg

 

Alors ya quelques temps, j'ai décidé de prendre mon problème à bras le corps. Chuis allé voir une coiffeuse africaine et j'y ai dit : vaz-y woman, colle-moi des extensions !

 

Ya 2 types d'extensions :

 

entretenir1.jpg
Celles qu'on colle une par une (comme Ophélaï Ouinter).

 

 

tissage4.jpg
Et celles qu'on coud (après avoir tissé toute ta tête en-dessous)

 

 

Moi psychologiquement, je voulais pas avoir de colle sur la tête.

 

42ic.jpg

 

 

Mais me faire tricoter les cheveux ça me posait pas trop de problème, donc j'ai opté pour le tissage de la touffe.

 

7 heures...

Chuis restée 7 heures dans le salon de coiffure.

Entourée par des dames Africaines que j'avais l'impression d'être dans le sketch d'Anne Roumanoff "Hôpital Saint-Jooooseph j'écoute !!!".

Et la fille de la patronne qui ralait tout le temps. En fait, elle m'a esspliqué qu'elle voulait pas être coiffeuse comme sa mère, mais DJ... Elle avait trop la vaïbe dans son corps, mais personne ne voulait reconnaître son talent.

 

La propriétaire du salon quand elle m'a vue arriver, elle a dit : mais ici on ne s'occupe que des cheveux Africains !

J'a répondu : mais JE SUIS Africaine ! Ouais, je sais, ça se voit pas trop, mais j'te jure que dans le dedans de moi-même chuis comme toi cousine !

Elle a fait : ppppfffff...

J'ai remis du gloss car j'ai su tout de suite que ça allait pas être simple cette affaire-là...

 

Pis elle m'a montré des cheveux.

Y en a de 2 sortes : en plastique avec des trucs incroyables dedans.

Et des naturels. Des vrais... Qu'ont appartenus à des vrais gens en fait...

 

7 heures...

Chuis restée 7 heures dans le salon.

Même qu'à un moment on m'a offert des frites à manger.

Des frites Africaines : une pomme de terre coupée en 4.

Bon.

Trèèèès bon.

 

 

Tu sais quoi ? Je m'étais jamais doutée que se faire tresser la tête et ben ça faisait aussi mal. La dame elle tirait dessus pour que le truc il reste bien accroché.

Et j'te prie de croire que pour dompter un cheveu Africain il faut beaucoup de persuasion et de psychologie !

 

Après j'ai eu des insomnies pendant une semaine.

J'avais l'impression que la totalité de ma personne était concentrée dans mon cuir chevelu.

 

Je n'étais que cheveux.

Une touffe vivante sur pattes.

Sinon, le résultat c'était beau. Très beau.

 

Quand on termine de te tisser le crâne, on t'accroche dessus les cheveux vrais des anciens gens.

Et ça rend bien.

Dès que j'ai montré le résultat à ma mère, elle a dit : nan mais t'as pas honte d'avoir les cheveux de quelqu'un d'autre sur la tête ? T'imagines que c'est une Indienne qu'a vendu sa tignasse pour manger ?

J'ai eu honte.

A chaque fois que je me recoiffais, ma môman elle disait : ne touche pas aux cheveux des gens !!!

 

 

Pis au bout de 3 jours j'ai commencé à avoir des problèmes de grattage.

Pis de tirage.

Et j'ai rien gagné (à part des croûtes).

 

Alors j'ai décidé de laver, mais ça a tout crêpé la masse en-dessous.

Ca a formé comme une sorte de magma, dans le genre que j'ai fourré mes doigts dans une prise.

afro_de_noir.jpg

 

J'ai couru ventre à terre au salon et j'a braillé : démélez-moi tout ça woman !!! J'arrive même pas à passer mes doigts dedans ! Les gens y me regardent bizarre dans la rue en se demandant qu'est-ce que j'a pu faire de mal pour avoir des cheveux pareils ! En plus, quand je touche mon crâne : il bouge !

 

La dame elle m'a esspliqué que j'étais trop une boulette pour faire ça toute seule, et que dorénavant faudrait que je vienne faire mon shampoing au salon tous les 15 jours !

J'a dit : gné ? Tu supputates que je vais magmater pendant 15 jours SANS shampoing ?

Elle a répondu qu'il fallait souffrir pour être belle...

Alors j'a braillé : m'en fiche d'être belle ! J'veux juste dormir ! Vaz-y retire moi cette montagne ou sinon j'vais crever de la tête !

 

J'a regardé tomber les cheveux des gens par terre.

J'a vu ma tête toute tissée (donc moche).

Et la dame elle m'a dit : tu vois que t'es pas une vraie Africaine finalement ?

 

J'ai remis du gloss et j'ai même pas laissé de pourboire.

 

 

 

dimanche, 20 juillet 2008

Le Cousin Mimine et la terre d'Afrique...

Amis de la Poésie : Bonsoir !

Tu sais que je pars dans le Sud ce mercredi. Je serai en villégiature chez le Cousin Mimine pendant à peu près 2 semaines...

En attendant que j'arrive, il m'a chargé d'une mission de la plus haute importance : me mettre en relation avec le Docteur Jean-Merguez. Un cousin éloigné de la famille, plus communément appelé : Biquette. Ca doit être à cause de sa coupe de cheveux...

Perso, j'ai toujours trouvé qu'il ressemblait au chanteur Jean Shulteis :

JEAN.jpg
Mais si !
Il chantait "Confidence pour confidence".

 

"C'est moi que j'aime à travers vous..."
Comment c'est trop bon cette chanson !
Ne me remerciez pas de vous coller la musique dans la tête...
J'adoooooore !
               
"Aimez-moi, à genoux, je suis fou, mais de vous à moi je vous avoue que je peux vivre sans vous,
et si ça vous fait peur, dites-vous que sans moi vous n'êtes rien du tout,
et n'oubliez jamais que je joue contre vous"
"Vous pleurez, taisez-vous, vous m'aimez, mais pas moi"
C'est tellement beau...

 

 

Au téléphone, le Cousin Mimine, il m'a dit : surtout tu n'oublies pas de voir Jean-Merguez pour qu'il te remette un p'tit paquet pour moi. Tu y feras très très attention. Et surtout tu l'envelopperas dans un aut' sac dès fois qu'il fuit.

J'ai dit : ya quoi dans le sac ?

Il a répondu très mystérieusement : t'es trop petite pour comprendre. Je t'esspliquerai plus tard...

 

 

J'étais donc tranquillement dans mon lit avec Nil à essayer de lui compter les abdos (et y en a un paquet...) quand ça a tapé chez moi.

J'ai dit à Nil : chéri, remets ta culotte, ça sonne à la porte.

Ouais, passque Nil il est pas tellement dans le genre pudique, et j'ai remarqué que les 2 greluches qui vivent en face de chez moi avaient vite compris le concept de l'homme nu à la fenêtre qui regarde la Tour Eiffel la nuit...

 

Et là, ya Jean-Merguez qu'est arrivé pour me remettre le fameux p'tit sac de je sais pas ce qu'y avait dedans.

Cousin Mimine il m'a aussi dit : quand Biquette sera là, t'en profiteras pour lui montrer tes analyses pour qu'il te dise ce qu'il en pense...

J'ai fait : pffffff.... Nan, j'en ai marre de parler de mes problèmes de nouille !

 

Mais Jean-Merguez, direct' il a attrapé mon dossier sur la table marqué "Crabe" dessus et il a commencé à tout bien regarder.

Et il a causé, causé, causé...

 

J'ai dit à Nil : chéri, retourne faire dodo...

 

Pis, j'ai pris ma Maya, et j'ai raccompagné Biquette jusqu'à sa wature pour qu'il me remette Ze Mysterious Bag.

 

 

CIMG0173.JPG

 

Même sac que j'ai entretemps confondu avec le sac à popo du chien... Et que j'ai donc aller du récupérer dans une poubelle...

 

Chuis rentrée à la maison faire du comptage d'abdos j'ai ouvert le sac et j'ai vu que dedans y avait CA :

 

CIMG0175.JPG

 

 

 

J'ai appelé Mimine, et j'ai demandé : quoi que ça y en a être ? C'est pas de la drogue au moins ???

Il a répondu : ben c'est évident ! C'est de la terre d'Afrique pour mettre dans mon jardin ! J'ai demandé à ta p'tite pouillasse de cousine de m'en ramener et Mademoiselle a trouvé que ça pesait trop lourd ! Au moins, Biquette on peut compter sur lui. Bon, à mercredi hein ! La piscine c'est une cocotte-minute, t'oublieras pas de demander si t'as le droit de te baigner dedans, vu qu'ya quand même des produits chimiques !

 

NDLR : selon le Cousin Mimine, toutes mes cousines sont des "p'tites pouillasses"....

 

 

 

mercredi, 14 mars 2007

Thelma et Louise au pays du couscous !

Ya quelques années de cela, ma copine Laetitia (qui est un peu givrée) a décidé d'aller vivre au Maroc.

Laetitia, à l'extérieur d'elle-même elle est blonde aux yeux bleus. Mais à l'intérieur d'elle-même elle est Marocaine (ou Libanaise, ça dépend des fois).

 

 

mona_lisa_before_after.jpg

Un peu comme ça... Laetitia c'est comme si La Joconde avait passé 2 semaines au Liban...

Un Lundi elle m'appelle et elle me dit : Sonia qu'est-ce que tu fais demain ?

Moi je réponds que je bosse à la mine en train de pousser les wagons.

Elle : Pose ta semaine on va à Marrakech !

Moi : Hein ? Pourquoi faire ?

Elle : J'ai décidé de m'installer là-bas. Faut que j'y aille en voiture pour descendre mes affaires et je veux pas y aller toute seule...

Donc, comme c'est ma topine et que je veux pas laisser la topine faire 3000 km toute seule (et comme ça me fait bien plaisir d'aller à Marrakech aussi), ben j'ai posé ma semaine.

Et le lendemain, on est allé au Maroc en wature.

Jour 1 : on est parti de Paris à 9h. On est arrivé à Barcelone à 2h du mat'. Fatiguées mais heureuses de notre aventure.

Jour 2 : on part de Barcelone à 10h du mat'. On prévoit d'arriver au détroit de Gibraltar quand on y arrivera...

C'est beau la côte Espagnole. C'est très très beau. Mais alors p***** qu'est-ce que c'est looooong......

Résultat, même en se passant le volant on en avait marre de rouler (et de cette p***** de côte).

Alors Laetitia voit un panneau avec écrit dessus "ferry pour le Maroc en partance d'Alméria".

Le problème c'est le bateau et moi.

J'ai peur des bateaux.

J'aime pas ce qui flotte...

Même une péniche qui bouge pas, ben je peux pas monter dessus.

Même un Zodiac me rend malade...

Le cauchemar suprême : les ports de pêche ! Rien que de voir les bateaux balloter ça me rend toute verdâtre....

 

Au début j'y avais pas pensé à l'histoire du bateau. Je me rappelais plus que l'Espagne et le Maroc c'était pas collés mais séparés par une mer...

Et Laetitia, elle s'est bien gardée de me faire réviser mes cours de géographie avant de partir (sinon j'y serai jamais allé).

J'ai vraiment un peu fait la gueule quand j'ai su qu'il fallait que je monte sur un bateau. Mais Laetitia elle m'a dit que c'était pas un vrai bateau. Que c'était un "bac" et que la traversée entre l'Espagne et Tanger ça prenait même pas 20 minutes.

Et pis elle avait des lexomil sur elle (et aussi des cachetons pour dormir au cas où ça se passerait mal pour moi sur le "bac").

Mais bon, vu que là on en avait ras la touffe de rouler rouler rouler et encore rouler sur cette p***** d'autoroute espagnole, ben on s'est arrêté à Alméria pour prendre le ferry.

Dans un esprit de fille normalement constituée, nous on sait pas calculer les distances...

Ben faudrait franchement que je m'y mette...

Allez savoir comment je me suis retrouvée avec un ticket dans les mains ???

Admettons.

C'est quand j'ai vu l'heure d'arrivée sur le ticket que j'ai sérieusement commencer à m'inquiéter !

Y avait marqué : heure de départ : 23h. Heure d'arrivée : 7h30 du matin !

Kouââââ ???? Va falloir que je passe toute une nuit sur un bateau ?????????

Le mec qui nous a vendu nos billets a dit : Ah mais vous allez voir, la traversée est très agréable. Vous serez installées sur des fauteuils "Pullmann".

Je me suis soudainement imaginée en héroïne d'un roman d'Agatha Christie. Moi avec une longue robe blanche et vaporeuse. Nonchalamment alanguie sur un transat, en train de me faire servir à boire par un éphèbe beau et bronzé et huilé.

 

Seulement c'était pas du tout comme ça sur "Ferry-Maroc".

Moi j'appelle pas ça un bateau, mais une poubelle flotttante !

Tout était vert à l'intérieur.

Même les fameux sièges "Pullmann". Qui avaient du être sièges dans une vie antérieure...

Beuahhh.

La Sonia, elle est devenue aussi verdâtre que l'intérieur et l'extérieur du bateau.

 

En plus on était les deux seules filles jeunes sur ce bateau. Avant notre départ, ma mère avait bien râlé : "mais vous êtes complètement folles d'aller au Maroc en voiture !!! Vous vous croyez dans Thelma et Louise ou quoi ?".

J'ai dit que si sur la route on rencontrait Brad Pitt ça pouvait devenir fort sympathique.

Sur le bateau y avait que des hommes pas beaux et du dégueuli de chameau.

Pas l'ombre d'un éphèbe à l'horizon, ni de Brad Pitt.

Brad Pitt il doit pas voyager sur Ferry-Maroc.

 

Je passe sur la traversée sui a été un des moments les plus horribles de mon existence. Surtout quand Laetitia s'est rendue compte que ses cachetons pour dormir étaient périmés depuis l'époque où sa grand-mère vendait du beurre aux Allemands...

Dégoûtée j'étais.

Le lendemain on est arrivé dans un état second sur le plancher des vaches.

Et là, le douanier nous a toisé d'un air un peu circonspect quand il a su qu'on était que deux nanas : "faites attention à vous". C'est bien ça qu'il avait dit le douanier....

Quand le soir, on est arrivé très très tard à Marrakech, notre ami Marocain a été horrifié : "Quoi ? Vous êtes arrivées par bateau à Nador ??? Mais vous avez pris la route des contrebandiers !!! Vous êtes complètement folles !".